Un soir d’orage sur le Mara – Kenya 2018

Une histoire de soir d’orage, et de photos… au smartphone đŸ˜‰


Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complĂšte
16 janvier, 18 h 49. Le coucher de soleil s’approche, et avec lui la fin de notre sortie sur les plaines du Masai Mara.

Mais le ciel se couvre. Comme tous les soirs depuis notre arrivĂ©e, une tempĂȘte se prĂ©pare.

La pluie arrivant, nous rabattons dans la prĂ©cipitation les battants en plastique du Land Cruiser, habituellement ouvert aux quatre vents, pour nous protĂ©ger des intempĂ©ries. Nous avons le temps d’ĂȘtre un peu mouillĂ©s, mais ce n’est rien en comparaison de l’averse qui se dirige vers nous !

Notre chauffeur accĂ©lĂšre un peu pour rentrer au plus vite avant que ce ne soit le dĂ©luge complet. Le 4×4 rebondit sur les chemins de terre du Mara, mais nous avons l’habitude d’ĂȘtre secouĂ©s.

À la faveur d’une percĂ©e dans l’immense cellule orageuse qui emplit le ciel Ă  perte de vue, les nuages noirs se teintent alors d’une lueur blafarde et surnaturelle.

La vision de ce ciel d’orage d’apocalypse Ă  travers le plastique sale et mouillĂ© m’inspire, mais il me faut un grand-angle. Je sors alors mon smartphone, et commence Ă  photographier : mode Manuel, vitesse assez rapide pour figer l’action, sensibilitĂ© ISO nĂ©cessaire pour obtenir une photo assez sombre. Et j’essaie de dĂ©clencher quand un des extraordinaires acacias du Mara se dĂ©tache sur le ciel.

Pendant les 10 minutes qui suivent, le ciel prend feu sous nos yeux, nous Ă©clairant d’une lueur orange de fin du monde.

 

 

 

 

 

Les images que j’en retire sont parmi mes prĂ©fĂ©rĂ©es de mon voyage, alors qu’elles ont Ă©tĂ© prises avec mon tĂ©lĂ©phone. A posteriori, je rĂ©alise qu’elles m’ont largement Ă©tĂ© inspirĂ©es par le travail onirique de Todd Hido dans son livre A Road Divided.

Mais peu importe, elles m’ont enthousiasmĂ©.

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires
  1. Comme quoi, cela confirme le fait que le meilleur appareil photo du monde … c’est celui qu’on a Ă  portĂ©e de main pour prendre des photos 🙂
    Et Ă©galement qu’il ne faut pas nĂ©gliger les capacitĂ©s des smartphones, a mon avis mieux vaut un smartphone haut de gamme, qu’un compact moyen .. au lieu de dĂ©penser 300€dans un compact puis 300-400€ dans un tĂ©lĂ©phone autant prendre un tĂ©lĂ©phone a 600-700€ qui fait les 2 et qui sera plus facile Ă  avoir sur sois partout.