Faites tirer vos photos sur papier !

Vous faites de la photo numérique depuis quelque temps, mais avez-vous jamais vu une de vos images autre part que sur un écran ? Voyons ensemble pourquoi ça va radicalement changer votre vision de la photo.

Aujourd’hui, beaucoup de photographes en herbe ont commencé directement avec le numérique. Pour les plus jeunes, ils n’ont même connu que ça, et si vous essayez d’expliquer à un enfant de 10 ans qu’avant on mettait des rouleaux de pellicule dans des appareils photos et qu’on ne pouvait pas voir le résultat de suite, ils vont vous regarder avec des yeux ronds. Le numérique a l’avantage de permettre un apprentissage sans frais supplémentaires, mais un de ses gros inconvénients est de ne donner qu’un résultat sur écran. Mais rien ne remplace le contact du papier.

Pourquoi faire tirer ses images sur papier ?

En effet, vous n’aurez jamais le même rendu une fois vos photos imprimées que sur un écran. Même un bel écran ne rendra jamais vos photos aussi belles. Sur papier, c’est une tout autre dimension : vos images deviennent réelles, palpables, prennent la lumière différemment, et puis vous avez vraiment l’impression d’avoir créé quelque chose. C’est vraiment un sentiment d’accomplissement, et quand vous les voyez entre vos mains, vous comprenez pourquoi vous passez des heures à photographier 🙂 Juste pour ça, ça vaut la peine.

Je vous conseille donc de les faire imprimer en assez grand format. Le 10×15 c’est bien, mais franchement ça va bien 2 minutes : préférez un format au moins A4 (20×30 cm). A cette taille, vous allez commencer à vraiment apprécier. Et vous allez être surpris d’une chose : vos images paraissent de meilleure qualité, plus piquées, plus nettes. Pourquoi ? Parce que les regarder à zoom 100% dans un logiciel, c’est l’équivalent de coller son nez à un tirage de la taille de Buckingham Palace : ça n’arrive jamais. J’ai été étonné que des clichés de concert que je trouvais relativement bruités sur écran ne le soient quasiment plus sur papier.

Quelles solutions choisir ?

Vous allez me dire que c’est bien joli, mais que tout ça a un coût. D’accord, mais ce n’est pas excessif (nous verrons après comment faire des économies), et en plus se faire ce petit plaisir de temps en temps ne vous ruinera pas. En effet, je ne suis pas en train de vous dire d’imprimer toutes vos images. Sélectionnez celles que vous préférez : vos 20 ou 25 meilleures par exemple (si vous commencez depuis 2 semaines, attendez encore un peu 😉 ). Vous ne devriez pas avoir des centaines de photos excellentes tout le temps (ou alors vous êtes soit extrêmement doués, soit pas assez durs avec vous-même ^^). Bref, vous pouvez opter pour plusieurs solutions.

Imprimer vous-même

La plus simple et la plus évidente. Encore faut-il avoir une imprimante, qui soit de qualité, et gérer les problèmes de couleur qui peuvent survenir : ce n’est pas le sujet de l’article, mais sachez que la gestion des couleurs pour s’assurer qu’elles soient à peu près les mêmes sur votre écran et sur papier est complexe mais importante. J’en parlerai un jour 🙂

Cette solution n’est pas forcément la plus économique (au prix des cartouches d’encre !), mais si vous avez une imprimante, c’est sans doute la plus simple.

Les tirages papier classiques

Vos photos individuellement dans une pochette, comme au bon vieux temps quand on faisait développer les photos de vacances de son appareil jetable à France Loisirs (on a tous fait ça :P). C’est une assez bonne solution, en particulier si vous avez peu de clichés : vous pouvez commencer par 2 ou 3 A4 pour vous faire plaisir, c’est déjà pas mal. Il existe encore des endroits où faire ça dans les grandes villes (les franchises Phox notamment, quoique je n’aie pas eu une très bonne expérience avec l’une d’elles), ou mieux, sur internet. Mieux, parce que souvent moins cher. Si c’est pour 3 photos, allez en ville, ce sera moins cher (pas de frais de ports) et plus écologique (pas de transport en camion de vos 3 pauvres photos ^^). Mais en plus grand nombre, ça peut être intéressant, d’autant plus que de nombreux sites font des promotions incessantes (guettez-les sur des sites comme Groupon), tant ils se battent sur ce marché. Choisissez un site relativement connu, ça vous évitera les déconvenues. Mais bon, je n’ai jamais eu de problème.

Les livres photo

La grandes mode en ce moment, et la solution qui a ma préférence : pour un prix raisonnable (une vingtaine d’euros souvent), vous pouvez avoir un véritable petit livre bien présenté avec une vingtaine de vos images imprimées sur du beau papier, à un format assez grand (souvent un peu inférieur au A4, mais bon). Le gros avantage réside sur la présentation, qui est quand même très agréable à prendre en main et à montrer. J’aime bien faire des livres par thème plutôt que de mettre des photos en vrac : un livre avec des portraits, un livre avec des photos de concert, etc… C’est aussi un très bon moyen de montrer ce que vous faites si vous avez envie de photographier quelqu’un, ou d’essayer de décrocher une accréditation pour le petit festival local afin de vous dérouiller l’index droit et de vous faire plaisir 😉

Là encore, guettez les promos. Il y en a tellement que je peux vous dire n’avoir jamais payé un livre photo au prix normal ! 😛 Comme pour les tirages, restez dans le connu : j’ai personnellement été très satisfait de Photobox et des livres photo CEWE (distribués par plusieurs sites). Si vous cherchez à comparer, il existe un excellent site pour ça : Tous les Labos.

Les tirages d’art

Là on rentre déjà dans du plus haut de gamme (mais aussi plus de plaisir). Il n’est peut-être pas la peine de vous lancer là dedans si vous débutez encore et que vous n’avez pas de cliché qui vous semble vraiment le mériter, mais quand vous commencerez à faire des images que vous aimerez vraiment, ça vous titillera sûrement. Avoir une de ses images qui trône chez soi en grande taille, imprimée sur du papier de grande qualité, ça donne envie !

Il y a là aussi beaucoup de solutions, mais ces derniers temps j’ai entendu énormément de bien de Darqroom, par des photographes que je respecte énormément : je pense à Cédric Girard sur Aube Nature (si vous aimez la photo de nature, vous allez adorer), ou encore Hervé Le Gall sur Shots (à lire et à regarder si vous aimez la photo de concert, la Bretagne et le franc-parler 😉 ).

C’est une solution comme une autre que je n’ai pas encore testée moi-même, mais ça vaut le coup d’œil je pense.

Un problème possible : la calibration

J’ai évoqué la gestion de la couleur plus haut. Ce qui peut en effet vous arriver, c’est que les couleurs ne soient pas tout à fait les mêmes sur votre tirage papier que sur votre écran. Il y aura toujours de petites différences (un écran ne peut pas rendre les mêmes couleurs qu’une imprimante), mais l’idée est de les minimiser jusqu’à les rendre quasi invisibles. Je ferai un article (ou même plusieurs) sur ce problème le moment venu, mais j’ai tendance à penser que si vous avez un écran relativement récent et pas non plus trop bas de gamme, vous n’aurez pas de problème flagrant. (les puristes vont sans doute hurler, mais tant pis)

Personnellement, j’ai acheté un écran Samsung de 24 pouces à environ 150€. C’était le 2ème prix à la Fnac (le 1er n’arrivait clairement pas à rendre un vrai noir à l’affichage), et je n’ai pas vu de différence fondamentale de couleur avec l’impression sur mon 1er livre photo.

Si votre écran nécessite une calibration, cette sonde de calibration suffit amplement, surtout pour commencer. Mais très honnêtement, on en fait tout un plat, alors qu’il n’y aura bien souvent pas de drame en ne faisant rien de particulier dans ce domaine. C’est évidemment différent pour une utilisation plus professionnelle, mais vous n’en êtes sans doute pas encore là 😉

 

De plus, les problèmes rencontrés ne sont pas toujours dus à vous. En ce qui me concerne, j’avais eu une mauvaise expérience avec le tirage A4 d’un portrait dans un magasin : les couleurs étaient mal rendues (trop rouges) et la photo sous-exposée… Après l’avoir fait développer dans un livre photo sur internet, je me suis rendu compte que le problème ne venait pas de ma photo, qui passait très bien. Testez donc plusieurs prestataires 😉

 

Voilà, j’espère que ça vous aura incité à mettre un peu vos images sur le papier, vous verrez que ça a aussi l’effet de vous donner envie de ressortir immédiatement l’appareil pour préparer votre prochain livre photo 😉

Et vous, vous appréciez de voir vos photos sur papier ? Laissez un commentaire 😉
Et si ce n’est pas encore le cas, abonnez-vous à la newsletter pour recevoir mon guide gratuit 🙂

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,50 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

50 commentaires
  1. Merci Laurent pour cet article. Je prends toujours plaisir à lire tes articles et c’est avec toi que je progresse en photo depuis mes débuts. J’aime l’idée de posséder quelque part mes photos en format papier alors je me suis lancée dans le développement de mes photos préférées sur une boutique en ligne très connue et là… surprise, le résultat était très différent de ce que je pouvais voir à l’écran. Trop saturé, trop contrasté, trop sombre, une énorme déception. La différence était trop grande par rapport à l’original. Alors j’ai recommencé sur une autre web boutique… et même problème mais les impressions étaient cependant différentes entre les deux boutiques, et bien sure les deux n’avaient rien à voir avec ce que j’ai sur l’écran. Mon ordi portable est récent, un hp.j’ai visionné mes photos sur un autre ordi portable, rien de différent entre les deux écrans. Une amie a moi m’a imprimé une photo chez elle sur du joli papier photo et même problème. J’ai été tellement dégoûtée que ça m’a crée un blocage et je n’arrive plus à photographier, persuadée que de toutes manière les véritables photos seront laides contrairement à ce que je crois. J’ai pensé à une sonde mais après la lecture de ton article, je suis complètement pommée. Si jamais tu as une petite idée pour résoudre mon problème ou pour savoir quelle est l’image la plus juste, je suis preneuse. Merci d’avance.

  2. Bonjour,
    J’ai un nikon3000 et j’ai fait des photos en raw par erreur je suis une debutante.Je n’arrive pas à mettre mes photos sur papiers dans un supermarche ou je vais habituellement.
    Pouvez vous m’aider

  3. Près de 30 € un A3+ livré ! J’ai mal lu ou c’est bien ça ?

    En ce qui me concerne, j’ai toujours été déçu par les tirages réalisés par correspondance. Pour être sûr du résultat, c’est soit un tirage en labo pro de proximité, soit un tirage maison.

    C’est cette dernière solution que j’ai choisie, actuellement tirages A3+ sur Epson 1800, papier Hahnemühle FineArt Baryta et profil ICC spécifique

    Résultats impeccables pour ~12 €

  4. Merci de ta réponse Antoine !

    Je te rejoins dans ton argument, je vois beaucoup de gens qui sont déçus par les impressions qu’ils obtiennent mais ils ne choisissent que très rarement les services de vrai professionnels.

    Ces derniers ne font certes pas des prix discount tout le long de l’année mais proposent au client un service sur mesure pour arriver au résultat souhaité !

    Je ne peux qu’inviter les gens à essayer au moins une fois ce genre de service dont ils ne pourront surement plus se passer plus tard !

  5. Offres interessantes sur point101 vincent.
    Il vaut mieux passer par des professionnels pour imprimer ses photos sinon les résultats sont souvent très médiocres.
    Si vous voulez vraiment faire de la qualité, rien ne vaut un bon imprimeur qui aura les machines pour imprimer tout ca de façon propre.

  6. Bonjour,

    Très bon article !

    Je travaille actuellement pour une entreprise d’impression de photo d’art qui vient de Londres. Je ne vais pas me permettre de vanter leur travail puisque ce serait de la publicité mais je vous invite à jeter un coup d’oeil à leur site.

    Ils souhaitent travailler avec la France c’est pourquoi votre avis peut être très utile !

    http://www.point101.com

    En vous remerciant 🙂

    Cordialement.

  7. Pour compléter l’excellent article de Laurent, se trouve en vente actuellement le n° d’octobre « Le monde de la photo » avec un dossier : « Imprimer ses photos, 40 pages de conseils ».
    Je vous le recommande…

  8. Salut Laurent,

    Merci pour tous tes articles 🙂

    Pour le tirage sur papier, est-ce que tu pourrais … faire un nouvel article 🙂 pour expliquer :

    – quelle résolution (dpi) en fonction de la taille (10×15, 30×45… 3m x 4m
    -dans quel cas exporter le Raw en .tif plutôt qu’en jpg pour le développement
    -peut-être aussi quel format d’image demander (9×15, 10×15, 11×15) en fonction du format du capteur ?

    … et autres mystères que j’ai du mal à saisir !

    J’ai bien regardé sur le plan du site, et je n’ai rien trouvé qui ressemble à ça.

    Merci encore, pour tout !

    Armand

  9. Ca y est, j’ai enfin réussi à installer le programme.
    Donc, si je comprends bien, plus les DPI sont petits, plus ma photo peut être tirer en grand ?
    Pourtant, dans les labos, ils demandent du 300 DPI sous 40cm et du 305 au dessus… =S
    Si je prend l’une de mes photos en 300 dpi (2048×1536)
    LxH = 17.34 x 13.00 cm
    Je ne peux donc pas la faire tirer en plus grand que 17×13 si je ne veux pas en perdre la qualité ? (pour 300dpi)
    (dsl, j’abuse peut-être un peu de ta gentillesse mais, je suis encore très loin de tout maîtriser…)

    1. Tous les labos ne demandent pas 300 dpi
      J’ai fait tirer un album A3 chez Matisseo où il y avait des photos en 180 dpi et c’est nickel, mais il faut des photos très nettes d’origine.
      Je tire aussi en A3+ sur imprimante jet d’encre, des photos en 180 dpi sans problème de qualité.

  10. Ta photo n’a pas été redimensionnée par contre sa taille (L x H) a été obtenue en adaptant sa résolution. Ca ne change pas son affichage écran mais sa taille de tirage.
    Ex. :
    Pour un 4,7 Mpx (2640 x 1760 pixels)
    à 300 dpi, L x H : 224 x 149 mm
    à 240 dpi, L x H : 279 x 186 mm
    à 180 dpi, L x H : 373 x 248 mm

  11. Ca fait maintenant un petit moment que je suis ce blog et, tout d’abord, je tiens à te remercier pour tes conseils. J’apprends beaucoup grâce à ce site.
    Toutefois… je rencontre un petit problème…
    Lorsque je retouche mes photos, je les recadre régulièrement et parfois même directement via mon appareil.
    Maintenant, le problème qui m’est posé est pour les tirer… Je ne sais pas du tout jusqu’à quel format les tirer ni forcement en combien puisque je les ai recadrer =S…
    J’ai cru comprendre qu’il existait un calcul à faire avec les pixels et les DIP (que je n’arrive pas à trouver…) ?
    Je cherche à les faire imprimer sur internet mais, les sites ne me disent pas si ma photo peut ou pas être tirer dans tel format ou telle taille… Du coup…. je ne sais pas quoi faire =S
    Cordialement, Viou

  12. Pour ma part, j’ai imprimé une photo en 20×30 à la Fnac en impression immédiate pour 3€.

    Le résultat est bluffant … et dans un cadre c’est vraiment beau.

    Petit retour d’expérience :
    – les outils de retouche sur la borne de la Fnac ne sont pas top-top. Venez avec votre photo déjà retouchée.
    – J’ai trouvé l’écran super clair qui faisait que mon N&B était « pale » … mais à l’impression RAS !

    Bonne journée

    la photo en question : http://www.flickr.com/photos/acuvier/5635222458/in/set-72157627468051226

Voir plus de commentaires