AccessoiresChoisir son matériel
331

Comment choisir son ordinateur pour la photo ? (portable ou non ? Mac ou PC ?)

Les questions sur le matériel sont parmi celles que je reçois le plus. J’en ai déjà traitées pas mal avec notamment le choix de l’appareil photo ou celui de l’objectif, mais je n’avais pas encore parlé de l’ordinateur : comment choisir un ordinateur assez puissant et avec des performances suffisantes pour la retouche photo ?

En effet, à l’heure de la photo numérique, l’ordinateur est devenu une extension indispensable du processus photographique.

D’abord pour y stocker vos photos et les afficher, mais aussi et surtout pour les développer.

Je l’ai déjà dit de nombreuses fois : le post-traitement photographique est une véritable extension de la prise de vue, sa finalisation, et est indispensable. Je ne vais pas m’étendre sur l’argumentation complète, mais il y a tout simplement plusieurs choses très importantes sur lesquelles on ne peut PAS agir à la prise de vue, et que l’on gère au post-traitement, notamment le contraste, les couleurs, la gestion des ombres et des lumières, etc.

Bref, pour sublimer vos photos, il va falloir passer par la phase du post-traitement, et donc se pose la question du choix de l’ordinateur pour le faire confortablement.

ordinateurs photo portable mac macbook dell tour

Comme l’informatique évolue de manière exponentielle, je n’ai pas voulu faire un guide en vous proposant des modèles précis à la fin : ce serait stupide, car l’article serait périmé dans un mois ou deux. J’ai voulu vous expliquer les grands principes qui doivent vous guider dans le choix d’un ordinateur pour la photo, et qui seront toujours valables dans plusieurs années.

Epinglez cet article sur Pinterest pour le consulter dans le futur !

Je mettrai à jour l’article régulièrement pour vérifier que tout est toujours valable, mais normalement ce sera le cas 🙂 Et si jamais vous voulez être sûr à 2000% que votre configuration suffit, regardez ce qui est recommandé par Adobe pour Lightroom Classic en cliquant ici. Vous verrez que c’est proche de ce que je dis 😉

Notez que tout ce que je raconte est valable dans l’optique de la retouche photo uniquement (principalement sous Lightroom ou logiciels équivalents), et que je ne prends pas en compte les autres choses que vous voudriez faire avec. Si vous souhaitez faire du montage vidéo, vous aurez besoin d’une configuration plus musclée, si vous souhaitez jouer vous tiendrez compte de la carte graphique, etc. Mais pour tout ce qui est usage bureautique et internet, si votre pc suffit pour la photo, il suffira pour ça.

Ordinateur portable ou de bureau ?

C’est l’une des premières questions qu’on peut se poser : faut-il choisir un ordinateur portable, ou un ordinateur de bureau ?

Un ordinateur de bureau a le désavantage évident d’être impossible à emmener avec soi, mais il a des avantages indéniables :

  • À performances égales, il est moins cher qu’un pc portable. Corollaire : à prix égal, il est nettement plus performant.

    En gros, pour le même prix, vous aurez un meilleur confort de travail. C’est donc un choix judicieux pour les budgets serrés.
“Effectivement Magalie, cette vidéo de chats est très drôle ! Maintenant, sors-moi le bilan 2014 ou t’es virée.”
  • Il est plus évolutif, dans le sens où vous pouvez en général changer des composants dans le futur en faisant évoluer seulement une partie de votre ordinateur. Si vous vous dites « je n’y connais rien donc ça ne me concerne pas », vous avez tort : il est facile de trouver quelqu’un qui s’y connaît assez pour changer quelques pièces sur un pc et qui vous fera ça pour quelques dizaines d’euros, ce qui vous permettra d’améliorer les performances de votre ordinateur pour nettement moins cher qu’une toute nouvelle machine.

Un ordinateur portable a évidemment pour principal avantage d’être transportable, mais il est plus cher à performances égales, et il sera impossible de changer des pièces dans le futur pour lui redonner un coup de jeune.

Par contre, il a un gros désavantage, c’est que l’écran intégré est toujours moyen pour la photo, notamment parce que dans la grande majorité des cas, à part sur les hauts de gamme (et encore), l’écran change de luminosité/contraste selon son inclinaison, ce qui rend complexe le fait d’avoir des couleurs fidèles en toutes circonstances.

“Avec mon ordinateur portable, je peux travailler partout, même pliée en 4 sur mon tapis Ikea devant ma fausse cheminée. C’est super, je suis tellement heureuse ! :D”

Donc si vous vous penchez vers le portable, il faudra dans l’idéal prévoir un écran supplémentaire pour travailler chez vous.

