Pourquoi je vous saoule avec les séries ?

Aujourd’hui, je vais vous expliquer pourquoi je vous saoule la tête avec les séries. 😉



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Bonjour à tous, ici Laurent Breillat pour Apprendre la Photo.

Aujourd’hui, je vais vous expliquer pourquoi je vous saoule la tête avec les séries.

En effet, j’ai publié il y a peu une vidéo sur les projets 52, où j’explique pourquoi ce n’est pas franchement ça qui va vous faire progresser.

Alors, elle était au format “coup de gueule”, donc volontairement exagérée, que ce soit dans le titre ou dans le ton général. Comme c’est dit dès le début de la vidéo : je dis que c’est un coup de gueule.

Évidemment, je sais qu’en faisant ça, il y en a qui vont juste lire le titre et écouter la moitié, et ensuite venir râler dans les commentaires, et un des reproches qu’on m’a faits, c’est en gros de vous saouler avec les séries, et que, bon, “moi j’ai juste envie de faire de la photo, comme ça, et je trouve ça chiant, les séries”.
Sans même avoir essayé, évidemment…

Mais bon, c’est Internet, quoi. ^^

Alors, cela dit, c’est quand même une bonne question, parce qu’au-delà des haters pas très haut de plafond, il reste plein de gens qui se posent la question sans pour autant me lancer de parpaings : pourquoi j’en parle autant ? Et puis c’est légitime.

Et il y a quatre raisons pour ça :

1. Je suppose que vous voulez apprendre

La première, c’est que je suppose que si vous regardez des vidéos sur une chaîne qui s’appelle Apprendre la Photo, c’est que vous considérez vous-même que vous avez des choses à apprendre.

Je veux dire que je n’ai pas kidnappé la famille de chaque abonné pour les forcer à s’abonner à ma chaîne, donc, a priori, si vous êtes là c’est que vous voulez progresser.

Et si ce n’est pas le cas : que faites-vous là ?
Je veux dire, c’est cool, bonne ambiance et tout, mais perso, je ne suis pas abonné à des chaînes sur le macramé ou le foot, parce que je m’en fous complètement, en fait.

Enfin… sauf quand on gagne une deuxième étoile…

Donc, quand je fais une vidéo, je suppose que je m’adresse à une audience de photographes amateurs qui veulent s’améliorer.

2. Je partage ce qui fonctionne pour moi

La deuxième raison, c’est que depuis les débuts du blog en 2010, je partage ce qui ME fait avancer, qui fonctionne pour moi.
C’est marqué en dessous du logo : il y a marqué “ensemble et pas à pas”.

Depuis 2010, ça n’a jamais changé, ça a toujours été ce que je voulais faire, c’est-à-dire aider les photographes plus débutants que moi en partageant ce qui, moi, me faisait progresser.

Alors, au tout début, c’était la découverte merveilleuse de trucs tout cons comme la correction d’exposition, et aujourd’hui, c’est de faire des séries.

Parce que, franchement, si je vous saoule autant avec, c’est que c’est LA meilleure chose qui me soit arrivée en photo, juste après prendre un appareil pour la première fois.
Et de loin.

Ça m’a redonné l’amour de mes photos, ça m’a permis de faire des choses que je ne me croyais pas capable de faire, d’exprimer des choses qui sont miennes, qui sont ma vision du monde et de vraiment mettre de la personnalité dans mes photos.

Ce premier workshop à Venise où j’ai fait cette première série – que je vous mets là –, c’est dans le top 3 des meilleures décisions de ma vie.
Oui oui, carrément, je n’exagère pas.

Donc, oui, je vous saoule avec ça parce que ça a changé ma vie de photographe, et ça m’a redonné envie de photographier.

3. Vous allez sûrement finir par vous ennuyer

Ce qui m’amène à mon troisième point :

De ce que j’ai vu parmi les milliers de photographes que j’ai formés, et au-delà de ça, dans les commentaires et les emails que je reçois depuis, légèrement, huit ans, si vous ne mettez pas de sens dans votre pratique photographique, il y a de grandes chances que vous finissiez par vous ennuyer.

