7 manières de créer un bon arrière-plan

En photo, il est important de bien mettre en valeur son sujet, pour qu’on ne voie plus que lui. Mais on peut parfois oublier de se concentrer également sur l’arrière-plan : qui n’a jamais vu un objet qui semblait sortir de la tête de quelqu’un sur une image ? Découvrons ensemble comment bien gérer l’arrière-plan pour renforcer l’impact du sujet.

En effet, un mauvais arrière-plan peut se révéler désastreux et complètement détourner l’attention de votre sujet, tandis qu’un bon arrière-plan peut au contraire le renforcer en créant une atmosphère, en situant le contexte ou encore en donnant des informations sur son environnement (la Tour Eiffel floue à l’arrière-plan par exemple 😉 ).

Voyons donc toutes les manières d’obtenir un bon arrière-plan sur vos images, et l’effet que ça peut avoir sur l’ambiance reflétée par vos images :

1. Changez d’endroit

Ça peut paraître évident, mais si votre arrière-plan est mauvais, il suffit peut-être tout simplement de bouger. Votre sujet si vous le pouvez (quand vous photographiez des gens), ou simplement vous-même !

2. Restez simples

Amaryllis photo papillon flou arrière plan
(Cliquez pour voir en grand sur Flickr)

Plus vous simplifierez vos images, c’est-à-dire moins il y aura d’éléments dedans (autres que votre sujet), plus il sera simple d’obtenir un bon arrière-plan, simple et épuré, qui mettra forcément en valeur votre sujet, puisqu’il n’y aura rien à voir ailleurs 😀 Ça peut paraître simple à faire, mais même en utilisant un flou d’arrière-plan, il peut rester des éléments distrayants. En effet, comme les endroits les plus lumineux attirent l’œil, si votre arrière-plan comporte des petites taches lumineuses, elles vont détourner l’attention de votre sujet. Ceci se produit surtout quand vous bénéficiez d’une lumière dure, en plein jour et par beau temps par exemple.

3. Contrastez l’arrière-plan par rapport au sujet

L’œil étant attiré et intrigué par le contraste, il est intéressant de faire contraster l’arrière-plan avec votre sujet. Si celui-ci est plutôt clair, essayez donc de placer un arrière-plan sombre derrière. Mais attention, sans taches de lumière ou de couleur ! 😉 De la même façon, si votre sujet est sombre, vous pouvez le placer devant un arrière-plan clair, à condition qu’il soit globalement uni, puisque des taches de lumière risqueraient d’attirer l’œil 😉

Par ailleurs, pensez également qu’un arrière-plan sombre ou un clair ne créeront pas du tout le même type d’ambiance.

4. Laissez votre sujet respirer

Parapluie ombre pluie silhouette noir et blanc
« Tout ce que nous voyons n’est qu’une ombre projetée par les choses que nous ne voyons pas. »

On cherche certes à éliminer les éléments gênants de l’arrière-plan, mais pas à l’éliminer totalement. C’est un élément majeur de votre image, et il faut l’intégrer dans votre composition plutôt que d’essayer à tout prix de l’en exclure. Et puis de toute façon, il sera toujours là 😛

Bref, pensez à laisser un peu votre sujet respirer, c’est-à-dire à laisser de la place à l’arrière-plan. Attention à ne pas tomber dans l’extrême inverse non plus : si il est très encombré, distrayant, ou si votre sujet devient carrément trop petit dans l’image !

5. Changez de longueur focale

A distance égale, une longueur focale plus importante cadre plus serré, c’est-à-dire que vous allez avoir une moins grande partie de l’arrière-plan dans le viseur. Ça peut être une bonne façon d’éliminer des éléments gênants de l’arrière-plan, plutôt que de vous rapprocher 😉 (Si vous souhaitez aller plus loin sur ce sujet, je vous invite à lire mon article sur les effets de la distance et de la focale)

6. Utilisez le contre-jour

Moro-sphinx photo contre jourOn rejoint un peu le paragraphe sur la simplicité : le contre-jour, en créant des effets d’ombre chinoise (silhouette) simplifie beaucoup l’arrière-plan. Cela dit, il faut aimer l’effet pour ce que vous voulez faire, car le contre-jour empêchera souvent le sujet d’être bien visible. Cela dit, on peut très bien imaginer un arrière-plan tout en silhouettes, et un sujet bien éclairé par une source de lumière secondaire 😉

7. Un peu de retouche

Je n’en fais quasiment jamais, mais quand vous avez une image avec un bon arrière-plan globalement, sauf 1 ou 2 détails gênants et que vous pouvez facilement éliminer à la retouche, il serait dommage de s’en priver ! En particulier si vous n’aviez pas le choix à la prise de vue (coincé dans le coin d’une petite salle de concert par exemple).

Ce n’est pas l’objet de cet article, mais sachez que vous pouvez utiliser l’outil Tampon correcteur sous Gimp, et que c’est assez simple. J’en ferai une vidéo si vous le souhaitez (laissez un commentaire si ça vous intéresse !).

 

Voilà, j’espère que dorénavant vous saurez comment utiliser l’arrière-plan pour renforcer vos images, et non pas pour les appauvrir. Si vous souhaitez recevoir les prochains articles, pensez à vous abonner gratuitement à la newsletter, en plus ya des bonus cools il paraît ! 😉
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

31 commentaires
Voir plus de commentaires