Critique de 10 photos de Laurent, élève de Devenez un Photographe Accompli

Laurent Bruguerolle est élève de mes deux formations : Devenez un Photographe Accompli et Sublimez vos Photos. Étant ultra motivé (et ayant eu un peu de chance 😉 ), il a gagné un bonus pour les premiers inscrits pour les DEUX formations !
Je fais, en direct, la critique de 10 de ses photos, et le développement d’une d’entre elles.

Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Salut Laurent, on est en direct pour d’abord faire la critique d’une dizaine de tes photos – que tu avais gagnée en t’inscrivant dans les dix premiers à Devenez un Photographe Accompli –, et ensuite, également, pour que je fasse le développement RAW d’une de tes photos – là aussi un bonus, mais à l’inscription pour Sublimez vos Photos.

On va commencer par les critiques de tes images.
Ce que je fais, c’est une critique générale, puis ensuite un peu plus particulièrement sur chaque image.

Ce qui me vient tout de suite à l’esprit, c’est que j’aime beaucoup tes noirs et blancs. Je trouve qu’ils sont contrastés et forts comme il faut.

La deuxième chose qui me vient à l’esprit, c’est qu’il y a du vignetage peut-être un tout petit peu violent sur à peu près tous tes noirs et blancs. Quand je dis « un petit peu violent », c’est que je vois plus l’effet que son résultat.
Ce n’est pas une mauvaise idée sur des photos comme ça de mettre du vignetage – je ne suis pas complètement contre le vignetage, dans l’absolu –, mais il y a des endroits où il se voit un peu trop à mon goût.

Par exemple, sur celle-ci – que tu m’as aussi donnée à développer –, et même sur celle sur le quai de la gare : même si le fond est relativement sombre, on a quand même un ciel gris assez uniforme et ça se voit pas mal.

Donc il ne faut peut-être pas hésiter, quand tu veux mettre du vignetage et que tu t’aperçois que ça se voit un peu trop, à plutôt utiliser des trucs comme le filtre radial pour éclairer ton sujet, ou faire quelque chose de décentré qui parfois sera un peu plus discret. Essayer des choses, pas forcément le curseur vignetage, mais quelque chose d’un peu plus précis. Je pense que parfois ça pourra donner un meilleur résultat.

Je te dis ça parce que c’est ce que je vois, à l’instinct, tout de suite. Je vais revenir plus en détail sur d’autres choses.

Je vais regarder chaque photo individuellement, mais globalement, je ne vois pas de défaut majeur de prise de vue. Je pense que tu as bien compris tout ce qui est technique. De ce que je vois ici, les mises au point sont faites là où tu veux les faire, je vois des flous d’avant-plan et d’arrière-plan, je vois même du flou de mouvement du sujet qui est volontaire et bien maîtrisé, donc, a priori, tout ça ne pose pas de problème particulier.

En terme de composition, d’une manière générale – je vais le faire un peu plus sur chaque photo – c’est bien aussi. On voit que c’est précis, que tu cherches à composer tes photos de manière réfléchie, ça, c’est bien et c’est bien réussi.

Pour le post-traitement, je vais revenir sur chaque photo, mais déjà les noirs et blancs sont bien

Je vais les faire dans l’ordre.

Déjà, je vois que tu aimes bien le format carré, ce qui est une bonne nouvelle, car tu le maîtrises plutôt bien et pour le coup, le fait que tu aies pas mal photographié avec ce format-là, on sent que tu as pris l’habitude et ça renforce tes compositions.

Ici, j’aime bien ce que tu as fait. Ta mise au point est faite au bon endroit et on a un joli flou d’avant-plan qui fait bien rentrer dans l’image ; on a quasiment l’impression de descendre les marches avec eux. Les lignes sont bien foutues ; autant les lignes en bas, parallèles au bord du cadre, que les courbes sur le mur au fond. Notamment si on prend cette courbe-là qui part bien du coin. Ça, c’est bien fait.
Je ne sais pas si tu as recadré ou si tu as fait ça a posteriori à la prise de vue.

Laurent Bruguerolle : Non, j’ai recadré, effectivement. J’ai recadré en retouchant pour faire ce cadrage-là et pour avoir ces diagonales qui partent comme ça et essayé, effectivement, d’avoir les marches aussi parallèles que possible.

D’accord. En tout cas, c’est bien vu, et ça fonctionne bien. J’aurai juste peut-être un peu recadré en bas parce que, si on regarde, il y a des petits détails plus clairs sur les marches et ça amène un peu le regard dessus. Ce n’est pas grand-chose, mais j’aurais soit recadré un peu plus serré – c’est assez imperceptible, mais en recadrant dans le coin en bas à gauche, pour ne pas couper à droite, à cause de la diagonale qui part bien du coin et qu’il serait dommage de bouger –, ou alors, à la limite, faire des petites corrections de défauts dans Lightroom pour virer les trucs un peu blancs. Juste histoire de ne pas détourner l’attention sur le premier plan ; ou il faut que l’œil rentre sur le premier plan, mais qu’il glisse sur le sujet.

Sinon, globalement, la prise de vue est bien, la composition est bien, il n’y a pas de doute.

J’aime bien ton post-traitement comme il est, juste, le petit truc c’est le vignetage qui est un peu trop important, parce qu’il se voit pas mal.
Par exemple, je ne l’aurais eu que dans le coin en haut à gauche et, à la limite, en bas à gauche sans l’avoir à droite… En fait, j’ai l’impression que si tu enlèves le vignetage d’un des deux coins du haut, soit le coin en haut à gauche, soit le coin en haut à droite, ça va être moins visible. Parce que c’est assez naturel que les marches soient un peu plus sombres en bas à gauche et en bas à droite, ça ne me choque pas plus que ça, mais c’est vrai que sur le mur, comme il est relativement uniforme – les marches sont un peu contrastées donc ça se fond un peu dedans –, sur les coins en haut à gauche et à droite, ça se voit un peu plus. Je pense qu’il faudrait jouer avec l’outil Filtre radial ou ce genre de chose pour avoir quelque chose de moins visible. À mon avis, c’est le seul défaut.

Laurent Bruguerolle : D’accord. Mais c’est vrai aussi que, et je m’en aperçois d’autant plus que je suis la formation Sublimez vos Photos, et que je ne les ai pas encore retouchées depuis. Ça, je l’ai fait avant, pendant la formation Devenez un Photographe Accompli, et c’est vrai que je ne maîtrisais pas encore. Toujours pas, mais, là, maintenant, après avoir fait la formation, j’aurais effectivement viré ce vignetage. C’est aussi pour ça que je te l’ai donnée pour le développement parce que je n’arrivais pas à m’en sortir, je n’étais pas super satisfait ; j’adore cette photo, la composition, il y a tout qui me plaît, mais je trouvais qu’au développement je n’arrivais pas à en tirer quelque chose de suffisamment bien.

Dernière petite chose, je vais te le dire pour toutes les photos : ici, tu as tes noirs qui sont bien bouchés. Personnellement, ça ne me dérange pas, mais ne t’étonne pas : si tu mets tes photos sur certains sites, il y a des gens qui vont te dire que tes noirs sont trop bouchés. Parce qu’il y a une espèce de politique qui voudrait que l’on ne doive absolument pas boucher les noirs. Moi, je ne suis pas totalement d’accord avec ça. Je pense qu’ici, du fait que ce sont des silhouettes, c’est plutôt bien. Mais je ne sais pas si je l’aurais fait autant.
Là, je regarde sur un écran en plein jour, donc je n’ai pas la visibilité exacte de ce que devrait être ta photo sur un écran calibré avec de bonnes conditions de lumière, et c’est un peu difficile à dire. Je pense qu’il faut éviter de complètement boucher les noirs sur de grandes surfaces, excepté quand c’est volontaire, par exemple quand on veut faire un fond noir ou ce genre de choses. Là, c’est peut-être un peu trop bouché, c’est difficile à dire sur mon écran, mais ce n’est pas grave si, parfois, tu les bouches un petit peu. On va te le dire, mais ne te laisse pas forcément influencer ; si toi tu aimes le rendu comme ça, c’est tout à fait valable.

 

Ici, j’aime bien le contraste, notamment sur le sujet où on a le plus gros contraste de la photo. Parce qu’on a des gris qui sont dans les sombres, dans les gris moyens sur à peu près toute l’image, sauf sur lui qui est vraiment noir et vraiment blanc. Pour le coup, ça attire bien, on ne peut voir que le sujet. Là, franchement, je pense qu’en terme de « guider l’œil » comme je le dis dans la formation, on ne peut pas faire plus évident que ça ; tu as vraiment bien guidé l’œil.

Laurent Bruguerolle : C’était l’idée.

Globalement, sur la prise de vue, c’est maîtrisé. Là encore, tu as un arrière-plan un peu flou qui fait rentrer dans l’image et c’est sympa comme ça.

La composition :
Oui, vraiment c’est bien. Je suis en train de chercher comment on aurait pu faire mieux, mais je pense que c’est un peu difficile de faire mieux. Peut-être que, sur les petites feuilles à droite… Encore que, ton sujet attire tellement l’œil qu’on ne les voit même pas. Franchement, je les ai remarquées au bout de trente secondes en regardant bien la photo, donc ce n’est pas non plus très gênant.
À voir un petit recadrage, mais après tu perdrais trop de la photo en les supprimant, donc ce n’est pas si pertinent que ça. Ça se teste, mais bon.

Quoi d’autre ? J’aurais peut-être fait une photo un tout petit peu moins sombre. En tout cas, j’aurais essayé de voir ce que ça donnait de l’éclaircir un peu, globalement, car là, j’ai quand même beaucoup de tons sombres et ça donne un rendu un peu triste. Ça peut aussi être voulu, c’est-à-dire que ça dépend aussi de ce qu’on veut mettre derrière, donc c’est valable. Je serais toi, j’essaierais de monter un petit peu l’exposition globale, juste pour voir ce que ça donne et voir si ça te plaît plus ou moins.

Laurent Bruguerolle : Oui, en fait, ça passait plus dans les gris. Là, j’ai fait ces photos parce que j’avais un concours photo sur le noir et blanc et le thème de la pluie. C’est vrai que je trouve, avec le recul, qu’elle est trop sombre, mais d’un autre côté, je trouvais que ça faisait aussi le contraste avec ce côté un peu bizarre : il y a le côté sombre et ce mec-là avec un parapluie blanc, on ne sait pas trop pourquoi, qui donne une touche joyeuse dans cette ambiance un peu étrange. Et en fait, c’est juste parce qu’il pleuvait, qu’il y avait un mariage et qu’ils avaient prévu le coup avec ce parapluie blanc. Donc l’idée était de faire ce contraste-là. Mais bon…

En tout cas, la photo fonctionne, c’est juste histoire de pinailler un petit peu, parce que si je dis juste que c’est bien, ce n’est pas très constructif, mais la photo fonctionne bien, ça, il n’y a pas de doute.
De toute façon, sur tes noirs et blancs, et sur ce type de composition, globalement tes photos sont bien.

Ici, pareil, techniquement c’est maîtrisé. Je ne vais plus le redire à chaque fois. En terme de composition, c’est très bien composé. J’ai un tout petit bémol, c’est que je trouve que c’est un peu trop serré sur le sujet, j’aurais tendance à lui laisser un peu plus d’espace. On a le bout du parapluie qui est coupé en haut – ce qui ne me gêne pas tant que ça –, mais le pied du petit est relativement proche du bord et je l’aurais juste un peu plus laissé respirer, si possible. C’est très subtil, ce n’est pas grand-chose, mais je pense que je l’aurais juste un peu plus laissé respirer.

En terme de post-traitement, j’aime bien tes noirs et blancs, mais je pense que là, je l’aurais éclairci un peu ; entre +0,2 et +0,5 en exposition, à vue de nez, pas grand-chose.

Là, il y a un petit truc blanc dans l’image, juste là ; je ne sais pas ce que c’est, mais je crois qu’il faut le virer. Je pense que tu as mis pas mal de clarté, quand même.

Laurent Bruguerolle : Oui oui.

Un des petits soucis de la clarté, c’est que quand tu as un arrière-plan flou, ça peut donner un rendu un peu plus artificiel à l’arrière-plan flou. Du coup, si j’étais toi, je tenterais de mettre la clarté que sur les sujets et là, sur le sol où c’est net.

Laurent Bruguerolle : D’accord. Avec un filtre ?

Oui, mais là ce sera au pinceau, je pense, parce que sur le sujet ce n’est pas forcément évident. Quoique, pour le sol il faut faire gaffe parce que, quand on fait du pinceau de clarté, en général la limite se voit pas mal. Donc, tu pourrais mettre un filtre gradué pour l’avant-plan, histoire d’appliquer la clarté de manière un peu progressive, et rajouter un coup de pinceau sur les sujets et le parapluie, pour rajouter de la clarté juste là et pas sur le fond.

C’est juste une suggestion, un truc que tu peux essayer pour voir si le rendu te plaît un peu mieux. La clarté générale a tendance à durcir un fond flou et le rendu peut, parfois, être moins naturel. Moi, je le vois parce que je l’ai fait plein de fois, après Monsieur tout monde ne le verra pas forcément, mais je pense que ça pourrait donner un meilleur rendu sur le fond.
Là encore, c’est juste à essayer, ce n’est pas une vérité absolue.

 

Celle-ci, techniquement, l’enfant est un peu flou, parce que profondeur de champ, ce qui pour le coup me gêne un peu. Je pense que j’aurais préféré avoir l’enfant net et la mère floue, à la limite. Peut-être parce que sa silhouette est plus reconnaissable. Après, dans le feu de l’action, c’est difficile, j’ai bien conscience que ce n’est pas toujours facile de faire la mise au point exactement où on veut. Parce que, tu vois, elle, si elle est légèrement floue, sa silhouette étant reconnaissable parce qu’elle est noire sur un fond quasi blanc, un parapluie lui aussi aisément reconnaissable, donc même si c’est légèrement flou, c’est plus reconnaissable que l’enfant qui est à cheval sur une ligne du trottoir, avec une silhouette un peu moins reconnaissable.
Après, le sujet c’est qui tu veux, mais je pense que, si on doit choisir l’un des deux, le sujet c’est plus l’enfant qui court après.
Le plus souvent, quand tu as deux sujets qui se battent un peu en duel, comme ça, s’il ne doit y en avoir qu’un seul de net, le plus souvent – là encore, ce n’est pas une règle absolue, et rien n’est absolu, de toute façon –, celui qui est devant doit être net. Sinon ça donne une impression un peu étrange.

Et notamment parce que ta profondeur de champ se répartit 1/3 devant ta mise au point et 2/3 derrière, donc tu as plus de chance en faisant la mise au point sur l’enfant d’avoir la mère derrière nette que l’inverse.

En gros, c’est le seul petit truc que je pourrais reprocher à la photo. Après, elle est moins bien que celle d’avant pour pas mal de raisons, notamment il y a pas mal d’éléments gênants dans l’image, que tu ne pouvais pas enlever parce que c’est une rue avec des voitures, et aussi parce que ton point de vue est moins original dans le sens où tu es à peu près à hauteur d’homme, et dans la photo d’avant tu es, a priori, plus bas.
Du coup, elle est un peu moins bonne que celle d’avant. Après, ça reste une bonne photo. Ce qui me gêne le plus c’est la mise au point qui n’est pas faite sur l’enfant. C’est le truc qui me frappe le plus, le reste, ça va, comme d’habitude le post-traitement est bon, là-dessus il n’y a pas de problème.

 

Ici, tu as bien joué sur ta vitesse d’obturation, tu étais à 0,5.

J’ai une petite impression de « pas droit ». Par exemple, tu vois, les horizontales ici, j’ai l’impression qu’elles sont un peu penchées vers la droite.

Laurent Bruguerolle : C’est vrai, oui.

Je pense que… Oui, si je m’éloigne, j’ai toujours cette impression, donc ça doit être le cas. Ce n’est pas grand-chose, probablement moins d’un degré, mais là-dessus, je suis très… Il y a des gens qui ne le voient pas du tout et qui sont même incapables de le voir sur leurs propres photos, mais moi, dès qu’il y a un truc pas droit, j’ai l’œil attiré. 😉

Laurent Bruguerolle : Mais ça se voit aussi sur le quai, la première ligne de séparation si tu regardes avec le bas du cadre, on voit que déjà là, ça joue.

Juste un peu ça, sinon globalement j’aime bien ton traitement qui met bien en valeur le côté pluie, etc. Tout le quai de la gare qui est bien mouillé.

Je n’ai pas grand-chose à dire de plus que ça. C’est bien composé, tes sujets qui sont un peu flous et que j’aime bien. Alors, j’imagine qu’il n’y avait pas une tonne de personnes non plus, mais une petite chose, quand même : j’aime bien la silhouette du monsieur qui tire sa valise, à droite, parce qu’on le reconnaît. Il est un peu fantomatique, ce qui est un peu l’idée de faire une photo en pose longue, par contre cette silhouette-là est bien moins reconnaissable. On devine que c’est quelqu’un parce qu’on a compris que c’est une pose longue, mais, tu vois, la silhouette est moins reconnaissable.

Et du coup, moi j’aurais tenté de ne pas la voir. Quitte à reprendre un deuxième cliché avec personne sur le quai et à virer ça sous Photoshop, comme je l’ai expliqué dans le module 4 avec le calque de fusion, et basta.
En plus, tu aurais eu un seul sujet dans la photo et la lecture aurait été un peu plus claire. En terme de composition, on aurait eu un seul sujet. C’est la seule chose, parce que sinon c’est vraiment une bonne image.

