Comment choisir un trépied photo ?

4 novembre 2014

Le choix du matériel reste un des questionnements principaux des photographes amateurs, notamment en ce qui concerne la jungle des appareils photo et des objectifs. Mais pour certains accessoires, il est aussi compliqué de s’y retrouver, en particulier quand il s’agit d’investir plusieurs centaines d’euros et de faire durer cet investissement de longues années. C’est le cas du trépied, un des premiers accessoires qu’on peut être amené à acheter. C’est pourquoi j’ai voulu vous rédiger un guide très complet sur le sujet.

 

Pourquoi utiliser un trépied ?

J’ai déjà écrit un article sur les bonnes raisons d’acheter un trépied auparavant, mais un petit rappel s’impose. Le trépied se révèle un accessoire indispensable dans plusieurs cas :

  • Dès que vous allez devoir utiliser des temps de pose trop longs pour éviter le flou de bougé à main levée. Ce sera par exemple souvent le cas quand vous ferez de la photo de nuit, mais également dès que vous souhaiterez volontairement faire des poses longues, comme par exemple en utilisant un filtre ND, ou encore en photo d’orages. Attention : n’oubliez pas que même en basse lumière, la pose longue n’arrange rien avec un sujet rapide, qui sera flou dans la photo.
  • L’autoportrait bien évidemment (ou les photos de groupe avec les copains devant un beau point de vue, si vous en avez marre de ne jamais être sur les photos 😉 )
  • Certains effets créatifs qui supposent soit une pose longue, soit que vous ne soyez pas derrière l’appareil, comme par exemple le lightpainting.
  • L’utilisation de techniques pour gérer les scènes contrastées (à grande dynamique), comme le HDR ou l’exposure blending.
  • Si vous vous faites attaquer par un grizzli, il peut vous servir d’arme.
    (aucun animal n’a été blessé pendant l’écriture de cet article :D)
  • Certaines disciplines dans lesquelles le trépied aide énormément, comme la macro (pour stabiliser la mise au point), la photo animalière parfois (pour porter le poids de mammouth du téléobjectif sans choper des crampes sur vos gros biceps), la photo de studio (pour avoir un cadre stable et que le modèle voie vos yeux plutôt que la grosse lentille de l’objectif), ou encore la photo de paysage (pour préciser sa composition au maximum).
Un bon exemple de ce qu'il est impossible de faire sans trépied !

Un bon exemple de ce qu’il est impossible de faire sans trépied !

 

Ce dernier point me donne l’occasion de souligner un effet secondaire positif très important du trépied : il incite vraiment à préciser sa composition, et améliore donc vos images.

Bref, le trépied sert dans énormément de domaines, et il y a de fortes chances que vous en ayez besoin un jour. Mais comment choisir parmi les centaines de modèles disponibles ? Voyons ensemble les critères qui vont vous permettre de justifier à madame ou monsieur que « si si, c’est vraiment utile de dépenser 350€ dans un trépied, regarde chéri(e) il est en carbone et il fait le café ! » 😉

 

Les critères de choix

Petite précision avant de rentrer dans le vif du sujet : sachez que le but numéro 1 d’un trépied (sans lequel il est aussi inutile qu’une navette spatiale entre les mains de votre grand-mère), c’est d’être stable. C’est le plus important. Les autres choses auxquelles vous allez penser sont en premier lieu son poids et son encombrement (il faut bien le porter !), et ensuite des aspects pratiques liés à vos besoins et votre pratique photo (paysage, macro, etc.), qui sont beaucoup plus variables. Votre budget va évidemment jouer sur les compromis que vous allez devoir faire.

 

1. La charge maximale acceptable

Licence CC BY-NC-SA Hindrik Sijens

Licence CC BY-NC-SA Hindrik Sijens

C’est le premier critère, et le plus important : comme je l’ai dit, si votre trépied n’est pas stable, il ne sert à rien. Il faut donc qu’il puisse accepter le poids de votre appareil sans sourciller, contre vents et marées (littéralement).

Prenez le poids de votre appareil + celui de votre objectif le plus lourd. Si vous ne les connaissez pas, vous n’êtes pas obligé de courir dans la cuisine utiliser une balance : faites une simple recherche Google ou regardez sur des sites de vente type Amazon, c’est indiqué (sur le manuel de votre appareil et objectif aussi).

Et ensuite, prenez un trépied qui supporte 1,5 à 2 fois ce poids : ça permettra à la fois de vous assurer d’une grande stabilité, et de prévoir le futur (si jamais le poids de votre matériel augmente, ce qui a tendance à se produire quand on monte en gamme). Ça vous évitera de racheter un trépied dans 1 an et demi !

En pratique, la charge maximale acceptable (et donc la stabilité) sont très liées au poids du trépied : plus il est lourd, puis celui-ci sera stable. Il va donc falloir penser à un compromis entre la stabilité et l’encombrement : un trépied très lourd sera toujours très stable, mais dur à transporter. Un trépied trop léger sera simple à transporter mais manquera de stabilité. Tout l’enjeu est de trouver le bon compromis entre les deux.

 

2. La hauteur du trépied

La hauteur maximale

Vous avez typiquement deux hauteurs maximales : en utilisant la colonne centrale ou non. Un schéma vaut mieux qu’un long discours.

 

Replié, dépliés sans la colonne centrale, et déplié avec la colonne centrale.

Replié, déplié sans la colonne centrale, et déplié avec la colonne centrale.

 

Pour le confort de prise de vue, il faut dans l’idéal que le trépied vous arrive à peu près à l’épaule : en rajoutant la hauteur de l’appareil, vous aurez à peu près le viseur au niveau de l’oeil et vous éviterez de vous pencher et de vous casser le dos. Cela dit, si vous faites 1m90 comme moi, ça peut se révéler difficile !

Quelle que soit votre taille, la hauteur maximale reste importante : plus elle est grande, plus vous aurez de possibilités pour choisir le niveau de l’appareil photo. Pensez aussi que si vous avez un joli paysage derrière un mur, si votre trépied est plus petit, vous l’avez dans l’os.

 

La hauteur minimale

La hauteur minimale à laquelle peut se placer le trépied est également importante : plus elle sera basse, plus vos possibilités créatives augmenteront. Par exemple, je m’en sers particulièrement en photo de paysage avec un ultra grand-angle afin d’en renforcer l’effet. C’est également un critère très important en macro, où il faut pouvoir photographier très près du sol.

Plusieurs techniques permettent d’obtenir une bonne hauteur minimale :

  • des jambes pouvant se déplier à un angle très ouvert, au lieu du 45° habituel
  • une colonne centrale qui pivote et permet de rapprocher l’appareil du sol (mais attention à la stabilité!)
  • une colonne centrale inversable qui permet de bien rapprocher l’appareil du sol, mais il sera dans ce cas « la tête en bas »

 

Un angle très ouvert, une colonne orientable, et une colonne inversable.

Un angle très ouvert, une colonne orientable, et une colonne inversable.

 

Ces différentes caractéristiques se combinent parfois pour offrir plus de flexibilité.

Pour ce critère, pensez bien à votre usage : si vous n’en avez pas spécialement besoin d’une petite hauteur minimale, contentez-vous de jambes qui peuvent se déplier avec un angle ouvert, ça suffira.

 

La hauteur une fois replié

Ce critère sera important pour le transport : en effet, plus le trépied sera petit replié, plus il sera facile de l’emmener en randonnée, ou de le caser dans une valise.

La hauteur repliée est principalement conditionnée par un facteur : le nombre de sections des jambes. En effet, plus il y a de sections, plus la taille repliée est petite (c’est logique, on divise par 4 ou 5 plutôt que par 3). Il y a évidemment un inconvénient : plus il y a de sections, moins le trépied est stable. Normalement, ça ne vous posera pas de souci si vous avez vu large en termes de charge maximale, sauf dans des conditions difficiles, comme par grand vent, où un trépied avec des jambes un peu minces peut trembler.

 

Trois et cinq sections

Trois et cinq sections

 

3. Autres critères de stabilité

Le matériau utilisé

Tout d’abord, je vous le dis tout de suite : ne pensez même pas aux trépieds en plastique. Ils ne seront pas assez stables pour un usage photo, et vous dureront sans doute environ 3 jours 😛 Je sais qu’ils peuvent être tentants car ils ne sont pas chers, mais vous allez regretter votre achat et juste perdre 30 euros. Concentrez-vous sur les 2 matériaux rois : l’aluminium, et la fibre de carbone.

 

L’aluminium est le matériau le plus employé : il offre un bon compromis entre stabilité, solidité, et coût.

La fibre de carbone est clairement un cran au-dessus : elle sera plus stable à poids égal (ou plus légère à stabilité égale), plus résistante aux vibrations, et d’une manière générale un peu plus durable (elle résistera notamment mieux au sel). En gros, la fibre de carbone vous permet de faire moins de compromis stabilité/encombrement, et donc de simplifier infiniment votre choix.
La contrepartie est évidemment le prix : comptez 50 % à 100 % plus cher que le même modèle en aluminium. Si vous avez les moyens foncez, sinon un aluminium de bonne qualité vous donnera entière satisfaction, pas d’inquiétude 🙂

 

La fibre de carbone, matière noble... et chère !

