Le contenu de mon sac photo en voyage

Pour débuter mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours au Royaume-Uni », je vous montre le contenu de mon sac photo en voyage.



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète
Bonjour à tous, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de mon défi “une vidéo par jour pendant 30 jours”, pendant que je suis au Royaume-Uni.

Dans cette vidéo, je vais simplement vous montrer le contenu de mon sac photo en voyage, parce que je pense que c’est quelque chose qui peut intéresser pas mal de monde de savoir ce que j’emmène.

Alors, mon sac photo en voyage, c’est juste ça, donc vous voyez, ce n’est pas très grand, ça se porte en bandoulière, c’est assez léger, et c’est bien pratique parce que ça me permet d’emporter tout mon matériel photo.

Alors, il y a évidemment un appareil et un objectif qui sont actuellement en train de me filmer, donc je ne peux pas vous montrer, forcément.

C’est un petit Panasonic GX1, qui est grand comme ça, grand comme un smartphone, à peu près, qui est un peu plus épais – il doit être épais comme ça, à peu près, qui n’est vraiment pas grand. Et dessus, il y a un 20 mm 1.7 qui est en train de filmer ; c’est un petit objectif Pancake, pas plus épais que ça. Donc, vraiment tout petit.

Les objectifs

J’ai plusieurs autres objectifs avec moi.

J’ai d’abord l’Olympus 9-18 mm, qui est donc un ultra grand-angle – puisqu’en équivalent 24×36, ça fait un 18-35 mm, environ – qui me permet de faire des photos vraiment grand-angles, qui me sert notamment pas mal en paysage, puisqu’en voyage je fais pas mal de photos de paysage.

J’ai donc le 20 mm 1.7, qui est sur l’appareil.

J’ai un 45 mm 1.8, qui fait un petit téléobjectif, qui fait 90 mm sur l’appareil, puisque c’est un hybride Micro 4/3 et qu’il faut donc convertir un peu, multiplier la focale par 2.
Donc, c’est un 45 mm, ça peut me servir à faire des portraits si jamais j’ai besoin d’en faire, mais en fait, ça me sert de petit téléobjectif si, par exemple, il y a un paysage qui n’est pas vraiment adapté au grand-angle, eh bien, je peux utiliser ça comme petit téléobjectif.
En plus, comme vous le voyez, c’est vraiment très petit, ça tient dans la main.

J’ai également quelque chose que j’emmène pas toujours avec moi, mais qui est dans ma valise si jamais un jour je pense en avoir besoin – ou qui est dans la voiture si jamais je m’arrête sur le bord de la route pour faire des photos. C’est un objectif qui est le 75-300 mm de chez Panasonic.
Là, c’est quand même déjà nettement plus imposant comme objectif.

Alors, évidemment c’est un… 100-300 mm (pardon). Alors, un 300 mm, ça fait un équivalent 600 mm en 24×36, qui est donc un très très gros téléobjectif. Typiquement, on peut faire de la photo animalière avec ça sans trop de souci.
Il est gros, mais sachant qu’il va jusqu’à 600 mm, ce n’est pas si gigantesque que ça, puisque ça fait la taille de ma main, à peu près, et qu’un 600 mm pour un reflex, ce serait plutôt comme ça, à peu près, et ça pèserait 4 kilos.

Donc ça reste finalement relativement léger pour ce que c’est, et puis ça reste dans ma valise, quand je sors en ville, je n’ai en général pas besoin d’un si gros téléobjectif que ça.
Je le prends juste parce que j’aime quand même bien avoir cette possibilité avec moi, mais si je devais voyager super léger, je ne le prendrais pas.

Les accessoires

Alors, qu’est-ce que j’ai d’autre dans mon sac photo ?

J’ai des indispensables de kit de survie :

J’ai une deuxième batterie pour mon appareil,

J’ai également le chargeur de batterie, évidemment, qui est pour l’instant branché, qui n’est pas dans mon sac photo en permanence, évidemment.

J’ai une carte mémoire de secours dans son petit étui, parce que c’est toujours utile d’avoir une seconde carte mémoire au cas où la première est pleine, ou vous lâche. Comme ça, vous pouvez tout de suite changer de carte mémoire et continuer à prendre des photos, même si vous avez perdu celle d’avant, vous pouvez continuer à en prendre.

J’ai un petit étui avec un chiffon microfibre pour nettoyer l’appareil, ainsi qu’un filtre, qu’on appelle un filtre close-up, c’est-à-dire un filtre macro pour un objectif, qui me permet éventuellement de faire de la proxiphotographie, pas vraiment de la macro, si jamais j’en ai envie. Sans prendre beaucoup de place.

J’ai un petit lenspen qui permet de nettoyer aussi les objectifs, avec un petit pinceau et un côté qui permet de nettoyer les taches un peu plus grasses sur l’objectif.

Ensuite, j’ai une télécommande pour l’appareil, qui permet de faire facilement des poses longues sur trépied sans avoir de flou de bougé en appuyant sur le déclencheur.

Et j’ai également mon système de filtres. Ça, c’est ce qui sert simplement à fixer les filtres qui sont des filtres carrés que je vous ai montrés dans une vidéo très récemment.
Ça, ça se visse sur l’objectif. Alors, c’est adapté pour cet objectif-ci, ça se visse dessus, ça, ça se clipse dessus, tout simplement, et ensuite il suffit de glisser le filtre dans les petites fentes que vous avez ici – il y en a deux, vous pouvez superposer deux filtres.

Et pour ça, j’ai évidemment les filtres, sinon ça ne servirait à rien. Et j’ai une série de filtres que je vous ai montrés dans la précédente vidéo, d’ailleurs, qui sont des filtres dégradés gris neutre, qui me servent si jamais il y a une lumière qui ne me convient pas, une scène trop contrastée, eh bien je peux facilement compenser cette différence.

Ça, c’est des filtres dégradés gris neutre, j’en ai toute une série pour les différentes situations. Ça ne prend pas beaucoup de place et pas beaucoup de poids.
Alors, pour ceux qui se demanderaient, c’est la série 50v5n de Lee.
Lee fait de très bons filtres pour reflex qui sont un peu grands, du coup j’ai pris la série spéciale hybride, qui sont plus petits, parce que je n’ai pas besoin d’emmener des filtres comme ça pour un appareil qui fait deux fois moins en taille.

Et j’ai également un filtre ND 10 stops, qui me permet de faire des poses longues en plein jour, si jamais j’ai envie de faire cet effet-là.

Et j’ai un trépied, sur lequel est l’appareil photo en ce moment, évidemment, pour me filmer.

Et puis, c’est à peu près tout.
Si, j’ai aussi un petit sac de silicate qui sert à empêcher qu’il y ait trop d’humidité dans le sac photo.

Donc, voilà tout ce que j’ai dans mon sac pour les voyages. N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires si vous avez des questions sur le pourquoi je n’emmène pas quelque chose, ou le pourquoi, au contraire, j’emmène quelque chose d’autre.
Et n’hésitez pas non plus à partager le contenu de votre sac photo en voyage, ça peut être intéressant de voir ce que font les autres.

Merci de votre attention, d’avoir regardé cette vidéo. Si vous avez aimé, cliquez sur “j’aime”, si vous n’avez pas aimé, cliquez sur “je n’aime pas”.

Et si vous êtes intéressé pour voir les prochaines vidéos, eh bien, cliquez simplement sur le petit bouton en haut à droite pour vous abonner à la chaîne YouTube.

Je vous dis à demain pour la prochaine vidéo.

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *