7 astuces pour prendre plus que des photos de vacances

9 juin 2011

Vous faites de la photo ? Vous partez en vacances ou en voyage ? Alors je parie que vous emmenez votre appareil photo avec vous. Je parie même que vous avez déjà été déçu par vos photos, trouvant qu’elles n’étaient pas si bonnes et assez communes. Alors, comment ramener plus que de simples photos de vacances à montrer à vos amis ?

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas faire de photo de l’Empire State Building ou de votre ami avec l’index sur le sommet de la Tour Eiffel. C’est bien aussi, et ça fait des souvenirs sympas. Juste que bon, tout le monde l’a déjà fait, et si vous voulez profiter de votre voyage pour ramener des photos plus personnelles, il va falloir sortir un peu des sentiers battus, par définition 😉

1. Cherchez ce que VOUS trouvez beau ou qui vous touche

Dublin photo de vacance démarche photographiqueC’est sans doute le conseil le plus difficile à intégrer et à appliquer, mais je prends le risque de le placer en tête de liste, car il doit réellement sous-tendre toute votre démarche photographique d’une manière générale, mais en particulier dans une situation où il est difficile de ne pas tomber dans le cliché, comme le voyage. Il est important que vos clichés soient personnels, et que vous cherchiez vraiment à donner votre vision de l’endroit où vous voyagez, sans tomber dans le déjà-vu ou la copie de ce qui a déjà été fait.

Il est donc applicable à chaque autre conseil de cette liste, pensez-y !

2. Ne photographiez pas les monuments

La Liffey à Dublin photo de voyage

Plutôt joli, mais plutôt classique non ?

Ne cherchez pas, tout le monde a déjà pris une photo de la Tour Eiffel. Vous aurez beau photographier aux golden hours ou quoi que ce soit, vous aurez une jolie photo peut-être, mais pas une photo originale. Votre seule chance si vraiment vous souhaitez utiliser un monument, c’est d’adopter un point de vue totalement différent. Se focaliser sur un détail peut être une bonne solution, très peu de gens le font.

Cherchez ce qui vous touche, vous impressionne, ou ce que vous trouvez beau dans un monument, et cherchez à représenter cette sensation (et non pas cette image) avec votre appareil photo. Si la Tour Eiffel ne vous fait ni chaud ni froid, ne la photographiez pas ! 😉

3. Emmenez votre appareil photo partout

Le foot, c'est sacré photo de rue noir et blanc

Je n’aurais jamais pu saisir cette scène légèrement surréaliste si je n’avais pas emmené mon appareil partout avec moi.

Si vous avez pas mal lu sur le blog, vous pourriez avoir l’impression que je me répète, et d’ailleurs c’est un peu le cas 😛 Si je reprécise ce point, c’est qu’il est particulièrement important en voyage. En effet, on peut souvent être tenté de laisser l’appareil à l’hôtel, à l’auberge de jeunesse, ou chez son hôte en couchsurfing, surtout si on s’est muni d’un reflex. Sauf que c’est une très mauvaise idée, car en voyage, des occasions photographiques, vous en aurez tout le temps. Et particulièrement quand vous n’aurez pas votre appareil sur vous, c’est toujours comme ça 😀

Donc même si vous allez juste boire un verre, prenez-le ! Vous ne savez jamais ce que vous pouvez croiser au détour d’une rue, ou s’il n’y aura pas les Rolling Stones qui joueront dans le pub où vous allez, ou un grave accident vache/rickshaw (bilan : 2 cornes gravement blessées) 😛

4. Sortez des sentiers battus pour touristes occidentaux

Bibliothèque Nationale d'Irlande photo livreTrès franchement, les circuits touristiques tout faits pour Américains en shorts/sandales, ça n’a aucun intérêt. Plutôt que de « voir » des choses, attachez-vous à en vivre. Laissez-vous porter par vos pas, perdez-vous dans la ville, arrêtez-vous là où vous trouvez ça sympa : c’est le meilleur moyen de découvrir des choses que 99% des touristes ne voient jamais. Et donc de les photographier 😉

