La photo PARFAITE n’existe pas

Quand on recherche des critiques pour s’améliorer en photo, on demande souvent “quels sont ses défauts ? Comment je peux améliorer ma photo ?”

Si la démarche est compréhensible, et part d’une bonne intention, ce n’est pas toujours la bonne question à se poser.



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Bonjour à tous, ici Laurent Breillat pour Apprendre la Photo, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo !

Aujourd’hui, je voudrais aborder un sujet qui m’a été inspiré par les posts que je vois passer sur le groupe Facebook Apprendre la Photo. Je n’y interviens pas trop par manque de temps, mais je vois quelques images passer, et les questions associées.

Il y a une règle sur le groupe : il faut poser une question précise avec sa photo. L’idée est de vous aider du mieux possible, car le but du groupe est de vous accompagner dans votre progression, pas de juste laisser tout le monde poster des photos sans trop d’autres buts que de les montrer.

Et je sais que pour beaucoup, il peut être difficile de trouver une question.

Du coup, beaucoup se replient sur une question un peu générique : “quels sont les défauts de ma photo ? Est-ce que vous voyez des choses à améliorer ?”

Et je la comprends cette question, car je me suis posé la même à mes débuts. C’est bien normal : on cherche à savoir ce qu’on fait mal, parce qu’on débute et qu’on se dit qu’on fait forcément mal.

Dans l’absolu, ce n’est pas une mauvaise question à se poser. Pour des gens avec un peu d’expérience, un défaut technique évident sera facile à détecter, et on pourra vous corriger facilement.

Mais il faut vous mettre une chose en tête : une photo n’a pas forcément de “défaut”.
Il ne faut pas toujours chercher la petite bête : des fois vous avez bien exposé, fait le focus où vous vouliez, tout ce qui est dans le cadre doit y être, et vous avez fait un bon post-traitement.

Pour autant, ça ne veut pas dire que votre photo soit parfaite : la notion de perfection en photo n’a pas trop de sens.

En effet, la définition de perfection c’est : “Qualité, état de ce qui a atteint sa plénitude, de ce qui a été poursuivi jusqu’à son terme, de ce qui est parvenu à son achèvement.”

Quand est-ce qu’on peut dire qu’une photographie a atteint sa plénitude, a été achevée ?

On pourrait dire que dès qu’elle atteint l’objectif qu’avait le photographe, elle est achevée, et donc parfaite. Mais dans ce cas, ça veut dire qu’une photo peut être très facilement parfaite, car il suffit d’avoir un objectif très modeste à la base.
Et à l’inverse, les photos de beaucoup de grands noms de la photo restent imparfaites, car leur intention n’était pas forcément déterminée, et ceux qui créent dans un but artistique le savent : il est rare d’être à 100 % satisfait par une de ses images.

Sans compter qu’elles sont parfois techniquement imparfaites (parfois en raison des limitations techniques de l’époque), mais elles fonctionnent quand même émotionnellement.

On sent bien que cette idée de perfection n’est pas pertinente pour juger une photo.
Bref, ce que je veux vous dire, c’est qu’une photo peut ne pas avoir de défaut POUR VOUS, et que c’est déjà l’essentiel. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les défauts ou non sont RELATIFS à ce qu’avait en tête le photographe.

C’est pour ça qu’une photo parfaitement nette et bien exposée peut avoir des défauts, parce que ce n’est peut-être pas ce que voulait le photographe, et une photo complètement floue n’en avoir aucun.

Et aussi que quand on voit des gens qui disent de la photo d’un grand maître “c’est une photo ratée, c’est pas droit j’sais pas quoi”, ça n’a AUCUN PUTAIN DE SENS.

Et c’est ce qui rend si difficile la réponse à la question “quels sont les défauts, comment je pourrais l’améliorer ?” En général, on va supposer que vous souhaitez une photo techniquement bonne, et dans une optique de loisirs, donc on peut appliquer une certaine grille de critères là-dessus : est-ce qu’elle est nette, exposée à peu près normalement, est-ce que les tonalités et les couleurs sont dans ce qu’on peut espérer d’une photo esthétiquement réussie, en général ?

Mais pour autant, c’est un raisonnement vite limité. Et surtout, au-delà des premiers bafouillements techniques, que vous devez normalement assez vite dépasser, ça ne va pas vous aider à progresser des masses : une fois que vos photos sont bonnes techniquement, il se passe quoi ? Vous n’avez plus rien à apprendre ? Ce serait assez ennuyeux, et personne ne ferait bien longtemps de la photographie.

Pour moi, la progression s’enclenche surtout quand vous commencez à savoir vous critiquer vous-même. Encore une fois, c’est compréhensible que ce ne soit pas le cas au début, mais à un moment, il faut pouvoir vous recentrer sur vous, et déterminer vous-même si vos photos ont des “défauts”, et comment les corriger.

Pour commencer, vous pouvez faire la liste de toutes les caractéristiques de l’image (qu’elles soient techniques ou davantage liées à la composition), et vous demander : est-ce que je voulais ça, ou est-ce que c’est un accident ? Et si c’est un accident, est-ce que ça retire vraiment quelque chose à la photo ? Est-ce que ce n’est juste pas important dans cette situation-là ?

Parce que le plus souvent, les défauts, c’est quelque chose de non réfléchi : “Ah, j’avais pas vu qu’il y avait du flou de bougé. Ah, j’avais pas vu qu’il y avait un truc qui dépasse du bord du cadre.” Bref, ce n’est pas un truc réfléchi.

Ce n’est même pas que ça ne correspond pas à ce que vous vouliez faire, c’est que vous n’avez pas vraiment déterminé ce que vous vouliez faire tout court.

Bref, passés les débuts où on bafouille techniquement, je veux vous encourager à arrêter de rechercher la photo “parfaite”, “sans défauts”, mais plutôt à faire votre autocritique sur vos photos en vous posant quelques questions :
Est-ce que tout ce que vous avez fait est intentionnel ? Est-ce que vous l’avez décidé, ou fait automatiquement ?
Si ça ne l’est pas, est-ce que c’est grave ?

Pourquoi vous avez pris les décisions photographiques que vous avez prises ? Est-ce que vous êtes capables de l’expliquer ? Ça peut être en un mot ou prendre plus de temps, peu importe, mais est-ce que vous, vous SAVEZ pourquoi vous avez fait telle chose ou pas ?
Est-ce que tout ce qui est présent dans la photo est là parce que vous l’avez décidé ?

Bref, je pense que passé les débuts, apprendre à faire son autocritique est important pour avancer, plutôt que de se reposer sur les commentaires de parfaits inconnus dont on ne connaît pas forcément la pertinence. Ça ne veut pas dire qu’il n’y en ait pas, mais on ne la connaît pas.

Ensuite c’est utile de chercher des critiques extérieures de la part de personnes qualifiées, mais vous devez d’abord vous poser ces questions vous-même.

Voilà, j’espère que cette réflexion vous aidera dans votre progression. Je vous propose de faire cet exercice publiquement en commentaire : mettez un lien d’une de vos photos, et faites votre autocritique ! N’ayez pas peur de dire ce qui est bien aussi, l’autocritique ce n’est pas que dire ce qui ne va pas :). C’est aussi dire ce qu’on a réussi pour pouvoir le refaire après.

Si vous avez aimé cette vidéo, pensez à mettre un pouce bleu et à la partager avec vos amis, et puis si vous découvrez la chaîne, abonnez-vous pour ne pas rater les prochaines, et téléchargez votre guide “Osez Composer” pour améliorer la composition de vos photos.
Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là à bientôt, et bonnes photos !

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (No Ratings Yet)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *