Ce que la peinture peut nous enseigner en photographie

J’aime parfois laisser la parole à d’autres blogueurs, en particulier concernant d’autres arts “picturaux”, pour voir ce qu’ils peuvent apporter à vos images. Aujourd’hui, parlons peinture !

Cet article est un article invité de David du blog Apprendre la Peinture.

Ami(e)s photographes bonjour !

Depuis les quelques petites années que je pratique la peinture, j’ai mis en évidence certaines caractéristiques qui étaient essentielles à la réussite d’un tableau.

Et en y réfléchissant, ces aspects qui mènent à la réussite d’une toile peuvent aussi contribuer à la réussite d’une photo.

Voici quelques trucs et astuces que j’applique durant mes peintures et qui vous permettront d’avoir des photos (encore plus) magiques !

1. Choisir le modèle

Pour choisir un modèle, je prends mon temps,et je suis exigeant. Je ne peins pas la première image qui me tombe sous la main comme vous ne photographiez pas le premier coin de rue venu !

En fait pour réussir ma toile, je choisis un modèle qui éveille au maximum mes émotions.

Finalement dans les arts que sont la photo et la peinture, les buts se rejoignent : immortaliser une émotion afin de la faire passer au spectateur.

Il faut donc se concentrer au maximum sur vos propres émotions évoquées par votre futur modèle afin de mieux les faire ressortir.

Un modèle qui provoque de l’émotion est rare, vous devez être exigeant envers le choix de vos images. Personnellement il me faut plusieurs centaines de modèles avant de choisir celui qui me touche le plus.

Voyons maintenant les caractéristiques qui font la différence en peinture…

2. Augmenter le contraste

Si je devais sélectionner un seul élément qui permet de donner de l’impact au tableau, ce serait la notion de contraste.

Le contraste, vous le savez déjà, c’est la différence entre les couleurs claires et foncées.

Il permet donc de faire ressortir les différents éléments d’une image de manière plus ou moins importante.

Lorsque le contraste est trop faible, la toile est fade, et c’est pareil en photo !

Tandis qu’avec un contraste important, mon modèle ressort pleinement, mes lumières ont plus d’impact et l’image ressemble (tiens, justement) à une très belle photo ! Le contraste apporte du relief, vous savez, ce relief qui nous donne l’impression que l’image va sortir de son support.

rose peinture photo fleur ombre lumière pétales

Regardez ici le contraste entre les ombres et les lumières qui font ressortir les pétales de la rose !

N’hésitez donc pas à augmenter le contraste de votre photo, elle aura encore plus de présence.

Augmenter le contraste au-dessus de la normale (attention tout excès n’est pas bon) : C’est pour moi la base de toute image embellie.

3. Inclure plus de blanc

Le blanc est fondamental dans toutes nos réalisations que se soit en peinture comme en photo.

C’est une couleur très particulière qui contient toutes les autres couleurs (le spectre de la lumière blanche !).

Elle a notamment deux caractéristiques essentielles en peinture que vous allez pouvoir utiliser dans vos photos :

Le blanc permet d’augmenter sensiblement la luminosité d’une image : vous le savez sûrement mais on ne l’a pas tout le temps à l’esprit, le blanc est la couleur qui reflète la lumière de la manière la plus intense. En effet contrairement au noir qui absorbe la lumière, le blanc la « renvoie » tout droit dans vos yeux !

Ainsi, lorsque je souhaite mettre en valeur une lumière très importante, je n’hésite pas parfois à mettre du blanc pur sur la toile !

Le blanc amène de la douceur : Le blanc est de plus une couleur symbolique, qui calme et apaise, tout en amenant beaucoup de douceur ! J’essaie souvent de transmettre cette notion de douceur (que beaucoup de photographes et de peintres tentent aussi de faire passer au spectateur). En dosant régulièrement mes couleurs avec du blanc, tout en l’incluant à différentes zones dans l’image, j’arrive donc facilement à recréer cette atmosphère de douceur !

rose peinture photo fleur pétales runes blanc

Observez ici à quel point le blanc a un rôle primordial : Il permet vraiment d’adoucir l’atmosphère de la toile tout en procurant une lumière phénoménale ! (Vous remarquez toujours ces contrastes importants entre les différents pétales)

4. Jouer avec les flous

Mon petit conseil bonus : Jouer avec le spectateur, c’est à dire jouer avec les flous.

Le flou permet plusieurs choses :

  • Il crée lui aussi de la douceur, car les couleurs se « fondent » entre elles.
  • Il permet d’éveiller la curiosité du spectateur et donc de créer du mystère qui engendre de l’attirance pour l’image.
  • Il permet de concentrer l’attention du spectateur sur les éléments que vous choisissez.
livre rose peinture photo fleur pétales flou

On cerne bien ici le flou qui englobe la rose (observez l’effet du flou « photo » sur la droite du tableau).
D’une part cela crée de la douceur, le regard du spectateur se dirige vers l’élément principal : la rose, et du mystère se dégage (tant sur la droite que sur la gauche).

 

Pour toutes ces raisons n’hésitez donc pas à flouter légèrement certaines parties de vos photos !

En résumé, voici les éléments clés que la peinture nous apporte :

  • Choisir les cibles de vos clichés avec exigence
  • Augmenter le contraste de vos photos
  • Inclure du blanc dans vos réalisations
  • Jouer avec les flous

J’espère que cette analyse à travers la peinture vous a plu, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire en dessous de l’article pour me donner votre avis !

Votre ami, David.

Note : Si vous êtes curieux et que vous aimez l’art (la photographie en est un donc je ne doute pas que vous aimiez l’art ^^) vous pouvez jeter un coup d’œil sur ces deux/trois petits articles :

Pourquoi la peinture à l’huile, c’est facile

Pourquoi et Comment commencer à peindre dès aujourd’hui

Et enfin pour recevoir mon guide gratuit : Peindre pas à pas, les 10 étapes

En espérant que ça vous plaise !

Et vous, que pensez-vous de ces astuces pour embellir vos images ? Pensez-vous que la peinture peut vous aider à améliorer vos photos ?
 

 

Cet article vous a plu ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’imprimer et le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

photographie et peinture, peinture et photographie, aline kv, la photographie et la peinture, entre peinture et photographie, asoucir les contrastes peinture, Base des 9 elements pour etre artiste peintre, Comment apprenons-nous lart de la peinture

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

31 commentaires

  • Les éléments que tu décris sont très proches de ceux qui font une photo réussie.
    S’agissant d’arts visuels, les techniques de rendu diffèrent .. mais le résultat à obtenir … et qui flatte l’oeil … est identique .. finalement.
    En composition aussi, les techniques sont très similaires (lignes de fuites, diagonales, nombre d’or, équilibre des masses et des couleurs, etc .. )
    Ton article est un beau rappel .. de tout cela ..
    🙂

    6 février 2013
    • En effet, beaucoup d’éléments similaires sont à la base d’une photo ou d’une peinture réussie.

      Mais pour parvenir à un rendu proche, la peinture me semble moins abordable que la photographie. La gestion de la lumière ou du flou, par exemple, ont l’air bien plus complexes en mettre en pratique en peinture.

      Mais peut-être c’est parce que je suis absolument néophyte en peinture. Peut-être qu’un peintre/photographe pourrait nous éclairer sur ce point ?

      6 février 2013
  • Je suis tout à fait d’accord dans le sens que dans le domaine peinture ,nous apprenons tout d’abord à regarder ,à reproduire un volume ,ce volume ne peux être que de lumière et d’ombre.
    Il est impératif de commencer par le dessin…
    cela aide aussi beaucoup pour la photo ,ensuite il y a de très bons logiciels qui nous permette de nous évader ,du réel à l’abstrait…
    J’utilise aussi le « blanc » ,mais jamais un blanc pur ,j’y ajoute une note de couleur chaude,ou froide selon mon sujet ,je ne travaille jamais avec un noir pur,je parle en peinture…
    Votre article nous rappelle bien les bases
    Bravo à vous

  • Bonjour,

    Je vais te dire ce que j’en pense et tu ne vas pas aimer du tout mais c’est la réalité. Je fais parti d’une famille d’artistes (peintre, sculpteur, peinture sur porcelaine, danse, chant, etc) mes parents et ma soeur exposent depuis très longtemps et je ne suis pas en reste. Enfin tout çà pour te dire que je ne parle pas sans savoir.