Je vais vous donner un exemple : à Dublin, alors que je marchais sans but réel avec l’amie qui m’accompagnait, on passe devant la Bibliothèque Nationale d’Irlande, dont l’entrée est finalement assez discrète. Juste une affiche de taille modeste pour annoncer une exposition à l’intérieur. Curieux, nous rentrons, et le gardien d’un âge certain et à l’accent très british nous propose de rejoindre une visite de la salle de lecture, qui vient tout juste de commencer.

Résultat : nous découvrons une salle de lecture tout droit sortie d’un film, avec les petits bureaux en bois, les lampes vertes, les échelles en bois, les livres du XIXème siècle en parfait état, et une hauteur sous plafond gigantesque. Il y avait seulement une dizaine de personnes à la visite. Vu le nombre de touristes à Dublin, je pense que 99% n’ont jamais vu et ne verrons jamais cet endroit extraordinaire.

En termes d’opportunités photographiques, je vous laisse imaginer que je m’en suis donné à cœur joie 😀 En fait, je me suis même presque fait virer parce que la salle fermait 😛

5. Prenez votre temps

Coffret en bois photo verrouNe faites pas votre touriste pressé qui veut tout voir (d’ailleurs, n’oubliez pas de vivre plutôt que de voir 😉 ). Prenez le temps de découvrir, patiemment. Intéressez-vous aux endroits, regardez tout, attardez-vous sur les détails qui vous intéressent. Prenez 5 minutes pour réaliser LE cliché que vous voulez s’il le faut.

Là encore, j’ai un exemple. A Dublin, j’ai passé quelques heures à découvrir les friperies (« vintage clothes » sonne tellement mieux). Nombre d’entre elles recèlent des trésors de petits objets uniques et au charme certain. J’en ai découvert une en particulier dont le sous-sol était tout simplement surréaliste : un homme avec une longue barbe grise ébouriffée qui fabriquait des vêtements à la machine à coudre, accompagné de son vieux chien élimé, et toute une collection de petits objets d’un autre temps, des landaus pour poupée aux petits camions en métal rouillé. Le tout dans une ambiance absolument unique. J’y ai passé une heure à prendre des clichés.

6. Saisissez l’essence de l’endroit

Smithwick's guinness photo verre bière Quand vous découvrez une ville ou un pays, cherchez à en saisir la « substantifique moelle » comme on dit. Ce qui fait un pays, ce ne sont pas que ses monuments. Étant français, je serais presque vexé qu’on réduise la France à la Tour Eiffel et aux Champs Elysées. Et bien c’est pareil quand vous voyagez : saisissez ce qui fait l’endroit, ce qui le caractérise, ce qui fait qu’il est différent de chez soi.

Ça peut être des évènements, des façons de se comporter des gens, une ambiance particulière, une lumière… Cherchez pourquoi vous êtes dépaysés. Par exemple, si vous allez au Danemark et qu’il n’y a pas de vélos sur vos photos (voire des photos de vélos), vous avez sûrement raté quelque chose. Vous voyez l’idée ? Ça peut être très discret finalement : le fait même que les rues soient désertes aux heures les plus chaudes dans le sud de la France est une caractéristique unique de cette région, et un « petit dépaysement » si on y habite pas 😉

7. Intéressez-vous aux gens

Comedy in Dublin photo chanteurCe qui m’amène à ce dernier conseil et non des moindres, car le plus souvent, ce qui fait un endroit, ce sont les gens qui y habitent. Même si vous n’êtes en général pas à l’aise avec le portrait, forcez-vous un peu à intégrer les gens dans vos images. Les habitants d’un pays (ou même d’une région française) en révèlent beaucoup sur l’endroit, sur la façon de vivre, sur les coutumes locales. Attachez-vous à saisir une attitude typique, ou un rassemblement de personnes à l’occasion d’un événement que vous n’avez pas l’habitude de voir par chez vous (là encore, c’est tout à fait possible d’une région à l’autre en France).

Il paraît plus facile de travailler sur les habitants d’un pays quand sa culture est très éloignée de la nôtre, car effectivement on voit rarement quelqu’un se balader en sari en France, mais c’est aussi possible dans des pays occidentaux, et même dans votre propre pays. Cherchez ce qui différencie les locaux, mais aussi ce qui les rapproche de vous.

 

J’espère que ces astuces vous aideront à ramener de vos voyages des photos dont vous pourrez être fiers : n’hésitez pas à poster des liens en commentaire vers des images qui illustrent ces astuces 😉 (Ah, et on me souffle qu’en s’inscrivant à la newsletter, il y a un petit guide sympa 😉 )

 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Cet article vous a plu ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’imprimer et le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

Être en vacances a quoi apprendre, photo de vacances originales, photos de vacances originales, faire des photos originales, idée photo vacances, comment prendre des photos originales, idees photos originales vacances, conseil photo vacances

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

44 commentaires

  • Il y a quelques points sur lesquels je souhaite revenir.
    Note que mes désaccords sont plus philosophiques qu’autres choses.

    1. Cherchez ce que VOUS trouvez beau ou qui vous touche
    Déjà, pourquoi une photo devrait être belle ? C’est un vaste débat…
    Et si je prend une poubelle verte à côté d’une cabine de téléphone rouge avec une mur de brique bien en relief et un bout de voiture bleu dans le champs.
    Est-ce que c’est vraiment beau? Est-ce que ça me touche? Non et non, mais le potentiel colorimétrique du sujet fait que c’est potentiellement intéressant au niveau photographique.

    2. Ne photographiez pas les monuments
    Mouiii… C’est sûr que ça va pas être facile de faire de l’original mais une vue rapproché, un détail, c’est souvent un bon moyen de présenter une vue différente.

    3. Emmenez votre appareil photo partout
    Alors là, je ne suis pas d’accord.
    Le principe qui veut que l’on ne veut pas rater une image me semble un concept bien présomptueux et bien erroné. Je ne sais pas vous, mais j’ai beau avoir tout mon matériel sur moi et pourtant, j’en rate des tonnes entre les réglages qui étaient calé pour du paysage et je n’ai pas eu le temps de les modifier pour prendre la joggeuse en tenue rose bonbon, le grand angle qui était monté et qui m’a empêché de prendre cette animal étrange qui est apparu au loin…
    Mon expérience est qu’il vaut mieux ne pas se disperser – et profiter un peu de ses vacances aussi – avec et sans photos…
    Je pense qu’il veut mieux se limiter, prendre juste une après midi à faire juste de la photo et un autre partie de la journée sans appareil : il vaut mieux 10 bonnes photos sur 2 ou 3 sujets que 2500 photos moyennes sur tout et n’importe quoi.

    Pour les autres points, je suis plus en accord…

    9 juin 2011
  • Les conseils sont judicieux mais il appartient à chacun de les appliquer à son mode de vie en vacances.

    9 juin 2011
  • « Vivre » ses vacances, c’est le maître mot!!!
    Pour les conseils c’est à garder dans le coin de sa tête.

    P.S.: je profite de ce message pour féliciter l’auteur de ce blogue que j’ai découvert il y a quelque jours. Cela me donne envie d’encore approfondir mon D3000 et de commencer une démarche plus artistique après un an de vie commune.

    9 juin 2011
  • Salut a tous,
    Comme d’hab, des conseils simples a appliquer, intéressants et aussi … un brin provocateur 😉

    Il me semble aussi que celui qui part en vacances doit avoir une chose en tête très importante : a quoi destine-t-il ses photos ?
    – si c’est pour les laisser moisir sur le DD du pc pas la peine qu’il se casse la tête !
    – si c’est pour en faire un album photo sur papier genre livre relié ( c’est la mode ) sa démarche devra se rapprocher des conseils de Laurent
    – si c’est pour en faire un diaporama vidéo sur fond musical, il aura tout intérêt a appliquer a la lettre ces 7 conseils pour faire passer de l’émotion a travers ses images … pas comme les autres 🙂

    Ce que je veux dire c’est que le photographe doit savoir a quoi et a qui il destine ses images… C’est essentiel, ne pas se tromper de cible !
    Dernier article de Régis Moscardini : Super défi – semaine 7 – 8 challenges pour photographier les lapins de garenne

  • Prendre son temps, sortir des sentiers battus à s’en perdre, s’intéresser aux gens… autant d’excellents conseils pour les voyageurs… qu’ils soient photographes ou non.
    Par contre je trouve que ton article illustre bien la difficulté qu’il y a parfois à faire la différence entre cliché et une photo originale. La frontière est parfois floue pour tout le monde à commencer par toi : dans les conseils un et deux tu nous dis d’être original alors que le conseil 6 risque fort de nous ramener tout droit aux clichés. Tu dis que les français n’aiment pas être réduits à la tour Eiffel mais quid des irlandais quand tu les associent à la Guinness. L’ambiance des pub, bien que non usurpée, est assurément l’argument massue de l’office du tourisme irlandais et ta photo que j’aime beaucoup, qui est loin d’être celle de tous le monde et qui est très sympa avec ce cadrage original et ce jeu sur la profondeur n’en est pas moins un cliché à mon sens.
    Cela me rappelle une photo qui j’avais prise à Venise avec un Ex voto sur la façade de la permanence du parti communiste. Je suis tombé dessus tout à fait par hasard et j’ai trouvé cette association très cocasse et originale pour Venise (pas de canal, pas de Gondole, pas de Corto Maltese…)mais quand je l’ai montrée tout le monde m’a dit « c’est Don Camillo et Pépone ». Merde je venais de tomber dans le cliché!!! et en plus j’étais loin loin d’être le seul à avoir fait cette photo.

    J’avoue aussi que j’ai un peu le même avis que J sur le fait qu’il ne faut pas avoir son appareil photo tout le temps.
    Cela fait du bien parfois justement de ne pas avoir cette « contrainte » de trouver quelque chose à photographier. Rater une photo ce n’est vraiment pas grave. Comme le Dit J on en rate tout le temps même quand on a son appareil avec soit. Pour moi ce que la photo m’a apporté, c’est un certain regard sur les choses, les gens et les paysages. L’essentiel est de garder ce regard, appareil photo ou pas. Si on l’a on le saisi sur le capteur, si on ne l’a pas, on le garde pour soit.
    Dernier article de Laurent M. : Canal Grande

    9 juin 2011
  • Ah, quelques commentaires mais très instructifs et argumentés, j’aime beaucoup ! 😀
    Une précision globale avant de répondre plus précisément : un article du type « 7 astuces » se veut forcément un peu réducteur, et je force volontairement le trait pour mieux faire passer le message 😉 C’est évidemment plus compliqué que ça, et à chacun de trouver le bon équilibre et surtout à se faire plaisir ! (je pense qu’on aura compris qu’en photo, c’est mon maître mot 😉 ).

    Ceci dit :
    @J :
    1. Effectivement, le débat sur la beauté ou l’émotion est intéressant. Il s’agissait là encore de simplifier, car je pense que la plupart recherchent des photos où ils recherchent une certaine esthétique (qui était sans doute un terme plus approprié, certes).
    La situation que tu décris est typiquement une photo qui sans être forcément belle, a une certaine esthétique.

