La mémorisation d’exposition : cas pratique

13 septembre 2011

Ce week-end, j’ai été confronté à un cas pratique que j’ai résolu simplement, mais a posteriori je me suis rendu compte que beaucoup d’entre vous pouvaient y être confrontés, et que ce n’était pas forcément évident d’y répondre. Revenons donc sur des notions importantes déjà abordées sur le blog, mais appliquées en pratique.

(Tout d’abord, je vous conseille de lire ou relire l’article sur les modes de mesure de la luminosité, qui sont la solution à cette situation.)

 

Samedi, les prévisions météo donnaient de l’orage sur Lille, à peu près au moment du coucher du soleil ou après. Je suis donc parti avec mon appareil, mon trépied, mon parapluie et ma télécommande achetée en urgence à la Fnac du coin, dans l’idée de faire de la photo d’orage depuis mon spot préféré de paysage urbain dans la capitale des Flandres. (Pour ceux qui l’auraient raté sur Facebook et Twitter, j’ai écrit un article sur le sujet chez Focus Numérique.)

Bref, j’arrive sur ce que j’aime appeler « le toit de Lille », et malgré quelques nuages menaçants, ce que je vois surtout c’est un ciel de coucher de soleil tout bonnement magnifique, à moitié caché derrière les nuages, qui éclaire toute la ville d’une lumière dorée.

(En regardant les cartes d’impact de foudre juste après, j’ai constaté que l’orage avait soigneusement évité notre belle capitale des Flandres pour s’abattre impitoyablement sur la Belgique et les Pays-Bas avant de redescendre vers l’est de la France… J’étais un peu vert ! :P)

Soit, adaptons-nous à la situation ! Je prends donc un premier cliché de ce ciel, qui donne ça :

 

Vous m’avouerez que le ciel magnifique, on le cherche un peu :P La raison de ce ciel surexposé ? L’appareil est réglé en mesure évaluative (matricielle), et a donc cherché a exposer correctement toutes les zones de l’image. Dont les zones sombres, c’est-à-dire les immeubles. Et comme la différence de luminosité était trop grande, le ciel est cramé.

La solution : changer de mode de mesure

La solution est donc de « dire » à l’appareil qu’on souhaite surtout bien exposer le ciel. Pour ça, il faut utiliser un mode de mesure qui ne prend en compte qu’une partie de l’image. Ici, j’ai utilisé le mode de mesure spot, mais on pouvait aussi utiliser le mode de mesure sélective.

Vous allez me dire : « c’est tout, c’est déjà fini ? » Et bien non, car un autre problème se pose : ces modes de mesure tiennent compte de la partie centrale de l’image. Voyons pourquoi c’est un problème.

 

Quand la mesure d’exposition par l’appareil se fait-elle ?

Juste avant la prise de vue : elle n’est pas verrouillée en même temps que la mise au point quand vous appuyez à mi-course sur le déclencheur.

Faites le test :

  • Placez en priorité ouverture (A ou Av), et ouvrez au maximum
  • Choisissez une mesure spot
  • Visez par votre fenêtre n’importe quel élément bien lumineux (le ciel par exemple)
  • Appuyez à mi-course sur le déclencheur pour verrouiller la mise au point
  • Dans le viseur doit s’afficher une vitesse d’obturation élevée (1/4000ème peut-être)
  • Recadrez sur une zone sombre chez vous (votre rideau opaque à contre-jour par exemple)
  • Dans le viseur s’affiche une vitesse bien inférieure

 

Donc si vous choisissez une mesure spot et que vous ne voulez pas placer votre sujet au centre de l’image, vous allez avoir un problème en recadrant : l’appareil va refaire la mesure de l’exposition, peut-être sur une zone qui ne vous convient pas. Mais là encore, il y a une solution ;)

La solution n°2 : la mémorisation d’exposition

Normalement présente sur la plupart des appareils qui ont un mode de mesure de la luminosité, la touche mémorisation ou verrouillage de l’exposition est en général figurée par un astérisque * (chez Canon) ou AE-L/AF-L (chez Nikon).

Son utilisation est simple :

  • Vous placez au centre la partie que vous souhaitez utiliser pour faire votre mesure spot. Dans notre cas pratique, le ciel.
  • Vous appuyez sur la touche * ou AE-L/AF-L
  • Une * s’affiche dans le viseur, signifiant que l’exposition a bien été mémorisée.
  • Vous faites votre mise au point et recadrez comme vous le souhaitez.
  • Vous déclenchez.

Et ça donne ceci :


Vous m’avouerez que ça rend déjà mieux ;) (et encore, ce n’est pas ma photo préférée de la série, que je vous livre plus bas)

 

Voilà donc comment une bonne connaissance de votre appareil vous permet de gérer en quelques secondes une situation lumineuse qui peut être problématique. J’avais déjà abordé ces notions de façon théorique dans l’article sur les modes de mesure, mais il me semble toujours utile de vous exposer des utilisations concrètes des principes que je vous enseigne, parce qu’après tout on est là pour faire des images :D

 

J’espère donc que la prochaine fois que vous serez confronté à cette situation, vous n’aurez plus de problème, et saurez comment obtenir l’image que vous souhaitez, sans laisser passer un moment qui peut être fugace. En ce qui me concerne, heureusement que je connaissais bien cette fonction, car 1 minute plus tard, le soleil réapparaissait, rendant impossible une photo de ce genre :

(Canon EOS 550D + 18-55mm du kit : 32mm, f/18, 1/200ème, ISO 100)

Voilà, j’espère que cet article vous aura éclairé sur la combinaison astucieuse de 2 fonctions parfois obscures de votre appareil. Laissez un commentaire s’il vous reste des questions, ou si vous aussi ça vous a déjà sauvé la vie ! ;) (ou si vous voulez me souhaiter mon anniversaire, c’est aujourd’hui :D)

 

 

 

 

Recherches utilisées :

memorisation exposition, mémorisation d\exposition, mémorisation dexposition photo, comment prendre des eclaires avec le canon eos 550d, mémoriser lexposition en photo, canon d550 hdr mode, astuce d exposition lumiere, reglage canon 60d selective et spot et evaluation

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants.

Téléchargez-le tout de suite !

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

178 commentaires

  • Bonjour Laurent,

    D’abord merci pour l’article, je ne connaissais pas cette fonction. Ensuite bravo pour la photo; la dernière est superbe.
    Enfin excellent anniversaire à toi !!
    Passe une belle journée
    Dernier article de Dany : Mon 50mm f/1.8 II est arrive !

    13 septembre 2011
  • Bon anniversaire ! ;)

    Et merci pour l’article il faudra que je penses à tester cette « nouvelle » fonctionnalité … nouvelle dans le sens je connaissais pas :p

    13 septembre 2011
    • Bonjour,

      Impossible de maîtriser la mémorisation d’expo avec mon 550d, j’ai fait exactement ce que tu as dit dans le tuto mais ça ne marche pas (ex : pas d’astérisque qui s’affiche quand j’appuy dessus). Peux-tu m’aider stp? Merci

      20 septembre 2012
  • Merci pour cet article très intéressant pour une débutante come moi. Le souci, c’est qu’il ne me sera pas utile car je n’ai pas cette fonction sur mon bridge…
    Et Joyeux Anniversaire à toi !
    Dernier article de Cato : Des roses

    13 septembre 2011
    • Bonjour Cato,

      Sur ton bridge, il est possible que l’exposition soit mémorisée en même temps que la mise au point, en fonction des différent mode de mesure d’exposition et de mise au point que tu choisis.
      Essaye de te mettre en mise au point centrale, mesure d’exposition pondérée centrale, ou centrale, voir si une fois le déclencheur appuyé à mis course, l’exposition est figée (ie trio vitesse/ouverture/ISO figé)

      Bonne journée !

      Aurélien

      13 septembre 2011
  • Il faudra que lors de mon prochain passage sur Lille, on se fasse une session photos sur le toit ;)
    Magnifique la dernière… au fait, j’attends avec impatiente le résultat de nos sessions ;)
    Dernier article de Piotr@Bien Voyager : Un au-revoir qui rime comme un adieu…

    13 septembre 2011
  • Joyeux anniversaire et merci pour vos articles toujours intéressants !!!

    Magikphil

    13 septembre 2011
  • Hey ! Joyeux anniversaire alors (et pour être originale) merci pour tes explications et articles toujours très clairs
    Dernier article de akaFaust : Le Figaro, Exalead et la Présidentielle

    13 septembre 2011
  • Merci Laurent pour cet article fort intéressant; le résultat est éloquent.
    Joyeux anniversaire

    13 septembre 2011
  • Merci pour cet article et pour le site en généra!, c’est un plaisir de découvrir la photo grâce à toi!
    Et bon anniversaire alors!

    13 septembre 2011
  • Très bon anniversaire en lumière Laurent et merci pour le guide d’utilisation de la touche « mémorisation d’exposition ». Je la connaissais mais je n’arrivais pas à l’utiliser. Tes mots sont + clairs et j’ai été confrontée à cette situation pas + tard que cette nuit avec la pleine lune….Je remets cela la nuit prochaine mais avec tes infos ;)
    Passe une excellente journée Laurent.

    13 septembre 2011
  • Fonction très très utile effectivement dont un ami m’avait parlé un soir dans les rues de Lille justement alors que nous photographiions les alentours de la Grand Place.

    Bon anniversaire à vous !
    Dernier article de Zenit550d : (Untitled)

    13 septembre 2011
  • J’utilise assez souvent cette technique qui est très pratique, merci pour le rappel ;-)
    tu pourras aussi parler prochainement du DRI qui permet d’exposer les 2 parties de l’image , tout aussi pratique je pense

    bon site et joyeux anniversaire surtout
    Dernier article de Olivier : Welcome to the Midwest, in Minneapolis

    13 septembre 2011
    • Bonjour Olivier,
      Je ne connaissais pas la technique du DRI sous ce nom. Si j’ai bien compris, dans une image avec 2 zones assez nettement délimitées à la luminosité très différente, on prend 2 photos pour exposer les 2 zones et on les fusionne sous un logiciel type Gimp ?

      Dans ce cas, j’utilise déjà la technique de temps à autre, mais assez peu. J’aime bien faire le choix de mon sujet sans chercher à tout exposer correctement. Ici, je trouve que la ville en silhouette a son charme ;)

      13 septembre 2011
  • C’est en effet une fonction indispensable à connaître et maîtriser dans les conditions d’éclairages compliquées ou atypiques comme celles que tu présentes dans ta série..
    Je suis un peu surpris qu’il y ait tant de commentaires qui semblent indiquer que beaucoup de monde ne connait pas cette fonction..Mais après tout, Apprendre la Photo est là pour ça ;-)
    Dernier article de NSOphoto : Inox Park 2011.. Festival Electro

    13 septembre 2011
  • Salut et donc bon anniversaire!

    Je voulais ajouter qu’il existe une option dans les menus permettant de regler la durée de mémorisation de l’exposition.
    Pratique au début quand on a besoin de temps avant de déclencher pour afiner nos réglages.

    Enfin, bravo et merci pour cet article car quand on a compris comment s’en servir, on s’en sert souvent!!! Cette fonction permet de sauver un bon nombre de photos.

    Bonne continuation

    13 septembre 2011
    • Ca doit dépendre des appareils, il me semble que sur mon 550D je n’ai pas cette fonction (à moins que j’ai mal lu le manuel, ce qui est possible :P).

      13 septembre 2011
      • Pour être plus précis, ce réglage concerne la durée d’extinction automatique (sauvegarde de batterie) des cellules de mesure d’exposition.
        Quand elles s’éteignent, on perd la mesure d’exposition. LA mesure d’exposition n’est donc valable que pendant cette durée. (environ 5 à 10 s il me semble sur un canon 500d)

        Le réglage de cette durée d’extinction est disponible sur les nikon .. .. .. .
        Désolé de faire autant de pub, mais c’est également une des raisons pour lesquelles je suis passé d’un 500d à un D90 (dispo à prix très sympathiques en ce moment, pour ceux qui n’ont pas encore tous un stock d’objectifs)

        13 septembre 2011
        • cela dit, elle est probablement dispo sur les canon plus haut de gamme aussi !
          Parce que en définitive, si on regarde les prix des appareils, à part le nombre de collimateur en croix, le matériau utilisé, le nombre de bouton pressoir / molettes, et la largesse de personnalisation possible, il n’y a souvent pas grand chose qui les différencie.

          –> on peut faire de bonnes photos avec n’importe quel appareil, il suffit de le connaitre et de faire avec !

          Après, quand à s’adapter au boitier, ou adapter le boitier à soi… C’est une question de choix… et de porte-monnaie souvent.

          13 septembre 2011
          • Au passage (Aurélien en mode monologue), il serait très appréciable que la mémorisation d’exposition fonctionne aussi en mode manuel. (enregistrement de la valeut du trio couple/ouverture/iso)
            Exemple d’utilisation pratique : j’ai régler mon exposition manuellement pour une scène. Puis finalement je veux un peu moins de profondeur de champ. Donc j’ouvre le diaphraghme.
            Il serait plaisant d’avoir une touche à actionner pour que la vitesse d’obturation varie en conséquence afin de garder la même exposition

            Actuellement, on est obligé – en mode manuel et pour garder la même exposition – de compter le nombre de crans… Je décale de trois crans l’ouverture => je décale de trois crans la vitesse d’obturation dans le sens qui va bien.

            Bref… j’arrête de discuter avec mes doigts :-)

            13 septembre 2011
          • Je passerai le message aux PDG de Canon et Nikon, mais chez moi ça existe déjà et ça s’appelle la priorité ouverture :P

            Plus sérieusement, si tu veux moins de profondeur de champ mais garder ton exposition, tu peux utiliser le mode A/Av en le combinant avec la correction d’exposition ;)

            13 septembre 2011
          • Effectivement.
            En combinant mode A/AV + mémorisation d’expostion avec mesure d’exposition spot pour choisir une zone déterminée + correstion d’exposition pour ajuster ensuiten ça fait ce que je veux faire.
            A savoir prendre une série de photos avec toutes la même exposition, en concert par exemple.

            Encore faut-il que la mémorisation d’exposition soit active pendant un certain temps………… !

            Mais les différentes pratiques m’intéressent, je suis peut-être passé complètement à côté de quelque chose de beaucoup plus simple. Comment fais-tu concrètement en condition de concert / pièce de théâtre, sombre + spots pour prendre des photos ? mode manuel ?

            13 septembre 2011
  • Bonjour,

    Et merci pour tes articles, qui constituent pour moi à chaque fois une bonne base de réflexion.

    Concernant cet article, attention toutefois à quelque chose que j’avais pu remarquer sur mon canon 500d : l’exposition était automatiquement mémorisée EN MEME TEMPS que la MAP, lorsque q’un mode de mesure sélective (pondérée ou centrale) était sélectionné en même temps que la MAP sur un collimateur particulier (central la plupart du temps)

    A noter que ce fonctionnement, imposé par Canon (au moins sur le 500d), est configurable chez Nikon (au moins sur le d90) : i.e. on peut choisir que l’appareil mémorise l’expo lors de la MAP ou pas, et ce peut-importe les modes de MAP ou d’exposition.

    A la revoyure !

    Aurélien

    13 septembre 2011
    • Aurélien me rassure : j’avais le sentiment que mon nikon (d300) verrouillait l’expo en même temps que le focus ; c’est bien une option possible chez Nikon apparemment.
      Sinon, la bonne vieille règle du sunny f/16 devrait passer sans trop de problèmes pour un coucher de soleil ;-) (idem pour la pleine lune d’ailleurs)
      (et visiblement bon anniversaire :-) )
      Dernier article de Seb F. : Les portfolios enfin visibles sur iphone / ipad

      13 septembre 2011
  • Tout d’abord Bon anniversaire, et maintenant un grand merci pour ce billet qui va encore bien m’aider.

    13 septembre 2011
  • Happy Birthday toooo youuuuuu !!!!!

    13 septembre 2011
  • Merci Laurent, je ne sais pas si j’ai la fonction sur mon D50 mais je l’espère car en photographiant dans les golden hours on est souvent confronté à cette situation !

    Et je me joins à tous pour te souhaiter un très joyeux anniversaire !

    13 septembre 2011
  • Merci Laurent pour cet article, je connaissais la mémorisation de l’exposition mais pas utiliser la mesure spot pour ce genre de photo.

    Je te souhaite un bon anniversaire (je suppose que tu va avoir des cadeaux photographique :) )

    13 septembre 2011
  • Merci Laurent, je connaissais mais n’ai jamais utilisé.
    Je le ferai à la prochaine occasion.
    Merci

    13 septembre 2011
  • Merci pour cet article ! Et surtout Bon anniversaire !!!!

    13 septembre 2011
  • Bonjours à tous !
    Laurent ! Je suis malgache, j’habite à Antananarivo, le capital de Madagascar. Il est difficile dans mon pays de trouver des écoles ou des formations en photo.
    Ton blog m’aide énormément ! mille merci !!! et….
    BONNE ANNIVERSAIRE !!!!!

    13 septembre 2011
  • Merci beaucoup pour cet article très intéressant!
    Il y a quelques mois maintenant que j’ai un reflex, et cette info / rappel est extrêmement intéressante car utilisable très souvent! Merci encore!

    13 septembre 2011
  • Super comme toujours. Cette touche est tellement pratique, et pourtant on ne pense jamais à l’utiliser… Le mieux serait presque de l’utiliser à chaque fois en fait !

    13 septembre 2011
  • Génial Laurent, c’est en effet un problème assez récurrent malgré tout !

    Merci et Joyeux Anniv’

    13 septembre 2011
  • Ah! mais mon boitier ne possède pas cette fonction! Et pourtant qu’es ce que ça me serais utile par moment.
    Seul solution, le tout manuel! Espéré une image pas trop dégueux pour essayer de ratrappé le tout en post-traitement.

    Mais si vous avez des astuces pour ceux qui ne possède pas de réflex?
    (Pour ma part je possède un sony nex)

    13 septembre 2011
    • Je dirais que si la mémorisation d’exposition n’existe pas, le meilleur moyen est encore de passer en mode manuel effectivement.
      Pour t’aider, tu peux shooter en priorité/ouverture vitesse en cadrant uniquement ton sujet (ici le ciel), noter les réglages si la photo te convient, et reprendre les mêmes réglages en manuel en cadrant la photo comme tu le souhaites.

      13 septembre 2011
  • Génial, merci je voulais justement te questionner à propos de cette fonction, notamment pour photographier des silhouettes…
    Cooool !!

    Stéf

    13 septembre 2011
  • Merci, Laurent, je découvre cet * !!!

    13 septembre 2011
  • Bravo encore pour ces articles qui nous guident pas à pas.

    Un excellent anniversaire à toi. Alors, du matos photo pour aujourd’hui? ^^
    Amicalement

    Thomas

    13 septembre 2011
  • Superbe article comme d’habitude.
    J’ai essayé de faire des photos de silhouette après avoir lu ton article sur les modes de mesure et mes résultats étaient moyens, je comprends mieux pourquoi maintenant (pourtant c’était expliqué, mais je devais être moins attentif à la fin de l’article :) )
    Je me suis lancé dans la photo il y a 2 mois et je dois te remercier chaleureusement car j’ai énormément progressé grâce à toi (enfin en théorie du moins^^), merci pour tout, continue comme ça!!

