10 choses à faire pour tirer le meilleur de votre nouveau reflex

Vous venez de déballer votre nouveau reflex, et après les premiers clichés en mode tout automatique, vous ne savez pas par où commencer ? Voyons ensemble par quel bout prendre le problème ! 😉

1. Lisez le manuel

Ok, ça peut sembler un peu rébarbatif, mais c’est la base pour savoir à quoi servent tous ces boutons mystérieux sur votre appareil.
Alors vous n’allez peut-être pas comprendre tout ce qui y est dit,, mais c’est réellement indispensable pour connaître toutes les fonctions de votre appareil (et il y en a sans doute que vous ne connaissez pas), et pour tirer le meilleur parti des fonctions de votre nouveau jouet. Ça vous aidera vraiment à être plus confiant et réactif en photographiant, faites-moi confiance 😉

2. Apprenez à tenir votre appareil

Comment tenir un appareil photoÇa paraît très basique et je le répète très souvent, mais à force de voir tant de gens tenir n’importe comment des appareils de cette qualité, c’est bien normal ! 😀

Un reflex ne se tient pas comme un téléphone ou un compact pour faire des photos de soirée.

Un reflex est plus lourd, et muni d’un objectif qui dépasse nettement du boîtier. Et donc, il faut le tenir d’une manière bien particulière, illustrée à gauche. La main droite tient le boîtier fermement, la main gauche soutient l’objectif par-dessous (et surtout pas en le tenant par dessus comme on joue à l’attrape-peluche à la fête foraine :D). Accessoirement, apprenez à être stable en collant les bras contre le corps.

Et voici une vidéo pour vous le montrer plus en détails 🙂 (avec quelques blagues)

3. Apprenez les bases de l’exposition

Si vous voulez vous faire plaisir et faire vraiment les images que vous souhaitez, il va vous falloir vous pencher un peu sur la technique. Pas uniquement, mais il y a certaines choses qu’il faut comprendre. Et avant tout les bases de l’exposition, à savoir l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

4. Sortez du tout automatique

Le mode « vert » ou tout automatique, c’est bien pour utiliser votre reflex comme un compact pour prendre des photos de soirée sans réel intérêt artistique. Sauf que j’imagine que si vous avez mis 3 fois le prix d’un compact, c’est quand même pour en obtenir un peu mieux, ne serait-ce que pour des photos de famille ou quelques portraits de vos enfants 😉

Alors au début, vous pouvez vous contenter des modes élémentaires, mais ce n’est franchement pas suffisant pour tirer le meilleur de votre appareil. Alors testez les modes créatifs, mais avant ça il vous faut maîtriser le point 3 ! 😉

5. Apprenez la composition

Connaître la technique n’est pas tout : il faut apprendre la composition, c’est-à-dire comment cadrer votre image, comment y placer votre sujet, comment gérer l’arrière-plan, etc…

Bien sûr, vous conservez votre liberté et il est hors de question de rentrer dans un cadre trop strict pour composer vos images. La composition est un domaine complexe, qui n’a pas réellement de règles, mais il y a certains principes qui permettent de simplifier pour commencer : prenez connaissance de la règle des tiers et du nombre d’or par exemple 😉

6. Coupez le flash intégré à l’appareil

Un flash en soi, ce n’est pas MAL. Sauf que celui qui est intégré à l’appareil est franchement mauvais. En réalité, il est trop petit pour que la lumière qu’il émet soit de qualité, et en plus il est orienté face au sujet, ce qui donne la fameuse face de fromage blanc 😀 Autrement dit, rien de bon à en tirer, à moins d’en diffuser ou d’en réfléchir la lumière.

7. Photographiez beaucoup

Je ne dis pas qu’il faut shooter au hasard sans réfléchir, bien au contraire : vous devez penser chaque image avant de déclencher. Mais vous avez la chance de pouvoir expérimenter beaucoup sans coût supplémentaire, alors exprimez-vous ! Faites beaucoup d’essais, essayez différentes compositions, différents réglages : vous apprendrez beaucoup !

8. Shootez en RAW

L’une des caractéristiques essentielles d’un reflex, c’est qu’il a la capacité de vous donner non seulement une image jpeg classique, mais aussi ce qu’on appelle un fichier RAW.

Ce n’est pas réellement une image, mais plutôt la combinaison de tout ce qu’a capté votre appareil à la prise de vue, comme l’équivalent d’un négatif numérique.

Inconvénient : il vous faut un logiciel spécialisé pour lire les RAW, et vous devrez appliquer vous-même ce que fait d’habitude l’appareil (contraste, amélioration de la netteté, diminution du bruit, …). Mais vous allez me dire, ça fait beaucoup d’inconvénients !

Oui, mais une fois qu’on commence à maîtriser le développement numérique, on commence à comprendre pourquoi : en effet, l’utilisation du RAW permet d’avoir absolument tout pouvoir sur votre image après coup : vous pouvez en modifier très précisément l’ambiance des couleurs, le contraste, faire de beaux noirs et blancs, et 1000 autres choses encore. De toute façon, vous y viendrez ;D

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez lire mon article sur le format RAW.

9. Faites critiquer vos images

Avoir des retours, c’est très important pour réaliser ses erreurs et progresser en photographie. Évidemment, il faut savoir accepter les critiques et savoir les prendre en compte 😉

Ça tombe bien, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook Apprendre la Photo.fr, où vous serez bien accueillis et où on pourra vous aider sur vos photos !

10. Essayez une focale fixe pas chère

Il est assez probable que vous ayez acheté votre appareil avec un 18-55mm. Ce n’est pas une optique à jeter à la poubelle, et elle a l’avantage d’être assez polyvalente.

Mais il y a certaines situations où vous serez limités par l’optique, notamment en basse lumière, et la qualité de l’image reste assez limitée.

Mais pour une petite centaine d’euros, vous pouvez sans doute trouver une focale fixe à grande ouverture, comme le 50mm f/1.8 par exemple, qui donne d’excellents résultats même sur des boîtiers d’entrée/milieu de gamme. Mais je vous avertis, l’usage de ces optiques peut rapidement devenir addictif ! 😉

Voilà, j’espère que ceci vous aidera à mieux profiter de votre appareil tout beau tout neuf. Et si vous avez quelques problèmes, j’ai écrit un guide qui répertorie les 5 erreurs les plus communes des débutants en photo 😉 N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous souhaitez rajouter quelque chose par exemple 🙂

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (45 votes, moyenne : 4,36 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

62 commentaires
  1. Shooter en raw c’est le plaisir de « developper » ces images, un peu comme a l’époque de l’argentique et du travail derrière l’agrandisseur… l’odeur de chimie en moins!

  2. Bonjour
    Je dois faire une photo de famille nombreuse (j’en ai absolument jamais faite je photographie juste ma fille). Ils veulent un fond noir, du cou je voulais savoir si je peux prendre un simple tissu noir ou si je dois acheter un tissu spéciale ? Et y a t il une difficulté supplémentaire à cause de ce fond noir? Merci

    1. Bonjour,
      Tu peux utiliser n’importe quel tissu et surtout s’ils veulent un fond totalement noir, finir de le noircir au post-traitement.
      Il te faudra exposer pour les visages et non pour l’ensemble de la photo afin d’avoir le fond le plus noir possible (et que l’appareil photo n’essaie pas de faire en sorte qu’on voie ce fond justement)? Pour cela, je te conseille d’utiliser le mode d’exposition « spot ».
      A bientôt!

  3. Bonjour,
    des rappels fort instructifs; juste une remarque concernant le flash intégré. Il ne faut pas condamner son usage de façon aussi radicale. Il se révèle parfois fort utile pour déboucher une image, un contre-jour, etc… Même si il est franchement limité, j’arrive personnellement à m’en servir, et c’est d’autant plus vrai qu’en montant en ISO avec un bon reflex (type 7D MII) le bruit reste fort limité et cet accessoire presque indispensable.
    Stephane

    1. Bonjour Stéphane!
      Laurent ne le condamne pas tout à fait, sinon il n’aurait pas pris la peine d’écrire cet article 😉
      Par contre je n’ai pas très bien compris, le reflex 7D MII étant plutôt haut de gamme permet de monter en ISO sans trop de bruit, donc le flash ne serait plutôt pas indispensable, non ?

  4. Je ne sais pas quoi dire,tellement tes articles regorges de savoureuses explications.

    Je ne suis pas photographe, ni même amateur photographe.

    Portant depuis quelques temps l’envie de faire de jolis clichés me titille.

    Je parcours naturellement le web en quête d’infos. j’ai acheté un bouquin pour tenter de comprendre le monde de la photo. Je n’étais pas sûr de concrétiser cette envie en achetant un reflex.La crainte d’investir une somme qui va naturellement mettre à l’épreuve mon petit budget « loisirs » en me disant que je n’arriverais pas à intégrer l’art de faire de belles photographies….mais ça c’était avant…avant de découvrir ton site.

    Cet univers me semble encore obscur dans ses codes, ses réglages mais j’ai l’impression que ma focale laisse passer un plus de lumière à la lecture de tes articles.
    Ton site, comme un phare qui se dresse au loin pour le navigateur solitaire, me laisse entrevoir qu’apprendre les subtilités de la prise de vue est possible.

    Sincèrement merci 🙂

  5. Salut,

    Je vais redémarrer la photo. Pour les points 3 « les bases de l’exposition » et 4  » Sortez du mode tout automatique ». Tout à fait d’accord. J’ai appris la photos du temps de l’argentique et c’était tout en manuel. On choisissait d’acheter une pellicule avec les iso adaptés en fonction de la luminosité de la scène qu’on avait prévu de shooter , puis pour chaque photo on choisissait soit la vitesse en fonction du mouvement du sujet, soit l’ouverture en fonction de la profondeur de champs désirée.Dans le premier cas, l’ouverture permettait d’ajuster l’exposition correcte. Dans le 2 ieme cas c’était la vitesse qui permettait de maîtriser l’exposition. Bien sur, il y avait souvent plus d’un couple ouverture/vitesse possible, donc un choix à faire ! Aujourd’hui rien n’a vraiment changé! Juste les iso qui sont devenus un paramètre d’ajustement très souple! Et la possibilité de faire des essais à foison sans avoir à racheter une pellicule.
    Et je compte recommencer tout en Manuel au début, pour intuiter parfaitement l’effet des 3 paramètres clefs : ouverture, vitesse , iso. Tout vient de la lumière. La lumière ambiente bien sur.Pour commencer, il vaut mieux apprendre à capter cette lumière avant de penser à utiliser des flashs et autres éclairages studio.
    Merci pour tes conseils, ils m’aideront à aller plus loin lorsque j’aurais repris les bases.

  6. Bonjour
    Je me suis inscrit il y a peu.
    Je me suis mis à la photo (un peu plus qu’à la photo de soirée, s’entend), un peu avant, en craquant pour petit Canon 100d blanc.
    Je viens de lire l’article, et je suis un peu soulagé en constatant que j’ai commencé à mettre en oeuvre les 10 conseils, à quelque chose près ! (p.ex., j’ai aussi acheté le pancake 40mm, etc…)
    Mais je considère toujours comme débutant, et pour un moment encore.
    Merci et à +

  7. Bonjour,
    Merci pour votre blog. Je suis toute nouvelle dans le monde de la photo avec un appareil reflex. Je viens de faire l’acquisition d’un Nikon D3200 avec un objectif 18-105mm (c’était le kit). Votre blog me guide bien dans l’apprentissage de la réalisation de mes photos.

Voir plus de commentaires