[Vidéo] La sélection n’est pas un résumé


 

Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète
Bonjour à tous, bienvenue dans cette nouvelle vidéo sur Apprendre la Photo.

Aujourd’hui, encore des petites réflexions sur ce bouquin. Je sais, il y en a quand même pas mal.

Et aujourd’hui, on va parler de la sélection des images, ce qu’on appelle parfois l’éditing. Et comme vous l’avez vu en titre, l’idée que je vais développer, c’est que la sélection ce n’est pas un résumé de ce que vous avez vu.

En effet, quand vous faites de la photo de famille, de la photo de vacances, plus généralement de la photo dont le but principal est de garder des souvenirs, le tri, c’est souvent un résumé de ce que vous avez vu. C’est-à-dire que vous allez chercher les photos de la meilleure qualité possible qui sont représentatives de toutes vos vacances, de l’anniversaire de la petite, vous allez chercher les meilleures photos qui représentent plus ou moins la totalité de l’évènement. Donc vous pouvez avoir l’anniversaire de la petite dernière avec la photo indispensable où elle souffle les bougies du gâteau et la photo où elle ouvre les cadeaux ; ou alors en vacances la photo devant un monument connu.

Donc, évidemment, il n’y a rien de mal à ça si votre but est de garder des souvenirs, et d’ailleurs, si vous regardez mes anciens albums Flickr de photos de voyage, souvent on voit que mon tri à un petit peu été fait dans cette optique-là, c’est-à-dire que j’ai vraiment cherché à avoir une espèce de résumé du truc, quitte à inclure des photos qui, en l’occurrence, n’étaient pas forcément incroyables, mais qui étaient des photos correctes d’un endroit où j’étais allé.

Donc, là, c’est plus des photos de vacances, finalement, il n’y a rien de mal à ça, mais il faut comprendre que c’est une sélection dans cette optique-là.
Mais si vous avez une démarche d’auteur, donc en fait il ne faut pas se dire qu’une démarche d’auteur, c’est quelque chose de perché, simplement c’est une démarche où vous avez envie de partager un travail qui a un peu plus de sens, qui n’est pas juste un souvenir personnel.

Si vous avez cette démarche-là, le tri va être guidé par votre projet, ou par vos projets photographiques. Par exemple, si vous travaillez sur une série de photos de gens qui ont des selfies sticks – au hasard –, quand vous allez revenir de voyage, peut-être que vous allez garder 15 photos de gens avec des selfies sticks et une ou zéro des monuments que vous avez vus, parce que c’est moins pertinent pour vous.

Donc, dans ce type de sélection, dans ce type d’éditing, ce qui compte, ce n’est pas tant la qualité – même si évidemment on cherche à avoir des photos de qualité –, mais c’est l’adéquation, l’alignement avec votre projet photographique ou vos séries photographiques qui sont en cours.
Je pense que la première fois où j’ai fait ça, c’est sans doute quand j’étais à Barcelone. Donc, mes meilleures images, pour moi, c’étaient celles des touristes avec des selfies stick, c’est pour ça justement que j’en parlais avant, plutôt que les images classiques de la Sagrada Familia, même s’il y en a certaines qui me plaisent toujours, mais elles que je garde le plus en mémoire et qui pour moi m’ont peut-être fait le plus avancer dans ma démarche globale en photographie et que je peux encore présenter ensemble, pour moi, c’est celles-là.

Elles étaient plus expressives que descriptives. Je cherchais à montrer quelque chose qui m’amusait, plus que de montrer un joli truc que j’avais vu en voyage, mais que plein de gens ont vu aussi. C’était une vision, on va dire, plus personnelle que les photos des monuments que j’ai pu faire qui sont finalement la même vision que tout le monde, enfin, j’ai juste vu quelque chose, je l’ai photographié. OK, ça fait un souvenir, mais ce n’est pas aussi intéressant que ce que j’ai fait pour exprimer un amusement ou un message que j’avais eu par rapport à quelque chose qui n’était clairement pas photographié par les gens autour de moi.

Cela dit, je pense que les deux ne sont pas forcément incompatibles, c’est complètement possible de faire deux sélections. Vous pouvez en avoir une qui sera pour la famille, pour faire des souvenirs des vacances, des choses comme ça, et une autre qui sera peut-être plus restreinte, tout simplement différente, vous n’allez peut-être pas montrer les photos de selfies sticks, ou je ne sais quoi, à votre famille pour plus tard en faire une série que vous allez finir par partager – ou pas, d’ailleurs –, mais vous pouvez tout à fait faire les deux en parallèle, ce n’est pas du tout un problème pour moi. Et dans un logiciel comme Lightroom, c’est assez facile de faire ça, avec plein d’outils. Il peut y avoir soit les étoiles, soit les couleurs, soit les collections, enfin, il y a plein de choses qui vous permettent de faire des sélections différentes selon les thèmes. Ce n’est pas du tout un souci.

Je pense que la sélection, ce n’est pas seulement un résumé, en tout cas c’est vraiment l’occasion de faire des sélections sur d’autres critères, donc, pourquoi pas après avoir regardé cette vidéo, aller regarder vos anciennes photos et vous demander : est-ce que j’aurais pu faire une sélection qui ne soit pas un résumé? Est-ce que j’aurais pu trouver un thème, même à travers plusieurs voyages, est-ce que j’aurais pu voir des choses qui reviennent dans mes images ? Est-ce qu’il y a peut-être une série à faire avec ? En tout cas, essayez de faire une sélection qui soit basée sur autre chose que simplement un résumé de ce que vous avez vu.

Et n’ayez crainte, si vous gardez toutes vos photos – comme je vous le conseille parce que c’est quelque chose que je pense il faut faire, c’est de tout garder –, eh bien vous pourrez tout à fait y revenir dans le futur et faire d’autres sélections. Vous n’êtes pas du tout obligés de garder cette sélection pour toujours, vous pouvez tout à fait revenir en faire plus tard, même sur un autre sujet complètement.

Voilà, c’est tout pour cette réflexion qui m’a été inspirée par ce bouquin.
Si vous l’avez aimée, n’oubliez pas de lui mettre un pouce bleu, la partager avec vos amis, et de vous abonner à la chaîne pour ne pas rater les suivantes.
À plus dans la prochaine vidéo où on va parler de ça et qui sera, je pense, la dernière. Et d’ici là je vous dis à bientôt, et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 1,75/5)

Loading...

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*