    13 septembre 2011
    • Oui, je pense qu’après un article assez dense comme celui sur les modes de mesure, un petit rappel sur la fonction utile venue se glisser en fin d’article était utile ;)

      13 septembre 2011
  • Merci pour ce précis nécessaire et bon anniversaire en passant !
    Dernier article de Diane : Arrivage : Kaname Madoka & Imca

    13 septembre 2011
  • Excellent rappel et bravo pour ton site toujours autant utile et bien fait.
    Puis faut pas deconner tout de meme, JOYEUX ANNVERSAIRE !!!

    13 septembre 2011
  • Bonjour Laurent et bon anniversaire.
    Si cette fonctionnalité ne m’a pas « sauvé la vie », elle m’a permis de découvrir ce qu’elle autorise en matière de créativité.
    J’ai piqué l’idée à Anne-Laure Jacquart : dans une situation de contre-jour volontaire, faire la mesure d’exposition en « spot » sur son sujet pour sur-exposer l’arrière plan et faire apparaître son sujet sur fond blanc.
    Mes premiers essais avec ces Orchidées à la maison :
    http://www.flickr.com/photos/59284383@N08/6112667674/ (mesure spot sur la branche)
    http://www.flickr.com/photos/59284383@N08/6112668318/ (mesure spot sur la fleur de droite)

    Par contre, il a fallu que je lise bien le manuel de mon appareil pour pouvoir désactiver la mémorisation d’exposition avec le déclencheur.
    @+

    13 septembre 2011
    • Félicitations pour cette utilisation intelligente des fonctions de ton appareil photo. Anne-Laure serait contente de voir que tu appliques ses conseils :)

      13 septembre 2011
    • Bravo Denis, ces images sont magnifiques… peux tu détailler un peu le coté technique ou donner un lien qui explique la démarche…

      Merci
      Dernier article de Dany : A qui ne regarde rien, tout adieu est facile…

      13 septembre 2011
      • Salut Dany,
        Pour la première (orchidée blanche), je me suis mis dans mon salon, face à la baie vitrée, la fleur sur une table basse, de sorte que dans le viseur j’avais la fleur et le jardin à travers la baie vitrée (gazon). Le soleil n’entrait pas dans la pièce. L’intérieur était donc relativement sombre, ce qui créait un écart de luminosité entre le sujet et l’arrière plan.
        Ensuite, j’ai réglé mon appareil en mesure d’exposition spot (et comme indiqué précédemment j’ai modifié mes réglages pour que le déclencheur ne mémorise pas l’exposition en même temps que la mise au point. J’ai appliqué la méthode décrite par Laurent : je vise l’endroit sur lequel je souhaite faire une exposition correcte, je mémorise cette exposition en maintenant la touche correspondante (AE-L/AF-L dans mon cas), je recadre pour faire ma mise au point, je maintient le déclencheur à mi-course pour conserver la mise au point, et finalement, je cadre pour la photo finale.
        Pour cette orchidée blanche, mes premiers essais ne donnaient pas le rendu que je voulais. Je faisais la mesure d’exposition sur la fleur. Mais cette dernière étant blanche, je voyais encore l’arrière plan. J’ai donc fait la mesure d’expo sur une tige, ce qui a augmenté l’exposition globale de l’image. Les tiges sont correctement exposées, les fleurs sont légèrement sur-exposées, mais le fond est « parfaitement » sur-exposé (j’espère ne pas me faire fusiller par les pros en juxtaposant ces deux mots).

        Pour l’orchidée mauve, mon arrière plan était tout simplement le mur blanc de ma salle à manger. La fleur étant sombre (bien plus que sur la photo finale), obtenir le rendu final a été très facile. En mesurant l’expos en spot sur la fleur, tout le reste a naturellement été sur-exposé.

        En post-traitement, je n’ai fait que réhausser le contraste et recadré légèrement pour supprimer rideau et autre morceau de plafond qui parasitaient les bords.

        Amuses toi bien !

        14 septembre 2011
        • Waouh…merci Denis pour ces précisions comment dire…. euh…précises :-)

          Une parfaite sur-exposition…j’adore !

          Encore bravo !
          Dernier article de Dany : A qui ne regarde rien, tout adieu est facile…

          14 septembre 2011
          • Merci pour les encouragements. Je prends !

            14 septembre 2011
  • Je n’ai pas trouvé la fonction sur mon Sony α390 en regardant la notice… Je regarderai plus en détail sur l’appeil la prochaine fois mais il n’y a pas de bouton * en tout cas.
    Merci pour ce site qui m’a permis d’apprendre énormément en très peu de temps.

    13 septembre 2011
    • C’est possible que la touche porte un nom différent chez Sony, n’hésite pas à nous le signaler, j’éditerai l’article ;)

      13 septembre 2011
  • Sur mon Nikon, la touche s’appelle « AE-L/AF-L »

    13 septembre 2011
    • Merci Denis, j’édite l’article pour que les Nikonistes s’y retrouvent plus facilement.

      13 septembre 2011
      • Et attention pour les nikonistes, la fonction associée à cette touche est configurable !
        Par défaut, il se peut qu’elle fasse mémorisation d’exposition + Mise au point…
        Voir le manuel donc, meilleur ami du nikoniste.

        13 septembre 2011
  • Cher Laurent,
    J’ai découvert votre site il y a 3 jours, par hasard! Je suis fortement impressionné par sa qualité de présentation et celle de vos conseils toujours très pertinents et si clairement expliqués.
    Cela est, à n’en point douter, le miroir de votre amour pour la photographie et les clichés qui font plaisir à l’oeil tant qu’à l’esprit. Merci de nous faire partager votre passion avec tant de gentillesse!
    Je vous souhaite un excellent anniversaire, la santé, beaucoup de bonheur et un avenir radieux!

    13 septembre 2011
  • Merci pour cert article et ravis de voir qu’il est illustré par tes photos Laurent. D’ailleurs, la dernière est magnifique !

    13 septembre 2011
  • Superbe article

    Mais pour aller plus loin, il aurait fallu passer ensuite en HDR non ? :-)

    Jean-Christophe

    13 septembre 2011
    • Je dois avouer ne pas être un grand adepte du HDR (ou alors en toute petite quantité ;) ). Cela dit, tout dépend de l’intention : j’aime plutôt l’effet de silhouette de la ville et des bâtiments qui s’en détachent, et je ne cherchais pas forcément de détails à ce niveau-là.
      Mais cette technique aurait été utile si j’avais cherché du détail partout oui.

      13 septembre 2011
  • Très beau cliché final, je vais essayer de m’amuser un peu avec cet outil qui ne m’est pas encore très familier. :)

    Une question, est-ce qu’un bracketing aurait-pu être une solution ?
    Dernier article de Matheew Lauren : Des nouvelles, I’m still alive…

    13 septembre 2011
    • Si tu regardes les EXIFs des 2 images, tu peux voir qu’elles sont toutes les 2 prises à ISO 100, 1/100ème de seconde. La première (surexposée) est prise à f/4.5, et la seconde à f/22 (un peu trop fermé d’ailleurs, j’aurais dû augmenter la vitesse pour éviter la diffraction).

      Bref, entre f/4.5 et f/22, la différence est de… 4,66 stops/IL ! Or le 550D ne permet un bracketing que de 2 stops. Donc ce n’était pas forcément la solution non, surtout quand on sait déjà qu’on veut sous-exposer par rapport à la 1ère image ;)

      13 septembre 2011
      • Euuuu, un bracketing -/+ 2 te donne au final un écart de 4 EV (-2, 0 et + 2 EV) donc pas si loin que ca quand même ;-)
        Dernier article de Seb F. : Les portfolios enfin visibles sur iphone / ipad

        13 septembre 2011
        • Oui, mais +/-2 par rapport à l’exposition initiale. Donc une photo à -2 stops, et une photo à+2 (complètement blanche je pense ^^) Alors que l’exposition finale a un écart de -4 !

          13 septembre 2011
          • a y est, j’ai mis le temps, mais je crois avoir compris ce que tu voulais dire… ^^
            Comment ca rythme suisse ?
            Dernier article de Seb F. : Orage… Ô désespoir !

            21 septembre 2011
  • HaPpY BiRtHdAy !!!!!! Et encore félicitations pour ces trèèèès belles photos ;)

    13 septembre 2011
  • Joyeux anniversaire et merci merci merci pour cet article et tous ceux du site, très clairs, complets… une mine !
    Et bravo pour la photo : magnifique !!!

    13 septembre 2011
  • Merci Aurélien pour tes conseils. Je vais essayer tout ça ce week-end….

    13 septembre 2011
    • J’ai de rien du tout !
      J’ai moi-même appris cette fonction de « mémorisation automatique » par le commentaire d’un autre internaute, alors que j’utilisais sans arrêt la touche * pour rien, ou du moins pas de la bonne façon, puisque l’appareil allait le faire tout seul.

      13 septembre 2011
  • Joyeux anniversaire Laurent, et encore une fois merci pour tes excellents articles!

    13 septembre 2011
  • Merci à tous pour vos commentaires, vos encouragements et vos vœux de joyeux anniversaire ;)

    13 septembre 2011
  • Hello,

    Avant tout HAPPY BIRTHDAY merci encore pour tes conseils, je suis devenu fan de ton site.

    Et j’en profite pour poser une question. Je pars bientôt à Lisbonne, ville qui est réputée aussi par ses bâtiments,… J’aimerais savoir, à ma place vous partirez avec uniquement 35mm ou en plus l’objectif du kit 18-55???

    13 septembre 2011
    • Je te conseille vraiment d’emmener le 18-55 : une plage focale comme celle-là est toujours utile en voyage ;)

      13 septembre 2011
  • Idée : un forum sur apprendre-la-photo.fr ! :-)
    Et Laurent, félicitations, ton site est magnifique, tes articles très bien fait.
    Apprentissage rapide grâce à toi !

    13 septembre 2011
  • Bonsoir (et bon anniversaire surtout!), je suis votre site depuis une petite semaine seulement et je passe mon temps a le parcourir encore et encore. J’apprends énormément Grace a vous. Et cette dernière astuce est vraiment top. Je vais aller tester ça dès que possible!
    J’ai hâte de lire les futures billets!

    Et cette dernière photo est absolument magnifique o_o

    14 septembre 2011
  • Très bon anniversaire (avec quelques minutes de retard) !!!
    Félicitation pour ces belles photos !!

    14 septembre 2011
  • Ce que j’aime sur ce blog, c’est que je découvre toujours quelque chose et c’est vraiment super…
    C’est vrai qu’entre la 1ère ou je me suis dit  » C’est quoi cette photo ? » et la dernière, il suffit de lire les explications… superbe la dernière.
    Merci Laurent et bon anniversaire un peu en retard aussi…

    14 septembre 2011
  • Tout d’abord, même si je suis en retard : « joyeux anniversaire !!!!!! »
    Ensiute, merci pour tes articles si bien écrits, toujours très clairs et pédagogues ! Cette fonction va m’être bien utile qd j’aurais enfin reçu mon 550D, et que je voudrais shooter les magnifiques couchés de soleils sur les collines qui sont juste à côté de chez moi !!

    14 septembre 2011
  • Il est inadmissible que les paramètres des fonctions Canon ne permettent pas de conserver le diaph et la vitesse quand on recadre. Sur les appareils argentiques, c’était le cas et c’était bien pratique. Seule vraie solution avec le numérique, travailler en mode manuel, ce qui finalement devrait être le mode standard de tous les photographes experts, car il est très simple et permet de tout maîtriser.
    Quand au mode *, il faut se tordre les doigts pour appuyer sur l’exposition puis sur *

    14 septembre 2011
    • … photo34, je n’ai pas compris la critique … ?

      14 septembre 2011
      • il y a deux critiques :
        - les appareils numériques canon ne permettent pas de conserver automatiquement les réglages quand on recadre (c’est tout le sujet de cet article), alors que les appareils argentiques de canon permettaient de conserver les réglages même si on recadrait. Ce qui implique une manip supplémentaire sur les appareils numériques, à savoir appuyer sur le bouton *
        - appuyer sur le bouton * n’est pas une manœuvre très ergonomique car il faut se plier les doigts pour déclencher à mi-profondeur et appuyer sur *

        14 septembre 2011
        • Ah, alors nous sommes d’accord.
          Cependant, comme j’ai dit dans un de mes commentaires, les canon gardent automatiquement la mesure d’exposition en mode
          MAP sur point central (ou autre point) + mesure d’expo centrale ou pondérée centrale (pour la mesure matricielle, je ne sais pas)

          Il n’y aurait donc qu’en mode autofocus complet que le mesure d’exposition ne serait pas conservée lors d’un recadrage.

          … Quel photographe qui souhaite maitriser ses photos utilise ce mode d’autofocus …. ?!

          15 septembre 2011
          • Non, en tout cas pas sur tous les Canon. J’ai fait le test que j’ai indiqué dans l’article : même le déclencheur maintenu à mi-course, la mesure d’exposition change quand on recadre.

            Et je choisis toujours mon point d’autofocus manuellement.

            15 septembre 2011
          • Même en mode AF One Shot ?
            Pour le 500d, il est écrit

            Mémorisation d’exposition :
            Auto : en mode AF One Shot avec la mesure évaluative verrouillée une fois la mise au point effectuée.
            Manuelle : par la touche de mémorisation d’exposition dans les modes de la zone créative.

            http://www.son-video.com/Rayons/Photo/Canon-EOS-500D.html

            Pour le 500d, ça n’était pas dans les pages du manuel que l’on consulte généralement. C’est tout à la fin, dans les spécifications de l’appareil photo.
            J’avais mis un moment à le trouver, dans le manuel, après avoir lu sur un forum quelqu’un qui faisait allusion à cette fonction.

            15 septembre 2011
          • Laurent, normalement, c’est bien pareil sur le 550D.

            http://www.zone-numerique.com/uploads/appareils/canon/eos%20550d/ft_eos_550d.pdf

            15 septembre 2011
          • Oui, en mode de mesure évaluative. Mais dans cette scène, même en cadrant uniquement le ciel, une petite partie seulement était lumineuse, donc il me fallait passer en mesure spot. Et là il faut utiliser la mémorisation d’exposition.
            Je vais éditer l’article pour un peu plus de clarté.

            15 septembre 2011
          • Af oui, l’explication est là !

            15 septembre 2011
        • Dans l’article de Laurent, il ne me semblait pas avoir compris la nécessité d’appuyer simultanément sur les 2 boutons

          Je cite :
          – Vous placez au centre la partie que vous souhaitez utiliser pour faire votre mesure spot. [...]
          – Vous appuyez sur la touche * ou AE-L/AF-L. Une * s’affiche dans le viseur, signifiant que l’exposition a bien été mémorisée.
          - Vous faites votre mise au point et recadrez comme vous le souhaitez.
          - Vous déclenchez.

          Quelque chose m’échappe ?
          Dernier article de Dany : Presenter vos photos de maniere elegante sur internet en moins de 10mn !

          15 septembre 2011
  • Déjà joyeux anniversaire en retard , mais mieux vaut tard que jamais :p.

    Super article même si avec mon 550d je galère sérieusement a la faire.
    C’était quelque chose que j’avais déjà fait sur mon ancien bridg mais la je n’y arrive plus avec mon nouvel appareil , je sais pas si je dois me mettre en mode sport ou sélective ou évaluative.

    Il ne faut pas que je lâche car ont peux vraiment faire de super truc et ca peut vraiment aider pour une photo un peu difficile.

    14 septembre 2011
    • Attention, ne confond pas les modes de la molette (mode sport, etc…), et les modes de mesure (évaluative, sélective, spot, pondérée centrale) !

      Reproduis juste précisément les étapes que je donne dans l’article, ça devrait marcher, on a le même appareil ;)

      15 septembre 2011
      • Mais es qu’il faut se mettre en mise au point manuelle ou automatique.

        Parce que j’ai voulu faire une silhouette en contre jours, donc je fais la mémorisation d’expo sur le ciel pour avoir le contre jour.
        Puis je fais la mise au point auto sur la personne mais la mesure d’expo ce fait sur elle.

        Merci pour tout tes conseils Laurent

        15 septembre 2011
        • Non, tu peux le faire en mise au point automatique.
          Normalement, si tu fais la mémorisation d’exposition sur le ciel, et qu’ensuite tu recadres et que tu mets au point sur ton sujet, ça doit fonctionner. Mais il faut le faire tant que l’exposition est mémorisée (c’est-à-dire tant que l’astérisque est affiché dans le viseur).

          15 septembre 2011
  • Pour commencer Happy Birthday Laurent (désolé :’-D je sais que c’était hier mais je n’ai lu ton post que ce matin …)
    Pour continuer Merci pour ton article qui va – j’espère – me permettre de réaliser des ciels (cieux) moins « cramés » …
    J’ai une fonction identique que je n’ai pas encore utilisée sur mon FZ100 je vais potasser ça.
    Enfin reMerci pour tous tes conseils qui s’avèrent judicieux et sont souvent précieux pour moi qui suis un amateur lambda.
    A l’occasion, aurais-tu dans tes paniers l’idée de faire un descriptif ou un comparatif entre un Canon et d’utres appareils ? J’ai vu que tu avais pris tes clichés avec un 550D et je serai intéressé par un comparatif d’in photographe « terrain » et puis il y a une certaine confiance dans tes conseils.

    15 septembre 2011
    • Je ne prévois pas de faire de « comparatif » précisément sur le 550D, mais vu le nombre de demandes que j’ai chaque jour pour le choix d’un appareil photo, j’envisage peut-être quelque chose de plus complet sur le sujet, dont les abonnés à la newsletter entendront parler prochainement avant tout le monde ;)

      15 septembre 2011
      • Concernant le comparatif Canon/nikon ete les interminables débats entre les afficionados de chacune des marques, je peux déjà partagé l’avis que je me suis fait après avoir fait énormément le tour avant d’acquérir mon dernier appareil (et m’être fait prêté un paquet d’appareil.

        Les optiques fixes que je connais (50 et 35) sont de très bonnes qualités chez Canon et Nikon. Les objectifs de kit se valent. (18-105, 18-135, 18-55)

        Les capteurs Nikon sont ***pour l’instant*** (et encore ça dépend de la gamme de prix) un peu meilleur en plage de réponse dynamique. (plus grand écart entre sombre et clair avant que ça devienne tout blanc ou tout noir)

        Pour les conditions basse lumière, l’autofocus Nikon est dit sur certains forums être un peu meilleur…
        Personnellement je trouve que ce qui aide surtout les Nikon, c’est la petite lumière d’aide à la mise au point. Mais cette lumière éblouit quand même la personne que l’on prend en photo s’il fait sombre, et si on l’éteint, le Nikon ne se débrouile pas mieux qu’un canon.
        Les canon peuvent quand à eux émettre une série de flash pour illuminer la scène et aider l’autofocus… je vous laisse imaginer l’effet pendant une pièce de théâtre.

        Ensuite, le REEL critère de choix est à mon avis (et « je donne mon avis non comme bon mais comme le mien ») le suivant :
        - vous voulez un appareil aux menus dense et touffus, complexes, mais que vous pouvez configurer à souhait, moyennant un certain nombre de manipulations –> Nikon
        - vous voulez un appareil à utiliser pour ce qu’il est, peu configurable, mais bien pensé, tant au niveau ergonomie que fonctionnalités –> Canon
        Et finalement, ça n’est pas si grave qu’il ne soit pas configurable, puisque comme pour la mémorisation d’exposition automatique, les choix de configuration faits par les ingénieurs Canon sont plutôt bons !

        Pour le reste, plus vous voulez de boutons, plus c’est cher. Plus vous voulez un boîter gros et en super alliage du futur plus c’est cher.
        Plus vous voulez de collimateurs autofocus en croix de toute dernière génération qui vous permette de faire du suivi d’objet de fous pour prendre votre pote qui descend la piste de ski à 50km/h, plus c’est cher.
        Plus vous voulez une mesre d’exposition matricielle de folie couplé aux collimateurs autofocus pour que la netteté de la photo vous laisse vraiment sur le cul (sauf que si vous faite la MAP au mauvais endroit et réglez mal la profondeur de champ ben ça marchera pas quand même), plus c’est cher.

        Bref, à vous de voir ce dont vous avez besoin.

        Et ne tombez pas dans le piège des pixels. >14millions, c’est déjà formidable. Après, c’est au delà de la résolution qu’est capable de faire passer les lentilles des objectifs. (à moins que vous n’ayez mis le prix dans un appareil plein format… auquel cas je suis jaloux)

        Voili voilou…. !

        15 septembre 2011
  • Salut Laurent,

    Merci pour ces conseils. Grace à toi, je sais ou est le fameux bouton de mémorisation de l’exposition sur Nikon (ou je sais, j’aurais aussi pu regarder le manuel mais bon…). Un défaut pour Nikon cependant; il faut laisser appuyer le bouton AE-L/AE-F pour que la manip fonctionne… Rien de grave mais la position du bouton ne rend pas les choses très pratique !
    Bref, merci !

    15 septembre 2011
    • Bonjour Maxime.
      Le comportement de la touche est configurable. Il est possible de régler son comportement de telle sorte qu’on ait pas besoin de la maintenir appuyé.
      Tu peux rechercher « mémorisation d’exposition temporisée » dans le manuel.
      C’est dans le menu f4 il me semble.

      Bonne après-midi !

      15 septembre 2011
      • Il est aussi possible d’affecter la mémorisation de l’exposition à un autre bouton. Pour ma part, j’ai affecté cette fonction au bouton fn (à côté de l’objectif) qui me semble plus pratique.
        @+

        16 septembre 2011
  • Merci, j’ai déjà utilisé cette mémorisation mais très mal …
    Je cherchais en vain comment faire de belles silhouettes facilement car il parait que c’est très simple, mais moi je n’y arrive jamais … Dès que je me retrouve un boitier, je teste …
    Feu mon D40x m’a lâché, je cherche soit un D200 ou un D90, je ne sais lequel choisir (budget 450€) …
    ♪♫♫♪ JoYeuX AnNiveRsaIre ♫♪♪♪♫

    http://www.facebook.com/pages/D%C3%A9cliCoccinelle-Photographie/121032187944775

    15 septembre 2011
  • Merci Laurent, je connais théoriquement la manip, mais impossible jusqu’ici d’arriver à ce que je veux … :@

    15 septembre 2011
  • Laurent :un joyeux anniversaire un peu tardif mais je viens juste de lire l’article,article toujours aussi intéressant et trés didactique,je connaissais la mémorisation d’exposition trés utile quand le sujet dont on veut une bonne exposition n’est pas central et que l-on doit recadrer,au début je croyais qu’il fallait faire la mise au point sur le sujet avec le déclencheur à mi course puis appuyer sur le bouton* et ensuite recadrer,faire la mise au point et déclencher,en fait il suffit de mettre le centre du viseur sur le sujet à exposer et appuyer sur le bouton* puis recadrer.Bravo pour la belle image du ciel

    15 septembre 2011
  • Bonjour. @ Laurent : bon anniversaire avec retard mais avec coeur. Ah les rivalités Canon-Nikon! Moi c’est Pentax! Lorsque j’ai acheté, il y a 4 mois, j’hésitais entre le Canon 60D, le Nikon D7000 et le Pentax K5. J’ai donc pris le K5 et j’en suis ravi, mais je suis bien certain que si j’avais pris l’un des 2 autres, je serais tout aussi ravi!
    En fait, à gamme égale, ces appareils sont très voisins et se différencient surtout par leur ergonomie. Je crois que l’essintiel est de bien connaître le sien (lire, relire,re-relire la notice…)
    Aïe, j’ai oublié OLympus, Sony …!

    15 septembre 2011
    • Moi, j’ai trouvé la solution pour mieux maîtriser le fonctionnement de mon appareil : la notice est rangée dans … les toilettes 0_0

      16 septembre 2011

  • Denis:

    Moi, j’ai trouvé la solution pour mieux maîtriser le fonctionnement de mon appareil : la notice est rangée dans … les toilettes 0_0

    LOL IDEM chez moi ;o)

    16 septembre 2011
  • Bon d’une part, je ne risque pas d’oublier ton anniversaire vu que je suis né le même jour. Certainement quelques années avant. Donc mon 1er post sur ce blog.
    Cela fait environ un mois que j’avais redécouvert cette fonction pour faire des essais.

    16 septembre 2011
  • Pour les sujets statiques (nature morte, paysages nocturnes …)
    Penser aussi à la fonction « Live view » qui permet en mode manuel (M) avec appareil sur pied ou posé sur un support stable, de contrôler le résultat à l’avance sur l’écran arrière, en jouant sur les réglages de la vitesse, d’ouverture ou de le sensibilité ISO.
    On peut même utiliser l’outil loupe de l’affichage sur écran pour bien maitriser la mise au point.
    En photo de nuit c’est redoutable d’efficacité;

    NB Je parle pour les Canon EOS à partir de la génération du 450D.

    18 septembre 2011
  • En relisant l’article et les commentaires pour comprendre le commentaire sur lequel j’avais du mal, je suis tombé sur un truc qui me parait quand même étrange.
    En effet, tu dis (en parlant des modes de mesure spot et pondérée centrale) :
    « un autre problème se pose : ces modes de mesure tiennent compte de la partie centrale de l’image. »
    Autant je suis d’accord sur la pondérée centrale (d’où son nom ^^), autant je ne crois pas que ce soit le cas pour la mesure spot (en tout cas sur mes boitiers Nikon).
    Au plaisir de lire ta réponse :-)
    Dernier article de Seb F. : Orage… Ô désespoir !

    21 septembre 2011
  • Dire que j’étais passée à côté de cet article essentiel (sans doute par étourderie) !
    Bon Anniversaire, Laurent (avec un pu de retard certes…), et bravo pour les belles photos.

    J’utilise le bouton AE-L / AF-L et l’ai affecté sur mon appareil à la mémorisation d’exposition uniquement (et non à la mémorisation de la mise au point en même temps) afin de pouvoir disposer du choix de mesurer la lumière ailleurs que sur l’endroit où je fais la mise au point.

    22 septembre 2011
  • Denis,
    Qu’elles sont belles, tes photos d’orchidées ! Et grand merci pour tes explications.

    22 septembre 2011
    • Merci… et de rien ;-)

      26 septembre 2011
  • Merci beaucoup pour cet article (et tous les autres), je ne savais pas me servir de cette fonction sur mon appareil. Quelques essais hier au soleil couchant m’ont convaincue !

    25 septembre 2011
  • Hello Laurent,
    Je comprends tout à fait la mémorisation d’exposition pour les modes semi-automatiques.
    Est ce que tu aurais pu obtenir la même chose en mode manuel (…mode one shot, AF spot ?) ?
    Si non pourquoi, si oui comment ?
    Pas facile tant que l’on n’a pas mémorisé toutes ces notions !

    25 septembre 2011
    • Ouhla, je pense que tu confonds pas mal de choses.

      En mode manuel (mode M, par opposition aux modes priorité à l’ouverture et à la vitesse), il n’est pas possible d’utiliser la mémorisation d’exposition, puisque tu règles entièrement tous les paramètres de l’exposition toi-même. Or la mémorisation joue avec les automatismes de l’appareil.

      Par contre, quand tu parles de mode one shot, c’est un mode d’autofocus, et « AF spot » n’existe pas, mais la « mesure spot » oui : c’est un mode de mesure de la luminosité.

      Je t’invite à bien relire ces 3 articles pour bien maîtriser ces notions :)

      25 septembre 2011
      • Ah c’est pour ça que je n’arrive pas à utiliser la mémorisation d’exposition. Parce que je shoot en Mode Manuel.

        25 septembre 2011
  • Effectivement ma question est mal posée. Quand je voulais dire AF spot je pensais à un collimateur unique définit manuellement, à ne pas confondre effectivement avec la mesure spot.
    Je te remercie de ta réponse, je pose tout sur la table et je retrie. Tu aurais pu obtenir le même résultat en manu sans faire appel à la mémorisation ?

    25 septembre 2011
    • Absolument oui, j’aurais pu faire la même chose en manuel.
      Cela dit, je n’utilise quasiment jamais ce mode, sauf dans des conditions très difficiles où la mesure d’exposition de l’appareil est trop perturbée (en photos de spectacle notamment). Le reste du temps, elle se débrouille très bien.

      Beaucoup ont l’air de shooter en mode Manuel, ça m’intrigue. Je pense que je vais faire un article là-dessus tiens ;)

      25 septembre 2011
      • Je réagis à un commentaire de 3 ans, je sais pas si j’aurai une réponse.
        Sans être en mode manuel, j’ai l’impression que la mémorisation d’exposition. Je m’explique, tu aurais pu faire une MAP en ‘AF point sélectif » (dénomination sur Nikon) donc une MAP sur un point particulier (dans ton cas le ciel) et utiliser en parallèle la mesure d’exposition spot qui dans ce cas ce fait sur ton point d’AF unique. En gros tu fais ta MAP et ton exposition sur un unique point que t’as sélectionné au niveau du ciel. Je sais pas si c’est clair.

        En espérant avoir une réponse.

        Cdt

        Pierre

        2 août 2014
        • Chez Canon, la mesure spot se fait au centre quelque soit le collimateur utilisé, contrairement à Nikon.

  • Bonjour!
    très intéressant cet article cependant je me pose une question…Comment fais-t-on pour mettre le mode de mesure « spot » ou « sélective »? Peut etre qu’un article a déjà été écrit là dessus…?
    merci de votre réponse en tout cas!
    Bonne journée

    29 septembre 2011
  • Bonjour Laurent,

    Juste une question perso car je sais que tu as (avais ?) un Canon 450D, comme moi. Il semblerait que cette fonction ne serait disponible qu’en mode Av et non en mode manuel. Est-ce que tu confirmes cela ? Y a t’il un paramètre caché dans les fonctions qui permet de l’avoir en manuel ? (je ne shoot qu’en manuel car je n’ai pas encore lu ton article sur ‘Le tout manuel, ça craint’ :)
    merci de ta réponse.

    9 octobre 2011
    • Oui bien sûr, car la mémorisation d’exposition utilise la fonction de mesure automatique de la lumière de ton appareil. Or en manuel, par définition… il n’y a rien d’automatique ;) Donc tu ne peux pas mémoriser une exposition puisque tu fais toi-même l’exposition en réglant les 3 paramètres du triangle (ouverture, vitesse, ISO).
      Le mode de mesure et la mémorisation d’exposition ne sont utiles qu’en modes semi-auto (Av et Tv).

      10 octobre 2011
      • Bonjour,

        En manuel, le choix du mode de mesure influe quand même sur l’indication donnée par la barre d’exposition dans le viseur.. non ?

        10 octobre 2011
        • Oui, effectivement, mais il ne modifiera pas automatiquement l’exposition. Il a donc un intérêt, mais plus limité ;)

          10 octobre 2011
          • Je ne trouve pas que son intérêt soit plus limité en mode manuel… peut-être même au contraire : le mode manuel est peut-être le mode pour lequel la présence de la barre d’exposition dans le viseur se justifie le plus, dans la mesure où avec les autres modes Av, Tv, P, elle est normalement toujours au milieu (sauf décalage volontaire)

            Personnellement en manuel (que j’utilise dans des environnement où la luminosité est constante, et trés contrastée), pour régler l’exposition, je me mets en mesure spot, ou pondérée centrale, et je balaye mon environnement en regardant à travers le viseur pour détecter à l’avance à l’aide de al barre de mesure d’exposition quelles zones seront cramées, ou noires, ou correctement exposées, compte-tenu de mes réglages.
            Une fois l’exposition réglée, je prends toutes mes photos avec les mêmes réglages, ce qui permet d’assurer une cohérence en terme de luminosité à la série de photos prises (dans une expo par exemple).

            En fait, on peut dire que je m’en sers comme d’une mémorisation d’exposition… qui se maintient quand j’éteins puis rallume mon appareil.

            10 octobre 2011
  • Donc si vous choisissez une mesure spot et que vous ne voulez pas placer votre sujet au centre de l’image, vous allez avoir un problème en recadrant : l’appareil va refaire la mesure de l’exposition, peut-être sur une zone qui ne vous convient pas. Mais là encore, il y a une solution ;)

    Là chef, j’ai rien compris & pourtant j’ai relu à 2 voir 3 fois…On choisit le mode spot OK, ensuite…On ne veut pas placer le sujet au centre de l’image(là où va se faire la mesure de luminosité donc) & il va y avoir un problème en recadrant (pourquoi recadrer déjà si on a pris l’image dans sa globalité dans le viseur) & pour finir l’appareil va refaire une mesure (pourquoi va t’-il la refaire, je vois pas le lien avec le paragraphe précédent) à un endroit qui ne vous convient pas (normalement si on est toujours en spot, il devrait la faire toujours au centre sa mesure de lumière)… Je t’avoue que je n’ai rien compris à cette partie de ta leçon, pourrais-tu la réécrire autrement avec un schéma qui complète ton explication, ce serait mieux car je pense que quelques uns n’ont pas compris certainement ce passage, je ne pense pas être le seul dans ce cas-là, Laurent, merci pour ton éclaircissement …

    14 octobre 2011
  • Je crois avoir compris ce que tu veux dire avec un peu de recul : En fait, tu t’attaches à dire que l’appareil à chaque prise de vue refait une mesure de lumière, donc si je spote (mesure spot) le ciel pour mesure l’exposition du ciel & que je recadre pour avoir l’horizon au milieu de l’image & qu’il s’avère que l’on tombe sur les immeubles sombres, il va de nouveau refaire une mesure de lumière sur le côté sombre que l’on ne souhaite pas évidemment, c’est pour cela que tu t’attachais à dire que ces mesures-là accordent beaucoup d’importance au centre de l’image & que cela peut constituer donc un handicap & c’est-là qu’intervient donc effectivement la mémorisation d’exposition…Ok je pense que c’est ce que tu as voulu dire mais je maintiens qu’avec des schéma explicatifs venant appuyer tes dires, cela aurait été mieux…Enfin, j’espère avoir compris ce que tu voulais dire

    14 octobre 2011
  • Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour votre site, très très riche et vraiment pédagogique ! Et de superbes photos !!!
    Concernant l’article de mémorisation, voici comment je procède :
    La touche *, je l’ai programmée en débrayage de l’AiServo (photo animalière). Et pour ne pas rater l’exposition en recadrant, j’utilise toujours le même mode (matriciel) et compense en sous ou sur-exposant. Je ne sais pas si la méthode est bonne mais ça a l’air de bien fonctionner. Peut-être y a-t-il des limites ?
    Merci encore.

    21 octobre 2011
    • Bonjour,
      Le mode matriciel fonctionne bien si la luminosité globale de l’image est relativement homogène. Quand il y a de très gros écarts, je préfère souvent d’autres modes comme la mesure spot ou pondérée centrale.
      Mais selon ta situation, ta méthode peut suffire oui ;)

      21 octobre 2011
  • Comment prendre la nuit un ciel nuageux éclairé par l’éclat de la lumière de la lune, à l’œil humain ou l’œil nu comme l’on voudra, on perçoit nettement un relief formé par les contours des nuages sur le fond nocturne…Exactement comme sur la photo de Laurent (photo des nuages au moment de l’ orage, où l’on voit bien se dessiner les contours de ces derniers par rapport à l’arrière-plan du ciel sauf qu’ici c’est en plein jour) mais pour une photo de nuit…Est-ce possible car j’ai pris une photo avec un compact pour essayer de voir si celui-ci arrive à fidéliser ce que je vois à l’œil nu et évidemment le résultat est décevant, il ne voit que tout noir d’où déjà les limites de compact…En réflex, est-ce possible, je pense que oui vu les nombreuses photos de professionnels mais quel réglage ? quel objo ?

    23 octobre 2011
    • Merci pour l’article, la mémorisation de l’expo est une fonctionnalité cruciale pour moi, je l’utilise depuis l’époque où j’étais encore sur Canon 30D ! Cela permet de faire des photos à la volée qui sont d’emblée mieux exposées en repositionnant l’histogramme vers la gauche. Ceci dit pour aller plus loin certains utilise aussi la technique de l’HDR en recombinant 3 photos exposées en mode auto-bracketing mais je ne suis pas fan du résultat obtenu par contre l’exposition sous filtre gradué oui ! Dans le cas d’une composition incluant le ciel et la « terre », avec un filtre gradué gris devant l’objectif on maitrise alors parfaitement son exposition en faisant ressortir les détails dans les zones sombres et en prenant soins de ne jamais surexposer les zones de hautes lumières. Les plus belles photos de paysage des magasines qui font rêver les photographes amateurs que nous somme sont le plus souvent acquises avec cette dernière technique. :)

      24 octobre 2011
  • Bonjour,
    > Jitou : Justement puisque tu en reparles, canon a ajouté une fonctionnalité supplémentaires dans ses boîtiers qui est : « priorité aux hautes lumières », qu’est-elle au juste cette fonction, comment l’utiliser ? Lorsque on utiliser un filtre dégradé gris, doit-on la désactiver ? Si cette fonctionnalité est importante et se différencie notablement, pourquoi ne pas en parler dans cet article ou bien un autre à part-entière, ceci n’est qu’une simple suggestion car je débute et ne maîtrise pas bien cette fonctionnalité couplé aux autres, peut-être qu’un éclaircissement serait la bienvenue…Merci Jitou d’en avoir reparlé, cela m’a fait tout de suite tilté car je n’ai vu personne causé à propos de cela…C’est bien toute ses fonctionnalités mais si elles ne sont que futiles…Merci pour tout éclairage :-(

    24 octobre 2011
    • La fonction « priorité hautes lumières » est une fonction qui – si besoin – diminue un peu l’exposition de façon à ce qu’il n’y ait pas de zone cramée dans le cadre (au sens du capteur, pas du jpeg Comme bien expliqué par Laurent, le capteur voir plus de choses que ce que le jpeg nous montre).
      Elle est bien adaptée pour le traitement RAW : on peut en effet réhausser la luminosité dans les zones trop sombres, et « récupérer » des données. En revanche, on ne peut rien récupérer sur une zone « cramée ».

      24 octobre 2011
    • Cette fonctionnalité évite de cramer les hautes lumières. De ce que j’ai lu, ça « écrase » l’histogramme dans les hautes lumières sans toucher au reste de l’histogramme, et ça agit donc un peu comme une récupération des hautes lumières dans un logiciel RAW.
      La meilleure explication que j’ai trouvée est sur le forum Chasseur d’images : http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,13023.msg209603.html#msg209603

      En ce qui me concerne je ne l’utilise pas, car après quelques essais j’ai trouvé ça complètement contre-intuitif. Je suis habitué à un appareil qui réagit de façon linéaire à la lumière, et je préfère donc contrôler moi-même si l’exposition de l’image est correcte ou non.

      24 octobre 2011
    • Je ne connais pas cette fonction « priorité aux hautes lumières » car je suis passé chez les jaunes depuis quelques années :) Mais je pense comme « ab » qui t’a répondu qu’il s’agit d’un automatisme qui permet après analyse de l’image de diminuer l’expo. Pour ma part j’utilise aussi la correction d’expo mais rarement plus loin que -1 IL pour corriger dans certains cas une exposition difficile que le mode A ne sait pas gérer correctement et de toute manière je le fait que lorsque le premier cliché n’est pas satisfaisant (je ne suis pas Ansel Adams !).

      24 octobre 2011
  • En relisant certains post, entre autre ceux qui parlent de l’utilisation de la fonction mémorisation puisqu’en + c’est le but de cet article : Ce serait bien de la part de certains constructeurs effectivement qu’ils précisent dans tel mode ou tel mode que tel fonction n’est pas utilisable…Du style vous avez tourné la molette sur M, vous appuyez sur la fonction mémorisation & oupss un message apparaît à l’écran vous signifiant que cette fonctionnalité n’est pas utilisable dans ce mode & nous nous en trouverions émerveillé car on n’aurait plus à se poser la question & à trifouiller pendant des heures pourquoi cela ne marche pas, hein Laurent ? ;-) …C’est vrai qu’il faut du temps pour digérer la notice, manipuler aisément l’appareil, avoir les bons réflexes…Heureusement cerains appareils vous facilite amplement la vie en vous informant des fonctionnalités disponibles dans tel ou tel mode & au bout d’un moment cela finit par rentrer dans la tête…Il est vrai qu’il faut s’attaquer au fonctionnalité de base avant d’aller voir les fonctionnalités élargies…C’est un peu comme les ordinateurs, on achète le top pour n’en utiliser que le 1/3 des fonctionnalités pour une majorité de gens…En tous les cas merci de ton aide Laurent à avancer pas à pas, si joliment bien dit…
    Bon shooting à tous !

    24 octobre 2011
    • le mode M c’est manuel , tu fais tout toi même , exposition , profondeur de champ , prise de la vitesse du sujet , pas de correction d’exposition non plus bref MANUEL cest toi qui regle les 3 parametre pour obtenir ta photo , tu ne prends plus une photo , yu fais de la photo.

      donc pq preciser qqchose d’évident

      5 septembre 2013
  • Merci pour cet article, c’est vrai que la mémorisation d’exposition peut bien aider dans certaines conditions.
    Petite question, ta photo finale a t’elle subit beaucoup de retouche?
    Quel objectif as tu utiliser?
    Bonne soirée
    Bruno

    14 novembre 2011
    • Elle a subi un développement RAW normal je dirais : augmentation du contraste et de la saturation notamment.
      J’ai utilisé le 18-55mm du kit pour cette photo :)

      15 novembre 2011
  • Bonjour, merci pour ces explications;

    Sur le D300 on peut également régler la mémorisation de l’exposition en appuyant sur le bouton principal à mi-course est ce la même fonction?

    22 novembre 2011
  • Sur mon Sony alpha 230, où se trouve la touche de mémorisation de l’exposition ?

    26 novembre 2011
  • Top ce tuto merci pour le partage…il va falloir que je teste tout ça pendant ma prochaine sortie photo…au passage je trouve tes article bien fait pour les débutants…c’est facile a comprendre pour les neuneux de la photo comme moi…

    23 décembre 2011
  • Au départ, je ne connaissais pas cette méthode et apres avoir lu cet article, j’ai pris le temps d’essayer une photo dans ce genre-là et je crois avoir bien réussi.

    Voilà une photo de mon camion avec un coucher du soleil en arrière plan.

    24 décembre 2011
  • bonjour,
    J’utilise la mémorisation de l’exposition (qui existe aussi en mémorisation d’AF !) depuis 1993 date où j’ai acquis un Nikon F801s qui possède ces possibilités. Il faut savoir aussi que l’on peut utiliser cette méthodologie avec la photo au flash en particulier en fill-in extérieur ou en synchro. lente en intérieur.
    Pour info seulement.
    myrddin13

    29 décembre 2011
  • Bonjour,

    j’ai un problème qui est le suivant:

    lorsque je prends une ou des photos avec mon Canon EOS 550 et que je transfère ces photos sur mon ordinateur, systématiquement, j’obtiens un double de la photo ou de chaque photos prisent. L’une est toujours un tout petit peu plus sombre que l’autre.

    Dans quel paramètre dois-je aller?

    D’avance, je vous remercie.

    Ol.

    28 janvier 2012
  • Tu a peut être le Bracketing de ton appareil photo activé.
    Vas voir dans le Menu
    Puis le Deuxième onglet Rouge
    Première ligne (Correction expo/AEB)
    Tu clique, et normalement il ne devrai y avoir qu’un seul petit bâton rouge sur le 0.
    Si il y en a plusieurs, tourne la molette au dessus de l’appareil.
    Dernier article de Viivii84 : Welcom in Paris

    28 janvier 2012
  • Un grand merci pour votre site. Les explications claires et simples m’éclairent et je suis moins perdue devant la complexité de la technique photo et de ses termes.

    2 février 2012
  • Bonjour,

    Je suis une passionnée de photo comme tous ici et je pratique la photo à titre pro aussi. Je tiens vraiment à te féliciter par ton approche et pour ton site. Souvent nous utilisons les boitiers et objectifs soit naturellement sans pouvoir forcément expliquer le tout ou pour beaucoup ils ne connaissent pas leur matos et c’est le cas aussi pour de nombreux pro.

    Je tiens juste à suggérer une méfiance dans les réglages de chez Canon (je ne connais pas Nikon). Certains réglages plus poussé peuvent se contrarié alors attention. Faire un test à chaque modification de régalge.

    Bonne continuation à toi et continue ainsi

    12 avril 2012
  • Ah, cool !
    Jusque là, je « croyais » qu’en maintenant le déclencheur à mi course ça gardait (en plus de ma mise au point) mon exposition…
    Bon, j’avais bien vu que ça ne marchait pas !, et là ça y est, ça marche :-)
    Je pense que je vais m’en servir… souvent !

    Petite précision : sur mon Nikon D3100, j’ai eu du mal à trouver où faire le réglage (parce qu’au début ça conservait AUSSI ma mise au point, et pour le coup ça faisait beaucoup) :
    c’est dans Menu>Configuration>Commandes>

    Merci Laurent :)

    Armand

    PS : Comme je lis l’article aujourd’hui, il n’est sûrement pas trop tard, ni trop tôt pour… te souhaiter un excellent anniversaire :d

    6 juin 2012
    • (Le même, quelques heures plus tard) :

      C’est hyper bon !
      Je peux exposer CE QUE JE VEUX… COMME JE VEUX.

      Ah, MERCI Laurent !

      Bon, la plupart du temps je n’en ai pas besoin, mais quand j’en avais besoin ça faisait cruellement défaut.
      :)

      6 juin 2012
  • Bonjour Laurent,
    Je suis une passionnée de nature et je me rends donc en randonnées régulièrement pour photographier des oiseaux. Plus souvent qu’autrement, je dois photographier des oiseaux en vol sur un ciel clair, des oiseaux en mouvement sur des fonds sombres, bref… dans des situations plutôt difficile pour al débutante que je suis. Qu’à cela ne tienne, tes articles sont pour moi une révélation, bien plus que mon satanée manuel ! Reste maintenant à mettre tout ça en pratique. Merci encore ! :)

  • Cet article me sauve la vie !! Je ne suis jamais satisfaite quand le prend le ciel en photo et les couchers de soleil. Dès que l’occasion se présente je teste ca :)

    Encore merci pour cet article !! :D

    18 juin 2012
  • Bonjour,

    Je ne comprend pas pourquoi tu te sers de la mémorisation d’exposition étant donné que tu utilises la mesure spot et qu’elle évalue le centre de l’image (apparemment le ciel dans ton exemple) . Ne voyant aucune différence de cadrage entre les photos, je voudrai savoir en quoi la mémorisation d’expo a t’elle de l’intérêt pour cette situation. Merci pour ta réponse.

    25 septembre 2012
  • Bonjour Laurent,
    tout d’abord je tenais à te remercier pour la qualité de tes articles qui grâce à toi me permette de m’améliorer chaque jour un plus et surtout de prendre plus de plaisir à photographier qu’avant car enfin je commence à comprendre ce que je fais…

    Pour en revenir à l’article, une question (de débutant) subsiste, comment fait-on et surtout est-il possible/utile/absurde de faire une mémorisation d’exposition en mode Live view ? Sur mon 500D (en live view) la touche de mémorisation et également celle de l’autofocus ?
    J’ai crois avoir trouver dans les fonctions perso en activant Verrouillage AE/Autofocus, mais je ne comprend pas trop comment s’en servir.

    Merci de ton aide

    10 octobre 2012
  • Bonjour Laurent

    Merci pour cet article très intéressant .J’ai tendance à travailler en manuel peut être li faudrait que je me mette à essayer les semi automatique quand j’ai le temps de réfléchir
    Amicalement
    Geneviève

    14 janvier 2013
  • Moi aussi merci j ai pris des photos hier pour ma fille a la patinoire j ai tout raté a cause d une mauvaise compréhension de l exposition et des modes que tu viens d expliquer je peux dire aussi que matériel joue un rôle il me fallait un caillou lumineux avec mon 18-105 /3.5-5.6 mais comme on dit la photo est faite par celui qui l a fait,ça fait qu un mois que suis dis la photo et grâce a toi Laurent je vois la photo différemment
    Merci encore

    3 mars 2013
  • bonjour
    voilas mon problème j aimerai comprendre la mémorisation avec la main comment calculé le couple vitesse et ouverture merci
    amitié

    6 mars 2013
  • Merci pour tous ces articles bien intéressants, celui-ci m’a vraiment permis de comprendre le mémo d’exposition avec la quelle j’avais encore un peu de mal!
    Dans peu de temps mon D3100 n’aura plus de secret pour moi!

    31 mars 2013
  • J’ai bien tout compris, et j’espère bien m’en rappeler quand j’en aurais besoin.
    Mais là, concrètement, tu as fait ta mesure par rapport à quoi du coup? Un nuage? Le soleil?

    10 juillet 2013
  • ça a peut être été déjà dis dans les comm’s ( mais pas le gout de tout relire ) , mais on peut dissocier ( enfin  » inverser  » ) les boutons :
    la MAP se fait avec le bouton de mémorisation d’expo ( * )
    l’appui à mi course sur le déclencheur fait uniquement la mesure d’expo.

    du coup ça permet de déclencher encore plus vite (si le sujet reste à la même distance ) car l’appareil ne cherche même plus à faire la MAP lors de l’appui sur le déclencheur. ça ne pompe plus.

    c’est aussi pratique pour rester en hyperfocale si on ne possède pas d’objectif qui a la retouche manuelle du point : le 18-55 IS II par exemple est très sensible si on débraie l’AF, ça tourne partout en touchant à peine la bague ( en plastique ) . on est obligé de rembrayer après avoir fait le point sur l’hyperfocale sinon ça bouge immanquablement . du coup, fallait bien trouver une solution pour ne pas refaire la MAP à cause du déclencheur…

    30 juillet 2013
  • Bonjour Laurent,
    En tant que « petit dernier » car inscrit très récemment – ce qui n’a rien à voir avoir avec mon age qui ne me permet pas d’être le petit dernier !- je tiens à te remercier pour la clarté de tes articles et surtout de la passion que tu parviens à faire passer à travers tes mots. Je fais de la photo depuis une grosse trentaine d’années (mon premier réflex 24×36 date de 1982 et je l’ai toujours) et je me suis offert (à mon âge je peux me faire un joli cadeau) un Canon 7D très récemment. Et donc je me suis intéressé à ton blog. Et bien je peux dire que j’en ai appris plus en 3 semaines de lecture qu’en trente ans de pratique « hasardeuse » et guidée par le « pifomètre ». Je me suis aperçu, au fil des lectures d’articles, que j’avais sous-utilisé mon dernier numérique (300D). Mais je rattrape le temps perdu car avec le 7D, tout est possible. Il ne fait pas le café, c’est dommage ! Bon je ne serai pas trop original en disant que tes articles sont parfaitement clairs et concis, écris par un passionné, ça ce voit. Merci de ta contribution à faire de nous des êtres sinon savants, moins ignares !
    Philippe

    9 août 2013
  • Un grand merci pour toutes ces précisions !

    J’ai en effet beaucoup de problèmes avec mes photos quand il s’agit de trouver la bonne exposition. Avant, j’utilisais les réglages, spot, matricielle et selective un peu n’importe comment. Maintenant, je sais ce que je dois exactement faire pour réussir mes photos, surtout, de nuit ou en contre jour.

    14 octobre 2013
  • Bonjour,
    Tout d’abord merci pour tous ces conseils, j’ai longtemps hésité à acheter un réflex et c’est ce blog qui m’a permis de trancher. Tout est clair, facile à comprendre ( faut lire parfois deux ou trois fois quand même et a condition de tout lire dans le bon ordre :D). Cependant j’ai une question, je pense avoir bien assimilé la notion de mémorisation d’exposition (donc, lorsque je lock quelque part, les paramètres se figent afin d’obtenir la meilleure exposition à l’endroit demandé) mais lorsque je fais la même chose avec le flash actif, en bas mon canon affiche FEL (ça j’ai compris que c’était le FLASH EXPOSURE LOCK) mais dès que je recadre mon sujet, la vitesse d’obturation change (et généralement j’atteins des vitesses d’obturation tellement lentes que je ne prends même pas la peine de shooter à main levée). Le but était ici de faire du fillin, mémo expo sur contre jour et shooter mon sujet au flash. Si un complément à l’article pouvait paraitre ça serait chouette car sur le net on ne trouve que des articles en anglais. Merci!

    25 novembre 2013
  • Bonsoir,
    C’est étrange Nicolas…Normalement la mémorisation d’exposition, n’a pour fonction que la mémorisation d’une valeur d’exposition d’une prise de vue. Qu’il y ait flash ou non lors de la prise de vue, peu importe, lorsque l’on appuie à mi-déclencheur sur le bouton en mode one-shot, on verrouille une exposition que l’on peut par la suite mémoriser ou non…Si après, on recadre…Théoriquement, il doit conserver les mêmes paramètres d’exposition, qui s’obtient à l’aide de 3 opérandus : ouverture,vitesse et iso…Peut-être que si la vitesse change, l’ouverture varie en conséquence dans ton exemple, je ne sais pas…Je n’ai pas refait de la prise de vue depuis un bon bout de temps, alors à force…Si je dis une connerie, n’hésite pas, @ +

    25 novembre 2013
  • Bonjour à tous,
    Je fais pas mal de photos au flash, il y a cette fonction de mémorisation d’exposition au flash que je n’arrive pas à bien comprendre.
    Quelqu’un pourrait m’expliquer cette fonction en mode Av et M ?
    Vous remerciant par avance.
    Brice.

    C’est assez simple. Une fois la fonction de mémorisation activée, tu pousses à moitié sur le bouton du déclencheur. Le préflash émet son éclair, calcule la puissance requise et il met en mémoire l’ouverture, la vitesse et la puissance du flash.

    Sans lâcher le déclencheur, tu recadres. Tu déclenches à fond et la photo est prise en tenant compte des paramètres déjà placé en mémoire.
    => Récupération du forum eos-numerique. Si cela peut aider…

    26 novembre 2013
    • Je te remercie pour ton implication abdel.
      J’ai continué mes recherches et j’ai fait des tests. D’après mon expérience, la mémo effectivement ne joue que sur l’intensité du flash et rien d’autre! (elle ne fige pas les paramètres ouverture/vitesse d’ob/iso).
      En faisant la mesure avec le flash sur un point lumineux, l’intensité était correcte et mon objet photographié était exposé correctement à mon goût. A l’inverse, même distance, objet visé sombre, je shoote et la photo était surexposée. J’ai fait tout ça en M afin de m’assurer que c’était bien l’intensité du flash qui était variable. Seulement ça prête pas mal a confusion par rapport à l’expo « classique » et rend le mode AV dans l’obscurité inutilisable à main levée (car la vitesse d’obturation est toujours influencée par l’obscu et ne tient pas compte du flash éventuel). J’espere que j’ai été clair :D

      26 novembre 2013
  • Merci pour tous ces conseils et bon anniversaire!
    Dans quel cas la mise au point est elle verrouillée en même temps que la mesure d’exposition quand on appuie à mi course ?
    (Ce doit être dans les cours mais peux tu le repréciser, merci. J’ai un nikon 5100)

    8 août 2014
  • 2ème question
    Si ton anniversaire est le 13/09, on est le 8/08 alors j’ai tout faux.
    Admettons que l’on fasse la mise au point sur la partie sombre et que la partie claire soit « cramée » que faire, jouer sur l’ouverture du diaph ou la vitesse ?

    8 août 2014
  • J’ai retrouvé les réponses à mes questions dans les cours!

    9 août 2014
  • j’ai essayé mais je constate qu’on peut utiliser la mémorisation d’exposition en P, AV, TV mais pas en M : est ce normal ou est ce mon appareil qui est défectueux ( canon 550 D)

    11 août 2014
  • Merci pour cet article, je suis très souvent en mesure spot car je peux prendre l’exposition où je veux mais ayant mis un moment mon reflex de côté, j’avais toujours un problème au moment de cadrer… Problème résolu !
    J’aime beaucoup l’effet de profondeur assez cinématographique de cette mesure. Après, à trop l’utiliser sur n’importe quoi, ça donne un peu un effet dramatique ou théâtral alors qu’on en a pas forcément envie. Merci je vais suivre votre site à présent, j’ai plein de choses à découvrir !

    Pour les PENTAX ;) bouton en haut à droite avec une petite clé + AE-L

    28 août 2014