L’outil Correction des défauts de Lightroom

Je continue ma mini série sur Lightroom pour vous parler de l’outil « Correction des défauts » (et, non, ce n’est pas tricher 😉 ).



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète
Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle vidéo sur Apprendre la Photo. Aujourd’hui je continue ma mini série sur Lightroom, et je vais vous parler de l’outil de correction des défauts et de comment l’utiliser, vraiment, en quelques minutes, parce que vous allez voir que c’est très simple.

Donc, en gros, déjà pour enlever le questionnement tout de suite : oui, vous avez le droit de le faire, et, non, ce n’est pas forcément de la triche. En tout cas, moi, je n’y vois aucun problème éthique. Des poussières sur le capteur, ça arrive ; des imperfections de peau aussi, et il n’y a rien de mal à les enlever. Et l’outil que je vais vous présenter aujourd’hui permet de faire ça.

D’autant plus que, une imperfection de peau, un bouton sur le front, ça se voit beaucoup plus en photo que ça ne peut se voir dans la vraie vie où on l’oublie très rapidement. En photo, on ne voit que ça, donc il n’y a vraiment aucun problème à l’enlever.

Donc, ici je vais faire ça avec une photo qui n’est pas du tout une photo de portrait, pour vous montrer qu’on peut utiliser ça dans plein de situations différentes, mais évidemment, poussières sur le capteur, ça marche très bien, et puis photo de portrait pour la peau, ça fonctionne très bien aussi.

Le principe de l’outil « Correction des défauts », qui se situe, quand on va dans le module « Développement », il se situe ici. Cette espèce de petit cercle avec une flèche, et quand vous cliquez dessus, quand vous allez sur l’image vous voyez que vous avez un cercle. Et en gros, le principe c’est que l’endroit où vous allez cliquer, avec ce cercle, eh bien, Lightroom va considérer que c’est un défaut, et il va essayer de trouver une zone qui soit similaire à ce qui l’entoure et de la copier dessus, en gros, pour effacer le défaut.

C’est logique, si j’ai un bouton là, il va essayer de trouver de la peau autour qui ressemble, qui a plus ou moins la même luminosité, la même texture, la prendre et la mettre là, la copier sur le bouton de manière à effacer l’imperfection.

Comment l’utiliser

Vous allez voir que c’est assez simple à faire, ça peut vraiment se faire en un clic.

Donc, la chose que vous avez à savoir, c’est d’abord qu’avec un coup de molette de la souris, vous pouvez tout simplement agrandir ou rétrécir cet outil.
Vous allez simplement l’avoir un peu plus grand que le défaut que vous voulez enlever.

Admettons que là, par exemple, je sois distrait par les arbres ou arbustes qu’on voit en arrière-plan. Par exemple, si je veux enlever celui-ci, je vais faire un cercle un peu plus grand et je vais cliquer dessus. Ce n’est pas grave si ça dépasse du cadre, peu importe, je vais cliquer dessus et là, Lightroom va aller trouver un autre endroit.

Vous voyez que là on ne le voit plus et, franchement, ce n’est pas du tout distinguable. Vous voyez que si je passe la souris dessus, il me montre l’endroit duquel il a prélevé la partie de l’image pour la copier ici.

Alors, si jamais par défaut ça ne marche pas, ça peut arriver que Lightroom ne comprenne pas bien et vous copie dessus une partie qui ne ressemble pas du tout, et du coup ça se voit, eh bien vous pouvez tout à fait la déplacer. Vous pouvez prendre ici cette partie, vous cliquez dessus, vous maintenez enfoncé et vous allez déplacer pour avoir une autre partie.

Vous voyez que si je mets à un autre endroit qui ressemble aussi, eh bien, ça marche tout autant, mais la plupart du temps, par défaut, Lightroom va trouver une zone qui fonctionne très bien.

Alors, vous avez peut-être noté ici que vous avez différents réglages. D’abord, vous avez le premier, ici, « Modifier le ton direct », vous avez « Dupliquer » ou « Corriger ».

Moi je vous conseille de toujours laisser en « Corriger », parce que « Dupliquer », simplement, ça veut dire qu’il va prendre la zone source et la copier sur la zone cible, telle quelle ; « Corriger » ça veut dire qu’il va prendre la zone source, la copier sur la zone cible et essayer de la mélanger suffisamment et de faire sa petite sauce magique à lui pour que ça ne se voie pas du tout.
Donc, en gros, « Corriger », il va faire en sorte que ça ne se voit pas.

Donc, là, on va voir ce que ça fait si je fais « Dupliquer« . Si je fais « Dupliquer » et que là ça se voit un peu, parce qu’on voit qu’il y a un peu un cercle ici, vous voyez. Mais si je mets ça sur ceci, là on va bien bien voir le cercle.

Par contre, si je fais « Corriger« , vous voyez que c’est déjà plus discret. On le voit encore, parce que j’ai vraiment pris une zone qui est caricaturale, qui n’est pas du tout la même, mais vous voyez que là il essaie d’avoir une luminosité similaire, d’avoir une couleur similaire, donc il essaie de faire en sorte que cette zone-là soit prise là et ça fonctionne.

Vous voyez que là, limite, on a l’impression que c’est un autre buisson, en tout cas ce n’est pas aussi visible.

Donc il faut vraiment prendre la partie corrigée et évidemment la mettre sur une zone qui est similaire pour avoir les meilleurs résultats.

Vous pouvez aussi régler la taille si vous n’avez pas de molette sur votre souris, ou que ou n’utilisez pas de souris.

Le contour progressif, c’est à quel point ça va, on va dire, être diffus autour de l’endroit que vous allez corriger.

Et puis l’opacité, c’est si vous voulez une opacité un peu en dessous de 100 %, mais en général on va laisser sur 100 % pour ne plus voir du tout ce qu’on voulait cacher.

Alors, il y a une fonction que vous devez connaître avec cet outil, en particulier si vous allez, par exemple, enlever des poussières sur l’image, c’est la fonction « Afficher les défauts ».

Tout en bas de l’écran, si je regarde ici, il y a une fonction « Afficher les défauts ». Si je clique dessus, eh bien, il va m’afficher les endroits de l’image où il y a des points de contraste. Je peux régler un petit peu avec la réglette ici, pour avoir quelque chose de plus ou moins évident.

Par exemple, ici je vois qu’il y a quelque chose, donc est-ce que c’est une poussière ou pas, je ne sais pas, mais je peux aller dessus, je peux cliquer, je peux même rester dans ce mode qu’ils appellent « Visualisation des tons directs« . Ça ne veut pas forcément dire grand-chose, mais peu importe, je clique dessus et là il a corrigé.

Et si j’enlève « Afficher les défauts », je vois qu’ici ça a été fait, et en tout cas, ça ne se voit pas dans l’image.

Ça vous permet, par exemple, si vous avez pas mal de poussière sur votre capteur, eh bien, de bien les visualiser, assez facilement, et c’est plutôt utile.

Il y a un raccourci clavier super, qui est la touche « A », comme Abracadabra, parce que c’est magique. Vous faites A et vous pouvez activer ou désactiver cette visualisation.

Alors, dernière chose que je vous précise : vous pouvez aussi faire autre chose qu’un point, maintenant – parce qu’avant on pouvait juste faire un point, enfin un cercle – on peut un peu “peindre”, enfin pas peindre, mais en tout cas faire sur des lignes droites, pareil, ou des lignes courbes, on peut les corriger aussi.
Par exemple, ici, si je veux corriger ce buisson, eh bien, je peux faire une ligne comme ceci, et il va aller chercher ailleurs. Vous voyez que ça fonctionne également, il n’y a pas de problème.

Alors, ce n’est pas non plus un outil à la Photoshop, c’est pas aussi efficace que ce qui peut se faire, mais en tout cas, ça permet quand même pas mal de jouer sur des défauts qui peuvent être parfois plus gros que juste un point dans l’image.

Voilà, c’est la fin de cette vidéo. Si vous l’avez aimée, pensez à lui mettre un pouce bleu, à la partager avec vos amis, parce que c’est vraiment ; ça m’aide beaucoup. Et puis si vous ne voulez pas rater les suivantes, puisqu’il y a encore des vidéos sur le post-traitement et sur Lightroom qui arrivent, eh bien, pensez à vous abonner à la chaîne, si ce n’est pas encore fait, et à cliquer sur la petite cloche pour être notifié des prochaines vidéos et être sûr de ne pas les manquer.

Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là à bientôt, et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article !)

Loading...

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*