Quel mode de mesure de l’exposition choisir ?

Vous voulez savoir quel mode de mesure d’exposition choisir ? La réponse est dans cette vidéo.



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Bonjour à tous, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de mon défi « une vidéo par jour pendant 30 jours » pendant que je suis au Royaume-Uni.
Aujourd’hui, je vais essayer de répondre à une question que vous m’avez beaucoup posée dans la première vidéo de cette semaine, où j’ai demandé de poser vos questions pour que je puisse y répondre, justement.

Cette question, c’est celle de la mesure d’exposition. Vous m’avez beaucoup demandé quelle est la différence entre la mesure pondérée centrale, spot, matricielle ou évaluative.

Alors, la première chose que je voudrais dire sur ce sujet, c’est que dans la majorité des cas, c’est une question qui n’est pas importante pour vous, dont vous n’avez pas à vous préoccuper. Dans la majorité des situations, laissez sur la mesure par défaut, qui est donc la mesure évaluative ou matricielle, selon les dénominations des différentes marques. La mesure par défaut, dans la majorité des cas, fait très bien son travail.

Donc c’est vraiment dans des cas très particuliers, et moi-même, aujourd’hui, très honnêtement, je n’utilise quasiment plus d’autre mode de mesure que le mode de mesure par défaut.

Donc ça fait partie dans la majorité des cas de ce que j’appelle « trop réfléchir », c’est-à-dire de trop se poser de question avant de prendre une photo, alors qu’en fait, on pourrait juste laisser le choix par défaut et ne pas s’embêter plus que ça.

Il faut bien vous dire qu’il y a certains réglages qu’il n’est pas indispensable de choisir absolument avant la prise de vue, donc si vous choisissez déjà les paramètres d’exposition principaux, c’est-à-dire l’ouverture, la vitesse d’obturation et les ISO – même simplement deux sur trois –, c’est déjà largement suffisant dans la grande majorité des situations.

Qu’est-ce que c’est qu’un mode de mesure ?

Il faut savoir que l’appareil photo, quand vous êtes en mode semi-automatique, donc Programme, Priorité à l’ouverture et Priorité à la vitesse, comme c’est dans ces modes-là, pour déterminer tout seul quelle est la bonne exposition, il fait une mesure.

C’est-à-dire qu’il regarde devant lui ce qu’il y a comme lumière et il fait une mesure pour déterminer quelle va être la bonne exposition. Et pour lui, la bonne exposition c’est ce qu’on appelle un « gris moyen » ou « gris 18 %.

Alors, qu’est-ce que c’est que ce gris-là ? Comme son nom l’indique, c’est vraiment un gris moyen, c’est pile entre le noir et le blanc, pour vous donner une idée. En fait, c’est ce qui est censé provoquer pour l’œil une exposition, donc une luminosité globale de l’image qui soit harmonieuse dans la majorité des situations.

Donc en mesure évaluative ou matricielle, la mesure par défaut, il va donc mesurer cette lumière sur toute l’image. C’est-à-dire qu’il va mesurer la lumière sur toute l’image et déterminer l’exposition pour que la luminosité moyenne soit ce fameux gris moyen.
Donc il va prendre en compte les zones d’ombre, les zones de lumière, etc., il va prendre en compte toute l’image et vous faire une exposition pour que ce soit ce fameux gris moyen.

Donc ça c’est le mode par défaut et dans la majorité des situations, l’appareil s’en sort très bien. Et d’ailleurs, ça s’améliore pas mal avec le temps ; avec les appareils plus modernes et/ou plus haut de gamme, en général la mesure d’exposition est encore meilleure et arrive, on va dire, à comprendre que certaines parties de la scène sont vraiment très lumineuses, mais qu’il ne faut pas en tenir compte, voilà, ça s’améliore avec le temps.

Il existe principalement deux autres modes de mesure :

Le mode de mesure spot : le mode de mesure spot, ça va faire cette même mesure, mais sur une petite partie de l’image. C’est-à-dire que l’appareil ne va prendre en compte que cette partie de l’image pour déterminer ce fameux gris 18 %.

Par exemple, si vous faites la mesure spot sur une partie très lumineuse de l’image, il va exposer cette partie-là, c’est-à-dire que cette partie-là sera dans les tons moyens, donc agréable à l’œil, on va dire pour simplifier au maximum, et par contre toutes les zones qui seront plus lumineuses ou plus sombres, il n’en tiendra pas compte du tout.

Elles pourraient éventuellement être bien exposées, notamment si elles ont la même luminosité elles seront bien exposées aussi, puisqu’elles ont la même luminosité, par contre si elles sont beaucoup plus lumineuses ou beaucoup plus sombres que la partie que vous avez utilisée, elles seront soit complètement blanches soit complètement noires, parce que l’appareil ne va pas en tenir compte du tout.

Donc cette mesure spot va se faire, sur certains appareils, uniquement sur le cercle central que vous allez voir dans le viseur, c’est notamment le cas des appareils Canon en général, et sur certains appareils, elle va se faire sur le collimateur que vous allez utiliser pour faire la mise au point.

Donc ça dépend vraiment de votre modèle, on ne peut pas dire de règle générale dessus. En général, chez Canon c’est au centre, chez Nikon c’est sur le collimateur sélectionné, pour les reflex, pour les hybrides ça dépend un peu. Sur mon hybride, c’est là où on fait la mise au point, donc c’est plus pratique, ça dépend vraiment de votre appareil, donc, ça, je ne peux pas vous dire précisément, il faut regarder votre manuel pour savoir si c’est au centre ou sur le collimateur où vous faites la mise au point.

Donc ça peut vous servir pour exposer bien, par exemple si vous avez un sujet qui est devant une fenêtre en plein jour, la fenêtre va être très lumineuse et lui va être un peu dans l’ombre vu qu’il est à l’intérieur, et vous allez vouloir bien exposer ce sujet-là et complètement rendre blanc l’arrière-plan, ça peut être utile de faire une mesure spot sur ce sujet-là et de rendre blanc l’arrière-plan.

Si ça se fait sur le centre de l’image seulement et que vous ne voulez pas le sujet au centre, il faut utiliser en plus la mémorisation d’exposition.
Je ne vais pas vous expliquer en détail dans la vidéo parce que c’est une vidéo qui se veut courte, mais je mettrai un petit lien en dessous de la vidéo vers un article où j’explique ça plus en détail.
Ça, c’est la mesure spot.

Il y a une autre mesure qui s’appelle mesure pondérée centrale. Alors là, il ne va pas mesurer soit sur toute l’image soit sur une petite partie, mais il va en fait prendre en compte les deux, mais différemment.

Il va prendre en compte principalement le centre de l’image, comme sur une mesure spot, mais il va aussi prendre en compte le reste de l’image, mais dans une moindre mesure. C’est-à-dire qu’il va quand même donner une priorité au petit cercle de mesure spot, mais il va aussi quand même tenir compte du reste. Il ne va pas complètement l’oublier.

Dans tous les cas, ces différents modes de mesure sont faits pour indiquer à l’appareil sur quelle partie de l’image il doit se concentrer pour déterminer l’exposition.

Donc, vous avez cet outil de mémorisation de l’exposition pour corriger l’appareil si jamais il se trompe dans l’exposition, si jamais l’image est trop sombre ou trop claire, mais ce n’est pas, on va dire, l’outil le plus pratique, ce mode de mesure, parce que ce n’est pas forcément très intuitif.

Le plus intuitif pour moi, et que je vous conseille d’utiliser dans la majorité des situations, c’est quand même la correction d’exposition.

La correction d’exposition c’est vraiment très simple, si votre image est trop sombre, eh bien, vous allez dire à l’appareil d’éclaircir l’image en mettant vers les plus, en lui disant « expose plus la photo, donne plus de lumière », et si l’image est trop lumineuse, l’inverse, eh bien vous allez faire juste exactement le contraire. Vous allez diminuer vers les moins cette correction d’exposition en disant à l’appareil « donne moins de lumière, rend l’image plus sombre ».

C’est vraiment très simple, c’est très intuitif, et ça me paraît un outil beaucoup plus simple à utiliser, beaucoup moins prise de tête pour vous que de vous demander si vous devez changer de mode de mesure, etc.

Maintenant je n’utilise quasiment plus jamais un autre mode de mesure que le mode de mesure évaluative, parce que ça fonctionne bien.

Et si jamais l’appareil se trompe, ce qui arrive, régulièrement, pas dans la majorité des situations, mais régulièrement, eh bien, il suffit de faire une correction d’exposition. C’est vraiment très simple, ça fonctionne bien, et ça vous sauvera la vie dans toutes les situations où l’exposition n’est pas la bonne par défaut.

Il suffit vraiment de faire ça, donc je vous réponds quand même sur le côté « quel mode de mesure fait quoi », mais finalement c’est un outil que je ne vous conseille pas spécialement d’utiliser, surtout si vous ne comprenez pas très bien comment ça marche. La correction d’exposition sera vachement plus efficace pour vous.

Voilà, j’espère que vous avez apprécié cette vidéo. Si vous avez aimé, cliquez sur « j’aime », si vous n’avez pas aimé cliquez sur « je n’aime pas », et pour suivre les prochaines vidéos, pensez à cliquer sur le petit bouton en haut à droite avec le logo du blog pour vous abonner et voir les prochaines vidéos de cette série.
Je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo !

Article sur la mémorisation d’exposition :
https://apprendre-la-photo.fr/la-memorisation-dexposition/

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *