Comment classer ses photos ?

Aujourd’hui, je réponds à une question sur le classement des photos : comment on fait pour classer ses photos sur l’ordinateur, dans Lightroom, etc.



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète
Bonjour à tous, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours » pendant que je suis au Royaume-Uni.
Aujourd’hui, j’ai décidé de répondre à une question qui a été plusieurs fois posée dans les commentaires de la première vidéo, un peu à mon grand étonnement, parce que je ne pensais pas que c’était un problème aussi répandu que ça – peut-être que je ferai un article plus long là-dessus un jour –, mais cette question c’est : le classement des photos, comment on fait pour classer ses photos sur l’ordinateur, dans Lightroom, etc.

Alors, je vais vous dire comment moi je fais, peut-être vous donner des pistes pour faire différemment, éventuellement, et en commençant par vous dire que ça dépend quand même pas mal de ce que vous faites comme type de photos.

Ce que je fais personnellement, c’est tout d’abord de bien classer les photos dans les dossiers quand je les importe sur mon disque dur. Je pense que c’est quand même la première étape qui est importante pour tout le monde quoi qu’il arrive, c’est de bien les classer dans les dossiers.

Si vous fonctionnez de manière, on va dire, classique, c’est-à-dire par session de photo, par exemple vous allez avoir des photos de voyage, et puis peut-être, je ne sais pas, des photos de portrait tel jour avec des personnes, ou des photos de famille de telle fête de famille. Le plus simple pour moi est de faire un classement en dossier par date/thème.

Il faut que le nom du dossier, ce soit année-mois-jour, c’est important que ce soit dans cet ordre-là pour qu’ensuite ce soit bien dans l’ordre dans vos dossiers sur l’ordinateur, c’est que quel que soit le changement de logiciel dans le futur, ce soit toujours dans le bon ordre
de dates, vous pourrez facilement retrouver dans votre navigateur de fichier.

Donc, année-mois-jour et une courte description du thème.
Par exemple, là, je suis au Royaume-Uni, donc je vais par exemple mettre 2014-07 (ou 08, parce que je ne vais peut-être pas mettre tous les jours dans la description du gros dossier) et je vais mettre Grande-Bretagne ou Irlande. Ensuite dedans j’aurai des sous-dossiers, par exemple 2014-08-02-PeakDistrict-NationalPark, etc.
Donc je vais faire des sous-dossiers pour chaque jour ou chaque deux jours. Parce que si je reste deux jours dans un parc, je ne vais pas faire deux dossiers différentes, ça n’a pas de sens, en regroupant par date et thème, de manière assez souple, hein, il ne faut pas que ce soit trop rigide non plus. Il faut que ce soit logique, simplement.

Vous pouvez même faire des dossiers par jour. Si vous passez une demi-journée dans un château et l’autre demi-journée dans un parc national, ça peut être logique de séparer en deux dossiers.

Donc vous séparez d’abord dans des dossiers qui sont, on va dire, des thèmes un petit peu génériques, et ensuite il va falloir faire le reste du boulot dans un logiciel qui fait un bon classement, notamment par mots-clés.

J’y reviens juste après, mais avant ça, je voudrais aussi parler à ceux qui ne fonctionnent pas vraiment de cette manière-là en photo, et qui ont une pratique photo peut-être plus quotidienne, plus régulière, et peut-être que quelques photos à la fois.

Par exemple, si vous faites beaucoup de photos de rue, typiquement, vous n’allez pas faire un dossier par jour. Si vous sortez tous les jours dans la rue pour faire des photos de rue, et que vous revenez avec deux ou trois prises de vue qui vous plaisent, vous n’allez pas faire un dossier par jour en disant 2014-08-01-Photos-de-Rue-Paris ; 2014-08-02-Photos-de-Rue-Paris, ça n’a pas de sens de faire plusieurs dossiers par jour, parce que dans le futur, vous n’allez pas forcément vous souvenir « Tiens, c’est une photo que j’ai prise le 2 août 2014 ». Vous n’allez pas vous en souvenir.
Contrairement à un voyage, par exemple, ou une session de portrait, où vous allez probablement plus vous souvenir de la date, quand même.

Dans ce cas-là, il est peut-être plus utile de faire un gros dossier « Photos de rue », par exemple, et de classer par thème.
Alors, là, ça dépend beaucoup de votre pratique photo, parce que ça peut être… je ne sais pas, vous pouvez avoir un dossier « Musiciens de rue », un dossier « Jolies passantes », un dossier…
Vous pouvez avoir des dossiers sur différents thèmes, ça dépend de ce que vous faites comme photo de rue.

Vous pouvez avoir un dossier, par exemple, « Fontaines », si vous faites des photos où il y a souvent des fontaines et des gens qui passent devant et vous faites pas mal de photos autour. Vous pouvez avoir un dossier « Fontaines ».
Vous pouvez avoir un dossier sur ce que vous voulez, mais qui soit cohérent avec votre pratique, avec ce que vous faites souvent.

Et ça marche pour n’importe quoi. Ça marche pour d’autres domaines de la photo, si vous voulez. Même si vous faites du paysage, vous pouvez aussi faire par thème. Vous pouvez faire un dossier « Montagne », un dossier « Colline » un dossier « Plaine » un dossier « Océan », un dossier « Coucher de soleil », vous pouvez faire des dossiers par thème aussi.

Je trouve que quand c’est vraiment des sessions photo quand on fait des voyages, ou des sessions portrait avec quelqu’un, etc., c’est plus logique pour moi de le faire par date. Après, ça dépend, si c’est plus intuitif pour vous et que vous allez les retrouver plus facilement, n’hésitez pas à faire par thème.

Cela dit, comme on peut aussi utiliser des mots-clés pour retrouver les thèmes, je préfère faire un classement de dossiers par date si c’est possible – sauf si vraiment votre pratique ne convient pas du tout, ce qui est probablement assez rare, à moins que vous ne fassiez de la photo vraiment quotidiennement, un tout petit peu chaque jour sur différents thèmes.

Si vous faites des photos à l’intérieur chez vous, un petit peu abstraites, etc., vous allez pouvoir classer ça dans des catégories beaucoup plus souples, et la date n’a pas de sens dans ce cas-là.

Quoi qu’il en soit, quel que soit votre classement par dossiers, qui est vraiment la fondation de votre classement, c’est vraiment ça qu’il faut faire en premier, ensuite, il faut absolument utiliser un logiciel de classement photo.

J’utilise Lightroom, personnellement, parce qu’il permet de classer les photos, développer, tout ça dans un même logiciel, il y a d’autres alternatives possibles, dont une dont j’ai d’ailleurs parlé il n’y a pas longtemps sur le blog, je vous mettrais le lien en dessous de la vidéo, mais, en substance, Lightroom, c’est quand même, à mon sens, la meilleure solution pour ça.

Quoi qu’il en soit, n’importe quel logiciel de classement digne de ce nom aura les mêmes fonctions dont je vais vous parler tout de suite, donc peu importe le logiciel que vous utilisez, ça ne va pas changer grand-chose.

Ce qu’il est important de faire, c’est de mettre des mots-clés aux images, et si possible une hiérarchie de mots-clés logique.

C’est important, parce que quand vous allez vouloir retrouver une photo après, vous allez pouvoir le faire très facilement avec les quelques infos que vous avez facilement en tête.

Pour vous donner un exemple, pour moi, je fais pas mal de photos de concert, et pour les photos de concerts, il y a deux hiérarchies de mots-clés : il y a la hiérarchie « salle » et la hiérarchie « groupe ».
Alors, ce n’est pas vraiment une hiérarchie, mais j’ai un mot-clé pour la salle, et un mot-clé pour le groupe.

Donc, en fait, dans Lightroom, j’ai un mot-clé parent qui s’appelle « salle », qui n’est jamais ajouté aux photos, parce qu’ajouter le mot-clé « salle » à la photo, ça ne sert à rien, mais dans ce mot-clé « salle », si je le déroule, eh bien j’ai les salles par ville. Donc je vais avoir « Lille », « Tourcoing » et si je fais Paris un jour, eh bien je mettrai « Paris », etc., et dans chaque ville, j’ai le nom des différentes salles dans lesquelles j’ai déjà photographié.

Ce qui est pratique, c’est que quand je rephotographie dans la même salle, je n’ai plus qu’à cocher la case, je n’ai pas à rajouter de mot-clé puisqu’il existe déjà, et j’ai aussi un mot-clé parent « groupe » qui inclut tous les groupes que j’ai déjà photographiés ; donc si je rephotographie le même, eh bien, je n’ai plus qu’à cocher la case.

C’est super, parce que, par exemple, j’ai un groupe d’amis que j’ai photographié quatre, cinq, six fois, pas mal de fois, et si je veux retrouver toutes leurs photos, eh bien, dans Lightroom, je n’ai qu’à cliquer sur le mot-clé du nom de leur groupe et je retrouve toutes leurs photos qui s’affichent dans Lightroom, donc je peux facilement naviguer dans les photos et je peux aussi trier sur d’autres critères comme, par exemple, la note de la photo, j’ai aussi un mot-clé « noir & blanc » si je veux retrouver toutes les photos qui sont en noir et blanc.
Voilà, je peux retrouver selon différents critères.

Quand je suis en voyage, je fais quelque chose d’assez classique, finalement, je mets le pays, et puis j’ai la région du pays si elle a une importance – par exemple, je suis en Grande-Bretagne, donc j’ai un mot-clé « Royaume-Uni », j’ai un mot-clé « Angleterre », « Pays de Galles », « Écosse », « Irlande du Nord » et puis j’aurai un mot-clé « Irlande » ensuite.

Voilà, je les classe comme ça et dans « Angleterre », j’ai tel parc national, tel autre parc national, comme ça, je peux facilement retrouver les photos dont j’ai envie, même dans plusieurs années. Parce que dans plusieurs années, si je me rappelle de telle photo, je vais quand même me souvenir d’où elle a été prise, et même si je ne me souviens plus de la date, c’est pas grave, je n’aurai qu’à cliquer sur le mot-clé dans Lightroom et je vais retrouver les photos tout de suite.

Donc il faut vraiment utiliser les mots-clés, parce que ça va vous faciliter énormément le travail du tri des photos et surtout pour les retrouver dans l’avenir, donc c’est une fonction vraiment très puissante qu’il faut absolument utiliser.

Et il n’y a pas de recette miracle, hein, si vous me demandez en commentaire comment il faut faire la hiérarchie des mots-clés, je ne peux pas vous répondre. Ça dépend beaucoup de ce que vous faites comme photos.
Mais par exemple, si vous faites des portraits, vous pouvez mettre simplement un mot-clé parent « Portrait » et dedans les prénoms des différentes personnes que vous avez prises en photo. En général, on se souvient quand même du prénom de la personne.

Mettez simplement quelque chose dont vous allez facilement vous souvenir, si vous voulez récupérer la photo dans deux ans. Dites-vous, dans deux, trois, cinq ans, si je recherche cette photo, quelle est l’info dont je vais me souvenir ? C’est cette info-là qui doit figurer dans le mot-clé.
Vous n’avez pas besoin de surcharger de mots-clés, de mettre cinquante mots-clés différents, ça n’a pas forcément de sens, mais, déjà, si vous voulez retrouver cette photo-là, il faut que vous puissiez la retrouver en cliquant sur un mot-clé ou deux maximum, il faut que ça vienne tout de suite, et aussi une deuxième chose qu’il faudrait prendre en compte, c’est le jour où vous aurez envie de retrouver toutes les photos qui sont sur tel thème.

Par exemple, je peux faire quinze voyages, il est vrai que je vais prendre des photos à la mer, d’autres à la montagne, d’autres les deux probablement, et un jour j’aurais peut-être envie de retrouver toutes les photos de montagne que j’ai faites ; parce que, je ne sais pas, j’ai envie de faire un livre photo, j’ai envie de rassembler toutes ces photos de montagne.

Si j’ai un mot-clé « Montagne », je pourrai retrouver littéralement en un clic, et quand vous triez vos photos, ce n’est vraiment pas compliqué de mettre le mot-clé « Montagne » dessus, ça prend cinq secondes, et ça va vous économiser un temps fou dans l’avenir, parce que le jour où vous aurez envie de retrouver vos photos de montagne, vous n’aurez qu’un clic à faire et vous n’aurez pas à revenir dans vos cinquante-deux dossiers des années précédentes.
Donc, c’est aussi important de se dire « dans quel contexte je pourrais aussi avoir envie de retrouver ces photos-là ? »

Pareil si vous faites du portrait, vous pouvez très bien avoir envie de retrouver tous les portraits de personnes avec les yeux bleus. J’exagère un petit peu, mais ça peut être un critère. Vous pouvez avoir envie de retrouver tous les portraits qui ont été pris à tel endroit, donc vous pouvez mettre la localisation du portrait, ça peut être important.
Ou alors tous les portraits où vous avez inclus l’environnement, donc des portraits pas très serrés, mais un peu des portraits « environnementaux », vous pouvez mettre ce mot-clé-là si vous voulez.

Il y a une infinité d’exemples possibles que je ne peux pas tous vous citer, évidemment, mais c’est à vous de voir quelle est l’info dont vous allez avoir besoin dans six mois, un an, dix ans. C’est ça qui doit guider le classement de vos photos.

Et, à mon sens, faire un classement par dossier basique efficace plus un classement par mot-clé derrière, en pensant bien à l’avenir, c’est tout ce qu’il faut pour faire le classement de vos photos. Ne vous embêtez pas à faire plus, il n’y a en général pas besoin de plus, surtout qu’il y a déjà beaucoup d’infos qui sont déjà incluses dans les photos que vous pouvez retrouver facilement. Donc trouver les meilleures photos, c’est facile si vous les notez dans Lightroom avec un nombre d’étoiles, vous pouvez facilement.

Retrouver toutes les photos qui ont été prises au téléobjectif, par exemple, si un jour vous avez envie de faire une série de, je ne sais pas, montagnes prises au téléobjectif, eh bien, cliquez sur le mot-clé « Montagne », et dans Lightroom, vous pouvez sélectionner toutes les photos qui ont été prises avec un téléobjectif, entre telle focale et telle focale.
Ça, c’est déjà inclus dans la photo, vous n’avez pas besoin de faire un mot-clé en plus, ça n’a aucun intérêt puisque c’est déjà une information qui existe, donc vous n’avez pas besoin de vous créer du travail en plus.

Donc voilà ma philosophie sur le classement des photos. Il faut quelque chose qui soit efficace, où on pense à l’avenir, mais sans trop se prendre la tête non plus. Vous n’avez pas envie de passer vingt ans à classer vos photos sur votre ordinateur, ça ne sert à rien. Il vaut mieux passer du temps au développement et évidemment à la prise de vue.

Voilà les conseils que je peux vous donner. N’hésitez pas à donner, vous, votre classement, en dessous dans les commentaires, ça peut intéresser de voir d’autres possibilités.
Et merci d’avoir regardé cette vidéo, j’espère que vous l’avez appréciée.
Si oui, cliquez sur « j’aime », sinon cliquez sur « je n’aime pas », et si vous souhaitez voir la vidéo suivante, cliquez sur le petit bouton « s’abonner », en haut à droite.
Je vous dis à demain pour la prochaine vidéo.

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *