La prise de son avec un reflex : comment choisir son micro pour appareil photo ?

Lorsque vous filmez avec votre reflex, vous captez l’image aussi bien que le son. C’est un avantage car les caméras de cinéma n’ont pas d’enregistreur de son intégré, ainsi sur un tournage il faut utiliser un enregistreur externe.

Attention : Ceci est un article invité de Thibault du blog Apprendre le Cinéma 😉 Je lui laisse donc la parole !

Pour commencer, nous allons voir comment vous pouvez vous servir de ce son direct sans acheter aucun matériel, puis je vous présenterai quelques modèles de micros pas trop chers et efficaces pour améliorer la qualité de votre prise de son sur votre appareil photo.

1. Le son direct

Il est rare aujourd’hui de tourner des vidéos, même dans le cadre amateur ou familial et de les montrer telles quelles : vous allez certainement faire un montage avec vos rushes. Le son direct capté par votre réflex vous permet de commencer le montage immédiatement après le tournage, sans autre étape (comme c’est le cas lorsqu’on utilise un enregistreur externe puisqu’il faut synchroniser sons et images). Cet avantage en terme de flexibilité et de gain de temps a malheureusement un pendant négatif : la qualité.

En effet, la piste son enregistrée par votre boitier est vraiment de piètre qualité. Mais au final, est-ce vraiment primordial si l’on ne destine pas la vidéo à une diffusion massive? Lorsque vous regarderez vos reportages-souvenirs, l’important n’est pas vraiment la qualité (visuelle ou auditive) de votre vidéo mais plutôt son contenu. Mais comment fait-on si justement on souhaite aller un peu plus loin? Avant d’en parler, je me permets un petit aparté technique.

micro omnidirectionnel db angle prise de son direct réflex appareil photoVos boitiers (peu importe la marque, le modèle et le prix) sont équipés de micro à directivité omnidirectionnelle. Ces deux mots veulent simplement dire que le micro capte avec autant d’intensité tous les sons, peu importe leur direction (omnidirectionnel). Son angle de prise de son (directivité) est donc de 360°. C’est important de le souligner pour deux raisons :

  • Premièrement, si vous voulez enregistrer des dialogues ou même simplement quelqu’un qui parle, il faut faire attention au(x) bruit(s) de fond et aux bruits parasites. Les bruits de fond peuvent être par exemple une rue avec un trafic dense, des oiseaux dans une forêt, la chaufferie de l’immeuble d’en face, le ventilateur de votre ordinateur etc. Un bruit parasite est plus ponctuel, comme une sirène de pompier qui retentit de façon impromptue, un portable qui sonne, un voisin qui vient taper à la porte etc…
  • Secondement, en lien avec ce que nous venons de voir, il est impossible de traiter le son au moment du montage afin d’augmenter la voix par rapport au bruit d’ambiance, par exemple. Il faut donc veiller au moment du tournage à réduire le bruit de fond tout en augmentant le volume de la source. Comment faire ? Avec un micro omnidirectionnel, rien de plus simple : il suffit de vous rapprocher de mamie qui entonne “Mon Amant de Saint Jean” afin de baisser au maximum le volume des rires des cousins.

2. Les micros externes

reflex micro rode prise de son externe appareil photoLe fait que vous puissiez brancher un micro externe sur votre boitier améliore nettement la qualité de la piste son. Elle ne sera cependant pas suffisante pour des exploitations professionnelles (hormis peut-être l’institutionnel) mais apporte déjà un plus à vos projets !

 

micro supercardioide db angle prise de son réflex appareil photoPuisque vous avez lu jusqu’ici, vous savez ce qu’est désormais la directivité omnidirectionnelle. Poursuivons en douceur avec une nouvelle directivité essentielle qui est employée tous les jours dans la prise de son, qu’elle soit avec reflex ou non, aussi bien chez les professionnels que les autres utilisateurs: la directivité supercardioïde.

En utilisant un supercardioïde, le volume des sons arrivant à l’arrière du micro sera très atténué. L’avantage est évident: ajouter du coffre et du naturel à la prise grâce au background sonore  sans pour autant que l’ambiance masque ou parasite la source. C’est pour cette raison que je vous propose des micros externes ayant cette directivité-là.

Attention à l’effet de proximité qui se traduit par l’augmentation exagérée des basses lorsqu’on se rapproche de la source. Notons que cet effet n’existe pas sur les micros omnidirectionnels.

Voici quelques modèles de micros abordables qui ont fait leurs preuves :

Si vous n’avez pas beaucoup d’argent à investir dans un micro mais que vous souhaitez quand même améliorer la qualité de vos enregistrements, le Rhode à 100€ fait largement son travail.

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (21 votes, moyenne : 3,95 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 commentaires
  1. Bonjour,

    J’aimerais pouvoir fixer un Zoom H1 sur mon reflex 80D mais le bruit de l’autofocus est trop présent. Même en manuel cela s’entend. Avez-vous des conseils pour résoudre cela?

    Merci.

  2. Bonjour
    merci pour ce bon article.
    Est ce que tout les appareils photos ont une entrée micro ?
    Sinon comment verifier avant de commander.
    Je ne vois pas de precision sur les site.
    Si vous avez un model a conseiller ce serai encore mieux 😉

  3. Bonjour,

    merci pour ce post.
    Avant d’effectuer l’achat, j’aurais aimé savoir si le Sennheiser MKE400 a également la capacité de faire abstraction du bruit de la baguette tournée lors des mises au point en mode Manuel sur mon canon eos100d ? Si non, quelle solution est-ce que j’ai pour régler ce problème ?
    Je n’arrive pas à trouver de réponse sur les différents forums…

    xxx

Voir plus de commentaires