 

Alors, celle-ci, oui, elle est droite. J’ai eu un tout petit doute parce qu’avec toutes les diagonales ça attire un peu le regard.
Écoute, ça, c’est bien. C’est bien sur la composition, c’est bien sur la façon dont c’est fait techniquement, c’est bien sur le post-traitement. Je n’ai pas grand-chose à dire, si ce n’est que j’aurais peut-être essayé d’avoir un sujet plus proche – je ne sais pas si tu l’as fait ou pas –, avoir un sujet plus rapproché de moi pour qu’il soit un peu plus grand dans le cadre.
Là, j’ai deux personnes qui prennent à peu près la même place et du coup j’ai deux sujets qui sont de masse visuelle équivalente, puisqu’ils font à peu près la même taille dans l’image. La personne à gauche prend un peu plus de place dans l’image, donc c’est plus le sujet évident, comme elle se rapproche de nous, visuellement c’est plus fort, donc elle prend quand même le dessus, mais légèrement. Alors que si tu avais attendu 10 ou 15 secondes qu’elle soit un peu plus près, elle aurait pris plus de place dans l’image. Tu vois ?
Je ne dis pas que ç’aurait été forcément meilleur, je dis qu’il faut tester, parce que ça change beaucoup de choses dans la composition le poids visuel de ton sujet humain, qui est quand même clairement ton sujet principal et qui est là pour attirer l’œil. Et juste la masse visuelle, juste la place que ça prend dans l’image, ça a un impact assez important sur le résultat final.

Laurent Bruguerolle : Oui, c’est vrai qu’il faut que je travaille ça.

Ce sont des trucs très subtils. Je te dis ça parce que tu as un niveau suffisamment élevé pour que je te parle de trucs vraiment subtils. Tu fais de bonnes photos, ça, c’est bon. Tes axes d’amélioration que je vois, là maintenant, c’est juste de penser le niveau supérieur, des notions comme la masse visuelle qui sont déjà plus subjectives. Mais la masse visuelle, ce n’est pas évident, c’est vraiment avec la pratique, avec le temps, à force de voir des images, à force d’en faire et de se dire « comment j’aurais pu améliorer l’image », etc.
En gros, là où tu vas t’améliorer, c’est en allant plus loin sur la composition, en fait.

Laurent Bruguerolle : D’accord, oui.

 

Alors, celle-ci, c’est pas mal du tout dans l’idée, mais tu as le problème de ce type d’image qui est que c’est un type d’image qui fonctionne bien si c’est un carré avec des carrés dedans, et là comme tu as l’effet de perspective…

Laurent Bruguerolle : Oui, c’est vrai.

Donc ça fonctionne beaucoup moins bien. Ce qu’il faut faire sur ce type d’image, c’est cadrer un peu plus large que ce que tu veux cadrer à la base, et redresser les perspectives dans Lightroom ; Upright devrait trouver tout seul, et s’il ne trouve pas, avec l’outil Vertical dans les trucs manuels tu y arriveras. Parce qu’en fait, là, si tu es pile de face, ça fait vraiment une bonne photo, mais là, ça perd la symétrie et du coup ça perd l’intérêt de la composition initiale de l’image qui est d’avoir une symétrie.

Et je l’aurais peut-être faite en noir et blanc.
Parce que les couleurs ne sont pas…

Laurent Bruguerolle : J’essaierai, oui.

Autant faire un truc super graphique, quitte à y aller bourrin sur le contraste et la clarté, puisque de toute façon c’est très graphique.

 

J’ai l’impression que le haut de la montagne est un petit peu flou. Je n’arrive pas à dire pourquoi. Tu as pourtant une grosse profondeur de champ.

J’ai une petite impression… Ce ne serait pas au post-traitement que tu as fait un truc sur le haut de la montagne ?

Laurent Bruguerolle : C’est possible que j’aie un peu forcé, parce qu’en haut à gauche, c’est pas terrible terrible. Là, je trouve qu’elle est sombre, mais je l’aime bien. C’est peut-être à force de la retoucher. Là, c’est encore des photos que j’ai retouchées tôt, en début de formation, et voilà…

Essaie peut-être de repasser dessus, voire la reprendre de zéro pour voir ce que tu ferais maintenant. Elle n’est pas sombre vraiment, dans le sens où il y a des vrais blancs – ou quasi vrais blancs – dans l’image. Le haut à gauche est sombre, mais bon, s’il est dans l’ombre il est dans l’ombre. Après, tu peux choisir de l’éclaircir, pourquoi pas.

Sur cette photo, je pense que ce que j’aurais fait de plus, c’est d’assombrir un peu les bleus du ciel pour avoir un endroit du ciel plus sombre. Pas beaucoup plus que ça, mais un petit peu. Et j’aurais mis de la clarté localement, là où il y a de la texture, dans la neige ici, où il y a des espèces de traces, là, où ça a un peu glissé, histoire de rajouter un peu de texture et ça aurait fait un beau contraste avec la neige qui est beaucoup plus lisse ici ; on a l’impression qu’elle est floue tellement elle est lisse et ça aurait fait un beau contraste avec la texture ici, je pense.

Et ensuite, il faudrait trouver le moyen d’attirer l’attention sur les deux personnages ici, parce qu’on les voit tard.

Laurent Bruguerolle : Oui, c’est ça qui est dommage, parce que c’est ça l’intérêt que je trouvais, mais ça a été super furtif, alors ce que j’ai pu faire c’est assombrir un peu leurs traces entre les deux rochers (là où tu as la loupe), mais c’est vrai que je ne savais pas trop comment faire. Parce qu’ils ont disparu tout de suite. Et c’est dommage parce que c’est ça que je voulais avoir.

C’est difficile de savoir exactement ce que j’aurais fait sans retoucher la photo en direct, mais, en gros, déjà sur les traces, là – les traces fonctionnent bien parce que c’est ça qui m’a amené à eux, donc pour le coup je ne les aurais pas vus s’il n’y avait pas eu la trace, donc ça marche bien. Je pense que tu peux encore la renforcer un petit peu, notamment en mettant de la clarté dessus. Parce que là, elle est sur une partie de neige qui est très lisse, donc le fait qu’il y ait une texture importante va permettre de la voir. En plus, en renforçant la clarté tu vas l’assombrir un peu et ça va faire contraste par rapport à la neige blanche tout autour.

