Pourquoi ma photo est floue ?

Aujourd’hui, on va parler flou, et surtout de ses causes.


Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Bonjour à tous, ici Laurent Breillat pour Apprendre la Photo !

Aujourd’hui, on va parler flou, et surtout de ses causes.

En effet, récemment j’ai fait une vidéo sur la critique photo, en vous expliquant en substance que pour beaucoup de gens, il ne sert à rien de demander une critique, mais que la progression se fera davantage en vous critiquant vous-même.

L’un des points dans la grille de critique que je vous ai donnée – vous pouvez cliquer pour voir la vidéo si vous l’avez ratée – c’est d’évaluer la netteté de l’image. Mais quand on a une photo floue, comment faire pour savoir pourquoi elle est floue ? Parce que, sinon, on ne pourra pas résoudre le problème.

Eh bien, c’est ce qu’on va voir aujourd’hui ! L’idée c’est que vous puissiez reconnaître vous-même comme des grands, avec vos yeux, sans aide extérieure, pourquoi votre photo est floue.

La profondeur de champ

La première chose qui peut provoquer du flou dans une photo, c’est une faible profondeur de champ. Je ne vais pas vous refaire toute ma vidéo là-dessus, mais en gros c’est l’effet que vous voyez actuellement à l’écran : mon visage est net, l’arrière-plan est flou, et si je mets une main plus proche de la caméra, elle est floue aussi.

C’est facile à repérer : vous avez une partie nette, et ce qui est devant ou derrière n’est pas net. C’est sûrement l’effet le plus facile à repérer.

Donc si vous avez par exemple un portrait de groupe avec plusieurs personnes sur des plans différents – par exemple, moi ici, quelqu’un au fond –, et que certains sont flous : c’est normal ! C’est parce que la profondeur de champ est trop faible.

Dans ce cas, vous avez deux solutions :

La première, c’est d’utiliser une ouverture plus petite, donc avec un plus grand chiffre (j’ai fait un épisode dessus, je ne vais pas me répéter).
Ou alors mettre tout le monde sur le même plan, pour les faire rentrer dans la zone de netteté, comme je le fais avec ma main.
Vous voyez qu’ici elle est floue, et si je la rapproche, elle devient nette.

Eh bien, l’idée est de faire pareil avec le portrait de groupe, c’est de mettre les gens sur le même plan.

Notez qu’un autre indice, c’est bien évidemment de regarder à quelle ouverture vous avez pris la photo : si c’est genre f/11, il y a moins de chances que ce soit ça (même si c’est encore possible) que si c’est f/2.8.

Autre possibilité : si vous avez mal fait la mise au point, du coup la partie que vous vouliez nette ne l’est pas. Donc là je vais vous montrer : voilà, si je fais la mise au point ailleurs, eh bien, mes yeux ne vont plus être nets rapidement.

Là, c’est facile à repérer aussi : c’est comme le précédent, sauf que l’endroit net n’est pas celui que vous voulez.

Donc c’est un peu le même problème au final, mais pas avec la même source : là il faut améliorer votre mise au point. Ça tombe bien, j’ai aussi fait un épisode là-dessus !

Le mouvement (vitesse d’obturation)

La deuxième chose qui peut provoquer du flou sur une photo, c’est le mouvement. En fait l’appareil va prendre la photo pendant un certain laps de temps : la plupart du temps c’est hyper court, mais si vous réglez sur un temps plus long, vous pouvez l’entendre. Là, j’ai mis 2 secondes, vous pouvez l’entendre. Pour en savoir plus, regardez ma vidéo sur la vitesse d’obturation !

Et donc, si quelque chose bouge pendant ce temps-là, ça va se voir sur la photo.

Le premier cas, c’est simplement quand votre sujet bouge. C’est très simple à repérer : ça fait des traînées dans la direction du mouvement. C’est ce qu’on appelle le flou de mouvement du sujet.

Par exemple si là je bouge la main très vite devant l’appareil, et que je fais un arrêt sur image, comme une photo donc : vous voyez des traînées. Ça correspond au chemin qu’a parcouru ma main pendant le temps de pose.

Pour résoudre ce souci, il suffit d’utiliser un temps de pose plus court, ce qu’on appelle aussi une vitesse d’obturation plus rapide. À quel point ? Eh bien, ça dépend du sujet. Plus il est rapide, plus le temps de pose doit être court, c’est logique. Je vous renvoie à ma vidéo sur le sujet pour plus d’explications.