    2. Tout à fait d’accord avec toi : c’est possible de le faire, mais d’un point de vue différent c’est mieux 😀

    3. Ce qui prouve ici que c’est surtout une question de perception, c’est que je peux utiliser exactement le même argument que toi pour dire le contraire 😛
    C’est-à-dire qu’on rate déjà suffisamment de clichés pour des problèmes techniques (enfin je l’espère de moins en moins grâce à ce que j’écris ^^), pour ne pas en rater d’autres juste pour ne pas l’avoir pris.

    MAIS là où tu as raison, et où je rejoins également Laurent M., c’est qu’il ne faut pas non plus être obsédé par la photo en permanence. Je n’y avais pas forcément réfléchi car ça me paraissait naturel, mais j’ai adopté une sorte d’attitude intermédiaire : l’appareil tout le temps sur moi au cas où je trouverais quelque chose qui mérité vraiment de travailler un cliché, tout en ne se mettant pas la pression, et en passant parfois une demie-journée l’appareil en bandoulière sans déclencher une seule fois, parce que je suis plutôt d’humeur baladeuse que photographique.
    Autrement dit, avoir tout le temps son appareil sur soi n’oblige pas à photographier, il le permet. Il faut juste être suffisamment lucide pour savoir profiter de son voyage sans non plus passer sa vie à déclencher 😉

    @Régis : Je suis absolument d’accord avec toi ! Le but de chacun est très important, et c’est pour ça que j’ai précisé en début d’article qu’il n’y avait aucun mal à ne prendre « que » des photos de vacances.
    Mais je suppose que si vous lisez ce blog, c’est que parfois, vous voulez un peu plus 😉

    @Laurent M. : Là encore, je te rejoins sur la frontière floue entre le cliché et l’originalité. Il n’est pas désagréable de prendre des photos « clichés » (c’est toujours bien dans l’album de vacances), mais il est beaucoup plus amusant d’essayer d’y introduire un peu d’originalité.
    Malgré tout, en parlant de Guinness (même si là c’était de la Smithwick’s dans les verres :P), ça fait à mon sens partie de l’essence du pays, même si c’est un cliché. C’est donc quelque chose que j’avais envie de saisir, et qu’il n’est effectivement pas aisé de rendre un peu original.

    • La smithwick’s! c’est un très bon choix, mais cela reste une Guinness, comme la Harp d’ailleur.
      Pour sortir de son égémonie il eut fallu choisir une Murphy’s comme ici http://latentation.aminus3.com/image/2007-12-11.html ;o)

      Après c’est clair qu’on va à Dublin en grande partie pour ses pubs comme on va à Paris plus pour sa tour Eiffel (entre autre monument) que pour les parisiens (et non, ce n’est pas une nouvelle polémique ;o))
      Dernier article de Laurent M. : Canal Grande

      10 juin 2011
  • Je suis assez d’accord avec J.
    Avoir l’appareil en permanence n’évite pas de louper des tonnes d’occasion de faire une photo et en effet il faut vivre ses vacances sinon on risque d’être l’esclave de son appareil et pour le coup d’être doublement déçu à l’issue, des photos et des vacances.
    Sinon le reste est comme toujours chez Laurent d’une absolue pertinence et d’une grande cohérence. Je reste fasciné par la qualité des articles de l’auteur de ce Blog : tant sur le fond que sur la forme.
    Bravo à toi Laurent.

    10 juin 2011
  • J-16 avant mon prochain voyage au Japon. Cet article tombe à pic !

    Et je confirme que tout débutant connait forcément cette frustration de voir au retour de vacances que 95% des photos prises sont dignes d’un compact.

    Merci encore pour tous ces conseils, je tenterai de les appliquer au mieux 🙂

    10 juin 2011
  • « Et je confirme que tout débutant connait forcément cette frustration de voir au retour de vacances que 95% des photos prises sont dignes d’un compact. » Dit Juldetroy.
    S’il n’y avait qu’aux débutants à qui cela arrive….!!!!

    10 juin 2011
    • 95% seulement? ;P Je me rappelle que le premier voyage que j’ai fait avec mon d3100 m’a rapporté plus de 650 photos dont… 5 qui pouvaient peut-être prétendre à être dans l’album photos! J’étais tellement stressée par le fait de devoir prendre autant de réglages en main que je laissais passer toutes les occasions!

      Heureusement ça va mieux maintenant 😀

      10 juin 2011
    • C’est la raison pour laquelle je suis convaincu qu’en voyage je ne devrais prendre qu’un compact (sauf bien sûr à avoir des idées très précises sur les photos que l’on va faire et que ces dernières nécessitent l’utilisation d’un reflex)

      10 juin 2011
  • les photos de vacances vaste sujet: je pense que la question que nous devons nous poser est la suivante: quel est le but de ces photos ( les montrer au reste de la famille qui n’a aucune connaissance dans le monde de la photo, ce qu’ils veulent voir c’est les lieux touristiques, ou ces photos de vacances peuvent être utilisé dans un autre but ( expo, vente, concours) j’utilise certaines de mes photos pour des publications, dans ce cas au moment ou je prends ma photo ou série je sais dans quel but je vais l’utiliser, je vous donne une petite anecdote qui est arrivé en juillet 1997:
    Je suis parti au Mozambique pour faire du tourisme ( pas l’endroit idéal pour bronzer mais bon peu de touristes, d’hôtels etc) et bien au lieu de faire des photos de l’océan, des plages, des villes visitées, j’ai finis par faire un reportage sur le déminage au Mozambique… comme quoi 15 jours de vacances et je suis revenus avec des photos de mines et démineurs… et aucune photos de l’Ocean Indien.

    10 juin 2011
  • Très bon sujet d’actualité, qui permet de faire réfléchir bel et bien aux souhaits du photographe en vacances…

    On pourrait remplacer le titre de l’article:
    « 7 astuces pour prendre plus que des photos de vacances »

    par:

    « 7 astuces pour faire de la photo en vacances et non des photos »

    Car c’est bien DE LA photo qui fera la différence.

    Bravo!

    10 juin 2011
  • Excellente synthèse. Très bon boulot… comme d’habitude.
    Décidément, il y en a qui sont doués pour raconter de bien belles histoires.

    10 juin 2011
  • Bonjour Laurent,

    Ensemble de conseils intéressant, qui peuvent apporter des pistes, des idées pour photographier.
    Parmi les compléments qui me viennent à l’esprit, à chaud, il y a la nécessité de bouger, de ne pas être statistique. Que ce soit pour prendre un monument, un bâtiment, une rue, un paysage etc., il est important de se déplacer, de ne pas rester sur la première vision que l’on en a, ne pas hésiter à tourner autour, monter, descendre, s’accroupir, s’allonger peut importe mais il faut chercher un angle de prise de vue « différent » (le terme est moins subjectif que beau ou intéressant).

    Amicalement
    Rémi

    10 juin 2011

  • Laurent Breillat:

    3. Ce qui prouve ici que c’est surtout une question de perception, c’est que je peux utiliser exactement le même argument que toi pour dire le contraire
    C’est-à-dire qu’on rate déjà suffisamment de clichés pour des problèmes techniques (enfin je l’espère de moins en moins grâce à ce que j’écris ^^), pour ne pas en rater d’autres juste pour ne pas l’avoir pris.

    Ok, n’étant plus vraiment débutant, je suis passé au dessus de ce point. Mais il reste que même en ayant de l’expérience, il y a toujours plein de photos potentiel que tu ne pourras pas faire à cause d’un manque de réactivité du à des réglages plus adaptés (passage d’une pose lente pour paysage emsoleilé à un sujet rapide dans l’ombre) ou bien du mauvais objectif – besoin d’un télé alors que l’on a monté un ultra grand angle…
    Dernier article de J : fenêtres et portes au crépuscule dété

    10 juin 2011
    • Oui, quand je disais « problèmes techniques », c’était au sens large, donc ça incluait aussi de ne pas avoir la bonne optique montée par exemple. Mais justement, même cet argument peut aussi aller dans mon sens : on rate déjà des clichés quand on a son appareil avec soi, alors pourquoi en rater encore plus en ne le prenant pas ? 😉

  • Merci pour cet article, dont l’utilité n’est pas à démontrer en cette période quasi-estivale. Certains conseils sont même applicables pour des personnes qui ne font que voyager (je pense notamment au dernier).
    Dernier article de Matheew Lauren : La photographie de paysages et le portrait

    10 juin 2011
  • Des astuces simples mais encore une fois efficaces! merci!

    13 juin 2011
  • Merci des conseils.
    « Amener son appareil partout » : je l’amène souvent, mais à chaque fois que je le laisse à la maison, je tombe sur une scène intéressante :/
    Vendredi dernier, 4 marcassins traversent une petite route 5 mètres devant moi (le temps que je m’arrête), ils sont restés bien 1 minutes sur la route, un peu apeuré.

    16 juin 2011
  • Pour les monuments, je serais pas aussi affirmatif: quand tu es devant Angkor ou le Taj Mahal, tu sort quand même ton réflexe:-)
    Dernier article de fabrice : Un cadeau pour votre futur voyage !

    17 juin 2011
  • Excellent article et vaste débat …
    Je tâcherai de me rappeler ces 7 astuces en septembre prochain lorsque je visiterai Rome … Arrrrgghh ça va être dur de ne pas prendre de monuments en photos 🙂 Mais l’idée de m’attarder plus aux détails de ces fameux monuments me plaît beaucoup !

    19 juin 2011
  • Je viens le lire avec beaucoup de plaisir ton article Laurent 😉 et tout autant de plaisir les commentaires qui suive. Différents points de vus, mais toujours de bonnes choses à retenir qui font avancer l’article.
    Encore bravo Laurent pour ton site que je prend plaisir à suivre depuis une petite semaine.

    3 juillet 2011
  • Pas mal l’article de Laurent, vraiment.

    Si vous pouvez pas avoir un apn sous le bras tous les jours, pensez à photographier avec les yeux quand même, ça vous forgera à etre meilleur.

    3 juillet 2011
  • Bonjour,
    Un bon article, merci pour les conseils!!
    Sophie

    22 août 2012
  • Bonjour a tous. C est toujours avec UN grand plaisir que l on decouvre les maintes possibilites de com prendre Et d apprecier les differentes manipulations de son equipment photographique.
    Une chose ce pendant a savoir. Le droit a l image. Eviter de prendre en photo des gens dans la rue sans avoir leur autorosation est reprehensible !!
    Je vous Lis a chaque blog avec infiniment de plaisir.
    Cordialement
    Muriel.

    25 septembre 2012
  • Bonjour,

    Je trouve que vos conseils sont très originales et croyez moi j’ai bien envie de les appliquer. Avoir des photos de vacances hors du commun c’est trop bien!Que de bons souvenirs.
    Merci.

    31 juillet 2013
  • Pour revenir sur le « débat » de l’appareil toujours avec soi, un bon compromis quand il n’est pas facile de le transporter, c’est le téléphone portable qui pour les modèles haut de gamme font de bons clichés, même si bien sûr c’est loin de pouvoir en faire autant qu’un reflex.

    31 juillet 2013
  • Salut!
    Je m’interesse a la photo depuis un bout, mais je ne sais pas ou trouver une bonne école pour bien apprendre la photo. Je cherchais un blog sur la photo et je suis tombée sur le tien. J’aime vraiment ça lire tes articles, c’est vraiment intéressant!

