[Video] Courrier des lecteurs #3 : Exposer une scène contrastée, c’est possible ? (notion de dynamique)

Dans cette 3ème vidéo de réponse au courrier des lecteurs, je réponds à une question très courante : comment faire pour exposer correctement une scène avec un ciel très clair et un sujet plus sombre ? Au passage, j’aborde la notion de dynamique de la scène et du capteur, souvent inconnue des débutants.

Pour bien comprendre cette vidéo, vous avez besoin de connaître les bases de l’exposition (ouverture, vitesse d’obturation, sensibilité ISO), et aussi de (re)lire les articles sur la correction d’exposition, ainsi que celui sur la mémorisation d’exposition, qui a inspiré sa question à Christophe, le lecteur à l’origine de cette vidéo. Ca vous fera une bonne révision ;)

Je m’essaye ici à une espèce de « cours » en vidéo, comme si j’expliquais la notion à un ami qui me pose la question. Dites-moi si ça vous plaît ! ;) (et puis aussi parce que je suis en plein emménagement, alors bon c’est compliqué ^^)

(Ca y est, j’ai un micro-cravate ! Vous ne râlerez plus parce que vous ne m’entendez pas ;) )

Postez un commentaire s’il vous reste des questions !

Recherches utilisées :

video personne correctement exposé ciel sur exposé, j\arrive pas a comprendre comment j\ai fait un exposé ecrit, reglage exposition fort contraste, comment exposer une photo à fort contraste, photo contrastée, photo a fort contraste, photo fort contraste, plage dynamique

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants.

Téléchargez-le tout de suite !

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

68 commentaires

  • Chapeau, arriver à expliquer la dynamique de luminosité d’une image en vidéo sans aucun outil et aucune image, il fallait le faire ! Et tu l’as fait ! Très clair, très précis, très instructif !

    Donc en conclusion, soit on parvient à réduire la plage dynamique en éclairant le sujet, ou en utilisant des filtres si les fortes lumières concernent uniquement le ciel. Soit on se met au HDR.
    Dernier article de Aymeric : Le Flux de travail en photographie

    27 avril 2012
    • Je suis content que ça fonctionne et que ce soit compréhensible :)

      Tu as bien résumé le contenu de la vidéo !

      27 avril 2012
  • Bonjour Laurent,
    merci de cette réponse en vidéo… Tu as fait de moi une star !!!!!

    27 avril 2012
  • Très bonne vidéo!

    Et pas seulement à cause, ou grâce au fait qu’on t’entend très bien cette fois (ce qui est vraiment agréable).

    Tu as très bien expliqué cette notion difficile!

    Petite question HS (tu me pardonneras) ton micro à l’air de bonne qualité, et j’en cherche un, pourrais-tu me donner le modèle stp, merci d’avance ^^
    Dernier article de Darth : Concours: la Photo Nature

    27 avril 2012
  • Ouais, pas mal cette histoire de dynamique. Même si on est au courant, un petit rappel, expliqué simplement, brièvement et clairement, c’est plutôt cool !
    Dernier article de Emeline : Les avantages à shooter en RAW

    27 avril 2012
    • bin moi j’étais pas au courant… Très clair et pédagogique !

      30 avril 2012
  • Merci beaucoup Laurent pour ces précisions sur la notion de dynamique que j’avais déjà comprise grâce aux articles de ton blog, mais maintenant je peux mettre des mots dessus :).

    27 avril 2012
  • Bonsoir,Laurent je ne reçois pas la vidéo??
    Merci.

    27 avril 2012
  • Bonjour Laurent, fallait le faire et ! tu l’as fait, c’est une explication bien éclairée dans une dynamique bien centrée.. j’ai pensé comme tu l’as dit sur la fin faire 2 photos une sur le ciel et une sur le sujet et en labo ou sur pc n’en faire qu’une , mais là!!! c’est une autre histoire…
    en tout cas merci…
    Dernier article de Yves : meublé de tourisme par France Antilles

    27 avril 2012
  • Bonjour,un article clair ,comme d’hab’ et qui m’a appris la notion de dynamismeparfait, mais pour ce qui est question des réglages boitier pour atténuer les contrastes il y a le D’lyghtning pour les « Nikonistes » et me semble t il le hdr pour tous,non ??

