La composition et la règle des tiers

Nous avions déjà parlé de l’exposition et de son importance dans une photo réussie, et nous avions développé ses trois composantes que sont l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO. Mais l’exposition n’est pas le seul aspect technique qui influence le rendu final d’une photo : la composition est tout aussi importante ! Mais qu’est-ce que la composition ?

La composition, définition(s)

La composition, c’est en fait la façon dont vous allez arranger les différents éléments de la scène que vous photographiez. Notamment en bougeant vous-même, voire en déplaçant des objets. Elle est donc forcément dépendante du format du cadre, c’est-à-dire de la forme du rectangle que vous voyez dans le viseur.

Parenthèse sur le format :
Avec un reflex, vos photos seront dans le format traditionnel : 3/2. Avec les compacts numériques, le format est 4/3. Nous verrons dans d’autres articles que l’utilisation de logiciels permet aussi de produire d’autres formats de photo, comme le format carré par exemple.

La composition, c’est donc la façon dont vous allez cadrer, mais pas seulement. Elle joue avec :

  • la présence ou l’absence dans le cadre de certains éléments
  • la place donnée à chaque élément (est-il petit ou grand sur le cliché ?)
  • la netteté de tout ou partie de l’image (et donc la profondeur de champ)
  • les perspectives
  • les lignes de force de l’image qui vont guider l’œil
  • les couleurs, ou les contrastes entre les couleurs, ou entre les zones sombres et claires (et donc sur l’exposition)

Comme vous le voyez, composer une photo implique de travailler sur de nombreux facteurs, dont certains ont un lien avec l’exposition du cliché. Il serait trop lourd d’aborder tous ces points en un seul article, et nous les aborderons donc ensemble dans les prochains articles 😉

La composition est soumise à certaines règles intemporelles qui avaient déjà cours avant l’existence même du plus primitif des appareils photo. En effet, la plupart des règles classiques de la composition sont directement issues de la peinture ! Elles sont issues de notre culture, et nous permettent de mieux comprendre les photos, puisque nous ne sommes pas neutres face à une image : nous avons été influencés par tout ce que nous avons regardé avant. Ainsi, nous lisons les images comme nous lisons un texte, c’est-à-dire de gauche à droite et de haut en bas. Les gens dont la langue maternelle se lit dans d’autres sens auront tendance à lire les images différemment.

J’insiste cependant sur deux points :

  • Les règles sont faîtes pour être transgressées. De nombreuses excellentes photographies transgressent franchement certaines des règles que nous allons aborder ensemble.
  • Avant de transgresser les règles, il faut les maîtriser. En effet, ces excellentes photographies les transgressent volontairement et dans un but précis. Si vous débutez, il vaut mieux apprendre à les respecter, avant d’apprendre les situations dans lesquelles vous pouvez vous en passer.

Il existe en fait deux façons de prendre ces règles : les respecter, ou les prendre franchement à contre-pied.

La règle des tiers

Nous commencerons donc aujourd’hui par une règle de composition extrêmement simple et extrêmement connue, la règle des tiers.

Elle est très simple : elle consiste à placer les éléments importants de l’image sur les lignes verticales et/ou horizontales qui coupent l’image aux tiers, voire à leurs intersections (les points forts de l’image). Ça paraît compliqué comme ça, mais en fait il suffit de couper l’image en 9 comme ça :

Grille composition règle des tiers

Grille qui divise l’image en 3 parties égales verticalement, et 3 autres horizontalement, soit 9 parts du gâteau 😉

Cette loi a plusieurs conséquences :

  • Il faut placer les lignes horizontales majeures le long d’un des deux axes horizontaux. Comme l’horizon par exemple 😉
    Photo Bassin d'Arcachon depuis la Dune du Pyla composition règle des tiers

    Sur cette vue du magnifique bassin d’Arcachon que j’ai honteusement gâchée avec des grosses lignes, on voit bien que l’horizon est aligné avec une des deux lignes horizontales.

    Je parlais plus haut de respecter les règles ou de les prendre franchement à contre-pied. Appliqué à ce cas, cela veut dire que vous devez soit avoir un horizon complètement horizontal (respect de la règle), soit le pencher franchement, à 45 degrés par exemple (contre-pied).

  • Il faut placer les lignes verticales majeures le long d’un des deux axes verticaux.
    Cloître photo exemple Grille composition règle des tiers

    Ici, j’ai aligné la fin des colonnes avec la deuxième ligne verticale. (Notez l’usage de la perspective, on en reparlera 😉 )

  • Il faut placer votre sujet sur une de ces lignes, ou à une de leurs intersections (points forts).
    Ghinzu photo de concert chanteur Grille composition règle des tiers

    Notez comme le visage du chanteur de Ghinzu est aligné avec la ligne verticale.

  • Il faut donc ne surtout pas centrer votre sujet ni même les éléments qui l’entourent !

Cette règle est particulièrement parlante en photo de paysage, voire en portrait, mais elle utile dans toute photographie !