    15 septembre 2013
  • Bonjour,
    Merci pour ces astuces et pour le blog en général que j’ai découvert hier mais que je n’arrive déjà plus a refermer! Grande voyageuse dans l’ame je prend principalement des photos de vacances et en vous lisant je me rend compte que j’ai déjà quelques bons réflexes mais pas tous (prendre le temps notamment n’est pas toujours facile…). J’ai quelques photos qui illustre votre propos (plus sur ma page flickr). N’hésitez pas a me donner votre avis, j’apprécierai énormément toute critiques (constructive hein ;-))

    Cuba:

    https://www.flickr.com/photos/124500995@N07/14578309062/
    https://www.flickr.com/photos/124500995@N07/14392653547/
    https://www.flickr.com/photos/124500995@N07/14579057885/

    Italie
    Cathedrale de sienne https://www.flickr.com/photos/124500995@N07/14159407641/
    Basilique st pierre https://www.flickr.com/photos/124500995@N07/14139672326/

    Maroc (desert)
    https://www.flickr.com/photos/124500995@N07/14231680258/
    https://www.flickr.com/photos/124500995@N07/14231640629/

    13 juillet 2014
    • Tres jolie photo. En ce qui concerne le héron qui pêche, je dirais que c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de profondeur de champs.

      Tu as voulu la réduire pour isoler ton sujet mais je trouve que cela ne s’y prête moins, ou alors dans ce cas, il aurait que ce soit plus marqué avec une plus grande ouverture.
      En tout cas, très très belle photo et très nette

      20 novembre 2014
  • Bonjour

    Je suis passé il y a peu d’un compact HX9V a un Stylus 1, justement dans le but de faire de plus belles photos de vacances (choisir ma PDC ou ma vitesse, faire une MAP manuelle plus rapidement qu’avec le petit compact sans bague d’objectif, faire des poses longues sans forcement passer en mode tout manuel, …).

    Alors c’est sûr que sur la majorité des photos (paysages, monuments, …) la différence de qualité ne sera peut être pas visible pour mon utilisation (je choisi 100 ou 150 photos sur les 1000 ou 1500 du séjour et je fais un livre photo d’environ 50 pages pour montrer à ma famille et pour moi) , mais quelle frustration de se sentir limité par son appareil et de ne pas pouvoir prendre une photo qui sort du lot avec un beau flou de profondeur ou un bel effet de filé (ce qui était le cas avant avec mon petit compact de 2011).

    Après avoir lu pas mal d’articles postés sur ce blog (très bien fait au passage), une question me trotte encore dans la tête (sans que ca m’empêche de dormir 😉 ). Surement qu’il n’y a pas de réponse miracle, mais je la pose quand même: est ce que je dois shooter en raw? Car sur les 1500 ou 2000 photos que j’estime prendre en 2 semaines de voyage en Chine, je pense n’en sélectionner que 20 à 30% d’intéressantes (cad montrable à ma famille et à mes amis, pas besoin de voir tel monument sous 10 angles différents, ce paysage sous 3 longueurs focales, ce coucher de soleil à 20h02, 20h03, 20h05, 20h06, …), rester dans les 150 à 200 photos pour mon livre photo, et peut être en choisir une dizaine des plus belles pour tirage papier. Donc sur 2000 photos, n’en retoucher que quelques dizaines.

    Le jpeg permet aussi de la retouche, j’ai réussi il y a peu à corriger des portrait en contre jour pris il y a plusieurs années, ce qui sans rendre la photo formidable permet de la rendre acceptable et de la sauver de l’oubli.

    Alors, pour du 10×15 et du livre photo, jpeg ou raw?

    1 septembre 2014
    • Et bien je dirais si possible en raw si tu as la capacité mémoire. TU pourras faire plus de réglage par la suite comme la balande des blancs

      20 novembre 2014
  • Prendre des photos est un art et sachez que ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe alors il faut d’abord éveiller le grain d’artiste qui est en vous.

    20 octobre 2014
  • Super article…. vraiment.. j.oublie souvent que la photo c.Est quelque chose de vivant même si elle se fige dans le temps… Je vais essayer de changer mon comportement photographique..thanks.

    14 juillet 2015