7 ruses pour éviter les touristes sur vos photos

Cet été sera sans doute l’occasion de partir en vacances pour beaucoup d’entre vous, et pour certains en voyage dans des endroits où il y a le plus souvent pas mal de touristes. Et même si vous en faites partie, il faut bien avouer que ce n’est pas très agréable d’avoir des hordes d’Allemands en short, sandales et chaussettes blanches sur vos photos 😀 (ok, c’est un horrible cliché. Certains Français sont comme ça aussi :P).

Bref, si vous souhaitez ramener de belles images des endroits magnifiques où vous avez mis les pieds, il va vous falloir utiliser la ruse. Mais où est-ce qu’on peut trouver ça ? C’est quoi la ruse ? Voyons ensemble comment vous débarrasser de ces vilaines chaussettes blanches dans des sandales.

Sortez des sentiers battus

Coucher de soleil au bord d'une route défoncée aux Philippines. Sans prendre le bus inconfortable, pas de photo !
Coucher de soleil au bord d’une route défoncée aux Philippines. Sans prendre le bus inconfortable, pas de photo !

La première ruse, c’est tout simplement de gagner sans combattre : fuyez vos compatriotes suants et cramoisis par le soleil (comment ça j’ai une mauvaise image des touristes ? :P), et devenez plutôt un voyageur qu’un touriste. La différence est subtile, mais existe.

Le voyageur est là pour découvrir, sans a priori, et n’a pas peur de sortir un peu des sentiers battus pour voir un peu comment ça se passe vraiment en dehors du parcours balisé des voyages organisés. Il a un sac à dos, prend des transports qui ont connu l’époque des dinosaures (avec traces de dents de T-Rex et tout :D), s’attache à prendre la solution la moins chère, et s’il va jusqu’au bout de la démarche (et qu’il peut marcher 4h dans un climat tropical sans mourir d’épuisement), il se retrouve même dans des endroits où il n’y a qu’un occidental qui vient toutes les semaines.

Le touriste, lui, arrive avec ses deux valises de 23kg, se pose dans un hôtel climatisé, et profite de la piscine. Ensuite il prend un tour organisé pour aller voir le marché avec 125 autres occidentaux suants et finit par acheter une babiole sans valeur pour une bouchée de pain.

Rizieres en terrasses Cordilliere Philippines Cette photo a été prise dans un village tout paumé au Philippines dont je tairais le nom, cherchez-le vous même
Cette photo a été prise dans un village tout paumé aux Philippines (dont je tairais le nom, cherchez-le vous même :D)

Loin de moi l’idée de faire la morale (enfin un peu quand même), mais à votre avis, entre les deux, lequel rencontre le plus de touristes, et lequel peut ramener les meilleures photos ?

Je vous conseille de louer un vélo, un scooter, une moto, une voiture dès que vous allez quelque part. Vous seriez surpris de voir les coins merveilleux déserts qu’on peut parfois découvrir à quelques kilomètres de villes très touristiques.

Malgré tout, je sais que comme tout le monde (moi y compris), vous allez forcément vouloir visiter quelques trucs ultras célèbres. Genre si vous allez en Inde et ne voyez pas le Taj Mahal, c’est quand même dommage (mais repartez le plus vite possible d’Agra hein, c’est tout pourri à part ça).

Se lever tôt

Lever de soleil au bord du Gange
Lever de soleil au bord du Gange (environ 6h du matin, de mémoire).

La seconde ruse sera donc là encore d’éviter le combat au maximum, en utilisant cette fois-ci le temps à votre avantage. Et oui, le touriste lambda (et sans doute vous y compris), il a bossé 40 heures par semaine toute l’année, il a 8 heures d’avion en classe éco dans les pattes, et le décalage horaire en plus. Bref, il veut dormir. Et donc très tôt le matin, vous aurez en général moins de monde, voire personne. D’autres y auront pensé évidemment, mais si vous pouvez éviter 90 % des touristes, c’est quand même le pied.

