Dimanche Critique Photo mars 2011 : respire

Ce mois-ci, la photo sélectionnée pour la critique présente une utilisation intelligente de la vitesse d’obturation.

(Si vous ne connaissez pas Dimanche Critique Photo, je vous invite à lire l’article dans lequel je présente l’opération).

Ce mois-ci, le thème portait sur le noir et blanc. A ma grande surprise, très peu d’entre vous ont posté des photos en noir et blanc ! Peut-être que ce n’était pas assez clair ? Je l’avais pourtant indiqué en début et en fin d’article ! Bref, ce mois-ci le thème portera sur le portrait. Je ne veux donc voir QUE des portraits ce mois-ci ! Montrez-vous originaux 😉

Si vous avez déjà posté des images ce mois-ci qui ne correspondent pas au thème, elles ne seront pas comptées dans le quota de 3 images par mois évidemment. Je n’ai pas encore fait d’article précisément sur ce thème (je m’en étonne d’ailleurs), mais les règles classiques de composition s’appliquent très bien. J’ai quand même fait une vidéo sur le développement numérique d’une photo de portrait. Pensez à faire la mise au point sur les yeux en général 😉 Mais surprenez-moi !

Les images du mois

Comme le veut la tradition, les images que j’ai préférées parmi celles que vous avez postées ce mois-ci :

  • Une jolie lumière, et une bonne gestion de la profondeur de champ, de la composition et du message pour cette photo de Julian Raw. Encourageant ! (il manque encore un tout petit « truc en plus » indéfinissable, mais c’est clairement une bonne image)
  • Une lumière vraiment sublime pour cette photo de détail de Monsieur Doo. J’irais jusqu’à dire que la composition très centrée ne me dérange pas !
  • Une image très bien composée, intelligemment prise, avec une très bonne utilisation de la couleur, et un post-traitement intelligent par Virginie Rooses. Est-ce que tu t’inspires un peu du travail d’Anne-Laure Jacquart ? 😉 (c’est un compliment :D)
  • Une composition au millimètre, à la fois centrée pour le décor et décentrée pour le sujet, avec une excellente utilisation de la perspective, un vrai message, et un très beau traitement noir et blanc bien contrasté. Sans conteste une de mes préférées du mois : Sous les ponts, par Jeff Vincennes.
    Sous les ponts photo Jeff Vincennes

    Sous les ponts, tous droits réservés Jeff Vincennes

  • Et ma préférée du mois sans aucun doute, encore toute emprunte de poésie, et encore par FolDeNuit ! Belle utilisation de la profondeur de champ, jolies couleurs, un bien joli titre, et puis je dois dire que tout à fait subjectivement, j’adore utiliser les miroirs 😀
    Aux nouvelles que j'apporte photo miroir femme

    Aux nouvelles que j’apporte, tous droits réservés FolDeNuit

La critique du mois

Ce mois-ci pour cette thématique noir et blanc, j’ai choisi la photo « Respire » d’Etienne Hydray :

photo accordéon

ISO 200 – 50mm – f/6.3 – 1/15s

Les plus :

  • Ce qui saute le plus aux yeux, c’est une bonne gestion de la vitesse d’obturation. Etienne a déclenché à 1/15ème de seconde au 50mm f/1.8, et a utilisé un trépied pour stabiliser l’appareil. Grâce à cette méthode, l’accordéoniste est nette, mais son bras et la partie de l’accordéon en mouvement sont flous, ce qui donne un fort dynamisme à l’image. On voit donc bien qu’une bonne compréhension des paramètres de l’exposition permet de jouer avec leurs effets, ici de mettre en valeur le mouvement.
  • Une composition globalement bonne. Le premier point d’intérêt qui saute aux yeux, c’est la main gauche de l’accordéoniste, mise en valeur par le flou de mouvement et le fait qu’elle soit relativement bien éclairée. Un deuxième point d’intérêt moins évident est son visage, à moitié caché et un peu mystérieux. Elle est presque anonyme mais en même temps ne pourrait pas être n’importe qui, et de plus la posture donne l’impression qu’elle est vraiment plongée dans sa musique, ce qui transmet une certaine émotion.

Les moins :

  • J’aurais exposé un peu plus l’image. J’aime assez les images sombres, mais l’arrière-plan étant de toute façon assez clair, j’aurais éclairci un peu l’image. A la prise de vue, il était facile d’ouvrir un peu plus je pense (f/5.6 voire f/4), ou alors si on voulait garder la profondeur de champ de monter à 400 ISO (sensibilité à laquelle le bruit est quasi invisible). Au post-traitement, il était tout à fait possible d’augmenter la luminosité confortablement, car à 200 ISO le bruit créé aurait été tout à fait gérable. On note aussi que ça aurait permis de récupérer un peu de détail dans les cheveux. Non pas qu’ils soient une composante majeure de l’image, mais ça aurait sans doute ajouté de la profondeur et du dynamisme, sans non plus distraire l’œil puisqu’ils sont tout de même sombres.
  • J’aurais également contrasté un peu plus l’image, pour lui donner un peu de vitalité. Utiliser le curseur de contraste aurait sans doute éclairci le visage par exemple, ce qui l’aurait plus mis en valeur. De plus, ça aurait ajouté du blanc à l’image, qui manque de zones vraiment claires (par exemple la marque de l’accordéon). D’ailleurs, peut-être que le contraste aurait pu se substituer à l’augmentation de la luminosité.
  • Petit point de détail : le gond de la porte en arrière-plan est gênant visuellement (en ce qui me concerne, mon œil s’est arrêté dessus), et je pense qu’il aurait fallu l’éliminer. Comment ? Et bien en ouvrant plus le diaphragme on aurait pu le perdre dans un flou de profondeur de champ, ou alors en se déplaçant par rapport au sujet. C’était peut-être moins simple pour capturer la bonne posture, d’autant plus qu’on est moins mobile en travaillant au trépied.

Voilà, n’hésitez pas à laisser vous aussi vos commentaires sur cette image (ou d’autres), et n’oubliez pas de poster vos images sur le groupe Flickr sur le thème du portrait. Rendez-vous le dimanche 1er mai pour le muguet et pour le Dimanche Critique Photo d’avril, et d’ici là regardez les photos des autres et commentez-les, je suis sûr que vous aurez aussi des retours sur vos images grâce à ça ! 😉
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Vous avez apprécié cet article ?

Ça tombe bien, j’ai créé un format PDF de l’article que vous pouvez télécharger:
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

photo noir et blanc perspective, CRITIQUER UNE PHOTO NOIR ET BLANC, image de je respire, photos sous les ponts

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

7 commentaires

  • Pour apporter ma toute petite contribution à la critique photo de ce mois ci.

    Magnifique photo Mr hayd! Je suis quand même d’accord avec les remarques de Laurent, la masse de cheveux très sombres, le visage que l’on peine à distinguer, et le petit gond de la porte ont malheureusement tendance à attirer l’œil vers le haut et à l’éloigner de la magnifique prise de vue de l’accordéon.
    Enfin bon ça ne gâche pas la qualité de l’image pour autant, qui reste malgré tout sublime!

    Je voulais aussi féliciter Jeff Vincennes pour sa photo « Sous les ponts ».
    Loin de moi de juger la qualité technique (débutant oblige), par contre pour ce qui est de la composition tout y est :
    Cadre; sujet; message avec la perspective en prime!
    Absolument sublime!!!

    J’aime bien connaître les conditions de prise de vue (l’histoire de la photo en quelques sorte), si jamais tu passes par là, je serais curieux de connaitre celle-ci 😉

    3 avril 2011
  • Ces photos sont vraiment superbes…
    « Sous-les-ponts » est de qualité professionnelle, une merveille !
    La photo de folle de nuit est magnifique, mais un petit grattage au produit vinaigré sur le miroir pour enlever les bavures et la petite coulure de peinture aurait été utile, c’est un peu dommage.

    Quand à respire, je suis d’accord (déon) pour dire qu’un peu plus de contraste aurait été bien, par contre, l’exposition me semble très bien choisie.
    Pour ma part, je trouve que l’aspect sombre permet de fusionner la présence de l’accordéoniste avec son instrument et de polariser l’attention sur le mouvement.
    Le gond ne me gêne pas, il participe à l’identification de la porte qui raconte aussi son histoire et crée un contraste rigide derrière le mouvement, sinon on aurait eu un arrière plan avec des droites indéfinies et peu être plus gênantes.
    La détérioration du mur venant en bas et au centre de la photo me gêne plus, même si l’œil n’y est pas attiré tout de suite heureusement, il gâche un peu ce côté clair, froid et rigide de l’arrière plan dont j’apprécie le contraste justement.

    Tout cela pour pinailler, car ces photos sont superbes, bravo !

    4 avril 2011
  • Amateur de jolies images, je dois dire que les deux premières me prennent au cœur ! La troisième, belle aussi et bien au delà de ce que je n’aurai jamais pu faire dans mes meilleurs jours, souffre comme je l’ai lu, de quelques défauts… je ne pouvais mettre un doigt dessus, maintenant si !

    Merci pour ces analyses et ces commentaires forts intéressants !

    9 avril 2011
  • Merci pour vos commentaires sur ma photo « Sous les ponts » et merci à Laurent de l’avoir choisi dans sa sélection. Je débute en photo et c’est la première photo dont je suis complètement satisfait du résultat.

    Pour ce qui est de la prise de vue, c’est sous un pont du métro ligne 6 à Paris. Je trouvais l’endroit très photogénique et j’ai commencé par prendre des photos sans personne dessus, puis j’ai commencé à attendre des passants pour rajouter de l’humain à la photo/
    Quand ce SDF est passé j’ai shooté rapidement en rafale pour obtenir le cliché. Voilà pour l’histoire.

    En tout cas super blog très didactique. Je suis curieux de savoir si des articles sur l’impression vont arriver car j’ai beaucoup de problèmes sur ce sujet.

    12 avril 2011
    • C’est très intéressant que tu nous livres ta démarche : on voit que tu as attendu volontairement l’humain pour renforcer ton image 🙂

      J’ai en tête un article sur la gestion des couleurs d’une manière générale, mais c’est un sujet complexe à synthétiser simplement. J’y travaille 😉

      12 avril 2011
  • Bonjour à tous,

    j’allais faire remarquer que souvent, j’aimerai avoir « l’histoire » du cliché … dans quelles circonstances il a été pris : j’allais demander pour Jeff, mais il a déjà apporter sa réponse, la même question me vient pour Virginie par exemple.

    Une petite « histoire » de la photo me paraitrait intéressante … 😉

    6 mai 2011
  • Le visage dans l’ombre ne me gene pas, car, cela « oblige » le regard a filé vers l’accordéon. Au passage, bel maitrise du mouvement