    27 avril 2012
    • Oui, certains boitiers aident un peu (mais seulement sur le JPEG, pas sur le RAW, si je ne m’abuse). Le HDR pour tous oui, je l’évoque dans la vidéo. Sauf que ce n’est pas forcément évident d’avoir un rendu naturel avec cette technique (c’est possible hein, mais ce qu’on voit est souvent assez dégueulasse, il faut bien le dire :P).

      Mon objectif était surtout d’insister sur les solutions (ou l’absence de solution) à la prise de vue.

      27 avril 2012
  • Pardon je me suis un peu précipité,quand je parle de hdr pour tous c’est soit une option sur le boitier,et uniquement en jpeg,en tous cas sur le Nikon,soit en post trairement avec certains logiciel …

    27 avril 2012
  • Re: désolée probleme de réseau j’ai vu la video sur l’autre ordinateur.
    Merci.

    27 avril 2012
  • Et le pseudo HDR alors..?

    On arrive a récupérer pas mal en post-traitement à partir d’un RAW exposé moyennement.

    C’est dommage, tu dis qu’il y a des possibilités en post-traitement mais tu ne dis pas lesquelles, c’est pourtant bien la seule solution avec un appareil d’une dynamique correcte.

    Car même un appareil avec une dynamique correcte va forcément boucher et cramer une scène très contrastée, d’où l’intérêt du pseudo-HDR à partir d’un RAW en post-traitement, c’est dommage de ne pas en avoir parlé plus en détail à la fin.

    27 avril 2012
  • salut Laurent,
    bravo encore pour la limpidité de ton discours qui parvient à expliquer des notions complexes avec des termes simples.
    Un petit détail m’interpelle dans ton exposé tu dis que pour diminuer l’étendue dynamique d’une scène, il peut être utile d’attendre un moment de la journée où cette dernière se restreint et tu cites le lever et le coucher du soleil. Or ne sont-ce pas là les deux moments où justement l’éclairage est le plus contrasté sachant que la lumière rasante (certes la plus belle) est génératrice d’ombre et de fort contraste? J’aurais eu tendance à penser qu’un soleil au zénith, certes générateur d’un éclairage potentiellement peu flatteur de la scène a toutefois le mérite de la « surexposer » uniformément, décalant donc la dynamique générale vers les hautes lumières. J’en veux pour preuve la réalisation de panoramas, qui doivent exposer un large champ, et qu’il est plus facile de réussir en terme d’exposition, avec un soleil au zénith car ne créant pas ou peu de différence de luminosité selon l’orientation de la prise de vue.
    A bientôt
    Daniel

    27 avril 2012
    • Ce que tu dis est intéressant.

      En réalité, aux golden hours, il y a certes des ombres, mais les zones éclairées par le soleil sont moins lumineuses (lui-même l’étant moins, la preuve on peut le regarder directement sans être ébloui à ces moments-là).
      La lumière rasante permet en fait de générer du micro-contraste, par exemple en mettant en valeur les surfaces.

      Mais en plein jour, il y a aussi des ombres. L’important n’est pas qu’elles soient plus ou moins sombres. L’important est la différence de luminosité entre les zones d’ombres et les zones éclairées.
      Et cette différence est moins importante aux golden hours qu’en plein jour.
      Sauf si tu photographies une scène de plein jour sans ombre du tout (ce qui est quand même compliqué).

      L’exemple des panoramas est différent : un nouveau paramètre rentre en compte, c’est qu’on photographie un angle beaucoup plus important qu’à l’habitude.

      27 avril 2012
  • c’est clair, précis, concis comme l’ensemble des articles . c’est vraiment très interessant de te lire, de t’entendre et de te voir. Chapeau pour ce travail, ça éclaire les zones d’ombres dans mon apprentissage photo. Merci beaucoup.

    27 avril 2012
  • bonjour Laurent

    désolé mais je n’entend quasiment rien même en poussant le volume à fond sur mon PC!

    27 avril 2012
    • C’est étrange Patrick, tout le monde semble dire que le son est meilleur que d’habitude !
      Tu as bien augmenté le volume de tes haut-parleurs, le volume général de ton ordinateur et celui de YouTube ?

      27 avril 2012
  • Bon ben j’aurai encore appris quelquechose ! Je ne connaissais pas la notion de dynamique c’est maintenant limpide pour moi un grand merci pour cette video de très bonne qualité !
    Question : est-ce que la dynamique varie d’un appareil à un autre ? J’ai un compact expert Canon G12, est-ce que la dynamique est moins grande qu’un reflex ?

    27 avril 2012
    • Oui, la dynamique varie d’un appareil à l’autre, c’est même un critère relativement important pour choisir un appareil.

      Je ne connais pas les données précises, mais en général plus un capteur est petit, plus il a une faible dynamique. Si on compare le G12 et un 550D sur DxoMark, on voit (dans Dynamic Range) que le reflex gagne (mais de peu en l’occurrence). Cela dit, une différence de 0.5 n’est pas significative.
      On peut voir des différences plus importantes en termes de profondeur de couleur par contre.

      27 avril 2012
  • Un article précis qui reste très abordable. La technique de la vidéo apporte de la dynamique!
    En photo, on peut parfois « exploiter » les faiblesses de l’appareil pour prendre des scènes d’ombre. Et il y a aussi le choix de la méthode et de la zone de mesure de la lumière.
    Dernier article de Pascal : 6 secondes pour examiner un CV

    28 avril 2012
  • Bonjour Laurent
    Le principe de ce type de vidéo est très clair. Me voilà maintenant détenir une meilleure connaissance de la dynamique (des dynamiques devrais-je dire). Je me suis essayé à la haute dynamique mais effectivement le résultat n’est pas probant. Par contre, que penses-tu de l’utilisation d’un flash dans le cas d’un avant plan proche ou dans les golden hours pour estomper les ombres ?
    Merci en tout cas pour ce nouvel éclairage des dynamiques. J’attends avec impatience tes autres vidéos.

    28 avril 2012
  • Super la vidéo ( et le micro, aussi, le petit + indispensable…)
    Concernant la HDR, je suis néanmoins moyennement d’accord avec toi : la HDR est typiquement faite pour ce genre de cas, c’est même pour ça que c’est fait, augmenter la plage dynamique…
    Alors oui, tu as raison, on voit souvent des photos en HDR qui ne ressemblent plus à rien (en tout cas pas à de la photo, mais plus à de l’illustration…) mais à partir du moment, et tu le soulignes dans ta vidéo, où on utilise la HDR dans la limite de la plage dynamique de l’oeil, cela permet d’avoir un « effet » naturel (puisque l’oeil peut « comprendre » la photo) tout en contournant la limite de plage dynamique du capteur…
    Mais c’est comme tout, le mieux est l’ennemi du bien !

    28 avril 2012
  • Je confirme que t’écouter parler dans ces conditions est vraiment agréable pour la forme du message.
    Quand au fond, toujours aussi intéressant.
    A +
    Jacques

    28 avril 2012
  • Bravo Laurent pour cette vidéo ! J’ai appris beaucoup de choses sur les dynamiques ; maintenant à mettre en pratique… La théorie, c’est une chose, la pratique une autre. Peut-on connaître la dynamique du capteur de son appareil photo, c’est-à-dire les valeurs possibles qu’il peut enregistrer dans les hautes et basses lumières sans pour autant sous-exposer ou sur-exposer?
    Merci, Laurent.
    Parfait aussi pour le son et pour la clarté de ton exposé!
    Christian

    28 avril 2012
    • Sur DxOMark les valeurs de dynamique sont données en EV (ou IL), mais la question est : à quoi ça va te servir ? Es-tu capable de déterminer à l’oeil nu la dynamique d’une scène en EV ? ;)

      Probablement que non ! :) Avec la pratique, tu sauras reconnaître des scènes à la dynamique trop élevée.

      28 avril 2012
  • Les logiciels de post traitement savent aussi apporter une amélioration nette des basses et hautes lumiéres,et rééquilibrer une exposition trop contrastée,vrai aussi que le hdr est difficile et pas toujours réussi,le D-lightning est un peu plus subtil et ne gache jamais une image,en tous cas le sujet est trés interressant,merci;

    28 avril 2012
  • dans les fonctions prises de vues de mon boitier , j’ai une fonction « optimiseur dyna » divisé en 3 : DR off, DR, DR+ et dans les cas de trop grande différences entre hautes et basses lumière j’utilise la fonction DR+
    mon choix est il judiceux ?

    28 avril 2012
  • Est-il possible d’avoir le lien direct de la vidéo?
    Je suis en déplacement et je n’ai que mon iPad avec moi. Et wordpress ne me donne pas le lien. :-((((

    Merciiii :-)))

    28 avril 2012
  • Merci bcp Laurent. Excellent, comme d’habitude.
    Je te souhaite un bon emménagement.

    28 avril 2012
  • Merci Laurent pour cette vidéo très nette et pédagogique! Je deviens de plus en plus accroc à ton blog et attend avec impatience chaque nouveau mail! Je connaissais le principe de la dynamique sans en connaitre le nom… de toutes façons tout rappel est très positif! Bon courage pour ton déménagement!

    28 avril 2012
  • Article très intéressant où l’utilisation de la vidéo prend tout son sens. En effet je pense qu’il aurait été plus compliqué de faire comprendre cette notion par écrit, alors que là c’est clair et net, bravo. Je connaissais le terme de dynamique sans trop savoir de quoi cela traitait, maintenant je connais la notion.

    Une petite question, si j’ai bien compris il faut choisir, soit sous exposer un élément ou le sur exposer pour que l’autre soit exposé correctement ? De manière générale, sans rentrer dans les cas particuliers ou autre, pour parvenir à rattraper ce qui est rattrapable au post-traitement vaut-il mieux sous exposer ou sur exposer ?

    28 avril 2012
    • En RAW, il est préférable de surexposer légèrement, pour gagner du détail dans les ombres. En gros il est plus facile de rattraper des hautes lumières que des ombres.

      Mais attention, il ne faut pas aller jusqu’à « brûler » les hautes lumières, il faut toujours rester en-dessous de cette limite ;)

      28 avril 2012
  • très compréhensible, j’ai regarder par curiosité, c’est très bien expliqué. Pour moi la photo se résume par des choix qu’il faut faire avant de déclenché.

    28 avril 2012
  • j’ai bien aimé cette explication verbale aussi claire que concise à mon avis, ce n’était pas évident, c’est bien d’insister sur la nécessité de faire un choix entre les parties claires ou sombres lors de la prise de vue.

    J’ai quelques observations:
    Le son est tres bien, le débit aussi, mais la mise au point est faite sur les coutures du canapé et ton visage (le yeux) apparait flou, du coup j’ai été 2 ou 3 fois distrait par les coutures bien nettes de ce canapé, mais c’est peut être un flou volontaire, une coquetterie :- ))

    Plus sérieusement peut être aurais tu pu rappeler que la recherche d’une exposition parfaite sur toute la surface de l’image n’est pas toujours une nécessité; qu’une photo de paysage pouvait être belle avec des noirs bouchés, et qu’inversement des parties lumineuses dépassant la dynamique du capteur ce n’est pas forcement gênants (ex: reflets sur l’eau).

    Autre point, concernant le traitement des images RAW, tu dis qu’il est plus facile de rattraper des hautes lumières que des ombres.
    Moi j’ai toujours constaté le contraire, c’est fou les détails que l’on peut facilement faire apparaitre en éclaircissant les ombres en post traitement, alors qu’il m’est quasi impossible de rendre plus bleu un ciel, pas brûlé, mais trop blanc.

