Comment réussir un portrait photo : réglages, lumière, pose du modèle, …

Le portrait est une discipline de la photo que nous pratiquons tous à un moment ou à un autre, ne serait-ce qu’en faisant des photos de famille. Mais si on a une certaine exigence et qu’on veut réussir des portraits de qualité, on se rend vite compte que la recette est un peu plus compliquée qu’attendre un sourire et déclencher. Voyons ensemble ce qu’il faut savoir et ressentir pour un bon portrait.

Je fais un peu de portrait en lumière naturelle quand j’en ai l’occasion, et c’est toujours enthousiasmant, même si c’est un vrai challenge.

L’être humain me fascine, capter le petit instant qui fait la beauté de quelqu’un, le regard qui trahit une émotion, l’attitude qui est propre à une personne… je trouve ça tout simplement magique.

photo portrait noir et blanc
Ce petit moment de tendresse 🙂

Je me suis donc dit qu’il me fallait vous faire partager tout ce que j’ai appris. Je vais vous donner quelques astuces techniques simples, mais ce n’est pas le plus important : je vais surtout m’attacher à la manière de capter l’émotion, de saisir l’essence de la personnalité de son sujet.

La technique du portrait photo

Bonne nouvelle : un portrait n’est techniquement pas complexe à réaliser la plupart du temps. Il faut mettre en valeur votre sujet, qu’il soit fort et qu’il occupe toute l’attention dans l’image, à moins que vous vouliez le mettre en relation avec un autre élément. Mais restons simples.

Où faire la mise au point en portrait ?

Faites la mise au point sur les yeux.

« Le miroir de l’âme », tout ça, on connaît la chanson, mais c’est vrai. Le regard de quelqu’un peut réellement décupler l’effet d’un portrait, et j’ai tendance à penser qu’il faut qu’il soit net pour en maximiser l’effet. Enfin au moins un œil sur les 2, si vous aimez comme moi jouer avec de très faibles profondeurs de champ 😉

Evidemment, vous pouvez tout à fait prendre ça à contrepied en photographiant un détail de la personne (une mèche de cheveux, l’oreille, etc…) pour le mettre en valeur, en particulier si vous utilisez une faible profondeur de champ.

Portrait photo détail

Comment cadrer un portrait

Il y a plein de manières de cadrer un portrait, mais pour commencer, je vous conseille de cadrer serré.

En ce qui me concerne je préfère les portraits très serrés car ils permettent de vraiment donner de la place au visage de la personne, mais dans tous les cas (même pour une photo en pied), remplissez autant que possible le cadre avec votre sujet, il n’en sera que renforcé.

Portrait photo cadrage serré
Un cadrage serré met bien en valeur le visage.

Cela dit, vous pouvez évidemment également cadrer plus large et utiliser une profondeur de champ plus importante si vous souhaitez mettre votre sujet en relation avec son environnement, ça peut aussi très bien fonctionner.

Portrait photo cadrage large
Mais un cadrage plus large permet de montrer l’environnement.

Si vous voulez aller plus loin sur ce sujet, pensez à lire mon article sur les 5,5 cadrages classiques du portrait.

Pensez à la profondeur de champ

Classiquement, en portrait, on utilise une profondeur de champ plutôt faible pour isoler le sujet de l’arrière-plan. Je ne vais pas vous refaire tout le speech car j’ai déjà fait un cours sur la profondeur de champ 😉

Comment gérer la lumière naturelle en portrait

Evidemment, il y a l’option de photographier au flash, mais c’est un tout autre sujet que je n’aborderai pas aujourd’hui.

Et de toute façon, pour tout vous dire, je préfère photographier en lumière naturelle : c’est plus simple, plus immédiat et spontané, plus naturel, bref ça me convient mieux.

 

Cela dit, c’est un élément qu’il ne faut vraiment pas négliger. En fait, je suis même prêt à parier que si vous n’êtes pas satisfait par vos portraits aujourd’hui, c’est sans doute à cause de la lumière. C’est quelque chose de très important, qui peut complètement transformer une photo.

 

La première chose à comprendre, c’est qu’une jolie lumière n’est pas toujours ce que vous pensez : un grand soleil provoque des ombres un peu dures qui peuvent jurer avec le visage. Ce n’est pas forcément rédhibitoire, mais il faut y prendre garde.

Photo portrait lumière dure
Ici la lumière dure fonctionne assez bien, mais notez les ombres marquées sur le visage !

Au contraire, un soleil légèrement voilé permet de diffuser la lumière et d’adoucir les ombres. Préférez donc ce temps-là pour vos portraits en lumière naturelle, ou mettez vous simplement à l’ombre, ça marche aussi 😉

Photo portrait vieil homme
Ici, la photo est prise à l’ombre, donc a des ombres assez douces sur le visage, tout en gardant quelque chose de contrasté, que le post-traitement renforce.

Dernière chose : il existe un accessoire très peu cher et qui peut énormément changer vos photos. Le réflecteur. En gros, c’est un petit panneau de tissu blanc ou argenté, qui va réfléchir la lumière là où vous voulez. (vous pouvez en trouver facilement sur Amazon par exemple)

réflecteur portrait photo

Classiquement, on l’utilise pour « déboucher les ombres ». Qu’est-ce que ça veut dire ? Simplement qu’on va apporter de la lumière là où il n’y en a pas. Ca vous permettra d’éclairer le visage de votre sujet de manière très simple et flexible.

Mais surtout, ça a un effet incroyable en portrait : rajouter une étincelle de lumière dans les yeux. Et je peux vous dire que ça change TOUT !

Voici un avant/après pour vous en convaincre (de simples photos d’essai donc ne faites pas attention à la pose). Je n’ai effectué aucune retouche pour qu’on voit bien la différence :

 

Comme pour les autres points, vous pouvez évidemment prendre ces principes à contre-pied, si vous savez ce que vous faites (et pourquoi vous le faites). Par exemple en shootant en plein soleil ou en contre-jour pour créer un effet particulier, mettre en valeur une ambiance ou un détail.

photo portrait contre-jour réflecteur
Sur la photo finale, vous voyez que le soleil derrière éclaire les cheveux pour ajouter un bel effet de contre-jour. Et le réflecteur a permis d’éclairer le visage !

 

Comment gérer votre modèle en portrait

C’est sans doute une des questions qu’on se pose le plus : une fois la technique gérée, comment faire avec le modèle ?

En effet, les gens adorent et détestent à la fois le portrait. Ils adorent le résultat (qui n’a pas envie d’avoir une jolie photo de soi ?), mais détestent le processus, car il est dur de se retrouver face à l’objectif.

Absolument TOUTES les personnes que j’ai prises en photo (sans exception) m’ont dit exactement la même chose :

Je ne suis pas photogénique.

Ce à quoi je leur répondais que dans ce cas, ce serait ma faute 😛

Voyons donc ensemble quelles astuces j’ai trouvé au fil des années pour avoir une bonne relation avec votre modèle, ce qui est LA clé pour avoir des photos naturelles et réussir de beaux portraits.

Comment détendre et déstresser votre modèle

C’est un exercice compliqué que d’être « modèle », même de façon informelle. Alors aidez-les. Quelqu’un qui prend du temps pour faire une session photo avec vous mérite que vous le/la mettiez à l’aise.

Le maître mot est de parler, encore et encore. C’est très difficile, moi-même je ne le fais pas tout le temps (pourtant je suis un grand bavard :P). En effet, on est concentré sur sa prise de vue, on essaye de trouver des idées, de ne pas faire attendre la personne, et pour le peu qu’on soit un peu perfectionniste on n’est jamais satisfait du résultat.

 

Donc la vie n’est pas facile pour nous non plus, sauf que votre modèle s’en fout 😛 L’essentiel est d’établir un climat de complicité, de détendre la personne et de gagner sa confiance. C’est parfois moins facile que d’autres, selon les personnes.

Dans les cas un peu extrêmes, j’emploie une technique simple : je déclenche assez souvent, pas forcément quand je vois quelque chose d’intéressant, mais juste pour habituer la personne au bruit du déclenchement. Et au bout d’un moment (il peut falloir une heure !), elle finit par s’y habituer, et c’est là que vous récoltez les fruits de vos efforts.

Photo portrait noir et blanc

Par exemple, pour cette photo, ça a pris du temps : elle servait dans un salon de thé incroyable à New York, et on a bien sympathisé le premier jour (mais je n’avais pas mon appareil, j’étais juste venu prendre un thé alors qu’il faisait 3°C dehors :D).

Je suis revenu le lendemain avant de prendre mon avion, je lui ai demandé si je pouvais la photographier. Evidemment, c’était beaucoup plus facile puisqu’on avait parlé des heures la veille. Cela dit, ça a quand même pris un moment pour que le masque tombe un instant, et que je capte cette expression pendant qu’elle parlait avec une amie et cliente régulière 🙂

Patience !

Comment faire rire votre modèle ?

Souvent, on veut obtenir une expression joyeuse sur le visage de son modèle. Mais nous ne sommes pas tous comiques de naissance, et ce n’est pas forcément facile.

Mon astuce, c’est plutôt que de penser à « faire rire », je pense à autre chose : étonner mon modèle. C’est légèrement différent.

Quand je dis « étonner », ça veut dire de jouer sur l’inattendu. Il y a plein de ressorts à l’humour, mais dire quelque chose de complètement inattendu fonctionne en général assez bien 😉

Portrait rue noir et blanc
© Christian Yves Ocampo

J’ai le sentiment qu’avec quelqu’un qu’on connaît bien mais qui est stressé par l’objectif, il est paradoxalement plus difficile d’obtenir qu’il/elle se lâche. Parce que si vous photographiez un bon ami, il va bien se douter que vous allez essayer de le faire rire. Et il y a même des chances qu’il sache comment vous allez vous y prendre 😉 Le tout est de réussir à l’étonner quand même.

C’est pour ça que vous ne devez pas hésiter à photographier des inconnu(e)s : il est à mon sens beaucoup plus facile de détendre l’atmosphère et d’étonner quelqu’un que vous ne connaissez pas, car il/elle ne sera pas habitué(e) à votre humour. (ou alors c’est juste le mien parce qu’il est particulier :P)

 

Dans tous les cas, si votre modèle ne se détend pas assez, ce n’est pas sa faute. Jamais. Vous ne devez pas le penser, et encore moins lui faire ressentir. C’est vous le/la photographe, et il vous faut apprendre à travailler avec quelqu’un si vous souhaitez faire du portrait. Les relations humaines font partie des « compétences » que vous devez avoir en tant que photographe pour faire du portrait, et sont tout aussi indispensables qu’un appareil photo ! 😉

 

Comment obtenir une expression naturelle en portrait ?

Une des raisons pour lesquelles on cherche à faire rire nos modèles, c’est parce que contrairement à un simple sourire ou à une autre expression, quand quelqu’un rit sincèrement, c’est forcément une expression naturelle.

Et c’est ce qu’on recherche au fond : capturer ce qui nous marque chez cette personne, QUI elle est au naturel.

Alors si vous ne cherchez pas le rire, comment faire pour avoir une expression naturelle quand même ? J’ai plusieurs astuces assez simples mais qui fonctionnent très bien :

« Ferme les yeux »

La principale cause du manque de naturel en portrait, c’est l’expression des yeux. Le plus souvent, après quelques secondes à fixer un objectif, les gens écarquillent légèrement les yeux, ce qui leur donne l’expression d’un lapin de garenne devant des phares de voiture.

Votre modèle au bout de 30 secondes à fixer l’objectif, allégorie.

Pas vraiment ce qu’on recherche ! 😀

Une astuce que j’utilise et qui fonctionne à tous les coups, c’est de demander à la personne de fermer les yeux. Au moment où vous êtes prêt à déclencher, demandez lui d’ouvrir les yeux, et déclenchez immédiatement.

En effet, il y a un laps de temps (plus ou moins long selon les gens) pendant lequel la personne a un regard naturel. Vous pouvez répéter ça plusieurs fois, ça marche quand même.

« Pense à… » / « Visualise ça »

Vous pouvez combiner cette technique à une autre, en demandant à votre modèle de visualiser quelque chose. Tout dépend de ce que vous recherchez évidemment (ça, c’est à vous de le décider), mais essayez de trouver quelque chose qui va leur provoquer l’émotion positive ou négative que vous souhaitez montrer.

Si vous photographiez de jeunes mariés, pourquoi pas leur dire : « Fermez les yeux, et pensez à votre lune de miel. Vous êtes tous les deux sur la plage : pensez au soleil, au bruit de la mer, au souffle du vent sur votre peau. Maintenant, ouvrez les yeux. »

Vous pensez qu’il va y avoir quoi dans le regard à ce moment-là ? Ca va être beau, non ? 🙂

(oui je sais, ça peut faire un peu « youyou » pour certains, mais faites-moi confiance, ça marche !)

Donnez leur un rôle à jouer

Une autre astuce qui fonctionne assez bien pour avoir des expressions naturelles chez une personne est de lui faire jouer un rôle, assez paradoxalement !

J’aime bien mettre mes modèles dans la peau d’un enfant, en leur demandant de jouer à cache-cache, ou tout simplement de s’imaginer retourner en enfance d’une manière ou d’une autre. Ça fonctionne assez bien, sans doute parce que s’imaginer enfant s’associe immédiatement dans notre esprit à une absence de complexes et de conditionnements sociaux du type « se faire photographier en public c’est un peu la honte » 😉

Au-delà de ça, cette idée permet à la personne de se détacher un peu de son ego, de ne pas trop penser que c’est elle qu’on photographie mais plutôt le rôle qu’elle joue, alors qu’au final si vous avez l’œil, vous finirez par saisir une de ses expressions 🙂

photo portrait

Quelques astuces pour faire poser votre modèle

Par ailleurs, faire du portrait assez naturel ne veut pas forcément dire ne pas donner d’instructions du tout. N’hésitez pas à guider doucement votre modèle. Je ne suis pas fan des poses décidées au millimètre par le photographe, et j’ai toujours trouvé que mes plus beaux portraits se trouvaient être ceux que je n’avais absolument pas prévus.

Soyez précis dans vos instructions

Quand vous guidez votre modèle, en lui demandant de se placer de telle ou telle façon par rapport à la lumière, ou de regarder plutôt dans telle direction, il faut que vous soyez précis !

« Regarde à droite », ça ne veut rien dire ! Quelle droite ? Est-ce qu’il faut qu’elle tourne seulement ses yeux, sa tête, ou tout son corps dans cette direction ?

Pour fluidifier tout ça, il vaut mieux donner des instructions précises, et montrer les choses. Par exemple :

Est-ce que tu peux regarder le poteau là-bas ?
(en le montrant)

Ou encore :

Est-ce que tu peux tourner la tête vers le poteau là-bas, et ensuite me regarder mais sans bouger la tête ?

Ça permet à votre modèle de fixer son regard plutôt que de chercher où vous souhaitez précisément qu’il regarde, ce qu’il ne peut pas deviner, et de plus c’est rassurant d’avoir quelque chose de précis à regarder.

Donnez l’impression que vous avez le contrôle ! (même si ce n’est pas toujours entièrement le cas :P)

4 astuces pirates pour rendre vos modèles plus beaux

Pour finir, je vais vous donner 4 astuces que j’utilise tout le temps pour mettre les personnes en valeur.

En effet, il existe plein de petits détails qui font qu’une personne rend mieux ou moins bien sur un cliché. Je ne vais pas en faire la liste entière aujourd’hui, mais prêtez bien attention aux silhouettes et au visages des gens que vous connaissez ou même que vous croisez dans la rue, et essayez de déterminer ce qui les met le plus en valeur.

1. Baisser le menton

Tout est dans le titre ! Le fait de baisser légèrement le menton rend en général les gens plus beaux. Ca a tendance à mieux dessiner la ligne de la mâchoire, à affiner le visage voire masquer un léger embonpoint.

Il faut que ce soit très léger, sinon ce n’est pas naturel, mais un petit centimètre peut réellement faire toute la différence.

photo portrait nu
Bon, ce n’est peut-être pas ce que vous voyez en premier 😉 , mais son menton est dirigé légèrement vers le bas (les modèles pros le font souvent toute seule).
2. Le « squinch »

Je n’ai pas inventé cette technique, je l’ai vue sur la chaîne d’un photographe américain haut en couleur, qui propose une technique pour donner un regard plus intense aux modèles. C’est en anglais, mais bon c’est assez visuel :

En gros, il s’agit de lui faire relever la paupière inférieure, quasiment sans que la paupière supérieure ne bouge. Ca a l’air impossible comme ça, mais essayez devant le miroir, vous allez voir, on y arrive après quelques minutes d’essai, et en plus c’est assez marrant !

Ca intensifie effectivement le regard, et selon ce que vous voulez faire ressortir, ça peut être une bonne astuce. Alors évidemment, ça ne convient pas à une expression mélancolique par exemple, et si le modèle en fait trop ça peut faire un peu séducteur, donc c’est à utiliser avec parcimonie.

3. Pose de trois quarts ou de face

Même si vous photographiez avec un cadrage assez serré (un buste par exemple), la position du corps tout entier va jouer sur la manière dont on voit le modèle.

De face, il va paraître plus imposant, plus volontaire peut-être. Par exemple, moi qui suis mince, je préfère en général les portraits de moi où je suis de face, car ça m’élargit :

photo portrait
© Marion Fregeac

Mais pour beaucoup de monde, une pose de léger trois-quarts peut arranger beaucoup de choses, car ça a tendance à affiner la silhouette. Et ça fait partie du complexe de pas mal de gens, donc aidez-les à se sentir bien en photo ! 🙂

4. L’angle de vue

Sur le même terrain de la mise en valeur du modèle, une autre chose joue beaucoup : votre angle de vue. Que vous soyez pile face à la personne, légèrement au-dessus (en plongée) ou légèrement en-dessous (en contre-plongée) change BEAUCOUP de choses.

Déjà, ne photographiez jamais quelqu’un en contre-plongée (vu de dessous). Enfin, sauf si vous voulez donner un effet particulier de dominance. Mais ça n’a pas vocation à mettre en valeur la personne en tout cas.

Si vous êtes plus petit que votre modèle, prenez un petit marchepied ou un tabouret.

 

photo portrait
Je n’ai pas de photo « avant », mais vous pouvez voir que je photographie légèrement en plongée (bon, en étant plus grand, c’est facile :P).

Vous pouvez photographier les gens de face ou en légère plongée (vue de dessus). On conseille en général de photographier les femmes en légère plongée, car ça affine un peu le visage, ce qui est souvent recherché par les personnes.

Pour les hommes, vous pouvez faire les deux, ça dépend pas mal du visage du modèle. Par exemple, j’ai le visage fin, donc ça ne sert à rien d’en rajouter en me photographiant vu de dessus. Surtout que je fais 1m91, donc en plus ce ne serait pas évident 😀

 

Voilà, j’espère ces conseils pourront vous aider à vous améliorer en portrait, une discipline difficile mais extrêmement enrichissante. N’hésitez pas à partager vos astuces ou à poser vos questions dans les commentaires, et pensez à vous abonner à la newsletter pour être avertis des prochains articles 😉

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (103 votes, moyenne : 4,59 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

82 commentaires
  1. superbe article qui permet grâce à l’étude de la lumière , la profondeur de champ, la pose….de faire de beaux portraits. Merci

  2. Très bon article que je vais relire plusieurs fois encore car on vient de me demander de faire quelques portraits et je n’ai pas vraiment d’expérience en la matière.
    merci

  3. bien le coup du men(té)ton. Pas d’accord sur le bannissement de la contre plongée si elle est légère, ça fait sentir un effacement du photographe devant son modèle.

  4. Bonjour Laurent,

    Lecteur assidu de ton blog et fidèle élève (les 3 formations : passionnantes !), je lis la mise à jour de cet article toujours très intéressant.

    Ma petite méthode perso pour les portraits :
    J’explique au modèle (pour l’instant pas des professionnels) que je voudrais qu’il/elle simule des sentiments : la colère, la joie, la peur, l’ennui, la surprise, etc …
    ça donne pas mal de grimaces amusantes parfois mais entre les grimaces, le temps que le modèle pense au sentiment qu’il va exprimer, j’ai de très belles expressions naturelles.

    T’en penses ?
    Bernard

  5. Suis fan depuis longtemps.
    Excellente mise à jour super enrichissante, en particulier grâce aux trucs pratiques.
    Bravo Laurent Projet ambitieux mais sera enrichissant et très bien réussi dans cet article clé.

  6. Je vais régulièrement sur votre site (je suis inscrite à votre formation »devenez un photographe accompli »). Cette mise à jour est réussie : malgré que le portrait n est pas ma préférence, il m arrive d en faire.
    Je profite de ce mail pour vous poser une question : je désire acquérir une focale fixe . Je suis attirée par le Tamron 35mn f 1.8. Je possède le Tamron 24-70mn depuis 1an pour mon Nikon D5300 : ce choix est il le bon.
    Plus tard je voudrais acheter le Nikon D750 F.F
    Arlette

    1. Bonjour, avec le 24-70mm de Tamron, vous avez quelque chose d’assez polyvalent. Cependant, la focale est un peu juste pour les paysages car elle commence sur votre capteur à 36mm. Vous passez donc à côté de pas mal d’éléments pour une photo où il faudrait un grand angle. Ce 24-70mm est excellent en terme de caractéristique et qualité, mais il vaut mieux l’avoir sur FF. Pour APS-C, il vaut mieux privilégier des zooms comme du 17-50mm f/2.8, qui permettra de couvrir le tout. Le 35mm est un excellent objectif et agira comme un 50mm sur votre APS-C. Quoiqu’il arrive, vous allez pouvoir faire des très beaux flous d’arrière-plan avec grâce à son ouverture. Quand vous passerez en FF, votre 24-70mm sera le top pour tout ce qui est paysage, photo à la volée. Éventuellement pour les portraits également, si vous ne voulez pas un bokeh extrêmement prononcé. Par contre pour le 35mm, il sera un peu juste pour vos portraits. Comme vous serez, pour la plupart des types de portrait, à moins de 3 mètres du modèle, vous aurez des déformations sur ce dernier, donc pas très flatteur … A moins que ce soit volontaire pour donner un certain style. Pour être tranquille avec des portraits plus serrés, optez pour des focales du type 85mm, 100mm ou bien 135mm. J’espère vous avoir aidé, si ca intéressé j’ai un tas d’article sur le sujet : http://www.techniquesphotoportrait.fr, à bientôt !

  7. Bon jour .malgré que je pratique la photo / vidéo depuis 20 ans .j’ai appris beaucoup d’ intérêt.. J’ avoue que votres efforts sans toujours neufs.. En savant…

  8. Quid des portraits avec une ombre portée (style Harcourt) qui sont alors pour le coup de vraie sculpture.
    L’expression, certes, mais avec une vraie lumière et non pas une lumière chewing-gum sans caractère.
    Meilleures salutations

  9. Bonne idée la remise à jour des articles, j’avais négligé le blog ces derniers temps, du coup je m’y replonge avec plaisir et intérêt. Merci !

  10. Quelques réactions à cet article et aux commentaires qui ont pu être fait.

    La première chose, en ce qui concerne la communication avec le modèle, c’est de prendre le temps au début de la séance de lui expliquer ce que vous souhaitez faire, ce que vous souhaitez obtenir, ce que vous attendez de lui, bref le faire participer. Outre qu’il se sentira impliqué, il pourra lui aussi apporter des idées allant dans le sens de l’objectif fixé mais surtout, ce sera plus facile pour lui d’anticiper, de comprendre, de réaliser… ce que vous lui demandé.

    Une autre chose que je demande à mes modèles, c’est le décroché de mâchoire. Quand on est stressé, pas à son aise, pas en confiance voire même de façon anodine, on a tendance à serrer la mâchoire ce qui bloque toute expression du visage. Le fait entre-ouvrir très légèrement la bouche permet de libérer la mâchoire et donc de donner une expression plus naturelle au modèle.

    Concernant la PDC, je ne suis pas fan des grandes ouvertures. Je shoote mes portraits essentiellement à f/4 ce qui permet d’avoir un jolie flou dégradé et non un effet bi-plan ou effet rideau. Ça permet aussi de garder un arrière-plan visible tout en étant flou et donc ne pas avoir une espèce de bouilli en arrière plan (sauf si bien entendu l’arrière plan est dégueulasse mais en règle générale, on choisi son lieu donc on fait attention à ça.

    Sur la focale, plein de commentaire la dessus et plein d’inexactitude aussi. Quelques soit la focale, à moins de 2,5/3 m il y aura une déformation plus ou moins importante du modèle, et ce d’autant plus si on shoote en plongée ou contre-plongée. Partant de là, on va ajuster sa focale en fonction du type de portrait qu’on veut : en pieds, plan italien, plan américain, buste, tête ou serré. En fonction de ce qu’on voudra faire, on changera de focale.

    Sur le plan serré, en ce qui me concerne, je suis de moins en moins fan car ça a tendance à empêcher le modèle de vivre et sa limite la lecture. Pour un regard en face, il est intéressant car il va focaliser la lecture sur le regard. Sur un profil ou un regard masqué, ça peut retirer plein de chose d’intéressant pour la lecture de l’image (intention, émotion…). Et des fois, le reste du corps parle plus que le visage en lui-même. Enfin, qui peut le plus peu le moins donc il est toujours possible de recadré en post-production si l’on veut quelque chose de plus serré. L’inverse n’est malheureusement pas possible.

    Dernier point. La plongée ou contre-plongée. De façon assez général, je préfère une légère contre-plongée. La plongée déforme trop et à tendance à tasser le modèle. Après je parle bien de légère contre-plongée. J’ai pris l’habitude de shooter le plus souvent accroupis ou à genoux fixant l’axe de mon objectif au centre du sujet que je souhaite photographier. Du coup, en allant chercher la mise au point sur l’œil, cela crée une légère contre-plongée. Quant à la relation avec la taille du photographe, c’est pour le coup, un peu de la fainéantise. Il suffit de se baisser, se mettre à genoux, s’accroupir… C’est à la rigueur plus compliqué pour une personne de petite taille 😉

    Ah si, dernière chose, le menton. Pas trop d’accord sur le fait de baisser le menton. Cela va dépendre de la personne et de ce que l’on recherche. Pour une expression d’assurance, le menton légèrement relevé sera mieux. Pour un portrait plus en douceur, intime, le menton baissé sera idéale. Reste que si la personne est un peu forte, il y a le risque de double menton disgracieux (et généralement peu apprécié des modèles).

    Voilà… en te souhaitant bonne continuation.

  11. Sebastian Salgado a dit: Quand tu prends un portrait, ce n’est pas toi tout seul qui prends la photo. La personne t’offre la photo.

    C’est ce que ton article m’a amm
    ené à penser. Super article, de précieux conseils, merci pour ton travail.

  12. Bonjour Laurent

    ton article est très intéressant et confirme ce que j’ai appris sur la photo de portrait
    j’aurais une question :
    comment fait-on la mise au point lorsqu’il y a deux sujets (un couple par exemple) sur qui ?
    peut-on utiliser les mêmes réglages surtout au niveau de l’ouverture a 2.8 ou même plus en fonction de l’objectif (pour moi un 50mm nikon 1.8)
    merci

    1. Bonjour Alain,
      Si tu souhaites que les 2 soient nets, il te faudra augmenter un peu ta profondeur de champ en effet (et donc diminuer la valeur d’ouverture), au moins pas sécurité, et encore plus s’ils ne sont pas sur le même plan.
      Le plus simple c’est de les mettre sur le même plan, tout en privilégiant la mise au point sur les yeux de l’un (sinon on risque qu’ils soient tous les 2 flous!).
      Cela dit parfois l’effet peut être sympathique quand même lorsque l’un est net et qu’on devine l’expression de l’autre, plus flou, derrière, mais là c’est une question de goût et les possibilités sont multiples 🙂

  13. Bonjour,
    Très bon article au sujet des portraits.
    Ce matin, j’ai trouvé un site permettant de louer un studio photo avec des atmosphères différentes.
    Et je voulais savoir ce que vous en pensez, le studio à l’air pro !
    http://www.hdbox-studio.com
    Merci d’avance pour votre réponse !
    Bonne journée
    Julia.M

  14. merci c est tres interessant et correspond a ce que je cherche,j ai la chance d avoir rencontre par hasard une tres jolie modele avec un regard qui transperce tout et elle a accepte un shooting avec moi mais je n en ai jamais fait alors je voudrais deux trois reglages simples de facon a ne pas passer mon temps a regler pendant qu elle s ennuie,je prefererais que tout soit en place avant sa venue pour mitrailler ou autre,cadre serre ok et faible profondeur de champ?et quel appareil?enfin des infos diverses,j aimerais en voir un shooting pour avoir une idee du deroulement,avant j ai eu fait de bonnes photos en argentique dont certaines ont ete publiees mais le numerique j ai du mal a le sentir et avec un modele jamais tente le grand saut

Voir plus de commentaires