Divers
0

6 conseils pour débuter en photographie culinaire

Cet article invité a été rédigé par Kim du blog My Sweet Discoveries. Je lui laisse donc la place pour cet article !

La photographie culinaire, c’est un univers photo à part.

Pas de gazelle qui saute dans la savane et qu’il faut immortaliser à la seconde.

Pas d’humains et d’expressions à capturer.

Pas de paysages naturels que chaque minute rend différent.

Mais une multitude d’options et souvent beaucoup de questions.

Par où commencer ? C’est compliqué ! Il faut beaucoup de matériel professionnel, de la vaisselle, des accessoires, des ustensiles, non ?

Une liste sans faim (petit jeu de mots :)).

C’est VRAI et FAUX.

Dans cet article je vous donne mes 6 conseils pour débuter en photographie culinaire. Car la cuisine et la nourriture, c’est la vie, non ?

Et quand on passe des heures en cuisine à préparer et dresser des recettes on est parfois déçus de les voir disparaître en quelques minutes dans notre estomac. La photographie culinaire permet donc d’immortaliser ces jolies recettes afin d’en garder une trace !

Vous verrez, il est tout à fait possible de créer des images vivantes qui provoquent une émotion, même avec des aliments figés 🙂

#1 Investissez dans du matériel photo en connaissance de cause

Plats, assiettes, couteaux, verres, tasses, journaux, nappes, serviettes, trépieds, lampes, fonds photo, appareil, flash, etc.

Vous croyez souvent avoir besoin d’une quantité astronomique de matériel et d’un budget colossal pour débuter en photographie culinaire.

Vous vous mettez donc inutilement des FREINS.

Pour commencer dans la photographie, vous pouvez faire très simple.

Votre smartphone est l’allié #1 de vos débuts en photographe culinaire

Je ne vais pas vous mentir, AUCUN smartphone ne remplace à mes yeux un appareil photo et la multitude de réglages/d’options sur lesquels vous pouvez jouer.

Toutefois, pour commencer en photographie culinaire, un smartphone sera amplement suffisant.

J’ai moi-même créé mon compte Instagram My Sweet Discoveries avec des photos de smartphone et l’ai alimenté durant 1 an uniquement avec des photos prises à l’Iphone 6S (autant vous dire que ce n’est pas à la pointe de la technologie).

Les photos prises avec smartphone vous permettent déjà de vous familiariser avec l’univers de la composition photo et de voir si vous aimez prendre du temps sur la partie stylisme culinaire.

Le stylisme culinaire, késako ?

Le stylisme culinaire est en simplifié le dressage de votre plat de manière alléchante (on évite la grosse plâtrée de pâtes en sauce hein, je compte sur vous 😉 )et de votre scène photo.

Créez-vous une base d’objets homogène

Commencez par faire un inventaire de votre cuisine. Vous ne vous en doutez pas, vous avez sans aucun doute des pépites dans votre cuisine que vous pourriez utiliser pour faire vos photos culinaires.

Identifiez le style qui vous parle (photos plutôt sombres ou lumineuses). Ensuite investissez dans quelques pièces pour compléter votre collection.

Le but est d’avoir des objets qui s’assemblent bien et dont la collection entière est harmonieuse.

Si vous aimez les photos plutôt claires, partez sur de la vaisselle dans des teintes, blanches, du verre, des lignes épurées et sobres, du blanc.

A contrario si vous appréciez un style plutôt champêtre obscur, dirigez-vous vers des assiettes décorées, des anciens plats, de vieux livres, des coupures de journaux etc.

My sweet tip : Évitez IMPÉRATIVEMENT la vaisselle trop colorée ou trop chargée

Cela :

  • Va voler la vedette à l’élément central de votre photo.
  • Sera plus difficile à harmoniser avec le reste de votre collection.

Vous voulez rire un peu ?

A mes débuts en photo culinaire, j’ai eu l’idée géniale d’acheter une assiette avec un flamant rose parce que je trouvais ça « chou ».

Eh bien autant vous dire que je ne l’ai jamais utilisée !

Évitez donc les achats non raisonnés sans quoi vous vous retrouverez avec un porte-monnaie vide et une cuisine pleine à craquer avec des accessoires inutiles !

Votre kit must-have de photographe culinaire débutant

  • Un petit assortiment de vaisselle (verres, assiettes, tasses, couverts)
  • Quelques torchons/serviettes pour donner de la texture à vos images
  • Quelques planches
  • 1 fond photo ou 1 sol/planche de bois qui fait office de fonds photo. Rendez-vous sur mon site pour apprendre à faire un fond photo maison.
  • Et bien sûr de beaux aliments… 🙂

Pensez malin :

  • Dérivez certains objets de leur usage initial.
  • Allez chiner dans des brocantes ou marchés aux puces.
  • Utilisez votre sol, votre crédence ou des planches de bois comme fonds photo.

Cliquez ici pour télécharger votre GUIDE GRATUIT de + 25 pages où je vous donne toutes mes astuces détaillées pour démarrer en photo culinaire à petit prix.

#2 Prêtez attention à la lumière

Ma plus GROSSE faute photo à mes débuts ? Le manque de lumière.

Quand je regarde les toutes premières photos que j’ai prises c’est ce qui me choque le plus.

Une cata !

A moins que vous ne shootiez en lumière artificielle (ce qui ne sera pas le cas à vos débuts), la lumière du jour est capitale.

On bannit donc les shootings :

  • Le soir
  • L’hiver dès 17h00 quand la luminosité devient très faible

Sans quoi vous risquez de perdre énormément de temps en retouches photos ou d’avoir des photos vraiment pas terribles.

Analysez le bon moment de la journée

Réfléchissez au type d’ambiance photo que vous souhaitez créer.

  • Une photo puissante avec de grands contrastes > ce qui demandera une belle journée ensoleillée avec un soleil qui touche directement votre scène.
  • Une photo chaleureuse > par exemple au coucher du soleil durant la « golden hour ».
  • Une photo aux contours très doux > ce qui impliquera que le soleil ne touche pas directement votre scène.

Voici une liste d’exemples non exhaustives dont le but est de vous sensibiliser à l’analyse de la lumière durant la journée.

Pour avoir un style de photo très uniforme, vous pouvez aussi décider de prendre vos photographies culinaires à la même heure.

Analysez la façon dont le soleil est positionné par rapport à votre scène

Mettez en place votre scène photo (setup photo) à moins d’un mètre d’une fenêtre afin de bénéficier de la lumière du jour.

Analysez l’angle de la lumière par rapport à votre scène et amusez-vous à déplacer votre scène afin de voir comment la lumière évolue (plus ou moins d’ombres et de contrastes).

Ceci vous permettra de vous faire l’œil 🙂

A noter que vous devez impérativement éviter d’être entre la lumière et la scène que vous photographiez, sans quoi vous bloquerez la lumière.

#3 Pensez simple

Vous avez vu une photo avec des objets en « lévitation » et vous trouvez ça absolument sublime ?

Vous n’avez qu’une hâte, la répliquer ?

Je vous le déconseille ! En tout cas, pour commencer 😉

Les photos plus techniques (type flying photo) demandent un équipement supplémentaire : un trépied, des pinces, parfois un éclairage artificiel.

En voulant tester une photo trop technique, vous risquez d’être loin du résultat et de vous décourager.

Commencez donc par des mises en scène assez minimalistes comme par exemple :

  • Votre préparation accompagnée d’un accessoire (cuillère) et d’une serviette.
  • Votre recette finie avec quelques ingrédients bruts de la recette joliment disposées autour.

Voici quelques exemples en photo.

Et si vous êtes restés bloqués sur la flying photo dont je parle au tout début de ce paragraphe, voici plus d’infos.

La flying photo, késako ?

La flying photo, autrement dit la photo « volante » est la photo d’éléments en « lévitation », comme si ceux-ci étaient en train de voler.

C’est un type de photo plus complexe à réaliser et plus technique (du point de vue shooting photo et retouches), mais qui permettra à votre créativité de s’exprimer des manières les plus folles possibles.

Si le sujet vous intéresse, rendez-vous dans l’épisode de My Sweet Podcast dédié à la flying photo, où nous vous dévoilons comment créer ce genre de photos !

#4 Inspirez-vous mais gardez votre identité

Instagram ou la caverne d’Ali Baba des images inspirantes.

Instagram c’est comme aller dans un musée ou chaque salle conduit à une autre et ainsi de suite…sans fin !

Instagram est une mine d’or niveau inspiration et est clairement un puissant outil.

Ce réseau social vous permet d’identifier le type de photos qui vous plaît afin de vous orienter dans cette direction et de vous inspirer.

Attention toutefois à ne pas faire de « copier-coller » des photos que vous voyez.

Vous pouvez vous imprégner des photos qui vous plaisent mais pensez toujours à y ajouter votre touche personnelle et votre identité.

Les risques de faire du copier-coller :

  • Vous allez vous frustrer car nous n’arriverez pas au résultat identique.
  • Vous n’aurez pas l’impression d’avoir créé quelque chose.
  • Vous n’apprendrez pas à aiguiser votre œil et à avoir votre patte artistique.

Rendez-vous dans My Sweet Podcast pour apprendre à créer des photos uniques et inspirantes.

#5 Ne faites pas une indigestion avec les règles de composition

Composition symétrique, en diamant, en L en C, en vagues… tout cela est du chinois pour vous ?

Pas de panique !

Dans un premier temps, ne cherchez pas coller à la lettre et au millimètre aux règles de composition.

Cela risque de vous freiner dans votre processus de recherche créatif et surtout de créer des photos très froides et sans âme.

La photographie culinaire immortalisant des objets figés, il est capital d’y ajouter une touche humaine et de créer une émotion

Ne vous stressez donc pas avec les règles de composition mais gardez à l’esprit 3 principes qui marchent très bien et qui pourront vous guider en cas de blocage.

Le principe des éléments impairs

En photo culinaire, privilégiez toujours les éléments impairs.

Le chiffre 3 fonctionne particulièrement bien étant donné qu’il crée une forme en triangle et équilibre l’image.

C’est donc toujours une valeur sûre !

Voici un exemple ci-dessous avec le verre de sirop de sureau + le ciseau doré en premier plan + un petit bol légèrement visible.

Donnez de la vie à vos photos

Lorsque l’on débute en photo culinaire, on peut avoir l’impression que nos photos sont plates, un peu figées et sans grand intérêt.

C’est normal et cela vient avec le temps 🙂 Plus vous pratiquerez, mieux vous arriverez à jouer avec les textures et différents niveaux de lecture de l’image.

Une astuce utile pour améliorer vos photos ?

Ajoutez-y un élément humain.

Demandez tout simplement à votre ami, votre sœur, votre voisine (bref, quelqu’un) de vous prêter ses mains durant quelques minutes !

Ainsi, votre modèle main peut tenir un cocktail, saisir une fourchette avec un morceau de gâteau, être immobile comme s’il était assis à une table, porter un panier rempli de viennoiseries et ainsi de suite…

Cela permettra d’ajouter une touche de chaleur humaine à cette photo et de créer une émotion.

Quand vous serez devenus pro de la photographie culinaire, vous pourrez également vous amuser à créer un flou cinétique (flou de mouvement voulu) qui peut créer un effet artistique très sympa !

Voici un exemple pour vous montrer à quoi cela ressemble.

Mais on garde ce sujet pour un prochain article 🙂

#6 Formez-vous

Profitez de la multitude de supports gratuits qu’offre internet : vidéos Youtube, podcast, e-books gratuits.

Intéressez-vous au sujet et vous verrez qu’une multitude de support existent.

Voici également deux livres qui m’ont beaucoup aidée :

  • Guide de photographie culinaire de Beata Lubas : un livre bien illustré, très complet et extrêmement clair avec tout le cheminement du processus créatif.
  • Creative Food Photography de Kimberly Espinel : un livre avec de magnifiques illustrations et une approche beaucoup plus créative qui vous invite à sortir des sentiers battus. Si vous êtes au tout début du processus d’apprentissage de photographie culinaire, je ne vous recommande toutefois pas cet ouvrage car il ne traite pas des bases de la photo (termes techniques, réglages appareil, principes de composition photo).

Je travaille également à la création d’une formation en français sur la photographie culinaire. Celle-ci sera disponible en 2022 et je vous présenterai une approche de A à Z pour vous lancer dans la photographie culinaire, décrocher vos premiers clients, avoir un business organisé et vivre de votre passion.

Ce qu’il faut retenir

  • Vous pouvez commencer la photographie culinaire à petit prix.
  • N’investissez pas tout de suite dans du matériel à la pointe de la technologie.
  • Faites avec les moyens du bord et pensez malin.
  • Gardez en tête l’importance capitale de la lumière.
  • Pensez simplicité et commencez par des mises en scène plutôt minimalistes.
  • Ne vous rendez pas malade avec les règles de composition mais laissez libre cours à votre créativité et aiguisez votre œil.
  • Faites le plein de ressources gratuites sur le sujet où formez-vous par la suite de manière plus complète.

Et vous ? Quelles questions vous posez-vous sur la photographie culinaire ? Dites-nous tout en commentaire.

 

 

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de note)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.