La fibre de carbone, matière noble… et chère !

 

Le système de blocage des pieds

Quand vous dépliez les pieds, il existe 2 systèmes pour les bloquer :

  • Les clapets : vous tirez, vous débloquez, vous rappuyez, vous bloquez. C’est très simple et rapide à faire, le système est plus léger, mais il sera un peu moins durable (même si personnellement, j’ai un trépied avec ce système depuis 4 ans et qu’il tient très bien la durée).
  • Les vis : vous dévissez pour débloquer, vous vissez pour bloquer. A faire sur chaque section du pied, je trouve ça un peu plus long et fastidieux : c’est un peu embêtant si vous dépliez/repliez souvent le trépied. Le système est plus lourd, mais aussi plus stable et plus durable.

C’est une affaire de choix personnel : à vous d’essayer les 2 systèmes en magasin ou sur des évènements comme le Salon de la Photo pour voir ce que vous préférez.

 

Le système à clapets, et à vis.

Le système à clapets, et à vis.

 

4. La tête de trépied ou rotule

Non non, rien à voir ;D

Non non, rien à voir ;D

En plus des jambes du trépied, il faut bien quelque chose pour fixer l’appareil photo et le mouvoir aisément : ça s’appelle la rotule. Vous pouvez soit acheter un pied et une rotule compatible séparément, ou alors acheter les deux en kit.

Les kits sont parfois simplement un trépied + sa rotule vendus ensembles (et donc moins chers), mais parfois la rotule est indissociable du trépied. Ce n’est pas très grave si vous avez bien choisi dès le départ, mais c’est plus embêtant si vous souhaitez changer de rotule par la suite, car il faudra remplacer tout le trépied… Il est souvent plus cher d’acheter les deux séparément, mais c’est plus évolutif. Personnellement, je vous conseille de bien choisir et prévoir vos besoins dès l’achat, et de trouver un kit, si possible où la rotule se dissocie du trépied (mais ce n’est pas indispensable à 100 %).

 

Il existe de nombreux types de rotules, mais je ne traiterai que les 2 qui nous intéressent pour la photo : la rotule 3D et la rotule ball. Les rotules 2D sont un véritable enfer sur terre car vous ne pouvez pas modifier l’inclinaison de l’appareil photo : si votre horizon n’est pas droit, vous devrez changer la longueur d’une jambe, c’est long et pénible. Les rotules vidéo à tête fluide sont quant à elles vraiment spécialisées pour un usage vidéo et ne conviennent pas pour la photo.

 

La rotule 3D

rotule-3DLa rotule 3D possède 3 vis différentes pour régler les 3 dimensions (d’où son nom). L’avantage est que ce système est très précis : vous réglez tranquillement chaque axe indépendamment des autres. L’inconvénient est que ce n’est pas le plus rapide (même si avec de la pratique ça reste assez rapide). Elle est à préférer dans les domaines où vous avez plus besoin de précision que de rapidité, comme le paysage par exemple.

 

 

La rotule balle

rotule-balleCelle-ci joue sur un système complètement opposé : une seule vis permet de libérer la boule sur laquelle est fixé l’appareil. Vous pouvez alors bouger votre boîtier dans les 3 dimensions, puis resserrer quand vous avez fini. L’avantage est une grande rapidité d’utilisation. Par contre, je trouve ça moins précis. Les bonnes rotules balle ont une seconde vis qui sert à régler la friction : vous pouvez déterminer s’il y aura de la résistance ou non quand vous desserrerez la boule. Ça enlève un peu des inconvénients, mais personnellement je préfère toujours la 3D pour du paysage. La balle se révèle par contre très pratique pour des disciplines où il faut souvent bouger un peu rapidement : photo animalière, de sport ou macro par exemple.

 

Le choix entre les deux est surtout une histoire de goût : je vous invite vraiment à essayer les deux systèmes en vrai avant de prendre votre décision, car vous pourriez ne pas être du tout d’accord avec moi ! 😉

 

 

5. Les autres options utiles

plateau-attache-rapideD’autres options sur les trépieds peuvent être utiles selon votre usage.

La première n’est pas ce que je peux appeler une option. En effet, si elle n’est pas présente, n’achetez pas le trépied ! Il s’agit d’un système d’attache rapide : vous fixez un plateau sur votre appareil photo, et ce plateau se fixe ensuite à la rotule, et peut s’enlever très rapidement.

C’est absolument indispensable pour la rapidité d’installation et de désinstallation du trépied : si vous n’avez pas ça, vous allez très rapidement le ranger au placard tellement ce sera pénible.

La plupart des rotules proposent cette option, mais je vous le précise quand même au cas où vous croiseriez des modèles avec des technologies du XIXème siècle 😛

 

 

Tant qu’on parle d’indispensable, ne prenez PAS un trépied avec des jambes non indépendantes : dans certaines conditions (beaucoup plus nombreuses que ce que vous croyez), vous aurez besoin d’avoir une jambe plus longue que les autres. Croyez-moi !

pieds-independants

 

Parmi les options, on peut donc citer :

  • Le niveau à bulle sur la rotule, qui permet de s’assurer que l’horizon est bien droit (inutile si votre appareil dispose déjà de cette option).
  • Le crochet de lestage sur la colonne centrale qui permet d’y attacher un poids pour améliorer la stabilité du trépied (attention à la prise au vent quand même !).
  • La colonne courte pour faciliter l’usage en macro.
  • Les pointes rétractables sur les pieds qui peuvent permettre de mieux tenir sur certains sols.
  • L’option monopode qui permet de détacher une jambe du trépied pour faire monopode (si vous cherchez les deux, ça peut vous économiser de l’argent !).

 

6. Quel prix espérer ?

L’un des critères essentiels sera bien sûr le prix. Autant vous le dire tout de suite, n’espérez pas de miracle en dessous de 100€, en tout cas pour supporter un reflex : je vous conseille un minimum de 100-150€ pour un trépied qui vous durera longtemps (200€ si vous le pouvez). Vous pouvez taper un peu en dessous si vous avez un système très léger (par exemple un hybride), mais vous ne descendrez pas à moins de 80€ je pense.

Pensez à cet achat comme un investissement sur le long terme : la technologie des trépieds évolue très peu, et un bon achat aujourd’hui vous suivra encore sans souci dans 10 ans.

 

7. Quelle marque choisir ?

C’est une grande question dès qu’il s’agit de choix du matériel : à quelle marque faire confiance ? Première chose : évitez comme la peste les marques chinoises inconnues vendues à Carrefour pour 30€. Je vous conseille de vous concentrer sur les 2 grands leaders du marché : Manfrotto et Vanguard. Ok, il existe sans doute d’autres marques tout à fait valables, mais avez-vous vraiment le temps de chercher ? Est-ce que vous ne préférez pas dépenser un tout petit peu plus pour être sûr à 110 % que la marque est fiable ? De plus, il y a beaucoup plus de tests comparatifs dans ces marques-là si vous voulez aller plus loin, donc ce sera plus simple de trouver des avis.

Comme les gammes sont un peu obscures, j’ai décidé d’en faire un rapide décryptage pour vous. Je me limite aux gammes les plus courantes et intéressantes pour le photographe amateur plus ou moins exigeant, le but n’est pas de faire le catalogue des marques à leur place 😉

 

Manfrotto

  • Série 055 : orientée vers les amateurs exigeants et les pros, cette série supporte des poids de 7-8kg pour un prix allant de 300€ (aluminium) à 600€ (carbone), avec rotule. Notez la série 057 qui est encore au-dessus, avec des charges maximales doubles.
  • Série 190 : la plus populaire pour la majorité des amateurs, elle supporte des poids de 4-5kg, pour un coût de 150-300€.
  • Série Befree : destinée aux photographes voyageurs exigeants, les trépieds sont plus compacts mais supportent quand même 4kg, pour 150 à 300€ selon le matériau.
Série 055, 190 et Befree

Série 055, 190 et Befree

 

Vanguard

  • Série Abeo Pro : orientée vers les amateurs exigeants et les pros, pour une charge de 8kg et un prix entre 300 et 500€ rotule comprise.
  • Série Alta Pro : concurrent de la série 190 chez Manfrotto, avec une charge de 3 à 8kg selon les modèles, et des prix de 150 à 350€.
  • Série Alta CA : pour un public d’amateurs éclairés avec des petits reflexs (charge de 5kg), et un prix doux comme un chaton de 100 à 200€.
  • Série Nivelo : trépieds très compacts conçus pour les hybrides, supportant 2 à 3kg et coûtant de 70 à 120€.
Séries Abeo Pro, Alta Pro, Alta CA et Nivelo.

Séries Abeo Pro, Alta Pro, Alta CA et Nivelo.

 

Et si je n’ai pas envie de réfléchir ?

Je comprends que pour certains d’entre vous, fouiller dans les gammes de trépieds soit à peu près aussi tentant que de marcher sur des braises tout en mangeant des criquets. Alors que choisir si vous n’avez pas envie de réfléchir du tout ?

Ce n’est pas forcément évident à dire, car il y a beaucoup de critères qui rentrent en compte. Gardez donc en tête que ça reste une recommandation ultra simplifiée (simpliste?) sur la base du rapport qualité/prix, mais qu’il y a d’autres choix tout à fait valables 🙂 Mais d’après les modèles que j’ai pu utiliser :

 

En résumé

Comme je sais que tous ces critères peuvent carrément se mélanger dans votre tête, je vous ai fait un petit tableau récapitulatif selon le compromis stabilité/compacité.

Fonction

Stabilité

Compacité

Poids

+

Charge maximale acceptable

Bonne

Faible

Hauteur pliée

Sans effet

Bonne

Aluminium

Fibre de carbone

+

+

Système de blocage

Vis

Clapets

Crochet de lestage

+

Sans effet

 

Je vous ai également concocté un petit pdf résumé à emmener sur votre portable ou à imprimer pour vous rappeler de tout ça en magasin.

Cliquez ici pour le télécharger

Voilà, j’espère que ce (long!) article vous aidera à faire votre choix dans cette jungle. N’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez des questions, et à partager avec vos pauvres amis qui eux aussi ont du mal à choisir un trépied 🙂
 

 

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (50 votes, moyenne : 4,68/5)

Loading...

Recherches utilisées :

trépied appareil photo, pied appareil photo, trepied, pieds photo, pied pour appareil photo, trépied macro photo, quel trépied photo, choisir un trepied

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

146 commentaires

  • merci c’est super

    4 novembre 2014
  • Merci pour ces explications très claires et très précises.

    4 novembre 2014
  • Super article très complet. Bravo Laurent.

    Une précision quant à l’utilisation proprement dite du trépied : toujours penser à placer un des trois pied à l’aplomb de l’appareil !

    Et ne jamais faire l’inverse, c’est à dire mettre l’appareil entre deux pieds. Sans quoi, il risque de basculer vers l’avant !

    4 novembre 2014
    • Oui, merci Régis ! 🙂 Je n’y pensais plus, au trépied en général je suis avec un hybride avec un pied qui supporte 4 fois son poids 😛

      4 novembre 2014
  • Merci beaucoup.
    C’est clair et net.

    4 novembre 2014
  • Excellent sujet et très belle didactique, j’adore et j’adhère!
    Un grand merci, Laurent!

    4 novembre 2014
  • So, What else ?

    Well done Laurent?

    4 novembre 2014
  • Cet article résume très rapidement et très bien les questions à se poser lors de l’achat d’un trépied.
    Après avoir acheté un « machin made in C… » (même pas indiqué d’ailleurs) chez « Aux Champs » et à 29,95 € qui tremblote rien qu’en le regardant, je suis passé au Vanguard cité ci-dessus… Très stable mais… lourd en balade !!!!

    4 novembre 2014
  • Bonjour Laurent et merci pour cet article brillantissime …

    Dans ma pratique, je suis équipé en Manfretto.
    Au cours du temps, j’ai les 2 systèmes de rotule, 3D et 360°.

    Premier élément important, pour faire du panorama, cela est beaucoup plus difficile avec une rotule 360° qu’une rotule 3D à plateau.

    Ensuite, il faut faire attention avec la rotule à plateau 3D à l’angle vers le haut et vers le bas. Celui-ci est beaucoup plus limité qu’avec une rotule 3D.

    A l’inverse (un peu) de ce que tu écris, une rotule 360° reste malgré tout bien précise pour le paysage (si on ne parle pas de panorama). Elle répondra parfaitement au besoin des poses longues ou du bracketing.

    L’attache rapide est un élément indispensable à plus d’un titre. Si on travaille avec plusieurs boitiers ou plusieurs objectifs longs/lourds qui demandent l’usage d’un collier, avoir des attache-rapide déjà préalablement fixée à chaque matériel sera un énorme gain de temps, pour un prix « relativement » dérisoire.

    A bientôt,
    by Didier at http://www.facebook.com/didierhannotphotography
    Dernier article de Didier Hannot : L’esprit de la forêt.I | The spirit of the forest.I – #DH568 Post-traitement | Post-processing

    4 novembre 2014
  • merci pour cet article très bien construit et qui m’a permis de mieux comprendre tous les critères qui apparaissent dans le descriptif d’un produit. J’y voie beaucoup plus clair
    Merci

    4 novembre 2014
  • Merci pour l’article. Moi qui doit en acheter un bientôt (j’en ai déjà un, très bien pour le bridge que j’avais.) Mais là je sens bien qu’un nouveau plus stable serait le bienvenu.

    J’y vois beaucoup plus clair, donc un grand merci.

    4 novembre 2014
  • Merci pour ces explications très claires et très précises.

    4 novembre 2014
  • Merci Laurent, je vais transmettre derechef l’article à mon père noël personnel pour qu’il ne se trompe pas de cadeau!

    😉

    4 novembre 2014
  • je te remercie pour cet excellent article, d’autant plus qu’il s’agit certainement de mon prochain achat.
    je suis toutefois en désaccord avec le paragraphe 5.
    tu déconseille un trépied avec des jambes non indépendantes pour pouvoir régler une jambe plus ou mois courte indépendamment des autres. hors, sauf erreur de ma part le réglage de longueur des jambes se fait après le système de dépendance qui pour ma part j’estime qu’il apporte de la stabilité a l’ensemble.
    suis je dans l’erreur ? y a t’il quelque chose que j’ai mal compris ? …. sincères salutations 😉

    4 novembre 2014
    • Bonjour Mario,
      Surtout, en mettant une jambe plus courte que l’autre, on a parfois besoin qu’une jambe soit inclinée différemment (angle plus large ou plus étroit). C’est là que c’est handicapant.

      4 novembre 2014
  • Pour ma part c’est benro et je le recommande fortement. Solide, pratique et moins cher que la concurrence ( pas donné quand même ) je l’ai depuis 7 ans et aucun souci! En haut de gamme il y a gitzo, LA référence mais ce n’est plus le même tarif…

    4 novembre 2014
  • Super article, pour moi ce sera le VANGUARD kit trépied Alta Pro 263AB 100 + rotule SBH-100 qui en promo à 169 € chez MissNumérique.
    http://www.missnumerique.com/vanguard-kit-trepied-alta-pro-263ab-100-rotule-sbh-100-p-13148.html
    Bonnes photos à tous.

    4 novembre 2014
  • article très intéressant et complet.

    4 novembre 2014
  • encore une fois merci pour cet article clair Laurant, et qui tombe à point puisque dans les prochains jours je compte en faire l’aqusition!!

    4 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,

    Merci encore pour cet article très clair et concis.
    Bonne semaine avant le salon de paris.

    4 novembre 2014
  • Encore un article très clair et efficace, sauf (si je peux !) : j’aurais aimé ton point de vue sur le mono-pied
    – gadget parfait ?
    – utilisation spécifique à certaines situations ?
    – …

    4 novembre 2014
    • Ce n’est pas la même utilisation. Rien ne vaut le trépied si tu as le temps de le déployer. Avec le monopode, tu as un point d’appui qui te donne une meilleure stabilité que pas de pieds du tout (sauf les tiens…). Cela peut être utile si tu te déplaces sans cesse, dans des endroits pas nécessairement faciles et que tu veux un support léger très rapide à placer(tu le laisses fixé sur ton boîtier)

      4 novembre 2014
    • Oui, c’est très différent.

      Par exemple, une utilisation peut être la photo de sport pour rester mobile. Ou encore, dans mon domaine en photo de concert (et donc en basse lumière), quand on est obligé d’être très loin de la scène et d’utiliser un long téléobjectif, il peut apporter de la stabilité supplémentaire sans encombrer toute l’allée 🙂

      4 novembre 2014
      • C’est aussi utile en macro d’insectes, pour pouvoir bouger facilement. Car suivant lesquels, c’est chaud de les suivre au trépied et on finit souvent à main levée par dépit, surtout dans une végétation dense.
        Par contre il faut combiner avec une rotule joystick par exemple, sinon c’est cuit pour la rapidité. 🙂

        4 novembre 2014
  • Très belle synthèse, comme d’habitude. Merci encore Laurent de partager tes connaissances avec autant d’enthousiasme.
    Pour moi il est très important aussi que la fixation du boîtier sur le pied soit sécurisé car il m’est arrivé une fois de me tromper de molette…
    Après avoir longtemps hésité avec un des modèles Vanguard, j’ai opté pour un produit REDGED (TSC-425) et une tête panoramique (RNB-360). un des pieds de ce triprode peut être dévissé et servir de monopode.
    Aucun regret, c’est de la grande qualité. Le site permet d’avoir de bon prix sur des pieds qui ont été dans des salles d’exposition.
    http://www.redgedstore.com/index.php?route=product/category&path=112

    4 novembre 2014
  • merci je vais étudier la question…. mais je ne savais pas qu’il fallait faire attention à autant de critères.

    4 novembre 2014
  • Cet article donne de bons conseils ,mais vous oubliez de mentionner que l on peut trouver de bons produits sur le marché de l occasion.Personellement j ai trouvé un pied photo qui me satisfait pleinement pour mon usage amateur.Son prix 20 euros dans une brocante

    4 novembre 2014
  • Bonjour Laurent.

    Comme d’ab, cet article est très bien rédigé, et nous guide sur l’achat d’un trépied.Merci pour les explications et images produites.Merci également pour le style de la rédaction qui ne manque pas d’humour.
    Ne changez rien.
    Bien cordialement
    JL

    4 novembre 2014
  • Salut Laurent.
    Ayant vu ta vidéo précédemment sur les trépieds, ton mail a fait que confirmer que mon choix sur le trépieds que j’ai commandé était bon, grace a tes explications le ciblage est plus facile.
    Encore merci pour tes conseils qui facilite bien les choses pour nous les novices.
    Cordialement Franck.

    4 novembre 2014
    • Oui, comme promis j’ai regardé les vidéos les plus aimées, et je vais refaire des articles plus complets si nécessaires 🙂 Le choix du trépied en faisait clairement partie !

      4 novembre 2014
  • merçi, pour connaître et apprendre mieux Sur la photographie et les accésoires,que nous avons besoin .

    4 novembre 2014
  • bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article Laurent j’avais juste commencé à me chercher un trépied , j’étais hier à la Fnac voir ce qui peut m’être utile mais j’hésitais vraiment Cet article me fut très utile merci encore

    4 novembre 2014
  • Merci pour cet article bien complet
    À bientôt au salon

    4 novembre 2014
  • Merci laurent pour cet article, tres utile, tres complet, tres pratique.
    Comme d’habitude!
    Quelle chance d’etre tombee sur ton site il y a quelques mois!
    Merci pour ton aide precieuse!

    4 novembre 2014
  • bonjour Laurent,
    très complet ton sujet, beaucoup de détails sur le choix sont donnés, cela m’a vraiment apporté le nécessaire pour un choix judicieux!
    BRAVO et MERCI
    JB

    4 novembre 2014
  • Merci, ça me sera utile sous peu! 🙂

    4 novembre 2014
  • Bravo,
    je suis de plus en plus accro à tes articles et vidéos . C’est vraiment EXCELLENT

    4 novembre 2014
  • comment choisir un trepied,doit on regerder les meme element pour un monopode ou il y a quell que difference.

    4 novembre 2014
  • Je me suis fait offrir un Manfrotto et j’en suis très satisfaite.
    Plutôt léger, maniable et stable.

    4 novembre 2014
  • Encore un super article clair et précis !

    Merci

    4 novembre 2014
  • Bonjour à tous.
    Enfin un article complet, clair, bien ficelé.
    Merci le « couche-tard » 🙂

    4 novembre 2014
  • Encore un super article clair et précis !

    Merci et bravo

    4 novembre 2014
  • Bonjour, le lien PDF ne fonctionne pas. Ca me dit que je suis déjà inscrit (évidemment) et ca ne me propose au final que le pack des trois PDF. HELP !

    4 novembre 2014
    • Bonjour Greg,
      Normalement, tu as du le recevoir par email. Sinon, vérifie tes spams 🙂

      4 novembre 2014
  • Merci pour cet article, tres clair et tres complet, mais qui arrive avec une semaine de retard. 🙂

    J’ai acheté un trepied la semaine derniere. Il n’est pas de la qualité de ceux présentés, mais pour l’usage que j’en ferai, je pense qu’il sera suffisant pour moi.

    Sinon… je garde ton article, on ne sait jamais.

    Merci pour ton travail.

    4 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,
    Merci pour cet article très complet.

    Ah, le dilemme du pied que l’on hésite à prendre car trop lourd et malgré tout indispensable. Ou alors il faut casser la tirelire pour le poids plume.
    Pour ma part j’ai un vieux Gitzo comme on en fait plus, un Manfrotto 5 sections ainsi qu’un monopode. Chacun ont leur utilisation spécifique.
    Je n’ai pas lu tout les commentaires, mais il est utile d’avoir un crochet pour lester le pied avec le sac photo lors des situations ventées.
    A bientôt de te lire avec plaisir ! Ciao!

    4 novembre 2014
  • Très bon article, comme d’habitude, merci.

    4 novembre 2014
  • Bravo! félicitations! Quel travail?

    4 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,

    Plusieurs lecteurs de fotoloco m’ont prévenu que cet article que tu as publié aujourd’hui ressemblait à s’y méprendre à un article que j’ai écrit il y a plus d’un an:
    http://fotoloco.fr/20130516/7-08-choisir-le-meilleur-trepied/

    En effet, je constate la ressemblance… De la structure de l’article aux conclusions… Peut-être un lien vers mon site en mentionnant la source originale aurait été plus élégant?

    Blaise

    4 novembre 2014
    • Bonjour Blaise,

      Je te suis de temps à autre, mais je n’avais pas lu celui-là. Je t’avoue que ta remarque m’étonne un peu : si tu cherches tous les articles qui traitent du choix du trépied, je pense que tu tomberas souvent sur une structure et des conclusions similaires, tout simplement car il n’y a pas 1000 manières de choisir un trépied, et que quiconque se penchant sur le sujet parlera forcément plus ou moins des mêmes choses.

      (De la même manière que les articles sur l’ouverture se ressemblent 😉 ).

      Cela dit, je suis en train de le parcourir là, et je trouve qu’ils ne se ressemblent pas tant que ça finalement : je passe la majorité de l’article à parler des critères de choix (ça fait un paragraphe chez toi), et je parle un tout petit peu de modèles spécifiques (il se trouve que ce sont 2 modèles que je possède et qu’ils sont très courants, mais il est vrai que ça m’amuse que tu aies sélectionné les mêmes 🙂 ), là où tu en sélectionnes beaucoup plus de différents.

      Je trouve nos 2 démarches assez différentes en fait (et complémentaires d’ailleurs, tes tableaux de choix sont supers).

      Bref, je te rassure, j’ai écrit ça tout seul comme un grand 😉

      4 novembre 2014
  • J’ai acheté le Vanguard que tu recommande dans ton article il y a un mois (il est aussi recommandé par un autre blogs). Il est très bien malgré son poids de 2,7kg et surtout son volume imposant ( trépied + tête sbh-100) car il doit bien faire 80 cm de haut replié. Ce point est important si on veut le prendre en voyage comme tu l’indique. Je suis un renouveau ( et oui par manque de temps et d’argent j’ai laissé tomber la photo pendant environ 20 ans) dans la photo et j’ai lu presque tout tes articles que je trouve super intéressant.un grand merci pour ton travail.

    4 novembre 2014
  • bon article, clair et précis , comme d’habitude !
    cependant, je rejoins Mario au sujet des jambes indépendantes ou non , ce n’est pas un handicap, on peut raccourcir une jambe si nécessaire, et les haubans intermédiaires assurent un plus de rigidité non négligeable sur un trépied en alu.
    je possède un SLIK depuis 1980 , auquel j’ai adjoint une rotule balle récemment, et c’est le seul qui me permette de rester droit derrière l’appareil photo (je mesure 2 m ) c’est appréciable. 1m80 déplié, 1kg300, jambes à 3 sections et colonne retractable, il tient dans une valise-cabine, je ne suis pas prêt de le remplacer !

    4 novembre 2014
  • excellente analyse qui va me simplifier ma recherche prochaine….merci

    4 novembre 2014
  • Je dirais quand même que pour les fauchés ou ceux qui veulent essayer le trépied sans se ruiner, il y a un premier prix tout à fait correct (j’ai pas dit bien, hein… Mais correct) chez Amazon Basics :
    http://www.amazon.fr/AmazonBasics-Tr%C3%A9pied-ultral%C3%A9ger-avec-inclus/dp/B005KP473Q/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1415125787&sr=8-1&keywords=trepied+photo

    24€99 et j’en suis très content. Mon Nikon D3200 avec mes objectifs (pas de très gros zoom) ne dépasse pas le kilo.
    Il est en alu, a un crochet de lestage, une tête 3D, le niveau à bulle, les serrages par clapets, un sac de rangement…
    Il n’est pas très haut (mais je fais 1m65 :p ) mais à 24€99 je ne vois qu’un seul défaut : il faut acheter en même temps un truc à 1ct pour atteindre les 25€ et avoir le port gratuit… 😉

    4 novembre 2014
    • Bonjour,
      C’est malheureusement le type de trépied à éviter dont parle Laurent.
      J’ai eu le même modèle en 2010 (vendu sous la marque Velbon) pour supporter à l’époque un EOS500D. Je le trouvais fabuleux, solide… jusqu’au jour où la fixation de la colonne centrale à crémaillère s’est brisée et l’ensemble misérablement vautré.
      Une fois passé à un vrai trépied, je me suis dit que le Velbon était un jouet. Essayez si vous en avez l’occasion, c’est le jour et la nuit (ne-fût-ce déjà qu’au niveau de la fixation, tout en acier et plus en plastique).

      11 novembre 2014
  • Bonsoir Laurent

    encore un grand merci pour ton article qui encore nous éclaire sur le choix à prendre c’est précis et ludique,

    moi aussi j’adhère…

    A bientôt

    4 novembre 2014
  • Vraiment Bravo, clair et complet
    Une fois de plus

    4 novembre 2014
  • Bel article bien construit! 🙂
    Juste pour témoigner :
    J’avais acheté le trépied Manfrotto 390 MK394-H à peine moins de 100€ (Poids max supporté : 3,5 kg) pour un matériel de presque 3kg.
    Mon problème, c’est que je ne pouvais pas le stabiliser en position oblique (pour prendre la lune par exemple) car le poids du matériel le faisait glisser et revenir dans sa position originale… (et même en le faisant visser par qqn de plus costaud! ;p)
    J’ai réussi à le revendre (encore sous garantie, j’ai fait un heureux!) et j’ai ensuite investi dans un trépied Dörr Cybrit Maxi 4-BA environ 160€ en aluminium (la deutsche qualität! ^^) qui supporte, lui, 15 kg en charge – et là c’est autre chose!
    J’en suis totalement satisfaite pour l’instant, et je l’aime encore plus depuis qu’il remplace ma colonne vertébrale défaillante ces temps-ci!
    (J’ai bien sûr un esclave -en plus- pour porter tout ça ;p )

    4 novembre 2014
    • Venant de professionnel des conseils utiles qui nous guide pour le choix du matériels. merci Laurent

      4 novembre 2014
  • Merciiiii beaucoup Laurent pour cet excellent article, comme à chaque fois d’ailleurs

    4 novembre 2014
  • Bonjour et merci pour cet article.
    Petite remarque il me semble que le lien vers le kit VANGUARD avec tête 3D ne soit pas un Alta Pro mais un Alta + (gamme un peu en dessous, non ?!)

    4 novembre 2014
  • merci beaucoup pour votre professionnalisme

    4 novembre 2014
  • super Laurent, comme d’hab’ Merci beaucoup

    4 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,

    J’aurais un grand reproche à te faire : pourquoi n’es-tu pas né plus tôt ? 🙂 En effet, un tel article m’aurait épargné bien des soucis. J’ai passé des années à chercher le trépied idéal (j’en possède maintenant une dizaine…)

    Finalement j’ai trouvé l’idéal pour moi avec le trépied Manfrotto 190CX3 carbone/magnésium, 1,32 kg, charge max. 5 kg, colonne centrale extra-courte.

    Avec rotule joystick Manfrotto 322RC2 à fricton réglable et surtout réglable et vérouillable d’une seule main, dans toutes les directions (levier de blocage sur la poignée). Conçue pour placer le poids de l’équipement le plus proche possible du centre de gravité du trépied. Charge max. 5 kg. Avec l’attache rapide, c’est génial. Bascule latérale -3° +90°, bascule avant -90° +90°.

    Et c’est là que le bât blesse : si en une fraction de seconde je peux régler l’appareil en toute liberté dans tous les sens et le bloquer instantanément, je ne peux pas dépasser l’horizontale. Ce qui fait que pour photographier un sujet placé un peu en hauteur, je dois soit inverser l’appareil et placer la poignée à l’avant (bonjour la complication), soit diminuer la hauteur d’un pied (dans ce cas je place l’appareil à l’aplomb de ce pied). Pourquoi avoir bloqué à 90°, sans possibilité d’aller plus haut ? Ou alors je n’ai pas trouvé le truc.

    À part ça j’en suis très content, aucun problème de stabilité avec le Canon EOS 6D et l’objectif 70-200 2,8 de chez Canon et la poignée bloque parfaitement.
    Au point que je commande de suite son kit de déclenchement électronique : d’une seule main on vise, on bloque et on prend la photo !

    Sinon j’ai aussi deux rotules 360 Precision (Absolute et Atome), pour prendre des vues sur 360° et faire de la visite virtuelle. De très bons produits.

    Merci pour cet article, des plus utiles.

    4 novembre 2014
  • Que penser des trépieds en bois (Berlebach)?

    5 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,

    Un grand bravo pour cet article fort intéressant et détaillé. Le choix n’en devient que plus complexe !

    5 novembre 2014
  • Article complet et interessant et le tout gratuit, merci pour le boulot !
    Dernier article de Niko : comments

    5 novembre 2014
  • Bonjour à tous. Merci Laurent pour ce super article, il m’aide bien pour mon achat, sur le monopode ce serait très chouette aussi pour nous dire à quel genre de photos l’utiliser, l’acheter avec une rotule ou pas, si rotule la même que pour le trépied pour commodités, j’ai entendu parler de monopode « pneumatique » pourrez vous nous éclairer en faisant un article ou bien des lecteurs du site pour partager leur expérience du monopode ?
    Merci beaucoup

    5 novembre 2014
  • Très bon article que j’aurai aimé lire il y a peu de temps et qui m’aurait évité de longues recherches.
    Mon achat s’est porté sur un trépied Cullman Nanomax 460 avec tête RW20. C’est un très bon trépied (je pense) stable et solide avec les pieds à ouverture variable, deux niveaux à bulle…

    5 novembre 2014
  • Salut Laurent,
    Très bon article clair et précis comme a ton habitude… 😉
    p’titJo

    5 novembre 2014
  • Je rajouterai quand même qu’il y a aussi bien voire mieux que les 2 marques que tu cites dans les mêmes budget environ (Feisol, Sirui et Benro).

    Pour les attaches rapides, je conseille aussi les plateaux universels type arca-swiss, c’est plus pratique que les manfrotto qui n’iront que sur cette marque et ça dépend encore de la gamme.

    5 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,

    Tout d’abord merci pour cet article ainsi que pour tout le travail que tu fais pour nous conseiller!
    Ton article m’a permis de voir que je ne me suis pas trompé dans le choix de mon trépied.
    J’utilise un Manfrotto MK394-H, il me convient parfaitement pour mon utilisation. Je l’ai acheté il y a environ 1an autour des 100€. Le seul « hic » c’est qu’il a une rotule fixe.

    Encore merci pour les articles que tu fais!
    Julien

    5 novembre 2014
  • merci ce tres tres super

    5 novembre 2014
  • Bonjour,

    Merci pour les informations qui comme toujours sont parfaites

    Bien à vous

    5 novembre 2014
  • salut Laurent,
    encore un bon article avec de bons conseils
    merci à toi

    5 novembre 2014
  • Salut Laurent. Alors voilà ça fais quelque temps que je cherche un trepied , et dernièrement je suis tombé sur ce qui m’a l’air d’être une tueriep: Trepied fibre de carbone, supportant 15 kg, tige inversable, transformable monopode et tête interchangeables pour moin de 150 $ Le problème c’est que c’est une marque asiatique qui m’as pas du tout l’air connue. Du coup je ne sais 0 as quoi en penser.. Pourrais tu si tu as le temps me faire parvenir tes appréciation d’expert ^^ la marque est Qzsd et modèle: q666c Je te met le lien du site ou je veux l’acheter http://www.came-tv.com/multifunction-carbon-fiber-tripod-monopod-macro-photography-p-547.html il est aussi sur Amazon et ebay pour les intéressé.

    5 novembre 2014
    • Salut Alexandre,
      Ce trépied m’a tout de suite séduit (en plus il est beau et les accesoires intéressants), au point que je l’ai commandé. Je le trouve parfait en tous points, un modèle de conception intelligente, pratique et fiable. Aucun problème pour le transport, il est léger, de faible encombrement et aisément transportable.
      Pas de problème de stabilité ni de rigidité, même avec un EOS 6D et un Canon 70-200. Le tout sans aucun glissement (ave un pied en face de l’objectif. Et la rotule est fournie avec, très pratique (pas de soucis pour l’orientation dans toutes les directions et tous les angles). Le panoramique 360° est même compris, avec une échelle graduée en degrés à la base et deux niveaux à bulle.
      Facile et rapide à déployer, d’une seule main on débloque instantanément les quatre « écrous » de chaque pieds.
      Seul problème, le prix : 30% de plus de frais de douane à payer à la réception. Une surprise pas trop appréciée.
      Et, naturellement, il reste la solidité de l’ensemble à juger au fil des ans. Mais le tout a l’air d’être de bonne construction, solide et fiable.
      Je ne regrette pas du tout mon achat.

      16 novembre 2014
  • Très bons commentaires votre étude sur les trépieds , moi je possède trois pieds, un vieux Bell and Owell, lourd massif mais très stable (en atelier seulement) aussi un manfrotto de la série grupro petit, léger et peu encombrant toujours dans la voiture. pas très nouveau mais très fiable et dernièrement j’ai fais l’aquisition d’un Vanguard Abéopro 283 avec une tête a rotule manfrotto qui me suit partout un très bon achat solide et très polyvalent

    6 novembre 2014
  • Super! Il me reste à vérifier si j’ai fait un bon achat??? C’est Manfrotto, donc c’est un bon début!!!!

    6 novembre 2014
  • Pour ceux qui recherchent un trépied « de voyage » (ultra léger et compact), DPReview avait fait un intéressant test :
    http://www.dpreview.com/articles/8941642276/travel-tripods-comparing-5-aluminum-kits
    Personnellement j’ai le Cullmann.

    6 novembre 2014
  • J’ai le 263AT et la rotule… et je confirme qu’il est tres bien. Problemes : le poids surtout dans les bois.

    Un autre soucis les fixations, qui sont en plastique et qui me font craindre de la casse. mais à ce que j’ai lu elles sont demontables et remplacables.

    mais c’est un pied costaud et les jambes se mettent à l’horizontale ou presque

    6 novembre 2014
  • Excellent article qui m’aurait fait gagner beaucoup de temps en recherche sur les sites comparatifs et les forums s’il était paru il y a un an. J’engage vivement les lecteurs à suivre le judicieux conseil pour le choix entre Vanguard et Manfrotto. Je n’ai aucune raison financière à les mettre en avant, en revanche j’ai eu trois trépieds depuis la dizaine d’années que je m’évertue à faire de la photo, le premier était hyper léger (question de budget) et donc totalement instable et avait du mal à porter (je ne dis même pas « supporter ») l’appareil et son objectif. Le deuxième était un Manfrotto avec rotule non séparée du pied et sans fixation rapide; comme j’étais plus jeune j’étais aussi plus performant et moins gêné par le vissage et le dévissage de l’appareil. Le dernier est un Vanguard (pas carbone puisque je suis encore presque jeune et costaud) avec la rotule-ball. J’avoue que c’est un peu lourd mais tant pis, je l’emporte même sur de longs périples en montagne fixé sur un sac à dos qui pèse déjà « un âne mort » comme tous les randonneurs en montagne le savent bien. Je ne m’en séparerais pour rien au monde.
    Encore bravo à Laurent pour cet article précis, bien documenté et agrémenté d’une bonne dose d’humour (ce qui ne gâte rien)

    6 novembre 2014
  • Justement, je devais acheter un nouveau pied. Merci
    Exhaustif comme toujours.
    Un autre point plus qu’important car c’est justement l’unique raison de mon prochain achat. En vérité j’en ai déjà un bon. Mais … Il faut tourner visser et dévisser les pieds pour les allonger et raccourcir seulement voilà…
    Je suis gauchère contrariée ,comme beaucoup de gauchers d’un certain âge qu’on obligeait à écrire de la droite.
    Ce qui signifie que, quand je suis dans l’urgence, je ne sais jamais dans quel sens il faut tourner pour visser et dévisser. Je dis « urgence » histoire de me sortir de ça la tête haute mais …en vérité ça ne change pas grand chose. La gauche, la droite …. Pas clair … Au petit bonheur la chance et il m’est arrivé souvent de me retrouver avec un des pieds par terre complètement démonté. Parfois les deux. un vrai truc à la Charlot.
    Jurons, blasphèmes; pendant ce temps-là, le petit oiseau s’est envolé …
    Donc pour les gens mal latéralisés, systèmes à visser s’abstenir.

    6 novembre 2014
  • Merci Laurent pour cet article qui tombe au bon moment pour moi !!!
    Pourrais-tu donner ton avis sur le modèle Monfrotto MT293C4 et sa rotule 494RC2, stp ?
    Merci d’avance !!

    7 novembre 2014
  • Tres bien comme d’habitude.
    J’ai trouver deux tres grand trépieds dans une poubelle. Bien qu’endommagés ils m’ont servit a faire des rallonges en utilisant les tubes. En plus, plus ils sont vieux plus les tubes sont solides. Pour un flash lourd, un vieux trépied c’est tres bien, avec un peu de bricolage.

    7 novembre 2014
    • Ha oui, pour un flash c’est très différent, on a pas besoin d’une aussi grande stabilité : j’ai des pieds de flash vraiment très basiques pour mes flashs, rien de cher ^^

      7 novembre 2014
  • Bonjour Laurent et merci pour cette synthèse très utile comme à l’accoutumée ! Puis-je me permettre de relater ma propre expérience qui va à contre-courant de tes remarques ? Je fais surtout de la photo macro naturaliste avec un objectif 105mm plantes et insectes (mais pas que…) exclusivement au trépied. Vu que je crapahute beaucoup, j’ai besoin de légèreté et de rapidité de mise en place face à des instants fugaces. J’ai un trépied à clapets koenig 21 en alu acheté 15 euros (!) sur le net qui me suit vaillamment depuis plus de 2 ans toujours fixé à mon boitier lors de mes balades quotidiennes (sans vent mais pour la macro c’est mieux) et ma fois j’en suis ravi. J’ai d’ailleurs revendu mon autre trépied plus lourd et solide que je n’utilisais plus …

    7 novembre 2014
    • Bonjour Gilles,

      Merci pour ton retour d’expérience 🙂 Pour tout te dire, certains préfèrent même utiliser des monopodes pour la macro, histoire d’être plus réactifs. Je pense que ça dépend beaucoup de la pratique. Entre faire de la macro d’objets ou de fleurs chez soi, ou essayer de choper une libellule entre deux feuilles, les besoins ne sont pas les mêmes 😉

      7 novembre 2014
  • Bravo pour tous ces précieux conseils et MERCI BEAUCOUP

    7 novembre 2014
  • Merci de cette belle synthèse ! Je cherchais un trépied depuis 2 jours sur internet et j’avais identifié plein de critères, pas facile de s’y repérer quand on n’a pas l’expérience.
    Bravo pour votre esprit de synthèse ! C’est clair, complet, précis, le tout en restant concis – j’apprécie la performance 🙂
    Patrick

    16 novembre 2014
  • Merci pour le PDF ! Moi j’ai pris un pied indépendant et j’en suis bien content car souvent j’ai un ou deux pied qui ne sont pas à la même hauteur que l’autre.
    Dernier article de VoyageAvecNous : Malte c’est beau, Gozo c’est encore plus beau

    18 novembre 2014
  • Je vais mettre un bémol à cet article
    Tout va bien jusqu’au choix … et voila que cela tombe dans la publicité pour marques.

    Désolé, mais comment un blogueur qui s’annonce pour donner des conseils ne fournit pas la liste des marques qui sont de la même qualité que Manf’ et Vanguard mais de 30 à 50 % moins cher.
    Oui car tout est fabriqué en chine.

    Un petit tour sur d’autres fournisseurs que Amazon aurait été le très bienvenue
    Des sociétés françaises et belges proposent des trépieds « Carbone » de 2.5 kg pouvant supporter 12 Kg de charge avec une rotule « made in manfretto » pour moins de 250 Eu …

    Il me parait aujourd’hui complétement dingue de mettre plus de 150 eu pour un trepied + rotule en carbone pour juste tenir un appareil photo de moins de 5 kg. Tous les photographes ne sont pas millionnaires.

    Je pense qu’un Blog aussi grand public aurait de mon point de vue du insister que quand vous achetez Manf’ ou Vanguard vous payez essentiellement la marque.

    21 novembre 2014
  • Salut Laurent ! petit partage d’expérience perso (surtout 5, puisque tu ne l’a pas évoqué):

    1. Carbonne-Aluminium
    Le carbone n’est vraiment utile que pour le gain de poids, pour les longs treks en montagne par exemple. Le reste c’est de la flute marketing. Investir dans du carbone pour éviter de suer un à deux jours par an ne me semble pas pertinant.

    2. Hauteur
    La hauteur idéale pour un trépied est de mon point de vue égale ou supérieur à la taille de l’utilisateur. Sur une surface très inégale il souvent nécessaire d’allonger une jambe plus que les autres.

    3. Colonne amovible
    D’usage trop spécifique, elle génère un encombrement et un poids inutile. Près du sol on est obligé de la retirer et de la mettre à l’horizontale pour être au plus bas. Seul avantage: déport droite-gauche et inversion (utilisation très spécifique). Pour aller le plus bas possible mieux vaut un trépied avec possibilité de grande ouverture (jambes), c’est bien plus rapide à mettre en place. l’utiliser pour gagner en hauteur est une mauvaise idée puisqu’on se retrouve avec un monopode au niveau stabilité, dommage donc.

    4. Tête
    Pour un encombrement mini et rapidité d’usage choisir une tête à balle, pour l’économie une tête 3D.

    5. Prise de vue verticale
    C’est toujours la misère de mettre un appareil en position verticale (portrait) sur un trépied quel qu’il soit car l’appareil se retrouve en porte-à-faux et le visage et mal placé. Pour régler ce problème: s’équiper d’un « L-bracket » qui revient à placer une attache trépied sur le côté de l’appareil, à moins d’utiliser un objectif à bague tournante comme les 70-200 f/2.8 chez Canon, mais ce n’est pas pour tous les budgets.

    Mon humble grain de sel …

    Amicalement,

    Alexis
    Dernier article de Alexis : Mise au point hyperfocale et Zone Focusing

    23 novembre 2014
  • Bonjour Laurent,
    Je fais depuis peu de la photo et je suis ton blog pour apprendre.

    J’aimerai faire l’acquisition d’un trépied, et après lecture de ton article, je me demande s’il est réellement nécessaire que j’achète un trépied supportant plus de 5kg.
    Je possède en effet le canon 100D qui pèse 400g, et même en achetant des objectifs très lourds (ce qui n’arrivera pas très tôt vu leur prix…) je ne pense pas dépasser les 2,5kg max…

    De plus je fais pas mal de rando, et donc le trépied partirait en balade avec moi 😉 donc il me faudrait quelque chose d’assez léger et compact pour un prix raisonnable…

    Que penses-tu de cette offre?
    http://www.rueducommerce.fr/Accessoires-Consommables/Accessoire-Photo-et-Video/Trepied-et-fixation-photo-video/VANGUARD/4929287-Pied-3-sections-20mm-avec-rotule-pistolet-GH-30.htm#moid:MO-42F2CM35766644

    25 novembre 2014
  • Salut !
    Je suis à la recherche d’un premier trépied pour la photo ET la vidéo. Je suis tombé sur le trépied Manfrotto Compact Advanced, qu’en pensez vous ?

    merci!

    26 novembre 2014
  • Un énorme merci pour cet article. Il m’a beaucoup aidé à faire mon choix.
    Ca faisait un moment que je voulais me mettre à la pose longue et le trépied est donc indispensable. Seulement voilà, je voulais un trépied pas hors de prix mais stable et solide (poids de mon matos oblige : EOS 70D + téléobjectif de 1,5kg) et également pas trop lourd et encombrant pour l’emmener en voyage (je sais j’en demande beaucoup…) et c’est la jungle sur le net pour trouver le bon compromis sans se ruiner.
    De plus j’ai lu beaucoup de témoignages sur les forums de personnes qui se plaignaient de pieds ou de rotules annonçant un poids maximum 2x plus élevé que leur matos et qui avaient des problèmes de stabilité par la suite même chez des grandes marques.
    Dès qu’on commence à chercher des trépieds sympas avec des poids max minimums, les prix s’envolent…
    Deuxième dilemme, difficile de trouver un trépied haut une fois déplié et non encombrant réplié…
    J’ai fini par trouver et je tiens à préciser que je ne dis pas ça pour faire de la pub pour cette marque en particulier mais si vous êtes dans le même cas que moi, jeter un oeil à ce que fait Mefoto en aluminium. Ils font aussi les mêmes modèles en fibre de carbone mais vu la différence de prix pour 200 grammes de moins je ne pense pas que ça en vaille la chandelle.
    Le trépied est assez complet (bonne rotule ball d’origine, pointes interchangeables fournies, housse de rangement, plaque de fixation rapide correcte, crochet de lestage) et il me semble assez costaud une fois testé. Il se transforme aussi en monopied.
    Il y a d’autres marques qui font des modèles assez ressemblants donc ça vaut le coup de les comparer. Vous pouvez en voir dans le lien donné plus haut par Loïc :
    http://www.dpreview.com/articles/8941642276/travel-tripods-comparing-5-aluminum-kits

    21 décembre 2014
  • génial , merci !!! d’une clarté intelligible, c’est stimulant !

    21 décembre 2014
  • franchement au top ton article, me sert beaucoup !

    3 janvier 2015
  • bravo! concis, clair et efficace.

    15 janvier 2015
  • Bonjour Laurent,
    J’avais bien lu ton article sur le choix du trepied, très intéressant comme d’habitude. Merciiii
    Je souhaite te poser une question concernant le choix ou pas d’un mini trepied. Dans quelques petits moi, je pars en voyage aux USA donc 10 jours à NYC. Un rêve pour de magnifiques clichés à réaliser et que j’ai déjà en tête. Malheureusement, j’ai un style photographiqe, pose longue, qui me passionne et dans la plupart des monuments tourisques, le trepied est INTERDIT. Je pense toute de même amener mon gros trepied pour mes « streets shooting » & « by night » ET pourquoi investir dans un mini trepied ? lequel ?
    Je possède, pour le moment, un boîtier PENTAX K20D avec 2 objos SIGMA : 18/55 mn & 70/30 mn qu’il faudra bien soutenir. Je te remercie, par avance, de tes conseils précieux & attendus. Béa

    16 janvier 2015
  • Merci Laurent pour ce nouvel article sur le choix d’un trepied.

    Il me semble bien t’avoir laissé un commentaire sur un autre article concernant le choix d’un trepied. Et bien, je renouvelle ma question : quels sont les meilleurs trépieds pour voyager ?

    Il y a une nouvelle série compact chez Manfrotto « compact advanced ». As-tu eu l’occasion de le tester ? En comparaison avec le Befree ???

    Laurent et à vous tous, j’aimerais connaître vos retours d’expériences pour orientez mon achat.

    Merciiii à tous et Merciiiii Laurent pour tout ces articles super intéressants.

    19 janvier 2015
    • Bonjour,
      Voici donc mon retour, après achat et utilisation du trépied de Qzsd, Q66C Multifunction Carbon Fiber Tripod Monopod Macro Photography.
      Je ne regrette pas du tout mon achat, je n’ai pas encore trouvé de défaut à ce trépied (et pourtant j’en possède plusieurs autres).
      Hyper léger et repliable sur 30 cm dans un sac à bandoulière réglable en toile imperméabilisée camouflée, il est l’idéal pour voyager avec et le transporter sans souci. Son déploiement et son pliage sont rapides et simples.
      Très stable même déployé au maximum (testé avec un Canon EOS 6D et un objectif Canon EF 70-200 2.8 L IS II USM), il est livré complet avec des accessoires et une tête sur rotule parfaite, pouvant être orientée dans toutes les directions et tous les angles, aisément et rapidement (simple d’utilisation). Aucun souci de blocage, la configuration citée ci-dessus ne bouge pas du tout. Prévoir quand même une jambe du triépied devant l’objectif, mais c’est valable pour tous les pieds, surtout sur un terrain inégal). L’écartement des jambes peut également être bloqué (on peut aussi le régler très bas, à l’envers et il comporte une position pour la macro). L’accessoire de fixation instantanée de l’appareil photo sur la tête est fourni.
      Il comporte de plus un monopode incorporé, détachable et un niveau à bulle. Le pied est équipé d’une dragonne de transport, en plus.

      Reste son prix, 125 $, mais à mon avis il les vaut largement.

      Il ne reste plus qu’à voir comment il se comporte dans le temps, mais il a l’air solide et bien conçu. Je suis confiant.

      19 janvier 2015
  • Juste une précision vous écrivez sur VANGUARD Alta Pro 263AT mais les liens et les photos sont le modèle VANGUARD Alta Pro 263AB.

    Quelles différences entre At et AB ? Pourquoi cette « confusion » ?

    21 janvier 2015
  • bonjour Laurent, je voudrais connaître ton avis sur le trépied manfrotto befre 290b. Que me conseilles-tu, je possède un reflex 600 d, je veux quelque chose de léger et rapide à installer. Merci

    25 janvier 2015
  • Super.simple.précis. merci beaucoup. Je pense à changer de pied je part sur une bonne base avec vos précisions

    9 février 2015
  • Après plusieurs recherches et le temps à la réflexion, j’ai acheté le trepied MANFROTTO 732.en carbone + ROTULE BALL, soldé à 79 € sur le site de PHOX.
    Ultra léger et compact, il correspond a mes besoins voyage et longue marche.

    http://www.phox.fr/catalogue/TREPIED-CARBONNE-732-ROTULE-BALL-SOLDES.html

    9 février 2015
  • Bonjour Laurent,
    Je suis photographe amateur possédant un Nikon 3200 depuis peu.
    Je n’avais pas réussi à acheter un trepied car je butais sur le choix et la multitude de critères à concilier.

    votre article m’a sorti de l’eau et hop je viens de commander !!!

    Merci beaucoup

    21 mars 2015
  • C’est super merci

    25 mars 2015
  • Bonjour ,
    merci pour vos textes , conseils et vidéos j’apprends beaucoup .
    Un petit retour d’expérience sur le Alta pro 264 + SBH100 .
    je trouve la fabrication correct mais le manque de sérieux au niveau du contrôle qualité plus que limite !
    deux retour en SAV !!
    1)une des dents de crémaillère de blocage des pieds mal usinée donc blocage en position deux fois sur trois ( matériel changé .
    2) retour SAV de la rotule , la partie basse qui permet une rotation à 360° est tellement mal ajustée qu’au serrage ( plus petite molette ) le réglage ce décale vers le haut , retour de la pièce envoyée sans modification avec comme réponse : « c’est normal ce n’est pas du matériel haut de gamme , si vous voulez plus de précision dans le réglage investir dans une tête à 300 euros ou plus dans une rotule !! »
    Et tout ça sur du matériel neuf sortie de la boite et non utilisé .
    Donc très déçu par cette marque que je comptais parmi les marques sérieuses .