Je l’ai vu plein de fois, et je le sais parce que ça m’est arrivé.
J’ai appris à faire des photos qui sont jolies, bien nettes, bien exposées, bien cadrées, mais qui pour moi étaient bien chiantes, qui ne racontaient rien.

Et je vais vous dire : c’est OK. Je vais le redire, parce que, apparemment, on m’accuse encore de dire ce que je n’ai pas dit, c’est parfaitement OK de “juste” faire des jolies photos, sans plus y penser, parce que ça vous fait plaisir.
Il n’y a vraiment aucun problème avec ça. Je vous le dis sincèrement. C’est votre vie, ça ne me regarde pas, vous faites ce que vous voulez.

Je ne suis pas votre maman. 😉

Mais comme je le disais au début, je présuppose que si vous êtes là, c’est pour vous améliorer, donc c’est que vous sentez qu’il manque un truc.

Donc soit vous avez encore des problèmes techniques, et dans ce cas j’ai plein de contenu qui est là pour vous aider – depuis 2010, j’ai eu le temps d’écrire et de réaliser plein de contenu pour ça –, et ceux qui prétendraient le contraire sont soit de mauvaise foi, soit ignorants de ce que j’ai fait. Dans tous les cas…
*Non, moi je crois qu’il faut que vous arrêtiez d’essayer de dire des trucs*

Pour les autres, ceux qui sont à peu près au point sur la technique, mais qui sentent qu’il manque un truc, oui, je vous saoule avec les séries, parce que ça va vous aider !

4. Je crois en vous !

Ce qui m’amène à ma quatrième raison : je CROIS en vous.
Si je vous incite à le faire, c’est que je crois en vous.

Je pense que vous en êtes capable. Je le vois bien, des fois, sur le groupe Apprendre la Photo, le groupe Facebook, je vois quelqu’un qui essaie de faire un début de série.

Alors, souvent, c’est encore un brouillon, mais on sent déjà qu’il y a un truc qui se passe, des choix visuels un peu francs, un début d’identité.

Et, évidemment, il faut bosser – sans déconner –, mais je vois que vous en êtes capable.
Ça demande juste de croire en vous, de le faire – de bosser, quoi –, et puis d’accepter de sortir de votre zone de confort, de ce que vous savez faire habituellement, et qui est devenu quasi automatique, voire confortable ou voire carrément chiant pour vous.

Voilà, j’espère que c’est plus clair et que vous comprenez maintenant mieux pourquoi je vous en parle autant.

Si vous avez aimé cette vidéo, pensez à lui mettre un pouce bleu et à la partager, c’est important pour qu’elle atteigne plus de monde.
Les commentaires sont là pour continuer la discussion. Et si jamais vous découvrez la chaîne avec cette vidéo, ce n’est pas forcément la meilleure entrée en matière possible, parce qu’elle n’est pas conçue pour les débutants, donc passez voir aussi les autres vidéos en cliquant sur le nom de la chaîne, et puis cliquez pour recevoir le guide gratuit “Faites-vous plaisir en photographiant”, qui est une bonne entrée en matière.

À plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là je vous dis à bientôt, et bonnes photos !

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un commentaire
  1. Bonjour Laurent,
    Généralement je ne vais pas sur internet pour me faire agresser ou voir des agressions.Aussi je préfère largement ce format que le « coup de gueule ». En plus quand on s’en prend 2 (Laurent d’un côté et Hammoudi de l’autre), je me suis dis qu’il y avait du désabonnemment dans l’air. Maintenant je vous lirai avec plus de distance (= plus loin du ring).
    Question : est-ce que toutes les photos qui sont restées dans l’histoire (artistiques, publiées, exposées…j’essaie d’être précis pour ne pas me faire agresser, hein) font partie d’une série? Je te remercie (la réponse ne sera utilisée contre personne, je tiens à le préciser).