Les films sont une suite de photographies

L’autre jour, je regardais Kill Bill, de Quentin Tarantino. Excellent film (si l’on n’a pas peur du sang :P). Et si je vous en parle, c’est parce que j’ai réalisé que je commençais à avoir ce que j’appellerai volontiers « l’œil du photographe ».

En effet, en regardant cet excellent long-métrage, j’ai réalisé que de nombreuses scènes feraient d’excellentes photos. Bonne lumière, bonne composition, et surtout ce petit supplément d’âme qui fait un bon cliché, et par conséquent un bon film. Car oui, selon moi le cinéma est le pendant immédiat de la photo. Je ne l’invente pas, certes, mais j’en ai pris conscience de façon très forte en visionnant ce film. Je l’ai regardé d’un nouvel œil, que j’aime appeler « l’œil du photographe ».

Prenons quelques exemples de ces scènes « photogéniques » issues de Kill Bill ou d’autres films, en visionnant cette galerie :

Et oui, ce pourrait être une galerie de photos, et pas seulement de captures d’écran de films.

Si j’insiste là-dessus, c’est pour que vous commenciez à regarder le monde avec les yeux d’un photographe. En commençant par les films, mais pas seulement. Mais ça, c’est pour un prochain article 😉

Et vous, avez-vous déjà pris conscience de l’aspect photographique de quelque chose ? Commentez pour nous faire part de votre expérience !
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires
  1. En regardant une série récente, Sens 8 saison 2, j’ai pu remarqué que pratiquement chaque scène pourrait faire l’objet d’une photo, c’est assez incroyable la manière dont c’est filmé.

  2. J’ai d’abord été un grand amateur de cinéma avant de passer dans la photographie et je pense que ça m’a beaucoup aidé notamment au niveau de la composition des plans.

  3. Je ressort les articles du grenier, mais je découvre ton blog (venant de m’acheter un Reflex -pour filmer, sisi !) et je pense avoir un truc qui résumerait tout ton article :
    La personne qui gère les plans de la caméra, au cinéma, s’appelle tout simplement le « directeur de la photographie »

    J’ai appris pas mal de truc sur la vidéo en lisant des magazines sur la photo.
    Je viens également de m’acheter un Reflex, ces derniers étant maintenant très doués pour la vidéo, et l’idée d’avoir un appareil qui de temps en temps peut me servir à sortir de bons clichés, ça a fini par me décider à franchir le pas (et ça me change grave de mon smartphone pour faire des photos !)

  4. Perso, je suis passé à la photographie amateur grâce au cinéma. Ma démarche a visiblement été dans l’autre sens que la tienne : à force de regarder des films à l’esthétique et aux cadrages « parfaits », j’ai commencé à comprendre certaines ficelles, comme l’exploitation du vide, des contrastes, des regards, etc. Aussi, la première chose que j’ai essayée de faire quand j’ai eu un appareil photo (un compact), c’était de recréer ces cadrages.

    Ce qui explique, d’ailleurs, que je suis incapable de faire un bon cadrage de bâtiments alors que je crois que j’ai compris le truc lorsqu’il s’agit de faire des portraits !