Quel logiciel de retouche photo choisir ?

Un peu comme la question du matériel, celle-ci revient souvent : que faut-il choisir comme logiciel pour retoucher ses photos et les sublimer ? Quelles différences entre eux, les gratuits sont-ils crédibles, si oui lesquels, et Photoshop est-il un outil indispensable à mon arsenal de photographe ?

Ce sont des questions légitimes, car quand on y connaît rien et que l’offre est pléthorique, autant dire que c’est un véritable labyrinthe pour choisir le bon logiciel, et décider si on souhaite payer ou pas.

Notez que j’utilise le terme « retouche » de manière très générique dans le titre, dans le sens de « toute modification qu’on fait sur l’image », mais que dans la pratique je préfère distinguer le développement de la retouche photo proprement dite. Mais j’en reparle plus bas 🙂

Je vais vous donner des noms rapidement, mais avant ça il faut définir nos besoins : de quoi a-t-on réellement besoin comme outils en tant que photographe ? Avant tout de 2 outils indispensables, et éventuellement d’un troisième facultatif. Ça va déterminer quels programmes sont nécessaires et comment les choisir.

3 types de fonction pour le photographe

Le développement RAW

C’est LA fonction principale dont vous avez besoin en tant que photographe : pouvoir développer vos fichiers RAW dans un logiciel. Quand je dis développer, j’insiste sur le terme : il s’agit ici de réglages qui s’appliquent en général globalement à l’image, et sont assez subtils et simples à mettre en place, en bougeant simplement quelques curseurs : ajuster la balance des blancs, le contraste, la saturation, les couleurs, jouer sur la netteté et diminuer le bruit.

Il s’agit donc ici de sublimer son image en lui donnant le peps nécessaire qu’on n’arrive pas à avoir en JPEG, mais pas de faire des modifications lourdes, comme supprimer certains éléments d’une image.

 

Le tri, le classement et le catalogage

Quand on fait de la photo avec passion, et surtout en numérique, on se retrouve rapidement avec beaucoup de photos. Vraiment beaucoup. Pour retrouver les meilleures et ne pas passer 2 heures à réunir le best of de ses dernières photos de vacances (parce que Tatie Jeannine se lasse au bout de 15 photos, et à la centième elle dort déjà :D), il faut adopter un système pratique qui permette de s’en sortir.

À mon sens, il doit être capable de faire plusieurs choses :

  • Afficher simplement et en grille les photos selon le dossier dans lesquelles vous les avez classées.
  • Les trier selon plusieurs critères pertinents (date, matériel utilisé, données EXIF c’est-à-dire l’ouverture, la vitesse, les ISO et d’autres choses, etc.).
  • Faire un premier tri parmi les photos : celles assez bonnes pour être travaillées (développées), et celles qui ne le sont pas assez.
  • Noter les photos suffisamment finement pour retrouver les meilleures en quelques secondes.
  • Leur attribuer des mots-clés pour retrouver aisément des photos qui vous intéressent

Ça peut vous paraître anodin maintenant, surtout si vous commencez, mais ça devient très rapidement indispensable, et je vous conseille de commencer dès que possible à faire ça, sinon vous allez vous retrouver avec des dizaines de milliers de photos à trier d’un coup.

 

La retouche locale

Je fais bien la distinction avec le développement, et volontairement, car on utilise pas forcément les mêmes outils pour ça : la retouche locale consiste à modifier seulement une partie de l’image. Elle a plusieurs niveaux : on peut simplement retoucher différemment des zones de l’image, ou à l’inverse passer 3 heures à retoucher un par un les cheveux sur une photo de portrait. Avec tous les intermédiaires possibles évidemment 🙂

Dans la majorité des situations et pour un usage amateur, vous n’aurez que peu ou pas besoin de faire de la retouche locale. À mon sens, voici les principales choses que vous aurez besoin de faire parfois (pas tout le temps) :

  • appliquer des réglages différents à 2 zones de l’image, typiquement le ciel et le sol par exemple
  • mettre en valeur un sujet en lui appliquant des réglages différents (en termes de luminosité notamment)
  • retoucher quelques détails gênants : enlever des poussières sur le capteur, dissimuler quelques boutons, éliminer un élément gênant (un câble électrique)
  • faire quelques retouches beauté : illuminer les yeux, blanchir les dents, adoucir un peu la peau

Et c’est à peu près tout ce dont vous aurez besoin dans votre pratique photo quotidienne, pour la majorité d’entre vous.

 

Faut-il 3 logiciels ?

En lisant ça, vous pourriez craindre que 3 logiciels soient nécessaires en tant que photographe, chacun pour sa fonction. En réalité, ces fonctions sont parfois regroupées dans un seul logiciel, ce qui permet de réduire le travail, de simplifier les choses et de ne pas jongler entre plusieurs outils différents, chacun avec leurs codes.

Seulement voilà, en général plus c’est pratique, plus c’est demandé, plus c’est cher 🙂 N’espérez pas trouver de solution tout-en-un gratuitement. Mais rassurez-vous, l’espoir n’est pas perdu 🙂

 

Lightroom, le tout-en-un idéal pour le photographe

Vous en avez sans doute déjà entendu parler : Adobe Lightroom est un logiciel très connu pour les photographes. Je ne vais sans doute pas vous étonner si vous me suivez un peu : pour moi, c’est LA solution idéale pour les photographes. En effet, il inclut absolument tout dans un seul logiciel fiable et performant.

Autrement dit, au sein du même logiciel, vous pouvez à la fois trier vos photos, les développer, faire un peu de retouche locale si besoin, et à la fin cataloguer vos images avec des notes, des mots-clés, et même les exporter directement depuis le logiciel vers votre galerie en ligne préférée (Flickr, Facebook, 500px, etc.). L’ensemble de ces étapes est ce qu’on appelle le flux de travail. Pouvoir l’effectuer intégralement au sein du même logiciel est pour moi très précieux, et c’est pour ça que je recommande vivement Lightroom si vous êtes prêts à investir.

Interface de Lightroom

Bref, il fait tout, très bien, il est ergonomique et bien pensé, bref je ne vois pas de raison de ne pas l’adopter. Le seul hic, c’est qu’il est bien évidemment payant. Son prix a quand même pas mal baissé depuis les débuts, puisqu’il est proposé à environ 130€ en version seule, et 12€/mois avec le Creative Cloud Photographie (qui inclue Photoshop, que j’évoque plus bas). Vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 1 mois sur le site d’Adobe, ce qui vous permet d’être sûr que vous avez bien envie de mettre cette somme 🙂

Cliquez ici pour vous abonner au Creative Cloud Photo

 

Un autre avantage d’utiliser le même logiciel que tout le monde, c’est que vous allez trouver des tonnes de tutoriels et vidéos explicatives sur le logiciel, ce qui aidera d’autant plus sa prise en main.

Son seul gros défaut à mon goût, c’est que les versions 5 (et suivantes) ne sont pas compatible avec Windows Vista et XP. Du coup, si vous n’avez pas de pc assez récent, vous ne pouvez pas en profiter. Si vous êtes dans ce cas, je vous propose des alternatives plus bas.

Il est compatible Windows et Mac, mais malheureusement pas Linux.

 

Les solutions payantes

Si vous ne voulez pas adopter Lightroom pour une raison extravagante (par exemple si le patron d’Adobe a coupé votre main au sabre laser :D), mais que vous êtes quand même prêt à dépenser pour un logiciel, voici quelques alternatives pour les 3 fonctions dont nous avons besoin. Tout ce que je vous cite ici sont des alternatives crédibles (= de bons logiciels avec un bon rapport qualité/prix). Je ne m’attarderai pas longuement sur chacune, car le but de cet article est de fournir une solution simple à la question du choix du logiciel, pas de vous embrouiller en faisant un panorama complet des logiciels existants.

Précision : si certains logiciels ne sont pas présents, comme par exemple Digital Photo Professionnal ou Silkypix, c’est parce que je ne les juge pas assez avancés pour un faire un travail de post-traitement un peu poussé.

 

Le développement RAW

Pour ce qui est du développement RAW, il existe de nombreuses alternatives payantes crédibles.

DXO Optics Pro (Windows et Mac), notamment, est un excellent logiciel, particulièrement performant dans la correction des défauts optiques (distorsion, aberrations chromatiques, etc.), mais aussi en ce qui concerne le bruit et la netteté. Par contre, il ne propose pas de tri et catalogage avancé, ni de retouche locale. Il est proposé à 150€ environ en édition Elite.

Interface de DXO Optics Pro

Cliquez ici pour acheter DXO Optics Pro 10 Elite

 

 

Aperture est également une solution tout à fait crédible, mais compatible uniquement Mac, puisque proposée par Apple. Proposé à 70€, il fait bien le boulot de développement RAW pur et dur. Il a l’avantage de bien s’intégrer avec iPhoto, dont je parle plus bas. Cela dit, les mises à jour pour prendre en charge les nouveaux boîtiers du marché tardent parfois un peu à venir apparemment, si j’en crois les témoignages de certains (je ne l’utilise pas moi-même cela dit).

Mise à jour : Apple a désormais abandonné Aperture, il ne constitue donc plus une alternative. Si vous l’avez déjà, vous pouvez le garder encore un peu, mais il ne sera plus mis à jour, donc il va falloir aller voir ailleurs très bientôt 🙂

Interface de Apple Aperture

 

 

Nikon Capture NX 2 (Windows et Mac), proposé à 150€, est évidemment uniquement compatible avec les boîtiers Nikon. Sa particularité est l’utilisation de la technologie des « U points », pratique et intuitive, mais qu’on commence à retrouver dans d’autres logiciels, comme les plugins de Nik Software, disponibles pour Lightroom. Ça va sans dire, si vous avez un autre boîtier qu’un Nikon un jour, vous devrez changer de logiciel, ce qui est quand même un sacré handicap.

Cliquez ici pour essayer Nikon Capture NX 2

 

Capture One et Corel AfterShot Pro (anciennement Bibble) sont aussi des alternatives crédibles.

 

Le tri, le classement et catalogage

Pour le tri, vous aurez besoin d’un logiciel dédié si vous décidez d’utiliser un développeur RAW qui ne fait pas cette fonction. La solution payante la plus adaptée est ACDSee (compatible Windows et Mac, en cherchant bien), qui va très loin dans les possibilités, mais peut-être même trop loin 🙂 Il propose également des outils de développement et de retouche, mais pas assez avancés par rapport aux outils proposés avant. Il est proposé à 77€.

Interface de ACD See 17

Cliquez ici pour acheter ACD See

 

La retouche locale

Pour la retouche locale, c’est là que l’achat d’un logiciel dédié peut éventuellement se justifier. Si vous utilisez Lightroom, vous n’en aurez sans doute pas besoin, sauf si vous voulez faire de la retouche très lourde.

Le roi de la jungle est évidemment Photoshop, maître incontesté du domaine. Il dépasse largement les fonctions dont a besoin un photographe, et vous l’utiliserez sans doute à 10 % de ses capacités (e qui est déjà énorme). Il est maintenant disponible seulement à l’abonnement mensuel (ce qui a fait grincer pas mal de dents, à raison), pour 37€/mois. Il y a encore une offre qui peut être intéressante : Photoshop et Lightroom pour 12€/mois. N’oubliez quand même pas que l’abonnement vous enchaîne un peu 😉

Cliquez ici pour vous abonner à Lightroom et Photoshop

 

 

Plus modeste, le petit frère de Photoshop, Photoshop Elements, permet de bonnes possibilités de retouche également, pour un prix plus modeste : 90 à 100€. La version 12 est compatible avec Windows jusqu’à XP, et Mac. Il inclut la possibilité de développer des fichiers RAW (grâce au module Camera RAW), et c’est donc une solution intéressante pour ceux qui ne peuvent pas installer Lightroom 5 car ils possèdent Windows XP ou Vista. Il a également un module pour organiser ses photos, qui reste cependant en retrait par rapport à Lightroom.

Interface de Photoshop Elements

Cliquez ici pour acheter Photoshop Elements

 

Les solutions gratuites

Évidemment, pour certains payer pour un logiciel n’est pas envisageable, et heureusement il existe des solutions gratuites crédibles. On me pose souvent la question : est-ce qu’elles sont aussi bien que les logiciels payants ? Le plus souvent, non : il n’y a pas de secret, on en a toujours pour son argent. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne puisse pas obtenir de bons résultats avec ces logiciels. Simplement, ils ont forcément plus de faiblesses.

 

Le développement RAW

En termes de logiciel de développement RAW, je conseille clairement RawTherapee : il est multi-plate-formes(Windows, Mac et Linux), assez ergonomique et bien pensé, et délivre des résultats satisfaisants. Il n’est pas exempt de défauts non plus : le bruit est plus présent que chez ses concurrents payants, l’interface est un chouilla complexe par endroits (il faut juste ignorer les fonctions compliquées pour se concentrer sur l’essentiel), et il n’est pas très rapide. Malgré ça, ça reste une excellente alternative gratuite, très bien pour commencer le post-traitement.

Interface de RawTherapee

Cliquez ici pour télécharger RawTherapee

 

 

Il existe également le logiciel DarkTable : on m’en a dit tellement de bien que je suis obligé de le citer ici. Je l’avais testé personnellement il y a quelques années et il ne m’avait pas convaincu, mais il a apparemment beaucoup évolué depuis. Cela dit, il a quand même le gros défaut de n’être compatible que Mac et Linux, ce qui exclue d’emblée 90 % d’entre vous. Dommage !

 

Le tri, le classement et catalogage

La particularité des logiciels de développement gratuit est qu’ils ne proposent pas de fonction de catalogage du tout, ce qui oblige à utiliser un logiciel alternatif.

Le meilleur, et que je vous conseille les yeux fermés, c’est XnView : il est compatible multi plate-formes (Windows, Mac et Linux), propose toutes les fonctions dont vous aurez besoin, bref, si vous voulez un choix qui ne demande pas de réflexion, c’est XnView qu’il faut choisir.

Interface de XnView

Cliquez ici pour télécharger XnView

 

Vous pouvez également utiliser Google Picasa (Windows et Mac), plus simple, ou iPhoto si vous travaillez sous Mac (qui a quand même le défaut de planquer un peu vos fichiers photo dans des dossiers introuvables apparemment, ce qui est un peu pénible si vous souhaitez les retrouver).

 

La retouche locale

Enfin, si vous souhaitez faire des retouches locales (enlever les yeux rouges, adoucir la peau, etc.), il y a un grand gagnant dans les gratuits : GIMP. Il est un peu moins simple ergonomiquement au premier abord, bien qu’il ait fait de gros progrès récemment (notamment avec le mode fenêtre seule, enfin), mais au final les fonctions restent similaires à Photoshop : calques, masques de fusion, et différents outils somme toute très classiques.

Il a l’avantage d’être assez populaire pour avoir beaucoup de tutoriels ou de vidéos dispos sur le net pour maîtriser l’outil. D’autant plus qu’il est assez complet, et que vous en utiliserez 10 %.

Interface de GIMP

Cliquez ici pour télécharger GIMP

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura aidé à vous y repérer dans les différents logiciels et leurs fonctions. Ce n’est pas si compliqué, il suffit d’avoir le bon outil pour les bonnes choses. Il existe des solutions adaptées à toutes les préférences et toutes les bourses, mais si je devais finir par un conseil, c’est de tester ! Les logiciels payants proposent en général une version d’essai de 15 jours, qui vous permet de vous faire une idée et de savoir si vous voulez dépenser pour vous payer le logiciel ou non. Mais attention, si vous testez un logiciel excellent, vous aurez du mal à vous en passer après ! 🙂

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (39 votes, moyenne : 4,67/5)

Loading...

