[Podcast] Interview de Madame Oreille : photo de voyage et de paysage

Une 1ère interview où vous apprendrez des secrets pour réussir vos photos de voyage et de paysage avec Madame Oreille, photographe talentueuse et sympathique qui a accepté de se prêter au jeu de l’interview.

Ça faisait un moment que l’idée me trottait dans la tête : interviewer des photographes pour les faire parler d’eux et de leur spécialité peut être réellement très instructif, et j’avais envie de vous faire partager ça. J’ai déjà d’autres interviews en tête (et même sur les rails), mais pour commencer j’ai interviewé « Madame Oreille » (Aurélie Amiot de son vrai nom), qui m’intéressait pour ses très jolies photos de voyage, et pour ses paysages à couper le souffle.
[powerpress] Ecoutez l’interview directement sur le blog en cliquant sur le bouton « Lecture », ou téléchargez-le en cliquant sur… Télécharger ! (oh surprise :P) Vous pourrez ainsi l’emmener sur votre mp3 ou votre téléphone et l’écouter partout où vous le souhaitez. Les podcasts seront également sur iTunes dès qu’ils seront validés.

Je vous ai concocté une version vidéo avec quelques photos d’Aurélie pour illustrer ce qui se raconte dans l’interview :

Si vous souhaitez en savoir plus sur Aurélie, je vous conseille d’aller admirer ses très jolis carnets de voyage, et de lire son blog très bien écrit.

L’interview vous a plu ? Vous avez des questions ? Laissez un commentaire ! 😉

 

 

Vous avez aimé cette interview ?

Téléchargez-la pour la regarder chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

madame oreille, apprendre la photo paysage, mme oreille, imge madamet, apprendre photo paysage, foto madamet, blog photo voyage, madame oreille blog

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

34 commentaires

  • Super interview et très intéressant pour moi notamment.
    J’ai visité le site d’Aurélie et j’adore son style je pense approfondir la lecture de son blog pour « piquer » quelques techniques.

    En tout les cas, je trouve ce type de rencontre très intéressante et cela donne un autre point de vue que celui de Laurent (cela ne veux pas dire que celui de Laurent est mauvais LOL, loin de la d’ailleurs).

    En tout les cas pour une première c’est très bien. Maintenant on est gourmand et on veux la suite LOL!!!!

    Bon courage

    28 juin 2011
    • Effectivement, je trouve ça enrichissant pour moi comme pour vous de s’ouvrir à d’autres photographes 😉

      Ne t’inquiète pas, j’ai plusieurs interviews sur les rails, et c’est loin d’être la dernière 🙂

  • Bonjour,
    Bonne initiative,entretien plein de bon sens.
    Idées à piquer dans la construction d’un carnet de voyage.
    Questions:
    -quels critères prendre en compte ,notamment sur la durée,sur la structure, la composition,les logiciels,le matériel
    J’aime bien le style écolier!!!cela me rappelle des temps lointains.

    Merci encore

    28 juin 2011
  • Très enrichissant !!!!! j’ attend les prochaines interviews …… avec impatience 🙂
    Bonne continuation

    28 juin 2011
  • Un très bon blog dont la thématique ne peut que me plaire!

    28 juin 2011
  • Bravo pour ce premier essai qui apporte à ce blog encore plus de contenu et d’intérêt! Voici un projet qui évolue de la meilleure manière 😉 Une artiste très douée que cette miss oreille qui fait de bien beaux clichés. Elle fera désormais parti de notre carnet de voyage (webien!) Continues comme ça…..

    28 juin 2011
  • Sympa l’interview 🙂

    Mais elle ne nous dit pas comment rattrapper un ciel bleu! Perso, je sature a mort le bleu et je baisse un peu sa luminance, mais je ne fait aucune sélection de zone, donc faut vraiment qu’il n’y ai que le ciel de bleu!

    28 juin 2011
  • Excellente interview, je pense que ça apporte un vrai + au blog.
    J’attend les prochaines également !

    28 juin 2011
  • merci à vous deux pour cette interview, c’est toujours intéressant d’avoir les conseils de plusieurs photographe surtout lorsqu’on débute!

    j’appliquerais tous vos conseils lors de mon voyage à New york et je vous ferais partager pourquoi pas mon blog avec mes photos pour accepter toutes vos critiques et des conseils pour m’améliorer si jamais cela vous intéresse 🙂
    encore merci pour ces conseils et ce blog

    Morgan

    28 juin 2011
  • Salut Laurent et tous les autres,
    c’est en effet très enrichissant d’écouter ton podcast. D’ailleurs doublement enrichissant pour moi 🙂

    Premièrement, comme tout le monde ici, j’en apprends plus sur la pratique de la photo.

    Et deuxièmement, sur mon blog de photo nature, je pratique également l’exercice de l’interview. Alors pour avoir été dans la peau de l’interviewer, je suis très heureux d’écouter Laurent et sa façon de faire. Ca n’est pas si facile que ça, mais les quelques difficultés rencontrées valent vraiment le coup d’être surmontées pour vivre cette expérience.

    29 juin 2011
    • Effectivement, ce n’est pas un exercice très facile, mais il me plaît beaucoup 🙂 En tout cas je t’ai trouvé bien plus à l’aise que moi dans ton interview, mais c’est parce que je suis un grand nerveux 😛

  • Un interview très instructive avec des questions très pertinentes et des réponses très exactes et pleines de bon sens.
    Je suis tout à fait d’accord quand vous dites qu’il vaut mieux sélectionner un très bonne photo par série et que si on en met de trop l’intérêt de la « vraie photo » se dilue un peu avec les autres photographies. C’est un peu mon défaut, je vais essayer d’y remédier.
    Pour ce qui est de la mini comparaison de la photo de portraits/de paysages, j’ai moi-même effectué cette comparaison dans cet article. Il est vrai que les deux genres sont aussi techniques.
    Toutefois, je déplore une réponse un peu trop vague d’Aurélie sur la fameuse question de comment avoir un ciel correct lorsque celui-ci est trop lumineux (sans le cramer, ni boucher le sol…) ? Car shooter aux « golden hours » ne suffit pas pour moi, ayant déjà tenté l’expérience. Merci de préciser ce point…

    Encore bravo pour cette interview !

    29 juin 2011
  • Bonjour, et félicitations pour le blog et l’interview !!

    Je voulais insister sur la question posée par Matheew concernant la méthode pour rattraper les ciels fades !
    Moi aussi j’attendais la réponse avec une certaine impatience, et finalement, elle ne vient pas !
    Cela dit, le reste de l’interview est très instructif !

    29 juin 2011
  • Bonjour !

    Tout d’abord, merci Laurent pour l’interview ! (j’ai trouvé le réglage du micro quelques heures plus tard…)

    Pour le ciel, effectivement, j’ai oublié de répondre. L’interview étant en direct, il est facile de passer à autre chose et d’oublier la question ! (alors qu’en plus c’était le thème de la semaine sur mon blog…)

    On va avoir plusieurs cas de figures. S’il est bleu mais fade, un polarisant arrange le rendu dès la prise de vue, et au développement, on obtient facilement de bons résultats en jouant entre la vibrance, la luminosité et la saturation des bleus.

    S’il est couvert, c’est intéressant de « dramatiser » un peu la scène en renforçant les nuages. Au développement, ça correspondra à la récupération, mais c’est mieux de faire de la retouche sélective pour garder de la luminosité sur la scène (tons clairs – tons foncés et un masque, par exemple).

    Le plus compliqué, c’est quand il est blanc, uniforme, sans le moindre nuage qui se détache. Là, il n’y a pas grand chose à faire pour rattraper. Si on tire dessus, on va juste obtenir un gris plat… On peut essayer de « créer » des nuages (le filtre nuages de photoshop sur un calque de réglages « niveaux » peut être une base, et j’insiste sur le terme « base » ; ou utiliser une autre photo cohérente dans les lumières et teintes globales). Mais, à mon avis, le mieux c’est encore d’utiliser les mauvaises conditions météorologiques pour jouer avec, plutôt que lutter contre : faire un traitement qui renforce l’aspect mélancolique de la scène, par exemple.

    29 juin 2011
    • Merci bien pour ces précisions !
      ça donne de bonnes pistes, j’ai hâte de les mettre en pratique !
      Dommage qu’il n’y ait pas une solution miracle pour les ciels blancs uniformes, mais je crois que je rêve :-p

      30 juin 2011
  • Tu m’avais bien dit que l’interview audio marchait enfin et je découvre avec plaisir le dernier interview d’une miss oreille que je connais bien …

    bon, on se la fait quand alors nous deux ^^

    29 juin 2011
    • I thuohgt finding this would be so arduous but it’s a breeze!

      23 août 2014
  • Vraiment très bien cette interview !!
    Je vais essayer de retenir le dernier conseil : se faire plaisir, oser prendre les photos… Surtout pour les portraits ! J’ai énormément de mal à demander aux gens si je peux les photographier, j’ose pas trop et je ne sais pas trop pourquoi…
    Comment bien s’y prendre pour demander au gens ?

    30 juin 2011
    • Personnellement, je suis assez coincée également. J’ai besoin de temps, de commencer un micro échange avec la personne, d’être sûre de ne pas déranger.
      En général, si tu te montres respectueuse et que tu demandes, il n’y a pas beaucoup de refus (c’est moins vrai en Europe ou aux États-unis, par exemple). Quand on ne parle pas la langue, il suffit de sourire, de prendre un air interrogateur et de montrer son appareil photo. Dans certains pays tu n’auras pratiquement que des « ok » !
      Après, il faut réussir à aller plus loin que le portrait posé, mais ce n’est qu’une question de temps. Quelques photos, on montre l’écran lcd, puis on se fait discret. S’ils t’ont acceptée, tu seras alors libre de les photographier de manière plus naturelle.

      1 juillet 2011
  • Super merci pour l’interview.
    J’en reviens pas que ca fait que 2 ans et demi qu’elle fait de la photo !!! Elle devait avoir de bonnes bases quand meme ?

    3 juillet 2011
    • Je te réponds directement : j’ai un diplôme de monteuse truquiste, et il a bien sûr beaucoup de choses en commun, même si l’image bouge, notamment dans la gestion de la lumière. J’ai rapidement quitté la télé pour bosser comme retoucheuse, du coup, j’ai eu l’occasion de m’entrainer sur les photos des autres avant de décider d’en prendre moi-même. 🙂 Mais la photo, c’est comme tous les domaines, si on s’y met sérieusement, qu’on potasse, qu’on s’entraîne, on progresse rapidement !

      3 juillet 2011

      • Oreille:

        Mais la photo, c’est comme tous les domaines, si on s’y met sérieusement, qu’on potasse, qu’on s’entraîne, on progresse rapidement !

        Je suis absolument et totalement d’accord avec ça : je suis parfaitement convaincu que vous pouvez tous progresser très rapidement si vous vous y mettez ! 😉

        3 juillet 2011
  • Décidément que d’interviews en ce moment 🙂 !

    en tout cas Laurent, merci pour celle-ci, très bien menée. J’ai bien aimé l’idée de la version vidéo. Félicitation.

    3 juillet 2011
  • Bonjour,

    Bravo pour l’interviews, le blog de madame Oreille est excellent, une artiste

    Merci Laurent

    3 juillet 2011
  • Mercl Laurent, et merci Aurélie, très bonne interview, et très belles photos sur la vidéo ! Madame Oreille va intégrer ma liste de blogs (série voyage) 😉 J’adore les interviews, même juste écrites, ça donne un peu de piment aux blogs…

  • Moi aussi, je voudrais vous remercier pour cet article et notamment pour l’interview. Très intéressant à voir.. de plus on y trouve toujours quelque chose à apprendre.. 🙂

    19 juillet 2011
  • Bonjour Laurent,
    > Après avoir écouté l’interview de Aurélie (Mme oreille) concernant la photo de paysage & lu l’article de Lefebvre concernant l’utilisation déconseillée de L’HDR : J’ai une question qui m’interpelle tout de même…Une photo de paysage est le cas typique du phénomène des contrastes fort que les capteurs d’appareils photos ont dû mal à gérer du fait de la faible dynamique à contrario de l’œil humain et ce pour nous l’avoir rabâché mainte & mainte fois dans différents blogs, site de photo etc …Et je t’avoue que ce n’est vraiment pas mauvaises choses, pour que quelque chose rentre dans la tête, j’estime qu’il faut répéter & en général il en reste toujours quelque chose de bon…Bon tu dois t’impatienter vis-à-vis de ma question qui tarde à venir : Avant de la poser petit rappel : les collimateurs autofocus servent à la mise au point & les modes de mesures de lumières à quantifier la lumière qui pénètre par l’objectif…Justement dans le cas d’un paysage : sol/ciel : Si l’on expose vis-à-vis du sol, le ciel sera sur-exposé et on risque de ne pas distinguer les détails & au contraire si l’on expose vis-à-vis du ciel, le sol risque d’être trop sombre…Alors je me suis demandé mais à quoi sert donc la mesure évaluative dans ce cas puisque son rôle est de déterminer la lumière sur toute la zone de la photo ? La mesure évaluative prendra aussi bien le sol que le ciel c’est pourquoi je me suis demandé comment cela se fait-il que vous n’en ayez pas parlé…On parle partout d’exposer soit en fonction du sol ou du ciel mais jamais les deux avec la mesure évaluative ?

    13 octobre 2011
  • Bonsoir Abd,

    Je me permet de répondre à la place de Laurent…

    Dans le cas de ton exemple, un paysage fortement contrasté ciel/sol, si tu utilises la mesure évaluative (autrement appelée matricielle), ni ton sol ni ton ciel seront correctement exposé. Ce sont les limites de la technologie.
    Il nous faut donc faire un choix et mettre en valeur par une bonne exposition, soit le sol, soit le ciel.
    Et si l’on hésite entre les deux, on peut faire un bracketing.
    Et si on veut les deux, il va falloir faire du HDR 😉

    Je suis d’accord avec Mlle Oreille dans le sens où un HDR mal fait rend la photo « artificielle ».
    Par contre, je trouve dommage de s’en priver si on sait le faire sans pour autant dénaturer la photo.

    J’ai essayé avec LuminenceHDR et mes résultats sont particulièrement médiocre 😛

    13 octobre 2011
  • très intéressant , merci du partage

    18 novembre 2012
  • Bonsoir, après avoir revu cette vidéo: des questions « idiotes » dans un paysage pour avoir un premier plan, où faire la mise au point?

    Nous partons à new-york e Juin et j’aimerai faire de « bonnes  » photos d’architecture et ville sans tomber dans le classique,
    merci.

    8 mars 2013
  • Très bonne interview, merci Laurent et madame Oreille ( beaux blogs respectifs au passage 🙂 )

    C’est assez drôle de voir que chacun finalement à ses recettes de cuisines Pour ma part je bannis un maximum la retouche et le re-cadrage et si le jpeg est bon quand je shoot en numérique je le garde mais sans contredire le conseil de Laurent : je shoot en jpeg+raw

    Pensez également à la photo argentique en voyage :
    c’est redoutable d’efficacité surtout en moyen format. On prend le temps, on fait partager le viseur aux gens. On shoot moins et on peut arriver facilement à 50% de photos qu’on garde, 50% qu’on retient pas. Ça peut monter à 80%/20% les jours où on est en forme du fait de la souplesse d’utilisation pour le cadrage.
    pas de batterie à recharger
    pas d’ordi pour décharger ses cartes
    juste quelques pellicules en poche et c’est parti !

    Un lien pour vous inspirer : http://travel-and-fashion.com/fr/

    Au plaisir de vous croiser un jour Laurent & Mme Oreille 🙂

    31 août 2014