Comme vous l’avez peut-être vu dans mon précédent article, je suis parti en voyage une semaine, et forcément, j’ai apporté mon appareil photo ! Je vous fais donc partager ce que j’ai appris et qui pourrait vous servir si vous comptez vous envoler prochainement vers l’infini et au-delà 😀

(Et puis en plus, ya un concours photo de voyage qu’il est bien, alors je me suis dit que vous donner quelques conseils pourrait être utile 😉 )

Quel matériel emmener ?

Avant même le départ, se pose la question du ce qu’on va emmener comme matériel, dans la mesure où on est muni d’un reflex et de plusieurs optiques bien sûr, sinon la question se pose moins 😛 (mais même si vous avez un bridge, il y a des astuces pour vous dans cet article 😉 ).

En effet, vous emmèneriez bien votre reflex muni d’un petit transtandard courant comme le 18-55mm, mais aussi d’un vrai grand-angle pour les paysages, d’une focale fixe lumineuse pour les portraits et les basses lumières, d’un objectif macro pour vous attarder sur les détails, et d’un zoom téléobjectif juste au cas où vous croiseriez Madonna au club Med la Baule. Oh et un trépied bien sûr ! 😛 Tout ceci si vous pouviez louer un âne pour tout porter en permanence bien sûr 😀

Et oui, tout ce matériel pèse lourd, et il va falloir choisir, en particulier si comme moi vous voyagez sur des compagnies low-cost qui limitent le poids du bagage à main à 10 kg. Oui parce que bon, il faut quand même penser à emmener des vêtements 😛

 

Comme souvent, tout dépend de vos préférences mais aussi de vos besoins, qui vont pas mal dépendre de l’endroit où vous allez. En ce qui me concerne j’étais à Dublin, j’avais donc un besoin quasi inexistant de téléobjectif ou de vrai grand-angle. Ce n’aurait pas été pareil si j’avais été ne serait-ce que dans le Connemara par exemple, ou alors faire un safari photo au Kenya. Vous voyez l’idée.

Les indispensables

Je pense que dans quasi toutes les situations, un zoom d’environ 18-55 (objectif du kit, 17-50 f/2.8, …) est utile : il vous permet de faire face à nombre de situations courantes sans trop avoir à réfléchir. En effet, vous n’allez pas prendre que des photos à visée artistique, mais aussi quelques simples photos souvenirs sans prétention à poster sur Facebook 😉 (et il n’y a rien de mal à ça 🙂 ).

 

En ce qui me concerne, j’étais évidemment muni de mon éternel 50mm f/1.8, qui reste encore et toujours bon dans la plupart des situations, malgré le fait que ce soit une focale fixe. Pour 2 raisons principalement.

Tout d’abord il permet de photographier en basse lumière, ce qui vous arrivera forcément en soirée (particulièrement dans des villes comme Dublin où ce serait un crime de ne pas aller se prendre une pinte le soir :P). Ensuite, il permet de jouer sur la profondeur de champ, ce qui vous permettra de ramener quelques images qui seront plus que de simples photos de vacances et que vous pourrez montrer sans honte dans les dîners mondains (ou sur Flickr, je ne suis pas sectaire :P).

Vu son poids et son encombrement (vous pouvez quasi la glisser dans votre poche), je pense que c’est une optique qui vaut la peine d’être emmenée en voyage !

Les facultatifs

Pour le reste, ça dépend bien évidemment de ce que vous avez comme objectif, mais on peut conseiller en vrac :

  • un ultra-grand angle (fixe ou zoom) si vous vous rendez dans un endroit particulièrement propice aux paysages ou aux photos d’architecture
  • un zoom téléobjectif (type 70-200, 70-300) si vous pensez ne pas pouvoir vous rapprocher de votre sujet (comme pour des animaux)
  • une très longue focale fixe si vous partez en voyage photo animalier (la focale fixe étant en général plus légère que le zoom)

Les accessoires

En ce qui concerne les accessoires, il vous faut absolument emmener :

  • toutes vos cartes mémoires (il serait dommage de ne pas en avoir assez)
  • Si vous restez longtemps/comptez prendre beaucoup de clichés, pensez à prendre une clé usb ou un disque dur externe pour décharger vos photos. Il est aujourd’hui très facile de trouver un cyber café avec des pc à lecteurs de cartes dans toutes les grandes villes.
  • Si vous partez dans un endroit reculé, votre pc portable peut être utile (et là on dit merci au netbook de 1kg seulement 😉 )
  • Une batterie déjà pleine, mais avec le chargeur.
  • De quoi nettoyer vos objectifs (lenspen, chiffon microfibre).
  • Le tout dans un sac photo

Je vous déconseille le trépied vu son encombrement, sauf si c’est vraiment obligatoire pour vous : vous êtes fan de pose longue, vous faites des affûts animaliers, … Pensez à la solution du petit trépied de table ou du gorillapod, très peu encombrants.

Faire face à l’aéroport

 

Vu la paranoïa qui entoure les aéroports aujourd’hui, et toutes les contraintes ridicules qui s’y attachent, si on rajoute les limitations de la compagnie pas chère que vous avez choisie, on peut se demander ce qu’on peut prendre et ne pas prendre. Résumons donc.

 

Concernant le passage de vos bagages aux rayons X :

  • Il n’y a a priori aucun risque pour les données sur vos cartes mémoires. Moi-même je n’ai pas eu de problème, et après recherche je ne trouve pas de cas sur internet où des personnes disent avoir perdu des données. Si vous avez quand même un peu peur comme moi, pensez à préciser au vigile qu’il y a un appareil photo dans votre sac (“There is a camera inside” pour les non anglophones 😉 ), ça peut leur éviter de le laisser sous les rayons X pendant qu’ils discutent de la femme et des enfants 😛
  • Vous avez le droit d’emmener un trépied dans vos bagages, mais tout comme le parapluie ils peuvent vous demander de le sortir et l’examiner, juste au cas où il y aurait une bombe thermonucléaire dedans (comme si on avait besoin de ça pour irradier tout un pays…)

Concernant les compagnies low-cost (je parle ici pour Ryanair, mais je pense que la plupart ont des conditions similaires). Si vous choisissez de n’emmener qu’un bagage à main (ce qui vous économise les 40€/vol d’un bagage en soute), votre sac photo devra se situer DANS ce bagage à main. Et oui, ça ne laisse plus beaucoup de place pour les chaussettes ! Pensez donc à prendre un sac adapté de petite taille, ou alors à ne pas en prendre du tout si vous voyagez léger (un petit reflex avec 1 ou 2 objectifs). Mais dans ce cas, veillez à bien protéger votre matériel au milieu de vos vêtements 😉

 

Voilà, j’espère que ces conseils pratiques vous aideront à déstresser un peu à l’approche d’un voyage, et à partir serein. Oh, et vous pouvez prendre des clichés dans l’avion 😉 Et vous inscrire à la newsletter à droite là, ou parler du blog à votre maman ! 😀
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

 

 

Laurent Breillat
J'ai créé Apprendre.Photo en 2010 pour aider les débutants en photo, en créant ce que je n'avais pas trouvé : des articles, vidéos et formations pédagogiques, qui se concentrent sur l'essentiel, battent en brêche les idées reçues, tout ça avec humour et personnalité. Depuis, j'ai formé plus de 14 000 photographes avec mes formations disponibles sur Formations.Photo, sorti deux livres aux éditions Eyrolles, et édité en français des masterclass avec les plus grands photographes du monde comme Steve McCurry.
Télécharger l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 notes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...