    Le rapport peinture/photo d’art est évident et ton article le souligne bien. Par contre le site sur lequel tu t’appuies n’est en aucune manière une référence. Le propriétaire de ce site n’est qu’un élève passablement doué rien de plus. Son site ne dit que des banalités que j’aurais pu sortir à l’âge de 10 ans. Et je suis sympa !…

    Voilà çà devait être dit. La peinture, l’art de peindre je devrais dire, c’est autre chose, pour faire un rapprochement avec la photographie ce futur artiste (du moins je l’espère) est du niveau de l’instamatic ou du jetable en matière de savoir faire…

    Ceci dit ton article a du sens, bien sûr que la peinture peut apporter quelque chose au photographe. C’est souvent l’inverse qui est dit à un artiste peintre en recherche avec le manque de sensation des lumières et de la composition : Fais de la photo !

    C’est bien de soutenir les p’tits copains mais encore faut-il qu’il y ait matière à….

    Désolé…

    6 février 2013
    • c@mesigue À la place de critiquer les autres, tu devais t’occuper de faire un blog avec un minimum de contenu intéressant. Jouer le blogueur et faire du n’importen quoi pour après critiquer les autres… tu perds ton temps. Et le notre.

      Troll.

      Laurent et David, c’est um bon article. Je lis le blog il y a 2 ans et il y a toujours des choses intéressantes.

      12 février 2013
  • @c@mesigue
    Heu, commentaire sans aucun intérêt. Sisi j’insiste, et pour la raison suivante.
    Depuis quand doit on obligatoirement être un super expert de renommé internationale pour avoir le droit de s’exprimer sur la photo ?

    D’autant plus que la qualité d’un art dépend du point de vue de chacun. Et de mon point de vue, ayant été voir ton super blog (si c’était pour faire ta pub, ça a marché) je peux affirmer que Laurent n’a juste rien à t’envier concernant la qualité de ses clichés… Non vraiment.

    Et concernant les articles explicatifs de laurent que t’aurai pu écrire à 10 ans (cool pour toi, mais ce n’est pas le cas de tout le monde) c’est aussi en partie volontaire, le but étant de démystifier le plus simplement possible l’univers de la photographie pour la rendre accessible au plus grand nombre. (tout le monde n’a pas la CHANCE comme toi d’être baigné dans le monde artistique depuis sa naissance)

    Encore faudrait-il avoir un minimome de jugeote pour le comprendre…

    6 février 2013
  • à c@mesigue
    La critique est constructive si elle est fondée et non devastatrice.
    Ecraser les autres pour s’élever me parait peu probant.Je suis issu d’une famille d’artistes, le suis moi même et sais aussi de quoi je parle.
    Pour en revenir au vif du sujet, cet article me semble intéressant, je peins et je me lance dans la photo et ça peu m’être tout à fait utile.
    merci

    6 février 2013
  • Je ne parle pas de ce dit Laurent et j’insiste sur le fait qu’il a totalement raison de faire le parallèle entre la photo et la peinture. Par contre le site mis en exergue comme exemple n’est en rien un lien constructif…

    Oui l’article est intéressant et constructif, mais pas le site de ce jeune débutant en peinture… Il existe d’autres références bien meilleures et Philippe si tout comme moi tu as été plongé dans ce domaine dès l’enfance (pour moi çà va bientôt faire 53 ans ) tu sais que j’ai raison.

    Faire le parallèle entre peinture et photo est très constructif à la condition que le peintre choisi nous apporte un véritable savoir faire qui nous servira réellement en photographie, là… En ce qui nous concerne c’est vide…

    Je pense qu’un bon cours d’histoire de l’art sur la peinture apportera beaucoup plus. Tu vois je ne mets pas en avant ni mon propre savoir ni celui des ma famille. Savoir la technique de la peinture n’apportera rien au photographe, par contre lire une oeuvre et en comprendre sa perspective, le choix des couleurs, la force de sa lumière, là oui c’est du constructif car il y aura un véritable apport pour la photographie.

    Les adeptes du Strobisme l’ont très bien compris.

    Mes critiques quand elles vont à l’encontre de l’auteur ne serait-ce que dans ses choix en matière de références ne sont jamais destructives, je cherche toujours à apporter un plus. Pour ceux qui ne le perçoivent pas ainsi j’en suis désolé mais j’ai dit ce que j’avais à dire de constructif sur ce sujet, pour ma part celui-ci est clos si l’on ne peut pas avancer et non se buter sur le fait que je ne brosse pas l’animal dans le sens du poil. Faire de la lèche c’est pas mon truc, quand c’est bien je le dis et quand ce n’est pas bon aussi. Ma pomme…. rien à foutre, j’ai rien à prouvé…

    6 février 2013
    • Tu as rapidement oublié que celui qui a écrit cet article, c’est bien David, et c’est lui qui m’a proposé de faire le parallèle entre photo et peinture à travers cet article 😉

  • Sympa ce parallèle avec la peinture, on y retrouve effectivement les même problématique.

    Je m’attendais à davantage, plutôt tourné vers la composition. Mais peut être que pour cet aspect, le cinéma colle plus.

    Maintenant que je fais de la photo, je scrute les séquences de cinéma: je pense que la plupart pourrai artistiquement être amélioré par les règles de composition de la photo.

    Et pour la peinture, ma grand mere en étant passionnée, cela faisait un moment que j’attendais ce genre de parallèle, alors merci !

  • Bon ben moi j’ai trouve l’article sympa, court et clair !!! Ca me suffit et il a l’avantage de bien rester en tête….si j’etaisjury de la nouvelle star je donnerai un Bleu ;)))))))

    6 février 2013
  • Bonjour à tous !

    Tout d’abord merci à toi Laurent de me laisser la parole sur ton blog, j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article.

    Je suis heureux que l’article vous plaise dans l’ensemble et vous rappelle les bases de la photo même si je suis loin d’être un expert dans se domaine !

    Effectivement il m’arrive régulièrement de comparer l’art de la peinture à l’art de la photographie : on a finalement affaire à une image dans les deux cas qui aura plus ou moins de force en fonctions de plusieurs critères (notamment ceux dont j’ai parlé dans l’article).

    @c@mesigue : je te remercie pour ta tentative de critique « constructive » qui malheureusement ne l’est pas du tout. Je suis heureux que ta famille expose beaucoup mais ça n’empêche que je ne connaisse pas la qualité du rendu final des toiles exposées… (oui c’est pas parce-qu’on expose qu’on est un as du pinceau 😉 )

    Au passage je tiens à préciser : Cela fait 8 ans que je peins maintenant et oui pour l’info j’ai réaliser des expositions (cela n’empêche que je tente de m’améliorer de jour en jour et que je progresse encore car la progression est infinie en peinture, tu dois le savoir).

    Et je suis d’accord sur le fait que j’ai surement une vision de la peinture différente de la tienne. Commence par lire les articles en détaille pour pouvoir la comprendre puis nous pourrons en débattre sans problème ici ou par mail par exemple.

    Au plaisir,

    David.

    6 février 2013
  • Bonjour,

    J’aime beaucoup les quelques peintures présentées. Votre article montre bien que la perspective est très importante que ce soit dans la photo ou dans la peinture.
    Personnellement, je photographie beaucoup la nature, car je dispose d’un jardin-potager, ce qui est assez sympa est justement de jouer avec les couleurs qui en ressorte, mais aussi les ombres qui se font uniquement à certaines heures. Le tout est d’avoir l’oeil du photographes qui se retrouve également en peinture, je pense 🙂

    Merci pour cet article très agréable a lire
    A bientôt
    Yannick

    6 février 2013
  • Bonjour David,

    merci pour cet article et surtout pour les conseils concernant les contrastes….j’ai tendance à oublier !
    Johanne

    6 février 2013
  • Bonjour, je m’occupe d’une petite association dont le but est d’initier ou de perfectionner les adhérents à la pratique de la sculpture. J’ai créé un site internet et j’organise régulièrement des expositions, pour tout cela il me faut faire des photos. Jusqu’à présent j’avais un compact Panasonic Lumix 10x, mais pas terrible pour des photos d’art (sculpture et peinture) comme vous pouvez le constater sur le site. Quel serait le matériel que vous me conseilleriez en sachant que le budget est limité comme toute association. Merci pour vos retours. JL

    6 février 2013
  • C’est vrai que les deux domaines font appel aux même « astuces » pour produire de bon résultats. C’est pas pour ça que j’échangerai mon reflex, contre des pinceaux, je suis trop impatient, je crois !

    6 février 2013
  • Bonjour et merci pour cet article sympa.

    La peinture, et plus encore, les bases du dessins nous apprennent des choses utiles pour la compositions photo.
    La perspective est à étudier, afin d’ouvrir au photographe de nouveaux horizons, un autre oeil sur la vue d’un sujet.

    Mais aussi l’importance des reflets, des ombres, qu’elles soient portées ou non, et la profondeur d’un objet, que l’on obtient en peinture grâce aux glacis.

    Lire quelques revues de bases de dessin, de peinture, même si on veut pas en réaliser, montrent des choses semblables pour le photographe, qui ouvre un univers proche mais différent, pour la réalisation des compositions, des portraits, et des architectures.

    Par exemple, comprendre l’importance des ombres, permet de faire des portraits de bonnes qualités, lorsque l’on connait l’effet que l’on veut obtenir. A étudier, c’est un plaisir qui vous sert, et vous distingue, parfois, d’une autre photo.
    Merci encore.

    6 février 2013
  • L’analogie avec la peinture est très intéressante.
    Beaucoup de photographes font également de la peinture et l’inverse est également vrai !
    L’idée de réaliser cette article est enrichissante car c’est réaliser une peinture avec un oeil de photographe….

    6 février 2013
  • J’ai beaucoup aimé l’explication sur les contrastes ainsi que l’utilisation des flous, mais que faut il comme type d’optique pour pouvoir faire des flous et un sujet net ?

    6 février 2013
  • @Patricia : il suffi pour ca d’un objectif avec une ouverture suffisament grande. dans les details de l’objectif l’ouverture est note f/x ou x est un chiffre decimal. Plus x est petit, plus l’ouverture est grande et plus cet effet sera prononce. Par exemple l’objectif 50mm f/1.8 fait ca tres tres bien…

    7 février 2013
  • Merci pour cet article
    première chose que l’on m’a enseignée quand je suis rentrée dans un club photo
    Prendre des livres de peinture et ensuite faire l’analyse des peintures que je regardais
    Le faire aussi avec des livres de photos et essayer de se mettre à la place du photographe.
    Malheureusement exercice que je ne fais que rarement
    Cette piqûre de rappel va me faire du bien
    Amicalement
    Geneviève

    7 février 2013
  • Article très intéressant ! Les similitudes avec la peinture ont été présentes dès les débuts de la photographie dans la composition, les jeux de lumière, la colorimétrie… Les premiers photographes n’avaient en effet que la peinture e et le dessin comme références, et reproduisaient donc volontairement ou non leurs règles esthétiques. C’est chouette de remettre les choses en perspective dans cet article 🙂

    7 février 2013
  • Je trouve cet article très intéressant et très clair sur des questions pourtant très complexes. Il est important de porter un regard sur le rapport entre les arts. C’est ce que j’ai fait sur mon site, avec un article qui s’appelle Cinéma et photographie. C’est un article que je trouve insatisfaisant parce qu’on ne finit jamais de réfléchir à ces questions.

    Merci pour cet article
    Charles Beaud

    7 février 2013
  • Très intéressant comme parallèle. La photographie est vraiment l’évolution directe de la peinture selon moi. Certaines personnes auraient tendance à l’oublier.