Anémone pulsatille photo exemple Grille composition règle des tiers

Sur cette photo d’anémone, la tige n’est pas tout à fait alignée avec la ligne verticale, mais la fleur (en tout cas la partie sombre) est presque entièrement incluse dans le rectangle. Un bon exemple pour une photo différente de paysage ou de portrait, mais aussi qui prend un tout petit peu de liberté par rapport à la règle.

Quand briser la règle des tiers ?

Cette règle est conçue pour éviter de couper l’image en deux. Quand vous la brisez, c’est donc dans le but précis de la couper en deux, ce que vous pouvez être amenés à faire pour deux raisons principales :

  1. Souligner une symétrie, comme par exemple si vous avez deux arbres qui se penchent au-dessus d’une rivière relativement rectiligne, ou deux personnes de profil qui se regardent.
  2. Souligner la différence entre deux ambiances : j’ai en tête un cliché de Willy Ronis (« Petit café à Venise« ), parfaitement divisé en deux avec à droite un café et à gauche la rue.

Voilà, nous continuerons régulièrement à aborder d’autres règles et principes de la composition en photographie. Si vous souhaitez aller un peu plus loin, je vous conseille notamment de lire l’article sur le nombre d’or en photographie 😉 En attendant, je vous conseille d’appliquer cette règle dès maintenant, car elle améliorera grandement vos photographies ! Laissez un commentaire si vous avez quelque chose à partager sur la composition, ou si vous avez des questions !

 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Cet article vous a plu ?

Ça tombe bien, j’ai créé un format PDF de l’article que vous pouvez télécharger :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (41 votes, moyenne : 4,63/5)

Loading...

Recherches utilisées :

regle des tiers, règle des tiers photo, photo regle des tiers, la règle des tiers, règle des tiers en photo, photographie règle des tiers, regle de la photographie, règle des tiers en photographie

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

122 commentaires

  • C’est cette petite règle toute simple qui m’a été dite par une amie qui m’a appris la composition en photographie.

    J’ai par la suite pris goût à faire des photos et prenant soin à la composition. Le résultat est étonnant !

    20 août 2010
    • C’est vrai que c’est assez étonnant à quel point une règle aussi simple peut totalement changer l’impact de ses photos !

      Et il y en a quelques autres aussi, mais je réserve ça pour de prochains articles 😉

      20 août 2010
  • Concernant le chanteur, il y a trop de vide en haut. Règle des tiers oui, mais la tête aurait du se trouver sur le tiers haut gauche !

    8 octobre 2010
    • Effectivement, la photo aurait sans doute été meilleure avec son visage à cette position. Dans des conditions idéales.
      Cette image était en fait la seule de la série où il y avait cette lueur bleue que j’ai trouvée sublime derrière. Le cadrage me gêne un peu, et j’ai essayé de nombreuses solutions : crop, format carré… en revenant toujours au cadrage d’origine finalement.
      Les règles sont utiles, mais les conditions de prises de vue ne sont pas toujours idéales, en particulier en concert, avec un matériel pas forcément optimal et en étant dans la foule (avec l’éloignement, les bousculades et la difficulté à se déplacer que ça implique).
      Si j’aime beaucoup cette photo, c’est parce que malgré ses imperfections techniques, elle retranscrit l’ambiance à ce moment-là du concert 🙂

      9 octobre 2010
    • Hop, je me baladais dans les « vieux » articles.
      Je ne suis pas d’accord avec toi Ubu, cette image est bien cadrée : le regard du chanteur se dirige vers le centre et c’est lui qui équilibre le tout.
      Si la tête avait été plus haut, on aurait eu une sensation d’écrasement par le plafond.
      Cet espace donne l’illusion que le chanteur visualise l’histoire qu’il chante et du coup cela donne une vie narrative à la photo.
      C’est sans doute pour cela que Laurent a conservé ce cadrage après plusieurs essais.

      10 juillet 2011
    • Je ne suis pas d’accord. De part la position des yeux du chanteur le monter trop haut ou le déporter trop à droite aurait bloqué son regard sur le bord de la photo. Là cela laisse de l’espace au regard du chanteur. Par contre, il aurait été intéressant de faire une contre plongée par exemple ou de tourner un peu autour du chanteur pour essayer de chopper dans ce coin haut à droite, un projecteur par exemple. Pour moi ce n’est pas tant la position du chanteur qui est gênante que l’absence d’un objet supplémentaire dans la composition. Reste à savoir, s’il était possible d’attraper un autre objet avec un autre angle.

      6 juillet 2014
    • exact !
      la photo est très propre coté ambiance. Selon moi, on ne cadre quasi jamais avec tant de vide en haut surtout sur du portrait.
      là, l’image garde quand même toute son ambiance. donc le choix entre cadrage et ambiance laisse une marge acceptable en passant de l’un a l’autre sans trop déranger l’œil. cette photo est nette, propre et véhicule parfaitement ce qu’elle est sensé représenté.

      en règle générale, il y’a toujours a « redire » concernant les goûts « artistiques » car nous n’avons pas tous les mêmes goûts, les mêmes logiques.
      je pense qu’une bonne photographie est avant tout une photo ou l’expression du sujet, le cadrage et la pose du sujet fusionnent ! la règle des tiers se formera d’elle-même,
      et l’œil ne trouvera aucun obstacles entre ces trois éléments clef.