Recherches utilisées :

logiciel photo, logiciel photo gratuit, logiciel traitement photo, logiciel retouche photo, traitement photo, logiciel raw, meilleur programme de retouche photo, meilleur logiciel retouche photo

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

237 commentaires

  • Bonjour Laurent,
    Et merci pour cet article synthétique. Personnellement, débutant depuis quelques mois, j’utilise Lightroom, et il est vrai que c’est un excellent logiciel, qui reste assez simple à prendre en main.

    19 juin 2014
  • Pour ajouter ma pierre a ce bel édifice, Photoshop 2 est proposé gratuitement sur le site d’adobe. Bien qu’ayant plus de 10 ans, il comblera toutes les retouches basiques 🙂

    19 juin 2014
    • Dans les offres gratuites du moment:
      DXO offre en téléchargement gratuit sa version 7 et en illimité….
      A voir ici: http://www.dxo.com/intl/practicalphotography

      19 juin 2014
    • petite rectification, c’est photoshop CS2 qui est proposé gratuitement par Adobe (heureusement car photoshop 2 c’était avant les calques et les annulations multiples !).

      22 juin 2014
  • bravo Laurent pour ce résumé !
    Je suis l’un des 10% de tes lecteurs qui n’utilise pas Windows, puisque j’ai choisi Linux.
    Pour mon développement photo, j’utilise Darktable (que j’ai eu la bonne surprise de voir cite ici) , qui me satisfait pleinement.
    Je n’utilise pas ses fonctions de tri et catalogage, mais elles existent et sont assez simple et performante.
    Pour ce qui est des retouche, la aussi ça peut le faire surtout depuis les dernières versions qui incluent les masques dessines qui permettent de préciser l’endroit précis sur la photo ou on intervient… Cependant je ne crois pas qu’on puisse éliminer certains éléments.
    Le logiciel est en perpétuelle amélioration ce qui est un gros plus. Par contre la gestion du bruit est encore en dessous de ce qui se fait chez Lightroom.
    Sur mon blog j’ai poste plusieurs tuto pour Darktable (en FRANCAIS) ainsi que des comparatif de développement avec Lightroom pour ceux que ça intéresse…
    Dernier article de ary : Back to street

    19 juin 2014
  • Merci pour cet article Laurent
    Lightroom est vraiment je pense le meilleur compromis. C’est vrai qu’il est payant, envrion 130€, mais quand on compare au prix d’achat de notre matériel photo (boîtier, objectifs, trépied, filtres,…), cela représente une modique somme surtout quand on voit tout ce que l’on peut faire avec ce logiciel, que ce soit pour la gestion des photos, le tri , le catalogage mais aussi le post-traitement et l’impression. C’est un investissement qui en vaut la peine, sans hésiter ! Attention, au sujet de Capture NX2, il va être stoppé suite à la fin de l’accord entre Nikon et Nik (racheté par Google,…). Nikon perd dans sa nouvelle version les U-Points,ce qui faisait la grande force de ce logiel… Pour ceux que cela intéresse, les plugins de la série Nik, qui utilisent bien sûr la technologie U-Points, sont de très utiles et puissants.
    http://www.flickr.com/photos/yvessouris/
    Dernier article de Yves : Demain, la pêche !

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent,

    Comme d’habitude, c’est un article très complet qui aide à se positionner.

    Félicitations et merci.

    Pour info,j’utilise lightroom.

    Marie

    19 juin 2014
  • J’avais vu déjà la vidéo faite à un salon de la photo sur les logiciels de post traitement, j’avais donc essayé dijicam je crois et raw therapee.
    Le premier m’a plu, mais le deuxième… Je sais pas si c’est le fait que j’ai essayé sous Ubuntu, mais ça mettait un moment à afficher le réglage que je venais de faire. Du coup j’ai vite abandonné même si j’ai pas mal fouillé curieuse que je suis ^^.
    Et je suis revenue à Picasa, qu’on utilise depuis un moment. Les raw sont pris en compte, meme si moins bien que des logiciels plus poussés.
    J’aimerais bien avoir votre avis sur Picasa, déjà testé ? Pourquoi ne pas l’utiliser ? Les avantages inconvénients et tout ^^

    19 juin 2014
    • Picasa fait environ 20% de ce que fait RawTherapee, et avec plus de perte de qualité d’image.
      Mais dans certains cas, c’est suffisant.

      20 juin 2014
    • Bonjour Esmeralda,
      RawTherapee n’est malheureusement pas une flèche effectivement. Picasa n’est à mon sens pas assez performant en termes de développement RAW, tout simplement.

  • Bonjour,

    Je crois que votre commentaire sur ACDSee n’est pas totalement exact…
    Ce produit existe sous Windows et sous Mac,
    Ce produit vient avec un outil de retouche (en particulier dans sa version Pro)
    Ce produit traite le mode RAW,
    Et, le prix actuel de ACDSee Pro 7 est de 69 €
    (76 E pour le « Pack familial, un surper offre) !!!

    Yvon
    Dernier article de Poulpe : Un ami nous a quitté…

    19 juin 2014
    • Bonjour Yvon,
      Sur la page d’ACD See, il est bien noté Windows dans la configuration nécessaire, mais pas Mac. Apparemment, il faut bien fouiller pour le trouver sous Mac, malheureusement…

      Les fonctions de développement et de retouche ne sont pas assez avancées pour que je l’inclue dans les logiciels de ce type, mais j’édite l’article pour le mentionner, merci 🙂

  • Le gros point noir de Lr (et Camera Raw) est qu’il utilise par défaut le profil Adobe standard, qui est assez faux, n’ayons pas peur des mots. Vous pouvez toujours utiliser les profils Camera nous dit-on, sauf qu’ils sont aussi mauvais.

    Les profils natifs qu’on trouve sous DPP (pour Canon) sont réellement meilleurs, quoiqu’en dise Adobe.

    Si vous faites de la photo d’art, du packshot avec références couleurs précises ou êtes simplement soucieux de la justesse de la couleur, il va falloir faire éditer un profil boitier.

    19 juin 2014
  • Hello Laurent,

    Petite précision, la version Dxo Optics Pro qui convient à la très grande majorité de boîtiers (Reflex, bridges, etc) est la version Standard à 149€, sachant que plusieurs fois par an, elle est en promo à 99€ et la version Elite à 199€.
    Les mises à jours majeures se font tous les 18 à 24 mois environ (entre 39 et 49€).
    Je l’utilise depuis quelques années avec le plugin LR 😉

    Amicalement,
    Olivier

    19 juin 2014
  • Bonjour ,

    Je posséde Lightroom 4 dont j’explore encore toutes les possibilités.
    Lightroom 5 est il beaucoup plus performant comme je le lis de ci de là et faut il sauter le pas ?
    Si oui ,comment changer de logiciel : désinstaller LR4 auparavant et comment récupérer mon catalogue , ou alors faire une mise à jour et comment ?
    Merci pour la réponse

    19 juin 2014
    • Alain,
      Lr5 possède quelques outils en plus comme le filtre radial ou encore un outil type gomme modifié (avant tu ne pouvais qu’enlever des poussières avec cet outil,…) qui te permet de retirer plus simplement des objets tels que des fils électriques ou d’autres objets simples et petits (pour ce faire il te propose de prendre une autre partie de l’image pour remplacer celle que tu tentes d’effacer, il ne reconstitue pas le background derrière l’objet à effacer comme le ferait un Photoshop par exemple). Ils ont revu certains algorithmes pour gagner en vitesse. Il y a aussi les aperçus dynamiques pour les photographes « nomades ». Donc, Lr5 n’est pas vraiment plus performant, il t’offre surtout de nouveaux outils qui peuvent s’avérer très utiles. Donc, je trouve que le passage de Lr4 vers Lr5 (qui coûte environ 75€) se justifie. Pour l’installation, tu ne dois rien faire. Adobe installe Lr5 pour toi tout en laissant Lr4. Il récupère ton catalogue (en fait il le copie) donc tant que tu ne demandes pas d’effacer Lr4, tu gardes les deux versions en parallèle. Ceci est un gros avantage car ainsi tu peux t’assurer du bon fonctionnement de la nouvelle version installée. Quand tu es sûr que tout est OK, alors tu effaces la version 4
      https://www.flickr.com/photos/yvessouris/

      19 juin 2014
      • Bonsoir Yves ,

        Merci pour ta réponse .Elle m’incite à  » basculer  » sur LR5 , ce que je vais faire rapidement .
        (Nous avions déjà eu l’occasion d’échanger sur ce blog et je continue d’apprécier ta disponibilité et ta compétence )
        Merci encore .
        Cordialement

        19 juin 2014
        • Avec plaisir Alain, content d’avoir pu t’aider !
          A bientôt sur le blog
          Yves
          https://www.flickr.com/photos/yvessouris/

          20 juin 2014
          • Voilà, Yves a tout dit 🙂

            Je trouve aussi que le passage à Lr5, sans être carrément révolutionnaire, a apporté des outils sympas. Le filtre radial c’est vraiment très pratique dans de nombreuses situations ! 🙂

            20 juin 2014
  • Etant sous Linux, il existe un logiciel fabuleux d’autant qu’il est multiplateforme (basé sur qt) :
    digikam, un gros monstre avec tri cataloguage, retouche, développement RAW (partie pas très ergonomique) et plus encore fonction d’export…
    Il en existe beaucoup d’autres sur cette plateforme mais celui-ci est le plus interressant.

    Xnview a malheureusement une licence fermée, gros malus tout de même si le développement s’arrête, plus d’évolution. et de prise en charge des bugs et failles surtout. J’ai depuis longtemps banni ce type de logiciel.

    19 juin 2014
    • Ah faudrait j’explore plus dijicam alors, merci ^^

      19 juin 2014
    • J’avais testé Digikam sous Ubuntu, c’est effectivement un excellent logiciel de tri et de catalogage.

  • Darktable est en effet extraordinaire (j’utilisais avant DxO mais depuis que je suis sous Linux, ce n’est plus le cas).
    Sinon, Corel AfterShotPro est formidable et fonctionne lui aussi sous Linux.
    Dernier article de Franck : Une appli Android pour controler son Canon depuis son telephone

    19 juin 2014
  • Salut Laurent,
    Merci pour ce très bel article, je pense qu’il sera très utile à beaucoup de monde.Personnellement, étant sous Mac, j’utilise Aperture associé à la collection Niksoftware qui si intègre en plugin. Je voulais préciser qu’il existe Pixelmator qui est un photoshop lite (uniquement sous Mac) mais qui est très bien fait et pour la modique somme de 26,90€. Je le conseille vivent pour ceux qui n’utilise que très rarement photoshop et qui ont tout de même besoin de faire un peu de création de temps en temps.
    Merci pour ton site qui m’a beaucoup aidé à mieux comprendre les bases de la photo et qui m’ont permis ces dernières années à évoluer très vite et à me régaler à faire des photos.
    Bonne continuation
    Sophie

    19 juin 2014
  • Article intéressant même si très pro-Adobe (mais bon, c’est vrai que dans le domaine, ils sont d’un très haut niveau).

    Pour RawTherappe et Gimp, ils ne sont pas juste gratuits mais libres (http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre), ce qui est encore mieux.

    Retour perso d’utilisation :
    – Gimp est très très bien et pas plus compliqué que Photoshop à utiliser. Rien que le fait de ne plus pouvoir acheter ce dernier suffit pour tester Gimp au plus vite.

    – RawTherapee : très bien aussi même si je ne suis pas très bon en développement RAW (je shoote en RAW + JPEG et souvent, après avoir joué des curseurs, je me dis que mon JPEG de boitier était top en fait…).
    Léger souci : il plante souvent sous Vista et c’est mon seul logiciel comme ça. Sur le même PC sous Ubuntu, aucun plantage…

    19 juin 2014
    • Tu as essayé les nouvelles versions 4.1?
      NB : ne pas oublier manuellement de supprimer tous les reliquats après la désinstallation des versions précédentes

      20 juin 2014
    • Bonjour Romain,

      Je connais bien les logiciels libres ne t’inquiète pas, j’en utilise tous les jours, et j’ai longtemps tourné sous Linux 😉

      Les logiciels Adobe sont pour le coup excellents dans leurs domaines, il faut bien le dire. RawTherapee est une bonne alternative qui a quand même le défaut d’être un peu instable sur certains systèmes effectivement (mais ça varie beaucoup, des fois ça marche très bien, des fois moins).

  • Il est également possible d’obtenir Lightroom à moitié prix. Le simple fait d’être étudiant (lycée, université, IUT, rmetc.) vous permet de l’obtenir a 50% du prix de vente public, il vous faut un justifucatif (carte d’etudiant, cerificat d’inscription). Donc vous pouvez l’avoir pour seulement 73€ (environ). Allez sur le site d’Adobe pour plus d’infos. Ça vaut vraiment le coup 🙂

    19 juin 2014
  • Super article. Merci pour cet engagement, clair et précis. En effet, dans tous ces produits, c’est la jungle d’autant plus qu’il y a recoupement entre toutes les fonctions des uns et des autres. J’utilise ACDSee depuis de longues années, j’ai « monté » de version et en suis à ACDSee Pro 7, qui fait aussi bien le catalogage très complet qu’une équivalence absolue avec Lightroom 5 pour le post traitement. Cordialement, à tous, Alain

    19 juin 2014
  • Pour info, Adobe propose une réduction absolument énorme pour Photoshop pour les membres de la fédération photographique française…
    Dernier article de Franck : Journee peche en mer au Guilvinec

    19 juin 2014
  • Bonjour,
    Tous ces logiciels cités (payants ou gratuits)ont je n’en doute pas des qualités indéniables, mais je suis surpris de ne voir aucun commentaire sur the GIMP ? Ai-je loupé quelque chose ?
    Personnellement je l’utilise et en suis satisfait même si parfois je me perd dans ses « méandres »
    Toutefois les tutos sont nombreux et apportent la solution recherchée ce qui est bien pratique. C’est pour moi un bon gratuit !

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent,

    Merci et félicitations pour cette belle synthèse. Etant sous Mac, personnellement j’utilise Aperture. De mon point de vue, son point fort est le classement des photos, avec une fonction de reconnaissance des visages qui fonctionne vraiment bien. Même s’il est bien doté pour le développement global des fichiers RAW, Aperture souffre toutefois de petites lacunes pour les retouches locales. J’ai trouvé la solution en utilisant les plugins de Nik Software qui sont franchement puissants pour les retouches locales, avec la technologie U-Points.

    Sébastien

    Galerie de Sébastien: http://www.nahtogram.fr

  • Bonjour Laurent

    Je connais bien Lightoom et Dxo v9.5 sans parler de la nouvelle passerelle offerte entre ces deux géants.

    Pour le tout gratuit daminion me semble être une bonne alternative à xnview

    Tu as raison d’insister sur la différence entre retouche et développement.

    A noter que DDP est le seul à exploiter les metadonnées cryptées comme les styles d’images, l’affichage des collimateurs etc

    Encore bravo pour ton article mais qui mériterait à être complété par un sujet important dans le flux de travail: la sauvegarde des archives tel que le propose le géant américain: Lightroom.

    19 juin 2014
  • Étant entièrement sous Linux, j’ai pour ma part trouvé un petit ensemble qui me convient très bien : Digikam pour le cataloguage, Lightzone pour le reste, très rarement secondé par GIMP. Lightzone en est un pas si connu, mais qui mérite d’y jeter un petit oeil, ne serait-ce que pour son approche bien différente des autres logiciels. Il convient amplement à mes besoins de photographe amateur, assurant bien les tâche de retouche comme de développement RAW.

    Petit plus : il est sous licence BSD.

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent,

    il manque dans les logiciels de retouche, un excellent logiciel gratuit, bien plus intuitif et léger que PS ou The Gimp et largement suffisant pour des photographes : Paint.net.
    A ne surtout pas confondre avec Pain de Microsoft, ce logiciel n’est compatible qu’avec windows (mini windows 7SP1 pour la derniere version encore en beta, xp sp3 pour la version précédente)
    Très complet et rapide, il gere les calques et dispose des fonctions principales necessaire à la retouche.
    Il est largement possible de le compléter grâce a la grande collection de plugin gratuit disponible sur leur forum.

    voici le lien : http://www.getpaint.net/

    19 juin 2014
  • Bonjour,

    4eme lecteur sous GNU/Linux.
    Pour ma part :
    -/ RawTherapee (j’ai regardé mes premiers « tuto » sur ce site !) pour le developpement.
    Darktable manque d’ergonomie sur certaine fonctionalité (la rotation par exemple) à mon gout, par contre, la gestion du bruit est de mémoire meilleur que sous rawtherapee…

    -/ Shotwell pour gérer la bibliothèque : on retrouve les classiques (les notes, les etiquettes, les regroupement par évenement, de la retouche ultra basique, le moteur de recherche est pas mal)

    -/ Gimp pour les retouches avancé si vraiment on veu se faire plaisir.
    Pour ma part, je pense que je serais perdu sous photoshop car tout est question d’habitude et je suis habitué à gimp…

    merci pour ce nouvel article.

    19 juin 2014
  • J’utilise Lightzone pour le développement et en suis très satisfait. Pourquoi n’apparaît-il pas dans votre liste ?

    19 juin 2014
    • Bonjour Eric,

      Parce que justement, ce n’est pas censé être une « liste », mais une sélection (forcément subjective) des différentes solutions à disposition. Si j’en donne trop, le lecteur néophyte (auquel est majoritairement destiné cet article), sera finalement perdu et ne saura pas quoi choisir.

  • Pour les « Linux » il exite aussi DIGIKAM, excellent à mon goût qui permet d’importer directement depuis un APN, de noter les photos, de la classer, de créer des albums, de mettre des étiquettes et j’en passe…

    19 juin 2014
  • Merci Laurent pour les infos sur les logiciels
    de retouche. Personnellement,j’utilise Photoshop
    Élément 11 et je suis satisfait des résultats
    que j’obtiens. J’entend souvent parler autour de
    moi des performances de Lightroom et je me
    demandais si l’achat en valait la peine. Avec les
    précisions que tu as données, je suis plus en
    mesure de faire un choix adapté à ce que je veux
    faire avec mes photos.

    Bonne journée et au plaisir.

    Guy B.
    Québec

    19 juin 2014
    • Bonjour Guy,
      Si tu veux être sûr, fais l’essai gratuit pendant 30 jours comme le permet maintenant Adobe 🙂

      • Bonjour Laurent
        je n’arrive pas à acheter Lightroom à 130 euros le site Adobe me propose uniquement l’abonnement à 12 euros par mois cela fait très cher 140 euros par an

        17 mai 2016
  • Bonjour à tous,
    Merci Laurent pour cet article que je souhaiterais compléter.
    Personnellement, j’utilise Cyberlink Photodirector 5 Ultra qui permet les retouches, les classements, le traitement des RAW et qui se rapproche ergonomiquement de Lightroom.
    Son coût est de l’ordre de 100€ et tourne en 64bits depuis cette nouvelle version.
    J’en suis très satisfait. Au départ, je l’ai pris à la place de Lihtroom car il était proposé en promo grâce au magasine Nature & Image (35€TTC)-désolé promo terminée;o(-. Par ailleurs, avec ma vieille config de 3Go de RAM, Lightroom faisait trop ramer mon PC!!!

    A titre informatif, si vous voulez tester Photodirector, pensez dès le début à aller dans les paramètres pour augmenter la taille du cache afin d’éviter le plantage du logiciel si vous importez une grosse collection d’un coup. Une fois ce réglage effectué, no soucy

    Voilà, voilà… et bonne journée

    19 juin 2014
  • Excellent article, merci ! Mais une petite correction : contrairement à ce qui est écrit, Photoshop Elements comporte bien un module Organizer, c’est même la moitié du package…

    19 juin 2014
  • Bonjour,

    J’utilise ViewNX 2 (logiciel fourni gratuitement par Nikon) pour le développement RAW et le catalogage ainsi que beaucoup plus rarement Gimp pour la retouche.

    Après avoir longtemps hésité pour un logiciel plus performant (notamment au niveau du débruitage) comme Capture NX 2 ou DxO, je suis rester avec ces deux logiciels qui me suffisent amplement : je préfère passer plus de temps sur la prise de vue que sur le post-traitement.

    19 juin 2014
  • Merci pour les infos.
    Je vais essayer lightroom …
    Cordialement

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent,
    Pour compléter l’information des logiciels de développement, et pour compléter le message d’Yves, chez Nikon, Nikon Capture NX2 existe toujours mais n’est plus mis à jour. Une version bêta (Nikon Capture NX-D version 0.9.1) est disponible gratuitement… en anglais (rrrhhhhaaaaa). La version « public » stable ET GRATUITE doit normalement sortir en juillet, sans les U.points…
    Affaire à suivre
    Merci pour tous les conseils que tu prodigues !
    Jean-Michel

    19 juin 2014
  • Contrairement à ce que vous pourriez penser. Beaucoup de personne utilise Linux… Merci de penser à eux.

    19 juin 2014
    • Pour moi (Linux Mageia 4-64 bits interface KDE):
      – RawTherapee
      – Digikam
      – Gimp
      coût: 0 € qui dit mieux?
      il existe d’autres solutions selon l’interface (pas mal ont été citées dans les commentaires précédents)

      19 juin 2014
      • Je suis vraiment surpris et plus que ravi de voir tant de linuxiens se manifester ! D’habitude, je suis le seul à passer pour le marginal de service…

        20 juin 2014
      • Pour moi (Windows 8 64 bits interface Metro UI):
        – WiewNX2
        – Picasa
        – Gimp
        coût: 0 €

        Dès que mon budget me le permettra :
        – Lightroom

        J’ai eu la chance de voir une démo effectuée par un pro, cela donne envie de rater ses photos pour mieux les corriger 😉

        4 août 2014
    • Bonjour Luc,
      J’espère que c’est une blague, car il y a dans cet article de quoi faire son flux de travail complet sous Linux 😉 (ainsi que d’autres logiciels ajoutés dans les commentaires : Digikam, Lightzone, Darktable, etc.)

  • Merci Laurent pour « encore » un article complémentaire à la formation. Clair et simple. je vais donc essayé RawTherapee et Lightroom 5 (1 mois gratuit) pour me faire une idée.
    Par ailleurs j’utilise déjà Picasa avec google+, Gimp, Xnview… si Lightroom peut remplacer Gimp et Xnview ça simplifi un peu.
    A bientôt et encore merci

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent
    Cet article tombe pile-poil, car j’hésite a acheter Lr 5, j’ai la version essai pour encore quelques jours.
    Cela dans les gratuits, il y a aussi  » les retouches photos  » en ligne, certes je n’en ai pas trouvé qui développe les RAW, mais j’aime bien http://pixlr.com/
    On peut y faire des retouches rapides avec quelques effets, mais aussi faire du local (un mini Photoshop ).

    PS: j’utilise aussi Photoshop Elements 8 et je confirme que l’on peut bien organiser, trier, noter ses photos.

    19 juin 2014
    • Bonjour Jérôme,
      Les possibilités sont quand même largement inférieures par rapport à un vrai logiciel 😉

  • Bonjour, article très intéressant qui permet d’en savoir un peu plus pour choisir un logiciel de retouches.
    Merci.

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent
    Comme d’habitude un article très clair. Et je ne l’ai lu qu’une fois en vitesse. Mais justement : vous ne parlez pas des logiciels fournis par le constructeur. Par exemple Canon Zoombrowser EX, puisque j’ai du Canon. J’ai aussi Raw Therapee (sur vos conseils). Canon est très simple, et pour les retouches de base il me parait OK. Raw T. n’est pas d’une simplicité folle ou alors il faut s’habituer longtemps. Et je pense que Nikon, Olympus, etc… proposent eux-aussi des logiciels de traitement.
    Donc : qu’en pensez-vous ?

    Merci. Bonne journée.

    19 juin 2014
    • Bonjour !

      Comme je l’ai dit dans l’article, si je ne parle pas des logiciels constructeurs, c’est parce qu’ils sont en général très limités et ne permettent pas de faire du développement de manière aussi avancée que les solutions dédiées.

  • Ca compte Instagram ?

    *se barre en courant en agitant une pancarte sur laquelle on peut lire « pas taper pas taper »*

    (=^-^=)/
    Dernier article de M. Ouistiti : Je déteste la SNCF !

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent,
    Et merci pour cet article complet.
    Concernant les outils de tri, catalogage… j’ai longtemps utilisé Xnview jusqu’à ce que je découvre un outil plus complet et très performant : Faststone Image Viewer et Faststone Image Recizer.Ce logiciel lit très rapidement les Raw, permet de faire des retouches avec les commandes Niveaux (Avec ses trois curseurs), Courbes, permet d’activer le CMS (Gestion des couleurs), de corriger la netteté, de traiter par lots…etc. Et il est GRATUIT, paramétable en français.
    Animateur photo dans 2 associations, je l’ai utilisé dans le cadre d’initiations et il a donné entière satisfaction aux utilisateurs.
    Associé à GIMP, on dispose de 2 outils performants.
    Jacky

    19 juin 2014
  • Merci Laurent pour toutes ces info

    19 juin 2014
  • Salut Laurent,
    Merci pour ce petit récapitulatif.

    Quelques remarques
    « Evidemment, pour certains payer pour un logiciel n’est pas envisageable »

    Ce n’est pas tant une question d’argent que de valeurs morales, certains (Mac, Windows Ligthroom, Toshop Acedesse) sont des OS/logiciels privatifs. D’autre (Rawtherapee, Darktable, Gimp, Linux) sont des OS/logiciels libres et open-source que l’on peut partager, utiliser sans limitation et,pour les meilleurs d’entre nous (dont je ne suis pas), des logiciels que l’on peut améliorer dans l’intérêt de tous.

    « est-ce qu’elles sont aussi bien que les logiciels payants ? Le plus souvent, non : il n’y a pas de secret, on en a toujours pour son argent »

    En es tu bien sur ? Personnellement j’estime que le rapport qualité/prix est toujours en faveur de l’open-source: mathématiquement X(qualité) divisé par 0 €(prix) tends vers l’infini ! 😉

    Concernant XnView, la version compatible Linux/Mac/Windows est XnViewMP (pour MultiPlateforme) XnView n’est que pour Windows. Il n’est hélas pas open-source stricto-sensu, mais excellent malgré tout

    Pour Darktable, hélas non compatible Windows… Certe, MAIS il est open-source ce qui signifie que quiconque en ayant l’envie (et les compétence) peut s’emparer du code source et l’adapter à l’OS du mal [Redmond (Virginie/USA)]. C’est là qu’est la force du libre, l’ouverture laisser à tous. Allez donc essayer d’adapter LightRoom pour Linux ? Qui vous fournira les sources ?

    Voila voila, un peu trollesque comme message, mais j’ai pas pu résister 😉

    Freddec pour qui le quator gagnant est Gnu/Linux Debian – RawTherapee – Gimp – XnViewMP

    19 juin 2014
    • Bonjour Fred,

      J’ai longtemps tourné sous Linux, avec du 100% libre (ce que je ne fais malheureusement plus maintenant pour pouvoir utiliser des logiciels performants qui ne posent aucun souci comme Lightroom, Premiere Elements, etc.)

      Je suis d’accord avec toi sur le fond, mais note que je n’ai pas dit « le rapport qualité/prix est meilleur chez les logiciels payants ». J’ai parlé de qualité tout court 😉
      Clairement, les logiciels de développement RAW payants sont au-dessus des libres et gratuits. J’aimerais bien que ce ne soit pas le cas, mais c’est un fait indéniable.
      Et on ne peut pas le reprocher au libre : Adobe a l’argent pour payer suffisamment d’ingénieurs pour bosser sur le logiciel, c’est bien normal qu’il soit meilleur.

      Il arrive simplement un moment dans la pratique photo où on veut bosser avec la meilleure solution possible, quitte à payer 🙂 (et à accepter une licence fermée, m’enfin j’ai rarement vu des logiciels payants, open source et viables financièrement 😉 )

  • Salut Laurent très bon article qui permetra (c’était ton but je pense)de s’y retrouvé.
    Merci Laurent
    p’titJo

    19 juin 2014
  • Je n ai pas encore développé de fichiers raw,mais je posséde le logiciel Digikam.Que pensez vous de ce logiciel?Pour moi je pense qu il n est pas trop mal et en plus il est gratuit et compatible windows

    19 juin 2014
  • Excellent article merci

    19 juin 2014
  • Darktable est le meilleur des logiciels open source et de loin !

    19 juin 2014
  • bonsoir

    peux t’on acheter directement en telechargement Lightroom 5 sur le site d’adobe sans passer par un site marchand (fnac…etc)

    merci

    19 juin 2014
    • Oui bien sur,d’ailleurs les liens sont fournis plus haut 😉

      Cela étant je conseils quand même de tester le logiciel avant de l’installer car il demande tout de même une bonne configuration,suivant la masse de photos à gérer 😉

      19 juin 2014
  • Merci pour cet article !

    Personnellement je suis un adepte de GIMP ! J’ai beaucoup galéré au début, mais petit à petit je me suis habitué, et au final il remplit amplement ses fonctions ! Il suffit de chercher, il y a un paquet de bons petite tutos, et découvrir soi-même !
    Dernier article de Baptistin : Voyez différemment.

    19 juin 2014
  • Pour info ACD See est dispo sous Mac également. Je ne l’ai pas trouvé exceptionnel, je préfère Picasa pour le cataloguage.
    Et DxO Optics Pro 9.5 pour le post-traitement.

    19 juin 2014
  • Bonjour! Merci pour ce tuto qui tombe fort à propos! Je me suis mise au développement photo récemment et j’utilisais gimp. Voulant passer au format raw, j’avais installé rawthérapee sur mon ordi. Mais l’interace m’a l’air tellement compliqué, que je n’arrive pas a me lancer. Du coup, il faudrait me lancer plutôt sur lightroom? Franchement, c’est compliqué ; le coup d’investissement est tellement lourd qu’on ne veut pas faire les choses pour rien…

    19 juin 2014
    • Personnellement j’utilise RawTherapee (sous Linux) et comme ce logiciel n’est pas encore trés populaire il n’y a pratiquement pas de tutos. Alors je regarde les Tutos LR gratuits (sur tuto.com par ex) et je n’ai pas vraiment de difficulté à les transposer sous RT.
      A ce que j’ai pu constater, les deux interfaces sont assez proche l’une de l’autre.
      Si tu débuter et que tu « rames », autant « ramer » dans l’Open Source (=gratuit)

      20 juin 2014
    • Bonjour Aurélie,
      Pourquoi ne pas télécharger la version d’essai de Lr5 via le site d’Adobe ? Cela te permettra de voir comment le programme fonctionne, de tester ses fonctionalités, pour mieux te rendre compte de l’intérêt cet investissement. Tu peux regarder quelques tutoriels de base disponibles gratuitement sur youtube pour vite apprendre à utiliser Lr durant ta période d’essai !
      https://www.flickr.com/photos/yvessouris/

      20 juin 2014
  • Bonjour Laurent

    Pour ceux qui débutent en post-traitement, il n’est pas toujours simple de choisir quel logiciel utiliser. Pour moi, la démarche a été d’en essayer plusieurs. Ça prend du temps mais cela ma permit vraiment de choisir celui qui me convient. Avoir un bouquin sur la démarche en post-traitement qui soit indépendante du logiciel employé est un réel plus. Pour ma part, j’ai acheté « Retouchez vos photos pas à pas » d’Anne-Laure Jacquart. Je le trouve excellent. Je pense que tout l’art de la retouche est de savoir analyser sa photo et de déterminer les ajustements à réaliser. Pour une photo donnée, il n’existe pas de rendu idéal. Cela dépend de sa sensibilité personnelle et de l’intention souhaitée.

    19 juin 2014
  • Bonsoir, j’ai lu avec beaucoup d’attention votre article, pour ce qui est de capture NX2 ils s’arrête les misent à jour du logiciel il et remplacer par capture NX D qui est gratuit il y a tous les réglages de base comme l’expo le contraste…
    D’après ce qu’il ce dit sur le net ils ont signés la mort de NX2 car il ne travaille plus avec nik software qui maintenant travaille avec Google

    19 juin 2014
  • Bonjour Laurent,

    Très bon article comme d’habitude. Je me suis remis à la photo depuis quelques mois avec mon vieux Nikon D40 grâce à ton excellent site et j’essaye d’appliquer tout ce que je lis sur ton blog.
    Pour ce qui est du postraitement j’utilise pour le moment Iphoto et photoshop (très rarement) et ça me va très bien.
    Je pense passer à lightroom dans quelques temps car je suis sur que se sera un bon investissement. En plus je sais que c’est un logiciel qui pourra durer 5 à 10 ans sauf évolution majeur.

    19 juin 2014
  • L’article est très intéressant et il décrit simplement les fonctions de chaque logiciel de retouche. J’utilise Photoshop éléments 12car la version pro est encore trop chère pour mon budget. J’ai aimé en préalable les conseils des retouches et développement et uniquement ceux que nous devons utiliser. Merci pour tes conseils avises et pro.

    19 juin 2014
  • Philippe, tu écrit:
    « Je pense passer à lightroom dans quelques temps car je suis sur que se sera un bon investissement. En plus je sais que c’est un logiciel qui pourra durer 5 à 10 ans sauf évolution majeur »

    Si tu utilise un logiciel pendant 5 ans sans avoir à payer pour une mise à jour , c’est déja exceptionnel,10 ans sans repayer, c’est du rêve.
    Hélas la politique d’ADOBE, le créateur de LR et Photoshop est d’obliger ses clients à payer pour continuer à utiliser leur logiciel .
    Un exemple, avant j’avais Photoshop CS5, suite à l’achat d’un nouveau reflex canon, mes fichiers RAW ne sont plus reconnus par cette version, et il me faudrait acheter la version CS6.
    Du coup, je suis passé à Light Room et … ce fut le coup de foudre.Même si je suis conscient que d’ici 5 ans il me faudra cracher au bassinet, ou pirater une nouvelle version (Aucune difficulté pour ce faire, voir le nombre de versions craquées de Photoshop CS qui circulent).

    Bref, je comprend la position des amateurs de logiciels gratuits, avec mises à jours gratuites, en réaction aux excessives des mises à jours payantes trop fréquentes des grosses boites type Microsoft ou Adobe.

    19 juin 2014
    • Oui, effectivement, espérer se passer de mise à jour pendant 5 à 10 ans serait miraculeux. Cela dit, tant que tu ne changes pas d’appareil, tu peux garder ton Lightroom actuel. Et la mise à jour est à environ 70€ en général, ce qui reste déjà plus correct 🙂

  • tres bon article merci Mr laurent.

    20 juin 2014
  • Bonjour tres bon article merci laurent.

    20 juin 2014
  • Merci, encore un bel article.
    Moi j’utilise RawTherapee qui me convient bien (d’ailleurs il est bien décrit)_, mais ce qui manque le plus c’est le traitement par zone.

    Sinon pour la gestion des photos ce que je trouve dommage c’est que chaque logiciel utilise son propre format pour stocker les infos d’étiquettes, étoiles,…. Et lorsqu’on veut changer, il faut tout recommencer.Très (trop) peu propose d’enregistrer ces infos dans la photos, et d’une manière standard 🙁

    20 juin 2014
  • Toujours intéressant de relire cet article avec ses petits rafraichissements.

    Je voudrais cela dit ajouter une petite nuance. Sur Photoshop Elements 12 (je ne sais pas si c’est le cas pour les autres versions), il y a un module Organizer. Il remplit les mêmes fonctions que Lightroom en un moins moins performant à mon goût mais pour ceux qui ne peuvent pas installer Lightroom, le manque pourra être comblé.

    Voilà. A bientôt, en attendant de lire un autre de tes articles

    20 juin 2014
    • Je corrige ça 🙂 C’est juste que ça m’avait paru quand même nettement moins ergonomique.

      • C’est vrai, il est vraiment moins ergonomique. Mais il ne serait pas tout à fait juste de dire qu’il ne propose rien. Après chacun se fera sa propre idée.

        Nous autres contributeurs ne donnons que nos avis 🙂

        21 juin 2014
  • Bonjour,
    j’ai eu « la chance de me procurer PH CS6 » et Camera Raw 8, j’avais déjà Lightroom 5 et pas mal de tuto pour les 3 logiciels.
    Mon problème actuellement ,un parmi tant d’autres, est de commencer à classer mes photos, j’en ai beaucoup trop . Cela fait 5 ans que je pratique la photo d’une manière assez assidue , je suis naturaliste à la retraite . Maintenant j’ai besoin « de rationalité », c’est pour cela que je me suis rapproché de ta formation, j’ai également beaucoup ( « trop ») de revus et magazines dédiés à la photographie. J’attends beaucoup de cette formation pour mettre ,comme je le constate dans cet excellent article ,comme d’habitude, pour mettre de l’ordre dans ma pratique. j’ai travaillé e priorité à l’ouverture A, et en M,et en raw +jpeg Je ne maîtrise aucun des logiciels. Merci

    20 juin 2014
  • salut laurent ,
    J’utilise corel paintshop pro x6 64 bits et en suis pleinement satisfait .
    Je suis surpris qu’il n’y ait pas un mot sur ce logiciel qui est pourtant le principal concurrent de Photoshop 🙁
    Le logiciel Facefilter (offert avec corelx6) permet de créer des effets dignes des catalogues avec une simplicité déconcertante .
    Amicalement et j’en profite pour vous remercier pour tous vos articles qui me font avancer dans ma passion . (J’ai un spot idéal pour la photo : la presqu’île de quiberon)

    20 juin 2014
  • Il manque PhotoDirector5, un clone de Lightroom très intéressant et Fastone Image Viewer en gratuit
    Je site aussi Beatune pour les portraits
    Ainsi que MICE (pour Microsoft Image Composite Editor) pour les diaporama
    Enfin JPEG Mini pour réduire sans perte ces belles photos

    20 juin 2014
  • Pour les Nikonistes une nouvelle version de Capture Nx vas sortir bientôt entièrement gratuite sous le nom de Capture NX D.
    Cette nouvelle version vas combiner les fonctions de View NX et Capture Nx plus de nouvelles fonctions.

    Une version Beta en anglais est dejas disponible en attendant la version stabilisé a ce lien :

    http://www.nikon.fr/fr_FR/press_room/press_presentation.page?ID=templatedata%5Cfr_FR%5Cnews_article%5Cdata%5CBV-PR-Capture-NX-D-25022014

    20 juin 2014
  • merci pour tous ces logiciel j’ai déjà installé RawTherapee en suivant tes conseils j’espère en tirer profit
    merci encore à bientôt

    20 juin 2014
    • Merci Laurent toujours sur la brèche…et réactualisant !
      Je ne te suis pas toujours, trop d’activités diverses, mais j’aime beaucoup tes interventions et ta faconde.
      Je voudrai signaler que pour les débutants(et un peu fauchés) il y a Photofiltre gratuit qui gère les calques, a le détourage etc…
      Celui qui n’est pas encore sur les RAW peut s’exercer pendant un sacré bout de temps avant d’avoir épuisé le sujet !
      Par conte pour les RAW on trouve le même module(Camera Raw) à peu de choses près dans Photoshop, Lightroom, Photoshop elements…
      J’ai du mal à suivre les raisonnements de ceux qui veulent de la photo de qualité; un réflex de bonne qualité + les objectifs on est vite à 1500/2000 €…
      Et on mégote pour des super logiciels à 100 voire 200 € ? Cherchez l’erreur…
      Je suis avec CS6 que l’on pouvait avoir facilement pour pas cher en adhérant à un photo-club affilié FPF on amortit vite la cotisation !
      Camera Raw est super puissant et je n’en ai pas encore fait le tour…
      Vouloir comparer le catalogage de Lightroom avec ceux de PSE ou autres est une grave erreur ; on est prisonnier des indexations et catalogages avec la plupart pas avec Lightroom.
      Mais c’est une longue histoire qu’il faudrait travailler en profondeur !
      En tout cas nombre de pros et non des moindre utilisent Lightroom pour la qualité mais surtout pour la rapidité !
      Quand on utilise Bridge (de photoshop) on a vite compris la différence, alors les autres…
      Voilà je suis un peu touffu ou brouillon mille excuses si c’est le cas.
      Je suis en « vacances » et voulais intervenir.
      Et d’accord avec toi si on en veut pour son argent, il faut y aller !

      20 juin 2014
  • je démarre la photo que très récemment. Et même si j’ai très vite compris l’utilité du raw, je n’ai pas encore pu tester bcp de logiciels, et en effet entre la retouche et le développement simple, il y a un monde. surtout au niveau de la prise en main des logiciels. Pour ça je contredis un peu ton avis sur Silkypix. Il a l’avantage d’être fourni avec certains reflex (donc « gratuit ») et plutot simple à prendre en main. Qui plus est il remplit les fonctions que tu décris dans ton paragraphe « le développement raw » en quelques clics notamment avec des ajustement prédéfinis ou des profils faciles à créer et enregistrer. Pour un amateur comme moi c’est un excellent premier pas dans le développement RAW, qui effraie beaucoup au premier abord. Je pense qu’il vaut le détour et permet de comprendre les bases avant de passer à autre chose de plus complet.

    Merci pour ton article, qui me conforte en tout cas dans l’idée de passer sur lightroom.

    20 juin 2014
    • NB : juste pour indiquer à Claudevincent qu’il ne s’agissait pas de comparer le catalogue de Lightroom avec celui PSE mais simplement d’indiquer qu’il existe une possibilité de catalogage sous PSE pour ceux qui ne peuvent pas installer Lightroom. Rien de plus…

      Je ne fais pas l’amalgame (j’ai les deux donc je sais ce qu’ils valent)

      Pour ce qui est du reste, cela vaut vraiment le coup de payer un peu pour avoir du très bon et on le voit sur le rendu final des photos

      Bye

      21 juin 2014
      • Très juste Loovens.
        Ce que je voulais dire c’est que si l’on « s’embarque »dans une classification, ou catalogage, LR est vraiment le top et ne « coince pas » l’utilisateur comme la plupart des autres logiciels qui ont un système « propriétaire » non exportable en dehors du produit.
        J’en connais dans ce cas. Des années de classification mis à mal…
        Le prix de Lightroom est très rentable et largement justifié dans sa spécificité. Et souvent il y a des promos.
        Si on se contente de traitement et/ou retouches le choix est bien plus large. Et les gratuits sont un bon palier de départ.

        21 juin 2014
  • je travaille depuis 10 ans avec photoshop ver 7.0 qui n’existe plus.
    Ma question est vais-je avoir un réel avantage d’aller vers ligtroom 5?
    Bravo pour la comparaison entre les différents logiciels.
    Merci à vous, Laurent

    21 juin 2014
  • Bonjour Laurent, bonjour à toutes et tous
    Nombreux ici sont ceux qui parlent et louent GIMP.
    Moi, je l’ai essayé : il est beaucoup trop compliqué pour ma petite cervelle. J’ai laissé tomber. Hier, en vous lisant, j’ai ré-essayé : pas moyen d’obtenir quoi que ce soit.
    Certains disent qu’il faut s’habituer. OK sans doute. Mais moi je veux avoir un logiciel utilisable rapidement !
    Il est sans doute très bien, je vous crois. Mais il faut le rendre simple !
    Bonne journée à tous.

    21 juin 2014
    • Qu’est ce que tu essaye de faire avec?
      Pour de la photo, un logiciel de traitement Raw te servira beaucoup plus pour améliorer le résultat avec tes prises de vues.
      GIMP peut surtout servir pour gommer des morceaux, corriger les yeux rouge, faire des montages…

      NB j’ai pas considéré le traitement Raw dans Gimp avec UFRaw dans ma réponse car l’article n’en parle pas. Ce plugin permet un traitement raw basique…

      21 juin 2014
    • Bonjour Humber,
      Un logiciel très simple et assez intuitif ! « OloneoPhotoEngine » il n’est probablement pas de la trempe de Lightroom et consors mais suffisant pour faire pas mal de choseS

      21 juin 2014
  • Bonjour Laurent, je crois que je vais me laisser tenter par Lightroom un de ces jours.
    Question : est ce qu’il y a des logiciels de traitement de raw sur Ipad ?

    21 juin 2014
  • Bonjour Laurent,
    En tant qu’ex professionnel, si mes ressources peuvent aider, c’est avec joie que je les partagerais.
    Je te mets ci-joint une petite réflexion générale. Tu en prends ce que tu veux si tu en as besoin.
    Bonne continuation.
    Patrice

    21 juin 2014
    • Apprendre à être photographe

      Vous choisissez l’appareil qui vous convient ou convient à vos finances. Sauf à vouloir concurrencer les professionnels (ou à se faire un gros plaisir), il n’est pas besoin d’investir dans du matériel qui ne vous sera pas utile à la hauteur de ses performances. Personnellement, je n’imagine pas de se payer le dernier Nikon pro avec un objo hors de prix ou un Leica M pour photographier la petite famille ou un coucher de soleil.
      Lorsque vous avez acquis l’objet désiré et à condition de vouloir vraiment s’en servir, il faut vous y habituer. Il faut vivre avec, le manipuler même sans faire de photos pour s’habituer à son volume, son poids, sa prise en main, le retourner dans tous les sens. Il faut ne faire qu’un avec l’appareil, comme un musicien avec son instrument.
      S’il s’agit d’un reflex, ne pas perdre et passer son temps à retirer et remettre l’objectif : une baïonnette est fragile et bonjour la poussière. Il faut s’en servir.
      Quelque soit le type de photographie choisi, définir les besoins en terme de sensibilité Iso et ne plus en bouger pendant un bon moment. Ne pas utiliser les systèmes de « brackettage » (encadrement de l’exposition). Quand on maîtrise son appareil et qu’on acquiert l’habitude de faire des photos à une sensibilité choisie et imposée par les besoins et les conditions. Changer de sensibilité demande de s’y habituer. Il faut limiter ses choix de sensibilité seulement en fonction de ses besoins. Savoir se servir de la cellule incorporée demande de l’interpréter et d’apprendre à ajuster les paramètres vitesse/diaphragme. Faire simple est gage de réussite.
      Aux admirateurs de Cartier Bresson : il faut savoir que ce genre de photos nécessite rapidité et instinct. Toutes les photos de HCB furent faites au 250è entre F8 et F16 au 35 mm sur de la 400 Iso. La mise au point était réglée en hyper focale (répartition de la profondeur de champ dans la zone d’activité : 3 à 10 m). Le fait de porter un appareil à l’œil ne vous trahira pas plus que si vous portiez une boîte d’allumettes. C’est le geste qui trahi, pas l’appareil. Avec un appareil préréglé, vous gagnez en vitesse et en discrétion et vous êtes net à tous les coups. La photo doit déjà être dans votre tête avant d’appuyer sur le déclencheur (ce n’est pas le matériel qui fait la photo, c’est vous !).
      Pour les longues focales, c’est un autre « sport ». D’abord votre vitesse doit être sensiblement équivalente à la longueur focale. Ex : avec un 200 mm = 250è seconde pour une scène qui ne bouge pas.
      Pour les photos sportives, sachez que vous serez handicapés par le fait même de ne pouvoir avoir accès aux bons endroits, comme les pro. Pensez à négocier avec les organisateurs de l’épreuve sportive avant la compétition. Les résultats que vous voyez dans la presse spécialisée sont le travail de professionnels très aguerris qui disposent du matériel nécessaire (télé de 300 ou même 600 mm à grande ouverture (f2,8 ou f4) : tennis, foot, moto). Ça nécessite un entrainement d’enfer ! A défaut du matériel et de l’expérience, « couvrez » l’événement d’une autre façon, d’un autre angle (ambiance). N’utilisez pas de flash !
      Quoique vous fassiez comme photos, réagissez en professionnel sûr de lui. La photo est aussi une question de confiance en soit.

      21 juin 2014
      • Merci Patrice !

        Ton commentaire viens de me faire progresser d’un bon comme il y a longtemps que je n’avais pas progresser en photo !

        Ceci dit, pour les ISO, penses-tu vraiment que l’on ne peut pas se permettre d’utiliser l’ISO-Auto avec la dernière génération de capteur ? Surtout en photo sportive ou animalière. Car bien souvent une photo avec du grain vaut mieux qu’une photo flou…

        Penses-tu vraiment que l’on ai besoin d’un entrainement plus important pour la photo sportive que pour la photo animalière ou la macro par exemple ?

        25 juin 2014
        • à part pour la balance des blancs qui se récupère au développement du fichier RAW, il n’est jamais bon de laisser l’appareil décider à ta place. Lorsque la situation se complique, ton boitier va monter dans les ISO pour compenser l’un des deux autres paramètres qui composent le triangle ISO/Ouverture/Vitesse. ça va générer du bruit d’une part, mais ça va aussi faciliter la vie de celui qui n’aura pas à réfléchir à ce qu’il pourrait faire d’autre pour éviter de monter les ISO (trépied, flash…)
          pas bon ça, pas bon!
          Dernier article de Photard26 : L’HYPERFOCALE

          9 février 2015
  • Pour Laurent, hip hip hip… 😉

    Bonsoir,
    Bravo pour cet article très intéressant et surtout très clair (une fois encore).
    J’espère que tu disposes d’actions Adobe car en ce qui me concerne tu m’as convaincu de rejoindre le côté obscur de la Force ! 😉
    @+

    21 juin 2014
  • Merci beaucoup pour cet article qui, encore une fois, permet de recadrer simplement mes idées.

    Pour ma part, j’utilise Lightroom mais j’avoue avoir besoin d’une bonne formation afin de l’utiliser au mieux des capacités que ce logiciel offre !

    22 juin 2014
    • Bonjour,

      Les fichier générés par le CANON 70D au format RAW (.CR2) propriétaire.
      Cela signifie t-il que Ligthroom ne peut les développer ?

      Merci

      22 juin 2014
      • Seuls les logiciels propriétaires n’ouvrent que les fichiers RAW du format propriétaire.
        J’espère que LightRoom n’ouvre pas que les fichiers issus d’APN Adobe…(humour ;-))

        23 juin 2014
  • Bonjour Laurent,
    merci pour tes bons conseils !
    juste une question: j’ai un vieux photoshop (6), un peu lent mais qui fait le boulot… en lisant ton article j’ai bien envie d’essayer lighroom, y a t’il un interet à investir ? propose t’il plus que les version de vieux routard ?
    merci de ta reponse !

    24 juin 2014
  • Merci pour cet article dont le seul paragraphe sur le format RAW m’a convaincu de l’adopter. Tu as sur trouvé les mots là ou des collègues, plus avancés que moi en photographie, n’avaient pas réussi.

    Et je me rend compte, que j’ai déjà des outils (gratuits) parmi ceux que tu conseille (gimp, picasa). Pour une novice je vois que je ne me suis pas trop trompé. Et avec les débuts de la formation, je commence à voir les limites (de mes photos, je m’en doutais, et des logiciels)

    Et comme tu dis, je vais tester (1 mois pour lightroom c’est énorme!).

    24 juin 2014
  • Bonjour,

    Je suis également sous ubuntu, après avoir essayé plusieurs solutions, aujourd’hui j’ai stabilisé mon flux de travail avec les outils suivants:

    – RawTherapee pour le développement RAW. La dernière version avec le filtre dégradé gris apporte un vrai plus.

    – XnViewMP pour la visualisation et remplir les champs IPTC/XMP sur des lots de photos. Rapide et efficace cet outil.

    – Digikam pour le catalogage, mettre des étiquettes, géolocaliser manuellement des photos. Mais je trouve que la taille des vignettes est trop petite. C’est pourquoi j’utilise en complément XnViewMP.

    – GIMP pour des retouches

    – Outils perl: pour renommer les photos et géolocaliser des photos automatiquement avec des fichiers gpx.

    Etre sous Linux ne veut pas forcément dire que l’on veut que des logiciels gratuits. Je serais prêt à acheter un LightRoom ou un DxO sous Linux s’ils existaient (sans passer par wine ou une machine virtuelle…)…
    La société Kolor propose ses outils (Autopano,…) pour Windows, Mac et Linux ! J’attends toujours qu’Adobe & co s’y intéressent…
    Et même Canon pourrait proposer ses outils pour Linux, mais toujours pas… on attend…

    Nicolas

    25 juin 2014
    • Mise à part l’outil Perl que je ne connais pas, on est en phase, ça fait plaisir!
      RT, Digikam, Gimp, sous Linux, c’est parfait à mon niveau!
      je vais aussi me pencher sur Xnview-MP tellement j’en entend dire de bien.
      Et puis question gratuité, on peut toujours collaborer financièrement à un projet.
      Dernier article de Photard26 : L’HYPERFOCALE

      9 février 2015
  • Je vais me permettre une critique, la difficulté d’un comparatif comme celui-ci est qu’il nécessite de connaitre les outils abordés, et ce n’est pas le cas. Par exemple, Aperture ne nécessite pas iPhoto, il est un concurrent directe de Lightroom en étant un outil tout aussi complet. Et est toujours bien meilleur pour ce qui concerne le « workflow », c’est à dire le tri, classement, catalogage, mais aussi facilite la vie quand on doit travailler avec plusieurs machines. Le seul intérêt de Lightroom est son intégration dans l’offre Adobe. Et par conséquence, l’emprisonnement de l’utilisateur…

    Une caractéristique aussi de Aperture, iPhoto et en moindre mesure Lightroom est que la gestion des collections est séparée de la gestion des fichiers. Ce qui améliore la gestion de sa collection comparé aux outils plus antédiluviens.

    Coté opinion sur les outils « gratuits », je ne suis pas complètement d’accord mais mon opinion date un peu. Digikam était (passé car pas utilisé depuis facile 2 ans) un gros concurrent de Lightroom, mes deux reproches étaient à l’époque les modifications par défaut destructives des métadonnées des RAWs et la gestion des collections qui était une gestion de fichiers.

    Par contre, The Gimp commence à accuser son manque de modernisation et il serait temps que les devs incluent de réelles mises à jour. Et non, la fenêtre unique n’est pas une bonne évolution, c’est même anti-productif surtout quand on travaille avec 2 écrans.
    Dernier article de Darko : Les mauvaises notes, c’est décourageant

    26 juin 2014
  • Bonjour,

    Apple a annoncé hier l’arrêt du développement d’Aperture, je crois que tu peux donc le retirer de la liste, ou du moins ne pas conseiller de l’acheter. J’ai cru comprendre qu’ils arrêtent aussi iPhoto et vont remplacer ces 2 logiciels par un seul (avec du iCloud dedans) lors de la sortie du prochain Mac OS X Yosemite. Quid du support RAW?

    28 juin 2014
    • MAJ: d’après techcrunch, Apple travail avec Adobe à un outil de migration d’Aperture vers Lightroom. Source: http://techcrunch.com/2014/06/27/apple-to-cease-development-of-aperture-and-transition-users-to-photos-for-os-x/

      28 juin 2014
      • Sauf que TechCrunch a mis à jour son article pour préciser que c’est faux, qu’il n’y a aucun travail avec Adobe. Par contre, en effet, ces derniers sont en train de mettre toute la machinerie pour inciter à la migration.

        Malgré cette nouvelle, le retirer n’a pas de sens. Il faudrait aussi déconseiller Lightroom 5 car Adobe l’arrêtera l’an prochain à la sortie de Lightroom 6. Aperture est fonctionnel et le sera pour au moins un an et demi. Apple a confirmé que Photos aura des fonctions « professionnel » donc peut être considéré comme un « Aperture 4 ». Mais peut être pas sous forme « classique » d’un logiciel complet, à comprendre que Photos une fois installé sera équivalent à iPhoto et que pour l’équivalent Aperture, il faudra peut être passer par des add-on.
        Dernier article de Darko : L’abandon d’Aperture en 5 questions

        3 juillet 2014
  • Bonjour,
    Et bien, pour un résultat parfait, et même si l’on est amateur, le choix d’un bon logiciel est toujours utile. Un logiciel professionnel fera toujours la différence quel que soit notre niveau.

  • Bonjour à tous,

    Effectivement, Apple va cesser le développement d’Aperture dès le lancement de l’application Photos.

    D’après ce lien (http://www.macg.co/logiciels/2014/06/photos-sera-gratuit-mais-82976), le traitement du RAW (déjà disponible avec iPhoto) sera intégré.

    Tout laisse à penser que l’idée d’Apple est de proposé une application accessible avec des fonctionnalités d’un niveau professionnel, l’idée d’Apple serait de nous faire consommé du stockage en ligne pour les photos (finalement plus rentable pour eux).

    Ici, d’autres infos … http://www.macg.co/logiciels/2014/06/des-precisions-dapple-sur-lapres-aperture-82958

    1 juillet 2014
    • J’utilise Picasa pour trier les photos, mais ce qui est dommage c’est que je n’arrive pas a exporter mes photos favoris, même en ayant ajouté le bouton « Exporter vers FlickR ». faudrait que je teste The Gimp aussi, mais déjà en faisant le tri des photos et du développement des raw, ça prend beaucoup de temps…

      7 juillet 2014
  • FastStone Image Viewer 5.1 Freeware
    Un navigateur d’image, convertisseur et éditeur qui prend en charge tous les principaux formats graphiques, y compris BMP, JPEG, JPEG 2000, GIF, PNG, PCX, TIFF, WMF, ICO, TGA et des fichiers Camera Raw. Il a un bon choix de fonctionnalités telles que la visualisation des images, la gestion, la comparaison, suppression des yeux rouges, emailing, redimensionnement, recadrage, réglages de couleur, diaporama musical et bien plus encore.
    http://www.faststone.org/

    11 juillet 2014
  • Hello there, You’ve completed an admirable job. I’ll unquestionably digg it and my advocate to help friends and neighbors. I am certain they are taken advantage of this website.

  • Bonjour,

    Je viens de franchir le passage de Windows à Mac et je suis à la recherche d’un logiciel pour cataloguer, voire faire quelques retouches; je tombe sur votre étude. Très bien faite et très instructive, merci beaucoup.
    j’ai téléchargé LR5 et Acdsee pour essayer. Lr est très bien conçu mais pratiquement incompatible avec iphoto pré-installé sur mon Mac. j’ai lutté quelques jours mais j’ai abandonné car compliqué pour récupérer mes photos. Je me suis rabattu sur Acdsee que j’ai utilisé pendant plus de 15 ans sous Windows. J’ai tenté d’essayé Aperture mais malheureusement n’est pas disponible à l’essai, dommage.
    Mon avis : Acdsee s’en sort très bien en signalant tout de même que je ne suis pas un photographe pro mais plutôt un photographe occasionnel qui a le souci de ranger et d’ordonner ses photos. Quelques retouches à ma disposition sont les bienvenues. Le prix n’a pas été déterminant dans mon choix mais plutôt le côté pratique du logiciel et surtout l’incompatibilité iphoto/Lr.

    Merci encore pour cette étude bien instructive.

    21 juillet 2014
  • Bonjour,

    Très bon article qui suscite beaucoup de commentaires.

    j’ai plaisir à voir que certains connaissent quelques logiciels peu répandus et pourtant très efficaces.
    je ne citerais que ces 3 là :
    – Lightzone : logiciel très atypique mais qui permet de traiter les fichier RAW de manière assez complète avec retouche par zone.
    – Daminion : Classement et recherche très efficace.
    – Photivo : dont personne ne parle mais qui est un logiciel de traitement RAW très performant avec de multiple réglages, mais dont la prise en main est très particulière.

    Merci pour ce partage, et bonne continuation.

    21 juillet 2014
  • Bonjour à tous,

    Merci à Laurent pour cet article très instructif et merci à Jean-Michel grâce à qui je viens de découvrir que NIKON améliore son offre gratuite avec Capture NX-D (FR). Je pense que Laurent devrait éditer l’article pour ajouter cette nouveauté très intéressante pour un débutant comme moi.

    http://www.nikon.fr/fr_FR/product/software/capture-nx-d

    5 août 2014
  • Ayant acheté un Nikon D5100 et démarrant une activité photo pratiquement en même temps que l’arrivée de Capture NX-D, je ne me suis naturellement mis à ce logiciel gratuit de développement RAW. Il me convient parfaitement en ce qui concerne le catalogage et le développement, mais il me manque l’étape de retouche d’image. Gimp ne me semble pas très adapté (en comparaison avec les outils que l’on trouve dans Photoshop Élément) )à cette activité, auriez-vous un logiciel à me conseiller (gratuit et n’intégrant pas le développement RAW).

    28 août 2014
  • Je voulais passer à Ligthroom. Mais comme je suis sous Ubuntu 1404 ou Vista, c’est incompatibilté totale ?
    Ce serait dommage aussi de prendre une version plus ancienne qui serait peut-être compatible. Le mieux peut-être serait de change Vista pour 7 ou windows 8 ?
    Laurent, que conseillerais-tu ?

    2 septembre 2014
  • Perso je suis une inconditionnelle de lightroom, je le trouve intuitif et je m’y sent bien. Il n’y a pas de règles selon moi, on utilise le logiciel qui nous correspond. Ton article est comme toujours bien détailler et je suis sure que tu va aider beaucoup de personne dans leur choix, bravo

    20 septembre 2014
  • Bonjour

    Bon resumé de l’offre en matière de logiciel de retouche photo. Personnellement j’ai utilisé aperture puis je suis passé à LR qui me semblait plus stable et dont le format de base de donnée était plus simple.

    Je pense que l’avenir sera aux logiciels en mode « cloud » type http://pics.io/ ainsi on a ses photos dans le cloud et l’on peux faire des retouche et catalogage à tout endroit. Adobe a déjà commencé dans ce sens avec LR mobile.