    29 avril 2012
    • Si tu es sur Nikon, alors oui, il est facile de remonter des infos dans les tons sombres, les capteurs sony ayant une plage dynamique nettement plus grande que celle des Canon (surtout en ce qui concerne les APS-C)

      En revanche, sur Canon, tu as plutôt intérêt à exposer à droite, sinon tu t’exposes au risque de faire monter un bruit assez disgracieux en récupérant des infos dans les tons sombres. Et Canon ne semble pas se soucier de ce problème sur ses APS-C. Pourtant s’il y a bien une chose fondamentale en photo (registre photoréalisme) , c’est la restitution de la plage tonale d’une scène, ce qui renvoie directement aux capacités du capteur.

      Sinon il n’y a pas que le HDR, qui, entre des mains d’amateur, est toujours une catastrophe en raison d’un abus de tone mapping. Le DRI est une excellente solution, très facile à mettre en place, avec qq masques de fusion et l’outil plage de couleur.

      28 juillet 2013
  • Bonjour Laurent et merci pour cet article,
    je dis peut être une bêtise, mais il me semble que le réglage a-dep (sur canon en tout cas) permet de faire la mise au point sur chaque collimateur et permet donc de s’en tirer avec des zone fort contrastée.
    Ca ne doit pas être la solution miracle, mais il m’étonne que tu n’en aies pas parlé.

    29 avril 2012
    • Oui, la mise au point, mais pas la mesure de la lumière !
      Dans tous les cas, le mode de mesure de la luminosité n’influe pas sur la dynamique du capteur, mais seulement sur « l’endroit » sur lequel l’appareil va la placer.

      29 avril 2012
  • merci pour la vidéo Je pense que la vidéo apporte quelque chose de plus qu’un comntaire écrit.Elle m’a beaucoup intéressée
    et je pourrai transmettre à mon club photo ce que tu nous a dit
    Geneviève

    29 avril 2012
  • Merci, je fais de l’escalade, et vouloir prendre les beaux ciels bleus et le grimpeur qui grimpe à l’ombre se traduit souvent par un ciel cramé ! Mais là compliqué d’amener du matériel pour éclairer le grimpeur ! Je pense que la solution est de faire une photo du ciel (100%) et l’intégrer ensuite dans ma photo pour remplacer le ciel cramé. Ou ne pas prendre du ciel et se contenter du rocher (dommage !). Enfin, merci car je comprends que c’est normal que je rate mes photos du coup !!

    29 avril 2012
    • Pour un grimpeur ou (un portrait) en contre-jour, l’utilisation d’un bon flash en fill-in est une solution dans la mesure ou le sujet en premier plan peut facilement être éclairé.
      Il en va autrement pour tout un paysage…

      29 avril 2012
    • A prtvvcaoioe insight! Just what we need!

      12 août 2014
  • Bonsoir, Laurent, très bon résumé, accessible à tous et bonne piqure de rappel pour les aguerris. En ce qui me concerne, ayant un « ancien » boitier à la dynamique peu étendue je privilégie le « bracketing » sur 5 vues ou pour les cas moins problématiques le traitement multi-raw à partir d’un seul raw traité en objet dynamique. Le tout est de bien considérer, à l’avance, le sujet traité et, évidemment, d’être conscient des « faiblesse » de son boitier.
    Pour appuyer ta réponse à la question de différence de dynamique entre les divers capteurs il suffit de lire les tests sur le dernier Nikon D800. Il n’atteint pas, évidemment, celle d’un 645d ou d’un Blad mais quelle évolution, revers de la médaille: le reste du matériel doit être au niveau;
    Bonne continuation,
    Eric

    29 avril 2012
  • salut,arrange ton col ;)
    @+

    30 avril 2012
  • Excellente vidéo.Le principe du contre jour est bien expliquė mais,il faudrait une suite: la marche à suivre sur le terrain.Dernierement lors d’un mariage,j’ai été confronté à cette situation: ciel bleu,fort soleil,sur le plan intermediaire parterre de fleurs aux couleurs vives…et premier plan personnages avec visage sombre ne montrant pas les traits,et en plus robe blanche qui accentue cet effet  » silhouette  »
    Le réflecteur étant exclu ! Restait le flash cobra,mais en déporté avec câble pour orienter au mieux l’éclairement des visages,on peut même ajouter une gélatine ambre sur le flash,qui donne un effet soleil couchant très chaud.
    Résultat: ciel,fleurs et visages tout est éclairé parfaitement.

    1 mai 2012
  • Précision: ouverture à 11 et vitesse 1/500
    Le boîtier à été réglé en auto FP,c’est à dire synchronisation rapide ( sinon il reste à 1/250 au mieux et ne suit pas )
    C’est pourquoi on voit les Pros trimballer leur cobra en plein jour et plein soleil….. C’est pour faire du fill in où flash de remplissage si nécessaire .

    1 mai 2012
  • Merçi pour cette vidéo (surtout le son,important pour moi car un chouilla malentendant !!!):-))),des explications a la portée de tous.
    Bon emménagement.

    1 mai 2012
  • Bonjour,
    > Oui, il paraît qu’en RAW il faille aller en sur-exposition pour pouvoir rattraper du détail dans les ombres à contrario du JPEG où il est nécessaire de privilégier la sous-exposition pour pouvoir sauver du détail…

    Cordialement.

    4 mai 2012
  • **********Cas particulier d’une scène************
    Bonjour,
    > Voici un cas particulier & j’aimerai avoir l’avis de certains : On connaît la difficulté d’exposer correctement une scène fortement contrastée…Il y a peut-être une autre difficulté lorsque la scène qui est fortement contrastée subit les hautes lumières de partout…
    Le ciel lumineux est beaucoup plus clair que la terre ferme. Cependant il y a des cas où l’extrême luminosité du ciel se répercute aussi de la même manière sur la terre ferme, on voit des collines vertes & sombres par rapport au ciel mais qui subissent aussi les hautes lumières : En quelque sorte, on est ébloui de la même manière par la terre ferme aussi bien que par le ciel…Des exemples concrets : Les côtes méditerranéennes, les vallées de la Loire pour ceux qui connaissent ;-) & bien d’autres endroits où la l’extrême luminosité (Hautes lumières) frappe aussi bien la terre ferme que le ciel…La scène reste tout de même fortement contrastée du fait que la terre est naturellement + sombre vis à vis du ciel mais le sol est aussi fortement éclairé…
    C’est un peu comme si sur votre télévision noir & blanc (cela se voit mieux), vous avez bien des zones plus sombres que d’autres & vous décidez de tourner le bouton de la luminosité de plus en plus fort, vous allez voir à un moment donné que votre noir ne sera + aussi noir que la véritable couleur du noir … => C’est un peu ce qui se passe dans certains paysages, tout est éclairé (hte lumière) uniformément (ciel+terre) mais la terre garde toujours sa teinte sombre / ciel. Voilà, si certains ont une opinion sur le sujet ?
    Cordialement.

    4 mai 2012
    • This is an aritcle that makes you think « never thought of that! »

      12 août 2014
  • Bonjour,
    > Pour le panorama, il est conseillé de travailler en mode M pour la simple raison que notre exposition ne change pas si l’on ne modifie pas les réglages. Du coup, on garde les mêmes réglages pour tous les plans successifs…

    Cordialement.

    4 mai 2012
  • Je confirme que le son est parfait.


    Laurent Breillat:

    C’est étrange Patrick, tout le monde semble dire que le son est meilleur que d’habitude !
    Tu as bien augmenté le volume de tes haut-parleurs, le volume général de ton ordinateur et celui de YouTube ?

  • Concernant le HDR, j’ai essayé quelques fois la commande intégrée de mon appareil.
    Comme l’a rappelé implicitement Laurent, elle est logiquement réservée au jpeg puisque c’est l’appareil qui fait la fusion des trois clichés.
    Il y a toutefois une autre option qui permet de prendre plusieurs clichés à des niveaux d’expo différents pour un post traitement (je n’ai pas exploré cette voie).

    Dans la pratique, le HDR est à mon sens à réserver à des utilisateurs avertis. Quand bien même vous maitrisez la technique, il n’est pas certain que vous puissiez obtenir un résultat satisfaisant. J’ai par exemple un cas de photo que j’ai prise avec la fonction HDR du boitier. Le résultat est effectivement une photo où le ciel n’est pas brûlé tout en ayant un premier plan moins sombre… mais finalement la photo ne met pas en valeur l’ensemble et je préfère la photo simple dans laquelle le premier plan semble plus réel…
    Si vous êtes donc comme moi débutant, mieux vaut essayer de mettre en valeur l’ensemble en laissant le premier plan sous exposé.

    6 mai 2012
  • Bonjour,
    -> Je cite : « Il y a toutefois une autre option qui permet de prendre plusieurs clichés à des niveaux d’expo différents pour un post traitement (je n’ai pas exploré cette voie). »

    ==> Je suppose que tu fais référence au « bracketing ». Dans ce cas précis, l’apn prend bien 3 photos distinctes (exposition), la première va être prise en fonction de ton réglage voulu & partir de ce réglage, il va en prendre une avec une sur-exposition de +1IL & une autre avec une sous-exposition de -1IL (la sur-expo & sous-expo relatif à ton réglage bien entendu)…Et donc à la sortie, tu as bien 3 photos avec une exposition définie par tes soins, une autre juste au dessus de ton expo & la dernière juste en dessous de ton expo…Cependant, cette technique ne fusionne pas les 3 photos pour n’en faire qu’une alors que le HDR me semble t’-il le fait ;-) La technique du bracketing fonctionne aussi pour du JPEG si je ne m’abuse et ne s’attèle donc pas seulement au post-traitement.
    Pour ce faire, il te suffit de te positionner dans le menu de ton apn en « bracketing » & d’être en JPEG, à mon avis cela fonctionne, il me semblait déjà avoir essayé…Je ne fais pas beaucoup de bracketing donc je ne me souviens + vraiment mais à coup sûr que cela marche… Dommage que personne n’ait voulu répondre à mon interrogation quant à des scènes lumineuses spécifiques tel que j’ai pu la décrire dans un post + haut mais bon ce n’est pas grave si cela n’intéresse personne.

    @ ++

    8 mai 2012
    • Bonjour Abdel,

      En effet, je voulais parler du bracketing qui, dans le cas de mon appareil, est utilisable aussi en mode raw (contrairement au HDR). Ainsi je suppose qu’on peut en post traitement combiner les 3 prises en gardant les parties correctement exposées sur chaque cliché.
      Comme précisé précédemment, je n’ai jamais essayé… je dis peut être des âneries ;)

      8 mai 2012
  • Merci Laurent pour cette explication à la suite de laquelle le principe de la dynamique devient très clair. Par contre, je suis étonnée que tu ne mentionnes pas la mesure « spot » dans le cas d’une scène très contrastée. Est-ce que ça peut être également une solution ? Bon courage pour l’emménagement.

    8 mai 2012
    • Bonjour Michèle,

      Sauf erreur de ma part – merci les pros de me corriger si je dis une bétise – Le mode spot permet consiste à forcer l’appareil à régler la luminosité de la photo en se concentrant sur la lumière d’un point précis.
      Cela permet effectivement de bien éclairer un premier plan sombre par exemple mais cela ne change rien à la limite de dynamique de l’appareil qu’à très bien expliquée Laurent dans sa vidéo: Inévitablement , ton arrière plan sera alors sur exposé.

      8 mai 2012
  • Bonsoir,
    > Oui, tout à fait : Le mode spot mesure la lumière sur le collimateur central & par conséquent est le mode pour exposer correctement un sujet se trouvant en contre-jour le + généralement & donc il est vrai que si ton sujet qui naturellement serait sombre en situation normal de prise de vue (aucun réglage particulier de l’apn)ne le sera pas lorsque un réglage particulier lui sera appliqué mais en général un bon proverbe dit que l’on ne peut pas avoir le beurre & l’argent du beurre…Donc si le réglage particulier que l’on applique a pour conséquence d’exposer correctement mon sujet malgré un contre-jour c’est forcément que l’on va y perdre sur autre chose & par conséquent sur l’arrière-plan qui sera cramé en général…Maintenant si l’on a un ciel dégagé bien bleu sans nuages,excusez-moi du peu mais qu’à t’-on à y gagner de vouloir absolument ne pas crâmer le ciel ? Maintenant si effectivement il y a des nuages & que l’on souhaite avoir les contours bien détaillés des nuages, il faudra faire attention à ne pas trop sur-exposer car comme il est si bien dit : La dynamique des capteurs a ces limites & c’est pourquoi les apn pro arrivent à nous faire rêver de par la génération de leurs images aux amplitudes extrêmes au niveau de la dynamique qu’ils proposent sans bien sûr pour autant en oublier les réglages du photographe qui reste la clef essentiel de la réussite de la photo.
    Cordialement.

    8 mai 2012
  • Bravo pour cette vidéo!

    Pendant les vacances d’Avril j’ai été en Espagne, et j’ai effectivement eu ce problème: un ciel d’un bleu parfait avec un soleil au zénith et des paysages à prendre plus sombres. Le premier jour toutes mes photos étaient gâchées par un ciel blanc.
    Toutefois, j’ai essayé de régler le problème: j’ai mis mon filtre polarisant sur l’appareil le lendemain.

    Alors le résultat n’est pas parfait, mais tout de même mon ciel était redevenu bleu même si le résultat n’était pas exactement ce que je voulais avoir (après j’ai encore beaucoup à apprendre et sans doute que mon problème de ciel blanc venait d’un autre problème de réglage) mais je suis contente car grâce à ton blog, je sens que je progresse petit à petit et que maintenant j’arrive plus ou moins à me débrouiller pour améliorer la qualité de mes photos!

    12 mai 2012
  • Un plaisir de t’entendre avec ton nouveau micro.
    Ton explication sur le resserrage du « dynamic range » est tout à fait clair.
    Pour les ciels cramés le filtre polarisant ou les filtres dégradés semblent une bonne solution.
    Pour les portraits un réflecteur naturelle peut suffire (ex: mur, surface blanche), ou un diffuseur si on veut utiliser les lumières directes du soleil.
    En me baladant dans le vieux Lyon j’ai pû remarquer aussi que le reflet du soleil dans les vitres atténuaient assez la lumière pour la plupart des capteurs, notamment le full frame du 5DMII.

    Merci pour cette vidéo.
    Longue vie au micro-cravate. :)
    Dernier article de Pit : Critique illustration: Personnage féminin en robe chinoise de Bertrand Daine

    14 mai 2012
  • Merci Laurent et bien expliqué dans la vidéo :)
    Peut-être un petit rajout, on peut régler l’appareil photo. en décontrastant les réglages.
    Par exemple sur Canon, dans le cas d’un scène paysagère, prendre un style d’image Paysage et régler le contraste à -4. Cela va aider à diminuer l’écrêtage des hautes lumières. Ceci dit, une post production sera quand même nécessaire pour recontraster, mais quand est-ce que l’on ne le fait pas ?
    L’avantage est que la gamme dynamique en sera augmentée et donc le ciel sera bien moins brûlé. Autrement dit on conservera d’avantage les détails des nuages.
    P.S. : Petit conseil : Pour de meilleurs résultats encore, créer un style d’image décontrasté à -4 avec une courbe en S pour chaque style (portrait, paysage, etc.) et téléchargez-le dans votre boîtier (jusqu’à 3 sont permis). ;)
    Dernier article de Thierry : Dog Day DSLR Afternoon

    15 mai 2012
  • C’est dommage de ne pas parler du tout des solutions de post-traitement (HDR)

    25 juin 2014