    9 février 2013
  • Bonsoir à tous,

    j’écris ce commentaire car j’ai besoin d’aider. J’utilisais raw therapee pour le développement des me raw. Mais en le comparant avec un autre logiciel, je me suis aperçu que toutes mes photos étaient mates, manquaient complètement d’éclat (ce n’est pas a cause de la mauvaise qualité de la photo promis) et tout ça sur raw therapee. Je ne sais comment modifier cela mas ca m’ennuie grandement car j’aime beaucoup ce logiciel.

    Quelqu’un peut-il m’aider?

    Je vous en suis reconnaissant. MErci beaucoup.

    11 février 2013
  • Bonjour à tous,

    Les 4 points évoqués dans l’article dans le parallèle photo/peinture (sujet, contrastes, blanc et flous artistiques) sont bien vus !

    J’aurais également ajouté la composition (masses, lignes directrices, circulation de l’œil etc ….) … mais c’est un sujet à part entière !

    Pour répondre à certains sur le flou artistique :
    – en photo, le flou s’obtient en jouant avec la profondeur de champ
    – en peinture le flou se travaille dans toutes les techniques :
    — en peinture à l’huile et acrylique on parle du fameux ‘sfumato’ (dont Léonard était un virtuose (cf. la Joconde) : en travaillant la matière ‘dans le frais’ avec des pinceaux très souples pour adoucir les contours ,
    — en aquarelle, différentes techniques, basées sur ‘la magie de l’eau’, permettent des fondus de couleurs et d’adoucir les contours

    Personnellement, ce qui me parle le plus en peinture ou dans une photo, c’est le pouvoir d’émotion, et de suggestion

    Amicalement,
    Jean-Yves

    18 février 2013
    • Merci pour ces précisions Jean-Yves.
      Je me doutais bien qu’il devait y avoir un peintre/photographe (ou l’inverse ;-)) qui allait pouvoir nous éclairer.

      18 février 2013
  • Bonjour,
    Qui n’a pas essayé de faire une nature morte en photo qui ait un rendu de peinture ?
    Les mêmes ingrédients.
    – Choix du sujet.
    – Contraste.
    – Flous (profondeur de champ).
    – Composition.
    Mais n’oublions pas l’éclairage, il est très difficile d’avoir les mêmes rendus dans les clairs obscurs d’une peinture sur une photo. J’ai toujours eu l’impression qu’il était plus facile de maîtriser cette technique en peinture qu’en photo (je ne sais pas peindre).
    Et vous quand penser vous ?

    J’ai apprécié la lecture de cet article.
    Amicalement.
    Fabrice

    20 mars 2013
  • Très intéressant ce parallèle entre la peinture et la photo. C’est vrai que quand je veux prendre une photo je ne le fais que quand ce que j’ai devant les yeux me plait ou m’interpelle, idem lorsque je dessine ou peins, David a très bien choisi en utilisant le terme « exigence » en ce qui concerne la cible.

    20 novembre 2013
  • Je sais, ma reponse tarde, pour toute excuse, je viens juste de decouvrir ce post, mais je vais donner mon avis sur le sujet.
    Ce post donne les principes de bases, utilisable en photo comme en peinture, et pour cela, rien à dire…
    PAr contre en ce qui concerne le parallelisme entre photo et peinture, la, je ne suis plus dans le tempo, historiquement, et pour ceux qui connaissent l’histoire des peintres (aux temps anciens), leurs fonctions etaient similaire aux photographes d’aujourdhui, la photographie n’est que la continuité de la peinture, avec nos moyens techniques modernes, il n’y a donc pas de parallelisme, la peinture est aujourdhui une technique de reproduction du reel du passé, néanmoins, elle est une source de créativité trés importante et trés souple, plus que la photographie (meme avec photoshop).
    Oui les conseils donnés s’appliquent parfaitement aux deux techniques, puisque l’une est l’évolution de l’autre.

    25 septembre 2014
  • C’est possible d’apprendre la photo même si on connait rien en photographie.