7 manières de créer un bon arrière-plan

En photo, il est important de bien mettre en valeur son sujet, pour qu’on ne voie plus que lui. Mais on peut parfois oublier de se concentrer également sur l’arrière-plan : qui n’a jamais vu un objet qui semblait sortir de la tête de quelqu’un sur une image ? Découvrons ensemble comment bien gérer l’arrière-plan pour renforcer l’impact du sujet.

En effet, un mauvais arrière-plan peut se révéler désastreux et complètement détourner l’attention de votre sujet, tandis qu’un bon arrière-plan peut au contraire le renforcer en créant une atmosphère, en situant le contexte ou encore en donnant des informations sur son environnement (la Tour Eiffel floue à l’arrière-plan par exemple 😉 ).

Voyons donc toutes les manières d’obtenir un bon arrière-plan sur vos images, et l’effet que ça peut avoir sur l’ambiance reflétée par vos images :

1. Changez d’endroit

Ça peut paraître évident, mais si votre arrière-plan est mauvais, il suffit peut-être tout simplement de bouger. Votre sujet si vous le pouvez (quand vous photographiez des gens), ou simplement vous-même !

2. Restez simples

Amaryllis photo papillon flou arrière plan

(Cliquez pour voir en grand sur Flickr)

Plus vous simplifierez vos images, c’est-à-dire moins il y aura d’éléments dedans (autres que votre sujet), plus il sera simple d’obtenir un bon arrière-plan, simple et épuré, qui mettra forcément en valeur votre sujet, puisqu’il n’y aura rien à voir ailleurs 😀 Ça peut paraître simple à faire, mais même en utilisant un flou d’arrière-plan, il peut rester des éléments distrayants. En effet, comme les endroits les plus lumineux attirent l’œil, si votre arrière-plan comporte des petites taches lumineuses, elles vont détourner l’attention de votre sujet. Ceci se produit surtout quand vous bénéficiez d’une lumière dure, en plein jour et par beau temps par exemple.

3. Contrastez l’arrière-plan par rapport au sujet

L’œil étant attiré et intrigué par le contraste, il est intéressant de faire contraster l’arrière-plan avec votre sujet. Si celui-ci est plutôt clair, essayez donc de placer un arrière-plan sombre derrière. Mais attention, sans taches de lumière ou de couleur ! 😉 De la même façon, si votre sujet est sombre, vous pouvez le placer devant un arrière-plan clair, à condition qu’il soit globalement uni, puisque des taches de lumière risqueraient d’attirer l’œil 😉

Par ailleurs, pensez également qu’un arrière-plan sombre ou un clair ne créeront pas du tout le même type d’ambiance.

4. Laissez votre sujet respirer

Parapluie ombre pluie silhouette noir et blanc

« Tout ce que nous voyons n’est qu’une ombre projetée par les choses que nous ne voyons pas. »

On cherche certes à éliminer les éléments gênants de l’arrière-plan, mais pas à l’éliminer totalement. C’est un élément majeur de votre image, et il faut l’intégrer dans votre composition plutôt que d’essayer à tout prix de l’en exclure. Et puis de toute façon, il sera toujours là 😛

Bref, pensez à laisser un peu votre sujet respirer, c’est-à-dire à laisser de la place à l’arrière-plan. Attention à ne pas tomber dans l’extrême inverse non plus : si il est très encombré, distrayant, ou si votre sujet devient carrément trop petit dans l’image !

5. Changez de longueur focale

A distance égale, une longueur focale plus importante cadre plus serré, c’est-à-dire que vous allez avoir une moins grande partie de l’arrière-plan dans le viseur. Ça peut être une bonne façon d’éliminer des éléments gênants de l’arrière-plan, plutôt que de vous rapprocher 😉 (Si vous souhaitez aller plus loin sur ce sujet, je vous invite à lire mon article sur les effets de la distance et de la focale)

6. Utilisez le contre-jour

Moro-sphinx photo contre jourOn rejoint un peu le paragraphe sur la simplicité : le contre-jour, en créant des effets d’ombre chinoise (silhouette) simplifie beaucoup l’arrière-plan. Cela dit, il faut aimer l’effet pour ce que vous voulez faire, car le contre-jour empêchera souvent le sujet d’être bien visible. Cela dit, on peut très bien imaginer un arrière-plan tout en silhouettes, et un sujet bien éclairé par une source de lumière secondaire 😉

7. Un peu de retouche

Je n’en fais quasiment jamais, mais quand vous avez une image avec un bon arrière-plan globalement, sauf 1 ou 2 détails gênants et que vous pouvez facilement éliminer à la retouche, il serait dommage de s’en priver ! En particulier si vous n’aviez pas le choix à la prise de vue (coincé dans le coin d’une petite salle de concert par exemple).