    Emmanuel
    Dernier article de Emmanuel : Little adam’s peak et safari à Yala

    25 septembre 2014
  • Pour ma part j’utilise Lightroom, Dxo et Photoshop comme logiciel retouche photo. Pour l’instant, je ne change pas une équipe qui gagne 🙂

    25 septembre 2014
  • Bonjour Laurent,

    Pour ma part, j’utilise RawTherapee, sous WinXP, (Lightroom 5 n’est pas compatible avec XP … ou peut-être c’est le contraire !)mais uniquement pour des « grosses » retouches.
    Pour du recadrage, éclaircissement assombrissement, niveaux RGB, yeux rouges, j’utilise PAINT.NET, (gratuit) qui est peu exigeant en ressources PC, donc assez rapide sous XP.

    As-tu une expérience de ce logiciel ? et si oui, qu’en penses-tu ?

    Dès que je change de PC, et donc passage obligé à Win8.1 (et peut-être plus d’ici là)je compte installer Lightroom.
    Encore merci pour tes tutoriels et tes vidéos.
    Au plaisir d’encore te lire.
    Claude.

    17 octobre 2014
  • le gros defaut de gimp est qu’il est en 8 bits…

    le nombre de bits est « la plage dynamique » du fichier.. On dit qu’un appareil numerique a 11 ev de plage dynamique et donc qu’il va enregistrer en un déclenchement des détails exposés à 1s jusque 1/2000eme.

    les bits des format de fichier vont décrire un noir à 0 jusque N par couche (ou composante de couleur). Donc le tiff peut enregistrer 16 bits par couche (rouge 16 bits, vert 16 bits et bleu 16 bits). mais gimp enregistre sur 8 bits et on divise tout par 256. Et moi pour faire des retouches un peu fortes j’ai besoin de gimp (darktable n’a pas les masques de fusion comme ceux de gimp. il en fait mais de maniere masquée)

    alors je dois envoyer dans gimp pour en faire des masques.

    Et gimp n’a pas l’alignement de calque alors y a des manips en photo astronomique que je ne peux faire que via photoshop qui est un peu cher, et je sais pas si compatible avec linux sous wine.

    sur lightroom je pense que sous wine il peut tourner… ou pas… mais j’utilise darktable à mon avantage..

    30 octobre 2014
  • Encore un article clair et bien pensé.
    De mon côté curieusement,j’ai commencé à travailler sur Lightroom et Photoshop CS6 avant de me mettre à la photo puisque je bidouille en scrapdigital.
    Le plus est effectivement le nombre impressionnant de tutos.
    Dernier article de Pikabo de Beauvoisis : Pour faire mes photos

  • Hey _ ma question sera simple : Doit-on absolument se procurer un logiciel de retouche ? Bien que celui-ci améliore nos photos, je trouve cela un tout petit peu dommage 🙁
    j’attends vos réponse !
    tchaooo

    14 novembre 2014
    • Si les jpeg issus de ton appareil te conviennent (et que tu ne shoot pas en RAW – dommage) et que tu ne ressentes pas de nécessite à les améliorer, il n’est pas nécessaire d’acheter de logiciel. Si un besoin ponctuel se présente il y a plein de logiciels gratuits, toutes plateformes confondues.
      Pour mémoire, retoucher un jpeg (codé sur 8 bits) est irrémédiablement plus destructif que de travailler sur un fichier RAW.
      Dernier article de Photard26 : L’HYPERFOCALE

      9 février 2015
  • Bonjour Laurent,
    J’apprends toujours quelque chose en lisant tes articles et je suis en général tes conseils, je tiens d’ailleurs à te remercier pour la qualité de ce que tu fais. Je suis un novice en numérique mais j’ai fait de l’argentique il y a 20 à 30 ans avec un reflex canon, la base est donc là mais tout est à reconsidérer.

    Suite à ton article sur les logiciels de retouches, j’ai acheté le logiciel lightroom il y a une quinzaine de jours et j’ai repris le traitement de tous les clichés Raw que j’avais traités avec « digital photo professional », le résultat n’a rien à voir bien que je ne maîtrise pas encore tout le logiciel.

    J’ai un Canon 600D avec le Tamron 16-300 (qui remplace mes canon 18-135 et Sigma 70-300), en suivant tes conseils et avec lightroom pour donner un peu de peps aux photos, ça commence à venir je deviens un retraité heureux.

    Je fais des photos de randonnées, quelques paysages mais surtout de l’animalier et notamment des oiseaux en vol, je me suis découvert une âme de chasseur!

    Je recherche des informations sur les réglages lightroom (que fait-on lorsqu’on agit sur la température, la teinte, l’exposition, le contraste, les blancs, les noirs, …etc) y a t’il un ordre dans le traitement, quels sont les réglages essentiels….etc.

    Pour l’instant je fais des réglages de manière empirique qui donnent de bons résultats à mes yeux, mais j’aimerai un peu mieux comprendre ce que je fais.

    As tu des conseils de lecture à me donner ! ou as tu toi même écrit quelque chose sur le sujet ou as-tu l’intention de le faire ?

    Merci pour tout.

    Bernard

    15 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,
    Pour faire suite à mon dernier commentaire sur le logiciel lightroom, je viens de découvrir une fonction d’édition qui peut intéresser tout le monde.

    J’ai l’habitude de faire des cartes postales de mes randonnées photographiques, je compose avec plusieurs photos une carte postale au format (15×10) qui réunit les meilleures photos.

    Habituellement je composais mes cartes postales sur un logiciel HP avec l’inconvénient d’être obligé d’imprimer en local sur l’imprimante du même nom.

    Lightroom permet d’éditer la carte postale en jpeg et de pouvoir la traiter (expo, contaste…etc) sous la fonction développement et de l’imprimer ou on veut.

    Mode d’emploi : Composition de la carte postale sous la fonction impression à partir de photos en format Raw, ajouter les textes si nécessaire puis sous la rubrique « travaux d’impression » mettre « fichier JPEG » au lieu d' »imprimante » puis « imprimer dans le fichier »…et le tour est joué, vous avez une carte postale en jpeg, exploitable comme tel.

    Ce logiciel est génial!

    Salut.

    18 novembre 2014
  • Merci Laurent pour ces explications. Je trouve cependant que tu oublie un logiciel très performant, tant en développement RAW qu’en retouche d’images, il s’agit du logiciel Paintshop Pro de Corel et qui coûte environ 90 €. Je l’utilise en duo avec ACDsee car son classement des photos est assez sommaire par rapport à ce logiciel. Le seul inconvénient de de Paintshop c’est qu’il propose de nouvelles versions une à deux fois par an et ces mises à jour sont moitié prix du logiciel de départ, soit 49 €, pour n’avoir pas grand chose en plus, mais cela c’est pratiquement pour tous les éditeurs.
    J’ai la version Paintshop pro6 Ultimate qui contient Perfectly clean et un plugin avec pleins d’effets. Ce logiciel marche très bien et est beaucoup plus facile à apprendre que Photoshop ou Gimp qui sont de vraies usines à gaz.

    19 novembre 2014
  • Bonjour, Laurent,

    J’ai testé pendant la période d’essai ACDSEE PRO 7 et Lightroom 5.

    ACDSEE PRO 7 est beaucoup plus évolué qu’ACDSEE 18 et j’ai vu au final peu d’écart fonctionnel avec Lightroom 5. ACDSEE PRO existe en version mac (mais en version 3).

    J’ai traité des photos avec les 2 logiciels et j’ai vu très peu de différence de résultat au final. ACDSEE PRO dispose des mêmes type de traitement, d’une mode développement non destructif, d’un mode éditer destructif.

    Pour ma part, j’ai décidé de retenir ACDSEE PRO 7 (actuellement autours de 60 euros) que je trouve plus simple dans sa logique (importation notamment) et point étonnant, beaucoup plus performant que lightroom dans l’affichage des photos (elle paraissent plus belles…).

    Dans ton article, tu fais réference à ACDSEE mais pas à sa version PRO. Tu indiques que tu déconseilles ACDSEE car moins évolué que Lightroom 5.

    Il serait peut-être intéressant que tu indiques l’existence de la version PRO d’ACDSEE qui se positionne en concurrence directe de Lightroom. Cela m’intérsserait aussi que tu nous expliques en quoi ACDSEE PRO est moins performant (si c’est le cas), que lightroom.

    21 novembre 2014
  • Premier point: les articles sont super bien écrits. Contrairement à de nombreux blog où les « pro » parlent aux pro avec un langage pro (bref, novices allez voir ailleurs), ici le langage est clair, rassurant (« tu comprends rien? t’inquiète, ça va venir ») et fluide grâce aux différents liens qui permettent de jongler entre les notions en cas de lacunes (et dieu sait que j’en ai).
    Second point: Ben j’ai encore beaucoup de chemin à faire. J’ai toujours été attirée par la photo mais sans réel investissement. En ce moment j’ai un peu (beaucoup de temps) ce qui m’a permis de tomber sur votre site. Pas de Reflex mais un Bridge que je commence à apprivoiser… Grace à vos articles, j’espère mieux l’exploiter (je l’ai mis en mode RAW-soyons folle) et mieux traiter mes moins mauvaises photo.
    Bref, merci de mettre cet univers à la portée des plus novices.

    3 décembre 2014
  • Bonsoir
    Merci pour le blog !
    Je cherche des informations sur le catalogage des photos.

    Ma question est : quand on ajoute une note, qu’une personne est présente dans la photo … où est stockée l’information ?

    Exemple personnel :
    J’utilise Windows Live Galery de Microsoft…
    Pourquoi ?
    Il stocke DANS les photos les informations ajoutées : personne présente, lieu, note
    Donc si mon « catalogue » Windows live est perdu, ou que j’utilise un autre ordinateur qui accède aux mêmes photos les informations sont retrouvées.

    Dans la liste des applications qui cataloguent quelles sont celles qui stockent dans les photos (en plus de leur catalogue propre) les informations ?
    Dernier article de Chti_Suisse : Manga « I am a hero » – Zombies au pays du soleil levant avec Kengo Hanazawa

    6 décembre 2014
  • Je voulais vous remercier car votre article m’a énormément aidé étant donné que je suis passionnée de photo mais surtout que je m’apprête à commencer un blog.

    Bonne continuation !

    11 décembre 2014
  • Vraiment merci beaucoup pour cet article qui me permet d’avoir les réponses à de nombreuses questions ! J’ai découvert à l’instant ce site et je pense y passer un bon bout de temps ! Sincèrement merci à l’auteur !!

    12 décembre 2014
  • Bonjour,

    J’ai commencé à « retoucher » des photos avec le logiciel Raw Therapee.

    Toutefois, je suis dans l’impossibilité de les lire dans le fichier où je les ai enregistrées. J’ai essayé plusieurs logiciels mais rien y fait !

    Quelqu’un pourrait-il m’éclairer s’il vous plait ? Je me sent complètement débile à poser cette question mais vraiment je ne comprend pas ! Je suis donc bloquée pour faire mon album photo car le logiciel ne reconnait pas les photos (plutôt gênant quand même …).

    Après c’est des photos JPEG que j’ai modifié, est-ce ça le problème ?

    Merci beaucoup,

    14 décembre 2014
    • Bonsoir Steph
      Si ta photo n’est pas privée peux tu la partager sur dropbox ou sur dl.free.fr par exemple.
      Je l’ouvrirais avec Paint.Net ou LightRoom…
      Au fait Mac ou Windows ?

      A+
      Christophe
      Dernier article de Chti_Suisse : Ératosthène de Thierry Crouzet

      14 décembre 2014
      • Je te remercie beaucoup !

        En fait j’ai lu le mode d’emploi du logiciel et il suffit de d’aller Dans Préférences > Traitement de l’image, et invalider l’enregistrement des fichiers accolés …

        J’ai posé la question trop rapidement !!

        Mais merci quand même !!

        14 décembre 2014
    • J’utilise moi-même raw thérapee sous Linux, je peux essayer de t’aider.
      D’abord, indiques moi avec quel boitier tu prends tes photos (du moins l’extension de tes fichiers RAW; Canon c’est CR2, Nikon NEF je crois…)
      ensuite dis moi dans quel format tu les sauvegardes sous RT.(JPG ou TIFF 8/16 bits ?)
      Indiques aussi quelle version de RT tu utilises et sous quel OS ?
      Tu peux me contacter directement via mon adresse mail si tu veux.
      Dernier article de Photard : L’HYPERFOCALE

      3 janvier 2015
  • J’ai acheté hier un EOS 100D et suis en plein apprentissage de la photo numérique. Je vois que l’appareil est livré avec un logiciel « de traitement, de visualisation et d’édition des images RAW » : Digital Photo Professional. Qu’en penses-tu par rapport à RawTherapee sachant que je suis déjà habitué à XnView pour la fonction « Tri, classement » et que je compte conserver maintenant que je m’y suis fait ?

    18 décembre 2014
    • L’avantage d’un logiciel propriétaire comme DPP c’est que dans ton fichier RAW issu de ton brand new 100D (qui contient les informations JPG qui ont été utilisées dans ton boitier pour te délivrer une photo « immédiatement consommable ») il est le seul à savoir interpréter correctement les réglages de ton boitier.
      Le mieux c’est d’essayer les deux logiciels et de te faire ta propre opinion.
      Au passage, je te conseille la lecture de la seconde édition du magazine Compétence Photo  » Le Format RAW ». Après ça, tu devrais être en mesure de choisir ta route selon tes propres critères.
      Dernier article de Photard : L’HYPERFOCALE

      3 janvier 2015
  • Pour ceux que cela intéresse, vous trouverez ci-joint le lien sur le site ou vous pourrez télécharger Capture NX D et la notice;le tout en français.
    http://nikonimglib.com/ncnxd/index_fr_eur.html#os-windows

    22 décembre 2014
  • Bonsoir, merci pour tout vos articles
    Enfaite je me demandais si s’était utile de prendre LR5 si on a déjà photoshop CC.
    Bonne année et bonne soirée 😉

    1 janvier 2015
  • Merci Laurent pour cet excellent article. Concernant Gimp, je suis toujours grognon quand je lis ou j’entends dire qu’il est « un peu plus compliqué » que…
    Pour quelqu’un qui débute, il n’est pas plus compliqué d’appréhender Gimp que n’importe quel autre logiciel de retouche.
    Et pour quelqu’un qui maitrise (plus ou moins) PS que ce soit Elements ou autre, ça se fait les doigts dans le nez!
    Alors de grâce, le seul gros reproche que l’on pourrait faire à Gimp à cette heure c’est de traiter encore les images en 8 bits. (mais ça va changer, en 201x…)
    Sans rancune.
    Meilleurs vœux à tous
    Dernier article de Photard : L’HYPERFOCALE

    3 janvier 2015
  • Bonjour Laurent,

    Petite question : que dire d’iPhoto ? qui permet aussi de faire des retouches, et lit les fichiers RAW.

    CLEMENT

    10 janvier 2015
  • Salut,
    merci pour le partage . Très génial !
    les informations sont intéressant !!
    Bonne journée.
    Dernier article de Gestion De Production : Gestion De Production

  • Bonjour
    j’ai fait l’acquisition d’un Canon EOS 7 MarkII qui comprend le logiciel de traitement DPP (Digital photo professionnel ), est il préférable d’acheter Ligthroom ou DPP est suffisant?

    merci

    25 janvier 2015
  • bonjour Laurent
    dans mon cas,j’ai un sonyrx100 et j’utilise :acdsee pour le catalogage ;photoshop éléments pour la retouche et dxo optics pro 10 pour la traiter les raws

    29 janvier 2015
  • Bonjour Laurent,

    Merci pour tes articles toujours très intéressants.

    Je me pose une question sur la formation du post-traitement que tu prépares.
    Je possède Lightroom 4 et je suis loin de le maîtriser, je me disais que je changerais quand Lightroom 6 sortirait.
    Pour suivre ta nouvelle formation faut-il nécessairement posséder Lightroom 5 ou la version 4 est-elle suffisante ?
    Merci pour ta réponse

    8 février 2015
    • Bonjour Pascale,
      La plupart des fonctions étaient similaires sous Lightroom 4, donc ce ne sera pas un grand souci. Simplement tu ne pourras pas utiliser le filtre radial, et l’outil Upright (principalement). Comme ce n’est pas indispensable, ce n’est pas très grave 🙂

      8 février 2015
      • Bonjour Telka,
        Merci pour ta réponse
        Très bon week-end

        12 février 2015
  • Merci Laurent pour toutes ses explications
    Perso je suis sous Linux et j utilise RAW thérapie et Gimp et j en suis ravi
    Cela marche très bien !!!
    Vivement les prochaines vidéos !!!
    Merci

    16 février 2015
    • Ben on est déjà deux à utiliser les mêmes logiciels sous Linux…
      Ce qui m’amuse le plus c’est que tout le monde se précipite directement sur LR sans même essayer de se faire la main sur un logiciel libre.
      Je pense, en tout cas en ce qui me conserne, que quand je maîtriserai parfaitement RawTherapee et Gimp, je verrai si mon opinion a changé par rapport aux logiciels à tirelire.
      Dernier article de philippe : L’HYPERFOCALE

      16 février 2015
      • Perso je suis sous windows, et j’utilise aussi Rawtherapee/gimp. ça me suffit pour mon utilisation, mais un logiciel comme LR qui permet de faire développement ET retouches, ça peut quand même être sympa. en tout cas vu les retour, ça donne envie de l’essayer.

        16 février 2015
        • Je comprends, de la part de quelqu’un qui a déjà essayé le reste. Je suis un peu comme toi, pour l’instant ça me suffit d’autant que je ne maitrise pas encore tous les curseurs de RT. Après, il y a la passerelle entre RT et Gimp qui simplifie les choses. Mis à part le fait que Gimp travaille pour quelques temps encore en 8 bits.
          Enfin, après tout chacun est libre de faire comme il veut, je respecte ça.
          Dernier article de philippe : L’HYPERFOCALE

          16 février 2015
  • je suis inscrite à la formation. C’est très clair et présenté de façon très pédagogique. je suis débutante mais j’ai déjà amélioré la qualité de mes clichés.
    je suis sur le blog et j’ai consulté le document sur le choix des logiciels de retouche. Merci pour ces informations.

    17 février 2015
  • Bonjour,
    Merci pour votre article !!!
    J’ai d’ailleurs téléchargé XnView pour l’essayer.
    Avant de me lancer dans le logiciel et surtout de commencer ma bibliothèque je me pose quand même la question de la migration.
    Existe t-il une solution pour exporter sa bibliothèque XnView vers Lightroom ou autre logiciel similaire?
    Merci d’avance.
    Bien à vous

    28 février 2015
  • sur linux, il peut etre possible de faire marcher des logiciels windows sous wine. wine est une appli qui se charge sous linux et on charge un programme windows dans wine via plusieures méthodes en ligne de commande, via winecfg et charger une application. comme cela j’ai par exemple photoengine qui me donne 100% satisfaction.

    16 mars 2015
    • D’après mes infos glanées dans différents forum, Wine n’est pas la meilleure solution en ce qui concerne Lightroom, ça reste un émulateur..
      Il semble que VirtualBox soit plus adapté. Mais bon, je me contente très bien de ce qu’offre Linux.
      Et puis si c’est pour faire tourner VB, autant tourner sous W…
      Choisis ton camp Camarade…
      Dernier article de philippe : L’HYPERFOCALE

      16 mars 2015
  • je « vous  » découvre ….. et je suis emballé par ce que vous faites !!
    je ne connais bien évidemment pas tout ce qui se « publie » sur le net mais je considère que votre façon d’expliquer les choses, et de donner les informations et les liens importants est extrêmement pertinente
    MERCI encore pour ce travail didactique de si haut niveau

    cordialement

    jean ROBY

    19 mars 2015
  • Salut Laurent,
    Pour ma part j’utilise DxO OP 10 pour les corrections d’objectifs, les réglages de base (contraste, saturation…) et la réduction du bruit; Photoshop (version CS5) pour l’accentuation, la retouche locale, les effets et le N&B, possible dans DxO mais plus subtil à mon sens sur PS; portraitpro (pas taper lol) pour retoucher des portraits, la plupart le décrient parce que le logiciel lisse et corrige à l’excès automatiquement mais il suffit de s’y mettre manuellement pour en tirer quelque chose de bien et très vite (et puis ça fait marrer les personnes âgées de se voir rajeunies de 40 ans et maquillées comme des voitures volées mdr). Seul souci de tout ce micmac c’est de devoir convertir en TIFF sur les photos où DxO ne suffit pas (la version de camera raw sur CS5 ne prend pas en charge les RAW de mon appareil et portraitpro lit les raw mais ne prend pas en compte le développement sur DxO). Pour le tri, le seul qui puisse le faire dans les 3 est DxO de toute façon ^^.

    3 avril 2015
  • Catégorie catalogage, à ACDSee (version payante) et XnView (MP ou pas), je préfère de loin Daminion (version Standalone), qui est gratuit. Dommage qu’il n’existe pas sous Linux.

    Dans les catégories logiciels gratuits autour de la photo, je préconise d’ailleurs la distribution Linux « Ubuntu Studio » (de préférence 14.04 LTS, maintenue jusqu’en 2019) qui contient d’origine de nombreux outils graphiques, dont DarkTable, Gimp et Krita.

    13 avril 2015
  • Bonjour,
    J’ai un PC Windows XP et visiblement seule la version LightRoom 3 est compatible. Que pensez-vous de cette version. Est-elle performante?
    Merci pour vos conseils.

    28 avril 2015
  • Bonjour

    je suis possesseur de Photoshop Elements 12 sur MAC.
    Au départ j’i pris PS8 pour le classement et non pour la retouche.(je ne connaissais pas votre site :))

    Est il intéressant pour moi de prendre lightroom 5
    J’hésite beaucoup.
    Vais je récurer les informations de PS12.
    Merci pour votre retour.

    19 mai 2015
  • Bonjour
    Merci beaucoup pour votre site et toute cette pédagogie que vous nous transmettez.
    Je viens d’acquérir un hybride et ayant fait quelques photos de débutant, j’aimerais les visualiser dans un premier temps sur un logiciel gratuit.
    Ceux que vous proposez permettent-ils d’analyser ses photos, savoir quelles focales et quelle ouverture on a utilisé sur chaque fichier ?
    Car difficile en étant débutant de connaître ces informations simplement en regardant la photo. Merci de votre aide.

    21 mai 2015
    • Bonjour,
      le logiciel fourni avec l’appareil pour commencer doit en être capable. Sinon, allez voir le site du constructeur de l’appareil il doit y être possible de le télécharger.

      21 mai 2015
  • Bonjour,
    J’ai lu avec intéret cet article concernant le développement. Pourriez vous me conseiller quel PC dois je acquérir pour stocker et traiter les images afin de l’utiliser uniquement à cette fin. Je parle de quelquechose rapide, facilitant un gain de temps pour le traitement des photos. Merci

    24 mai 2015
  • Ok. Petite question.

    Depuis que j’ai 13 ans, (j’en ai maintenant 20!) je fait du montage sur photoshop.
    Pour moi, c’est mon arme préféré pour la retouche etc!

    Dernièrement j’ai commencé à m’intéressé à Lightroom. Par ou commencer? Je sais, je fais l’inverse de beaucoup de photographe…avoir commencé par Photoshop!

    Devrais-je vraiment utiliser photoshop si je maîtrise [presque] parfaitement photoshop? Est-ce que sa en vaut la peine?

    28 mai 2015
  • Bonsoir, j’ai tenté de télécharger la version d’essai de lightroom mais pour ça on est obligé de télécharger aussi leur cloud et ça me dérange. Est-ce que c’est aussi le cas de la version payante? Est-ce qu’on est obligé de s’abonner au cloud pour accéder au logiciel?

    14 juin 2015
  • Merci pour cet article complet et très intéressant !
    Apprendre la photo c’est comprendre les outils disponibles.

    Le catalogage est, je trouve, le plus compliqué et le moins abouti niveau logiciels.
    Le classement est important, l’usure des photos arrive très souvent.

    La photographie est devenue le moyen traditionnel de partage de souvenirs, d’échange
    d’ instants de vie, et de transmission de notre histoire personnelle et familiale.
    Or, nous sommes confrontés au vieillissement des images…craquelées, jaunies, endommagées ou à la qualité perfectible de certaines prises de vues.

    Les nouvelles technologies numériques offrent des possibilités étonnantes, presque infinies pour rendre à vos photos leur éclat d’origine ou une finition « pro » !

    Voici quelques opérations réalisables avec les logiciels que vous cités :

    Restaurer les photographies anciennes endommagées.
    Masquer les défauts tels que pliures, rayures, poussières, tâches…..etc.
    Améliorer l’exposition ou le contraste.
    Corriger un contre-jour ou l’ effet d’ un flash.
    Ajuster les couleurs de toute la photo ou d’un objet en particulier.
    Supprimer les éléments indésirables d’une scène (personnages, objets).
    Modifier une photo de groupe (ajouter ou retirer une personne).
    Retoucher un portrait (atténuer ou supprimer cernes, rides, boutons …..etc).
    Remplacer un arrière plan chargé par un autre mettant en valeur le sujet
    …………………………etc.

    14 juillet 2015
  • Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cet article que je trouve assez informatif =). Ensuite, je suis une pure débutante dans la photographie et je n’utilise que des appareils photo numériques (et malheureusement aussi mon portable samsung. Mes photos étant en .jpg . Est-ce que je peux utiliser les logiciels proposé pour traiter mes photos ?

    22 juillet 2015
  • Bonjour,

    Je commence par vous remercier pour cette mine d’informations ! La novice que je suis en apprend beaucoup! 🙂
    J’ai jeté mon dévolu sur le logiciel Lightroom.
    Je suis allée sur Amazon et là, plusieurs versions et je m’y perds un peu… pour être honnête j’ai peur d’acheter une mauvaise version.
    Un conseil? Je suis preneuse, merci d’avance.

    22 juillet 2015
  • Je regrette qu’une fois de plus, il n’y en a que pour lightroom.Titre la solution idéale pour le photographe…C’est à croire qu’il y de la rémunération dans l’air, par contre pour les autres et dxo en particulier le titre est Solution payante…Heu….lightroom c pas gratos….loin de là.
    De plus ne parler que de dxo élite réservé au pro pour indiquer un tarif de 300€, n’est pas un gage de comparatif sérieux. Dxo pro 10 est à 129€, 99 % des photographes y trouveront leur compte. Il est donc en concurrence directe avec lightroom. Je reste une nouvelle fois dubitatif face à un article laissant peu de place au fond.

    Vincent

    23 août 2015
    • Bonjour,
      pour le prix de DxO, c’est celui de la version précédente, qui était plus chère et dont la version pro comportait plus de limitation par rapport à la version élite que la nouvelle version de DxO.
      Ensuite Laurent indique bien le prix de Lightroom, solution payante veut dire solution alternative à Lightroom payante par opposition à celles qui sont gratuites, pas par opposition à une gratuité de Lightroom.
      DxO et Lightroom ont en plus la possibilité de travailler ensemble, donc personnellement je les vois plus comme de bons partenaires que comme des concurrents en pratique (après au niveau commercial c’est autre chose), vu que DxO manque cruellement de la fonction de retouche localisée (très utile) et de catalogage (moins utile à mon sens, le système de navigation de DxO est assez pratique pour moi mais c’est un avis subjectif).
      J’utilise les 2 en association, donc je peux combiner la puissance de débruitage et les excellentes corrections optiques de DxO avec les fonctions de retouche locale de LR, mais si je devais en conseiller 1 seul je choisirais LR pour ses possibilités plus étendues quand même (DxO est quand même très bon, je l’avais choisi en premier à la base, mais retouche locale me faisant défaut).

      23 août 2015
      • J’utilise dxo notamment depuis 2 ans et je persiste à affirmer que la version pro suffit largement à la version élite réservée à des boîtiers pro…
        Ne me servant pas de retouche locale mais limitant l’intervention du soft au développement de mes photos, g laissé tomber LR, question de choix et de préférence, à chacun de voir.
        Je reste peu convaincu sur le choix édito, je trouve qu’ on en fait beaucoup sur LR et peu sur les autres, les attributs d un comparatif c de pouvoir poser les choses quitte à avoir une conclusion sur LR par exemple mais là quand même on compare le choix idéal à des solutions payantes….mouai moyen.

        23 août 2015
        • Parce que LR est le plus performant proposant les 3 fonctions que Laurent apprécie (d’où le terme TOUT-EN-UN idéal, qui est une conclusion en soi). Ca reste son blog perso et non un site de tests et de comparatifs, et bien que je sois d’accord pour dire qu’un utilisateur de base pourra même se contenter des logiciels gratuits fournis par les constructeurs (je suis chez Nikon et leur logiciel ViewNX ferme bien la g***** de tous ceux qui postent des messages, y compris ici, disant qu’ils préfèrent les jpeg de leur boitier puisque le logiciel peut appliquer les mêmes réglages que leur boitier d’un clic, son seul inconvénient étant de ne pas fournir de corrections optiques pour les objectifs non-Nikon), Laurent a au moins le mérite d’expliquer son choix avec un certain pragmatisme pour répondre aux besoins de tous ses lecteurs, il ne t’oblige pas à choisir LR.
          Sur le prix, on peut lui reprocher d’avoir omis que DxO est aussi disponible à l’essai gratuitement au même titre que Lightroom, et de ne pas avoir mis à jour les prix et boitiers pris en charge puisque la version élite n’est même plus réservée aux boitiers pro, la version pro les gère aussi depuis DxO 10. Mais ses arguments tiennent toujours malgré tout, avec LR que tu ne veuilles pas faire de retouche locale ça te regarde, mais un utilisateur qui le voudrait ne pourrait pas le faire avec DxO. Hormis les prix qui en sont pas à jour, tout ce qui est marqué est objectivement vrai, à part son passage sur la main coupée au sabre laser qui tient plus de l’humour à mon avis.

          23 août 2015
          • J’évoquais la non retouche locale pour illustrer mon choix, comme toi tu evoquais cette dernière pour justifier le tien…Je conclus donc que tout cela nous regarde donc. Je comprends que tu puisses défendre cet article et que tu sois d’accord avec mais qu’il soit objectif, je ne suis pas d’accord, il est orienté vers LR clairement, bon c certainement l’apanage du blog que de mettre en avant les propres choix du blogger, ce n’est donc pas un article sur quel soft choisir mais sur le choix de LR…Il ne faut pas présenter un comparatif si on exprime son choix. Tout à chacun à une responsabilité quand il s exprime et qu’ il a une certaine audience.

            24 août 2015
          • J’évoquais la retouche locale pour illustrer le fait que LR le propose, avec le catalogage et le développement raw. C’est un article sur un blog donc le blogger peut donner sa propre réponse à la question, personne ne doute que Laurent préfère LR, mais il évoque quand même les autres logiciels et leurs intérêts sans mauvaise foi (notamment pour DxO d’ailleurs, puisqu’il admet qu’il est très performant en corrections optiques et débruitage mais qu’il ne propose pas le catalogage et la retouche locale, alors que LR proposent aussi des corrections et le débruitage bien que moins performants).
            Autrement, il n’a pas plus de responsabilité que n’importe quel blogger qui donnerait son avis sur un boitier ou un objectif, cet avis sera forcément influencé par le matériel que lui-même utilise habituellement.

