Comment choisir sa perspective par rapport au sujet ?

Derrière ce titre énigmatique se cache quelque chose que j’ai particulièrement constaté ces jours-ci en faisant pas mal de photos d’architecture, et en ayant à ma disposition beaucoup de focales différentes. Et qui en réalité, touche tous les styles de photographie.

Avant de lire cet article, le prérequis indispensable est de (re)lire celui sur les secrets de la perspective, sinon vous n’allez pas suivre 😉

 

(D’avance pardon pour les photos de cet article, je n’ai pas le temps ni le matériel pour les post-traiter, donc elles manquent terriblement de contraste et de saturation :P)

 

En effet, comme vous le savez maintenant que vous l’avez (re)lu, la perspective est influencée par la distance au sujet, et non pas par la longueur focale. Cela dit, si vous voulez un monument en entier, et que vous vous rapprochez, vous allez devoir aller vers le grand-angle (diminuer la focale, dézoomer). A l’inverse, si vous vous éloignez, vous allez devoir aller vers le téléobjectif (augmenter la focale, zoomer).

C’est pourquoi j’aurais pu appeler cet article : comment choisir sa distance au sujet et sa focale ?

 

En effet, vos photos vont être réellement très différentes selon les choix que vous ferez dans ce domaine. Dans cet article, je vais prendre l’exemple de la photo d’architecture parce que c’est là que c’est le plus évident, et que c’est comme ça que j’ai eu l’idée de cet article. Mais c’est valable dans tous les domaines, peut-être simplement moins courant de le constater.

1. Faire l’image (et les choix) dans votre tête

Je le répète souvent, mais une image se fait d’abord dans la tête. Vous devez savoir à l’avance ce que vous voulez obtenir, voir l’image dans votre tête avant de la capturer avec l’appareil. Evidemment, en débutant vous n’aurez pas une connaissance intuitive suffisante pour le savoir exactement, mais il faut en avoir une idée générale au moins. (Voir à ce sujet les questions à se poser avant de prendre une photo).

 

Concernant ce sujet (la distance au sujet + la longueur focale), vous avez besoin de savoir 2 choses :

  • La perspective que vous souhaitez donner à votre image : voulez-vous renforcer les différences de taille entre les objets, montrer comme quelque chose est grand (= augmenter la perspective), ou au contraire « écraser » les perspectives et avoir un aspect un peu plus « plat » (= diminuer la perspective), ce qui n’est pas forcément négatif, notamment en portrait.
  • La partie du sujet que vous voulez voir dans votre image : en entier, un détail, juste une partie (telle tour du château, ou juste le buste de la personne).

Taj Mahal perspective distance loin

Taj Mahal perspective distance

Ici, je suis au même endroit, à la même distance du sujet sur les 2 images (mon choix de perspective reste le même), mais je change la partie du sujet que je veux voir (je change donc de focale). L’impression que la perspective est plus importante sur la photo prise au grand-angle est due aux lignes directrices formées par les arbres, qui guident le regard. Mais la perspective dans le sens « taille relative des objets » n’a pas changé.

 

En général, le 2ème choix est facile : si vous cherchez à représenter un monument dans son entier, vous serez peu enclin à changer d’avis sur ce sujet. Mais l’erreur serait de voir le monument, de rester où vous êtes, et de choisir la longueur focale qu’il faut (zoomer ou dézoomer), de prendre la photo et de partir. Car en fonction de la distance, cette perspective va changer.

Et peut-être que vous auriez eu une bien meilleure photo en faisant 50m en avant, ou en arrière.

 

Cela dit, j’ai conscience que la perspective est difficile à choisir mentalement. J’arrive à le faire maintenant parce que j’ai à peu près conscience de ce que ça va donner avec l’expérience, mais ce n’est pas facile. Alors si vous ne savez pas choisir, je vous conseille d’essayer plusieurs choses.

2. Expérimentez

Si vous savez que vous voulez un monument dans son entier, essayez de voir ce que ça donne si vous vous rapprochez assez pour qu’il soit entièrement cadré à 18mm, ou au contraire si vous vous éloignez assez pour que ce soit à 50mm. Et arrêtez-vous sur le chemin pour essayer différentes distances (et donc focales, puisque vous voulez garder le même cadrage).

 

Vous verrez que ça change bien plus que ce que vous pensez ! Parfois vous faites 10m, et le point de vue est bien meilleur !

Taj Mahal perspective grandeur

Taj Mahal perspective grandeur

Sur ces 2 images, je me tiens de plus en plus près du Taj Mahal, et on voit que la perspective (l’impression de grandeur du mausolée) augmente, alors que c’est plus ou moins la même partie qui est cadrée.

 

C’est une excellente façon d’apprendre comment la perspective fonctionne, et qui ne peut se faire qu’avec un zoom. Mais il faut absolument le faire, car sinon vous allez rapidement être atteint du syndrome-des-gens-avec-un-zoom : vous allez avoir les pieds collés au sol, et prendrez vos photos d’un point de vue aléatoire.

 

Vous verrez qu’après un moment (pour moi c’est venu en 10 jours de photo d’architecture intensive :P), vous allez procéder dans cet ordre :

  1. Quelle perspective je souhaite pour représenter ce monument ?
  2. Choix de la distance en conséquence
  3. Choix de la focale pour avoir le monument en entier (ou non)

Avec le temps, vous serez même capable de deviner la focale à utiliser à l’avance, selon la distance et la taille du monument (utile pour changer d’objectif à l’avance si besoin).

 

Evidemment, il faut aussi comprendre qu’une petite focale (grand-angle), c’est un angle de vue plus grand, donc plus d’éléments dans le cadre, tandis qu’une grande focale (téléobjectif), c’est un angle de vue plus réduit, donc moins d’éléments dans le cadre. Mais c’est une autre histoire 😉

 

 

Voilà, je pense que faire cet exercice d’utiliser le changement de focale ET le changement de distance au sujet simultanément vous fera comprendre beaucoup de choses à propos de cette partie de la photographie. C’est très important si vous vous intéressez à l’architecture, mais si vous êtes plutôt portraitiste comme moi, vous comprendrez ainsi pourquoi les focales dites « idéales » sont autour de 85-135mm (équivalent 24x36mm).

 

Alors faites l’exercice ! Sortez de chez vous maintenant avec un petit zoom type 18-55mm, choisissez un bâtiment au hasard (votre mairie, votre maison, …), et essayez plusieurs couples focale/distance. Vous allez voir, c’est saisissant ! 🙂

 

N’hésitez pas à raconter votre expérience en commentaire 😉

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (17 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 commentaires
  1. Cours très intéressant. On ne pense pas toujours à ce genre de petits détails si importants quand on débute.
    Je suis régulièrement votre blog,et ça m’apprend énormément de chose sur la photo, les techniques et surtout sur l’art de photographier. Merci

  2. Bonjour

    Merci pour tous les articles ca m’aide beaucoup (débutante dans la photo avec réglage car avant tout automatique….lol) appréciable aussi les photos comme explications , enfin bref continuez comme ca et merçi encore

Voir plus de commentaires