Alors que choisir ? Et bien ça dépend si vous avez vraiment besoin de post-traiter vos photos en déplacement ou en voyage sans attendre votre retour, et bien sûr de votre budget.

Si vous n’avez besoin d’un pc en déplacement que pour un usage internet basique, vous pouvez prendre au choix :

  • une tablette, on en trouve pour des sommes très raisonnables, ça suffit largement pour les mails et Facebook.
  •  un ordinateur portable peu puissant type bureautique, qui vous permettra en plus de sauvegarder vos photos et de faire un premier tri dans Lightroom. Je vous renvoie à la dernière partie de cet article pour accélérer Lightroom sur des ordinateurs lents.

Et chez vous, vous pouvez avoir un pc de bureau qui sera plus performant que si vous aviez dû investir dans un pc portable adapté à la retouche photo.

Personnellement j’ai un ordinateur fixe et portable, parce que c’est mon métier et parce que je voyage beaucoup, du coup c’est normal de bien s’équiper, mais tout le monde n’est évidemment pas professionnel et n’a donc pas les mêmes besoins.

Mac ou PC ?

apple vs windows MAC versus PC

En général, quand on arrive sur ce point, se déclenche instantanément la guerre dans les commentaires 😀 (d’ailleurs, je prédis que cet article sera très commenté 😉 ) Donc je vous le dis clairement : il n’y en a pas un qui soit meilleur que l’autre pour la photo.

Personnellement, je suis passé complètement sous Mac (pc portable et de bureau) depuis quelques années, après avoir été sur PC (Linux puis Windows) pendant de nombreuses années, mais c’est pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la photo.

Alors quels sont les avantages et les inconvénients de l’un et de l’autre ?

Les Macs

Apple iMac 27''

Disons-le, les Mac ne sont clairement pas pour les petits budgets, et le prix est en général supérieur à configuration équivalente.

Contrairement à la légende, non, le Mac n’est pas « mieux pour la photo ». Je veux dire, il n’y a aucune raison intrinsèque qui ferait que le Mac serait meilleur dans l’absolu. Les logiciels photo indispensables fonctionnent aussi sous Windows, et l’écran des Macs n’est pas meilleur dans l’absolu (ni moins bon d’ailleurs). D’ailleurs, la raison pour laquelle beaucoup de créatifs ont un Mac tient peut-être au fait que ce sont souvent des gens qui aiment juste s’entourer de jolis objets 🙂

J’ai fait le test sur mon iMac (qui est pourtant le dernier né de la gamme), et l’espace de couleurs rendu par l’écran est moins bon que sur mon écran Dell de milieu de gamme. Rien de catastrophique hein, mais rien d’exceptionnel non plus, donc.

Attention quand même : les Macs ont le défaut de tous proposer un écran brillant, ce qui n’est pas franchement idéal pour la retouche. Cela dit, les traitements anti-reflets commencent à être sérieusement efficaces, et moi qui déteste le brillant, je ne suis aujourd’hui plus gêné.

Un point d’attention si vous choisissez un iMac 27’’. Ne prenez PAS en option le nouveau traitement nano-texturé de la dalle, qui dégrade la qualité d’affichage. Arnaud Frich, spécialiste de la couleur le déconseille, alors je vous conseille de l’écouter 🙂

Mais n’oubliez pas que dans tous les cas, vous pouvez brancher un autre écran dessus, donc l’aspect brillant de l’écran ne doit pas vous arrêter totalement non plus si vous voulez un Mac.

Sur le modèle à choisir, tous les Macs en vente actuellement font tourner correctement les logiciels de retouche. Évidemment, plus il sera entrée de gamme, moins la rapidité sera au rendez-vous, mais vous n’aurez pas non plus de ralentissement dramatique.

Au-delà de ça, je dirais que le Mac a un léger avantage pour tous ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique, car il est un peu plus intuitif pour le « non-geek » 🙂

Pour tous les autres aspects d’ergonomie, de performances, de stabilité du système et sur le design, c’est plus subjectif, et ça n’a pas d’influence directe sur la retouche photo : à vous de voir si c’est important pour vous, et si ça vaut le prix. Bref, c’est une histoire de goût et de préférence à l’usage (tout comme le choix d’un appareil photo !).

Les PCs (sous Windows)

PC de bureau tour

Les PC quant à eux, ont l’avantage (ou le désavantage pour certains) d’avoir plus de configurations possibles, ce qui vous laisse plus le choix, et d’être évolutifs également (n’espérez pas démonter un iMac pour changer des composants, on est déjà heureux de pouvoir changer la RAM 😛)

Il est également possible d’avoir de très bonnes configurations milieu de gamme qui vous dureront plusieurs années pour un prix très raisonnable (entre 700 et 1100€ grosso modo), notamment avec les configurations Hardware.fr (qui est un site de conseils) disponibles à la vente chez LDLC (qui est un site de vente).

L’idée, brièvement, c’est que Hardware.fr sélectionne les pièces au meilleur rapport qualité/prix à un moment donné, et conçoit plusieurs configurations adaptées à différents usages et à différents budgets. Elles sont régulièrement mises à jour, donc le lien vers LDLC que je viens de vous donner est valable en permanence 😉 Et LDLC s’occupe de les monter selon ces recommandations, et de les vendre.

Pour la photo, si vous ne voulez pas trop réfléchir, vous pouvez prendre à partir de la configuration « Gaming » et supérieure, et ce sera suffisant. Personnellement, j’avais pris la meilleure configuration « Gaming » quand j’avais acheté mon pc, et plus de 2 ans plus tard, elle faisait toujours tourner sans souci Lightroom, Photoshop, etc. Je l’ai ensuite changé pour d’autres raisons, mais il aurait duré plus longtemps sans souci.

Alors oui, c’était il y a une éternité dans le domaine de l’informatique, mais l’évolution des performances informatiques était relativement plus rapide à l’époque qu’aujourd’hui.

Évidemment, vous pouvez commander la configuration complètement montée et prête à fonctionner (c’est d’ailleurs ce que je vous conseille), donc ça fonctionne aussi pour les moins à l’aise avec l’informatique 🙂

LDLC font aussi des configurations eux-mêmes, notamment celles nommées « Zi-Artist » qui conviennent bien également pour la retouche photo.

Et Linux dans tout ça ?

Je sais que si je n’en parle pas, on va me faire la remarque (et me jeter des gravillons pour haute trahison 😀) Pour simplifier énormément, Linux est un système d’exploitation (comme MacOS ou Windows), mais libre et gratuit. Vous pouvez le télécharger, gratuitement et légalement, et l’installer sur votre ordinateur.

Il existe plusieurs « distributions » (des branches différentes si vous préférez), dont certaines sont franchement tout aussi simples d’emploi que Windows ou Mac, disons-le.

Je ne vais pas en parler beaucoup plus pour deux raisons :

  • Si vous connaissez Linux et souhaitez l’utiliser, vous avez probablement peu ou pas du tout besoin de mes conseils pour choisir un ordinateur.
  • Les logiciels de retouche photo que je recommande, les plus simples et performants (mais payants et propriétaires, oui), à savoir Lightroom principalement, ne sont pas disponibles sous Linux. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne puisse pas y faire de retouche photo (il y a des alternatives libres et gratuites plutôt convaincantes, comme RawTherapee et DarkTable), mais simplement je vais peu parler de ces logiciels.

Quelles sont les caractéristiques techniques à considérer ?

Si vous n’avez pas envie de trop réfléchir, vous pouvez presque vous arrêter à ce que j’ai dit avant, et prendre une configuration Hardware.fr chez LDLC, ou un Mac qui vous convienne (en gardant en tête le budget pour l’écran, j’y reviens ensuite).

Si vous voulez plus de détails, lisez cette partie : je vais lister les différents composants de l’ordinateur et leur importance en photo. Si vous ne comprenez pas tout, pas de panique : vous pouvez prendre les yeux fermés une des configurations dont j’ai parlé précédemment, et puis vous pouvez demander à un vendeur un modèle qui corresponde à ces exigences.

Le processeur

Processeur Intel Core i7 9ème génération

Le processeur : c’est le cerveau de votre ordinateur, c’est lui qui va effectuer la majorité des calculs lors de la retouche de vos photos.

Il est caractérisé par sa fréquence en GHz (le nombre d’opérations qu’il peut faire en une seconde), son nombre de cœurs qui vont travailler pour vous en parallèle, et enfin sa génération (selon s’il est récent ou non) 🙂 Plus la fréquence est élevée, plus il y a de cœurs, et plus récente est sa génération, mieux c’est.

Le processeur va donc influencer la rapidité des opérations dans le logiciel (ce qui est important pour votre confort d’utilisation), et le temps d’export des photos (si c’est rapide c’est plus confortable, mais ce n’est pas non plus complètement indispensable, vous pouvez toujours faire autre chose pendant que Lightroom exporte des photos, genre prendre un café, faire du macramé ou câliner un chaton).

