Les 3 ingrédients d’une photo de paysage réussie

Depuis que je voyage pas mal, j’ai eu l’occasion de faire beaucoup plus de photo de paysage, et d’y prendre goût. Avouez que c’est plutôt sympa de pouvoir faire un tirage d’un paysage qu’on a vu de ses yeux, photographié soi-même et de l’afficher chez soi. Quoi de mieux pour se rappeler ses vacances ?

Du coup, j’ai évidemment acquis pas mal d’expérience dans le domaine, et je voulais vous parler des 3 ingrédients qui sont selon moi indispensables à une photo de paysage réussie. Bien sûr il y a des choses plus matérielles ou techniques qui peuvent donner de bons résultats, comme la pose longue ou le filtre polarisant, mais là je parle des ingrédients vraiment basiques et indispensables pour réussir vos photos de paysage. Un peu l’équivalent de la pâte, de la sauce tomate et de la mozzarella si vous voulez faire une pizza !

1. Le bon endroit

À mon sens, c’est le point le plus négligé par les débutants. Quand on commence la photo, on a trop tendance à ne pas rechercher son point de vue. On voit un joli paysage, on s’arrête sur le bord de la route, on prend un cliché de l’endroit où on s’est arrêté, et puis on s’en va en courant, de peur que le paysage nous mange (en tout cas c’est la seule explication que je vois à cette précipitation :D).

Pour faire de bonnes photos de paysage, il est donc très très important de bien choisir son endroit. Ça se passe en 2 phases, et pour chacune d’elles mon meilleur conseil est d’aller plus loin que les autres. Si vous voulez de meilleures photos que 99 % des gens, il va falloir faire plus d’efforts que 99 % des gens, il n’y a pas de secret !

La 1ère phase, c’est de trouver un bon point de vue sur ce que vous voulez photographier. Renseignez-vous avant de partir en voyage, ou même simplement la veille de traverser une zone intéressante : recherchez quels sont les endroits les plus photogéniques. Une simple requête Google vous aidera déjà à y voir plus clair. Repérez bien ces endroits sur une carte, pour ne pas perdre de temps quand vous serez sur place. Personnellement, je les marque sur Google Maps pour pouvoir me repérer le moment venu si ce n’est pas évident.

Parfois, vous trouverez quelqu’un sur un forum quelque part qui indiquera un endroit vraiment super avec des indications précises (payez-lui une bière si vous le croisez à camper sur place :D), mais la plupart du temps ce sera assez imprécis, et vous n’aurez qu’une localisation assez approximative du meilleur point photo. Et parfois même, vous n’en aurez pas du tout. Dans ce cas, privilégiez les points en hauteur. Ça paraît évident, mais avoir un point de vue assez haut sur un paysage, qu’il soit marin, montagneux ou même urbain, ça fait vraiment une grosse différence. À hauteur d’homme, vous ne voyez souvent pas grand-chose, et la photo risque d’avoir un rendu assez plat. En faisant l’effort d’atteindre un point de vue élevé, vous aurez une vue moins commune, qui rendra la photo plus intéressante.

Snowdonia, au pays de Galles point de vue photo de paysage noir et blanc
Si j’avais été dans la vallée, je n’aurais pas eu le même point de vue. (Snowdonia, au pays de Galles)

La 2ème phase se passe sur place. Il ne s’agit pas seulement d’arriver au meilleur point de vue : en effet, la moitié du temps, le meilleur point de vue est déjà blindé de touristes qui prennent des photos de la vue sans réfléchir plus (avec en bonus le flash activé :P). C’est bon pour une photo souvenir, pas de souci avec ça hein, mais si vous lisez cet article c’est sans doute que vous voulez aller plus loin.

Et justement, aller plus loin que tout le monde, c’est ce qu’il va falloir faire. Faire les 100m de plus, prendre le chemin non balisé (voire sortir des sentiers battus), vous éloigner un peu de la foule, c’est ça qui va faire la différence.

99 % des gens ne vont pas faire l’effort de monter une pente un peu raide pendant 300m pour avoir un meilleur point de vue. Et s’ils sont fatigués, honnêtement, ça se comprend. Mais si vous voulez faire une meilleure photo, il va falloir faire cet effort. (qui aurait cru que la photo musclerait les mollets ?)

Portofino, en Italie photo de paysage
Ici, il a suffi de faire 100m de plus que tout le monde, pour aller au bout de la jetée, sans élément gênant. (Portofino, en Italie)

Parfois, ça n’en vaudra pas la peine, et vous serez déçu parce que finalement le point de vue ne sera pas si bon, ou vous aurez un gros élément gênant au beau milieu du cadre. Mais il faut savoir prendre des risques pour avoir la récompense !

2. La bonne composition

Mais tout ça ne servira à rien si une fois sur place, vous vous contentez de prendre un cliché vite fait, et de repartir. Par définition, la majorité du temps il n’y a pas d’évènement particulier qui se passe dans une photo de paysage. Si vous arrivez à en saisir un, tant mieux, mais le plus souvent la présence humaine est absente ou pas intéressante, et dans tous les cas l’idée n’est pas de se concentrer sur l’expression d’un visage qui peut donner tout son intérêt à une photo de rue et éclipser un arrière-plan un peu encombré.

Ici, vous allez donc devoir tout jouer sur la composition. Il y a énormément de choses à dire sur le sujet, mais je peux vous donner quelques astuces bien spécifiques à la photo de paysage directement issues de mon expérience.

Choisissez bien votre focale

La focale de l’objectif que vous allez utiliser est assez importante, et va dépendre de la situation, tout en influençant grandement vos choix de composition.

L’instinct en paysage est de dézoomer au maximum (utiliser un grand-angle), pour englober toute la scène qui s’offre à vous. Ca peut être intéressant, j’y reviens, mais dans certaines situations il ne vaut mieux pas le faire. Le cas typique, c’est un paysage assez plat, typiquement l’horizon à la mer. Utiliser un grand-angle va juste donner l’impression d’un grand vide. Dans ce cas, il faut le plus souvent vous poser la question de votre localisation : peut-être que vous n’avez pas choisi le bon endroit.

Quoi qu’il en soit, utiliser un grand-angle est évidemment une possibilité intéressante. En fait, je vous recommande même un objectif ultra grand-angle (UGA), c’est-à-dire 16-18mm environ en équivalent 24×36 (soit 10-12mm en APS-C, et 8-9mm en micro 4/3). Ce type d’objectif vous permet d’obtenir un effet saisissant s’il est bien utilisé (sinon, ça va juste faire une grande image vide).

Dans tous les cas, veillez à bien inclure un premier plan qui soit assez proche dans l’image, pour éviter cet effet de grand vide. Ça permet de faire rentrer le spectateur dans l’image, et de lui donner une vraie dynamique. Si vous êtes sur un point haut par rapport au paysage, inclure une partie du sol en étant à hauteur d’homme suffit en général.

Mais si vous êtes au niveau de la mer, il vous faudra absolument adopter un point de vue proche du sol. L’effet de perspective va s’en trouver accentué et renforcera la dynamique de votre photo. Pensez vraiment à le faire, ça change tout.

trépied bateaux premier plan eau soleil Manarola Italie Portofino, en Italie photo de paysage composition
Ici, je me suis littéralement assis par terre en mettant mon trépied au plus bas pour inclure ces bateaux en premier plan, et une bonne partie de l’eau, en plein soleil par 30°C.
(Manarola, Italie)

Si vraiment vous ne pouvez pas inclure de premier plan car il est inexistant (vous êtes juste au bord d’une falaise), ou inintéressant (des broussailles moches), pensez simplement à zoomer ! Et oui, parfois utiliser le téléobjectif pour se focaliser sur un détail peut être très intéressant, et donner une photo avec bien plus d’accroche qu’un simple plan large.

90mm Yosemite National Park, USA photo de paysage noir et blanc
Ici, j’ai adopté l’approche inverse : shooter au 90mm pour mettre en valeur ce détail du paysage.
(Yosemite National Park, aux États-Unis)

Le cadre et le ratio d’aspect

Un autre élément important de la composition est le ratio d’aspect de l’image, et l’orientation du cadre. Le ratio d’aspect est le rapport de longueur entre les deux côtés de l’image. Par exemple sur les reflex, c’est en général 3/2 (le grand côté est 1,5 fois plus long que le petit côté). Sur les hybrides, il est parfois de 4/3.

Ce ratio d’aspect est fixe et déterminé par le capteur, mais de plus en plus d’appareils permettent de recadrer directement à la prise de vue, et donc de choisir votre ratio lorsque vous faites la photo. Le plus souvent vous pouvez choisir entre 4/3, 3/2, 16/9 et 1/1 (carré).

Ce n’est pas anodin, et je vous conseille de bien y réfléchir et de tester différentes choses. Pour les paysages qui s’étendent beaucoup horizontalement, le 16/9 fonctionne souvent assez bien, en permettant de couper une partie du ciel (ou de la mer), qui prenait trop de place dans l’image.

photo de paysage ville Miami, aux Etats-Unis cadre ratio d'aspect
Le 16/9 fonctionne bien pour ce genre de paysages « horizontaux » (Miami, aux Etats-Unis)

Je trouve que le 4/3 fonctionne moins bien à l’horizontale, mais bien mieux à la verticale ! Il permet d’éviter cet effet trop allongé que peut donner le 3/2 orienté verticalement. Ce qui me permet au passage de vous donner un conseil important : pensez à shooter des paysages à la verticale (ce qu’on appelle à tort le « format portrait »).

De nombreuses fois, une trop grande partie du paysage sera vide à l’horizontale, tandis que changer l’orientation vous permettra d’inclure une plus grande partie du premier plan, de renforcer l’effet de perspective, ou d’apporter des éléments de contexte à votre photo.

cadrer verticalement rochers Manarola, en Italie ville maisons photo de paysage falaise
Cas typique ici : cadrer verticalement m’a permis d’inclure les rochers en contre-bas et de donner une dynamique à la scène, même avec un premier plan assez éloigné.
(Manarola, en Italie)

Prenez votre temps et soyez précis

S’il y a UN point qui est important pour améliorer la composition de vos photos, c’est de prendre votre temps, et d’être précis (et notamment de faire attention aux bords du cadre, je ne le répéterai jamais assez !). Bon ok, ça fait 2 points, mais ils sont liés 😀

Un trépied vous aidera beaucoup à composer très précisément votre photo, et à faire plusieurs essais tranquillement, avant de vous décider pour tel ou tel choix de cadrage. Personnellement, je trouve que c’est l’accessoire qui fait le plus la différence dans ce domaine, et il vaut vraiment son poids et son encombrement. En fait, je suis même convaincu que vous aurez de meilleurs résultats avec un appareil plus entrée de gamme et un trépied, qu’avec un appareil haut de gamme et sans trépied.

Pensez aux lignes directrices

Les lignes diagonales directrices vont guider le regard là où vous le souhaitez, ce qui est très important. Analysez-les en tenant compte du point le plus lumineux de l’image, où l’oeil va avoir tendance à regarder : si ces lignes mènent à ce point lumineux, le spectateur va vraiment rentrer dans l’image, et vous avez gagné !

3. La bonne lumière

Le 3ème élément, tout aussi important que les autres, c’est la lumière. Une belle photo de paysage ne se conçoit pas sans belle lumière. Certains diront qu’il n’y a pas de mauvaise lumière, et dans un sens c’est vrai : il est toujours possible de faire quelque chose avec n’importe quelle lumière, mais ça peut ne pas correspondre à notre objectif.

Toutes les heures du jour peuvent être propices à de jolis paysages, mais vous n’obtiendrez pas le même type de sentiment sur votre photo. Le plus évident, ce sont les «golden hours », ces moments juste après le lever et juste avant le coucher du soleil, pendant lesquels la lumière est à la fois douce et chaude, et met bien en valeur les paysages. De préférence, évitez quand même de photographier en direction du soleil à ce moment-là, car même s’il est moins fort, il va quand même produire un gros point chaud sur votre photo, ce qui n’est en général pas très joli.

Préférez photographier une partie du paysage qui est éclairée par le soleil levant/couchant. Faites attention à une chose : ne pas non plus photographier à un moment trop proche du lever/coucher, car souvent à ce moment les ombres sont encore bien présentes, et votre paysage ne sera pas forcément très éclairé. Ça dépend beaucoup du relief ou des bâtiments autour. Regardez bien comment se place la lumière, et soyez là bien avant au cas où.

ombres Turin, en Italie photo de paysage ville fleuve Pô lumière
Des ombres commencent déjà à se dessiner sur la scène. Quelques minutes après, il est trop tard !
(Turin, en Italie)

Pour bien prévoir votre séance, pensez à utiliser The Photographer’s Ephemeris, qui vous permet de voir sur une carte à quelle heure et dans quelle direction le soleil va se lever et se coucher. Très très utile, je l’utilise tout le temps en voyage !

Si vous souhaitez photographier quelque chose qui est dans la direction du soleil, le mieux est de le photographier pendant l’heure bleue (juste avant le lever ou juste après le coucher du soleil). Les couleurs sont différentes, et le plus souvent vous aurez besoin d’un temps de pose un peu long qui exigera un trépied, mais vous aurez de très jolis ciels et vous éviterez le gros point chaud du soleil dans l’image, qui n’est pas toujours très esthétique.

coucher de soleil photo de paysage lumière ville Pise, en Italie
Ici, le soleil se couchait en face de moi. J’ai préféré attendre qu’il se couche pour avoir un plus joli ciel et provoquer un contraste entre les tons bleutés du ciel et orangés de la rue.
(Pise, en Italie)

À part ça, le reste de la journée peut aussi être propice à la photo de paysage bien sûr :

  • Les lumières très intenses et dures du midi sont difficilement exploitables autrement qu’en noir et blanc, qui supporte mieux les zones surexposées et les forts contrastes que vous serez obligé de rajouter en post-traitement.
  • Les lumières de milieu de matinée et d’après-midi sont exploitables en couleurs aussi, mais il faut faire attention à ne pas avoir le soleil de face, au risque d’avoir un rendu voilé, et disons-le, moche. Avec le soleil de côté, vous pouvez avoir une lumière correcte, surtout en rattrapant un peu les ombres au post-traitement.
  • Si le ciel est d’un gris uniforme, vous pouvez essayer le noir et blanc, l’utilisation d’un filtre gradué (à la prise de vue ou au post-traitement), voire d’exclure totalement le ciel de l’image.
    rochers reflets photo de paysage Cannon Beach, Oregon, USA noir et blanc
    Même en cas de ciel gris uniforme, il est possible de faire des images intéressantes, en étant un peu imaginatif 😉
    (Cannon Beach, Oregon, USA)
  • Avec des nuages plus texturés et menaçants, les possibilités sont meilleures, car vous pouvez donner un rendu noir et blanc assez dramatique à la photo, et en rajouter sur le contraste et la clarté sans trop de risque.
nuages noir et blanc Snowdonia, Pays de Galles photo de paysage
Et les gros nuages noirs sont l’occasion de faire du noir et blanc bien contrasté !
(Snowdonia, Pays de Galles)

Voilà, ce sont vraiment les 3 choses auxquelles il faut vraiment faire attention en photo de paysage, et si vous le faites, je vous garantis que vos images seront meilleures ! Pensez-y lors de vos prochaines vacances, ça approche 🙂 Et vous, quelles sont vos astuces en paysage ? N’hésitez pas à partager vos photos qui correspondent à cette « recette » 😉
 

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 4,55 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

89 commentaires
  1. Voilà de bons conseils pour s’initier à la photographie de paysage 🙂

    Peut être également parler d’une qualité obligatoire en photo de paysage : la patience. La patience de venir et revenir au même endroit pour avoir LA bonne lumière que l’on souhaite capturer.
    De bons conseils en tout cas!
    J’apprécie la référence à TPE, chouette application!

  2. Bonjour Laurent , merci pour tous tes conseils , avec tes explications la photogaphie n’est « presque » plus une langue étrangère! Reste maintenant à mettre en pratique! Etant passionnée de nature la photo de paysage est pour moi incontournable mais voilà je suis ultra débutante et je l’avoue un peu perdue face au marché du reflex numérique. J’ai déjà fais des recherches ( sur lesnumériques.com ) et je pense opter pour un Nikon ou un Canon mais voilà trop de comparaison tue la comparaison! Je suis perdue! C’est pourquoi je fais appel à toi , peut-être pourra-tu me conseiller? Mes objectifs photographiques sont les paysages (de près , de loin) mais également les scènes du quotidien (personnes , villes …) un peu de tout pour débuter et j’affinerai mes préférences avec le temps. Je ne suis pas une férue de technologies informatiques (je n’ai pas de smartphone par exemple) donc je pensais opter pour un appareil pas forcémént trop récent plein de Wifi et de GPS (je n’en aurai pas l’utilité) en tout cas pour débuter je pense qu’il vaut mieux privilégier un appareil de bonne facture avec les indispensables qui me permettra de bien progresser sans m’encombrer de « gadgets technologiques » qui me seraient superflus dans un premier temps. Je veux pouvoir me concentrer sur la compréhension du fonctionnement de ce qu’est un appareil photo pour mettre la théorie en pratique concrètement. Peux-tu me conseiller quelques appareils qui te semblent offrir ces critères? Je ferai ensuite mon choix en fonction de ma personnalité mais pour réduire le champ j’ai besoin d’aide! J’ai également pour objectif de suivre ta formation « Devenir un photographe accompli » , peux-tu me dire quand aura lieu la prochaine session?
    Voilà c’est à peu près tout (pour l’instant!) , si tu peux venir à mon aide ce serait vraiment une belle avancée pour une novice telle que moi !!! Je te remercie d’avance et te dis à bientôt …
    Mélany

  3. Bonjour Laurent et encore merci pour ce superbe article.

    Je suis débutant en photographie et muni de mon modeste D3100, j’essaie de m’améliorer au quotidien en suivant tes conseils.

    Je trouve que tu abordes la chose de façon très claire, ça aide vraiment à la compréhension.
    Dans quelques jours, je pars pour l’ouest des USA. J’espère revenir avec quelques jolis clichés.

Voir plus de commentaires