Là aussi, pour repérer si c’est ce flou-là auquel vous avez affaire, regardez à quelle vitesse vous avez pris la photo : si c’était à 1/2000 et que votre sujet n’est pas un truc très rapide genre une voiture de course, y a peu de chance que ce soit ça.

Il peut aussi se passer la même chose si vous bougez la caméra. C’est ce qu’on appelle le flou de bougé.
Par exemple là si je la retire du trépied et que je bouge avec, en faisant un arrêt sur image, vous allez voir des traînées aussi, mais sur TOUTE l’image. C’est comme ça qu’on distingue du flou de mouvement du sujet, qui lui n’affecte que les sujets mobiles dans l’image.

Désolé, j’espère que je ne vous ai pas donné envie de vomir.

Alors, il faut juste faire gaffe avec ce flou, car parfois il est très léger et on peut avoir du mal à voir que ce sont en fait des petites traînées.

La solution pour le résoudre, c’est la même : utiliser un temps de pose plus court, mais là ça ne dépend pas de la vitesse d’un sujet, mais de la distance focale de l’objectif. Là aussi, j’en ai déjà parlé 😉 Je vous mets le lien.

Bon, maintenant, on va voir si vous avez compris, avec un quizz rapide : je vais vous montrer des photos, et vous allez devoir déterminer d’où vient le flou qu’il y a sur ces photos.

Évidemment je donne les réponses ensuite, mais NE TRICHEZ PAS, sinon ça n’a aucun intérêt. Pour chaque photo, trouvez la cause du flou, et notez-la sur un papier ou dans votre tête.

 

* Donc, sur la première photo, on a affaire à une erreur de mise au point, puisqu’on a de la netteté un peu sur les cheveux et sur le bord de la casquette, mais pas sur l’œil. Donc, eh bien, c’est juste la mise au point qui est foirée, et comme vous le voyez, on est à f/1.8, donc on a une faible profondeur de champ, et du coup les yeux ne sont pas nets.
Si on avait une grande profondeur de champ, on ne verrait pas cette petite erreur de mise au point.

* Sur la deuxième, on a bien évidemment un flou de bougé, puisque vous voyez qu’on a toute l’image qui est floue.
Alors, ça s’explique parce qu’on est au 1/10 de seconde, donc c’est vraiment très très lent – simplement parce que la lumière était insuffisante.

Et vous avez aussi un flou de mouvement du sujet. Vous voyez bien, par exemple ici, on voit bien des traînées qui sont dans le sens du mouvement de l’enfant, mais si vous regardez, vous avez aussi des traînées légèrement à l’arrière-plan. C’est beaucoup moins visible, surtout qu’il est plus loin, mais si on regarde un peu plus ici, on voit qu’il y a un léger flou aussi. Même si vous regardez le banc ici, qui est censé être net, ce n’est pas le cas.

* Ensuite, sur la photo suivante, là on a purement un flou de mouvement du sujet, puisque vous voyez que le sujet qui passe devant, une femme qui passe en vélo, présente des traînées horizontales très très nettes, comme ça, et par contre le reste de l’image est net.
Donc, là, on a bien un flou de mouvement du sujet.

* Et enfin, sur la dernière, eh bien, le grand classique : le flou de profondeur de champ.
Là on a les yeux du petit chien tout mignon qui sont nets, par contre, derrière et devant, c’est flou, puisque c’est un flou de profondeur de champ très classique.
Et on le voit aussi avec les EXIFs, parce qu’on est à f/1.2, qui est une très grande ouverture.

 

Voilà, j’espère que cette vidéo vous permettra de vous autoévaluer pour déterminer le flou sur vos photos ! Vous voyez, il y a des critères très précis, c’est pas hyper compliqué, il suffit de l’avoir vu une fois pour pouvoir le reconnaître. 🙂

N’oubliez pas de regarder les données de prise de vue de vos photos (ce qu’on appelle les EXIFS) : souvent il y a de gros indices dedans. Vous pouvez les voir dans n’importe quel logiciel de photo correct, ou même sur votre ordinateur en regardant les propriétés du fichier. En général, vous allez avoir une fonction pour le faire. Si vous ne savez pas, tapez sur Google.

Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur le pouce en l’air et partagez-la, c’est super important pour moi.

Pensez également à vous abonner pour ne pas rater les prochaines vidéos, et si vous débarquez sur la chaîne, sachez que j’ai écrit un guide qui peut vous servir pour éviter les plus grandes erreurs en photo : c’est gratuit, vous mettez juste votre email et je vous l’envoie. Vous avez un lien en dessous et quelque part autour de moi.

Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là à bientôt, et bonnes photos !

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *