Comment réussir ses photos en noir & blanc (portraits, paysages, …) ? 5 astuces clés !

Si vous avez déjà touché un appareil photo, vous avez sans doute déjà essayé la photographie en noir et blanc. Pour des tas de raisons, le noir et blanc attire. Une dose de mystère, d’intemporalité, de magie : vous êtes conquis, surtout en voyant certaines images qui sortent du lot. Mais quand vous vous y essayez, vous n’obtenez pas forcément le résultat que vous attendiez. Découvrez les 5 clés pour réussir vos photos en noir et blanc.

Et oui, réussir son noir et blanc n’est pas aussi facile que ça en a l’air, et on a vite fait de se retrouver avec des images grisâtres sans trop d’intérêt. Alors comment faire ?

(toutes les photos de l’article sont de moi)

Photo de paysage en noir et blanc
Le noir et blanc peut vraiment donner une autre dimension à une image.

1. Shootez en RAW

Le noir et blanc produit par votre appareil est mauvais. Toujours (ou presque).

Le format RAW vous laissera une grande latitude dans la composition de votre noir et blanc, et vous permettra de jouer finement sur le mélange des différentes couches de couleur, ainsi que sur la luminosité et le contraste.

Vous pouvez alors mettre votre appareil en mode Noir et Blanc, de façon à avoir une idée de ce que donnerait le résultat final : en effet, même en mode Noir et Blanc, le fichier RAW enregistrera toutes les couleurs ! En particulier si vous avez la visée électronique comme sur les appareils photo hybrides : vous pourrez voir directement le monde en noir et blanc, c’est très utile pour composer directement

Si votre appareil n’offre pas la possibilité d’enregistrer vos clichés au format RAW, alors restez en couleur pour pouvoir jouer sur le mélangeur de couches plus tard (nous y reviendrons).

2. Choisissez le bon sujet

photo portrait noir et blanc chimpanzé
Le noir et blanc va très bien à la peau ridée de ce chimpanzé ! 🙂

On ne le répétera jamais assez, mais le sujet est très important en photographie. Bien que le noir et blanc convienne à des sujets très variés, vous pouvez donner un impact bien plus fort à votre image en tenant compte de certains points.

Tout d’abord la texture des objets est souvent magnifiée par le noir et blanc, car la couleur a tendance à l’éclipser : le bois brut, la pierre, les feuilles, la peau ridée d’un homme marqué par le temps ou la peau veloutée d’une jeune fille, etc.

Pensez également aux formes, notamment à celles qui se répètent, ou encore les formes symétriques créées par la nature (spirales, vagues, …).

Apprenez à regarder en noir et blanc : une des raisons pour lesquelles le noir et blanc est tant apprécié des photographes, c’est qu’il donne une autre vision sur le monde. Essayez de la retranscrire !

3. Le contraste est roi

photo paysage noir et blanc laurent breillat
Sans contraste, la scène n’aurait pas été aussi bonne !

En noir et blanc, vous perdez la couleur. (Je sais, mon intelligence vous éblouit toujours autant ! :P)

Perdre la couleur implique que vous ne pouvez plus jouer dessus pour séparer différents éléments, ou pour la composition, notamment pour guider l’œil dans l’image.

Votre seul moyen est donc de jouer avec les tons clairs et les tons foncés, c’est-à-dire avec les contrastes. En effet, un cliché avec beaucoup de couleurs mais qui sont toutes dans la même plage de tons (que des couleurs claires, ou que des moyennes) deviendra très gris.

Les lumières assez fortes et les ombres sont donc vos amies ! Utilisez le contraste à son plein potentiel, car c’est probablement l’élément le plus important dans une photo en noir et blanc.

Si la lumière arrive sur un côté de votre sujet, vous avez de grandes chances de prendre de bons clichés : les contrastes sont renforcés, les formes et les textures soulignées. N’hésitez pas à attendre la bonne lumière ou à la créer (en déplaçant votre sujet par exemple).

Ici, la lumière rasante sur le côté crée des contrastes bien mis en valeur par le noir et blanc.

Pour souligner votre sujet, vous pouvez par exemple utilise le contre-jour (c’est-à-dire la lumière face à vous) :

Photo de portrait en noir et blanc et contre-jour
Ici, l’extérieur était bien plus lumineux que l’intérieur de la pièce, ce qui crée un contre-jour intéressant qui permet de mettre en valeur le sujet ! (ça et le choix du moment 🙂 )
Photo de portrait en noir et blanc et en contre-jour
Ici, le contre-jour est plus extrême, puisque l’arrière-plan en devient complètement blanc, comme si c’était pris en studio ! (pourtant, on est bien en extérieur, et ce n’est pas posé !)

4. Par temps couvert ou pluvieux

Ça pourrait sembler contradictoire par rapport à ce que je viens de dire, étant donné que les nuages ont plutôt tendance à diminuer les contrastes.

Mais en fait, par temps couvert, alors que ceux qui photographient en couleurs se plaignent d’une « mauvaise lumière », c’est le moment idéal pour photographier en noir et blanc. En effet, l’intensité de l’ambiance est accentuée par le noir et blanc : pensez à un jour de tempête avec de gros nuages par exemple.

Photo portrait pluie noir et blanc
Les gouttes de pluie apparaissent en raison d’une vitesse d’obturation élevée, mais sont mieux mises en valeur en noir et blanc !

Et si vous photographiez après la pluie, le noir et blanc donne souvent de très beaux rendus, en accentuant les reflets sur le sol et d’une manière générale toutes les surfaces mouillées par la pluie.

5. Passez du temps en post-traitement

Vous n’avez pas fait tous ces efforts pour finalement tout gâcher en cliquant simplement sur « désaturer » dans votre logiciel de traitement d’images. Ce n’est pas pour rien que je vous ai dit de shooter en RAW au tout début ! 😀 Il existe autant de méthodes de conversion qu’il y a de photographes, mais la clé est de jouer sur le mélangeur de couches ou sur un outil équivalent afin de maximiser l’impact du noir et blanc et de sublimer votre image.

Ces deux photos ont beau être bien exposées à la base, il faut quand même un peu de post-traitement pour les sublimer !

 

Bonus : mes tutos en vidéo sur le noir et blanc

J’ai aussi fait quelques vidéos tuto pour vous montrer comment faire de beaux noirs et blanc de façon plus visuelle, vu que ça se passe dans le logiciel.

Dans celle-ci, je reprends un peu les conseils de cet article pour vous les montrer dans Lightroom sur mes propres photos :

 

Dans celle-ci, je donne deux astuces supplémentaires pour avoir des photos en noir et blanc qui soient contrastées mais subtiles quand même (le principal problème des débutants en noir et blanc étant souvent d’en faire trop) :

 

Et enfin, dans celle-ci, je détaille un peu plus la technique du « dodge & burn« , qui existait déjà en photo argentique (donc ça ne va pas s’arrêter de si tôt 😉 ) :

Si ces vidéos vous intéressent, pensez à vous abonner à la chaîne YouTube pour ne pas rater les prochaines ! 🙂

 

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire, et si vous voulez être informé gratuitement des prochains articles et notamment de la vidéo dont je viens de parler, inscrivez-vous à la newsletter (à droite).

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (40 votes, moyenne : 4,40 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61 commentaires
  1. Ping : clichés de Lu
  2. Bonsoir
    merci pour vos vidéo elles sont très inintéressantes, Votre logiciel a l’aire très performant ,quel logiciel utilisé vous ou quel logiciel photo utiliser ?
    j’utiliser Picasa avant . mais bon .
    merci

  3. Bonjour,
    dire que le N&B produit par l’appareil est toujours mauvais (ou presque) est un peu extrême. Tout dépend de l’appareil utilisé.
    Je suis depuis un an l’heureux propriétaire d’un Fuji X-T20 (après avoir largement utilisé un Canon EOS 600D). Les fuji sont connus et reconnus pour la qualité des simulations de films qui sont embarqués dans l’appareil. Notamment la simulation ACROS, avec les différents filtres Jaunes (Y), Rouges (R) et Vert (G). Ayant aussi la possibilité de gérer indépendamment les hautes lumières et les ombres, vous obtenez des noirs et blancs en JPG qui sont tout simplement énormes !
    Faire du noir et blanc avec cet appareil est tout simplement un vrai plaisir !

Voir plus de commentaires