      15 février 2016
  • Tu as essayé une mise en scène cinéma en 16/9ème, voire avec les deux bandes noires ?

    Tu parlais justement de cinéma dans un autre article, et celle-ci me semble adaptée au test. En découpant beaucoup le haut et un peu le bas.

    5 novembre 2010
    • Pas bête, je ne pense pas avoir essayé cette option (mais la photo date déjà !).
      En général je ne sors pas du format 3/2 voire carré, question de goût, bien que ce soit sans doute à tort !

      5 novembre 2010
      • Il faut dire que le format 16/9 ème n’est pas très conventionnel ! Peut-être dans le milieu du fond d’écran, mais ce n’est pas « top prestige » !

        Cela étant dit, l’air de rien ça fait plaisir quand quelqu’un prend une de nos photos pour en faire un fond d’écran.

        5 novembre 2010
  • Ca me fait penser, il existe un excellent ouvrage sur la composition.

    Intitulé « L’œil du photographe et l’art de la composition » de Michael FREEMAN, il explique tout au long de ses 192 pages les différentes techniques de composition, comment les appliquer en fonction de la situation. Le tout bien évidemment commenté en images et pour moins de 20€ dans toutes les bonnes crèmeries…

    15 décembre 2010
  • Laurent, une petite question piège ^^
    J’applique la règle des tiers depuis que je la connais !
    J’ai donc repéré comment placer mon sujet dans mon appareil et du coup c’est devenu un automatisme.
    Seulement voilà, je viens d’acquérir un superbe joujou : le Nikon D7000
    Et dessus, j’ai une option pour faire apparaître une grille dans le viseur ! Cool me diras-tu, comme ça, plus d’approximation approximatif !!!
    Sauf que… à moins que je ne sois devenu nul en math, mais la grille que môssieur Nikon me propose n’a rien du tiers 🙁
    voir la grille ici : http://www.macandphoto.com/images/2007/05/06/p1c8_fuji_03_2.jpg
    J’ai beau chercher sur le net, je ne vois pas à quoi correspond cette fichue grille, et comment placer mon sujet dessus.
    Bref, du coup… je suis retourné à l’à peu près du presque ça ^^

    T’as une idée d’où je peux trouver l’info, stp ?

    1 février 2011
    • A mon avis elle ne correspond à rien d’utile pour la composition. Ça me paraît étrange de placer une grille comme celle-ci, ça me semble assez inutile. Cela dit, tu peux utiliser un rectangle imaginaire formé par les collimateurs pour te faire une idée du cadre de la règle des tiers (exemple dans cette image) : il te suffit de prolonger les lignes pour avoir la grille complète 😉
      Cela dit, l’approximation n’a rien de mal. Très franchement, placer son point focal exactement sur une intersection des tiers, ça fait presque too much dans le respect de la règle. Je préfère de loin le nombre d’or, plus harmonieux : il est plus difficile de savoir exactement où se placent les intersections de la grille du nombre d’or, mais ça a justement l’avantage de laisser la place à l’instinct et à ton œil 😉 (fais-lui confiance, il voit des images basées sur le nombre d’or depuis ta plus tendre enfance !)

      1 février 2011
      • Hé hé… inutile, ça m’étonnerait, vu que cette grille apparaît sur d’autres appareils.
        Je vais continuer à chercher, surtout que dans le manuel c’est bien spécifié que c’est pour faciliter le cadrage.
        Je t’avais dit que c’était une question piège !!

        1 février 2011
      • C’est effectivement regrettable pour un apn qui est d’ailleurs de très bonne qualité. Après quelques photos, on arrive à trouver facilement le bon emplacement du sujet dans la cadre. Je recommande la lecture de l’excellent ouvrage de Mickael Freeman « l’oeil du photographe »en vente sur Apple store.

        2 février 2013
  • Ton blog est vraiment instructif et en plus les articles sont clairs et faciles à lire, alors merci encore pour le partage, et est-ce cette photo de Ronis Willy dont tu parles dans cet article ? voici le lien http://www.artvalue.com/auctionresult–ronis-willy-1910-2009-france-petit-cafe-a-venise-2741358.htm

    25 février 2011
    • Oui, c’est ce cliché, merci ! Du coup, je vais mettre le lien dans le billet 😉

      25 février 2011
  • Bonjour,

    Voici le lien d’un petit jeu gratuit en ligne sympa pour apprendre à cadrer tout en ayant des explications sur les règles d’estétiques de la photo. Juste pour l’esprit de competition,, mon score est de 87 🙂

    http://www.utc.fr/rendezvouscreation/francais/connaissances/outilspedagogiques/cadrezmoi/files/index.html

    29 avril 2011
  • C’est fou, j’ai instinctivement toujours agis avec cette règle sans savoir qu’elle en était une, avant de prendre une photo !

