La photo de nuit

Sans lumière, pas de photo. Intuitivement, une fois le soleil couché, on serait donc tenté de penser qu’il faut ranger l’appareil photo et vaquer à ses occupations. Sauf que les lumières de la ville présentent un charme particulier qu’on a parfois envie de photographier, a fortiori dans ces périodes de fêtes où les décorations lumineuses commencent à embellir nos villes (et à rajouter de la pollution lumineuse :P). D’autant plus qu’en hiver, les journées sont courtes. Voyons donc ensemble comment se sortir d’une situation qui peut paraître difficile au premier abord.

La nuit, la contrainte principale est évidemment le manque de lumière. Oui, j’enfonce des portes ouvertes, mais il est toujours important de se poser la question des contraintes pour faire face à une situation photographique.

Comment pouvons-nous compenser ce manque de lumière ? Si vous vous souvenez des articles sur l’exposition, il y a 3 façons simples de le faire :

  • Augmenter l’ouverture (qui est limitée par l’ouverture maximale de votre objectif)
  • Ralentir la vitesse d’obturation (ce qui est limité par votre stabilité et la présence ou non de stabilisation, voire d’un trépied)
  • Augmenter la sensibilité ISO (ce qui est limité par les capacités de votre appareil, qui produit des images de moins en moins propres au fur et à mesure qu’on augmente les ISO)

Les astuces pour faire de la photo de nuit vont donc principalement consister à maximiser ces trois paramètres tout en obtenant un résultant satisfaisant (profondeur de champ souhaitée, photo nette, pas trop bruitée).

Le matériel et les accessoires

Pour augmenter l’ouverture, il sera préférable de travailler avec des objectifs très lumineux, qui ont donc une ouverture maximale importante. Ce sont souvent des focales fixes comme le fameux 50mm f/1.8, qui vont permettre d’utiliser une ouverture très importante et donc de maximiser la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil. C’est pourquoi des appareils à objectifs interchangeables comme les reflex et les hybrides sont les plus adaptés. Cela dit, ce n’est pas impossible avec les compacts et bridges, à condition de jouer sur l’augmentation du temps de pose (on y revient).

Pour diminuer la vitesse d’obturation, il va falloir faire attention à ne pas créer de flou de bougé. A partir d’une certaine vitesse, il vous sera impossible de shooter sans stabiliser correctement votre appareil. Pour des vitesses raisonnables (du genre 1/15ème), un objectif stabilisé pourra beaucoup vous aider, surtout si vous faites l’effort d’être bien stables vous-même. Pour des vitesses plus lentes, il va absolument falloir vous procurer un trépied. Vous pouvez éventuellement poser votre appareil sur ce que vous voulez (mur, statue, banc, chat, car de CRS, …), mais ça ne vous permettra pas toujours de cadrer comme vous voulez. Bref, achetez-vous un trépied.

Enfin, pour augmenter les ISO en gardant un résultat propre, sachez que d’une manière générale et pour simplifier, plus le capteur est grand et l’appareil récent, plus la réduction du bruit à haute sensibilité sera efficace. Ainsi, un reflex de l’année dernière sera plus efficace qu’un compact d’il y a 3 ans. Cela dit, le bruit ayant tendance à se concentrer dans les zones sombres (genre le ciel noir), allez-y mollo sur l’augmentation de la sensibilité, au risque de vous retrouver avec un ciel tout plein de petites étoiles colorées très moches. Dans tous les cas, traitez le bruit au post-traitement en RAW (parce que vous shootez en RAW, n’est-ce pas ? 😉 ).

Je ne parle pas du flash, parce qu’il va ruiner toute l’ambiance nocturne des villes que vous essayez de retranscrire. Et que non, il n’éclairera pas le bâtiment de 20m de haut en face de vous, même si vous le mettez à fond. Il peut par contre être utile si vous souhaitez faire des portraits de nuit. Dans ce cas, choisissez un flash déporté, ou si vous utilisez le flash intégré, diffusez-le ET baissez sa puissance.

Les réglages

Tout d’abord, poussez la sensibilité ISO au maximum acceptable de votre appareil (si vous ne savez pas ce qu’est le « maximum acceptable », faites plusieurs photos aux grandes sensibilités de votre appareil et regardez le bruit sur votre ordinateur). Croyez-moi, vous en aurez besoin si vous shootez à main levée. Si vous utilisez un trépied, laissez-la à 100 ISO.

Ensuite, plusieurs solutions :

  1. Vous passez en mode priorité ouverture, vous ouvrez à fond ou presque (n’hésitez pas à fermer un peu le diaphragme si vous êtes large en termes de vitesse d’obturation). Vous surveillez que la vitesse d’obturation que va choisir votre boîtier soit suffisante pour avoir un cliché net à main levée. Souvenez-vous de la règle vitesse minimale = 1/ (focale x 1,5). Si elle ne l’est pas, et d’ailleurs même si elle l’est, utilisez la correction d’exposition pour sous-exposer l’image : votre appareil aura souvent tendance à vouloir chercher du détail dans les ombres. Sous-exposer de 1 ou 2 stops est l’équivalent de lui dire «c’est normal qu’il fasse sombre, ne panique pas pépère». (Oui, j’appelle mon appareil pépère ;P).
  2. Vous passez en mode priorité vitesse, vous choisissez la vitesse minimale qu’il vous faut pour éviter le flou de bougé, et laissez l’appareil ouvrir le diaphragme comme il veut. Ici aussi, je conseille vivement d’utiliser la correction d’exposition.
  3. Vous utilisez le mode manuel et faites vos propres réglages.

Si vous shootez sur trépied, choisissez la priorité ouverture et réglez pour avoir la profondeur de champ que vous souhaitez, puis laissez l’appareil choisir la vitesse, en utilisant éventuellement la vitesse d’obturation. N’oubliez pas de désactiver la stabilisation et d’utiliser le verrouillage du miroir et une télécommande, comme dans toute pose longue.

Astuces

Reflet de la lune façade bâtiment

Reflet de la lune

La photo de nuit est une discipline très diverse : elle peut regrouper les paysages urbains, l’architecture, les scènes de vie, les portraits, etc… Les conseils de ces disciplines s’y appliquent donc tout autant, même s’ils sont limités par les contraintes. Cela dit, voici quelques astuces en vrac qui peuvent vous être utiles pour améliorer vos photos de nuit :

  • Shootez pendant « l’heure bleue ». C’est en fait le moment après les golden hours, quand le soleil est réellement couché mais que le ciel reste encore d’un bleu roi pendant quelques dizaines de minutes (voir photo de droite). Avoir un ciel de cette couleur est bien plus esthétique qu’un ciel tout noir, et fournit une couleur complémentaire au jaune orangé des éclairages nocturnes.
  • L’eau est votre amie. En particulier en pose longue, les reflets dans l’eau sont extrêmement esthétiques.
  • Si vous avez du mal à faire la mise au point, passez en visée à l’écran (LiveView) et faites la mise au point naturellement en agrandissant l’image.
  • Rechargez bien vos batteries, la pose longue l’use plus rapidement.

Voilà, j’espère que ces astuces vous seront utiles en ces temps où il fait nuit à 17h30 😉 Postez un commentaire si vous avez des questions ou des remarques 😉
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Cet article vous a plu ?

Ça tombe bien, j’ai créé un format PDF de l’article que vous pouvez télécharger :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (17 votes, moyenne : 4,24/5)

Loading...

Recherches utilisées :

photo de nuit, photos de nuit, photo nuit, photographie de nuit, prendre des photos de nuit, faire des photos de nuit, photographier de nuit, photo de nuit sans flash

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

130 commentaires

  • Adepte des photos de nuits, j’ai bien rigolé dans la liste du mobilier urbain pouvant servir à poser son APN pour une pause longue: un car de CRS 😀

    3 novembre 2011
  • Bonjour Laurent, j’ai également adoré le coup du car de CRS. J’étais fatigué de me taper Belgique-France-Belgique pour en avoir un et j’ai préféré acheté un bon trépied et une bonne tête (très important pour éviter la moindre vibration).
    Comme d’habitude, tout est dans l’article, en précisant que en soirée ou de nuit beaucoup de lieux connus deviennent très différents et prennent une autre mesure, sans compter les variations et les résultats infinis qu’on peut otenir juste en modifiant l’un ou l’autre paramètre.

    Au plaisir

    3 novembre 2011
  • L’idéal pour la photo de nuit, c’est le trépied et la pose longue. Comme ça, on place la sensibilité à 100 ISO et on obtient des images magnifiques. Pour la vitesse d’obturation, le mode Tv/T monte jusqu’à 30s. Pour plus long, il existe un mode Bulb (B) qui permet des poses de plusieurs minutes, de quoi faire des photos dans le noir le plus complet, même à petite ouverture. Par contre, inutile de dire qu’à de telles vitesses, évitez le moindre mouvement. Le mieux étant d’avoir, en plus d’un trépied, une télécommande (qui vaut pas cher en plus, 15 euro pour une Canon).

    3 novembre 2011
    • La télécommande c’est bien, mais le retardateur peut dépanner sinon.

      7 novembre 2011
  • Bon j’ai rattrapé mon retard de lecture, c’est fou comme tes articles sont riches d’apprentissage… Le chat n’est franchement pas stable j’ai essayé… Quand au car de CRS ça dépend de l’ambiance… Finalement tu pousse à tester différentes expériences très conviviales… Très drôle…
    Merci à la prochaine…

    3 novembre 2011
  • Merci pour cette article ! Tes astuces, à la fin de l’article, sont très intéressantes ! Je n’ai jamais essayé de zoomer en live view pour faire la mise au point manuellement ! Et ce n’est pas bête du tout. J’essaye ce soir. Par contre, est-ce normal que mode live-view, la mise au point automatique mette 5 à 6 bonnes secondes avant de finir de patiner ? C’est pour celà que je ne l’utilise jamais.

    3 novembre 2011
    • En LiveView, le focus a toujours du mal, alors de nuit… ! Vive la mise au point manuelle.

      7 novembre 2011
  • Merci encore pour cet article !
    Une petite question : comment procéder pour optimiser la mesure d’exposition ?
    Faut-il faire une mesure de lumière spot (ou sélective) sur le bâtiment, et conserver cette exposition avant de recadrer ?

    Merci pour vos réponses et à bientôt

    3 novembre 2011
    • Tu peux effectivement utiliser la mesure spot + mémorisation d’exposition sur le bâtiment, qui peut fonctionner également. C’est moins pratique à utiliser sur trépied par contre, où le recadrage est moins rapide.

      • Sinon pour le coup là, vive le manuel. Avec le numérique on fait deux essais et hop, on règle les bons paramètres.

        7 novembre 2011
  • Merci beaucoup pour cet article, les astuces vont beaucoup me servir, moi qui débute dans la photo, c’est génial de pouvoir trouver un site comme le tien.

    3 novembre 2011
  • Bon article !

    Perso, non seulement je reste à 100 iso, mais je baisse l’expo à -1 ou -2 ev… Ca permet de zapper totalement le bruit.

    Ouverture au max, et trépied, bien sur…

    Une autre astuce que l’on m’a donné pour éviter les flous de bougé quand on n’a pas de télécommande : régler le retardateur sur -2s, et déclencher. Comme vous ne touchez plus l’appareil au moment du déclenchement, pas de bougé…

    3 novembre 2011
  • Et moi aussi, j’appelle mon appareil « pèpère »… Même si son nom officiel, c’est « boro III »… Ben quoi ? ;o)

    3 novembre 2011
  • Pourquoi faut-il désactiver la stabilisation lorsque l’on utilise un trépied ?

    3 novembre 2011
    • Parce que la stabilisation va essayer de compenser des mouvements qui n’existent pas (puisqu’on est sur trépied), et ainsi diminuer la netteté de l’image. C’est assez sensible en pose longue.
      Si tu lis le manuel d’un objectif stabilisé (oui, personne ne le fait :P), c’est en général indiqué. Certains objectifs hauts de gamme prétendent détecter le trépied, mais la désactiver n’est pas bien compliqué 😉

  • Merci pour l’article! Jvais tester ce soir sur le car de crs! Sinon je pense que généralement il est préférable de mettre la balance des blancs sur Tungstène car sinon ca a généralement tendance à virer au Jaune. Bien que ca se corrige au post traitement c’est toujours agréable de voir un bon résultat sur son appareil.

    3 novembre 2011
  • Bon, moi je « crise » pour prendre des photos animalières (oiseaux notamment) à l’aurore ou au crépuscule ou bien en forêt, car bien sur ils sont toujours en mouvement…avec un zoom ….et le trépied c’est la galère…Quelques astuces???dois je abandonner la lutte?
    merci pour ces conseils précieux!

    3 novembre 2011
  • bonsoir,
    Encore une fois un article bien intéressant et bien détaillé. Un bémol sur la vitesse où tu conseilles 1/focale x1.5 (qui est un coefficient de recadrage dû à la taille du capteurAPS-C).
    Cette formule « empirique » provient de l’argentique sur pellicule 24×36 et ne concerne donc que la focale physique de l’objectif. Donc pour moi la vitesse doit être > 1/focale.
    Ce qui n’est de toute façon qu’une indication de réglage.
    Bravo Laurent pour ton article ou tes articles devrais-je dire.
    cordialement

    3 novembre 2011
    • J’ai lu les 2 à ce sujet. Les mouvements étant plus perceptibles à mesure que la focale réelle augmente (il suffit de viser la même chose à 50 et 300mm pour s’en rendre compte), je pense que c’est la focale réelle qui compte, donc celle multipliée par le facteur de crop.

    • En même temps c’est un conseil d’ordre général. J’ai fais il y a quelques jours des photos absolument exemptes de flou de bougé avec un 50mm et 1/15e en vitesse, comme quoi…

      3 novembre 2011
      • Cette « règle » concerne (concernait ? )essentiellement les téléobjectifs sans stabilisateur. En dessous de 50mm, c’est forcement beaucoup moins sensible à moins d’avoir bu trop de café 😉
        Depuis la stabilisation, elle est moins vérifiable.

        6 novembre 2011
  • merci pour l’article, j’avais justement l’intention de m’essayer à la photo de nuit avec un objectif que je viens d’acheter 🙂
    article simple et compréhensible pour la néophite que je suis
    une petite question s’il y a un amateur éclairé dans le coin : je pars en Finlande au mois de février pour essayer de voir et capturer quelques aurores boréales, quelques conseils?

    PS : j’ai tenté de convaincre mon chat mais il n’est pas d’accord!

    3 novembre 2011
  • Pour la photo de nuit, un trépied est indispensable, le temps de pose étant généralement bien inférieur à la seconde, donc un bon trépied et une télécommande (ou le retardateur) sont la clef d’une prise de vue facilement réussie.

    Pour l’objectif, contrairement à toi Laurent, je ne conseillerais pas d’utiliser un 50mm ouvert à 1.8 ; à moins de vouloir faire des portraits.
    Faire la mise au point de nuit est délicat et il vaut mieux débrayer l’autofocus qui va patiner dans le noir, alors avec une tres faible profondeur de champs à 1.8 …
    On peut tres bien faire de belles photos de nuit avec un zoom transtandard type 18 -70 ou 18-50, ouvert à f4 ou 5.6. j’en ai fait l’expérience.

    Enfin, permettez moi de vous donner ma recette:
    Pour ceux qui ont un boitier avec la fonction « live view », je ne saurais trop vous la conseiller, non seulement ont fait une mise au point (manuelle) très précise en zoomant, mais surtout, si vous vous mettez en mode TV (priorité vitesse), vous voyez sur votre écran l’exposition se modifier tandis que vous tournez la molette de réglage de la vitesse; et comme l’appareil est sur trépied, peut importe que vous soyez à 1 ou 10 secondes, une fois l’exposition satisfaisante trouvée, il ne reste plus qu’à déclencher, facile !

    3 novembre 2011
    • A main levée à f/5.6, ça me paraît quand même assez compliqué d’avoir une vitesse d’obturation correcte.

      Par ailleurs, la profondeur de champ ne dépend pas que de l’ouverture. Avec un 50mm à pleine ouverture, la profondeur de champ est quand même de 3m si on vise un objet à 10m. Difficile de planter sa mise au point de 3m quand même 😉 (enfin en tout cas ça se voit dans le viseur).
      La dernière photo de l’article a d’ailleurs été prise avec mon 50mm à f/1.8, et elle est parfaitement nette 😉

  • Laurent, j’ai relu plusieurs fois, ce n’est pas évident j’ai déjà testé le flou d’arriere plan, je progresse lentement pas aussi vite que tes articles
    Merci beaucoup pour ton aide

    3 novembre 2011
  • Re Laurent

    Attention, je précise qu’un trépied est quasi indispensable.

    , Effectivement pour les sujets éloignés sans premier plan , l’ouverture maximale est envisageable point de vue profondeur de champ, mais pour la photo de ville, à mon sens un zoom ou une large focale style 18 mm voir 35mm sur un capteur format APS C est largement plus confortable par sa polyvalence.

    3 novembre 2011
    • J’ai le sentiment que depuis la stabilisation des objectifs (ou boitier), il est devenu plus envisageable de faire des photos de nuit sans trépied si l’on est quelqu’un de pas trop nerveux.

      En me calant bien, avec VR et une focale courte, je me suis surpris à faire des photos nette même à 1/2 s ^^ Chose qui m’était impossible de faire à l’époque de l’argentique.

      Peut-être qu’on a trop pris l’habitude d’associer systématiquement le trépied à la photo de nuit ?

      6 novembre 2011
  • Effectivement, 2s ne sont parfois pas suffisantes pour que l’appareil absorbe les vibrations provoquées par l’appui sur le déclencheur, d’où l’intérêt d’une télécommande (et d’attendre un peu entre le verrouillage du miroir et le déclenchement évidemment 😉 ).

    Sinon Vinny, le miroir en se levant provoque de légères vibrations qui peuvent provoquer un léger flou. C’est peu sensible sur des poses de 1 ou 2 secondes, mais ça l’est beaucoup plus sur des poses de plusieurs dizaines de seconde. Je pense que c’est bien d’avoir le réflexe d’activer ce verrouillage dès qu’on doit faire des poses longues.

    • Je ne suis pas un pro en technique, mais j’aime particulièrement faire des photos de nuit.
      De mon expérience terrain (et en plus en y réfléchissant je ne ne trouve pas cela bête) je ne suis pas d’accord avec toi.
      Si je doit utiliser le retardateur deux seconde ou si le miroir n’est pas relevé lors du déclenchement j’aurais tendance à maximiser le temps de pose pour atténuer l’effet des vibrations. En effet, proportionnellement l’impact des vibrations (identiques quel que soit le temps de pose) aura beaucoup moins de conséquences sur une pose de 30s que sur une pose d’une seconde. De la même manière qu’un passant marchant sera un fantôme sur une pose d’une seconde alors qu’il n’apparaitra absolument pas sur une pose de 30s.
      Enfin c’est le sentiment que j’ai…

      3 novembre 2011
      • Si on réfléchit dans l’autre sens, le flou de bougé est plus sensible si la pose est plus longue non ? Un mouvement imprimé à l’appareil est d’autant plus perceptible que la pose est longue, à mon avis.

        • bien sur, mais c’est parce que tu bouges plus longtemps (si l’appareil n’est pas posé).
          mais 1/2 seconde de vibration (bien sur, c’est très exagéré pour le cas d’un miroir non relevé) sur un temps de pose d’une seconde cela veut dire que tu as bougé pendant la moitié de ton temps de pose alors que 1/2 seconde sur 30s l’impact est négligeable car ton capteur n’aura capté que très peu de lumière pendant cette 1/2 seconde.
          Par exemple si, en priorité ouverture , l’appareil t’indique 1 seconde en ouvrant à 1.8, passes en manuel et prends une photo de 0.5seconde toujours à f1.8. Ta photo sera sombre, mais tu verras quelque chose. Maintenant passes de f1.8 à f32 et reprends la même photo toujours avec 0.5secondes. Ta photo sera juste complètement noire.
          Encore une fois, je suis tout sauf un technicien mais cela me semble logique.

          3 novembre 2011
          • Je suis d’accord pour dire que relever le miroir est important sur des poses comprises entre 1/15s et 2s mais au delà de 2s, c’est moins important. Et donc sur 30s, ça ne sert quasiment à rien.

            4 novembre 2011
        • Vous avez tous les deux raison !

          Stabilisé, les mouvements de l’appareil seront rares, et donc invisibles sur une longue pose.

          Non stabilisé, ça bouge tout le temps, c’est dur de compenser pour l’anti-vibration, et donc il faut réduire le temps de pose pour limiter l’ampleur du bougé, et pouvoir espérer presque l’annuler entièrement.

          8 novembre 2011
      • Alors effectivement ce que tu dis Laurent, ça paraît logique. De toute manière ça ne peut pas faire de mal.

        Par contre Dany, les « plusieurs articles » ne sont pas forcément une référence. J’en ai lu de nombreux sur le web anglo-saxon qui recommandent le verrouillage du miroir en cas de pose longue, donc les avis divergent.

        • Là encore, même remarque. Sur une pose longue, franchement, que le miroir ait introduit 0,1 sec de vibration… à part si on est puriste, c’est pas grave. (Mince, je suis puriste alors…)

          A moins que le fait de le lever en avance ait d’autres incidences que la non-vibration au moment du début de la prise de vue (enregistrement de la lumière par les photosites).

          Dans la même lignée de remarque, le retardateur 2sec est tout à fait suffisant pour les photos stabilisées, pas besoin de télécommande. (Oui bon ok j’en ai quand même une…)

          8 novembre 2011
      • La lecture de plusieurs articles sur le sujet montre en effet que dans la plupart des cas, le verrouillage du miroir ne fait pas partie des réglages recommandés. Je n’ai trouvé qu’un article qui rejoint Laurent sur ce sujet.

        4 novembre 2011
    • Salut Laurent,

      Quelque chose m’échappe, comment activer le verrouillage sur un Canon 550D ?

      3 novembre 2011
  • Merci pour l’article, moi aussi j’y ai appris quelques petites choses 🙂
    Une chose en plus à savoir si on fait des photos en ville la nuit, c’est que l’effet « étoilé » des lumières va augmenter en fermant le diaphragme, donc quand on ferme vraiment beaucoup ça permet de faire scintiller tout ça 🙂

    Un petit exemple : http://img202.imageshack.us/img202/8093/imgp3696.jpg

    3 novembre 2011
  • Apparemment on ne peut pas éditer les commentaires… désolé pour le double-post.

    En fait je me posais des questions sur cette histoire de miroir levé. J’ai vu la fonction sur mon appareil dans le cadre du nettoyage de capteur, mais c’est tout. Si je comprends bien, mettre le déclencheur à 2sec ne suffit pas parce que le miroir provoque également un léger flou lorsqu’il se soulève ?

    3 novembre 2011
  • J’ai appris des trucs ce soir, merci à Laurent.
    Je pense que la télécommande est mieux que le retard , à 2 s c’est à peine suffisant pour que ‘appareil « absorbe » la vibration du pressé du déclencheur, résultat la photo est floue malgré le temps et la sueur 😉 passés aux réglages.
    Sinon j’ai lu plus haut le bon coup de la balance des blancs sur tungstène, c’est évident dans certaines situations moins dans d’autres, ah si je l’avais connu plus tôt…

    3 novembre 2011
  • Merci pour l’article… Très opportun au moment où le cafard me guette… cette nuit qui tombe à 17h00 …Pfffffff…. La perspective de faire de la photo me remonte le moral…merci

    3 novembre 2011
  • Salut Laurent,
    Que penses-tu des nouveaux appareils qui on 50000+ ISO?
    Ca apporte quelque chose?
    Les images en sont pas trop perturbées?

    3 novembre 2011
  • Bonjour,
    > J’en profite pour reposer ma question vu que nous sommes en photo de nuit : Celle d’avoir un contour bien défini des nuages (ciel nuageux), du relief donc en pleine nuit lorsque les nuages sont éclairés par la lune, la lune n’est pas forcément dans le champ de la prise de vue mais a pour effet de rétro-éclairé les nuages ce qui donne un bon effet de relief aux nuages perceptibles à l’oeil humain mais je ne suis pas sûr qu’il soit possible d’un rendu fidèle à l’oeil humain en photographie, si vous avez des pistes…En fait il s’agit d’avoir le même contraste que l’on peut avoir au moment d’un orage ou d’un coucher de soleil sauf que nous sommes la nuit ou le soir(hiver)…

    4 novembre 2011
    • Peut-être avec un filtre polarisant circulaire ?

      16 novembre 2011
  • effectivement article clair et précis 🙂
    sinon j’utilise en lieu et place de la télécommande le retardateur…
    bons clichés

    4 novembre 2011
  • Salut,

    J’ai un problème récurrent avec les photos de nuit :
    J’ai un 50 f/1.4, qui est donc sympa pour les photos de nuit, mais quand j’ouvre très large (1.4, 1.8, etc), la profondeur de champ en patie.

    Comment s’en sortir (avoir une photo nette pour du paysage) en ouvrant large ?

    merci

    4 novembre 2011
    • C’est le principe même d’une grande ouverture Geoffrey : la profondeur de champ diminue. Voir à ce sujet l’article sur l’ouverture et celui sur la profondeur de champ.

      Dans ton cas, la seule solution est de fermer plus le diaphragme, ce qui va augmenter le temps de pose, et probablement te forcer à utiliser un trépied.

    • Sur un 50mm, à f/1.8, tu dois quand même pouvoir obtenir une bonne profondeur de champ en faisant une màp lointaine. Ca permet de belles photos de nuits paysage, mais pas forcément pour du détail en effet.

      Je rejoins Laurent : trépied.

      8 novembre 2011
  • Merci Laurent pour cette article qui va m’aider à mieux profiter des effets de lumières sur les monuments et dans la nature.
    Les petits plus des astuces sont bien appréciables.
    Un bon article de plus.

    4 novembre 2011
  • Bravo pour cet article Laurent. La photo de nuit est un sujet à part entière et tu l’as traité avec brio !

  • Un détail pour les photos de nuit et pause longue lors de mes premiers test …c’est la batterie qui est plus sollicité !
    Prévoir une seconde batterie si on se fait une sortie nocturne de photo n’est pas un luxe.

    4 novembre 2011
  • Article très intéressant, comme toujours… D’autant que la photo de nuit m’intéresse tout particulièrement.

    Subsistaient toutefois quelques zones d’ombres (normal en photo de nuit) que la lecture de commentaires lumineux ont contribué à éclairer (ok, je sors…)

    Plus sérieusement, difficile de se faire une opinion tranchée sur l’utilité du verrouillage du miroir.

    Quant à l’ouverture, pour obtenir une aussi grande profondeur de champs que celle de la photo qui illustre ton article, j’imagine que le photographe a du pas mal fermer…

    Bref, pas mal d’essais (et presque autant de ratés) en perspective…

    Merci Laurent ! (et tous les contributeurs)

    4 novembre 2011
    • Pour information, on peut aller sur flickr et récupérer les données Exif de la 1e image qui illustre l’article. Celle-ci a été réalisée à f/20 avec un temps de pause de 20sec et 200 ISO.

      5 novembre 2011
      • Merci Vinny ! Le diaph était donc bien fermé…

        5 novembre 2011
        • Ceci dit, je pense qu’il a fermé plutôt pour allonger le temps de pose et obtenir les beaux filés qu’on aperçoit sur les routes.

          Parce qu’à cette distance, la màp est à l’infini, donc pas trop de problème de profondeur de champ…

          Autre option : il a voulu les étoiles sur les sources lumineuses. Il faut fermer pour ça. On voit d’ailleurs qu’il a un objectif à 9 pales (étoiles à 18 branches)

          8 novembre 2011
  • Comme d’hab. Sujet parfaitement abordé.
    Etant novice il me reste à tester et encore à remercier pour ce blog sans lequel on se trouve un peu perdu devant son appareil tout neuf .

    4 novembre 2011
  • Bonjour Laurent!

    Quand on shoot en pose longue sur un trépied ne faut-il pas utiliser un œilleton pour boucher le viseur afin d’éviter que la lumière n’atteigne le capteur en passant par cette voie?

    5 novembre 2011
    • Salut Olivier,

      On pourrait le penser.
      L’ oeilleton permet de compenser l’absence de l’oeil du photographe. Et tu as raison, sans lui, de la lumière entre Mais elle ne parasite pas le capteur puisque celui-ci est bouché par le miroir relevé.
      Par contre, c’est la cellule de mesure d’exposition automatique qui risque d’être faussé par cette lumière parasite.

      6 novembre 2011

  • Vinny:

    Pour information, on peut aller sur flickr et récupérer les données Exif de la 1e image qui illustre l’article. Celle-ci a été réalisée à f/20 avec un temps de pause de 20sec et 200 ISO.
    Dernier article de Vinny : 01/11/2011

    Sur pied, on est donc pas forcé d’ouvrir son diaph au maximum et de laisser la sensibilité à 100 ISO.
    Surtout si vous voulez photographier en ville et avoir une profondeur de champ importante, je dirais n’hésitez pas pas à fermer votre diaphragme à f8 voir f11.
    Ca marche croyez moi !

    5 novembre 2011
  • Salut Laurent 🙂

    Cet article tombe juste au moment du changement d’heure ! Bien joué !
    Moi qui désespérait de voir les soirée se raccourcir, ce sera finalement une autre occasion de sortir l’appareil 😀

    6 novembre 2011
  • Salut Laurent, j’ai un problème !
    Pas de chat je fais comment….:-))
    J’ai de bons souvenir en photo de nuit même en HDR…
    http://jcbiker.2.over-blog.com/article-la-defense-la-nuit-79947022.html
    J’ai donné ton lien a tous les membre de mon club photo.
    Amitiés.

  • Bonjour,
    > Je me demande quel est l’utilité des filtres qui donnent un effet étoiles à 4,6,8…branches aux sources lumineuses photographiées, car comme il a été dit par certains(dont Adrien pour ne pas le citer), il suffit de mettre en pose longue et de fermer au maximum le diaphragme pour obtenir ce rendu de sources lumineuses en étoiles à 4,6,8 branches etc…S’ils ont été crée, c’est qu’ils répondent bien à un besoin particulier dans la photographie que l’on ne peut produire sans cet artifice du filtre sinon pourquoi l’avoir créer ?

    15 novembre 2011
    • Obtenir des étoiles en ouvrant beaucoup ? On peut imaginer plein de situations où on a besoin d’ouvrir beaucoup alors qu’on veut voir les sources lumineuses en étoile. Je ne connaissais pas ces filtres. Amusant !

      16 novembre 2011
  • J’ai fait une photo en pose longue, exif : f14, 30″, 800 iso . J’ai privilégié le choix du mode M, choisi par conséquent la vitesse de 30″(temps de pose longue) avec une petite ouverture…Apparemment f14 avec un temps de 30″ ne suffit pas pour rester dans les 100 voir 200 isos…Oui j’oubliais de dire que j’ai laissé l’appareil définir lui-même la sensibilité à définir. Quand on débute, c’est préférable de choisir les 2 paramètres que sont la l’ouverture et la vitesse et laisser déterminer l’appareil par lui-même la sensibilité ISO à définir… Alors pour revenir à ma photo, elle est réussie avec les sources lumineuses en étoiles à X branches, le filé lumineux des rues etc…Cependant une chose, des traces lumineuses bizarres dans le ciel sombre de couleur verdâtres ?? Pour se représenter le mieux possible la chose, c’est un peux comme si vous aviez des volets ajourés,qu’ils soient fermés et que des rayons solaires passent à travers les fentes des volets, on verrait tous pleins de rayons lumineux, cela fait un peu le même effet…Alors je ne sais pas si c’est lié à la visée au viseur car j’ai effectué la photo en visée « viseur ». Merci pour votre apport

    15 novembre 2011
    • « Pour se représenter le mieux possible la chose »
      C’est de voir la photo 🙂
      Poste la sur Flickr, ou sur un blog, sur un forum 🙂

      15 novembre 2011
  • Pas de souci, je la posterai sur Flickr/un blog/ou encore un forum et j’afficherai le lien correspondant…

    15 novembre 2011
  • Bonjour,
    Voici Adrien le lien correspondant à la photo, je ne sais pas bien utiliser flickr, alors je ne sais pas comment procéder, j’ai tout bonnement copier l’adresse dans la barre des adresses et l’ai collé ici dans le forum. Je pense à mon avis que ce n’est pas comme cela qu’il faille procéder…Le lien me semble évidemment trop long & qu’il y a forcément beaucoup plus simple…Voilà donc l’image en question, on voit nettement dans le ciel une petite pollution lumineuse dont je me serais bien passé mais voilà, on ne gagne pas à tous les coups…Merci

    http://www.flickr.com/photos/69852307@N03/6349265673/in/photostream

    16 novembre 2011
  • Bonjour,
    La photo prise en suède « Lysekil by night » intégré à l’article fait office des exifs suivants : f20, focale : 200mm, temps d’obturation : 20″ et iso 200 !!! l’appareil est un sony DSLR A300…Ce qui me surprend, il ferme encore plus que moi f20/f14, a un pose + court que moi 20″/30″et il arrive à obtenir quelque chose avec 200 iso alors que je suis monté facilement en 800 iso en tout automatique, ahurissant ?

    16 novembre 2011
    • Salut abdel,

      Dans ta photo (le lien est parfait), je vois en effet des traces, comme des étoiles filantes, dans le ciel. Elles semblent toutes converger vers l’infini, étonnant.

      Pour la couleur verdâtre, rien d’étonnant dans ce genre de ciel. Si tu veux, tu peux passer un petit coup de photoshop pour changer tout ça.

      Pour la photo de Lysekil, il y a une multitude de raisons possibles, tu ne peux pas transposer des valeurs d’un endroit à l’autre et les comparer 😉 Tout d’abord, il avait peut-être bien plus de luminosité globale, ensuite, il a peut-être fait du post-traitement, enfin, ce n’est pas le même appareil photo, il existe des variations (légères) entre chaque marque.

      16 novembre 2011
  • Bonjour,
    Adrien, j’ai posté une autre photo du même lieu mais effectué avec un tout autre appareil & à un autre moment, un panasonic dmc-zs3(us) équivalent à un dmc-tz7 en europe mais voilà…Quand je lis les exifs, je suis surpris par une contradiction au niveau de la focale, en haut de la page : il est indiqué 14,7mm et en bas de la page 129mm et je puis t’assurer que du point de vue d’où la photo a été effectué(un collègue), je me rapprocherai du 129mm plutôt que de 14,7mm(grand angle)…Pour preuve, tu vois bien l’autre photo prise avec un 50mm…Alors ce n’est pas possible que la focale soit de 14,7mm…Je me dis que j’ai dû louper le coche & qu’il y a quelque chose que je n’ai pas saisi … L’ouverture est bien de f4,… ? L’iso est bien 80 ? Malheureusement, le collègue ne se souvient plus de ses réglages et je ne puis me baser que sur les exifs de la photo que j’ai posté…

    17 novembre 2011
    • Salut abdel,

      Alors, déjà, regarde :
      Focal Length In35mm Format 129 mm

      Alors je ne suis pas sûr de ce que ça signifie, mais c’est clairement une « correspondance ».

      Par ailleurs, attention, on parle de deux focales différentes : la focale réelle de l’objectif, et la focale « équivalent plein format », qui demande une conversion en fonction de la taille du capteur de l’appareil.

      En général, en reflex, les focale sont indiquée en réel. En effet, on ne sait pas sur quel capteur Alors qu’en bridge, l’objectif est fixé sur l’appareil, donc on est sûr de la conversion, on peut marquer directement l’équivalent plein format.

      Tout ça est un peu compliqué mais Laurent l’explique bien sur ce site. Je te conseille d’y jeter un oeil.

      Donc à mon avis il n’y a pas d’erreur sur l’EXIF, mais il faut qu’on sache comment l’interpréter. En l’occurrence, je dirais que tu peux comparer ta photo à celle du bridge si tu connais la taille du capteur.

      17 novembre 2011
  • Pardon, j’ai oublié le lien correspondant à mon post précédent :
    http://www.flickr.com/photos/69852307@N03/6352185185/meta/

    17 novembre 2011
  • Bonjour,
    le panasonic dmc-zs3(tz-7) est un compact, le facteur de conversion est en général de x1,6 pour un capteur aps-c…Mon objectif 18-55mm ne restitue pas véritablement un cadrage de 18-55mm qui correspond au full-frame(pleine image) mais de (18-55mm)x1,6=(28-88mm)…C’est comme si je disposais d’un réflex au capteur full-frame et que je lui colle un objectif 28-88 mm, j’aurais le même rendu que mon objectif 18-55mm monté sur mon réflex au capteur aps-c…En fait, ce que tu veux me dire quelque part si j’ai bien cerné ton message, c’est tout simplement que sur un compact ou un bridge, on a pas besoin de faire la conversion, on affiche directement l’équivalent 24X36cm => soit LECTURE DIRECT en somme…

    17 novembre 2011
    • Salut,

      Oui, 1,6x pour les Canon, 1,5x pour les Nikon, etc. Et oui, ton 18-55 équivaut à avoir un 28-88 sur un plein format.

      Ce que je disais c’est bien ça : sur un reflex, on doit convertir, comme tu l’as fait. Mais sur un bridge ou un compact non, car c’est déjà convertit ce que tu lis sur l’objectif (enfin il y a des exceptions apparemment, chez Pentax je crois).

      Du coup ta question par rapport aux EXIF des deux photos dépend du compact. Il faut connaitre ses données exacte, notamment la taille du capteur ou le facteur de conversion.

      18 novembre 2011
  • Bonsoir,
    La scène que tu vois a été photographié dans un ciel noir(pas comme la photo de la suède + haut où le ciel est encore relativement bleu ). D’après l’Exif, elle a été shooté en mode scène nocturne, c’est à dire « paysage nocturne », ce mode dans les compact lumix de cette série-là permet de shooter des paysages nocturnes en fixant les iso directement à la valeur 800…Or l’Exif indique une « vitesse iso » : 80 ce qui n’est pas possible surtout que les isos commencent à 100 iso dans les compacts lumix panasonic de cette série à moins que je ne me trompe car je n’ai pas véritablement vérifié mais pour sûr qu’ils commencent à 100 iso…D’ailleurs, je me demande pourquoi la sensibilité iso a été ainsi nommé, je veux parler du paramètre « vitesse iso » des Exifs ??

    18 novembre 2011
    • Je me suis aussi toujours demandé pourquoi « vitesse » ISO alors que c’est historiquement une sensibilité. Ceci-dit, ce paramètre est un peu artificiel sur les CMOS, donc ça a peut être un sens de changer le nom ainsi en numérique. Aucune idée 😉

      Pour ce qui est du « 80 », un de mes Lumix avait 80, donc ça me semble possible. Ceci dit, si tu es sûr qu’il a shooté en 800, alors c’est une erreur d’écriture. Ou alors on tient là une clé du mystère « vitesse » ISO 😉

      18 novembre 2011
  • Vous passez en mode priorité ouverture, vous ouvrez à fond ou presque (n’hésitez pas à fermer un peu le diaphragme si vous êtes large en termes de vitesse d’obturation)

    =>Excuse-moi de t’embêter un peu Laurent,j’ai essayé de comprendre ce passage et ce n’est pas clair pour moi…N’hésitez pas à fermer si vous êtes larges…Large que veux-tu dire au juste pour être plus précis et lever toute ambigüité, merci

    19 novembre 2011
    • Je veux dire large en termes de lumière : s’il y en a assez pour exposer correctement la photo, il ne faut pas hésiter à fermer un peu le diaphragme afin de gagner en profondeur de champ si besoin.

      • Bonjour,

        J’ai une question que je ne sais pas où placer mais vu qu’il est question de photographies de nuit je me lance :

        Je pratique en ce moment la photo de nuit. Mon lieu de prédilection est la foret. J’attend qu’il fasse nuit noir pour partir en forêt avec mon 550d, mon trépied et une lampe de poche. Pour réaliser mes photographies, je fixe mon appareil sur le trépied, je mets les iso à 100, la vitesse d’obturation à trente secondes et je sélectionne avec la lumière les parties que je souhaite révéler. Le problème est que j’ai tout le temps des images qui ne sont pas nettes. J’ai tenté de passer de f.1.4 à f.22 pour avoir une plus grande profondeur de champ mais rien n’y fait. Est-ce qu’il faut faire d’autres réglages pour pallier à ce problème? Merci pour votre réponse.


        CLG44:

        Bon j’ai rattrapé mon retard de lecture, c’est fou comme tes articles sont riches d’apprentissage… Le chat n’est franchement pas stable j’ai essayé… Quand au car de CRS ça dépend de l’ambiance… Finalement tu pousse à tester différentes expériences très conviviales… Très drôle…
        Merci à la prochaine…
        Dernier article de CLG44 : BALADE A…

        20 septembre 2012
  • Autant pour moi Adrien, j’ai vérifié de même…Et effectivement, il y a bien aussi 80 iso dans le lumix…Alors je suis franchement surpris qu’en mode scène paysage nocturne, l’appareil décide de descendre aussi bas dans un noir total, il était à peu près 22h, et il n’y avait vraiment plus de ciel bleu, nous étions plongé dans l’obscurité totale…

    19 novembre 2011
    • Probablement qu’il fait le même choix que toi : quitte à le stabiliser pour faire un paysage de nuit, autant garder la qualité maximale (80 ISO) et jouer sur les autres paramètres.

      20 novembre 2011
  • Pour confirmation, j’ai donc essayé avec un lumix affichant la possibilité de shooter à 80 iso, j’ai shooté la lune un peu avant le lever du jour(ciel bleu), j’ai réglé l’appareil sur mode « scène paysage nocturne » pour être dans le même type de réglage que la photo que j’ai posté en second…Et je suis formel, dans tous les cas sans exception…L’appareil se fixe toujours à 800 iso quelque soit la situation (ciel bleu/noir)…Alors je me demande bien à quoi peuvent correspondre ces données exifs relevés…J’ai comparé avec la première photo dont je suis sûr des exifs et cela surprend fortement car même si ce ne sont pas des appareils identiques, chaque caractéristique est respecté…à l’ouverture correspond mon ouverture, à ma vitesse obturation correspond ma vitesse d’obturation…Alors je ne sais pas…Du fait que l’appareil est us, peut-être qu’il y a eu…En fait, je n’en sais rien, peut-être faudrait-il que je poste mon essai et voir ce que me donne aussi l’exif de la même manière et peut-être que je retrouverai la même incohérence au niveau des relevés, sait-on jamais ?

    20 novembre 2011
    • Ah donc c’est bien 800 ? Ca parait quand même le plus logique !

      Essaye de poster ce nouveau shot, on verra bien 😉

      20 novembre 2011
  • Voici les exifs de la photo prise quasi avec les même caractéristique sauf pour la focale qui était de 14mm dans l’autre photo et ici de 24mm…Sauf que l’on voit la focale équivalente à 35mm égale à 129mm(identique à l’autre photo ou presque)…Et le plus étonnant, la vitesse iso est bien de 800 iso ici & je suis bien en mode scenery nocturne alors que l’autre photo affichait en vitesse iso : 80 isos ?!!?

    http://www.flickr.com/photos/69852307@N03/6374932929/meta/in/photostream

    21 novembre 2011
  • Bonjour,
    Voici un exemple de photos shootés à l’aide de filtres à effet étoiles à 6 branches mais il en existe à 4,8 branches etc…. Ce filtre est nécessaire lorsque l’on utilise une grande ouverture & que l’on souhaite tout de même obtenir un joli effet étoilé à plusieurs branches des sources lumineuses…
    http://www.flickr.com/photos/69852307@N03/?saved=1

    24 novembre 2011
  • Un aperçu de l’effet étoilé des sources lumineuses d’un cadrage paysage grâce à un filtre à effet étoile à 8 branches 😉
    http://www.flickr.com/photos/69852307@N03/6395641561/

    http://www.flickr.com/photos/69852307@N03/6395638577/

    24 novembre 2011
  • Bonjour,
    > Après de nouveaux test effectués sur le dmc-tz7 équivalent de son homologue us dmc-zs3, si l’on se place en mode ms1, scène paysage nocturne (équivalent night scenery sur le dmc-zs3) sélectionné…J’aurai pu penser que l’iso était bridé d’office automatiquement à 800 iso et n’en bougerait strictement pas quelqu’en soit la luminosité de la scène…Pour ainsi dire, j’ai donc testé à fond la chose en orientant l’appareil vers une source lumineuse conséquente et voir si l’iso allait rester fixe à 800 iso…Figurez vous que non !! L’iso ne reste pas fixe et est donc bien variable…Ceci étant ma vérification basé uniquement sur l’expérience, je suis allé aussi consulter le mode d’emploi du dmc-tz7 et celui de son homologue dmc-zs3, comme il s’agit du même appareil, il s’agit aussi du même mode d’emploi sauf que l’un est écrit en français(dmc-tz7) et l’autre en anglais(dmc-zs3). Tous deux, je veux parler bien entendu du mode d’emploi, stipulent bien que dans la sélection de « paysage nocturne » : La sensibilité peut varier de 080iso à 800 iso, ce qui a été largement vérifié par mes soins sur la base de l’expérience concrète…Tous cela pour dire tout simplement que les résultats exifs de la photo nocturne réalisé par le dmc-zs3 est tout à fait plausible et réalisable donc…Ce qui avait choqué, c’était la faible sensibilité iso choisi par l’appareil dans un tel ciel noir.

    26 novembre 2011
  • Bonjour à tous,
    Merci Laurent pour cet article qui va beaucoup m’aider moi qui suis vraiment une débutante.
    Si tu as le temps est il possible de me dire très simplement comment, en cette période de NOël, quel onjectif et quels réglages utiliser pour prendre des images de marchés de Noël et des illuminations. Ou peut être me diriger vers un de tes articles (je n’ai pas encore tout lu)
    Je possède un Canon eos 550D +18-55 mm +EFS 55-250 mm
    Grand merci d’avance
    Cri

    4 décembre 2011
  • bonjour Laurent,
    je ne sais pas bien si c’est l’endroit mais je me demande comment faire pour photographier la lune (hé oui, je demande la lune !) la nuit ? je n’y arrive pas car elle brille trop … faut il un filtre ?
    merci
    cri, olympus epl3

    20 juillet 2012
  • bonjour

    merci pour cet article qui m’éclaire un peu plus sur la photo de nuit
    comment photographier la lune ?
    merci
    claude

    12 mars 2013
    • Bonjour,
      Pour mon tout premier post, qui suit une inscription récente à cet excellent site (bravo Laurent !), je réponds à cette question car je me suis moi-même beaucoup posé la question et j’ai fait pas mal de tests avant de parvenir à un bon résultat.

      Premiers essais avec un hybride (vraiment vieillissant) et un résultat potable avec les réglages suivants :
      – ouverture : f/11
      – vitesse :
      – focale : 75mm
      – sensibilité : iso 80
      – trépied (de mauvaise qualité) et retardateur 2s.
      Le résultat est une lune rousse, correctement exposée, sur laquelle on distingue bien les cratères mais manquant cruellement de définition.

      Deuxième essai plus récent avec un reflex (Pentax K-5 avec un objectif smc DA 55-300mm f/4-5.8 ED) avec de bons résultats sur deux clichés, l’un d’une lune à moitié pleine (ou à moitié vide) et l’une bien pleine et ronde.
      Voici mes réglages :
      – ouverture : f/10 (demi-lune) / f/8 (pleine lune)
      – vitesse : 1/10s (demi-lune) / 1/125s (pleine lune)
      – focale : 300mm (les deux)
      – sensibilité : iso 100 (les deux)
      – trépied (de bonne qualité) et retardateur 15s
      Pour la demi-lune, une photo un petit poil trop exposée sur la bordure la plus éclairée mais, une fois retravaillée en baissant l’exposition générale et les tons clairs, une lune bien rousse où l’on voit clairement les cratères et où, sur la frange entre la zone éclairée et la zone sombre, on a bien le relief des cratères. Et un piqué très correct vu les conditions.
      Pour la pleine lune, une bonne exposition globale qui gagne en force après un ou deux réglages en post-traitement et une parfaite lisibilité des cratères. Un piqué légèrement meilleur encore que pour la photo précédente.

      Deux choses qu’il peut être bon de préciser : Il n’y avait pas de nuages à proximité de la lune – il n’y a absolument aucun bruit numérique sur les deux clichés.

      Bien entendu, les conditions peuvent varier et ces réglages ne sont peut-être pas les meilleurs, mais j’espère avoir pu aider certains en leur donnant un point de départ.

      21 mars 2013
  • quel type de telecommande est conseillé; à fil ou sans fil, quelle marque….
    a quoi faut il faire attention

    20 avril 2013
  • Merci des conseil!

    30 avril 2013
  • merci pour les infos !

    30 avril 2013
  • Bonjour
    Pourriez vous m’inscrire à votre newsletter

    Merci

    23 juin 2013
  • hello

    j’ai lu plusieurs articles sur ton site que je trouve très intéressant pour débuter et s’améliorer.

    néanmoins, je n’ai pas trouvé la réponse à une de mes questions.

    je souhaite shooter des modèles de nuit mais les réglages que j’utilise d’habitude pour paysage de nuit fonctionne pas super bien avec mon 18-135.

    Quel objectif me conseilles-tu ?

    Merci d’avance.

    27 août 2013
    • Salut Jack !

      Si je puis me permettre un avis personnel (Laurent pourra peut-être compléter ou même infirmer), je pense qu’il n’y a pas d’objectif « magique » et que ton problème ne réside pas là.

      Pour la photo très sombre, il n’y a pas quarante solutions.
      Certes, un objectif de bonne qualité peut offrir des photos légèrement meilleure de nuit, mais la différence je pense est relativement minime. Donc, ce n’est pas l’investissement primordial.
      En vraie solution, tout d’abord, tu peux ouvrir au maximum, on obtient une image plus lumineuse (objectif grand ouvert, plus de lumière qui rentre).
      Ensuite, suivant l’appareil, on peut monter les isos. Ca peut aider, mais ça ne fait pas des miracles. Tout dépend des compromis que tu es prêt à faire en fonction de la destination de ta photo.
      Bien entendu, il y a le flash. Celui intégré à l’appareil est plutôt limité. Un flash de bonne qualité permet de mieux maîtriser l’éclairage additionnel et de le faire éventuellement suffisamment discret pour garder l’ambiance « nuit ».
      La dernière chose qui me vient – et je pense la plus efficace – c’est la pose longue avec un trépied.

      Après, comme je l’ai dit, tout dépend de ton sujet. Si, comme tu l’as dit, ce sont des paysages, donc des sujets qui ne bougent peu ou pas, le flash est inutile et la dernière solution du trépied te permettra d’avoir les meilleurs résultats. Assure-toi juste, en fonction de ton budget, d’en prendre un qui te permette une bonne stabilisation.

      J’ai fait des photos chez moi avec presque aucune source lumineuse et une pose de 30 sec. qui étaient archi-lumineuse.

      Voilà, aux autres de réagir et à toi de poser d’autres questions ou de nous faire part de la suite de tes recherches.

      27 août 2013
      • bonsoir

        pendant les « 20 minutes bleues » pour dire la réalité des choses.

        pour avoir le temps d’exposition en me mettant à iso 1600 diaph disons f/11 et alos me donne un temps (souvent dans les 5 secondes à la fin lorsque ca devient tres sombre.

        Ensuite disons que ca mette 4 secondes 1600 > 800 > 400 > 200 > 100 donc 16 fois plus de temps… et ensuite je mets pendant 64 secondes… bien sur en remettant à 100 iso… j’ai fait la betise et alors maintenant j’oublie pas de remettre à 100 iso.

        29 janvier 2014
  • Bonjour Laurent,

    Je voudrai savoir comment faire pour prendre la lune et son reflet dans l’océan (il fait donc nuit noir) ??
    Je reviens de vacances et il m’a été impossible de prendre cette photo (la plus grosse déception de mes vacances quand même 🙁 ). J’ai tout testé (avec mes petites connaissances) et la je viens de lire ton article et je suis quand même contente de voir que le problème ne vient pas de mes réglages puisque j’ai testé toute les options possibles que tu as donné. Je suis bien consciente qu’avec un trépied j’aurai surement pu prendre cette photo mais je n’en ai pas pour le moment. Voila pour moi.

    Merci d’avance pour ta réponse.

    27 septembre 2013
    • j’ai un pied manfrotto mkc3-h01

      generalement on a souvent des miseres pour recadrer avec un pied.. mais avec celui là on a une tete qui permet de prendre au zenith au nadir en portrait en paysage dans tous les angles possibles).

      et il coute 60 euros mais je m’en serts tout le temps.. porte mon d3000 mais limite porter mon zoom 300mm et hauteur maximale de 1.50m

      29 janvier 2014
    • La lune c’est pas dur faut savoir que l’on se mets à 100 iso et 1/125eme.

      SInon pour avoir le reflet de quelque chose, on a 8 diaphs de différence entre les deux… donc faut faire en hdr sinon on arrive pas à avoir ce qu’il faut.

      30 janvier 2014
  • Je ne suis pas, habituellement, un adepte de la photo de nuit pourtant, récemment pour un concours visant à mettre en valeur ma ville, j’ai pratiqué la prise de vue nocturne, en argentique et en noir & blanc, histoire de sortir des sentiers battus.
    Le problème c’est que j’avais oublié mon trépied! j’ai bien usé de toutes les ruses que je connais, malheureusement sur 72 photos (2 pelloches) seulement 5 étaient nettes (dont celle qui m’a permis d’avoir le 3ème prix)
    Conclusion: n’oubliez pas de prendre votre pied…;-)

    9 novembre 2013
    • bonsoir

      j’ai vu des declencheurs de flashs vendus 30 euros les deux pieces. réference RF 603 II.

      on en mets un, sur le sabot du flash et on a une prise pour un cordon qui relie à l’appareil photo pour déclencher à distance.. avec l’autre emetteur y a un cordon pour tous les appareils nikon et canon, peut etre d’autres marques pour déclencher à distance et logiquement portée à 100m.

      et le flash que l’on peut commander, c’est le yn603 III la version yn603II est bien (selon le site qui en parle de ces flashs) doit avoir un déclencheur radio en dessous… et donc 30 euros de plus si on veut déclencher à distance et l’appareil et le les flashs.

      29 janvier 2014
  • Bonjour
    En matière de photo de nuit j’ai rencontré des problèmes de photo du ciel étoilé nocturne (j’étais pourtant en Polynésie).J’avais à l’époque un canon 650D et je ne suis pas parvenu à mesurer le temps de pose correct ,des clichés noirs!!!.
    Aujourdhui j’ai un FUJI X-E2.
    Faut-il appliquer un temps de pose fixé -tres long?
    Merci de me donner une solution: Mise au point ,cadrage ,temps de pose -ouverture ,iso…
    RM

    12 mars 2014
  • Bonjour,

    Votre article est très intéressant, ça m’aide beaucoup, mais j’aurais une toute autre question.

    J’ai un NIKON D300, et je suis nommée Photographe le temps d’une soirée pour un bal de fin d’année au lycée. J’ai compris l’histoire des ISO, réglage lumière, mais je voulais savoir si le simple Flash de l’appareil fonctionnerait pour faire des photos dans une salle sombre.
    En fait, la soirée se passe dans le gymnase, donc sombre, avec des lumières multi-colore, et tout ce qui s’en suit (vous voyez ?)
    Donc est-ce qu’avec un NIKON D300 sans accessoires (les flash) j’arriverais à faire de belles photos claires, nettes, … ?
    Ou me faut-il autre chose ?

    Merci pour votre réponse,

    MLB.

    17 avril 2014
  • photo de nuit d’une maison avec la neige, meme principe ?

    24 août 2014
  • Merci beaucoup pour cet article très complet et pour tous les autres d’ailleurs ! Je débute en photographie avec mon réflex et je suis très intéressée par la photo de nuit. Je fait des poses durant jusqu’à 6 min avec mon trépied et une ouverture de 4.8 quand le ciel est étoilé. Les étoiles laissent des traces lumineuse, ce qui est superbe mais le ciel apparaît orange et je rêve de faire de belles photos où le ciel reste dans les tons noirs ou bleus. En effet j’ai déjà vu de tels cliché sur flickr. Savez vous comment fait on ? Merci d’avance 🙂

    1 septembre 2014
  • Comment faut-il faire pour une obtenir une image de nuit aussi nette que la tienne, du premier à l’arrière plan avec une grande ouverture de l’objectif (petit F) ?
    Utiliser l’infini ? l’hyperfocale ?
    Merci

    15 février 2015
  • Question bête peut-être, mais si j’ouvre mon objectif au max (dans mon cas 2.8, est-ce que je vais réussir à faire la mise au point(auto) sur un objet éloigné, comme le paysage nocturne de la photo plus haut?
    Autre chose qui peut paraître anodin aussi, mais j’oublie toujours de retirer mon filtre polarisant la nuit…

    20 août 2015
  • Bonjour Laurent,
    je débute dans la photo, ton site est exceptionnellement riche en infos et conseils et je te remercie pour ça.
    Je souhaite acheter un objectif canon 24 mm 2.8, j’ai vu qu’il faisait un peu tout (un peu de macro, portrait pas mal, bon en reportage) et ça à l’air de convenir pour les photos de nuit, je souhaiterais faire des photos de ciel étoilé.
    Penses tu que cette objectif est un bon début ?
    Pour l’instant je n’ai que le 18-55 et je pense le complété avec un 55-250.

    Merci beaucoup et bonne journée

    12 février 2016
  • bonjour et merci pour ce blog
    voici ma question : est-il intéressant d’utiliser un filtre Jaune orange ou rouge pour des photo NB de nuit?
    Encore merci,
    Bien cordialement,
    Léa

    12 mai 2016
  • Bonsoir laurent.je suis tres content de votre article.vraiment je te trouve tres sympa, ouvert et gentil.jaimerai en recevoir d’avantage.merci a toi.bapaul.

    12 août 2016
  • mais la nuit peut-on peut faire des photos de rue

    ou de théatre avec ouverture f2.8 pour avoir plus de lumière
    faut-il pas préserver la profondeur de champ f8 environ voir plus ?

    22 octobre 2016
    • Bonjour Jacques,
      On peut, mais dans une certaine mesure, car les conditions sont très difficiles.
      Comme il est dit dans l’article, pour combler le manque de lumière, il faut ouvrir au maximum des capacités de l’objectif, ce qui crée une profondeur de champ souvent importante.
      A voir si c’est gênant ou non par rapport à ton intention photographique 🙂
      Mais à f/8 ce sera insuffisant, si on veut préserver une vitesse élevée. Sauf si on est sur trépied et que le sujet et statique (ou qu’on souhaite volontairement qu’il soit flou).