Comment utiliser les données EXIF pour progresser en photographie ?

21 septembre 2010

Vous avez peut-être déjà entendu parler de données EXIF, en particulier si vous fréquentez FlickR et/ou des forums pour soumettre vos photos à la critique. Mais je doute que tout le monde en connaisse la signification et surtout l’utilité que cela peut avoir pour améliorer vos clichés.

Le terme barbare de « EXIF » signifie « Exchangeable Image File », ce qui ne nous avance pas beaucoup plus. Les données EXIF sont en fait les informations sur la prise de vue que votre appareil enregistre en même temps que la photo. Même si vous ne le savez pas, il est extrêmement probable que votre appareil enregistre ces données quand vous prenez un cliché.

Que contiennent ces données et comment les consulter ?

Ces données enregistrent de nombreuses informations sur la prise de vue : jour et heure, appareil et objectif utilisé, longueur focale, ouverture, vitesse d’obturation, sensibilité ISO, mode utilisé (automatique, priorité à la vitesse, à l’ouverture, manuel, …), si le flash s’est déclenché, le mode de mesure de la luminosité, et des tonnes d’infos incompréhensibles.

Vous allez me dire « ouais, ok c’est cool tout ça, mais comment je fais pour les voir ces infos ? ». Et je vais vous répondre « bah ça dépend gros » (oui, on devient familier ! :D) Bref, vous pouvez consulter ces données de trois manières :

  • Directement sur l’appareil, en utilisant la touche qui y est consacrée (Disp., Infos ou équivalent).
  • En faisant un clic droit -> Propriétés sur votre ordinateur
  • Dans votre logiciel de développement et/ou de retouche d’images, qui affiche en général les informations les plus complètes.

De plus, quand vous avez mis une image sur FlickR, vous pouvez également consulter ses données EXIF, que ce soit la vôtre ou celle de quelqu’un d’autre d’ailleurs (à moins que l’auteur ait désactivé cette option). Il suffit de cliquer sur le nom de l’appareil qui a servi pour prendre la photo à la droite de l’image. (Par exemple « cette photo a été prise le 21 décembre 2012 par un Canon EOS 600D » : il faut cliquer sur « Canon EOS 600 D »)

Pourquoi s’intéresser à ces données ?

Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous bassine avec des chiffres obscurs enregistrés dans vos photos, et si je vais vous conseiller de regarder les données EXIF de vos 2000 photos de vacances à Saint-Tropez. Heureusement, non.

Cela dit, quand vous développez et travaillez sur vos photos après une séance photo, en particulier si vous aviez une intention très précise en prenant un cliché, vous allez sans doute détecter des défauts dans vos images. Après avoir bataillé pour les minimiser ou les faire disparaître, il en restera sans doute. Il est difficile de faire son auto-critique, et je vous conseille fortement de soumettre vos images aux regards d’autres photographes plus expérimentés qui sauront vous apporter des critiques constructives.

Seulement voilà, des choses comme « c’est flou », « j’aurais augmenté la profondeur de champ », « le ciel est surexposé », « ton papillon est mal mis au point » sont utiles, qu’elles viennent de vous ou d’autres personnes, mais n’aident pas toujours à savoir comment mieux faire la prochaine fois. C’est là que les données EXIF interviennent : grâce à votre immense connaissance des principes de base de la photographie, vous pouvez analyser pourquoi une photo présente tel ou tel défaut.

Comment les analyser, concrètement ?

Prenons un cas courant : « le sujet est flou ». En regardant la photo vous devez déterminer si le sujet est flou parce qu’il est mal mis au point (ses contours sont flous mais vous n’avez pas l’impression de le voir double), ou parce qu’il a bougé ou que vous avez bougé (en regardant la photo vous avez l’impression d’avoir bu un verre de trop, il y a des « trainées »). Admettons que ce soit un flou de mouvement.

Sachant que la perception du mouvement est influencée par la vitesse d’obturation, votre premier réflexe doit être de regarder quelle vitesse d’obturation vous avez utilisée. De plus, celle-ci doit être plus importante au fur et à mesure que vous augmentez votre distance focale, selon la règle simple : 1/250ème à 250mm, 1/100ème à 100mm. Vous allez donc regarder également la longueur focale utilisée. Là vous devez déjà avoir suffisamment d’informations pour voir où était votre défaut. Mettons que vous ayez choisi le mode priorité à l’ouverture en shootant à 250mm, et que l’appareil ait décidé d’une vitesse de 1/50ème, comme ce qui m’était arrivé en photographiant des papillons.

Bref, quand vous êtes un peu déçus par une photo ou tout simplement qu’elle présente un défaut, même maigre, analysez le pourquoi du comment grâce aux données EXIF : cela vous permettra de déterminer quelle(s) erreur(s) vous avez faîtes et comment faire la prochaine fois pour ne plus reproduire votre bêtise !

