5 erreurs à ne pas commettre en photographie

Je vous donne souvent des conseils sur ce qu’il faut faire, mais on ne pense pas assez souvent à ce qu’il ne faut PAS faire. Voici quelques erreurs simples à éviter 😉

1. N’achetez pas du nouveau matériel constamment

appareil photo nouveau matériel
Licence CC BY-NC-SA Marco Leone (cliquez sur l’image pour voir sur Flickr)

Plusieurs fois par an, les fabricants annoncent du nouveau matériel toujours plus performant : nouveaux boîtiers avec 125 000 points d’autofocus, nouvelle optique qui ouvre à f/0.1, … (j’exagère un peu mais vous voyez l’idée 😉 ). Il peut être tentant de se dire qu’acheter ce nouveau matériel nous permettra de faire de meilleures photos. Mais dans la plupart des cas, ce ne sera pas vrai. Apprenez d’abord à maîtriser votre matériel avant d’en acheter du nouveau. N’achetez du nouveau matériel que si vous en avez besoin, pas si vous en avez seulement envie. Comment savoir si vous en avez besoin ? C’est simple : vous vous trouvez limité par les capacités techniques de votre matériel dans une situation donnée, et ce de façon répétée. Par exemple, vous photographiez souvent en basse lumière mais vous n’arrivez pas à obtenir des images correctement exposées : vous pourriez bien avoir besoin d’une optique à plus grande ouverture ou d’un boîtier qui monte plus dans les ISO.

2. N’espérez pas devenir un excellent photographe dès demain

Vous pouvez progresser rapidement, et commencer à vous faire plaisir en photo au bout de quelques mois à peine. Sinon je ne tiendrais pas ce blog 😉 Mais n’espérez pas devenir excellent en l’espace de quelques semaines, et devenir photographe pro 6 mois après avoir eu votre premier boîtier dans les mains, ou être exposé dans une galerie cette année… La photographie prend du temps à assimiler : la technique est encore assez simple à maîtriser finalement, mais l’œil du photographe, l’intuition de la lumière, de la composition, et votre style personnel mettront du temps à venir. Ne vous inquiétez donc pas trop si vous avez l’impression de tarder à faire de très bons clichés, c’est normal. L’essentiel est de progresser à votre rythme 😉 (et on est là pour ça !)

3. N’ayez pas peur de l’échec

Photo échec
Licence CC BY-SA Hans Gerwitz (cliquez sur l’image pour voir sur Flickr)

Corollaire du point précédent : vous allez échouer parfois. Souvent. Vous allez rentrer d’une séance sans image vraiment transcendante, ou avec seulement 1% de vos photos acceptables. C’est normal que ça arrive. Ça m’est arrivé, et ça m’arrive encore (dans de moindres proportions cela dit 😉 ). Le tout est de ne pas se laisser décourager, et surtout d’en tirer des leçons. Comprenez quelles sont les erreurs que vous avez faites, pourquoi, comment ne pas les refaire la prochaine fois, quels problèmes photographiques vous n’avez pas pu résoudre, quelles solutions vous auriez pu trouver. Chacun de vos échecs est un pas de plus vers de meilleures compétences en photo, à condition que vous compreniez pourquoi et que vous en appreniez.

4. Ne copiez pas les autres

Evidemment, vous avez vu certaines images qui vous inspirent et que vous aimeriez faire. Le tout est que vos images ne soient pas de pâles copies de ce que font d’autres personnes. Si une image vous a plu, demandez-vous pourquoi, qu’elles sont les recettes techniques ou artistiques qu’a employées l’auteur pour représenter la scène à sa façon. N’hésitez pas à lui demander, beaucoup de photographes partagent volontiers à propos de leur vision ! Et une fois que vous avez intégré une façon de voir ou de composer qui vous attire et vous plaît, intégrez-la à vos images. Ne copiez pas les images des autres, mais apprenez leurs recettes, modifiez-les à votre sauce, et appliquez-les à vos images. Elles n’en seront que plus fortes et plus personnelles.

5. N’arrêtez pas d’apprendre

Apprendre à marcher enfant
Licence CC BY Tela Chhe (cliquez sur l’image pour voir sur Flickr)

Vous allez dire que je prêche pour ma paroisse 😛 Mais sérieusement, n’arrêtez jamais de lire à propos de la photo, d’échanger avec d’autres photographes, de vous intéresser à un sujet photographique que vous ne connaissez pas. C’est la pire chose que vous pourriez faire. Sérieusement. Il y a une masse énorme d’informations à apprendre dans ce domaine, tant par la théorie que par la pratique, et vous n’en aurez sans doute jamais fait le tour en une vie entière. Alors quand vous avez une question, cherchez la réponse, faites des tests ou posez-la moi 😉 J’apprends encore chaque jour en photo, que ce soit en lisant ou en pratiquant !

N’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez des questions ou des remarques 😉

 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

46 commentaires
  1. Apprécié les tuyaux comme le débat sur l’intérêt de « copier » et s’inspirer pour apprendre.
    Je crois qu’avoir un objectif (ex : quoi dire sur une série de clichés) joue son rôle dans l’apprentissage. En comparant l’effet obtenu auprès de pûblics divers avec l’objectif – ce qui ne va pas sans peine 😉 sur le nombre ça aide à garder les pieds bien sur terre. Bien utile pour photographier net 😉

  2. Moi je commence dans la photo. Où je bûche, c’est sur l’exposition. Mes photos, sont souvent trop claires ou trop foncées. Je shoot en mode A ou P. Desfois M aussi. J’ai acheté un Nikon D 3100. Son boitier de kit est un 55 18 mm. Et j’ai aussi acheté un zoom de 70 300 mm. Par cintre je n’ai tjrs pas de trépier. Pour les photos de nuit j’ai aussi bcp de mal. Sinon j’ai bien compris le flou arrière le flou avant. Les deux tiers. Lorsque je me mets en mode S comment dois faire pour ne pas avoir une photo sombre? J’aurai tellement de questions!! Merci, d’avoir pris le temps de me lire. J’adore tes articles. Ils sont bien expliqués. Mais quoi de mieu que d’apprendre sur le tas. Je fais des stages aussi. Attends tes conseils.

  3. Je suis d’accord avec l’article, souvent les amateurs pensent que plus l’appareil est beau, et plus la photo est belle . Il faut bien se familiariser avec son matériel pour maîtriser, la technique doit être acquise pour l’oublier. On doit s’efforcer de regarder la lumière, et on a le droit de s’inspirer si on est à cours.

  4. Bonjour,
    Cette article tombe à pic, en ce moment ou je rate toutes mes photos, faut dire que j’essaie plein de nouvelle choses (nuit, HDR) et en plus photos flou, mais je me découragerais pas et copierais pas . lol, bon j’y retourne…

  5. Bonjour ,

    Je découvre à peine votre site .. et c est un régal.. Pour moi …. Très très grande  » insatisfaite  » de mon travail, remise en question trop souvent, le j y arriverais pas , bien sur dit maintes fois , ect … je vais peu etre arriver a m auto psychanaliser avec vous et vos articles lol ..

    Cependant je tiens a juste souligner un point sur lequel je ne suis pas ok , en cette année 2012 , c est que les photographes, ne PARTAGENT rien , aucune info, conseil , aide , ect …. peu etre cela vient il de ma région ( PACA ) … c est bien dommage et triste ….

  6. Le point qui me donne le plus de fil à retordre c’est le 2.
    J’ai beau m’être mis à la photo que depuis janvier 2012 et je voudrai déjà pouvoir être au niveau d’Anne Laure Jacquart (que j’ai découvert grâce à ce blog et ayant maintenant ses deux formidables livres en ma possession.)
    Alors je dois admettre que j’ai tendance à me découragé quand je n’arrive pas à photographier une chose comme j’en ai envie. Bien que grâce à ce blog et aux livres d’Anne Laure Jacquart j’ai déjà énormément progressé tant aux niveaux de l’oeil que de la technique.

  7. Allez une erreur de plus pour la route : Rester dans sa zone de confiance.

    Pour s’améliorer, il faut aussi sortir de ses petits réglages habituels, se forcer à faire des photos au petit matin ou en pleine nuit ou encore des portraits si on fait surtout des paysages ou se focaliser sur le n/b si on a l’habitude de travailler avec la couleur…

Voir plus de commentaires