Il est donc important d’en choisir un qui ne soit pas trop entrée de gamme : si vous devez mettre l’argent quelque part, mettez-le là. Aujourd’hui, Intel et AMD sont les deux grandes marques qui se partagent le marché, avec Apple qui commence aussi à développer ses propres processeurs.

Concernant Intel (c’est le plus répandu), vous pouvez cibler la famille Intel Core (la plus performante) : le i5 est un minimum, mais préférez un i7 si vous avez le budget.

Processeur AMD Ryzen

Pour AMD, vous pouvez cibler la famille AMD Ryzen (la plus performante) : 5 au minimum, ou 7 si vous avez le budget.

Pour choisir concrètement votre processeur, je vous conseille de chercher la dernière génération en cours (pour Intel en 2020, je tape dans Google « Intel Core processor current generation » et je vois qu’ils en sont à la 10ème), et ensuite de cibler jusqu’à deux générations avant (la 8ème donc dans notre exemple). C’est assez simple, le nom de la génération est indiqué par le premier chiffre après son nom, par exemple :

  • Intel Core i7 8550U 4 GHz quatre cœurs : 8ème génération
  • AMD Ryzen 5 3600X 3,8 GHz six cœurs : 3ème génération

Ensuite, essayez de maximiser la fréquence (en GHz) et le nombre de cœurs, parmi les Intel Core i5/i7, ou AMD Ryzen 5/7, en fonction de votre budget.

Je précise même si c’est normalement toujours le cas maintenant, mais il faut absolument que ce soit un système 64 bits, car le 32 bits est désormais obsolète. Je le dis si jamais vous achetez d’occasion !

La mémoire vive (RAM)

Mémoire vive RAM

Elle va être moins importante que le processeur dans la fluidité de votre travail sur ordinateur, mais il ne faut pas la négliger ! Si le processeur est le cerveau de votre ordinateur, la RAM est un peu comme les bras : plus vous en avez, plus vous pouvez faire de trucs en parallèle 😉

8 Go est vraiment un minimum aujourd’hui, et prévoyez plutôt 16 Go, surtout que la RAM n’est vraiment pas chère. 16 Go vous permet d’avoir un système fluide et rapide en toute circonstances, notamment :

  • Quand vous éditez plusieurs photos en même temps
  • Si vous avez d’autres applications ouvertes quand vous post-traitez (si comme moi vous écoutez de la musique pour vous inspirer et vous mettre dans le bon mood^^)
  • Lors de l’import et l’export de vos photos (après le processeur en ordre d’importance)

Notez que c’est le composant le plus simple à ajouter dans le futur (ça met 15 minutes max à ajouter), donc vous pourrez toujours en rajouter. Par exemple j’avais acheté mon Mac avec 8 Go et j’en avais rajouté 8 supplémentaires pour être plus confort (j’avais payé 60€ au lieu de 230€ si j’avais pris les 16 Go directement à l’achat. Oui ça pique un peu !)

Méfiez-vous tout de même, la RAM est soudée à la carte mère sur certains modèles d’ordinateurs, et donc facturée au prix fort à l’achat sans possibilité d’en rajouter plus tard (oui Apple je vous regarde avec des gros yeux :D). Privilégiez quand c’est possible les modèles avec RAM amovible (surtout que les configurations de base sont rarement à 16 Go).

La carte graphique

Elle était négligeable à une époque en photo, mais aujourd’hui elle est utile pour gérer les écrans à grande résolution (4K ou supérieur, que vous aurez sans doute un jour ou l’autre). Cela dit elle reste moins importante que le processeur.

Si vous voulez être tranquille pour la photo, prenez une carte graphique avec 4 Go de mémoire vive (on dit VRAM, comme Video RAM), et vérifiez simplement qu’elle possède la connectique nécessaire aux écrans à grande résolution, c’est-à-dire du HDMI, DVI Dual-Link ou du DisplayPort. Ça devrait être le cas aujourd’hui.

Aussi, les logiciels de post-traitement commencent à utiliser la puissance de la carte graphique pour soulager le processeur. Si vous utilisez Lightroom, pensez à activer cette option dans les préférences (onglet Performance), pour améliorer la vitesse de rendu des images.

Le disque dur

Le disque dur, c’est lui qui va stocker vos photos et votre catalogue (qui contient toutes les modifications sur vos photos et leur classements).

Sa capacité en To (téra-octets) va déterminer le nombre de fichiers que vous allez pouvoir stocker. Il y a deux grandes technologies :

Disque dur mécanique
  • Les disques durs mécaniques (appelés HDD comme Hard Drive Disk dans la suite) : ce sont les disques durs classiques que nous connaissons. A l’intérieur, il y a un disque qui tourne et une tête de lecture qui vient se positionner pour écrire et lire les données.  Sa vitesse en tours/minute déterminera la rapidité d’accès (privilégier 7200 tours/min, même si la plupart des ordinateurs milieu de gamme répondent largement à ce critère de nos jours).
Disque dur SSD
  • Les disques durs SSD (comme Solid State Drive), qui ne comportent pas de pièce mobile à l’intérieur, ce qui les rend beaucoup plus rapides que les HDD et aussi plus fiables (moins de risque de casse). Ils utilisent un système de mémoire flash (comme les cartes mémoires ou les clefs USB en fait). La contrepartie des SDD, plus récents sur le marché, est qu’ils sont encore beaucoup plus chers que les HDD. Il est à parier que les HDD finissent par disparaître dans le futur.

Pour allier les deux, vous aurez souvent des ordinateurs avec un petit SSD  qui contiendra le système d’exploitation et les logiciels, et un gros HDD pour stocker les fichiers, ce qui allie finalement le meilleur des deux mondes. C’est personnellement ce que j’utilise :

  • Sur le petit SDD (prenez 500 Go voire 1 To pour être tranquille), placez votre logiciel de retouche et votre fichier catalogue. Avantage : le SDD étant beaucoup plus rapide pour lire et écrire des données, cela va améliorer la rapidité du logiciel quand vous rechercherez des photos dans le catalogue, et pour les afficher (à ce propos, je vous parlerai de l’intérêt des aperçus 1:1 en dernière partie de cet article).
    Par contre le gain sera négligeable lors du développement de la photo en elle-même.
  • Sur le gros HDD (prévoyez 2 To au minimum, à 7200 tours/min), placez vos photos en RAW (et éventuellement aussi les JPG exportés après post-traitement). Notez que ce disque dur peut être interne à votre ordinateur, ou externe. Dans ce dernier cas, choisissez un HDD externe à connexion rapide : USB 3, eSATA ou Thunderbolt.

Bien sûr, si vous prenez un ordinateur avec un gros SDD (par exemple 1 To), et que vous n’avez que 200 Go de photos, vous pouvez toujours les laisser dessus dans un premier temps. Mais si vous avez 2 To de photos, ça va commencer à devenir cher de tout mettre sur un SSD ! 🙂

Dernier détail pour finir, n’oubliez pas de prévoir un disque dur supplémentaire pour la sauvegarde de vos photos. Comme c’est un sujet super important, je vous mets ici à disposition une vidéo complète sur le sujet, issue de ma formation Sublimez vos Photos.

Et s’il vous plaît, ne faites pas comme la plupart de gens qui commencent à être sérieux sur ce sujet à partir du moment où ils ont perdu TOUTES leurs photos 😉

L’écran

L’écran est vraiment LA chose la plus importante dans le choix de votre matériel informatique, bien plus que l’ordinateur. Pour ce dernier, vous avez simplement besoin de savoir que ça fonctionne correctement et que ça soit un minimum rapide. Pour l’écran, il est bien pour un photographe d’en savoir un peu plus, et il mérite son article complet (ça viendra 🙂 )

Mais je vais quand même vous donner quelques critères d’achat. Et avant toute chose, si vous avez choisi un ordinateur portable, je vous conseille vivement d’investir dans un écran séparé : il vous servira longtemps (ça se « périme » beaucoup moins vite qu’un ordinateur), et ça fera la différence dans le confort de travail.

Ecran DELL UltraSharp U2719D

Que chercher dans un écran ?

  • Une dalle de type IPS, et mate. Les dalles TN (présentes sur la majorité des écrans) ont une luminosité et un contraste qui changent selon l’angle de vue. Comment savoir comment est réellement votre photo, si elle change d’aspect quand vous bougez votre chaise ? Réponse : vous ne pouvez pas. Voilà pourquoi c’est un critère important.
    Les écrans brillants sont globalement à éviter en raison des reflets qui pourraient vous gêner.
  • Un bon rendu des couleurs, qui est déterminé par ce qu’on appelle le « delta E ». Sous ce nom barbare se cache simplement la différence entre la couleur qui devrait être affichée, et celle qui l’est réellement. Plus cette différence (ce delta E) est petite, plus l’écran va être fidèle, c’est logique (visez idéalement un delta E<2). Ce qui n’empêche pas que le calibrage reste obligatoire pour avoir un rendu des couleurs fidèle sur toute la ligne.
  • Si possible, une bonne taille. Un écran écran 27 pouces est un vrai confort pour la photo. Ne descendez pas en dessous de 21 pouces si vous en achetez un nouveau (mais ne jetez pas votre ancien 19 pouces non plus après avoir lu cet article hein 😉 )
  • Si possible, un espace de couleurs assez grand, qui inclue presque tout l’espace AdobeRVB. Je viens de parler chinois ? Aparté.


L’espace de couleurs, c’est l’ensemble des couleurs que peut afficher un écran. Il sera toujours inférieur à ce que peut percevoir votre œil (la nature fait encore largement mieux pour l’instant).

Il existe des espaces standards : le sRVB, qui est largement utilisé et affiche déjà de nombreuses couleurs, et qui est l’espace de couleurs de la majorité des écrans.

Le AdobeRVB, qui en affiche beaucoup plus dans les teintes vertes (donc il est plus grand). Et d’autres encore.

Un écran capable d’afficher plus de couleurs vous permettra donc de percevoir plus de nuances dans les teintes vertes. Gardez en tête que c’est un confort supplémentaire qui peut être utile, mais que si vous ne faites que du portrait, vous en verrez rarement l’effet. Donc ne vous bloquez pas là-dessus non plus si vous n’avez pas le budget.

Les écrans affichant 100% de l’espace AdobeRVB sont souvent dans le très haut de gamme, et surtout utilisés par les photographes qui font beaucoup d’impression. Pour la plupart des usages et même si vous faites des tirages de temps en temps, viser un écran affichant 100% de l’espace sRVB est suffisant (si vous calibrez l’écran hein, oui je répète 😉)

Comment choisir un modèle concrètement ?

Là encore, pour éviter de vous donner des choix de modèles rapidement périmés, je vais simplement vous diriger vers LA référence en la matière : le guide d’achat d’Arnaud Frich.

Au passage, son site est également une référence pour tout ce qui tourne autour de la gestion des couleurs 🙂

Donde calibrage Spider X Datacolor

Et n’oubliez pas de prévoir un budget pour la sonde de calibrage, sinon le bon écran ne sert à rien. Cela vous sera utile pour le bon rendu des couleurs et de l’exposition de vos photos (souvent les écrans sont trop lumineux dans leurs réglages par défaut). J’insiste là-dessus, à budget constant mieux vaut acheter un bon écran et une sonde plutôt qu’un écran excellent sans sonde (même s’il est vendu pré-calibré) !

Comment faire son choix final ?

Si vous pensez vous tourner vers un PC de bureau, choisissez simplement une des configurations de Hardware.fr (ou de LDLC), en vérifiant les critères cités (RAM, processeur, etc). C’est le meilleur rapport qualité/prix que vous trouverez, donc choisissez selon votre budget (en gardant en tête qu’il vous faut également un écran).

Pour un pc portable, ça change souvent, et donc je vous conseille simplement d’aller sur le comparatif des Numériques. Cherchez une note de 5 étoiles et un écran à 5 étoiles, et vous aurez déjà un choix très réduit (là encore, en essayant de penser à un écran supplémentaire, ou à défaut en prenant exclusivement un portable avec un écran à dalle IPS).

Pour finir : comment optimiser Lightroom pour un ordinateur lent ?

Peut-être que comme moi à l’époque, vous devrez économiser pour vous offrir votre premier ordinateur adapté à la retouche photo. Je me suis donc dit que quelques astuces pour optimiser la performance de Lightroom sur votre ordinateur actuel avaient leur place ici, en attendant que vos finances soient au vert 😉

Ça peut aussi vous intéresser si vous avez un ordinateur portable un peu lent que vous souhaiteriez emmener en voyage pour faire un premier tri/classement et début de post-traitement avant votre retour chez vous.

Note : cette partie nécessite une certaine connaissance de Lightroom. Si vous n’êtes pas encore aguerri sur le sujet, je vous conseille de relire l’article sur le catalogue.

Quittez toutes les applications sauf Lightroom

Une remarque de bon sens, mais qu’il est utile de rappeler. Quand une application est ouverte, elle consomme une certaine quantité de RAM (tout comme votre système d’exploitation d’ailleurs). Et quand il n’y a plus de RAM disponible, ça rame (désolé, je n’ai pas pu m’empêcher^^). Donc pour donner le maximum de ressources à Lightroom, fermez tout le reste 😉

Accélérer l’import des photos dans Lightroom

En déplacement ou en voyage, on est amené à sauvegarder ses images sur un ordinateur ou un disque externe, et à éventuellement les importer dans un catalogue Lightroom.

Note : pensez bien à sauvegarder vos images sur deux disques différents si vous formatez ensuite vos cartes mémoires !

Pour rendre cette phase de sauvegarde et d’import la plus rapide possible, voici une méthode en trois étapes :

  • D’abord, dans Paramètres du catalogue – Gestion des fichiers, réglez les aperçus standards sur la taille minimale (1024 pixels, faible). Ce réglage est à faire une seule fois 🙂
Taille aperçus standards lightroom classic
  • Copiez les images de la carte mémoire vers le dossier photo de votre ordinateur manuellement en dehors de Lightroom (en faisant un glisser-déposer). Ça sera plus rapide que directement dans Lightroom.
  • Ouvrez Lightroom et ajoutez ces images dans votre catalogue en choisissant Créer des aperçus – Minimum, et en décochant Créer des aperçus dynamiques.
Aperçus minimum Lightroom Classic

Fluidifier le post-traitement

Une fois que vos photos sont sauvegardées et importées dans Lightroom, vous ne pourrez peut-être pas résister à l’envie de commencer à post-traiter les meilleures 😉 Pour faire simple, il y a deux cas de figures courant qui se présentent.

Si les photos sont sur votre disque interne : Générer les aperçus 1 : 1 avant de post-traiter

Si vos photos sont sur un disque interne, vous pouvez pré-charger les aperçus des photos en taille réelle (100%). Cela facilitera la rapidité de Lightroom car il n’aura pas besoin de charger ces aperçus à chaque fois que vous cliquerez sur une photo.

Sélectionner les photos que vous allez post-traiter puis allez dans le menu Bibliothèque – Aperçus – Créer des Aperçus 1 : 1.

Si vos photos sont sur un disque dur externe : Générer les Aperçus dynamiques

Si vos photos sont sur un disque dur externe, vous pouvez générer les Aperçus Dynamiques des photos que vous allez post-traiter, puis déconnecter votre disque dur externe. Les Aperçus Dynamiques sont des versions légères de vos fichiers RAW, qui sont chargées sur votre catalogue temporairement.

Travailler avec les Aperçus Dynamique va améliorer la réactivité de votre Lightroom, car le logiciel n’a plus besoin de communiquer avec les fichiers RAW sur le disque dur. Vous allez voir, c’est assez radical !

Quand vous aurez fini, reconnectez juste votre disque dur, et les modifications seront synchronisées automatiquement avec le fichier d’origine. Si c’est pas magnifique ça 🙂

Augmenter la mémoire cache de Camera Raw à 20 Go

C’est une astuce un peu cachée que j’ai apprise récemment, mais comme ça a marché pour moi, je vous la partage 🙂 La mémoire cache est utilisée pour stocker temporairement les aperçus des images, créés par Camera Raw, le moteur de Lightroom.

En gros, Lightroom peut afficher d’autant plus vite les aperçus des photos que la taille du cache est importante. Fixée par défaut à 1 Go, Adobe conseille de l’augmenter à 20 Go ou plus pour augmenter la réactivité du module développement. Faites des tests !

Augmenter taille mémoire cache Lightroom Classic
Pour changer la taille de la mémoire cache de Camera Raw, aller dans les préférences de Lightroom, puis dans l’onglet performance

Voilà, j’espère que ce guide vous aidera à faire votre choix si vous envisagez de changer d’ordinateur prochainement et que vous vous demandez comment choisir parmi cette jungle impénétrable ! N’hésitez pas si vous avez des questions 🙂

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (350 notes, moyenne : 4,57 sur 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

331 commentaires
  1. Salut Laurent
    Je gardais cet article depuis longtemps sous le coude et le moment est venu de changer de PC.
    Tes conseils m’ont été très utiles pour discuter avec mon assembleur et designer la composition du PC.
    Peut être faudrait il parler de la protection thermique des composants dans cet article, surtout avec les processeurs tournant à plus de 3.5MHz et avec les SSD NVME.
    Je vais recevoir le PC cette semaine (i7 10700k vaec ventirad Be Quiet Dark Rock 4 + NVME Samsung 970 Evo 1To + 4 Go de RAM à 3000MHz).
    Ma question, pour une utilisation photo (Lightroom d’abord puis photoshop prochainement je pense, j’ai envie d’explorer les possibilités), est il nécessaire de rajouter un dissipateur thermique sur le NVME ?
    Par avance, merci (et merci pour la formation D1PA, je m’éclate depuis 3 ans).

    1. Bonjour Mathieu,
      que ce soit pour une utilisation photo ou autre ne change rien, certains disques chauffent juste plus que d’autres et les nvme en particulier vu l’endroit où ils sont situés et en fonction des composants à proximité (en particulier la carte graphique) ça peut monter très vite. Les 970 de Samsung sont en plus d’assez mauvais élèves sur ce point, c’est le prix pour avoir les perfs qu’ils ont, et un dissipateur n’est pas “nécessaire” mais recommandé pour maintenir leurs perfs au max car quand ils atteignent une température trop élevée ils baissent de perfs pour la réduire.

  2. Pour ma par jais choisi d’acheter un écran de 27 pouce de marque HP, puis un ordinateur équiper de comme suit:
    Non de ma machine: lenovo ideacentre 510s
    Memoir: 15.5 go
    Processeur: Intel® Core™ i5-9400 CPU @ 2.90GHz × 6
    Carte graphique: Mesa Intel® UHD Graphics 630 (CFL GT2)
    Capacité du disque: 512.1 Go-SSD
    Systeme d’exploitation: Manjaro Linux
    Type system: 64 bits
    Version Gnome: 3.36.6
    System de fenêtrage: X11
    Utilisation du disque dur 34 %

    Pour développé mes photos que je prend en raw, et utilise Darktable version 3.2.1 pour se faire.

    Mon appareille photo ais un vieux Pentax K10D mais me conviens, équiper lu, comme suit:
    Un objectif Pentax standard 18 – 55 , puis un Sigma 70 – 300 OPO DG,
    Un trépied Manfrotto et sa tête d’origine.

  3. Hello et merci beaucoup pour tes vidéos, articles et conseils! Juste une chose : je suis allée sur le comparatif des Numériques, et en mettant une note générale de 5 étoiles et 5 autres pour l’écran, on dépasse les 1000 euros… est-ce que ça veut dire qu’en deçà de ce prix, la qualité sera (très) moyenne? Personnellement je fais de la photo depuis un an, j’ai un Asus de 2017 dont le rendu des couleur est, disons-le, franchement mauvais bien que l’ordi m’ait coûté entre 800 et 900 euros neuf, et un ami informaticien qui l’avait remarqué m’avait dit que de toute façon, en 2-3 ans, la qualité de l’écran était déjà dépassée (c’était en 2019, alors que mon PC n’avait que 2 ans et que je pensais qu’il était encore récent). Je n’ai pas d’autre choix pour le moment que de m’orienter vers un PC portable et je suis assez désespérée… le mieux que j’aie trouvé pour le moment, ce sont des ordinateurs portables d’occasion ou reconditionnés avec une grande partie des caractéristiques conseillées dans ton article, mais souvent, ils ont déjà quelques années, ce qui me ramène à la question ci-dessus : à plus de deux ans, sont-il déjà dépassés? Merci! Marie

  4. Bonjour, Je suis à la recherche d’un ordinateur portable. Il doit pouvoir supporter la suite adobe (adobe premiere pro + photoshop principalement). Moi j’utilise mon tablette graphique XP-PEN Deco 03 . Je me demandais quel ordinateur serait le plus approprié pour moi. Je suis intéressée par Lenovo , ça me permettra de retoucher plus facilement mes photos mais je cherche avant tout à savoir quel est le pc portable adapté au montage photo et vidéo. Mon budget est de max 1500euros.
    Merci pour votre réponse!

  5. Bonjour. Je possède un ordinateur portable qui n’est pas trop mal mais par contre l’écran n’est pas terrible pour le travail des photos. Comme je souhaite me lancer dans le post-traitement je voudrais m’acheter un écran. J’ai vu ce modèle qui semble avoir une bonne critique. Est ce qu’il serait possible d’avoir un avis?
    ASUS VS239H-P Ecran PC 23 ” (58.4 cm) 1920 x 1080 5 milliseconds

    1. J’utilise un Benq SW270 mais le SW 240 de plus petite taille est très satisfaisant avec une dalle mat.
      Ne pas oublier de calibrer un écran avec une sonde colorimétrique pour le rendu des couleur !!!
      Claude

  6. Excellent article
    Dommage qu’il ne soit pas daté en haut de page. Vu qu’on y parle de 2012 il pourait se situer sur ces 8 dernieres années et les technologies et références avoir évoluées.

  7. Pour ma par je vais changer mon pc portable i3, 4 g de mémoire bientôt car sa ramme trop, J’utilise Linux Mint 19.3 Cinnamon, puis Darktable 3.02, équivalent à Lightroom, sauf que sais gratuit ais il y à une bonne communauté derrière pour aider don voici le forum en français: https://forums.darktable.fr/index.php
    si non je pense qu’il faudrait un bon écran aussi, mais avec un ordi portable sais trop limité.

Voir plus de commentaires