    5 juillet 2011
  • Je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette règle des 1/3. Parce que si tout le monde l’utilise, les photos seront formatées sur la même base, ce qui conduira à une uniformité certaine. Je suis un mauvais photographe qui essaye de faire de temps à autre une bonne photo, et j’y arrive rarement. Pour y arriver, il faut en prendre énormément et en jeter la majorité. Et puis, bien sûr, il faut du talent. Il y a un photographe qui m’a fortement impressionné à cet égard, au point d’avoir regardé ou lu tout ce qu’il a commis dans le domaine du voyage, du photo-reportage, et de la vidéo. Ce photographe s’appelle Raymond Depardon. Il part, me semble-t-il, de principes simples et évidents qui sont les suivants : le regard humain se trouve à peu près à 1,50/1,60 m du sol. Donc une photo doit être prise avec l’oeil (à la hauteur de l’oeil) et non pas en regardant l’écran d’un appareil numérique qui la plupart du temps se trouve sous la ligne du regard. Ensuite notre regard définit naturellement des champs de symétrie qui s’appuient généralement sur les verticales et sur la ligne horizontale de… l’horizon. Il n’y a aucun regard humain qui « voit » avec la règle des 1/3, seuls comptent les lignes horizontales et verticales, avec en plus les lignes de fuite transversales qui donnent la perspective et le dynamisme. La force d’une l’image ce n’est pas la règle des 1/3 mais son sujet et aussi les réglages simples qu’autorise un appareil photo, comme la profondeur de champ, la prise en compte de la lumière, et le contraste (l’amplitude) qui module les formes par le jeu des ombres et des lumières. Il se trouve que parfois il y a d’excellentes images avec la règle des 1/3, mais ce n’est pas à cause de la règle mais du sujet, et du réglage de l’ouverture et de la vitesse. Pour étayer mon propos, voici 2 images de Depardon où la force et la nature des photos résident davantage dans le sujet et ce qu’il porte que dans une quelconque règle de partage de l’espace.
    http://www.exporevue.com/magazine/fr/depardon_anti_salgado.html
    Enfin je voudrais ajouter que je peins (j’essaye) et que de ce fait je vais souvent au Louvre (une fois par semaine pour faire de la copie) : ça ferait bien rire les peintres talentueux qui nous ont laissé tant de chefs-d’oeuvre si on pouvait leur raconter qu’il n’y a de bonnes compositions qu’avec la règle de 1/3.
    http://www.amis-arts.com/peintre/peintres_2/veronese/galerie10bis/2_galerie10.htm
    C’est un point de vue un peu trop abrupt… Excusez-moi d’avoir manqué sans doute de nuances !

    5 février 2012
  • Merci à toi Miki pour ton site 🙂 !

    6 mars 2012
  • Salut Laurent,

    Excellente approche et Toujours Très Intuitive la compréhension tes commentaires, MERCI .

    Il faut cependant ne pas toujours prendre à la lettre la Règle des tiers ou d’ Or inventées par les Grecques et utilisée par les Artiste Peintres .

    Effectivement comme tu l’ indique dans ta présentation, il existe des exceptions ou une composition en dehors de la règle d’ Or peut être Très Originale !

    Ceci peut être adapté pour environ 2 à 5% des compositions ou cadrages d’ images suivant les sujets à Photographier ???

    Vidéo sur l’ Histoire du nombre d’ Or : http://www.dailymotion.com/video/x5uzbz_video-le-nombre-d-or-tpe-marc_creation

    A+ Yann

    26 mars 2012
  • Salut Laurent et merci pour ta newsletter qui m’a permis d’avoir accès à cet ancien post très intéressant et bien illustré.
    Ma compagne m’avait déjà fait cette remarque concernant mes photos d’essayer de mettre mon sujet dans l’un des 4 points forts : elle n’appréciait pas que je la photographie en mettant son visage en plein milieu de la photo…
    Depuis, j’essaie de décentrer mon sujet et de donner de la profondeur à mes photos. Je photographie aussi des plantes et j’aime beaucoup ta photo d’anémone. Je vais essayer de m’en inspirer pour faire de meilleures photos.
    Jérémie
    Dernier article de Jérémie : Muguet : carte d’identité d’une belle toxique

    20 mai 2012
  • Salut à tous,

    J’ai reçu mon premier reflex il y a quelques semaines, et j’ai dévoré un grand nombre d’articles de ce site (merci Laurent !) pour essayer de maîtriser techniquement mon appareil. Je me suis ensuite pris au jeu de la photo plus générale (à la base je ne voulais faire que de la macro en aquariophilie, raison initiale de mon achat), et j’ai consulté (entre autres) les différents articles de ce site sur la composition.

    Et depuis mon regard a bien changé, sur les photos mais également sur les films. J’ai revu en particulier le film Drive (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=135082.html) et la règle des tiers, du nombre d’or et du décentrage des sujets m’ont littéralement sauté aux yeux tout le long de ce film. Je vous invite donc à voir ou revoir ce film pour cette partie technique de composition des images, c’est très instructif (on peut aussi voir dans ce film les effets de lumières (position par rapport au sujet filmé, puissance, etc …).

    Jérôme

    15 juin 2012
  • Maintenant je sais à quoi sert une grille ^^ Avant je trouvais ça vraiment inutile, en fait c’est trop top pour cadrer une photo ! Merci

    28 juin 2012
  • Bonjour, Je m’appelle Eliott j’ai 13ans et je rêve de devenir un photographe (et oui il faut bien avoir des rêves dans la vie).
    Je viens de crée mon blog :

    http://eliott-carrias.tumblr.com

    Je me demande si j’ai respecter cette regle ou pas, donc j’aimerais des avis. Merci d’avance Eliott

    23 septembre 2012
  • A Jérôme:

    Une fois la règle des Tiers intégrée, je suis d’accord tu fais plus attention à chaque film ou concert que tu regarde à la télé!!!
    Pour ma part ça en devient instinctif!!!! Et j’ai même remarqué que Laurent respectait cette règle assis sur son canapé sur les vidéos notamment de la formation XD (pur hasard??? 🙂 )

    A Pierre M.

    Ton avis est très intéressant et je le partage entièrement, cela dit, il me paraît essentiel avant de pouvoir laisser libre cours à son imagination, de se fixer des limites et d’instaurer des codes afin d’apprendre à « structurer » son image. Ce n’est qu’une fois les bases maîtrisées, qu’on peut laisser libre cours à son imagination.
    Bien sûr la photo reste un art et une manière d’immortaliser et de retransmettre une émotion,et cela serait dommage de se fixer des limites , mais avant de pouvoir s’exprimer en toute liberté, il faut en maîtriser tous les « codes », pour que nos images aient un sens.

    C’est comme la musique: au conservatoire on apprend le solfège, les gammes, on reprend des « classiques »; et ce n’est qu’une fois les bases acquises que l’on peut passer à l’improvisation. Il me semble que c’est valable pour tout apprentissage.

    Alors pour résumé: OUI à l’impro et à un petit grain de folie, mais seulement après avoir réussi à maîtriser les bases 😉

    3 janvier 2013
  • Bonsoir, j’ai découvert ton site tout à l’heure et je te remercie sincèrement. Grâce à tes explications notamment sur l’exposition j’ai ENFIN pu m’aventurer dans les modes créatifs sans que le rendu ne soit nul.
    Cependant, tu dis « Il faut donc ne surtout pas centrer votre sujet ni même les éléments qui l’entourent ! » donc ça veut dire que si j’effectue un portrait, la tête de mon modèle ne devra jamais se retrouver dans le rectangle du milieu ???

    Merci !

    14 mars 2013
    • Bonjour Julia,
      Pour un portrait serré, on place en général un oeil (le plus proche) sur une intersection des tiers, ce qui fait que le visage est globalement un peu centré quand même. Pour un portrait plus large (buste), on place effectivement le visage sur une intersection des tiers.

      Cela dit, garde en tête qu’on peut aussi prendre la règle totalement à contrepied et centrer le sujet, tout en ayant une photo intéressante quand même. Simplement, je te conseille de d’abord essayer de respecter cette règle 😉

  • Merci bcp pour le conseil sur la règle des tiers. Faut-il que la caméra soit posée sur le trépied pour bien appliquer cette règle ou avec la camera en main sans trépied?

    20 mars 2013
    • Bonjour,
      Avec ou sans trépied, il n’y a pas de souci pour appliquer la règle 😉

  • La règle des tiers est une expression « géométrisée » d’une chose en fait infiniment simple: l’esprit humain a horreur de la symétrie.
    Un exemple connu et parlant: prenez un visage, scindez le en deux et recomposez le visage avec deux moitiés identiques; vous ne reconnaitrez plus la personne, qui sera de surcroît peu à son avantage.
    Pour ma part, je préfère prôner la recherche de la dissymétrie (ou plutôt l’absence de symétrie), le graticule du viseur servant plutôt au respects de perspective et horizon et moins comme des lignes de forçage de la composition.

    11 avril 2013
  • Bonjour,

    Je me posais une question, avec la règle des tiers (que j’essaye d’appliquer le plus souvent possible)…
    Pour l’instant, je ne joue pas trop avec les collimateurs … J’essaye de maitriser le reste de mon nouveau réflex (Canon EOS 650d) avant de m’aventurer dans le choix du collimateur. Donc, je reste (quasi toujours) sur le collimateur central « ouvert ». Je mets donc un oeil de mon sujet dans le collimateur central … Mais alors on n’est pas du tout dans les lignes de force … J’ai déjà tenté de faire la mise au point puis bouger un peu, mais … sans certitude que c’est la bonne technique…

    Donc voilà ma question : avec une mise au point au collimateur central, comment fait-on pour appliquer la règle des tiers ? (ou alors, dois-je vraiment changer de collimateur ?)

    Tiens … Une autre question, tant que j’y suis … Je n’ai pas trouvé comment faire apparaitre les lignes de forces dans le viseur, je pense qu’il n’y a pas moyen … Ya une raison à ça ? C’est dommage, je trouve … Pendant que j’y pense … Peut-être que certains des collimateur se situent justement aux intersections des lignes de force ? ? ?

    Merci !,

    Jo

    12 avril 2013
    • Bonjour Jo,

      Les lignes de force peuvent apparaître dans le viseur de certains appareils (en général haut de gamme), mais il vaut mieux réussir à les avoir en tête. C’est assez intuitif, pas besoin que ce soit au millimètre.

      Tu peux utiliser la technique de mise au point / recadrage : tu fais la mise au point sur l’oeil avec le collimateur central, tu gardes le doigt appuyé à mi-course sur le déclencheur (ça verrouille la mise au point). Ensuite tu recadres comme tu veux, et tu déclenches en appuyant à fond 😉

      12 avril 2013
    • Pour pouvoir faire la mise au point avec le collimateur central (ou un autre!) puis recadrer, il faut être en One Shot, et pas en autre mode d’autofocus dit « intelligent » sinon la mise au point n’est pas conservée même après avoir actionné le déclencheur à mi-course, me semble-t-il.
      Si j’ai bien tout compris la vidéo 3 de la formation (merci Laurent!)

      Juju

      2 juillet 2013
  • Ok ! Donc, ce que je fais est correct … Merci d’une réponse si rapide et si claire !

    Au passage : excellent site, bravo pour tous les articles ! Merci !

    12 avril 2013
  • Bonjour Laurent,

    J’ai découvert ton site il y a peu et je te félicite pour ton travail formidable et pour tes précieux conseils !

    En revanche j’ai du mal à intégrer la règle des tiers, faut-il calculer les tiers pour chaque cliché ?

    Si oui aurais-tu une autre astuce ou moyen mnémotechnique pour réussir à cadrer les sujets et les éléments qui l’entourent de façon à respecter la règle des tiers ?

    Merci d’avance pour ta réponse !

    Cordialement.

    29 mai 2013
  • Merci pour tous ces precieux conseils…

    15 juin 2013
  • Bonjour Laurent, cela fait peu de temps que j’apprends à me servir des modes priorité ouverture et vitesse d’obturation, et grâce à toi c’est beaucoup plus facile, j’aime beaucoup ton site et ça m’a redonné le goût pour faire de belles photos.
    Je voulais te poser une question à propos des formats que tu évoques brièvement (désolée si le sujet a déjà été évoqué, je ne l’ai pas vu :/).
    J’ai un bridge Fujifilm finepix S, et lorsque je l’ai eu on l’a mis en 16:9 S sans savoir vraiment à quoi ça correspond. En fouillant dans mes options j’ai remarqué que j’avais plein de formats différents : 4:3 puis 3:2 et 16:9 et à chaque fois ils se déclinent en M, L et S pour chacun.
    Pourrais tu m’expliquer à quoi cela correspond et si possible en quoi pourrais-je régler mon format ?
    Merci !

    3 août 2013
  • Avec mon Nikon P510 je n’arrive pas à afficher ces carreaux pour appliquer la règle des tiers. Comment faire?

    5 août 2013
  • Bravo pour vos conseils très utiles !
    Dernier article de RG Photo : Parc animalier de Sainte Croix près de rhodes

    24 novembre 2013
  • Il y avait des choses que je faisais intuitivement mais sans utiliser la grille. Maintenant je vais essayer de me servir de ces conseils pour ne plus laisser le hasard décider… 🙂
    Très intéressant, merci à toi!!

    5 janvier 2014
  • Je viens de réaliser en effet, qu’avant de lire ton blog, et avec mon ancien numérique compact, je faisais des photos un peu, voire beaucoup, ou tout le temps ;), n’importe comment!

    Maintenant que je dévore ton blog, que je prends des notes, et surtout que je m’entraîne, je vois déjà des différences.

    Merci à toi 😉

    14 janvier 2014
  • Bonjour. Je dois faire des photos de meubles cuisines. Peux tu me dire ou trouver des informations sur les éclairages artificiels à utiliser? J’ai pris quelques photos, elles d’une platitude!!!!…. Triste. Comment réveiller ça?

    9 mars 2014
  • Excellentissime de simplicité …! Merci
    de ces excellents conseils, je progresse de jour en jour ! Merci encore !

    29 juin 2014
  • J’applique le plus souvent cette règle car je fais de la peinture mais j’aimerais savoir les explications pour que mes sujets ne sortent pas de l’image?

    6 juillet 2014
  • Bonjour Laurent

    Je suis tes conseils avec beaucoup d’attention, moi qui suis débutant en la matière, ma question est la suivante!!

    quand on regarde la photo du chanteur GHINZU il est vrais que la perspective est bonne, mais dans une photo comme cella ou se situe le point (AF), étant un peut naïf dans se domaine de la photographie, et lisent beaucoup de magazines (photo digital, réponse photos, chasseur d’image) qui Mons aidé a persévéré dans ce domaine, j’ai toujours lu, et entendue dire qu’il fallait porter le point AF sur l’œil le plus proche de l’objectif, se qui me semble difficile pour obtenir un trois tiers comme celui du chanteur. est-ce possible!

    13 juillet 2014
  • Bonjour Laurent,
    Tu nous dis de régler la balance des blancs, la vitesse d obturation etc etc, mais comment fait on quand on photographie un enfant ? Moi avec mes petites filles bien souvent je n ai pas le temps d appuyer sur le déclencheur, qu elles sont déjà parties !!!!! Grrrrr !!!!!
    J ai un Fugifilm Finepix SL 260 et j avoue que j imagine du mal à faire les différents réglages.
    J essaie de suivre tes supers conseils, je les lis avec mon appareil avec moi pour faire au fur et à mesure ce que tu conseilles, et je découvre plein de choses géniales, mais quand je me retrouve en situation réelle je ne sais plus comment faire mes réglages.
    bon dimanche, et encore merci pour tout ce que tu fais

    10 août 2014
  • Belle explication! Sur les appareils existe une fonction qui quadrille la prise de vue de l’ecran LCD.

    21 septembre 2014
  • très didactique.

    26 octobre 2014
  • Je trouve vos articles clairs, précis et simples de compréhension.
    Je suis très heureuse d’en prendre connaissance.

    27 octobre 2014
  • merci, je sens que je vais prendre goût à la photographie, mais c’est dur dur.

    2 novembre 2014
  • Merci Laurent,

    cette rubrique est celle dont j’avais besoin avant de faire des photographie de qualité, j’avoue que j’ai commencer a bien flouté mes tof mes saurais été mieux avec ces règles là !

    Amicalement,

    Claude

    22 décembre 2014
  • Bonjour !

    Comment se positionne-t-on lorsque l’on souhaite prendre 2 enfants qui ne font pas la même taille ?
    Déjà ils sont 2 (ce n’est pas impairs…) et en plus, je prends lequel pour le positionner sur les lignes des tiers ??!! Ça peut paraître bête, mais je ne sais pas trop comment faire, du coup… Car bien sûr, ils n’ont pas le même âge, et donc pas la même taille 😉

    10 janvier 2015
    • Bonjour,
      Pour des portraits, notamment de face, je pense que la règle des tiers est un peu moins importante, l’important selon moi étant de remplir le cadre suffisamment pour que l’oeil n’ait pas d’autre sujet pour le perturber, tant pis si ce n’est pas impair lol (on peut toujours ajouter un jouet ou une connerie comme ça dans la composition si on tient à avoir 3 sujets). Néanmoins, on peut toujours suivre la règle des tiers en plaçant par exemple le visage du plus petit sur le point de force en bas à droite ou à gauche et celui du plus grand sur ceux d’en haut, ou si ils sont l’un derrière l’autre en train de regarder dans une même direction (dans le canapé devant la tv, situation classique 😉 ) on peut mettre le plus proche sur une des lignes verticales en laissant de la place devant le regard (dans l’idéal le plus petit), l’oeil devrait se diriger automatiquement vers lui puis celui derrière. Dans d’autres situations comme un cadrage où on veut les montrer dans leur contexte, personnellement j’en mettrais un sur une ligne tiers en cadrant pour que le deuxième soit entre le 1er enfant et la deuxième ligne de tiers, en tout cas éviter qu’il se retrouve entre une ligne tiers et le bord droit ou gauche de la photo pour qu’il n’ait pas l’air d’être exclu de la scène. Après ce sont mes préférences, mais si ça peut te donner des idées 🙂 .

      9 mars 2015
  • J’ai une autre question !
    Je fais tous les ans des albums photos via un site pour immortaliser les bons moments.
    Utilise-t-on aussi la règle des tiers lorsque la photo est en format carré ?
    Merci ! 🙂

    10 janvier 2015
    • Rebonjour lol (je n’avais pas vu que c’était la même personne),

      Le format carré se prête plutôt aux sujets centrés.

      9 mars 2015
  • Bonjour, c’esr assez instructif néanmoins des exemples variés seront certainement plus péddagogiques. Merci

    25 février 2015
  • Bonjour,
    j’aurais besoin d’infos pour mon nikon D5300, spécialement par rapport aux réglages d’ouverture et iso… Vous avez une adresses ou des conseils ? le guide du d5300 qui devait sortir ne sortira malheureusement jamais selon leur maison d’édition… Merci d’avance !Salutations.

    28 août 2015
  • Intéressant de trouver des ressources pour débuter en photo même si je n’en suis pas le destinataire final. J’y trouverai bien quelques astuces.

    La règle des tiers est une des 1ères choses que je griffonne sur un bloc notes quand je donne bénévolement des cours thématiques. Elle se retrouve même en macro.

    C’est le dessin et la peinture qui me l’ont apprise avant la photo quand j’étais jeune ado. Je gravais mes verres de visée moi-même pour mieux la retrouver 😉

    Merci et bonnes continuations,

    Fab

    17 novembre 2015
  • Bonjour,
    Je trouve votre article intéressant, une remarque cependant : la règle des 1/3 peut aussi être respectée en utilisant le format de prise de vues en 16/9 lequel permet une visualisation plus esthétique en projection de diaporamas sur un écran de même format (16/9) respectant tous les pixels et les « noirs » tel un plasma en adoptant un affichage « point par point ».
    Cordialement, Thierry S

    2 décembre 2015
    • Bonjour (je me répond à moi-même)
      Le seul souci du 16/9 c’est le format « portrait » qui devient vraiment trop étroit en projection. Quand on choisit des photos destinées à être projetées il convient souvent abandonner les prises de vues en mode « portrait » (c’est dommage) au profit du mode « paysage », c’est déjà vrai en 3/2 mais l’affichage en projection devient rédhibitoire en « portrait » en 16/9.
      Thierry S

      2 décembre 2015
  • Bonsoir
    Merci pour vos articles très clairs et très précis
    Je vais faire en sorte de respecter vos conseils
    Bonne soirée
    Dernier article de claudine/canelle : Centre équestre de Kerguelen

    10 décembre 2015
  • Je me joins au concert de louanges pour louer la qualité des conseils, mais ma question concerne ce que tu appelles une anémone (qui n’en est pas je crois) et dont je cherche le nom depuis longtemps.Amateur merci.
    Concernant le chanteur, je le trouve bien en place avec le regard vers le point fort opposé.

    14 décembre 2015
    • Bonjour Alain,
      Si ce n’est pas une anémone, ça y ressemble drôlement!
      Elle est ici sous sa forme de fruits, et je ne saurais pas dire quelle espèce d’anémone c’est exactement, mais si tu n’en est pas convaincu regarde ici par exemple 🙂

  • Bon article, et très utile.

    31 décembre 2015
  • Merci pour cet article, j’aime les portraits d’inconnus et cette règle des deux tiers, sans la maîtriser, je l’utilise avec mon instinct. Le résultat est que je trouve mes photos plus vivantes.

    Cependant comment faire lorsque je prends les sujets très près de l’obectif pour respecter cette règle ?.

    2 février 2016
    • Bonjour!
      Dans l’exemple que donne Laurent sur la photo de Ghinzu, c’est la tête du chanteur qui est le sujet de la photo; mais si vous faites des portraits rapprochés où la tête prend tout le cadre ou presque, il va falloir réfléchir (ou pas si on suit son instinct 😉 ) à ce qu’on a envie de mettre en avant : un œil, une mèche de cheveu, une fossette… et c’est cet élément qui deviendra le sujet et « devra » se trouver sur les lignes ou à leur intersection. De même une limite (bord du visage, bord de vêtement etc.) pourra suivre une des lignes tiers par exemple. Tu peux même en voir un exemple dans la 3ème photo de l’article qui vient compléter celui-ci : le nombre d’or 🙂
      Attention, ce ne sont vraiment que des exemples, le meilleur conseil que je peux donner c’est d’essayer et de sentir l’équilibre ou la force de la photo 😉

  • Bonjour,
    J’ai bien lu l’article et cela m’interpelle car justement hier j’ai fait une photo de ma fille, assise en tailleur dans sur la pelouse. elle a pris la position d’un « boudha ».
    je l’ai centrée.
    Je ne vois pas comment faire autrement. Ses bras sont ouverts, elle est « symétrique ».
    si je mets sont visage sur une intersection, je ne l’aurai pas en entire, il manquera un bout de son bras.
    comment faire dans ces conditions?
    merci.
    ça fait du bien d’en apprendre un peu plus chaque jour! j’ai mon reflex depuis 1 semaine…. pas toujours evident!

    11 avril 2016
    • Salut klos,

      tu peux mettre ses yeux à hauteur de la ligne horizontal du haut ou placer les épaules, par exemple, sur les intersections si ça ne coupe pas la tête.

      11 avril 2016
    • Bonjour!
      Les règles sont également faites pour être prises à contre-pied, et centrer son sujet pour mettre en évidence une symétrie est aussi une possibilité de composition 😉

      • On prend même pas le contre-pied, en fait, on suit une autre règle ;). Un portrait de face de toute façon, s’il n’y a rien à mettre en évidence dans l’arrière-plan, c’est rarement la bonne idée de ne pas le centrer.

        11 avril 2016
  • Je possède un Nikon d7200 par contre dans mon pareil il n’y a pas la fonction règles des 9 , pourriez vous svp me dire si il aurais une autre solution. Pour le cadrage .

    8 juillet 2016