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Pensez à vous abonner à la newsletter si vous souhaitez suivre les prochains articles.
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Vous avez apprécié cet article ?

Ça tombe bien, j’ai créé un format PDF de l’article que vous pouvez télécharger:
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

exif explications, photo avec exif et critiques, comment progresser en photographie, exif canon, exif signification, exifs, logiciel pour lire des exifs, logiciel donnees exif

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

27 commentaires

  • Il existe pas mal de petits logiciels gratuits pour lire les données exif, en cherchant bien dans les moteurs de recherche.
    En travaillant en tout manuel, on évite bien des erreurs 😉

    21 septembre 2010
    • Je ne connaissais pas ces logiciels, merci pour l’info ! J’ai toujours regardé via mes logiciels de développement/retouche.
      Effectivement, le tout manuel évite pas mal d’erreurs, mais pour le débutant les modes semi-automatiques sont un bon angle d’approche je pense, ils permettent de prendre le temps de maîtriser un aspect plutôt que de tous les aborder simultanément à la prise de vue, ce qui peut être un peu complexe.

      21 septembre 2010
    • Ou simplement, sous windows (sous linux je n’en ai aucune idée), les propriétés du fichier image, sous l’onglet « avancées » donnent accès aux exifs.

      5 novembre 2010
  • Un petit bonus pour l’utilisation des EXIFs:
    Si on utilise un logiciel de catalogage de photos, on peut sortir des statistiques sur ces données EXIFs.
    Par exemple, quelle focale est-ce que j’utilise le plus ?
    Celà peut être intéressant si on se demande quel objectif acheter dans le futur !

    21 octobre 2010
    • Merci pour cette astuce, ça peut être très intéressant effectivement ! 🙂
      Quel(s) logiciel(s) de catalogue de photos utilises-tu ? Le même que celui de développement RAW ou un logiciel dédié ?

      • Comme je travaille sous Linux, j’utilise Digikam.
        Je crois qu’avec le volume de fichiers que nous manipulons, il est critique d’utiliser un bon logiciel de DAM (Digital Asset Management) et de se contraindre à tagger ses photos avec des mots-clés pertinents si on espère les retouver facilement dans le futur !

        25 octobre 2010
        • Effectivement, j’ai déjà entendu du bien de Digikam !
          Je suis d’accord avec toi concernant le tri et le tag des fichiers, mais j’avoue que pour le moment je me suis limité à faire des dossiers de type année-mois-jour_évènement. Ce qui aide déjà pas mal à s’y retrouver cela dit ! 🙂
          Mais je pense qu’il faudra bientôt que je m’y mette moi aussi, si je ne veux pas être perdu dans mes donnée !

  • Jour à tous

    Petit coup de pouce SVP

    Comment puis je accéder aux données EXIF d’un fichier Jpeg dans The Gimp?

    En faisant clic droit ; fichier je ne trouve pas de lien EXIF

    merci

    patrice

    17 novembre 2010
  • Bonjour Patrice,
    au temps de la version 2.4 de Gimp, il y avait un plugin qui permettait de voir les données EXIFs dans Gimp:
    http://registry.gimp.org/node/8839

    Ma compréhension est que ce plugin ne compile plus pour la version 2.6 …

    En revanche, peux-tu nous expliquer pourquoi tu as besoin de voir ces données dans gimp plutôt qu’ailleurs ?

    Par exemple, je te recommanderais plutôt de trier/organiser tes photos dans un logiciel dédié comme Digikam (plutôt KDE) ou F-Spot (plutôt Gnome) …
    Ceci est si tu travailles comme moi sous Linux.

    Une version de Digikam existe pour Windows (Digikam est gratuit) sinon, le plus populaire reste Adobe Lightroom mais tu trouveras d’autres logiciels moins chers en cherchant sur le web … Voire tu peux utiliser Picasa de google qui est plus simple, gratuit et te montrera les EXIFs de tes photos.

    Vincent.

    17 novembre 2010
  • Je me permet de recommander aux personnes qui suivent cette dscussion la lecture de cet excellent article (dont je ne suis pas l’auteur 😉 ) pour prendre conscience de l’importance de la gestion des méta-données
    http://www.gerhard.fr/DAM/

    Bonne lecture !