Ce n’est pas l’objet de cet article, mais sachez que vous pouvez utiliser l’outil Tampon correcteur sous Gimp, et que c’est assez simple. J’en ferai une vidéo si vous le souhaitez (laissez un commentaire si ça vous intéresse !).

 

Voilà, j’espère que dorénavant vous saurez comment utiliser l’arrière-plan pour renforcer vos images, et non pas pour les appauvrir. Si vous souhaitez recevoir les prochains articles, pensez à vous abonner gratuitement à la newsletter, en plus ya des bonus cools il paraît ! 😉
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

yhs-default, yhs-elex_myv9, arriere plan photo, arriere plan pour photo, photo arrière plan, arrière plan photographe, arriére plan simple, arriere plan photos

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

30 commentaires

  • Une vidéo sur l’utilisation du tampon m’intéresserait.
    J’ai déjà essayé mais sans succès.
    Merci.

    5 avril 2011
  • Moi je veux bien que tu nous fasses une vidéo pour l’outil tampon correcteur ! J’ai déjà eu ce problème d’éléments perturbateurs, et des fois j’avais le choix entre les laisser & détourner le regard ou recadrer mais ça ne faisait plus aussi bien…

    5 avril 2011
  • Très bel article … on croirait un petit condensé du livre que tu nous as précédemment conseillé. Il ne nous reste plus qu’à mettre tout cela en pratique.

    5 avril 2011
    • Ah, je n’avais pas fait attention ^^ J’imagine que sa lecture m’a un peu inspiré dans le thème de cet article, mais je reprends aussi des idées sur les arrières-plans qui étaient éparpillées dans d’anciens articles et moins développées 😉

      • En fait, c’est que je suis en pleine lecture de ce (très bon) livre et tes conseils m’ont rappelés les siens … en plus concis cela va de soi, mais tu sais en garder l’essence!

        Encore un petit message pour te chanter tes louanges quoi. 😀

        5 avril 2011
  • je me suis abonné mais toujours pas reçu le livre !!!

    je sais c’est pas ici pour laisser ce genre de commentaire mais bon je ne sais pas où m’adresser

    5 avril 2011
  • Je voudrais bien voir une vidéo sur l’outil tampon ; )

    5 avril 2011
  • La photographie du morosphynx illustre à merveille le contre-jour. Article synthétique et intéressant.

    5 avril 2011
  • Une bonne synthèse. L’arrière plan est en effet important!
    L’utilisation de la focale est un bon moyen pour cela!

    5 avril 2011
  • Il y a un autre aspect de l’arrière plan que tu n’évoques pas, les retouches franches.

    Par exemple: le remplacement/l’ajout de ciel.

    J’ai un spécialiste des paysages dans le photoclub où je suis et il lui arrive occasionellement de rajouter un ciel sur une photo qui d’origine en a un assez banal.
    Il se trouve qu’il pratiquait déjà cette technique en argentique.

    Le ciel peut donner une nouvelle dimension à une photo, dynamiser le premier plan, et donner un aspect plus vivant à la photo.

    Enfin, malgré l’existence de cette possibilité, je préfère personnellement réussir une belle photo d’un coup, capter un beau paysage avec un beau ciel simultanément.
    L’approche « concours » reste quelque chose de très particulier.

    5 avril 2011
  • Dans le même ordre d’idée, dans les paysages, il est souvent intéressant de diminuer la luminosité du ciel, si l’on ne veut pas que l’oeil soit attiré et se perde dans celui-ci.

    5 avril 2011
  • Voilà 7 bonnes façons d’obtenir une belle ambiance reflétée par vos images pour renforcer un bon arrière plan sur vos photos et non pas pour les appauvrir. Très bonne idée de notre confrère du nom de Fred # 10 de nous recommander de visionner le tutoriel présenté par VIRUS PHOTO «Comment utiliser le tampon sous gimp…» Excellentes manières enseignées pour améliorer vos retouches en photographie… Merci Fred pour les informations! Réal Paige

    6 avril 2011
  • je t’en pris Réal, je suis sur que Laurent allait faire une présentation mais les commentaires semblaient très pressants.
    J’espère que Laurent ne m’en veut pas d’avoir utiliser un lien d’un autre site. 🙂

    6 avril 2011
  • Bonjour Laurent,
    Je souhaiterais avoir plus d’explications sur le post traitement précis fait sur la photo du papillon avec le 55-250.
    Est il possible de connaître la chaîne des opérations de la photo jusqu’au résultat final ?
    J’aime beaucoup ce type de photos et celle ci me plaît énormément.
    Je te remecie d’avance.

    Encore merci et félicitations pour tes articles.

    6 avril 2011
  • Je suis aussi intéressé par une vidéo pour l’outil tampon. J’ai aussi déjà essayé mais avec difficulté. Merci

    6 avril 2011
  • Oh la la ! ta photo de papillon est sublime !
    Le contre-jour est très beau aussi.

    6 avril 2011
  • Je suis pour un peaufinage d’une image avec un logiciel mais je trouve dommage de rajouter un élément étranger à la photo amha

    6 avril 2011
  • @Critidos : Je t’avoue que ce genre de retouche ce n’est pas trop mon truc. Si le ciel n’est pas là, et bien soit je fais avec, soit je reviens à un autre moment. Évidemment la photo laisse place à une grande liberté d’interprétation, mais ça part quand même d’une réalité 😉

    @Frederic : Pas de souci pour mettre d’autre lien intéressant, je ne suis pas jaloux 😛

    @frd : C’est une photo à laquelle j’avais consacré un article tout entier : Aquitaine, golden hour et moro-sphinx.
    Pour ce qui est du post-traitement, je ne m’en souviens pas précisément, mais je pense qu’il était très léger (surtout qu’à l’époque j’utilisais encore UFRaw 😉 ). J’ai du régler la balance des blancs pour obtenir le ton que je souhaitais, et juste recadrer au format carré. Tout a été fait à la prise de vue.
    Si tu aimes bien ce genre de photo, j’ai fait un article sur les photos en ombres chinoises il y a déjà un bon moment 😉

    Merci à tous les autres pour vos commentaires/compliments/tout ça. Je ferai donc une vidéo sur le tampon dans Gimp très prochainement 😉

    • Laurent,
      Je parlais du papillon du paragraphe 2 – Restez simples.
      J’ai vu sur flickr les commentaires que tu avais fait :
      « Absolument pas, avec un télé 55-250 relativement bas de gamme. Chance sur une rafale + post-traitement précis + recadrage = ça ».

      6 avril 2011
      • AH, pardon ! ^^ Alors c’est un peu vieux, mais si je me souviens bien j’ai pas mal augmenté la saturation (notamment dans les tons chauds), amélioré la netteté et pas mal recadré (difficile d’avoir un Amaryllis aussi grand sur l’image avec un 250mm qui ne met au point qu’à 1 mètre ^^)

  • 2 et 6, 7 avec modération – voilé ce que je suis 🙂

  • Bonsoir Laurent, les amis

    Ma femme m’a fait un superbe beau cadeau aujourd’hui. Elle m’a acheté un appareil Canon EOS REBEL XS EOS 1000D Je me prépare à lire et comprendre les étapes préparatoires et le fonctionnement de base de l’appareil photo. Et aussi, comment utiliser les modes de prise de vue élémentaire et lecture des images (l’appareil photo règle tout automatiquement). Et finalement par la suite, les techniques avancées de prises de vue. Il s’agit d’un appareil photo numérique reflex à objectif interchangeable muni d’un capteur d’images de 10,10 mégapixels. Il offre aussi de nombreuses fonctions comme la mise au point automatique grande vitesse sur 7 collimateurs pour effectuer rapidement la mise au point sur les sujets en mouvement, les styles d’image qui améliorent l’expression photographique, des modes de prise de vue variés allant de l’automatisme total aux modes de création, ainsi que la prise de vue avec visée LCD. Il intègre également le système EOS de nettoyage intégré qui supprime les taches de poussière sur les images et le dispositif d’autonettoyage du capteur.

    Super de beau cadeau! Merci à Jeannine!

    Et toi, Laurent! Peux-tu me donner tes commentaires. J’ai 30 jours alloués au cas où je voudrais échanger l’appareil. Réal Paige

    30 avril 2011
  • Bonjour,
    Quelle aplication utilisez vous? Ou qu’elles sont les meilleures? Je ne peux pas avoir de payantes ! Merci
    Lou

    12 janvier 2014