photo lion cadrage large paysage
Si vous vous intéressez de près à la photo, vous avez certainement déjà entendu parler des règles de composition. Vous savez, ces règles qui vous ont permis de réaliser vos premières photos équilibrées et harmonieuses dont vous étiez si fier ! Ceci est un article invité de Fabien du blog Astuces Photo. Vous trouverez sur son blog de nombreux conseils pour débuter la photo ou vous perfectionner. En ce moment il offre à ses lecteurs son guide 12 points clés pour réussir vos photos. Si ces règles sont vraiment très utiles quand on débute la photo, il arrive un moment où vous allez vous sentir limité pour exprimer pleinement votre créativité. C’est pourquoi je suis convaincu (et je ne suis pas le seul ;-)) que vous avez tout intérêt à enfreindre certaines règles de temps en temps. C’est ce que je vous propose que nous fassions ensemble dans cet article, à travers 5 cas concrets.

1- Centrez votre sujet

La règle des tiers est un principe de composition très populaire, aussi bien utilisé par les photographes occasionnels que confirmés. C’est d’ailleurs probablement grâce à la règle des tiers que vous avez appris à composer vos premières images… Il faut dire qu’elle est particulièrement efficace et simple à mettre en œuvre. Pour ceux qui auraient raté le train, voici un bref rappel. Imaginons que le cadre est traversé aux tiers par deux lignes horizontales et deux lignes verticales. La règle des tiers recommande de placer les éléments intéressants le long de ces lignes de tiers ou à leurs points d’intersection. Et si vous décidiez au contraire de centrer votre sujet et de jouer à fond la carte de la symétrie ? Cela peut vous paraitre étrange car vous avez souvent lu ou entendu que mettre son sujet au centre de l’image, c’est mal ! C’est en partie vrai : si vous centrez systématiquement vos sujets, vos photos vont cruellement manquer de dynamisme et le spectateur va rapidement s’ennuyer. Pourtant, de nombreux éléments (naturels ou artificiels) présentent une symétrie et peuvent être à la base de photos saisissantes. Le choix du sujet est un paramètre déterminant pour la réussite de ce type de photo. Privilégiez donc les éléments ou les scènes avec une symétrie bien marquée. Au moment de cadrer ne faites pas les choses à moitié : alignez les éléments symétriques avec soin. L’œil humain a la faculté de déceler le moindre petit déséquilibre et considèrera tout écart comme une anomalie. photo bâtiment composition centrée symétrieLes bâtiments, les monuments et plus généralement la photo d’architecture se prêtent bien aux compositions centrées. Mais la liste des sujets potentiels est longue. Si vous voulez voir quelques exemples de ce qu’il est possible de faire, je vous invite à lire mon article, compositions centrées : maîtrisez la symétrie.

2- Osez des portraits sans tête

photo portrait sans tête enfant herbePour réaliser un portrait, il semble tout à fait naturel de photographier le visage du modèle. On considère d’ailleurs que les yeux représentent la partie la plus importante et qu’il faut donc faire la mise au point à cet endroit là. Le succès d’un portrait repose donc beaucoup sur les expressions du visage et l’émotion que transmet le modèle. A partir de là, imagineriez-vous photographier quelqu’un sans inclure son visage dans le cadre ? Et bien, c’est ce que je vous propose de faire en réalisant des portraits sans tête. Alors bien entendu je ne parle pas de décapiter votre sujet : je décline toute responsabilité si vous aviez un accès de folie soudain en lisant cet article 😉 Non, je parle ici de cadrer de telle sorte que la tête de votre sujet n’apparaisse pas sur l’image. Un portrait sans tête n’est généralement pas attendu : c’est un bon moyen d’interpeller le spectateur, de l’amener à se poser des questions. L’attention se porte moins sur le sujet, l’environnement occupe une place plus importante et peut avoir un rôle narratif. En ne montrant pas le visage de votre modèle vous pouvez aussi mettre l’accent sur un élément secondaire (un vêtement, un accessoire, un tatouage, etc.).

3- Cadrez large

Savez-vous quelle est l’une des principales faiblesses du photographe débutant ? Et bien je vous le donne en mille : il cadre trop large ! Le sujet se retrouve alors perdu dans l’image, entouré d’éléments plus ou moins intéressants. C’est pourquoi on recommande généralement de bien remplir le cadre avec son sujet pour réaliser des photos fortes. Et si vous faisiez d’un cadrage large une force plutôt qu’une faiblesse ? En fait, tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Cadrer large n’est pas forcément mauvais en soi mais il faut que ce soit fait à bon escient. Le principal intérêt de ce type de cadrage est de replacer le sujet dans son contexte. Le cadrage large est par exemple souvent utilisé en photo animalière pour resituer l’environnement naturel dans lequel évolue l’animal. photo lion cadrage large paysageAvant d’appuyer sur le déclencheur prenez le temps nécessaire pour bien analyser ce que vous avez sous vos yeux. Vous devez vous demander si tel ou tel élément présent dans le cadre apporte quelque chose à la composition ou a plutôt tendance à la desservir. Avec l’expérience vous arriverez rapidement à voir si une scène se prête à un cadrage large ou non.

4- Pivotez l’appareil photo

photo fleur bleue ligne directriceLorsque vous prenez des photos vous faites bien attention à positionner votre appareil à l’horizontale ou à la verticale. Ce souci d’horizontalité (ou de verticalité) est tellement important que la plupart des logiciels de retouche proposent une fonctionnalité permettant de redresser une photo penchée. Prendre des photos « droites » semble donc être la norme et c’est ce que nous attendons d’une photo réussie.

Une fois encore, il peut être intéressant de prendre cette règle à contre-pied. Avez-vous déjà essayé de pivoter votre appareil photo pour trouver une meilleure composition ? En procédant ainsi, vous allez jouer avec les lignes directrices et apporter du dynamisme à vos photos. Observez bien l’image ci-contre : la ligne diagonale formée par la tige de la fleur permet de renforcer la composition.

Cette technique fonctionne également pour les portraits, qu’il s’agisse de portraits de famille ou de portraits plus officiels. Les photographes institutionnels en sont notamment friands pour illustrer le dynamisme d’une entreprise et de ses collaborateurs. En photo de paysage, cette technique est moins courante car nous percevons immédiatement un horizon bancal comme un défaut. Mais cela ne doit pas vous empêcher de l’essayer ! Dans ce cas, allez-y franchement pour que l’on sache qu’il s’agit d’un choix délibéré et non d’un manque de précision à la prise de vue.

5- Utilisez l’espace négatif

Le sujet est l’élément de base d’une photo. Même si vous n’y pensez pas systématiquement au moment d’appuyer sur le déclencheur, le sujet occupe bien souvent tout l’esprit du photographe. Vous prenez soin de le positionner correctement dans le cadre pour qu’il soit bien mis en valeur, vous faites la mise au point sur lui et vous ajustez la profondeur de champ en conséquence, etc. Et si vous vous détourniez quelques instants du sujet pour donner un peu plus d’importance à ce qu’il y a autour ? On parle d’espace négatif pour caractériser la partie vide d’une photo. Même s’il peut sembler paradoxal de s’intéresser à cette zone de l’image c’est un bon moyen d’apporter de l’originalité à vos photos. photo espace négatif paysageContrairement à ce que l’on pourrait penser, la présence d’une grande zone vide permet de renforcer le sujet. Pour cela, faites en sorte que l’espace négatif soit suffisamment neutre et uniforme. L’espace négatif est en effet d’autant plus efficace qu’il n’entre pas en conflit avec le sujet. Les compositions utilisant l’espace négatif sont minimalistes et ont généralement un fort impact sur le spectateur. En photo de paysage, cette technique peut être utilisée pour donner une impression d’immensité. Imaginez par exemple un bateau entouré par une vaste étendue d’eau ou un ciel “écrasant” une petite bande de terre que vous auriez laissée en bas du cadre.  

Vous avez maintenant quelques cartes en main pour varier vos compositions photo et pourquoi pas devenir un meilleur photographe ! Si vous êtes sages je vous proposerai prochainement un article dans le même esprit mais cette fois-ci nous nous intéresserons à l’exposition.

Et vous, vous avez déjà essayé de briser les règles de composition ? Avez-vous été satisfait du résultat ? Dites-nous tout en laissant un commentaire !  

 

 

Laurent Breillat
J'ai créé Apprendre.Photo en 2010 pour aider les débutants en photo, en créant ce que je n'avais pas trouvé : des articles, vidéos et formations pédagogiques, qui se concentrent sur l'essentiel, battent en brêche les idées reçues, tout ça avec humour et personnalité. Depuis, j'ai formé plus de 14 000 photographes avec mes formations disponibles sur Formations.Photo, sorti deux livres aux éditions Eyrolles, et édité en français des masterclass avec les plus grands photographes du monde comme Steve McCurry.
Télécharger l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (16 notes, moyenne : 4,88 sur 5)
Loading...