    17 novembre 2010
  • Bonjour Vincent

    Merci de ta réponse

    j’utilise the Gimp pour la retouche photo, sous windows XP,

    je trouve plus simple de pouvoir lire les données EXIFs sur GIMP que j’utilise déjà et que j’ouvre relativement souvent plutôt que sur un autre logiciel, en fait je cherche un peu le « tout en un » d’ou mon idée première.

    je sais qu’il existe un logiciel dédié au classement photo qui doit donner les données EXIFs : ZoomBrowser de Canon
    Laurent doit avoir ça, l’utilises-tu?

    je vais voir avec celui là et s’il ne convient pas je suivrais ton conseil en chinant sur le net.

    merci

    patrice

    17 novembre 2010
  • @Vincent : Merci d’avoir répondu à ma place concernant Gimp. Je n’y avais jamais pensé car j’avais plutôt tendance à regarder mes EXIFs dans UFRaw. Tu peux voir une description de ce logiciel dans mon article sur les logiciels de retouche gratuits 😉
    Et merci pour ton article très intéressant, bien que long et en anglais : je l’ai dévoré, et ça m’inspirera sûrement pour écrire sur le workflow et la façon de sauvegarder ses données.

    @patrice : Je n’utilise pas ZoomBrowser ni aucun logiciel propriétaire Canon, puisqu’ils ne sont pas compatibles Linux.
    J’avoue que je me contente d’une arborescence de dossiers bien organisés pour le moment, sans passer par un logiciel dédié.

    A ce propos, il ne faut pas confondre logiciels de classement tels Picasa, Digikam, F-Spot, etc… et logiciels de développement RAW comme UFRaw. Seulement ce n’est pas évident, car de plus en plus de logiciels RAW servent aussi à classer les photos, comme le fait Lightroom ou encore Aperture, Bibble, RawTherapee, DarkTable…
    Je préfère de loin la solution tout en un d’importer et de traiter ses fichiers dans le même logiciel. Je suis donc passé d’UFRaw à un autre logiciel (indice : il est dans la liste ci-dessus), que je vous présenterai bientôt en vidéo 😉 Stay tuned !

  • Je recommande un logiciel génial et gratuit:
    PhotoMe Beta-release. Il vous donne même la température de votre appareil au déclenchement!

    3 février 2011
  • Bonjour,
    J’ai trouvé cela:
    http://www.snapfiles.com/get/ExposurePlot.html
    J’espère que ça sera intéressant pour vous

    10 juillet 2011
  • PhotoMe Beta-release en effet est excellent merci à toi !

    11 août 2011
  • Pour ma part, ma curiosité me pousse souvent à regarder les données EXIF des photos que je trouve sur les sites…comme sur celui-ci par exemple. J’essaie d’en tirer quelques enseignements.
    Pour ça j’utilise l’extension de Firefox qui s’appelle FxIF. Par exemple, pour la photo de cet article, celle avec la ligne jaune de mise au point, je l’agrandi, je fais un clic droit dessus et j’obtiens ceci en 2s :

    Marque de l’appareil : Canon
    Modèle de l’appareil : Canon EOS 450D
    Date et heure de la photo : 2010-10-10 13:32:01 (pas de fuseau horaire)
    Distance focale : 28.0mm
    Ouverture : f/25.0
    Durée d’exposition : 0.020 s (1/50)
    Équivalence ISO : 200
    Correction de l’exposition : aucune
    Mode de mesure : Matricielle
    Exposition : priorité ouverture (semi-automatique)
    Balance des blancs : automatique
    Utilisation du flash : Non (forcée)
    Orientation : Normale
    Coordonnées GPS : undefined, undefined

    Simple et pratique…enfin je trouve

    7 septembre 2011
  • Désolé je me suis planté sur le lien de l’extension,
    le voici :

    Quant à la photo c’est celle-ci

    7 septembre 2011
  • Bonjour,
    Pour lire et modifier les exif j’utilise 3 logiciels suivant les besoins exacts ;
    exiftool : en ligne de commande
    exiftoolGUI : en mode fenêtre
    GeoSetter : principalement fait pour la géolocalisation, permet aussi de gérer les métadonnées. (tous gratuits)
    Et à ce propos je me pose souvent une question sans savoir y répondre, quelqu’un a-t-il une réponse ? ; quelle est la signification technique exacte de tous les flags de l’exif ?
    Certains sont clairs et limpide (objectif, vitesse, ouverture, …) d’autres plus obscurs pour moi, connaissez-vous un site internet (en français si possible) donnant les explications de tous les flags.

    Merci d’avance, et merci aussi pour cet excellent site.

    20 septembre 2011
  • bonsoir

    j’utilise simplement mozilla , outils complémentaires

    6 avril 2013
  • merci beaucoup pour ton site ! j’y apprends beaucoup de choses, tu donnes beaucoup de précisions… il est très complet ! J’ai tout repris depuis le début et lis les articles un par un…
    à propos de l’analyse des données de mes photos, j’ai toujours un peu de mal à trouver le réglage qui aurait évité certains défauts.
    l’article ci-dessus m’intéresse, mais j’aurais apprécié plus d’exemples concrets (erreurs et correction des réglages…)

    21 janvier 2015