Less is more, la simplicité en photographie

6 septembre 2010

Quand on prend une photo, on se pose souvent beaucoup de questions sur le sujet, l’avant-plan, l’arrière-plan, les lignes de force qui vont mettre en valeur ce que l’on veut notamment grâce à la perspective, etc… Faire s’accorder ces différents paramètres pour donner le sens et l’esthétique que l’on souhaite à sa photo est parfois un exercice difficile. Découvrez pourquoi et comment la simplicité et le dépouillement d’une image peuvent en renforcer son impact.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de chercher un sujet pour une photo ? D’avoir envie de photographier, mais de ne pas vraiment trouver de sujet qui vous inspire, allant jusqu’à vous dire que de toute façon là où vous êtes il n’y en a pas ? Rassurez-vous, c’est arrivé à tout le monde, et j’ai une bonne nouvelle : c’est faux.

En effet, si vous trouvez que votre environnement est un peu vide, ou même trop plein (je pense aux citadins), vous n’avez qu’à jouer avec. Certes, c’est une contrainte, mais cela peut vous forcer à trouver un point de vue différent et à innover, et donc à créer. Et croyez-moi, en général cela donne de belles images. En effet, ce qui donne de la force à une image, c’est souvent ce qui n’y est pas, et non pas ce qui y est.

« La vraie musique est entre les notes. » Wolfgang Amadeus Mozart

Pourquoi la simplicité donne-t-elle de la force aux images ? Je ne rentrerai pas dans des détails techniques que je ne maîtrise pas. D’ailleurs si quelqu’un ayant fait une école de l’image a des explications, je suis preneur 😉 Cela dit, à mon sens, en laissant des espaces « vides » dans une photo, on accentue encore le sujet. L’œil n’a d’autre choix que de le regarder. C’est en fait une méthode de plus pour mettre en valeur le sujet, comme une profondeur de champ réduite, l’usage de la perspective, la règle des tiers, etc…

Alors comment jouer avec la simplicité et le minimalisme dans une photo ?

  • Choisissez le bon environnement : Le meilleur moyen de travailler sur la simplicité est d’avoir un environnement sans trop de points distrayants, le meilleur exemple étant un arrière-plan uniforme.
    Photo arrière-plan uniforme Ghinzu à la Voix du Rock 2010 à Tourcoing

    (Cliquez sur l’image pour voir en grand sur FlickR)

  • Choisissez le bon sujet : Le reste de l’image étant vide, vous avez besoin d’un bon sujet. Il doit se détacher de l’arrière-plan soit par son originalité, son impact, ou tout simplement naturellement par sa couleur, sa forme, etc…
    Amaryllis photo papillon

    (Cliquez sur l’image pour voir en grand sur FlickR)

  • Utilisez une profondeur de champ réduite : Il n’est pas interdit d’user de plusieurs techniques pour mettre en valeur un sujet, et une profondeur de champ réduite fonctionne particulièrement bien avec un environnement simple comme un arrière-plan uniforme. (Et si vous ne savez pas gérer la profondeur de champ, je vous recommande de commencer par l’article sur l’ouverture et d’approfondir par le cours sur la profondeur de champ 😉 )
    photo fleur Violette de Rouen profondeur de champ réduite

    (Cliquez pour voir en grand sur FlickR)

  • Utilisez les couleurs et/ou le contraste : Des couleurs contrastées entre le reste de l’image et le sujet le font ressortir. Ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant. Si vous préférez le noir et blanc, un contraste de luminosité peut aussi faire l’affaire. Comme toute « règle », vous pouvez la prendre à contre-pied et photographier un sujet avec un environnement de la même couleur, ce qui donnera une sensation de simplicité et d’harmonie.
  • Faites vraiment simple : Ce n’est pas la peine de jouer sur la simplicité pour laisser des détails distraire l’œil du sujet. Si vous souhaitez travailler sur une photo simple, sortez du cadre le maximum de détails inutiles (feuilles d’arbres, etc…). Ainsi vous maximiserez l’effet. Vous pouvez faire ça en vous rapprochant, en zoomant ou bien en post-traitement.
  • Eloignez-vous/Dézoomez : Cela peut sembler contre-intuitif, mais en dézoomant vous augmentez l’espace autour de votre sujet. Vous donnez donc ainsi moins d’importance aux petits détails distrayants qu’il est impossible d’enlever de l’image, et en même temps vous laissez de l’espace au sujet ce qui renforce encore la simplicité, surtout si l’environnement est uniforme.

Voilà donc une nouvelle façon de faire avec votre environnement afin de créer de belles images, mais aussi une manière de penser la photographie dont certains se sont même fait une spécialité. Alors, avez-vous également pris des clichés qui se sont révélés forts malgré leur simplicité ? Laissez un commentaire si vous souhaitez nous faire part de votre expérience, facebookez et twittez si vous avez aimé l’article, et abonnez-vous à la newsletter si vous souhaitez suivre les prochains 😉
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Cet article vous a plu ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’imprimer et le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

violette de rouen, photos less is more, images de simplicité, image de la simplicité, image de la simpliciter, image de simplicité, image simplicité, la simplicite dans la photographie

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4 commentaires

  • J’aime la simplicité de manière générale donc ça s’appliquera également à la photograpie pour moi.
    Beaucoup de photos très simples remportent un franc succès notamment si celles-ci ont un bon piqué 🙂

    25 juin 2013