Si on voit moins les personnages, c’est aussi parce qu’ils sont noirs sur un fond qui est gris moyen, donc si tu arrivais à éclaircir autour d’eux, ça serait peut-être pas mal.
Alors là, ça va être de la retouche locale, soit du filtre radial, soit du pinceau de retouche, probablement. Il faudrait réussir à amener le regard vers eux.

Je pense qu’il faudrait assombrir la gauche de l’image, peut-être en mettant un filtre gradué sur toute cette partie, ici, ce triangle qui suit à peu près la ligne de rochers.
Parce que si tu assombris cette partie-là, l’œil va moins y aller et aller plus à la droite de l’image. Ensuite il sera bloqué par la ligne de rochers à droite et au bout d’un moment, il va tomber sur eux, en tout cas plus facilement.

Je pense que vu leur taille dans l’image, dans tous les cas ce ne seront pas des éléments super visibles. Parce qu’il y a un moment où tu peux faire ce que tu veux au post-traitement, guider l’œil ça va deux minutes, mais il y a un moment où il y a une question de masse visuelle qui est forcément plus compliquée.
Mais je pense qu’en assombrissant un peu la gauche de l’image, tu pourrais faire quelque chose de bien, et peut-être bien un peu le haut, aussi. Au-dessus d’eux. Genre, ce serait bien que cette partie, ici au-dessus d’eux, qui est plus sombre soit plus claire, et que la partie plus claire au-dessus soit plus sombre. Histoire, là aussi, de ramener le regard.
Après, il faut veiller à ne pas en faire trop, parce qu’au bout d’un moment on peut faire un truc qui n’est pas naturel.
Ce sont des pistes que je te donne, après il faut voir concrètement comment ça se met en place. Ce n’est pas forcément évident.

 

Photo suivante : alors, tu l’as bien réussie dans le sens où tu as un sujet net et les autres qui sont dans un joli flou de mouvement, donc ça marche bien.
Il y a un rendu un peu bizarre sur le sol, ici.

Laurent Bruguerolle : Oui, j’y ai été un peu fort, peut-être. 🙂

Je pense que tu as fait un truc, que tu as mis du pinceau de retouche avec un masquage automatique.
Et qu’en fait, tu vois, le masquage automatique n’a pas pris certains endroits et du coup ça fait des petits points blancs et des petits points noirs.

Laurent Bruguerolle : Oui, alors, c’est un sol d’aires de jeux pour enfants, cette espèce de truc un peu granuleux. Ce qu’il y a aussi, de mémoire, je crois que j’ai mis un filtre inversé avec la netteté sur eux et le flou tout autour parce que j’essayais de me débarrasser de tout ce qui gâche un peu, c’est-à-dire la mère derrière, avec le banc et je n’ai pas réussi. Sauf avec du Photoshop, mais là c’est de la retouche un peu plus compliquée. Donc, j’ai fait ça, je l’ai flouté un peu. J’ai essayé d’assombrir, parce qu’il y avait un sac super flashy, mais du coup, c’est le sol qui a payé.

En tout cas, il y a un effet un peu bizarre sur le sol qui me gêne un peu, donc il faudrait essayer de corriger ça. Il faudrait peut-être essayer de la reprendre avec les connaissances que tu as maintenant. Parce que si tu l’as retouchée en début de formation, il te manquait peut-être deux ou trois éléments.

Il faudrait travailler tes couleurs aussi, parce que globalement, je trouve que les couleurs de l’image y gagneraient. Déjà, la balance des blancs est peut-être un peu trop neutre. Oui, déjà il y a le côté balance des blancs. Il y a les rouges et les roses qui sont un peu trop saturés, donc essayer de faire quelque chose. Ce n’est pas évident, quand tu as des éléments gênants comme ça, de les éliminer un peu.
Tu peux essayer le noir et blanc aussi. Ça peut te débarrasser du sac à l’arrière-plan. C’est une idée.
Si c’était moi, je la ferais en noir et blanc et je mettrais un filtre radial sur le gamin du milieu pour concentrer l’attention sur lui. Pas forcément un truc très fort : tu verras dans le module 5 de la formation – normalement tu n’as pas encore eu la vidéo parce que c’est dans une semaine ou deux –, il y a une série de travaux pratiques sur les reportages, et il y a une des vidéos où je fais une photo dans les coulisses d’un spectacle, que je traite en noir et blanc et je concentre pas mal l’attention sur un sujet, qui est au centre, avec des filtres radiaux. Donc employer une méthode un peu similaire à ce que je ferai à ce moment-là peut être sympa.
Là encore, c’est une idée, comme toujours il va falloir tester.

Laurent Bruguerolle : Et c’est un filtre radial de quoi ? Tu mets de la netteté sur le sujet ?

En fait, j’en ai mis plusieurs :
Je vais te montrer la photo, ça va être plus simple.
Tu vois, la photo, à l’origine est comme ça, en couleur. Elle n’est pas mal, mais bon, la couleur n’est pas géniale, et j’ai décidé de la passer en noir et blanc.

Quand on regarde ce que j’ai fait en terme de filtre radial, j’en ai mis deux.
J’en ai mis un sur lui qui applique autour une exposition de -0,5, histoire d’assombrir légèrement autour. Comme c’est assez grand, ça se voit assez peu. L’effet n’est pas trop violent. Et j’en ai mis un de plus sur son visage parce que son visage manquait un tout petit peu de netteté – la photo a été faite en basse lumière, on est en ISO 3200, donc à 1/80 de seconde sur 85 mm on est déjà un peu borderline, et son visage manquait un peu de netteté. Du coup, j’ai mis de la clarté dessus, ce qui renforce l’impression de netteté, un peu d’exposition et de hautes lumières aussi pour renforcer l’attention dessus.
Et je pense qu’un traitement un peu similaire sur cette photo-là ne serait pas forcément mal.
Sans aller… parce que là, j’ai des noirs assez prononcés parce qu’il est en smoking, donc c’est voulu, mais c’est l’idée. À mon avis, ça pourrait être sympa.
Voilà ce que je pouvais dire sur cette photo.

 

Alors, là, tu as clairement fait un pinceau de retouche autour. On le voit quand même pas mal.

Laurent Bruguerolle : Oui, c’est moisi.

C’est compliqué. On voit que tu as fait un masquage automatique, parce que là, par exemple, il y a des bouts un peu plus clairs. On voit qu’il y a des endroits, des points qui ne sont pas passés sous le pinceau de flou.
Là, je serais toi, sur ce type de truc : je comprends bien que tu as voulu flouter autour d’elle parce que tu avais une profondeur de champ un peu trop importante à la base – quoiqu’à 45 mm, pour le coup. Bon, là, à la prise de vue tu aurais pu ouvrir plus, si tu avais ouvert à fond tu aurais moins eu ce problème.

Ici, pour diminuer un peu la netteté autour d’elle, j’aurais plus fait un filtre radial. Une belle ellipse autour d’elle, et ça aurait peut-être fait un peu moins artificiel. Parce que là, je le vois direct.
Après, en précisant plus le pinceau de retouche, ça se verrait moins, parce que finement, ton pinceau de retouche, si on regarde autour du visage, il est propre. Il y a là, sur la manche, où tu as un peu débordé donc elle est floue, ici près du bras ça se voit un tout petit peu, mais c’est surtout autour des jambes que ça ne va pas. Donc si tu améliores un peu ton rendu, ça peut même fonctionner directement comme ça.
C’est vraiment à voir comment le faire, mais sinon, l’idée est pas mal.

J’aurais un peu éclairci la photo parce que je l’aurais bien aimée plus lumineuse. Alors, comme elle a, à mon avis, des endroits quasi blancs, j’aurais peut-être juste illuminé les ombres ou quelque chose comme ça. Enfin, je pense à une photo globalement lumineuse, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire. Pas High Key, mais pas loin.
Tu ne pourras pas faire du High Key complètement parce que ton arrière-plan est trop sombre par rapport à ton sujet, mais juste illuminer un peu ton image, je pense que ça pourrait aider un peu.
Et pense à faire des balances des blancs un peu plus créatives que ça, parce que là elle est un peu trop neutre, je trouve. Je pense qu’elle serait plus chaude, ce ne serait pas plus mal.
Là, par exemple, le vert de l’herbe est un vert un peu trop vert. Oui, c’est juste trop neutre ta balance des blancs, je pense.
Mais sinon, globalement, c’est bien composé, j’aime bien le flou d’avant-plan avec les feuilles, ici, qui donnent une sorte de mini cadre au sujet, c’est bien composé et j’aime bien.

 

Alors, celle-ci, elle n’est pas assez lumineuse. Je pense que là, clairement, tu peux monter l’exposition de + 1. À se poser la question de savoir si c’est intéressant de la laisser en couleur. Parce que, finalement, la couleur n’apporte pas grand-chose à l’image, et en plus on a de jolies textures avec les rochers au premier plan et peut-être que le noir et blanc les mettrait plus en valeur.
Parce que là, on a un ciel en arrière-plan qui est un peu fade et sur lequel tu ne peux rien faire. Il est comme ça, il n’y a pas de nuages, tu ne peux pas faire grand-chose ; en noir et blanc il passerait peut-être mieux. En plus, tu pourrais faire un peu ce que tu veux en terme de dégradés, etc., parce qu’en noir et blanc ça passe mieux. Oui, je l’aurais peut-être pensée en noir et blanc. Après, c’est aussi une question de goût personnel, encore une fois ce n’est pas une vérité absolue.

Sinon, en terme de composition, je trouve qu’il y a un peu trop de place à gauche du sujet.

Laurent Bruguerolle : Oui, c’est ce que je me dis maintenant.

J’aurais un peu resserré… En même temps, c’est peut-être parce qu’elle est en 4×3 et que je compose très peu mes photos en 4×3 parce que je ne suis pas fan de ce format ; c’est peut-être pour ça que je dis ça, parce que globalement ton sujet est pas mal à gauche, à vue de nez il est sur la ligne du nombre d’or. Mais j’ai l’impression qu’il y a un peu trop d’espace à gauche. Essaie de tenter des petits recadrages pour voir si tu peux un peu améliorer la composition, car je pense qu’elle peut être un petit peu meilleure juste en rognant un peu à un endroit ou à un autre.
Voilà ce que j’avais à dire sur cette photo.

 

Celle-ci est bien, et là encore, je pense que c’est la balance des blancs. Bon elle est neutre et ici elle se défend déjà plus. Mais je me demande si je n’aurais pas fait d’autres effets.

C’est pas mal du tout ; j’éclaircirais un tout petit peu son bec, histoire que le jaune soit un peu plus pétant. En plus, le jaune est complémentaire du bleu, donc sur le fond de ciel ce serait vraiment sympa qu’il soit juste un peu plus lumineux.
Tu n’as pas besoin de le saturer forcément, mais juste de le rendre un peu plus lumineux. Tu peux éventuellement augmenter un peu sa saturation si jamais tu vois qu’il devient jaune un peu trop pâle quand tu l’éclaircis, mais je pense que ça apporterait un plus à l’image.
Sinon, globalement, c’est une image qui est sympa. Après, il y a la tour à l’arrière-plan qui ne peut pas être droite parce que c’est comme ça.
Quoique, si on redresse… mais du coup tu vas perdre ta diagonale. C’est un peu compliqué. Il faut voir si en redressant – je suis en train de la redresser et de la recadrer dans ma tête –, mais du coup, si tu faisais ça, tu aurais une diagonale trop aiguë par rapport au bord de l’image et on aurait l’impression d’une droite qui n’est pas droite.
Non, je pense que tu ne pouvais pas faire mieux en terme de composition.

C’est une image qui est sympa, après ce n’est peut-être pas le sujet le plus intéressant que tu aies rencontré. Ce qui explique que je suis moins enthousiaste que sur les autres.

Laurent Bruguerolle : Ça, c’est sûr.

En tout cas, pour revenir globalement sur tes images, c’est quand même très bien tout ça, parce que, clairement, la technique, tu maîtrises, là il n’y a pas de problème ; utiliser un appareil photo, tu sais faire ; la composition aussi, tu as déjà de bonnes compositions et comme je te le disais, le seul petit point de progression c’est des notions de composition qui sont un peu « next level », c’est un peu le niveau supérieur, ce n’est pas forcément évident. Et ça, ça va venir avec le temps, avec le fait de regarder, aussi. Ce que je te disais aussi sur l’histoire de la masse visuelle, c’est quelque chose qui n’est pas du tout évident à capter, en particulier au moment de la prise de vue, mais ça va venir avec le temps. Surtout, continue à photographier, continue à faire des compositions précises et tu vas voir que ça va s’améliorer avec le temps. En tout cas, c’est déjà vraiment bien.
Ton post-traitement noir et blanc est vraiment très bien, pour ton post-traitement couleur, fais vraiment gaffe à chercher la bonne balance des blancs, peut-être de manière un peu plus créative : est-ce qu’il faut la faire chaude ? Est-ce qu’il faut la faire froide ? Comment sont mes couleurs ?

Je crois que tu es un peu plus fort en noir et blanc qu’en couleur, après tu peux aussi cultiver ton point fort. Surtout, continue à faire du noir et blanc parce que tu le fais bien, mais si tu veux faire un peu de couleur, pense notamment à bosser une balance des blancs créative vraiment dès le début de ton développement, ça va déjà donner un ton ; et n’hésite pas à tester des trucs, même qui peuvent être un peu moches, tu vas te faire l’œil au fur et à mesure.

Laurent Bruguerolle : D’accord. Eh bien, merci.

On va passer au développement de ta photo.

C’est dommage, j’aurais dû la faire avant, parce que du coup je suis très influencé par ton développement.

Moi, je l’aurais faite en noir et blanc, très clairement ; je l’aurais aussi faite en noir et blanc, comme toi, mais du coup, là je pense que je vais la faire en couleur. Sinon je vais retomber sur un truc très proche de ce que tu as fait, et ce ne sera pas forcément très pertinent. Autant faire un truc différent.

En terme de recadrage, je vais faire un peu comme ce que tu as fait toi, parce qu’effectivement, cette diagonale crie « mettez-moi dans le coin ». Je vais recadrer un tout petit peu en bas pour faire ce que je t’avais dit, c’est-à-dire virer les éléments un peu gênants.
L’image est un peu sombre, donc je vais éclaircir, peut-être +1. Je vais essayer de faire un rendu différent, peut-être bien plus lumineux que ce que tu as fait, histoire de faire quelque chose de complètement différent, parce que sinon on va s’ennuyer un peu.

Les hautes lumières sont bien.

Laurent Bruguerolle : Moi, ce qui m’embêtait un peu dans la photo, justement, et dans le fait qu’elle était couleur – mais là, déjà rien que là, c’est… J’aurais dû le tester –, c’est qu’elle était fade et je n’arrivais pas à faire ressortir de contraste autrement qu’en noir et blanc. C’est vrai que, rien que l’éclaircissement.…

Je vais voir ce que ça donne de mettre une balance des blancs plus neutre. Tu vois, la plus neutre est un peu verdâtre, c’est pas génial.
J’ai peut-être pas fait le choix au meilleur endroit. Peut-être par ici. Non, c’est pas génial.
Je regarde ce que me donne le système : oui, je pense que Telle quelle n’était pas forcément mauvaise. Elle est juste un tout petit peu trop rose.
Voilà, comme ça, c’est mieux.
J’aime bien le ton ocre, que je vais garder pour l’instant, mais je vais peut-être revenir dessus après.

Mes contrastes : je pense que je vais tenter 25, déjà ; peut-être pas autant, juste 15 parce que je vais essayer de garder un rendu un peu pastel. Enfin, pastel… Je vais mettre un peu de contraste parce que je ne peux pas m’en empêcher. 🙂

La question est : est-ce que je mets de la clarté ?
Je pense que je ne vais pas mettre de clarté générale, parce que tu vois, du coup, j’ai un rendu plus dur ici et ce n’est pas vraiment ce que je voulais, car là je veux faire un truc différent de toi. Donc je pense que je mettrai de la clarté sur eux après.

Je vais essayer de rattraper un peu mes ombres pour retrouver un peu de détail chez eux. Pas trop non plus, mais comme ça, c’est pas mal.

En mettant de la clarté, la perte de contraste devrait s’arranger.

Les couleurs : les couleurs, les couleurs, les couleurs. Je pense que je vais…
Non, les couleurs sont bien comme ça. Je les aime bien comme elles sont. Je trouve que ça va bien avec, on va voir ce que je vais faire avec les couleurs après. Peut-être que je bougerai un peu.

Bon, je pense que je vais surtout m’atteler à mettre en valeur le sujet et guider un peu l’œil dessus.
On va balancer déjà un peu de clarté sur le sujet
Ce n’est pas forcément la peine d’être trop précis non plus.

Alors, un petit avant/après pour voir. Oui, c’est mieux, par contre, ils ont un peu été assombris, donc je vais éclaircir un chouïa. Là, c’est pas mal.

Là, ils sont bien mis en valeur.

Il me manque quelque chose encore, je pense que je vais tenter un petit virage partiel. Je pense que ça pourrait bien aller à cette photo.
On va tenter un truc assez classique,

Laurent Bruguerolle : Le virage partiel, tu en as parlé ? Je n’ai pas souvenir.

Je n’en ai pas parlé directement dans la formation, je vais le faire dans une des vidéos de travaux pratiques. Et en fait, dans la vidéo sur les couleurs, je vais remettre directement la vidéo YouTube que j’avais faite, parce qu’en fait je l’ai regardée et je ne vais pas dire mieux dans la formation, donc autant que je mette la vidéo YouTube, ce sera à mon avis plus simple.

Je pense que je ne vais pas mettre exactement ces couleurs-là.
Je vais régler mes ombres, un truc un peu plus proche de ça.
Et ensuite, les hautes lumières, régler un truc un peu orangé. Pas trop non plus.
C’est pas mal.

Qu’est-ce que ça donne avant/après ?

C’est pas mal.
Je pense qu’il y a moyen d’améliorer encore un peu ce rendu. C’est un test.
Peut-être en changeant un peu la balance les blancs.
Qu’est-ce qui se passe si je la réchauffe ? C’est pas plus mal, ça.
Et qu’est-ce qui se passe si je la refroidis ? Hé, c’est pas stupide non plus de la refroidir.

Laurent Bruguerolle : Oui, moi je la préfère comme ça. Je trouve.

Oui, je trouve aussi que c’est un peu mieux, parce que si je la réchauffe, c’est un peu trop… Oui, c’est mieux comme ça.

Par contre, du coup, je pense que je vais un tout petit peu plus saturer mes ombres avec les couleurs. Pas trop non plus, mais dans ces eaux-là.
Oui, là je trouve que le rendu est pas mal, en tout cas j’ai fait un truc différent.
Moi, je l’aurais toujours faite en noir et blanc à la base, mais là j’ai testé un truc différent.

Laurent Bruguerolle : Oui, c’est sympa. Là, ça contraste bien, je trouve.

Oui, c’est une bonne façon de mettre en valeur le sujet. Tu vois, comme quoi on peut faire des post-traitements un peu différents.
En fait c’est bien comme exercice que j’aie vu la photo avant, comme ça j’ai été obligé de tenter un truc un peu différent de ce que j’aurais fait intuitivement, ce qui est toujours intéressant à faire.

Eh bien, voilà.

Laurent Bruguerolle : OK. Merci bien.

Merci à toi pour ta participation et pour ton enthousiasme, puisque tu as quand même gagné deux bonus aux premiers inscrits, donc il faut un sacré coup de souris, on va dire.
À bientôt dans la formation, et continue parce que c’est très encourageant ce que tu nous fais.
Tu as déjà de très bonnes photos, et derrière, la pratique va continuer à les améliorer, je pense.
Je t’ai coupé, tu allais dire quelque chose ?

Laurent Bruguerolle : C’est ça, c’est juste que c’est bien, c’est encourageant, parce que j’ai vraiment commencé avec ta formation. J’ai fait de la photo, j’ai acheté mon appareil au moment où j’ai fait ça, et du coup ça montre bien à quel point elle sert et elle donne vachement de repères.

C’est parfait, c’est super sympa et ça me fait plaisir. Tu as commencé Devenir un Photographe Accompli quand ?

Laurent Bruguerolle : Là, je suis sur celle qui est en cours. C’est celle qu’on a commencée fin 2014.

En décembre 2014. Donc tu viens de finir la formation, ou si ce n’est pas le cas, ce sera le cas très prochainement.
Eh bien, merci à toi et bonne soirée.

Laurent Bruguerolle : Merci, à toi aussi.

Et à bientôt dans la formation. Salut !

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires
  1. Wow je ne pensais pas que visionner des critiques photos allaient m’apporter autant. Je n’ai jamais « subit » (j’aime pas ce mot) de critiques photos, et je n’en est jamais écouté ou lu non plus. Très enrichissant, merci d’avoir partagé !

  2. Très très bien cette séance de critique photo. On y apprend beaucoup de choses, surtout pour la composition et un plus pour le post traitement en direct : exercice sans doute pas évident mais bien réussi.
    Pour ma part j’ai beaucoup aimé les 3 premières photos en N&B.
    Bravo aux 2 Laurent et merci du partage

    1. Merci pour ton commentaire, content que ça t’aie servi ! Je sais que ce type de contenu ne remporte pas la majorité des suffrages parce que la vidéo fait 45 minutes et que ça en décourage beaucoup, mais c’est vraiment précieux 🙂

  3. Bonsoir
    J’ai beaucoup apprécié les critiques très constructives.
    Dommage que la dernière partie ne soit pas sur le NB, cela aurait été un bon complément.
    Le traitement post production me choque car la main du monsieur dans le dos est tellement trop marquée qu’on se demande ce que c’est
    Merci pour d’autres critiques j’espère
    SABE

  4. Même chose que toi Laurent, je tique quand l’horizon n’est pas tout à fait droit lol et la distorsion aussi je la trouve gênante, sur 2-3 photos elle est assez visible pour moi.
    Merci de nous faire partager tes analyses, en revanche je constate que tu conseilles souvent à Laurent de refaire les anciens traitements maintenant qu’il est passé par ta formation. Ca aurait été pas mal de lui faire refaire pour voir les différences avant/après formation dans la vidéo, ça permettrait de garder l’analyse des anciens traitements tout en montrant l’évolution, ce qu’il a compris avec ta formation et ce qui peut toujours éventuellement poser problème.
    Par contre, ce n’est pas que ton écran, les noirs sont effectivement un peu trop bouchés aussi à mon sens. Mais je pense comme toi que des noirs un peu bouchés si ça sert le sujet ce n’est pas dramatique, au contraire et qui plus est en N&B.

    1. Hello Alex, et merci pour ton commentaire.

      Effectivement, ça pourrait être bien de voir des avant/après, mais comme c’était en direct c’était plus compliqué ^^ Il faut surveiller la galerie de Laurent, peut-être qu’il en mettra.

      Bon là l’idée n’était pas spécialement de faire la pub de la formation, mais bien de critiquer ses photos en profondeur. Il y aura des études de cas plus approfondies lors des prochains lancements 😉

      A bientôt !

  5. Bonjour,

    Merci pour ces commentaires sur les photos de Laurent B. Effectivement le noir et blanc est très sympa, mes idées de recadrage, la composition, de mise au point, ont été dans votre sens Laurent (le formateur). Cela m’a donne aussi l’envie de travailler un peu plus le post traitement sur quelques unes de mes photos.
    Bonne continuation à Laurent B.
    Nadine

    1. Merci pour ton commentaire Nadine ! Si ça te donne envie d’aller plus loin dans le traitement, j’en suis ravi, c’est le but 🙂