Photo jambes pieds noir et blanc
On l’a déjà dit plusieurs fois récemment : en photographie numérique, on se retrouve facilement avec des centaines de clichés qu’il faut gérer. Outre réduire le nombre de photos à la source, et utiliser un logiciel pour organiser vos photos, il est souvent difficile de choisir la ou les meilleure(s) photo(s) au sein d’une même série, et on serait tentés de le faire “à l’instinct”. Voyons ensemble les critères objectifs qui vous aideront à les choisir ! Quand on fait une série de photos, on peut avoir tendance à prendre beaucoup de clichés pour avoir plus de chances de rendre justice à son sujet. Et même en limitant le nombre de clichés qu’on prend, on peut facilement se retrouver avec 5, 10 ou 20 clichés plus ou moins identiques, entre lesquels il faut choisir. Quelles sont les différentes étapes successives qui vont vous permettre de trier le bon grain de l’ivraie ?

1. Identifier les doublons

Photo building immeuble Frankfurt Germany

Reflexion (Frankfurt, Germany) by n.macca

La première étape est d’identifier quelles images on peut considérer comme des doublons ou non. C’est bien évidemment assez subjectif, et tout dépend de ce que vous vouliez exprimer au moment de faire les clichés. C’est à vous de savoir quel élément sépare une série d’une autre. Vous pouvez décider qu’une série est définie par :
  • son cadrage
  • son histoire
  • une pose différente pour du portrait
  • une lumière différente pour du paysage
  • etc…
Il est en tout cas indispensable de d’abord définir la série dans laquelle on va choisir, ça paraît évident. Mais la limite entre deux séries peut parfois être floue, et vous allez peut-être redéfinir cette étape par la suite en affinant vos choix.

2. Eliminer les photos techniquement mauvaises

Une fois cette étape passée, le plus évident à faire est d’éliminer toutes les images qui possèdent des défauts purement techniques. Au premier rang desquels une mauvaise mise au point, ou d’une manière générale tout manque de netteté non intentionnel. Mais aussi une sous-exposition ou une sur-exposition trop importantes par exemple. Quand je dis trop importante, je veux dire qu’il faut tenir compte des possibilités en post-traitement. En effet, de nombreux défauts peuvent être rattrapés en post-traitement tant qu’ils sont raisonnables : un très léger manque de netteté, une exposition pas tout à fait comme vous le souhaitez, des hautes lumières un peu cramées, … Si vous êtes assez expérimentés en post-traitement, vous ne devriez pas avoir de mal à savoir si c’est rattrapable ou pas. Dans le cas contraire, il vaut mieux être un peu optimiste : au pire, si ce que vous pensiez rattrapable ne l’est pas, vous aurez appris quelque chose 😉

3. Eliminer les éléments gênants

Normalement il doit déjà vous rester beaucoup moins de clichés. Dernier élément assez objectif pour éliminer des clichés : les éléments gênants de l’image. Il est évidemment souhaitable d’en enlever le plus possible à la prise de vue, mais il peut toujours en rester sur certaines photos, par manque d’attention ou tout simplement parce que vous n’aviez pas le choix. Ces éléments peuvent être :
  • des objets ou des personnes en arrière-plan, souvent coupés en bord de cadre
  • des choses qui paraissent “sortir” de la tête ou du corps des gens, en général parce que vous ne les avez pas vues dépasser à la prise de vue
  • des éléments distrayants dans une photo, bref tout ce qui peut rentrer en compétition avec votre sujet
  • des horizontales ou des verticales qui ne sont pas droites et que vous ne pourrez pas redresser en post-traitement sans couper votre sujet
  • des expressions du visage peu flatteuses

4. Un peu de subjectivité

 

Photo jambes pieds noir et blancfeet by dissuadedotorg

  Peut-être qu’après ces étapes, vous avez les images qu’il vous faut. Dans le cas contraire, le reste de la sélection va s’effectuer sur des éléments purement subjectifs. Par définition, difficile de vous dire lesquels 😀 Mais pour faire simple, c’est évidemment très lié à votre intention photographique. L’image choisie peut être :
  • celle qui raconte le mieux l’histoire que vous vouliez raconter
  • celle avec la meilleure expression du visage de votre sujet, ou la meilleure pose de l’animal que vous photographiez, bref la meilleure attitude de votre sujet
  • celle avec la meilleure composition, qui met le mieux en valeur votre sujet, avec les meilleures lignes de force, etc…
Bref, ici c’est vraiment à vous de voir laquelle vous préférez, et c’est parfois très difficile de se décider sur une rafale où il y a 4 clichés tous aussi bons les uns que les autres 😉

Voilà, j’espère que ça vous aidera à choisir plus simplement et plus rapidement les images que vous publierez sur Flickr ou ailleurs. Partagez vos astuces pour trier vos images dans les commentaires, et si vous ne l’avez pas encore fait, pensez à vous abonner à la newsletter 😉

  Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

 

 

Laurent Breillat
J'ai créé Apprendre.Photo en 2010 pour aider les débutants en photo, en créant ce que je n'avais pas trouvé : des articles, vidéos et formations pédagogiques, qui se concentrent sur l'essentiel, battent en brêche les idées reçues, tout ça avec humour et personnalité. Depuis, j'ai formé plus de 14 000 photographes avec mes formations disponibles sur Formations.Photo, sorti deux livres aux éditions Eyrolles, et édité en français des masterclass avec les plus grands photographes du monde comme Steve McCurry.
Télécharger l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (13 notes, moyenne : 4,08 sur 5)
Loading...