Donc levez-vous tôt en voyage, ça vous permettra de profiter de lieux plus calmes, et de la jolie lumière du matin. En plus, si vous ne voyagez pas seul, vous pouvez y aller sans vos proches et ainsi ne pas (trop) les ralentir la journée. Double effet kiss cool ! 😀

Être patient

Mosquée du Taj Mahal personne
Mosquée du Taj Mahal : en attendant un peu, j’ai réussi à n’avoir qu’une seule personne, en plein milieu.

La troisième ruse sera la patience. En effet, il suffit parfois d’attendre pour avoir ce que l’on veut. On a l’habitude d’attendre le bon moment pour des photos plus « rapides », comme de la photo de rue ou de spectacles, mais moins pour des photos plus « calmes » comme le paysage ou l’architecture. Pourtant, l’astuce est tout aussi valable.

En effet, même les endroits les plus occupés ont souvent quelques minutes de calme de temps à autre, comme par miracle. Alors ça peut arriver 2 minutes dans une heure, mais si vous voulez vraiment un cliché, il va falloir attendre. Surtout, ne faites pas ce que tout le monde fait : arriver, prendre un cliché rapidement, et repartir. Ou alors ne vous attendez à rien d’autre que des photos de vacances standards (ce qui n’est pas un mal hein, c’est juste un exercice moins exigeant).

Composer pour les enlever du cadre

La tombe de Safdarganj à Delhi ultra grand-angle
La tombe de Safdarganj à Delhi ; j’ai pu éliminer les touristes présents en utilisant un ultra grand-angle et en me rapprochant. Et en attendant le bon moment bien sûr 😉

La quatrième ruse : s’arranger pour qu’on ne les voie pas. L’avantage de la photo, c’est que c’est une interprétation de la réalité, et non pas une représentation. Notamment car la réalité ne tient pas dans un cadre de proportions 3/2 (ou 4/3, ou carré 😉 ).

Cette astuce est donc simple : les touristes vous gênent avec leur t-shirt rouge « I <3 Bangkok » ? Virez-les du cadre ! Et oui, vous décidez entièrement de ce qui est dans le cadre, donc vous pouvez en virer les touristes. Il suffit de composer pour ça. La meilleure astuce est de vous rapprocher et d’utiliser un grand-angle (voire un ultra grand-angle), ce qui vous permet en général de trouver un angle de vue sans personne dedans.

Combinez avec la ruse précédente pour plus d’efficacité ! 🙂

Faire une pose longue en plein jour

Pariser Platz

Notez les touristes flous à gauche sur cette pose de 120s. (Pariser Platz by wecand)

La cinquième ruse sera plus technique, et consiste à utiliser la capacité de l’appareil photo à montrer des choses différentes de la réalité, et notamment en pose longue.

Sans vous refaire tout le topo là-dessus, ce n’est pas le sujet, en utilisant une longue vitesse d’obturation, vous allez flouter les éléments en mouvement. Plus la pose sera longue, plus vous allez flouter les éléments mobiles. Et un touriste, aussi mou et en sandales soit-il, ça bouge. Cette ruse vous permettra donc d’effacer magiquement les touristes de votre image !

Enfin magiquement, il vous faudra quand même 2 éléments de matériel essentiel :

  • un trépied, pour réussir une pose longue sans que l’image entière ne soit floue, bien entendu
  • un filtre ND de type ND400 ou ND800, pour faire une pose longue en plein jour sans que la photo soit entièrement blanche. Si vous faites ça de nuit, vous n’en aurez pas forcément besoin.

Je ne vais pas vous expliquer en détail toute la technique, ça pourrait faire l’objet d’un autre article, mais en attendant vous trouverez des tas d’infos dessus sur Google 😉

Photographier les détails

Détails des marbres du Taj Mahal. Oui, il aimait sa femme.
Détails des marbres du Taj Mahal. Oui, il aimait sa femme.

À l’inverse de précédemment où je vous conseillais de vous rapprocher, d’utiliser un grand-angle et de prier le Dieu de la Photo, vous pouvez adopter l’approche inverse, notamment pour l’architecture : zoomer et vous focaliser sur les détails.

Vous rapprocher et prendre un angle vraiment restreint permet en général d’enlever tout touriste de la photo, et en plus ça donne une image plus complète de l’endroit que vous visitez. Et ça, c’est génial pour vos amis auxquels vous allez faire subir un diaporama de 1256 photos de votre dernier voyage, autour d’un saucisson et d’une bonne bouteille 😀

Les inclure dedans !

Une fille qui faisait du yoga au bord du Gange à Rishikesh, au coucher du soleil
Une fille qui faisait du yoga au bord du Gange à Rishikesh, au coucher du soleil (la salutation au soleil plus précisément). Plus bobo, tu meurs.

Bon ok, cette septième et dernière ruse ne permet pas vraiment d’éviter les touristes. J’ai menti, j’avoue. Que celui qui ne l’a jamais fait me jette le premier gravillon.

Il s’agit ici de rendre les armes, voire de fraterniser avec l’ennemi ! Si vous êtes fatigué de traquer le moindre bout de sandale dans vos images, vous pouvez aussi jouer avec la présence des touristes. En effet, il ne faut pas forcément toujours se battre contre l’inévitable, mais plutôt apprendre à l’accepter et à en tirer le meilleur parti (et ce n’est pas valable qu’en photo 😉 ).

Comme vous le savez peut-être, l’humain dans une photo est toujours un point d’intérêt, et peut ajouter une vraie force à votre image. Donc vous pouvez par exemple utiliser un touriste présent pour faire une silhouette sur fond de soleil couchant et plage paradisiaque, ou alors prendre le parti de prendre des photos de touristes, si possible originales et drôles.

Je me souviens comme si c’était hier d’une photo non prise lors du marché aux fleurs à Chiang Maï, en Thaïlande. Trois touristes japonaises très clichés se prenaient en photo devant une décoration, et d’où j’étais ça aurait fait une bonne photo. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de dégainer assez rapidement, et le moment était passé. Mais vous voyez l’idée 😉

 

Voilà, j’espère que grâce à cet article, vous prendrez un peu de ruse dans votre sac à dos lors de votre prochain voyage, à côté de la bouteille d’eau, de la crème solaire et des chips. Bonnes vacances ! 🙂

(Si vous connaissez d’autres ruses, laissez un commentaire surtout !)
 

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (21 votes, moyenne : 4,24 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

89 commentaires
  1. Avec mon amie, nous étions à Paris la semaine dernière. A priori on pensait ne pas être dans la grosse affluence de l’année, mais on n’avait pas pensé à l’Euro de Foot…

    Avec la foule, j’avais pensé faire des poses longues, mais d’une part je n’avais pas le matériel adéquat sur moi, et d’autre part avec Vigipirate, cela m’aurait pas mal emmerdé.

    Faire entrer un trépied dans un musée, ou n’importe quel autre bâtiment public peut s’avérer particulièrement compliqué. En plus la plus part n’ont plus de vestiaire où on pourrait poser le matériel.

    La pose longue n’est pas adaptée à tous les programmes d’une journée… Pensez-y.

  2. Une autre astuce pour éviter les touristes c’est de prendre le contre pied – prendre les touristes en photo -un album de portraits peut être sympa … (bien sûr en n’occultant pas le droit à l’image …)

  3. Deux idées pour éviter les touristes

    La première m’a été donnée par un gardien du chateau de Versailles : venir tard pour la visite, à la limite de la fermeture, quand les gardiens « poussent » les gens vers la sortie. Ca permet en général d’avoir un peu de temps, en sortant le dernier, pour faire des photos tranquillement.

    Autre idée que j’ai msie en pratique cette année : le panorama!

    Plutôt que de prendre le site désiré en entier, je le découpais en plusieurs photos où je prenais soin de n’avoir personne (en général, les gens laissent toujours un espace libre) et d’assembler ensuite les photos une fois de retour. PAr contre il faut maitriser la technique (Tenir l’appareil verticalement etc…) pour ne pas avoir de surprises au moment de l’assemblage et du recadrage

Voir plus de commentaires