[Podcast] Interview de Madame Oreille : photo de voyage et de paysage

Une 1ère interview où vous apprendrez des secrets pour réussir vos photos de voyage et de paysage avec Madame Oreille, photographe talentueuse et sympathique qui a accepté de se prêter au jeu de l’interview.

Ça faisait un moment que l’idée me trottait dans la tête : interviewer des photographes pour les faire parler d’eux et de leur spécialité peut être réellement très instructif, et j’avais envie de vous faire partager ça. J’ai déjà d’autres interviews en tête (et même sur les rails), mais pour commencer j’ai interviewé « Madame Oreille » (Aurélie Amiot de son vrai nom), qui m’intéressait pour ses très jolies photos de voyage, et pour ses paysages à couper le souffle.
[powerpress] Ecoutez l’interview directement sur le blog en cliquant sur le bouton « Lecture », ou téléchargez-le en cliquant sur… Télécharger ! (oh surprise :P) Vous pourrez ainsi l’emmener sur votre mp3 ou votre téléphone et l’écouter partout où vous le souhaitez. Les podcasts seront également sur iTunes dès qu’ils seront validés.

Je vous ai concocté une version vidéo avec quelques photos d’Aurélie pour illustrer ce qui se raconte dans l’interview :

Si vous souhaitez en savoir plus sur Aurélie, je vous conseille d’aller admirer ses très jolis carnets de voyage, et de lire son blog très bien écrit.

L’interview vous a plu ? Vous avez des questions ? Laissez un commentaire ! 😉

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

34 commentaires
  1. Très bonne interview, merci Laurent et madame Oreille ( beaux blogs respectifs au passage 🙂 )

    C’est assez drôle de voir que chacun finalement à ses recettes de cuisines Pour ma part je bannis un maximum la retouche et le re-cadrage et si le jpeg est bon quand je shoot en numérique je le garde mais sans contredire le conseil de Laurent : je shoot en jpeg+raw

    Pensez également à la photo argentique en voyage :
    c’est redoutable d’efficacité surtout en moyen format. On prend le temps, on fait partager le viseur aux gens. On shoot moins et on peut arriver facilement à 50% de photos qu’on garde, 50% qu’on retient pas. Ça peut monter à 80%/20% les jours où on est en forme du fait de la souplesse d’utilisation pour le cadrage.
    pas de batterie à recharger
    pas d’ordi pour décharger ses cartes
    juste quelques pellicules en poche et c’est parti !

    Un lien pour vous inspirer : http://travel-and-fashion.com/fr/

    Au plaisir de vous croiser un jour Laurent & Mme Oreille 🙂

  2. Bonsoir, après avoir revu cette vidéo: des questions « idiotes » dans un paysage pour avoir un premier plan, où faire la mise au point?

    Nous partons à new-york e Juin et j’aimerai faire de « bonnes  » photos d’architecture et ville sans tomber dans le classique,
    merci.

  3. Bonsoir Abd,

    Je me permet de répondre à la place de Laurent…

    Dans le cas de ton exemple, un paysage fortement contrasté ciel/sol, si tu utilises la mesure évaluative (autrement appelée matricielle), ni ton sol ni ton ciel seront correctement exposé. Ce sont les limites de la technologie.
    Il nous faut donc faire un choix et mettre en valeur par une bonne exposition, soit le sol, soit le ciel.
    Et si l’on hésite entre les deux, on peut faire un bracketing.
    Et si on veut les deux, il va falloir faire du HDR 😉

    Je suis d’accord avec Mlle Oreille dans le sens où un HDR mal fait rend la photo « artificielle ».
    Par contre, je trouve dommage de s’en priver si on sait le faire sans pour autant dénaturer la photo.

    J’ai essayé avec LuminenceHDR et mes résultats sont particulièrement médiocre 😛

  4. Bonjour Laurent,
    > Après avoir écouté l’interview de Aurélie (Mme oreille) concernant la photo de paysage & lu l’article de Lefebvre concernant l’utilisation déconseillée de L’HDR : J’ai une question qui m’interpelle tout de même…Une photo de paysage est le cas typique du phénomène des contrastes fort que les capteurs d’appareils photos ont dû mal à gérer du fait de la faible dynamique à contrario de l’œil humain et ce pour nous l’avoir rabâché mainte & mainte fois dans différents blogs, site de photo etc …Et je t’avoue que ce n’est vraiment pas mauvaises choses, pour que quelque chose rentre dans la tête, j’estime qu’il faut répéter & en général il en reste toujours quelque chose de bon…Bon tu dois t’impatienter vis-à-vis de ma question qui tarde à venir : Avant de la poser petit rappel : les collimateurs autofocus servent à la mise au point & les modes de mesures de lumières à quantifier la lumière qui pénètre par l’objectif…Justement dans le cas d’un paysage : sol/ciel : Si l’on expose vis-à-vis du sol, le ciel sera sur-exposé et on risque de ne pas distinguer les détails & au contraire si l’on expose vis-à-vis du ciel, le sol risque d’être trop sombre…Alors je me suis demandé mais à quoi sert donc la mesure évaluative dans ce cas puisque son rôle est de déterminer la lumière sur toute la zone de la photo ? La mesure évaluative prendra aussi bien le sol que le ciel c’est pourquoi je me suis demandé comment cela se fait-il que vous n’en ayez pas parlé…On parle partout d’exposer soit en fonction du sol ou du ciel mais jamais les deux avec la mesure évaluative ?

Voir plus de commentaires