Courrier des lecteurs #1 : Pourquoi je ne donnerai pas de réglage type

Surprise ! J’inaugure une nouvelle rubrique sur le blog, avec une vidéo tournée dans un cadre onirique 🙂

(Cette vidéo a pris environ 12h pour être mise en ligne, regardez-la ! :P)


 

Voici la transcription texte pour ceux qui préfèrent 😉

 

Bonjour à tous !

Si je m’adresse aujourd’hui à vous en vidéo, c’est pour inaugurer un nouveau rendez-vous régulier sur le blog : la réponse au courrier des lecteurs, en vidéo. Je vous avais déjà invité à poser vos questions grâce à une vidéo, et je m’étais inspiré de certaines pour créer des articles, mais le moyen que vous préférez reste le mail via le formulaire de contact, alors je m’y adapte !

Pour débuter cette série de vidéos, je profite d’un cadre exceptionnel comme vous pouvez le voir : je suis à Varanasi en Inde, merveilleuse ville blottie au bord du Gange.

Trêve de vous faire baver, passons au mail qui m’a donné l’idée de tourner cette vidéo, que je vous lis tel quel. Laurent m’écrit suite à mon article «Ne soyez pas un extrémiste de l’ouverture».

Salut Laurent,

J’espère que ton séjour en Inde te plait autant que tu l’espérais.

Je suis très content que tu abordes ce sujet car je suis clairement dans le profil du grand débutant extrémiste que tu vises . Typiquement , je suis presque tout le temps en f/2.8  (en intérieur il est vrai…).

De manière plus générale, tes articles m’ont donné plein de précieuses explications sur les concepts fondamentaux de la photo mais entre la théorie et la pratique …
Ce qui aiderait sans doute c’est un résumé donnant des repères de réglages types en fonction des situations. Je sais bien sûr qu’on ne peut pas décrire toute la multitude de cas par des règles simplistes, mais ça aide d’avoir quelques réglages de référence simples à retenir et à appliquer pour commencer.

Je me souviens que par le passé, j’ai eu quelques demandes du même type, que ce soit en commentaire ou par mail. Et j’ai répondu la même chose : je me refuse à donner des réglages types. C’est tout simplement contre ma vision de la photo. À mon sens, les réglages types, ça n’existe pas. Alors bien sûr, on peut dégager des points communs selon le domaine, mais penser réglages dans ce sens est réellement contre-productif je pense.

Comme je le répète souvent, les réglages doivent découler de l’intention photographique, de l’image que vous avez déjà dans la tête. Par exemple, vous allez choisir votre ouverture en fonction de la profondeur de champ que vous souhaitez, et non par choix stéréotypé en fonction de votre discipline photographique.

Mon but est que vous soyez autonomes, et que vous puissiez déterminer par vous-mêmes les réglages qu’il vous faut en fonction de l’image que vous avez en tête. Et c’est normalement possible grâce a ce que j’enseigne, et avec un peu de temps et d’expérience bien sûr (il ne faut pas brûler les étapes 😉 ).

J’ai conscience que c’est difficile. Mais il faut vous faire violence, et ne pas tomber dans la facilité d’utiliser des réglages types que vous allez trouver quelque part. Je pense sincèrement que c’est une mauvaise méthode.

Mais manifestement, certains d’entre vous en auraient besoin. Du coup, je me suis posé des questions sur les articles que j’écris : est-ce qu’il manque quelque chose ? J’ai donc répondu à Laurent pour lui demander des précisions, ce qu’il lui manquait précisément, ce qui l’empêchait de trouver les bons réglages par lui-même. Voici ce qu’il m’a répondu :

Je crois avoir bien compris les concepts que tu as très clairement présentés mais je suis généralement pris au dépourvu dans le feu de l’action …

Ensuite, je suis généralement en difficulté parce que je n’arrive pas à analyser ma photo sur le petit écran de mon appareil (pourtant d’une bonne résolution).

Je n’arrive pas à déceler au premier coup d’œil la netteté, la profondeur de champ et autres défauts.

Dans cet esprit, je me dis que je dois dans un premier temps acquérir des réflexes de réglage type en fonction des situations. Partant de ce réglage, je ne serai pas trop loin du résultat attendu et avec le temps, j’arriverai sans doute à affiner mes réglages.

À cela je dois ajouter mes difficultés à maitriser mon nouvel appareil, notamment avec la balance des blancs en intérieur …

Bref, je crois que je suis tout simplement en train de faire surchauffer mes ptits neurones à essayer de tout maitriser d’un coup.

Déjà, on voit que Laurent a des difficultés supplémentaires liées à un nouvel appareil à maîtriser, mais ce que je décèle, c’est surtout une volonté d’aller trop vite. Vous ne pouvez pas tout maîtriser en même temps. Je vous conseille de vous atteler à la maîtrise d’un réglage d’abord (l’ouverture par exemple), et une fois terminé, de vous mettre au suivant. Ne précipitez pas les choses, il va vous falloir du temps pour maîtriser ne serait-ce que les bases de la photo.

Ce courrier des lecteurs me conforte dans l’idée que j’ai encore quelque chose à faire pour vous aider, peut-être en faisant quelque chose de très construit, étape par étape, avec des exercices, … J’y pense depuis un moment, et les idées s’ajoutant aux idées, je vous demanderais sans doute à mon retour d’Inde de m’aider à déterminer ce qui est le plus important pour vous, et ce qui vous aiderait le plus. Mais on n’en est pas encore là 🙂

En attendant, surtout ne vous bloquez pas sur des réglages types qui vont à peine vous aider à obtenir de meilleures images, mais qui vont surtout tuer toute créativité en vous. Parfois, sous-exposer ou sur-exposer une image donne de très bonnes images par exemple.

Surtout ne vous laissez pas enfermer dans des clichés, et déterminez vos réglages vous-même. Ils sont logiques.

Pour terminer cette vidéo, je vous donne un exercice à faire dans les commentaires : imaginez une situation photographique (assez précise quand même, pas juste « un paysage »), et dites-moi comment vous feriez pour déterminer vos réglages. N’ayez pas peur de vous tromper, c’est la meilleure façon d’apprendre. Je vous corrigerai le cas échéant, même s’il y a toujours une infinité de façons de voir la même situation 😉

Allez, prenez le temps de laisser ce commentaire, je vous répondrai individuellement dès que possible !

À bientôt pour le prochain courrier des lecteurs 😉

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

80 commentaires
  1. Salut !

    Rien à voir avec le courrier des lecteurs, petite critique au sujet de la vidéo.

    J’ai appris beaucoup sur l’image avec ton site, la vidéo est une bonne idée et la encore on note un choix réfléchi de l’image. Mais, car il fallait un « mais », qui dit vidéo dit son ! Ta voix est clair, l’environnement sonore (riche et contextualisant) est bien aussi mais les deux sont mal équilibrés (au contraire du cadre visuel). Bref, l’ambiance sonore couvre trop ta voix.

    A bientôt !

  2. Bonsoir,

    En envoyant ces quelques mots dans mes 2 mails, je n’imaginais pas un seul instant générer le sujet de départ d’une nouvelle rubrique très prometteuse 🙂

    Cette vidéo mais aussi ces échanges m’ouvrent un peu les yeux.
    1/ Au fond je crois surtout que je peine à déterminer les causes de mes échecs ou du moins résultats pas à la hauteur de mes espérances. En cherchant des « réglages type », je cherche en fait à mieux comprendre pourquoi je n’obtiens pas vraiment ce que je souhaite…. Est-ce que j’ai mis un réglage totalement inadapté ou est-ce mon appareil qui a un problème? (ou suis-je simplement trop exigent…)?

    2/ J’ai aussi très certainement des habitudes du monde du compact, où l’on veut prendre une photo tout de suite après l’avoir allumé. Je prends conscience à travers ces échanges qu’il ne faut pas se précipiter et shooter plus vite que son ombre….

    Cela étant , j’ai beau prendre parfois un peu de temps … c’est pas encore cela.
    Et que dire quand on a pas vraiment le temps de réfléchir… Exemple: Je passe un WE du coté de Tours et je me retrouve àen début d’aprés sur un pont alors qu’un groupe de pigeons s’agitent en surface (quelqu’un avait jeté du pain).
    – Je sors vite l’appareil
    – je me positionne au sol du pont, pour avoir une vue la plus proche horizontale possible
    – je me suis en Priorité Ouverture et je me dis – y a du progrés j’y ai réfléchi 🙂 – qu’il vaut mieux un grande profondeur et donc je ferme un peu … au pif car je n’ai aucune idée des proportions raisonnables…
    – je shoote et je regarde sur l’écran mais …. pas le temps d’analyser … je reprends d’autres clichés avant que les oiseaux ne s’enfuient…

    Aprés coup, je me rends compte que l’arbre très penché en second plan a plus de force dans la photo que les oiseaux eux-mêmes… je ruse alors sur le PC pour recacdrer et rattraper la balance de blancs franchement décevante sur cette série…

    Et voici la photo que j’obtiens tant bien que mal:
    http://www.flickr.com/photos/72637449@N06/6816845992/

    1. salut Laurent, salut à tous,
      Je ressens exactement la même chose que Laurent : des résultats pas à la hauteur de ce que j’attends, recherche du bon réglage donc manque de spontanéité…
      Deux exemples (hélas sans les images) : j’utilise un eos 550 avec un tokina 12-24 f4 récemment acheté.
      1ere photo : prise vers 17h, iso100, f13, 1/125 paysage de vignes avec beaux nuages déchirés…j’aime le contraste/marqués des nuages avec ce réglage mais le 1er plan me parait sous exposé et si je ferme un peu plus ou si je modifie la correction d’expositio, 1er plan plus lumineux mais les nuages perdent leur intérêt pour moi.
      2ème photo : prise vers 6h30 lever du soleil, iso 200, f11, 1/30 correction d’expo -1/2, petit étang avec au premier plan de grandes graminées et au fond une rangée d’arbre côté soleil levant, lumière du matin bleu/rosée, léger contre jour : mon souci c’est la netteté et le manque de luminosité/détails de l’arrière plan (contre jour vous allez me dire), si je change l’iso ou la correction je me retrouve avec trop de lumière et je perds de nouveau les teintes du ciel.
      Mes réglages vous paraissent-ils abérrants? Faut-il que j’utilise une mémorisation d’expo (chose qui me pose pas mal de difficultés), ou suis-je trop exigeant par rapport au capteur de l’appareil?

      1. Bonjour,

        Pour le cas que tu décris, un flash est nécessaire pour « déboucher » les zones d’ombres.
        tu ne pourra pas avoir une exposition correcte pour un ciel lumineux et un premier plan dans l’ombre.

        Je pense que c’est un bon sujet pour notre cher Laurent.
        car c’est dans ces cas là que l’utilisation d’un flash est sympa, c’est un vrai jeu avec la lumière!

        Pour la photo des oiseaux de Laurent, il ne peut y avoir de réglage type! Tout dépend de la volonté du photographe

        si j’étais à cet endroit, à cet instant, personnellement je ne prendrais pas la photo à cette position : c’est un choix personnel. je serai descendu sur les berges pour prendre les oiseaux de plus près et avoir un arrière plan différent (pour éviter cet arbre)
        à ce stade nous avons l’alternative de gérer la profondeur de champs ou gérer la vitesse:
        la profondeur pour avoir plusieurs ou moins d’oiseaux nets
        la vitesse pour figer l’action ou pour avoir un flou de bouger des ailles > dynamique de l’action

        donc vous voyez bien que le réglage type ne peut pas exister, tout va dépendre de la volonté du photographe.

        la question c’est : qu’est ce que je veux prendre comme photo
        et ensuite on s’occupe des réglages.

        Ici Laurent voulait une photo des oiseaux s’agitant, pourquoi donner temps de place dans la photo à cet arbre?
        que vous le dites, la priorité à l’ouverture est un bon choix car il y a une volonté de gérer la profondeur de champs.
        dans ce cas, vous pouvez vous mettre à f8 pour avoir une bonne PDC, la vitesse va alors diminuer, si vous ne voulez pas de flou de bougé des ailles, vous pouvez augmenté un peu les ISO (400iso). et une focale un peu plus longue pour mieux isoler le sujet (les oiseaux)
        après il reste la réalité du terrain… peut être que vous n’aviez pas une focale plus grande 🙂

        Pour finir, une très bonne chose, vous avez modifié la balance des blancs en post traitement!
        il est important aussi de faire une photo en passant au post traitement : je ne peux pas cadrer mieux, j’ai une branche dans mon champs de vision >> je fais la photo de tel façon que je recaderai en post traitement.

        en allant sur ton flickr, on peut voir de bonne chose, surtout la photo des pétards : c’est bien cadré, la PDC est intéressante du coup la photo est simple à lire et agréable à regarder, continu ainsi!

    2. Salut et merci d’avoir contribué parmi d’autres à la naissance de cette rubrique 😉 J’ai connu les mêmes problèmes en quittant le monde du tout compact et ça peut mettre un temps fou avant d’acquérir certains « bons » automatisme avec un Reflex (je rame toujours sur certains points…). Mais je rejoins complètement Laurent sur le fait qu’il n’y ait pas de réglage type et qu’il faille prendre son temps. C’est bien simple: quand tu fais ta séance photo, à moins d’être en intérieur (et encore) il y a des choses que tu ne peux pas gérer, contrôler, prévoir. Par exemple en photo en extérieur, tu peux te retrouver avec une lumière tout le temps changeante ou des oiseaux et autres insectes très remuants pour lesquels tu ne peux prédire les actions (il va voler de ce côté ou celui-ci? il va se poser ci ou là?), on est obligés de s’adapter et d’être réactifs et tu ne pourras pas shooter de la même façon et avec les mêmes condition un sujet de macro, un portrait ou un paysage! Et puis c’est vrai que selon ta démarche photographique tu ne vas pas du tout avoir les mêmes réglages que ceux qu’on pourrait t’imposer par défaut, c’est bien pour ça qu’on passe d’ailleurs au Reflex, c’est pour sortir des automatismes propres aux appareils… tout automatiques LOL; par exemple moi j’aime bien sous-exposer, ce que ne ferait pas forcément un autre photographe! Donc donner des réglages types c’est pas vraiment utile. On apprend mieux de son appareil et de la photo en faisant des expériences (et donc en ratant beaucoup, faut s’en faire une raison) qu’en voulant tout de suite réussir du premier coup. Enfin, ce n’est pas négatif de vouloir bien faire, c’est motivant, mais il faut se laisser le temps d’apprendre des échecs éventuels… Les automatismes viendront au fur et à mesure quand tu auras expérimenté plein de situations précises suivant le type de photo que tu feras et ton propre style. Bonne photo à toi (et puis tes quelques clichés de ta galerie Flickr montrent que t’es quand même sur une bonne voie, enfin c’est mon avis).

  3. Bonjour à tous,

    Pour les réglages types, j’ai envie de dire qu’il y a les modes scenes qui sont prévues à cet effet. Non ?

  4. A L AIDE !!!!
    Je pleure depuis ce matin, car j’ai teléchargé raw therapee sur mon ordi (j’ai vista ) et IMPOSSIBLE d’ouvrir mesfichiers raw 🙁 🙁 🙁 je ne comprends pas pourquoi !!!!!! Il a pu ouvrir tous mes jpegs et tout et tout mais PAS mes raws 🙁 c’est incompréhensible !!!

    s’il vous plait pourriez vous m’aider car je désèspère d’heure en heure !!!
    MERCI !

  5. Bonjour laurent,

    J ai pas lu tous les commentaire car il commence a en avoir beaucoup mais je pense que t as video (l image) pourrait faire un bon exercice de gestion de la pdc et donc des possibilités de réglage pour une photo.
    Je vois trois photos possible de toi sur ton balcon.

    Une type paysage de vacance donc tout net se qui veux dire un petite ouverture autour F11 et iso bas donc trepied si pose trop lente

    Une version portrait donc avec une faible PDC mise au point sur tes yeux une ouverture autoure de 2,8 afin de flouter le fond pour que u te détache mais pas trop flouter afin de deviner le paysage en arriere plan.

    Une troisieme version un peu plu artistique en floutant le premier plan donc toi et laissant l arriere plan net pour ce qui est des reglage la je sais pas trop je pense que je me raprocherai du sujet avec une ouverture intermédiaire F3,5 ou 5,6.

    Qu en penses tu?

    1. A ouverture égale la profondeur de champ est moindre pour une distance de mise au point plus courte. A mon avis, à f2.8 si tu fais la mise au point sur Laurent tu ne devineras plus du tout le décor qui sera très flouté. Donc je pense que si tu veux deviner le fond il faudrait fermer plus (bien sûr cela dépend de la focale…), peut-être aux alentours de f5 ?
      A l’opposé, pour peu que tu aies un angle un peu large, je pense qu’à f5.6 tu risques déjà d’avoir un Laurent assez net (mais peut-être seulement un tout petit peu hors focus, ce qui serait pire car ferait penser à un focus raté) dans le dernier cas que tu décris.
      Le premier cas semble ok, par contre là aussi ça dépend de la focale, sur une focale assez longue il ne sera pas possible d’avoir la netteté au premier et arrière plan à la fois à f11, il faudrait fermer plus. Même à 35mm c’est peut-être un peu juste je dirais.

  6. Merci Zimbat pour votre réponse.
    La photo a été prise vers 17 h un jour de grand beau temps (et oui en Ardèche on a beaucoup de soleil ….)
    Oui j’ai réussi à obtenir la photo que je souhaitais mais, en tant que débutante je souhaite m’améliorer.
    Je n’ai pas très bien compris le tutoriel sur l’hyper focale surtout pour un paysage lorsqu’on fait le point sur l’infini.
    Je prends mes photos à la fois en JPEG et en RAW, mais pour l’instant je ne sais pas les travailler sur photoshop.
    Je ne demande qu’à apprendre.
    Merci pour tout.

    1. c’est un plaisir 😉
      il serait intéressant de poster votre photo, avec flickr comme le fait laurent un peu plus bas..

      Pour l’hyperfocale, le point n’est justement pas fait sur l’infini.
      cette technique d’avoir le maximum de zone de netteté en positionnement l’infini sur la zone maxi de champs de netteté.
      Relisez plusieurs l’article en effectuant des tests 😉

      pour le Raw, je vous conseil Rawtherapy, Laurent en fait très bien la démonstration! photoshop n’est pas prévue pour  » développer » un série de photo mais plutot pour approfondir une image

  7. 7h du mat ! Wow ben dis donc t’es matinal pour un vacancier !!!
    En tout cas ouais, j’ai bien aimé cette vidéo, mais par contre le son est difficilement supportable, comme cela a eté dit, j’ai eu du mal à regarder jusqu’au bout car presque inaudible…
    Mais sinon j’aime bien le concept de répondre en vidéo 🙂

  8. Bonjour Laurent
    je trouve que ce que vous faites pour nous c’est remarquable moi perso je débute carrément dans le monde de la photo j’ai fais un site mais je pense pas le continuer car je le trouve quelconque j’aimerai avoir mon style bien perso à moi mais je ne le trouve pas pour en revenir à votre site
    je trouve que vous expliquez super bien par rapport à certains autres que je ne citerai pas Bravo bravo bravo et courage

  9. j’ai fait l’exercice suivant :
    Mon souhait : avoir un paysage avec une grande profondeur de champ.
    Mon appareil : Canon 1000 D
    Mes réglages : priorité à l’ouverture
    Balance des blancs : lumière du jour
    Iso : 100
    Focale : 25 mm
    Ouverture f/16
    Ais-je fait des erreurs ??

    1. Tout va dépendre du moment de la journée..

      Je ne connais pas le Canon 1000D mais s’il va à 100iso en natif c’est tout bon (le moins de bruit numérique si la lumière est ok)

      priorité à l’ouverture, c’est une bonne intention! en effet, vous voulez maitriser votre profondeur de champs.
      cela dit, f8 ou f11 aurait peut être suffit, à 25mm, en paysage on peut se permettre de « shooter » à une vitesse « basse », par exemple 1/50 sec

      pour ce qui est de la balance des blancs, pour ma part, c’est toujours en automatique et si prb je retouche en post traitement : le gros avantage du RAW 😉

      avez vous réussi à obtenir la photo que vous vouliez?

Voir plus de commentaires