            24 août 2015
          • Vincent et Alex, je pense que tout a été dit entre vous deux, mais pour préciser 2 ou 3 choses :
            – Vincent, je ne vois pas où tu vois que c’est un « comparatif » : je viens de vérifier, je n’ai même pas utilisé le mot dans l’article. Je ne fais pas de comparatif, je trouve ça inutile puisqu’obsolète au bout de 2 mois. Je donne mon avis (forcément subjectif donc) sur le meilleur choix pour la majorité de mon lectorat, et ensuite chacun prend ses décisions comme un adulte responsable 🙂
            – Ma préférence pour Lightroom est totalement assumée, mais elle n’est pas irrationnelle, j’en donne les raisons. Quant à évoquer une rémunération, c’est de mauvaise fois et limite insultant. Quand je mets des liens Amazon vers un produit quelconque, je perçois une commission oui (c’est indiqué dans l’A propos clairement d’ailleurs), mais je ne recommanderai jamais des produits que je n’utilise pas ou que je trouve mauvais. Ce serait stupide de ma part de perdre la confiance de mes lecteurs pour gagner 3€ (pour te donner une idée, les commissions Amazon ne couvrent même pas la moitié du coût mensuel de la newsletter anyway 😉 ). Bref, je ne suis pas un gagne-petit qui vend son âme pour faire des articles sponsos (et pourtant, j’ai des propositions à plusieurs centaines d’euros l’article quasi chaque semaine).
            – Effectivement, les infos sur les prix ne sont pas à jour (je le fais de suite), désolé d’avoir du mal à maintenir à jour en permanence 320 articles 😀 Mon médecin m’a dit de dormir la nuit, il paraît que c’est meilleur pour la santé 😛

            24 août 2015
  • Tiens, à force d’en entendre parler ici et là, je viens de découvrir Darktable, sous Linux bien-sur!(http://doc.ubuntu-fr.org/darktable)
    Je vais me pencher dessus ces jours-ci car ce logiciel me semble TRÈS prometteur, et pas cher, puisqu’il est gratuit…
    De plus la communauté francophone utilisant ce produit est très active.
    Dernier article de philippe : Feu d’artifice

    24 août 2015
    • Merci Laurent pour la réponse, je viens également de me relire et c vrai que ma tournure sur la rémunération n’est pas très à propos, je ne me voulais pas insultant. Ensuite, le titre quel logiciel choisir induit vers un comparatif que je n’ai pas trouvé, bon don’t act !
      Je continue de te lire régulièrement. Reposes toi bien

      24 août 2015
  • Bonjour,
    Au sujet des logiciels de retouches gratuits, je suis étonné qu’on ne mentionne pas FastStone que j’utilise depuis 10 ans avec satisfaction!
    Didier Heyne

    31 août 2015
    • Bonjour Didier,
      Je ne connais pas FastStone, mais je te remercie pour ce complément d’information 🙂
      Ceci dit l’article se veut être une sélection, et lister davantage de logiciels aurait fini par trop le rallonger…

  • Bonjour, étant sur Mac…il y a aussi l’excellent Pixelmator que je trouve vraiment formidable. Bien moins chère que Photoshop (29.99€) et tout aussi efficace.
    Enfin ce n’est que mon avis.

    6 septembre 2015
  • Merci Laurent pour cet article très intéressant.
    Pour ma par je suis sous Mac OS 10.6.8 et j’ai téléchargé la version 4 de Lightroom en essai mais après un mois je ne peu acquérir de licence. quoi faire?
    Je me suis reporté sur Raw Therapee, mais je suis NUL en anglais. comment puis-je trouver une version en français?

    D’avance merci.

    18 octobre 2015
    • Tu devrais essayer Darktable qui tourne sous Mac OSx et qui est en français. Personnellement j’ai laissé tomber RawTherapee, y’a pas photo (ah ah!) entre les deux. Pour te donner un idée de la puissance de DT, regardes sur Youtube la chaine vidéo de Carafife. Tu vas tomber sur le …sol;-))
      Dernier article de philippe : Fête de l’été, le groupe JUJE

      20 octobre 2015
      • Merci Philippe,
        j’ai essayer Darktable en Fr et je le trouve pas mal, un peu en dessous de Lightroom mais peut être par manque de pratique.

        29 octobre 2015
    • Clique sur l’icône tout en bas à gauche “preferences”; puis dans “Default language” sélectionne “français” puis “ok”!
      (Attention ! Si tu sélectionne « russian » je ne pourrai plus t’aider! ^^)
      Tu n’as plus qu’à redémarrer RawTherapee pour que la configuration prenne effet!
      Pourquoi ne pas avoir téléchargé la dernière version de Lightroom en version d’évaluation gratuite ?

      • Bonjour Antonine,
        Simplement parce qu’elle ne fonctionne pas sous mon OS 10.6.8, la version 4 est la dernière à être compatible avec Snow Léopard.

        29 octobre 2015
  • Salut Laurent,

    Moi qui utilises Photoshop depuis déjà plusieurs années, je n’ai jamais senti le besoin de passer du temps sur lightroom. Mais avec le temps, je me dis que cela peut-être que bénéfique, et je m’en vais donc le tester et voir ce qu’il a un peu dans le ventre.
    Merci pour tes analyses et conseils.
    Dernier article de AlexandreDV : Le guide gratuit pour réussir vos retouches photos

    21 octobre 2015
  • Merci Laurent pour ton travail, ce qui doit te prendre beaucoup de temps. Alors Merci.

    Je me permet quand même une critique, enfin pas grand chose, tu fais beaucoup de blabla qui embrouille un peu. Ton site est bien fait, va a l’essentiel, a l’explication, ne raconte pas toutes ces petites histoires qui nous font perdre le fil.
    Autre exemple: http://apprendre-la-photo.fr/le-raw-faites-vous-pousser-les-mains/?awt_l=MWusgo&awt_m=3tcYNGHy2cXADzR

    Je n’ai pas pu finir la page, du coup j’ai zappé. Alors que le titre semblait intéressant. Nous aimons bien te suivre et en apprendre (en famille), va directement au but :-).

    Je suis tout aussi critique envers ces tutos sur youtube qui se perdent dans le dialogue entre potes au lieu de donner de la formation, de l’information…
    Exemple: https://youtu.be/H3p92fy2vgY
    La moitié du tuto pour expliquer d’ou vient la photo, avec des heuuu, merci, alooorrsss… Bon j’imagine bien que cela est difficile a concevoir, ça demande du temps, du travail et cela presque gratuitement car la pub ne payent pas beaucoup mais bonnnn… Il faut la monter la video après, couper, coller, la rendre percutante. Un peu comme un article, tes articles… Faut tailler.

    Voila ma critique. J’ai pris le temp quand même de détailler car ce n’était pas méchant. La preuve je reste fidèle a ton travail et t’en remercie encore beaucoup.

    Ton site/blog se classe dans nos préférés.

    Amitiés.

    14 décembre 2015
  • Bonjour Laurent,
    J’ai utilise tres longtemps PHOTO RECORD et ZOMM BROXSER EX (devenu IMAGEBROWSER en Francais) vendus avec les appareils Canon. Ces deux programmes tres simples à utiliser, sont devenus obsolètes avec les PC récents. Ils permettaient 2 fonctions que je ne retrouve pas ailleurs dans des logiciels plus modernes.
    1. Affichage de 2,3 ou 4 photos similaires pour les comparer rapidement et sélectionner la meilleure.
    2. (c’est la plus importante), avec Photo Record on pouvait imprimer sur un A4 plusieurs formats différents en modifiant les tailles et emplacements en tirant sur le cadre et en faisant glisser.
    Pouvez vous m’aider à retrouver ces fonctions?

    11 janvier 2016
    • Bonjour Jean Luc,
      Si tu utilises Lightroom :
      1. Dans le module bibliothèque tu peux comparer les photos 2 à 2 en les sélectionnant et en appuyant sur « C »
      2. Dans le module impression tu peux faire l’équivalent
      à bientôt!

  • Bonsoir Laurent,
    Merci beaucoup pour ses précieux conseils, je vais tester lightroom !
    Continuez ce que vous faites, vous nous apportez beaucoup.

    22 février 2016
  • Hello Laurent; Je me croyais pas trop mauvais en photo en fait j’étais NUL , tout dernièrement je me suis équipé d’un pana fz200 et je redécouvre la photo et sincèrement je te remercie de tes conseils ils devraient m’aidés pour réaliser de bien meilleurs photos . Très prochainement nous partons pour le Japon j’ose espérer que ja ramènerais de belle choses
    Tous mes remerciements
    Bien amicalement

    • Bonjour Laurent,
      Et dire que je t’avais demandé conseil sur le choix entre deux logiciels de développement alors que j’avais une appréciation de ta part sur Lightroom. Des tutos de démonstration m’ont séduits.Par contre si j’adopte la version d’essai je n’aurai pas de DVD :est-ce que ce n’est pas un handicap si par exemple je change de PC?
      Au passage merci pour tes bons conseils
      Cordialement

      18 mars 2016
      • Bonjour Louis,
        La version d’essai se télécharge sur le site d’Adobe, pas besoin de DVD pour l’installer. Par contre je suppose qu’une fois changé de PC, Adobe ne te redonnera pas 30 nouveaux jours d’essai mais en aura décompté les jours restants.
        à bientôt!

  • Bonjour, j’aurai voulu savoir s’il était mieux de travailler les fichiers Raw sur cameraRaw ou sur lightroom. Merci

    25 mars 2016
    • Bonjour JC,
      cameraraw est compris dans ligthroom, c’est un module de dématriçage RAW. Lightroom intègre ce module avec d’autres qui lui permet de gérer le workflow en entier, du dématriçage à l’exportation en passant par le catalogage. Lightroom est un logiciel plus complet pour une utilisation purement photo, avec une interface spécifiquement adaptée.

      25 mars 2016
      • Merci pour cette réponse rapide. Mais je pensais que cameraRaw était dans photoshop et qu’il offrait plus de réglages. Et que dans lightroom c’était différent, car que l’on soit en JPEG ou en Raw les réglages ne changent pas.

        25 mars 2016
        • Cameraraw est un module dans photoshop, lightroom et elements. Pourquoi Adobe aurait fait un module de dématriçage différent pour chaque alors qu’ils en ont un compatible tout prêt 😉 . Sans cameraraw les 3 logiciels ne seraient simplement pas capables de lire les RAW. La différence est surtout dans l’interface et dans le catalogage.

          25 mars 2016
          • Désolé, si je ne saisis pas bien, mais alors comment on ouvre le module cameraraw dans lightroom.

            25 mars 2016
          • C’est justement la différence d’interface, dans lightroom c’est directement le module développement qui est « assimilé » à cameraraw.

            25 mars 2016
  • Bonjour, j’aimerais pouvoir écrire sous la photo les noms des personnes qui sont dans la photo et quand je fait un diaporama que les noms soit visible avec la photo.
    André

    7 avril 2016
  • Bonjour Laurent,
    Je viens de découvrir votre blog, un grand merci pour ces conseils clairs et intuitifs, il n’y a pas de doute sur ce que vous disiez au début de votre guide : vous être un vrai pédagogue.
    J’espère que la question n’a pas été posée ailleurs. Je débute dans le développement photo, j’ai donc téléchargé Rawtherapee, vos nombreuses vidéos étant convaincantes notamment la question du rehaussement couleur avec les options d’éviter une trop forte saturation et l’écrétage photo.
    Seulement dans la dernière version (je travaille sur Mac), c’est un petit peu moins intuitif et ces options n’y sont plus ou du moins pas clairement (elles avaient l’air pourtant très utiles).
    Est)il possible pour vous de faire un point sur la dernière version?
    Mille merci,

    Adeline

    19 mai 2016
  • Merci!!!!

    19 mai 2016
  • bonjour,
    Je n’ai pas encore invectis dans un logiciel de traitement digne de ce nom mais il faut que je saute le pas je pense donc acheter LR
    J’ai donc pas une mais deux questions quelle version de LR choisir LR4;LR5;LR6 est ce que l’on peut signe ses photos sur toute les versions LR
    j’ai trouve ce commentaire sur le net
     »très petit de la part d’adobe de supprimer la fonction « correction du voile » sur la version achetée »
    merci d’avance pour vos commentaires

    4 juin 2016
    • Bonjour!
      Pour t’aider à choisir entre LR5, LR6 et LR CC, tu peux consulter la page de comparaison des fonctionnalités sur le site d’Adobe, mais la meilleure version est bien sûr la dernière (LR6), et en version CC.
      Sur LR4 je ne sais pas, mais sur LR 5 et 6 on peut ajouter un filigrane aux photos ainsi que des données de copyright.
      En effet, si tu achètes Lightroom seul (la licence) plutôt que l’abonnement à Lightroom CC, tu n’auras pas la fonction correction du voile.
      Il existe cependant une astuce pour l’avoir quand même 🙂
      à bientôt!

  • bonjour laurent

    merci pour tous ces superbes articles de tres grande aide

    passionne par la photo j’aime notament faire image noir et blanc avec zone couleur, et effectue quelque retouche locale! il y’a quelque annee ayant peu de moyen jai pris photofiltre studio X !

    je voulais savoir s’il y avait 1 raison particuliere pour laquelle vous ne proposer pas ce logiciel (version complete pour 40€) pour la retouche locale? est ce que c’est parc qu’il accpete pas les fichiers RAW?(fichier dont j’ignorais l’existance donc merci ☺)

    Aujourd’hui etant tres bien equipes en materiels (grace a vous toujours) Merci encore

    j’ai envie de sublimer mes photos j’ai donc pris il a 5min dxo pro 9 edition elite (dc pas encor testé )

    est ce qu’avec ces 2 logiciels je suis bien equipes? ou faut il prendre autre chose?

    13 juin 2016
    • Bonjour Sophie,

      si tu veux faire de la retouche localisée, adobe lightroom est bien mieux que DxO vu que DxO ne fait pas vraiment de retouches localisées.

      13 juin 2016
      • Merci beaucoup alex mais malheureusement le probleme pour le moment c’est que je n’ai pas les moyens !:/

        Je possède gimp et photofiltre et pour la retouche localisé que je fais (très peu) ca me suffit! Je trouve pour ma part que ce sont de bonne alternative et je me demandait pour qu’elle raison laurent n’en parlait 🙂

        Encore Merci pour tout

        15 juin 2016
        • Laurent a mis GIMP dans les solutions gratuites pour la retouche locale. Photofiltre ne gère pas les raw, probablement la raison pour laquelle il ne l’a pas mis, oui.
          rawtherapee et darktable sont aussi assez connus et performants. Laurent a commencé sur le premier, normal qu’il parle plus de ce qu’il connait.
          Si tu peux avoir DxO gratuitement ce sera toujours utile, c’est un excellent logiciel pour les corrections optiques et la réduction du bruit et il offre pas mal de traitements pré-enregistrés pratiques.

          15 juin 2016
          • Merci beaucoup alex

            C’est vrai que photofiltre dans ses prochaine version pour admettre le RAW ca serait génial 🙂 pour moi qui de la photo noir et blanc avec pointe de couleur ca serait le top (heureusement gimp est la ^^ )

            sinon DXO PRO 9 GRATUIT (version elite) 🙂
            pour s’entrainer c’est nikel le temps d’avoir la somme pour la version 11 ^^

            18 juin 2016
  • hello,

    Photographe amateur… et passionné par le post traitement.
    Au vu du prix de Photoshop, je penche plus pour son petit frère, photoshop Eléments… Peut-on par exemple ajouter des flammes dessus ?

    Les autos Internet Photoshop sont-ils adaptables sur Eléments ?

    Merci pour toutes les informations quotidiennes très précieuses.

    14 juillet 2016