Voyagez malin avec votre matos photo

7 juin 2011

Comme vous l’avez peut-être vu dans mon précédent article, je suis parti en voyage une semaine, et forcément, j’ai apporté mon appareil photo ! Je vous fais donc partager ce que j’ai appris et qui pourrait vous servir si vous comptez vous envoler prochainement vers l’infini et au-delà 😀

(Et puis en plus, ya un concours photo de voyage qu’il est bien, alors je me suis dit que vous donner quelques conseils pourrait être utile 😉 )

Quel matériel emmener ?

Avant même le départ, se pose la question du ce qu’on va emmener comme matériel, dans la mesure où on est muni d’un reflex et de plusieurs optiques bien sûr, sinon la question se pose moins 😛 (mais même si vous avez un bridge, il y a des astuces pour vous dans cet article 😉 ).

En effet, vous emmèneriez bien votre reflex muni d’un petit transtandard courant comme le 18-55mm, mais aussi d’un vrai grand-angle pour les paysages, d’une focale fixe lumineuse pour les portraits et les basses lumières, d’un objectif macro pour vous attarder sur les détails, et d’un zoom téléobjectif juste au cas où vous croiseriez Madonna au club Med la Baule. Oh et un trépied bien sûr ! 😛 Tout ceci si vous pouviez louer un âne pour tout porter en permanence bien sûr 😀

Et oui, tout ce matériel pèse lourd, et il va falloir choisir, en particulier si comme moi vous voyagez sur des compagnies low-cost qui limitent le poids du bagage à main à 10 kg. Oui parce que bon, il faut quand même penser à emmener des vêtements 😛

 

Comme souvent, tout dépend de vos préférences mais aussi de vos besoins, qui vont pas mal dépendre de l’endroit où vous allez. En ce qui me concerne j’étais à Dublin, j’avais donc un besoin quasi inexistant de téléobjectif ou de vrai grand-angle. Ce n’aurait pas été pareil si j’avais été ne serait-ce que dans le Connemara par exemple, ou alors faire un safari photo au Kenya. Vous voyez l’idée.

Les indispensables

Je pense que dans quasi toutes les situations, un zoom d’environ 18-55 (objectif du kit, 17-50 f/2.8, …) est utile : il vous permet de faire face à nombre de situations courantes sans trop avoir à réfléchir. En effet, vous n’allez pas prendre que des photos à visée artistique, mais aussi quelques simples photos souvenirs sans prétention à poster sur Facebook 😉 (et il n’y a rien de mal à ça 🙂 ).

 

En ce qui me concerne, j’étais évidemment muni de mon éternel 50mm f/1.8, qui reste encore et toujours bon dans la plupart des situations, malgré le fait que ce soit une focale fixe. Pour 2 raisons principalement.

Tout d’abord il permet de photographier en basse lumière, ce qui vous arrivera forcément en soirée (particulièrement dans des villes comme Dublin où ce serait un crime de ne pas aller se prendre une pinte le soir :P). Ensuite, il permet de jouer sur la profondeur de champ, ce qui vous permettra de ramener quelques images qui seront plus que de simples photos de vacances et que vous pourrez montrer sans honte dans les dîners mondains (ou sur Flickr, je ne suis pas sectaire :P).

Vu son poids et son encombrement (vous pouvez quasi la glisser dans votre poche), je pense que c’est une optique qui vaut la peine d’être emmenée en voyage !

Les facultatifs

Pour le reste, ça dépend bien évidemment de ce que vous avez comme objectif, mais on peut conseiller en vrac :

  • un ultra-grand angle (fixe ou zoom) si vous vous rendez dans un endroit particulièrement propice aux paysages ou aux photos d’architecture
  • un zoom téléobjectif (type 70-200, 70-300) si vous pensez ne pas pouvoir vous rapprocher de votre sujet (comme pour des animaux)
  • une très longue focale fixe si vous partez en voyage photo animalier (la focale fixe étant en général plus légère que le zoom)

Les accessoires

En ce qui concerne les accessoires, il vous faut absolument emmener :

  • toutes vos cartes mémoires (il serait dommage de ne pas en avoir assez)
  • Si vous restez longtemps/comptez prendre beaucoup de clichés, pensez à prendre une clé usb ou un disque dur externe pour décharger vos photos. Il est aujourd’hui très facile de trouver un cyber café avec des pc à lecteurs de cartes dans toutes les grandes villes.
  • Si vous partez dans un endroit reculé, votre pc portable peut être utile (et là on dit merci au netbook de 1kg seulement 😉 )
  • Une batterie déjà pleine, mais avec le chargeur.
  • De quoi nettoyer vos objectifs (lenspen, chiffon microfibre).
  • Le tout dans un sac photo

Je vous déconseille le trépied vu son encombrement, sauf si c’est vraiment obligatoire pour vous : vous êtes fan de pose longue, vous faites des affûts animaliers, … Pensez à la solution du petit trépied de table ou du gorillapod, très peu encombrants.

Faire face à l’aéroport

 

Vu la paranoïa qui entoure les aéroports aujourd’hui, et toutes les contraintes ridicules qui s’y attachent, si on rajoute les limitations de la compagnie pas chère que vous avez choisie, on peut se demander ce qu’on peut prendre et ne pas prendre. Résumons donc.

 

Concernant le passage de vos bagages aux rayons X :

  • Il n’y a a priori aucun risque pour les données sur vos cartes mémoires. Moi-même je n’ai pas eu de problème, et après recherche je ne trouve pas de cas sur internet où des personnes disent avoir perdu des données. Si vous avez quand même un peu peur comme moi, pensez à préciser au vigile qu’il y a un appareil photo dans votre sac (« There is a camera inside » pour les non anglophones 😉 ), ça peut leur éviter de le laisser sous les rayons X pendant qu’ils discutent de la femme et des enfants 😛
  • Vous avez le droit d’emmener un trépied dans vos bagages, mais tout comme le parapluie ils peuvent vous demander de le sortir et l’examiner, juste au cas où il y aurait une bombe thermonucléaire dedans (comme si on avait besoin de ça pour irradier tout un pays…)

Concernant les compagnies low-cost (je parle ici pour Ryanair, mais je pense que la plupart ont des conditions similaires). Si vous choisissez de n’emmener qu’un bagage à main (ce qui vous économise les 40€/vol d’un bagage en soute), votre sac photo devra se situer DANS ce bagage à main. Et oui, ça ne laisse plus beaucoup de place pour les chaussettes ! Pensez donc à prendre un sac adapté de petite taille, ou alors à ne pas en prendre du tout si vous voyagez léger (un petit reflex avec 1 ou 2 objectifs). Mais dans ce cas, veillez à bien protéger votre matériel au milieu de vos vêtements 😉

 

Voilà, j’espère que ces conseils pratiques vous aideront à déstresser un peu à l’approche d’un voyage, et à partir serein. Oh, et vous pouvez prendre des clichés dans l’avion 😉 Et vous inscrire à la newsletter à droite là, ou parler du blog à votre maman ! 😀
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

mini trepied reflex, voyager avec un reflex, trépied reflex voyage, matos photos, trepied de voyage pour reflex, trepied voyage reflex, petit trepied pour reflex, comment se servir d\un monopode photo comme une arme de defense

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

59 commentaires

  • Cet article tombe bien, je pars justement en Suisse fin du mois (faire de la marche en montagne) et je comptais m’acheter un objectif pour l’occasion ! (Je n’ai que le 18-55 qui accompagne le 450D)

    Mais, lequel choisir maintenant… J’hésite encore entre un téléobjectif (pratique pour les voyages « nature ») ou un objectif avec focale fixe et une grande ouverture (qui me servirait aussi durant l’année, pour des photos de soirée)

    Raaaah, pourquoi c’est si cher du matos photo ? ^^

    7 juin 2011
    • Un 50mm f/1.8 ne te sera pas forcément de la plus grande utilité en voyage nature (quoiqu’il permette de bien jouer avec la profondeur de champ), mais il a l’avantage d’être vraiment bon marché 😉

  • Que penses-tu d’un objectif comme un 18-200 qui remplit plusieurs fonctions d’un coup ?

    7 juin 2011
    • Un 18-200 a l’avantage d’être extrêmement polyvalent, mais reste à voir si on a réellement besoin de la longue focale. En effet, si le 18-200 devient ton objectif à tout faire en voyage, n’oublie pas non plus que tu vas donc le porter constamment, et qu’il est sensiblement plus lourd qu’un 18-55 😉

  • Très bon article à nouveau Laurent !

    j’ai moi même visité des dizaines de pays sur tous les continents et même avec l’expérience, c’est toujours un moment difficile que celui où je dois choisir quel matériel emporter 😉

    Mon conseil est le suivant: Rappelez-vous que vous aurez à porter sur votre dos tout ce que vous emportez !

    De ce point de vue, je suis assez d’accord avec les choix de Laurent. Un 17-55 c’est passe partout. Si je sais qu’il y aura de la faune (cet été, je pars en Malaysie par exemple), je prends le 55-250 qui est léger.
    Mon gros dilème, c’est l’UGA … c’est gros et lourd et pour seulement quelques milimètres en dessous des 17 …
    Souvent, je prends plusieurs clichés et j’assemble un panorama …

    Ah et un commentaire sur le trépied. Ca m’a plusieurs fois été refusé en bagage cabine, donc maintenant, il va directement en soute quand je dois l’emporter. Mais là encore, pour rejoindre Laurent, le trépied reste souvent à la maison. Lui aussi il faut se le trimbaler 😉

    7 juin 2011
    • Alors pour le trépied, j’avais lu quelque part que ce n’était pas autorisé effectivement, mais j’ai demandé au vigile à Dublin à mon retour, et il m’a dit que c’était ok. Ca doit donc dépendre des aéroports, il faut se renseigner.
      Cela dit, ça m’étonne que ce soit refusé, il n’y aucune raison… Je pense qu’il y a un moyen de râler un coup, surtout si on s’est démené pour tout caser dans un bagage à main (et économiser 80€ XD)

      • Oui, j’étais de ton avis aussi mais tu verras qu’il est difficile de les faire changer d’avis 😉
        Et n’essaye même pas si tu es aux US !! 😉
        On m’a dit que c’était un objet contondant …
        Va comprendre … tu peux emmener une valise de 10kg, un PC portable de 5kg mais pas un trépied d’1,8kg …
        Et pour te dire, on m’a déjà refusé d’emmener mon câble de sécurité du portable (Kesington) … mais pas les câbles d’alimentation électrique …
        Les règles de sécurité aérienne, c’est fait uniquement pour emmerder le monde …

        7 juin 2011
        • Un objet contondant XD Oui, enfin on peut taper quelqu’un avec nos poings aussi, et pourtant on nous demande pas de mettre nos mains en soute 😛

          • En fait, les bons trépieds peuvent servir d’armes : le mien a des pointes rétractables pour bien de planter de le sol (c’est pas une blague !).
            Mais comme on ne peut pas demander aux employés de commencer à inspecter les trépieds, c’est plus simple d’interdire TOUS les trépieds.

            8 juin 2011
          • Certaines filles se mettent des crayons dans les cheveux parfois… C’est très facile de planter quelqu’un avec un crayon bien taillé !

            Ça dépend de la situation aussi. Des agents de sécurité on fait démonter l’appareil d’un collègue (sépaer l’objo du boitier) et enlever tous les caches d’objectifs pour qu’il prouve que c’était bien un appareil photo.
            Ça dépend peut-être des agents… et de l’apparence qu’on les gens.
            Lors d’un voyage en famille, on a l’air moins inquiétant que tout seul ou entre potes.

            8 juin 2011
          • A l’entrée du Taj Mahal, je me suis fait confisquer mes crayons ! (ils voulaient aussi garder mes mouchoirs, mais je pense que c’était plus pour eux que pour des raisons de sécurité !)
            Pratiquement tout peut être détourné (cannettes, lacets…), mais selon les pays et les personnes, on risque effectivement d’avoir des réactions différentes. Ça m’est déjà arrivé de devoir vider complètement mon sac pendant qu’un copain passait avec une seringue dans le sien…
            Franchement, si on a un doute, autant mettre l’objet en soute. Ça peut passer, mais ça serait moche de devoir le laisser à l’aéroport !

            8 juin 2011
      • je travaille sur l’aéroport de Marseille et les trépieds ne sont pas toujours acceptés il vaut mieux les mettre en soute

        6 août 2011
    • Une petite question : C’est quoi l’UGA?
      Merci d’avance.

      7 juin 2011
  • J’aimerais m’abonner et recevoir un guide etc… , mais je tombe à chaque fois sur un site anglais ! Je suis de ceux qui n’ont pas appris l’anglais en classe et je trouve déplacé de m’imposer ce genre de chose de façon régulière … Même problème pour votre concours sur les photos de voyages.
    Je n’ai plus très envie de cliquer sur un de vos liens, d’autant plus que dans cet article, votre lien concernant la première photo , nous emmène sur flick ou toute la partie « commerciale » est en français et le reste en anglais… sorry , mais ma passion de la photo n’ira pas jusqu’a apprendre l’anglais …

    7 juin 2011
    • Christian, je ne comprends pas :

      La newsletter n’est pas en anglais : il faut juste cliquer sur un lien de confirmation dans un message à moitié en anglais (j’en suis désolé, mais il n’est pas possible de faire autrement pour le moment), mais il n’y a même pas à lire ce message 😉
      Je ne vois pas du tout en quoi le concours est en anglais : il faut juste envoyer un mail 😉 (même si Piotr et moi parlons au moins un peu anglais, on comprend toujours le français :P)
      L’interface de Flickr est en français chez moi. Evidemment quand je mets un lien vers une image d’un anglophone, la description est en anglais, mais l’image se suffit à elle-même 😉

      Bref, aucune obligation pour vous d’apprendre l’anglais 😉 (cela dit, quand on part en voyage, je vous assure que ça vaut la peine d’avoir sué à en apprendre les bases :P)


  • Pyo:

    Cet article tombe bien, je pars justement en Suisse fin du mois (faire de la marche en montagne) et je comptais m’acheter un objectif pour l’occasion ! (Je n’ai que le 18-55 qui accompagne le 450D)
    Mais, lequel choisir maintenant… J’hésite encore entre un téléobjectif (pratique pour les voyages « nature ») ou un objectif avec focale fixe et une grande ouverture (qui me servirait aussi durant l’année, pour des photos de soirée)
    Raaaah, pourquoi c’est si cher du matos photo ? ^^
    Dernier article de Pyo : 38 du contenu internet « partagé » provient de Facebook 

    sinon un 24-120 f4 est un bon compromis entre ouverture et plage focale 😉
    perso étant en d700 donc 24*36
    j’aime bien soit
    sigma 14mm f2,8+24-120f4+180mm f2,8
    soit 14mm f2,8+35mm f2,0+105mm vr f2,8 macro
    j’ai remarque avec le 24-120 que j’était à 90% du temps à 30/40mm ;). donc le 24-120 reste de plus en plus à la maison.

    7 juin 2011
    • Le 24-120mm f4 est un bon compromis pour ce genre de voyage, mais je ne saurai pas faire mes photos de soirée avec une telle ouverture. Enfin, il me semble … Non ?

      7 juin 2011
      • Si, si tu avais un D700 comme Nicolas, tu ferais tes photos de soirées à 6400 ISO sans un poil de bruit 😉
        avec le 450D ça va être plus dur …

        7 juin 2011
        • Donc, autant me tourner vers un 50mm f1.8 ? 🙂

          Et tant pis pour les p’tits oiseaux et autres animaux ^^

          7 juin 2011
          • Choix Cornelien …
            Pour ton voyage en montagne en suisse, tu risques de voir des animaux, j’aurais tendance à te recommander le Canon EF-S 55-250 qui complète très bien ton 18-55, qui a un excellent piqué pour un prix plus qu’abordable !
            Après, le 50mm 1.8, il te le faudra un jour et tu ne regretteras jamais cet achat pour toutes les bonnes raisons que Laurent a données.
            Mais en montagne, je ne pense pas que ce soit celui que tu utiliseras le plus … sauf photos de nuit si tu bivouaques, etc (par exemple: http://picasaweb.google.com/timetre/20110108Nouvel_An_MasterPark où toutes mes photos de nuit sont prises au 1.8 … dur de faire avec autre chose 😉 …

            7 juin 2011
          • Merci pour ton avis.

            Voilà qui me relance dans ma réflexion … J’vais finir par acheter les deux si ça continue ^^

            Je vais voir ce qui est envisageable avec mon budget d’étudiant ;p

            7 juin 2011
          • Je confirme ce que dit Vincent : le 55-250mm est vraiment pas mal pour son prix, je le possède également (mais il me sert peu, puisque j’utilise peu de téléobjectif dans ce que je fais comme photos).
            Tout dépend si tu penses avoir besoin d’une longue focale tout le temps, ou juste pour ces vacances en Suisse. Dans le dernier cas, ce n’est pas vraiment la peine d’acheter un zoom télé juste pour ça ^^

            7 juin 2011
  • Bonjour,
    il manque le sujet de la douane, avec les factures à amener pour justifier du paiement des taxes de l’équipement. Il y a aussi la possibilité de se faire une carte à puce ‘Carte de libre circulation.’ contenant toutes les données des matos à passer en douane.

    7 juin 2011
    • Merci pour ta précision, il est vrai que je n’ai pas eu ce problème puisque je circulais au sein de l’Union Européenne 😉 Par ailleurs, en parlant des factures, toujours penser à en prendre une copie numérisée sur clef usb, ou disponible en ligne (via Dropbox, en se l’envoyant par mail, …), pour pouvoir justifier en cas de vol. Ce qui est d’ailleurs valable pour les papiers d’identité/visa aussi 😉

      • Pour compléter ce que dit Laurent, il y a un truc un système que j’utilise et qui est vraiment très pratique : c’est Evernote
        Il s’agit d’un logiciel à installer sur son PC / Mac puis sur son smartphone ( iPhone / Android ) et dès que l’on prend une photo avec son smartphone, celle-ci est synchronisée in the cloud :).
        J’ai pris en photo tous mes documents officiels, je les ai sur mon Iphone, mais si par malheur je le perds, je peu les récupérer dès que j’ai une connexion internet via le service Evernote
        Et tout ça … gratuit !

        8 juin 2011
        • J’utilise également Evernote pour beaucoup de choses (et notamment pour noter des idées qui me viennent à n’importe quel moment concernant des photos ou le blog 😉 ). Ce système réellement excellent peut également servir à sauvegarder ses documents importants effectivement.

          • Attention tout de même avec la numérisation de ses pièces d’identités sur clé USB, portable, ou ordinateur car en cas de perte, de vol ou de compromission des PC (surtout sous windows…) on peut avoir de grosses galères liées à l’usurpation de son identité…

            10 juin 2011
          • Certes, c’est pour ça que je trouve plus sécurisant de les sauvegarder sur internet via Dropbox, Evernote ou tout simplement en s’envoyant un mail. Au moins là, à moins de vous extorquer votre mot de passe, on ne risque rien 😉

            10 juin 2011
  • Bonjour,
    je reviens d’un séjour à ROME, au départ de Toulouse les personnels chargé de vérifier les bagages à main ont reconnu de suite que mon sac à dos était un sac photo et ils en ont pris soins, au retour à l’aéroport de Rome c’est passer dans l’appareil sans autre forme de contrôle…
    mon reflex avec mon 18-55 le 55-250 et ce merveilleux objectif dont tu nous parle tant le 50-F1.8, le flash le matériel de nettoyage ainsi que le chargeur de batterie et même celui pour les piles du flash, plus divers objets dans les compartiments prévus pour les autres effets, le trépied quand à lui était dans un bagage en soute (2 personnes pour 5 jours obligé), je me suis donc promener avec tout mon matériel et le trépied dans ROME pendant le séjour et honnêtement je n’ai vraiment pas souffert du poids dans le dos, moralité votre sac doit être adapter a votre matériel mais aussi il doit être de bonne qualité pour votre confort.

    7 juin 2011
  • Bonjour,

    Cet article tombe à pic, je pars pour les seychelles vendredi et je viens d’investir dans le 550 d avec un 17 70 sigma et le 50 mm 1.8.
    J’ai aussi un bridge (fujifilm s100fs) mais après avoir lu ton article sur les 5 ennemies naturels du reflex j’hésite à prendre mon reflex (je cumule quand même 4 ennemis sur 5!!).
    Que me conseilleriez vous?
    J’en profite pour te remercier pour le temps passé sur ce blog, pour des débutants pour moi c’est juste indispensable (et super idée ce concours 😉 )

    7 juin 2011
    • Je serais toi, je prendrais clairement le reflex, et de loin. L’article sur les 5 ennemis naturels des appareils photos est juste là pour vous recommander de faire attention dans certaines situations, mais surtout pas pour dire de ne pas sortir le reflex du tout ! Il faut juste prendre quelques petites précautions 😉 Ton appareil ne va pas mourir pour un peu de sel 😀 Ce serait dommage de ne pas pouvoir t’exprimer comme tu le sens par crainte d’abîmer ton matériel.

      Et tu pourras participer au concours du mois prochain avec les photos que tu ramèneras 😉

  • c’est marrant ton deuxième paragraphe fait parfaitement échos à ce que je vais faire dans une semaine: une petite rando en autonomie complète et orientée photo. Je suis vite arrivé à l’idée que l’âne s’imposait alors je vais en louer un!!!

    Pour les voyages plus conventionnels pour ma part je regrette surtout de ne pas avoir un compact expert qui serait quand même beaucoup plus pratique et surtout beaucoup plus passe partout. Je me suis rendu compte que 90% des photos prises en voyage auraient pu l’être avec un très bon compact et je n’aime pas me trimbaler toute la journée avec un gros reflex à la main et 5kg d’objectif dans le dos pour faire la plupart du temps des photos souvenir car en voyage et en famille pas vraiment le temps de réfléchir au cadrage, d’attendre la bonne lumière…
    Le seul accessoire que j’aime emporter c’est paradoxalement mon trépied. En effet quand tout le monde est fatigué de sa journée il me reste les nuits pour m’adonner à mon petit hobby.

    7 juin 2011
    • Effectivement, un compact expert est une excellente solution : compact, polyvalent, grandes possibilités créatives (modes créatifs, capteur de taille très correcte, objectifs interchangeables…). Seulement il coûte aussi cher qu’un reflex, et le cap psychologique du « plus petit mais aussi cher » est difficile à passer 😛
      Selon les usages, je pourrais même aller jusqu’à le recommander devant le reflex. J’envisage d’ailleurs à terme de m’en procurer un comme appareil secondaire 😉

      • en fait en guise de compact expert je pensais plus à un appareil type canon G13 ou équivalent dans les autres marques car sinon effectivement bonjours l’addition avec les petits bijoux dont tu parles ;o)

        7 juin 2011
  • Sympa ton article Laurent, je viens d’arriver à Bogota et j’ai emmené avec moi mon Canon 550D, pour cela j’ai acheté une petite sacoche à la FNAC.

    J’ai pris le strict minimum comme je n’ai pas encore beaucoup d’accessoires mais ça s’étoffera au fur et à mesure que j’apprends à me servir de la bête..

  • Pour ma part je prends en general de quoi tout couvrir en photo
    reflex Canon 7D plus le 100-400, 100 macro et le 18-70 f2,8, jai une poignée grip dessus donc j’ai de quoi faire avant de tomber en panne de batterie( mais je prends quand même le chargeur). je laisse ne général le flash et le trépied à la maison, et dernier élément le mac bookpro 17 pouce. Tout cela dans un sac lowepro. Vu que je laisse le mac à l’hôtel j’ai en soute un deuxième sac pour mes déplacements sur zone.

    Pour répondre à Pyo qui part en Suisse de quel coté de la Suisse, car si c’est dans les alpes Suisses, un grand angle est pas mal, la beauté des sites …

    8 juin 2011
    • Nous partons en effet dans les Alpes suisses. Mon 18-55 pourrait suffire pour des paysages non ? Quitte à faire, par après, 2-3 panoramas 🙂

      8 juin 2011
      • Oui exact mais en fait tu as en ta possession un 28 – 88 vu que il faut multiplié par 1,6 sauf si dans ta musette tu as le 5D 🙂

        en étant donc à 28 et en faisant trois ou quatre clichés tu pourras monté des panos (perso je vais cela :ttp://christo1.deviantart.com/gallery/ ) puis dans la galerie landscape. Mes derniers panos sont composés 4 à 6 photos…

        10 juin 2011
  • Article très utile pour mes futurs voyages.
    J’aurais cependant une question supléméntaire : as-tu pris un trépied, si oui l’as-tu mis en soute ou en cabine?

    9 juin 2011
    • Je n’ai personnellement pas emmené de trépied (parce que je n’en avais pas l’utilité par rapport à ce que fais comme photos). Et de toute façon, je n’avais pas de bagage en soute 😉
      Il y a quelques commentaires au-dessus qui discutent du trépied : plusieurs personnes semblent dire qu’il vaut mieux l’emmener en soute.

  • Bonjour Laurent,

    En ce qui me concerne, j’ai dans mon sac ce que je considère comme le minimum nécessaire pour la photo., en gros l’appareil, 2 ou 3 objectifs, un stock de cartes Sd, chargeur etc… Par contre, à chaque fois que je pars je m’interroge pour le trépied : si je pars en voiture ou en train. Pas de question : je le prend. En avion, pour l’instant, je m’en suis passé mais quelques fois à regrets une fois sur place :).

    14 juin 2011
  • Bah jamais eu de problème en avion.
    2 choses importantes:
    Toujours gardé son matos avec soi en bagage en main
    Investir dans un bon sac!

    17 juin 2011
  • Ah, il y a un billet intéressant chez Madame Oreille en ce qui concerne le passage à la douane avec son matériel photo: http://www.madame-oreille.com/blog/index.php/prendre-lavion-avec-son-appareil-photo-partie-1-la-douane/

    23 juin 2011
  • Bonjour
    Petit question : est ce que vous enlevez l’objectif du boitier pour les vols en avion (à cause des vibrations) ?
    Je précise que je prendrai mon appareil en bagage à main
    Merci Marion

    29 juin 2011
    • Non, il n’y a pas tant de vibrations que ça hein 😉 (enfin tout dépend si tu prends un vieux coucou, mais un 747 ça vole plutôt pas mal, je te rassure :P)

    • et puis il n’y a pas plus de vibrations que quand tu poses ton sac sur le plancher de la voiture ou dans le coffre … ne t’inquiètes pas.

      29 juin 2011
  • Merci Laurent de ta réponse
    Je vais à Dublin, et certainement sur Air France, donc je n’aurais pas un vieux coucou …
    Ca ne m’emballait pas trop de devoir enlever l’objectif. J’ai mon reflex depuis peu de temps et donc je n’étais pas sûre de bien le remettre ou d’éviter la poussière. 🙂

    29 juin 2011
  • Merci aussi de ta réponse Vincent que je n’avais pas vu en répondant à Laurent. C’est vrai qu’en voiture je ne m’étais même pas posé la question

    29 juin 2011
  • J’apporte mon expérience avec un peu de retard (je découvre ce forum à mon retour de Madagascar). Je voyage depuis 30 ans avec un reflex et des accessoires… Mais je ramène surtout des photos souvenirs. Depuis 10 ans je suis adepte du 28 200 Tamron (en argentique) ou 18 250 (numérique) : c’est mon objectif de base. Je suis chez Pentax (K10D) pour la compatibilité des objectifs, le stabilisateur permanent et la protection « étanche ». J’ai accumulé pas mal d’objectifs et selon le voyage, je complète : zoom GA (10 17), focales fixes (non AF) 24 mm, 50 mm, 500 mm cata, zoom 18 55 de base, Pour les voyage « nature », je prends le zoom GA et les 500. Pour les voyages « urbains », le 10 17 et le 50 (je peux remplacer le 18 250 par le 18 55). J’ai 2 sacs au choix : un sac tissu de dimension moyenne (45x20x25) avec sangle ventrale et courroie d’épaule (j’ai fait un système qui me permet de le solidariser avec un petit sac à dos 20 l Décathlon pour l’avion) ou une mallette rigide étanche (Photim) pour les voyages marins ou humides. Dans les 2 cas j’y rentre le reflex avec 18 250 + 2 à 3 objectifs. Je prends rarement mon vieux flash sunpack asservi et j’ai toujours un compact étanche (Olympus). Sinon, 6 cartes SD (entre 4 et 8 Go), 4 batteries de rechanges (plusieurs séjours avec 5 jours sans prise électrique)(à acheter en direct de Hong Kong sur Ebay), un chargeur universel sur secteur et 12V (pour batteries et accus R6) (et avec une multiprise) et un nécessaire de nettoyage (chiffon + fluide+ pinceau + plume pour le capteur). Pas de trépied, mais selon les cas un bâton de marche monopod (Décathlon) (qui reste en soute) ou un mini trépied de 25 cm (assez stable pour le réflex). Depuis 3 ans, je prends un netbook pour lire et décharger mes cartes au fur et à mesure (et pour rester connecté pendant le voyage : il est parfois plus simple de réserver par internet au fur et à mesure). Enfin, j’ai opté pour une courroie de poignée qui m’évite de porter le reflex pendu à mon cou ou en bandoulière pendant mes ballades photos : c’est plus discret et confortable. Ce choix d’optique n’est sans doute pas le nec en terme de piqué, mais cela me donne des résultats très honnêtes…

    4 septembre 2011
  • Hello les accros de photos. Et pourquoi pas tout simplement le boîtier + un « bon » transtandard + cartes SD de grandes capacités… Si court séjour ( genre une semaine ) il faut juste ajouter un grip bien chargé.
    Encore plus simple… Un hybride expert genre FUJI X-pro… Simple et efficace.
    A éviter : sac photo ( encombrant), trépied ( pas pratique ), flash (pas bien ), téléobjectifs (pas aproprié au contexte et trop lourd), chargeur ( pourquoi faire…c un court séjour. Matériels de nettoyage ( c a faire avant de partir ).
    On part en voyage…pas pour réaliser un reportage photo .

    18 janvier 2013
  • Bonjour Laurent,
    Je lis régulièrement ton blog silencieusement car je n’éprouve pas le besoin de commenter tes écrits mais là je me trouve face à un problème :
    Ma belle-soeur me ramène un objectif (35f1.8OSS pour nex) mais elle va le mettre en soute. Est-ce que ça craint quelque-chose? La stabilisation ne risque-t-elle pas de souffrir avec les chocs? Doit-elle l’emballer ou les linges autour suffisent?

    14 février 2013
    • Bonjour Raphaël,
      Absolument aucun matériel photo en soute. Les bagages peuvent être sévèrement maltraités, et la température est très basse.

      Vu la taille d’un objectif NEX en plus, je ne vois aucune raison de ne pas le prendre en bagage de cabine 😉

      15 février 2013
  • Bien, merci pour cette réponse rapide. Je lui dis donc de le prendre avec elle en cabine.

    Continue à nous alimenter avec ton blog, une véritable mine d’informations pour qui se lance sérieusement de la photo.

    15 février 2013
  • Bonjour
    Ce post est un peu ancien mais très intéressant, je vais partir au USA pour 20 jours (12 en Floride et 8 à Chicago) et je me pause la question pour le trépied. Je possède un alu 3 sections avec joystick « certainement trop lourd » ( bagage en avion et portage sur place) et je cherche des conseils pour trouver le bon compromis sachant que je vais certainement faire beaucoup de pauses longues.
    Merci par avance de tes conseils et de ta répons.
    Amicalement
    Roger

    2 février 2014
  • Astuce : prenez un bonnet quand vous ne prenez pas de trépied pour être moins chargé dans l’avion

    Ça peux servir de trépied en calant l’appareil dedans, je fais souvent ça.
    Ça peux servir de house si on a un petit télémétrique en bandoulière ( plus discret ou ça protège un peu de la pluie ou de la neige)
    Ou ça peu servir de bonnet quand on en a besoin !

    31 août 2014
  • Avoir un bon appareil et des bons accessoires, c’est important à condition d’avoir un bon sac ! J’ai fait les frais de transporter mon matériel dans un sac lambda et c’était une erreur. Depuis, j’ai un sac Crumpler hyper grand et hyper pratique. Je l’ai trouvé sur vousetesbienurbain.com, je conseille largement cette marque, vous y trouverez forcément ce que vous cherchez.

    24 mars 2017