    29 mars 2015
  • salut je suis en pleine lecture du blog depuis 6h ce matin et il fait partie de mes favoris désormais. Bravo pour le travail fourni !! un grand merci surtout je commence à y voir plus clair. et bien continue comme ça c’est très intéressant et bien expliqué. à bientôt

    5 avril 2015
  • En fait, on peut trouver son bonheur pour moins de 100 €, en cherchant un peu. J’ai moi-même acheté un trépied en mai 2014 dont je suis très content, malgré son prix modique : 40 €. Marque/modèle : BILORA PromoLux S. Où ça : une boutique photo juste à la sortie du métro Chemin Vert, à Paris. Contrainte : il supporte 1 kg maximum, ce qui me convient très bien, mon appareil (un Canon G15) ne pesant que 350 grammes. Pieds alu 3 sections à verrouillage clapets, niveau à bulle intégré, attache rapide, stabilité correcte, il monte à 1,70m, ce qui convient à mon 1,80m. Seul défaut, la rotule 2D qui a un petit côté « enfer sur terre », en effet, mais j’avais vraiment un petit budget. Je savais à peu près ce que je voulais, le vendeur m’a bien conseillé, je suis vraiment content de mon trépied, et il ne m’a pas coûté un bras 🙂

    13 avril 2015
  • Salut Laurent,

    Personnellement j’ai acheté ce trépied et j’en suis très content. Le rapport qualité-prix est tout à fait bon et pour moi il est vraiment idéal. Petit, léger, pratique à transporter et vite déplié, c’est un fabuleux compagnon de voyage.

    http://www.mefoto.com/products/backpacker.aspx

    C’est une marque que je ne connaissais pas mais un ami photographe me l’a conseillé.

    A bientôt
    Arnaud

    18 juin 2015
  • Merci pour cet excellent article qui va me permettre de faire mon choix.

    14 août 2015
  • Bonjour,
    Désolée, je n’ai pas lu tout le fil des messages mais j’ai bco apprécié votre article. Je pense pour le Manfrotto Compact Action Kit. Il s’agit de l’utiliser avec un go pro. Je n’ai trouvé aucun trépied go pro avec longs pieds alors j’imagine qu’il faut passer par un système de trépied classique avec adaptateur…
    Si vous avez des infos là-dessus, je suis preneuse. Nous voulons utiliser le pied pour du timelaspe.
    Merci beaucoup…

    18 septembre 2015
  • Je viens d’acheter un trépied Manfrotto MKCOMPACTLT-BK COMPACT LIGHT le problème c’est que je n’arrive pas à visser mon Nikon coolpix P600 dessus. N’est-il pas compatible avec mon appareil photo ? Peut-être pouvez-vous me renseigner ou me dire où je pourrais trouver les renseigements à ce sujet.
    je vous remercie de m’éclairer sur ce point…

    19 septembre 2015
  • Bonjour,
    J’ai un Vanguard mak 203 qu’on m’avait offert il y a un bout de temps et qui n’est vraiment pas top. Disons que depuis que j’ai un 5D je ne peux plus l’utiliser…
    J’hésite à m’acheter un Manfrotto BeFree avec une rotule 3D Pliable 293-Q2 (référence miss numérique), ou le kit Manfrotto 055XPRO3 avec la rotule 3D MHXPRO-3W.
    Qu’en pensez-vous ?
    Comme je vis à la Réunion, je me dis que pour faire des randos ce serait mieux d’avoir le BeFree qui est plus léger. Mais cela n’est pas indispensable, d’autant plus que j’utilise plus le trépied pour le travail, pour du portrait, du scolaire, etc…
    Avec un 5D mark III, le BeFree n’est-il pas trop léger ?
    J’attends votre avis avec impatience 🙂
    Merci !

    25 septembre 2015
  • Je vais tenir compte de ce que je viens de lire Merci

    11 octobre 2015
  • Super j’ai presque tout compris enfin !!
    Reste une question
    Sachant que je dois bientôt partir pour le froid et la neige (Island en hiver) quel pied choisir pour avoir des patins amovibles le caoutchouc ne faisant pas bon ménage avec des températures basses ?
    Il devra supporter au moins 4kgs
    Merci d’avance
    Eric

    22 octobre 2015
  • Merci pour ce chouette résumé !
    En plus d’être instructif, c’est marrant !
    Y’a plus qu’à commander 😉

    25 octobre 2015
  • Merci, c’est pro, concis, précis. Bref, exactement les infos que je cherchais !

    Bravo !

    6 décembre 2015
  • Merci pour cette article qui a beaucoup éclairé ma lanterne et bien rire c’est très agréable a lire!
    Adore la photo depuis petite mais novice dans les termes, matériels et mode créatif je suis très contente d’avoir trouver cet article qui me permet de trier mes besoins, de sélectionner ce que je veux pour l’utilisation que je veux en faire et ne pas rester dans un placard parce que j’aurais la « flemme »!
    Merci encore

    15 février 2016
  • Bonjour Laurent

    Merci pour cet article intéressant, même pour les amateurs comme moi !
    J’avais cependant une question : je pars en Laponie bientôt, je serai donc sûrement amenée à positionner le trépied dans la neige ou sur la glace : est-ce qu’il y a des recommandations particulières ou un matériau plus adéquat à ce genre de situation ?

    Merci

    26 mars 2016
  • Un grand merci Laurent, moi qui suis tout débutant et qui ne connais en rien aux subtilités de la photographie, tes conseils simples, clair et précis sont d une grande importance . Je sens que je n ai pas fini de fouiller dans ton blog en long, en large et en travers !
    Du coup après t avoir bien lu, je viens de me faire plaisir en achetant un kit Manfrotto, trépied MT190XPRO3 et rotule 3D MHXPRO-3W . Le top pour mon NIKON COOLPIX P900

    10 avril 2016
  • Article très intéréssant et extrêmement bien fait.

    Une question: Est-il possible de réaliser des photos près du sol pour du paysage en UGA avec le Vanguard 263AT ?

    Merci,
    Cordialement

    4 mai 2016
  • Bravo. Vous faites le tour du sujet avec clarté et précision. Le sujet n’apparaît très « porteur » aux amateurs et pourtant il est essentiel. (Pour ma part, je tire l’intégralité de mes photos au trépied).
    Vous envisagez les deux marques « phare », l’utilisation des attaches rapides – indispensables -.
    Un grand coup de latte salutaire aux cochonneries made in China…
    Merci pour ce tour d’horizon.

    8 mai 2016
  • Excellent article sur les trépieds et autres rotules : je suis enfin sorti du maquis des recherches laborieuses sur internet.
    Technique, pratique, bien documenté.
    Je m’oriente vers le Vanguard ALTA PRO 263AP et la tête 3D PH-32.

    15 juin 2016
  • Bonjour,

    Si je peux également conseillé ce trépied de la marque AmazonBasics qui propose toutes ces options à un prix plus qu’attractif.

    https://www.amazon.fr/AmazonBasics-Trépied-aluminium-avec-rotule/dp/B00DHPCVQG/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1468019866&sr=8-5&keywords=trepied+amazonbasics

    9 juillet 2016
  • Bonjour,
    Personne ne parle de MEFOTO, Roadtrip ou C 1350Qi. Est-ce un bon achat ?
    Merci
    JP

    17 juillet 2016
  • Bonjour Florent,
    Merci pour cet article très complet… avec un peu de retard même-si ce dernier reflète bien la longévité de tes articles.
    Une petite question: le 263AT affiche 7kg de charge max alors que le 263AP n’affiche que 5kg, alors qu’il me semble que le trépied est le même et que ce n’est que la rotule qui change.
    Est-ce que la rotule peut influencer le poids max?
    Je pense que les 5Kg suffisent à porter un Reflex type Nikon D750+objo non?
    Merci de ton aide

    17 juillet 2016
  • svp je veux savoir esque les tripied sont standar ou chaque appareil lui faut un trepied spécial ??

    1 août 2016
  • Bonjour, très bon article !
    Que vaut la marque zomei vendu sur amazon ?
    Pour un hybride Panasonic G7, quel trépied max 120 euros pour de la photo et vidéo ?
    Merci d’avance

    2 août 2016
  • Merci Laurent pour tous ces détails intéressants.
    Pour ma part, je ne possède, pour le moment, qu’un « petit » compact qui s’adapte très bien à mon trépied à 40 €, avec trois pieds, pattes pour dépliage rapide, crochet et attache rapide pour l’appareil photo, plus un niveau et la colonne qui peut encore monter jusqu’à 180 cm. Si un jour, j’ai les moyens d’investir dans du gros matos, je prendrai un trépied en conséquence, mais, pour le moment, je suis contente de ce que j’ai, d’autant que je peux commander mon appareil photo depuis mon smartphone et donc, ne pas être à côté de l’appareil, ce qui est pratique dans une église, une fête d’école…
    Par contre, je me demandais s’il existait des trépieds que l’on peut faire se mouvoir à gauche, à droite, en haut ou en bas via un système de télécommande et des composants électroniques installés dans le trépied.
    J’ai cherché (un peu) et je n’ai rien trouvé. Aurais-tu une idée, sais-tu si cela existe…Si oui, à quel prix et à quel endroit puis-je en trouver. Sinon, il faut l’inventer 🙂 (mais c’est moi qui ai eu l’idée…)

    14 septembre 2016