Comment faire des photos qui sortent du lot ?

23 octobre 2016

 

Ceci est un article invité de Marie-Ange du blog Apprendre la Photo de voyage 😉

Merci Laurent de m’accueillir une nouvelle fois sur ton blog pour m’exprimer sur la Créativité en photo. Un sujet qui me tient particulièrement à cœur. C’est toujours un plaisir de partager ma passion avec tes lecteurs avertis ! Marie-Ange

Ne perdez jamais de vue que la pratique de la photo est un loisir pour 95 % d’entre vous et doit le rester !

Tout le monde n’a pas pour objectif de devenir un photographe professionnel, à chacun son job… Seulement, tous les détenteurs d’un appareil photo ont un désir commun : faire de belles photos !

C’est là que le bât blesse ! Vous n’êtes pas toujours heureux de faire des photos quand il s’agit d’appliquer vos connaissances. Je le constate dès les premières heures sur le terrain avec les stagiaires ou les photos-voyageurs que j’accompagne depuis des années.
Le plaisir que procure la pratique de la photo vole en éclat, pour le plus grand nombre d’entre vous, au moment de replonger dans ces centaines de clichés que vous avez faits pendant vos dernières vacances ou lors d’un voyage du bout du monde.

Technique ou créativité

Vous vivez un grand moment de solitude en constatant que vos images sont banales, elles ne reflètent pas VOTRE réalité et vos images ne dégagent aucune émotion !
Le pire est que nous ne pouvons pas faire marche arrière !

La photographie nous offre la magie de saisir l’instant présent ! Mais vous ne revivrez JAMAIS la fraction de seconde où vous avez appuyé sur le déclencheur.
Autant dire que vous n’avez qu’une seule et unique chance de faire la photo qui traduira l’émotion que vous avez ressentie :

– Devant ce paysage à couper le souffle

– Face à cette lumière unique lors de votre dernière balade à la campagne « à côté de chez vous »

– Quand vos entrailles ont été transpercées par un regard d’enfant croisé dans une rue de Calcutta !

Force est de constater qu’il est parfois compliqué de canaliser ses émotions dans le simple cadre de votre appareil photo et que vous manquez cruellement de créativité.

marie-ange-perney-apprendre-la-photo-de-voyage-8

Forcez l’admiration de vos spectateurs avec la méthode de Pareto

La méthode que j’utilise au quotidien est une application du principe de Pareto, le concept du 20/80. Il suffit d’adapter cette méthode à la pratique de la photo. J’ai peaufiné cette technique au fil des années d‘expérience sur le terrain lors de voyages ou près de chez moi.

Le principe est simple et c’est un rituel efficace :

• Je n’utilise que 20 % des techniques photo acquises durant mon école de reporter photographe pour faire 80 % de mes photos

• Je passe 80 % de mon temps à regarder, à m’inspirer de ce qui m’entoure contre 20 % attribué à la technique pure de prise de vue

Je vous laisse juger du résultat sur près de 300 de mes photos qui illustrent mon blog Apprendre La Photo De Voyage.

Vous le savez, il est incontournable de connaître et savoir appliquer les bases techniques de la photo et… il est impératif de développer votre potentiel créatif !

Je gère de nombreux aspects de ma vie professionnelle et personnelle en appliquant ce principe du 20/80, notamment dans mon approche photographique.

Je l’ai mis en place dès le début de mon apprentissage, il y a quelques années maintenant ! 😉 Avec l’application de cette méthode, j’ai atteint l’objectif que je m’étais fixé : être une photographe heureuse et faire des photos qui me ressemblent. C’est bien le but de chacun d’entre vous ?

De plus, j’ai fait le ménage dans ma démarche photographique en suivant un fil d’Ariane lors de mes séances de prises de vues.

– Avant

Je prépare ma sortie photo, quelle que soit sa durée. Je sais exactement ce que je recherche et je détermine mon intention photographique. Tout n’est pas réglé comme du papier à musique, car je suis à la recherche de l’imprévu, mais dans un cadre défini.

– Pendant

La prise de vue (sortie d’une demi-journée, escapade d’une semaine ou un voyage du bout du monde). Je ne me noie pas dans des complications ou considérations techniques et me focalise sur le sujet, son environnement et les rencontres qui se présentent. Mon appareil n’est que le prolongement de ma vision et mon ressenti photographique.

– Après

Une fois l’éditing effectué, je me retrouve avec plus ou moins 20 % des photos que je vais pouvoir « sublimer ».
Cette approche technique, mais surtout artistique, est l’occasion de revivre un moment très agréable. Ce moment de découverte à l’extérieur n’est pas définitivement relégué au rang des souvenirs. Je vais laisser parler non pas les curseurs, mais ma créativité pour interpréter mon fichier RAW en une image aboutie et exprimer les émotions de ce que j’ai ressenti sur le moment. Recadrer, travailler certaines textures, peut-être faire le choix d’un N & B parce que les contrastes s’y prêtent, enfin même le petit « coup de patte » de l’artiste ! Cependant dans la plupart des cas, je ne veux pas accorder plus de quelques minutes par photo.

La créativité à la portée de tous

Je laisse le soin à Laurent de vous apprendre les techniques photo ! 🙂

Contrairement aux idées reçues, développer ce potentiel créatif en photo est à la portée de tous !
J’ai répertorié une bonne trentaine d’approches créatives que j’applique lors des sorties photo.
Toute technique photo à son pendant créatif. Ces approches ou techniques créatives peuvent s’apprendre avant même d’aborder les techniques photo pures ou en parallèle.

Alors, qu’est-ce qui fait réellement la différence ?

Parce que faire de la photo est un art de vivre ! Je vous livre aujourd’hui 7 secrets pour faire des photos qui sortent du lot. Pour développer votre potentiel créatif et réaliser des photos qui vous ressemblent, il est primordial de :

• Identifier vos points forts naturels.
Ne perdez pas de temps avec vos points faibles, mais développez vos qualités ! Autant exceller dans vos domaines de prédilection. À l’école, vos professeurs s’acharnaient à vous faire intégrer les équations du 3e degré alors que Baudelaire vous faisait rêver. Vous étiez passionné par la composition de l’atome alors que 1515 était une date qui n’éveillait rien en vous ! Qui seriez-vous aujourd’hui si vous aviez intégré le Cercle des Poètes disparus ?

• Vous entourer de personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt. Après avoir déterminé vos « vraies passions », partagez vos images. Votre apprentissage sera plus efficace en montrant vos photos aux bonnes personnes. Elles sauront critiquer d’une manière constructive vos images.

• Entraîner votre cerveau droit à être créatif avec des exercices pratiques.
Il existe des exercices très efficaces et ludiques pour développer votre potentiel créatif et regarder ce qui vous entoure « autrement ».

• Apprendre à regarder pour aller au-delà des apparences.
Votre créativité est balisée par des « idées limitantes ». Il est nécessaire de faire tomber ces barrières. Cet aspect est une approche qui relève à la fois d’une bonne connaissance de soi-même et d’une pratique régulière de la photographie. « Ratissez » large puis concentrez-vous sur les détails à photographier.

• Gérer vos émotions et savoir les transformer en image
Il s’agit de transformer une vision que nous percevons en 3 dimensions pour l’interpréter en 2D sur une image, de mettre en boîte nos émotions dans un cadre donné.

• Déterminer une intention photographique.
Ne sortez jamais sans savoir « comment » vous allez réaliser votre série photo. Il s’agit de l’intention photographique. Répondre au « pourquoi » laissera la place à l’improvisation, autrement dit votre capacité à analyser pour être créatif.

• Comprendre « Le syndrome de l’éponge » : il ne faut pas ingurgiter les techniques photo sans comprendre leur application créative ! Il est nécessaire, là aussi, de mettre la technique au service de la créativité. Pour réussir ce mariage, il est nécessaire de mettre tous ses sens en éveil et de devenir une véritable éponge pour emmagasiner tout ce qui nous entoure.

Mettre en place cette méthode en 7 points demande une réelle volonté de vouloir faire des photos qui sortent du lot. Tout photographe débutant ou confirmé peut obtenir des résultats rapidement dont il pourra être fier en développant son côté créatif.

Quelques exemples concrets

• Chaque technique photo à son pendant créatif
Un photographe créatif répond au « Pourquoi » avant de s’intéresser au « Comment »
Pourquoi je veux faire cette photo et non pas comment je vais faire cette photo ?
Il est essentiel de mettre la technique au service de la créativité. Vous apprenez à maîtriser le triangle de l’exposition. Il s’agit des fondations de votre pratique photo…
Pas de fondations, pas de salut !

– Si le choix de l’ouverture du diaphragme se transforme en une application créative…
– Si la profondeur de champ qui en découle vous permet de raconter une histoire en mettant en valeur votre sujet
– Si ce choix technique a pour seul effet de traduire une émotion

Alors, vous mettez la technique au service de la créativité. Nous l’avons vu plus haut, toute technique photo à son pendant créatif. Faire la jonction entre les deux, la technique et la créativité, apporte beaucoup plus de plaisir à pratiquer la photo et surtout des résultats positifs.

• Faire des photos qui vous ressemblent implique un investissement personnel
Réaliser des photos qui soient le reflet de nous-mêmes demande à chacun d’entre nous de se remettre perpétuellement en question.
C’est savoir être « critique » vis-à-vis de soi-même.

Il s’agit de pouvoir traduire ses émotions en transformant la vision en 3D de votre œil en une interprétation en 2 dimensions. Cette démarche technique doit se faire dans un cadre donné qui implique d’aller au-delà des apparences.

En clair, il faut voir plus loin que le bout de son… appareil photo ou a contrario aller dans les détails.
Imaginez regarder votre vie sans jamais vous poser de question… C’est comme déclencher sans se demander pourquoi ?

Pour arriver à regarder autrement, il y a évidemment des exercices pratiques purement photographiques. Cependant, l’investissement personnel pour réaliser de belles images va au-delà de la prise de vue.

L’expérience, l’école de la vie, vos lectures, vos centres d’intérêt, votre famille ; tout ce qui vous entoure va avoir une incidence sur le résultat d’une image.
Il ne s’agit pas de faire une démonstration de psychologie… Je ne sais pas faire et ce n’est pas mon job. 😉
Par contre, il s’agit de faire la connexion entre tout ce qui influence votre comportement, vos émotions et ce que vous voulez raconter au travers de vos photos. Là encore, il existe des exercices pratiques pour mettre en connexion votre personnalité et les photos que vous souhaitez réaliser.

marie-ange-perney-apprendre-la-photo-de-voyage-12

Complémentarité, le monde de la photo entre technique et créativité

Si vous êtes arrivés au bout de cet article, il y a de fortes chances que vous ayez les aptitudes nécessaires pour devenir un photographe créatif !

Vous avez réussi l’épreuve avec succès. Vous êtes passionné, curieux et très certainement motivé… Prendre en considération ces 2 aspects de l’approche photographique est une garantie pour réaliser des photos qui se remarquent !

Vous avez compris que la technique photo et la créativité sont deux approches complémentaires qui font bon ménage pour réaliser de belles photos. Des images qui racontent une histoire, traduisent des émotions, vous rendent fier, et qui interpellent le spectateur. C’est cela l’art de la photographie !

Si cet article vous a plu, laissez un commentaire ci-dessous ! 😉

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (64 votes, moyenne : 4,41/5)

Loading...

Recherches utilisées :

appareil photo astuce, https://apprendre-la-photo fr/comment-faire-des-photos-qui-sortent-du-lot/, https://apprendre-la-photo fr/comment-faire-des-photos-qui-sortent-du-lot/?omhide=true, ou aller faire de la phot dans le lot

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

53 commentaires

  • Super Comme dab.

    23 octobre 2016
  • Bonjour, c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu votre article jusqu’au bout .
    Merci,Je fais parti d’un atelier photo de ma commune .Je me rends compte que chacun de nous n’ont pas la même approche photo. Moi j’aime les photos de paysage et aussi les choses rigolotes.Exemple une photo sans intérêt un voiture garée dans un abri bus.
    Bonne journée
    M-Hélène

    23 octobre 2016
    • Bonjour Marie Hélène,
      Un voiture garée sous un abri bus ? Voilà un conducteur qui n’a pas d’idées limitantes, il devrait faire de la photo 😉
      Faire partie d’une « petite » communauté de photographes est une bonne approche pour rester motivée et évite de côtoyer des photographes qui croient ne plus rien avoir à apprendre ! Quel dommage !
      A bientôt et bonnes photos !
      Marie-Ange

      23 octobre 2016
  • Bien d’accord.
    Et je résumérais – à ma manière – : la vigilance reprendrait-elle le pas sur le ventripotant bien calé (et encadré…) sur ses fesses enfumées?
    La perspicacité de tous les instants devrait ramener des photos (entre autres)qui font envie de faire de même et encore mieux, sans se prendre la tête.
    Bien amicalement.

    23 octobre 2016
    • Bonjour Arnal,
      Ce résumé bien senti dépasse largement le cadre de la photographie et j’en suis ravie.
      Les meilleurs photographes ne se prennent pas au sérieux, et il serait temps de revenir aux fondamentaux de la photographie , un mode d’expression et un art de vivre !
      A très vite
      Marie-Ange

      23 octobre 2016
  • Merci pour cet article. Je me sentais à deux doigts de tout abandonner.La créativité est là et je pensais: » trop peut-être » . je ne suis pas certaines que mes photos soient » belles » au sens technique du terme; Au moins sont-elles »moi ». Et lorsque j’essaye de sortir de ce que je suis en photographie, pour faire plaisir, et m’exercer, je peux être certaine que la plupart du temps ces images seront ratées! Amusant. merci de tous vos conseils. Le plus difficile peut-être: trouver un groupe où partager où les gens ne sont pas dans la compétition et e jugement pour le jugement!

    23 octobre 2016
    • Bonjour Mona,
      Venez me rejoindre sur le groupe fermé « Le photographe Créatif » sur Facebook où je vous accueillerai avec plaisir. Je limite l’accès à quelques dizaines de personnes. Pur le coup, la bonne ambiance et les critiques constructives sont au rendez vous. Je propose des exercices pratiques et ludiques « A côté de chez Nous » auxquels je participe volontiers !
      A bientôt
      Marie-Ange

      23 octobre 2016
      • Bonjour Marie Ange!
        Très bon article, merci pour ta contribution. Cela m’a permis de découvrir ton blog !
        Je suis également intéressé par ce petit groupe sur facebook.
        Puis je postuler ?
        Bien cordialement,
        Julien.

        24 octobre 2016
        • Bonjour Julien,

          Je t’accueillerai avec plaisir sur le groupe fermé Facebook « Le photographe créatif ». Je sélectionne personnellement les membres de ce groupe et n’hésite pas à refuser les curieux et les touristes ! Il s’agit d’un groupe très fermé et il le restera.
          Je t’ouvre les portes pour que tu participes et fasses connaissances des membres très sympas, qui n’hésitent pas à faire des critiques constructives et à faire des compliments quand il le faut ! 😉
          A bientôt
          Marie-Ange

          24 octobre 2016
  • Bonjour,
    Très intéressant et encourageant ce billet.
    Je fais partie d’un club photos où les critiques sont (presque) toujours bien fondées mais où on respecte les personnalités individuelles malgré tout et c’est vrai que ça aide à progresser…
    ça et puis les précieux conseils trouvés sur ce blog bien sûr 😉
    Merci.

    23 octobre 2016
  • bonjour,
    et merci pour cette méthode bien structurée et réfléchie. J’en ai vraimetnt besoin, je crois, mais comme tout le monde j’ai aussi besoin du contraire, du hasard, de l’imprévu, du n’importe quoi, du « non réfléchi », qui me fait me tromper, me fait rater et me fait flouter !
    En fait, j’ai besoin des deux.
    Bravo pour votre article et je clique vite fait voir vos photos !
    Chris

    23 octobre 2016
  • Très bonne explication, c’est en parfaite corrélation avec les cours de Laurent. En ce qui me concerne je pense que la créativité est innée mais qu’en écoutant les bons conseils notamment de professionnels reconnus on (je) dois pouvoir progresser.
    Merci et je vais vous suivre avec assiduité

    23 octobre 2016
    • Bonjour JM,
      Merci pour votre commentaire !
      Je me ferai un plaisir de vous démontrer que la créativité est une faculté qui se développe. Le talent inné est un leurre…
      Développer son potentiel créatif grâce à des exercices pratiques encadrés et progressifs donnent des résultats impressionnants 😉
      Ce sont les idées limitantes qui nous empêchent de voir ce qui nous entoure de façon plus artistique…
      Je vous invite à revenir vous promener sur mon blog j’en parle plus longuement.
      A très vite
      Marie-Ange

      23 octobre 2016
  • BONJOUR LAURENT
    C EST SUPER TES REPORTAGES ET TES PHOTOS
    JE DEVAIS FAIRE UN SAFARI MAIS J AI EU DES PROBLEMES DE SANTE
    A BIENTOT
    CLAUDE

    23 octobre 2016
  • Bonne approche de ce sujet si vaste et si personnel !
    MERCI

    23 octobre 2016
    • Bonjour Alphonse et merci pour votre commentaire !
      Vous l’avez compris, il n’est pas toujours facile de faire tomber le masque en photographie… On s’expose et c’est parfois dangereux mais surtout très agréable de partager !

      A bientôt
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • Je salue et partage votre créativité émotionnelle ! Je vis parfois l’identique lors de mes voyages dans le monde.

    23 octobre 2016
    • Bonjour jacques,

      Etre un photographe voyageur est un état d’esprit. Le voyage commence dès que nous passons la porte de chez nous.
      Je voyage depuis 20 ans en sillonnant la planète et je me rends compte que l’exotisme peut être à « Côté de chez nous » ! Là aussi c’est une question de point de vue !
      Demandez à un japonnais en vacances en France s’ils ne nous trouvent pas très exotiques ! 😉
      A bientôt
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • Il y a 10% de fond et 90% de baratin Dommage. !!

    23 octobre 2016
    • Bonjour François !
      … Je dirais 10 % de technique et 90% d’émotion 😉
      C’est une question de point de vue !
      En tout état de cause, cette approche me réussit et réussit à des centaines de photographes amateurs que je forme sur le terrain.
      A bientôt
      Marie-Ange

      23 octobre 2016
  • Merci beaucoup, ça donne vraiment le goût de continuer à se faire plaisir en photographiant: grâce à des gens comme toi qui s’exprime pour nous aider dans cette branche.

    23 octobre 2016
    • Bonjour Gérald,
      Il ne faut pas perdre de vue que la photographie pour la plupart d’entre nous est un loisir et que par conséquent sa pratique doit nous apporter que du plaisir (même pour moi qui en ai fait mon métier ) !
      A très bientôt
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • Très sympa l’article, je m’en vais faire un tour sur le blog 😉

    23 octobre 2016
    • Bonjour Christine,
      merci pour votre commentaire et bienvenue sur le blog de la créativité photographique !
      A très vite
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • Bonjour,
    j’ai lu cet article très intéressant et je m’interroge: je n’ai jamais compris et ne comprends toujours pas ce concept de « raconter une histoire » par la photo. pour moi, c’est du chinois. J’ai lu de nombreux articles, visionné de nombreux tutos, lus un nombre conséquent de revues… Partout ce leitmotiv de « raconter une histoire »…. Est ce aussi important que ça pour faire une bonne photo? Auquel cas je resterai nulle à jamais je le crains!!!! Je ne suis visiblement pas créative, je ne sais qu’utiliser ma spontanéité.. C’est grave?
    Cordialement
    Anne

    23 octobre 2016
    • Bonjour Anne,
      Voilà une question des plus pertinentes à laquelle je vais me faire un plaisir de répondre !
      « 1 image, 1 histoire » est effectivement une expression un peu toute faite que peu de formateurs en photographie prennent la peine d’expliquer et pourtant je me suis rendue compte que les photographes en herbe ont souvent du mal à mettre une explication là derrière et donc à l’appliquer.
      Voici l’explication que je donne à mes stagiaires :

      La photographie est un art et a donc pour vocation d’être un mode d’expression, de véhiculer une information qu’elle soit artistique ou informative.
      Pour que cette information soit comprise de tous elle doit est explicite, sans ambiguïté ! Pour cela elle doit donc transmettre une et seule information.
      Il s’agit de faire la même démarche que dans un article de presse par exemple ou un sujet de rédaction.
      Le journaliste va traiter d’un seul sujet pour expliquer un problème ou exprimer son opinion.
      Si deux informations, dans un texte ou dans le cadre d’une image prennent place, il va y avoir une confusion. L’explication va perdre en efficacité !
      Si une photo à deux sujets principaux la lecture va être confuse auprès du spectateur et donc manquer aussi d’efficacité.
      D’où la nécessité de raconter une seule histoire (une seule sujet) dans le cadre d’une image.
      Ensuite il est possible de suggérer une suite à l’histoire, mais là je vais m’arrêter car l’espace commentaire de Laurent ne suffirait pas 😉
      J’en parle plus longuement dans la formation du « Déclic Créatif »
      J’espère avoir éclairé votre lanterne
      A très vite
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • Merci pour tes infos, moi en ce moment je me focus trop sur la technique 😉 j’ai de créativité il faut juste que la laisse exprimer , merci .

    23 octobre 2016
    • Bonjour Sonia,
      20% de techniques indispensables et 80% de créativité est certainement ce que les artistes, peintres, dessinateurs, sculpteurs et photographes ne savent pas expliquer ou ne veulent pas expliquer 😉
      Belles photos créatives !
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • C’est tres vrai tout ca et les émotions souvent laissées de cote dans la prise d’une photo.

    23 octobre 2016
    • Bonjour Audrey,

      « Voir d’un œil et ressentir de l’autre » ou « avoir le cœur à la place du viseur »….. Ce n’est pas de moi mais je l’applique au quotidien pour photographier !
      A bientôt
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • Bonjour. Après des années consacrées à des photos liées à mon travail pour plan mais aussi communication, je « m’éclate  » à nouveau et ne sors que rarement sans mon appareil. Hier, visite de lieux historiques et photos. Mais surtout une photo « instinctive » : 2 points jaunes, enfant ciré jaune,de dos. Clic. Et j’adore aussi les « insolites »la photo m’amène à poser un autre regard sur ce qui m’entoure. merci pour vos conseils. Bonne journée. Régine

    24 octobre 2016
    • Bonjour Régine,
      Etre créatif et apprendre une méthode pour augmenter son potentiel créatif en photo ne vaut pas dire ignorer son instinct, bien au contraire !
      Notre éducation et notre vécu nous enferment dans un carcan. Les idées limitantes nous empêchent de voir au delà des apparences. Apprendre à Ré-écouter notre instinct comme lorsque nous étions enfants est primordial pour arrêter de faire des photos de « Mr et Mme tout le monde ». Alors 2 points jaunes et un ciré jaune…. Je serais intéressée de voir ça 😉

      A bientôt
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
  • Bonjour Laurent et Marie Ange
    Merci pour cette article que j’ai parcouru avec plaisir
    La créativité est mon point faible, mais j’y travaille et votre article me réconforte à la difficulté que je rencontre pour créer
    des thèmes voir des émotions dans mes photos.

    Merci encore
    Raymond

    24 octobre 2016
    • Bonjour Raymond
      Le meilleur moyen pour exercer son « coup d’oeil » est d’augmenter son potentiel créatif en faisant des exercices pratiques ! Il y a des exercices photos sur le terrain d’une terrible efficacité ! Alors de la pratique….
      A bientôt
      Marie-Ange

      24 octobre 2016
      • Oui mais quels exercices ? Peux tu nous en indiquer quelques uns ? Merci

        27 octobre 2016
  • Waouh super article !!! Je t’avoue que je suis pas excellente en photo même si mon envie de m’améliorer est important pour moi vu que je voyage, et j’adore ton article !!! Il faut que je trouve plus d’émotions dans mes photos

    24 octobre 2016
  • Bonjour
    J’ai apprécié l’article mais il me reste une question :
    Comment gérez-vous l’impression d’être un voyeur ?
    J’ai trop de regrets sur plusieurs photos non faites.

    Cette jeune femme avec son bébé au festival de Sani (Zanskar) qui me regardait dans les yeux. J’ai même pas pu lever les bras pour mettre l’appareil au niveau du visage. Il y avait pourtant une image formidable à faire et j’avais tout l’équipement nécessaire.

    Et cette gamine avec son petit frère qui nous regardait à travers la vitre de l’hôtel à New Dehli en quémandant de quoi manger et que le groom de l’hôtel a envoyée balader.

    Et ce sâdhu qui passait et qui lui a donné un billet (5 ou 10 roupies ?) avec un sourire inoubliable.

    Même avec tout le matos et l’opportunité d’être là, ya des moments où ce n’est pas possible de déclencher. Le faite vous ?

    24 octobre 2016
    • Bonjour, scrupules d’Alain partagés.Combien de fois je me suis trouvé dans cette situation ,en voyage , mais aussi au coin de la rue.

      25 octobre 2016
      • Bonjour Gérard,
        En complément de la réponse que j’ai donné sur le sujet à Marc vous pouvez aussi lire cette histoire que j’ai relatée lors d’un de mes très nombreux et longs séjours au Cambodge.
        Les 3 humbles de Sihanoukville
        http://apprendre-la-photo-de-voyage.com/les-3-humbles-de-sihanoukville/
        Je pense que ces 2 articles vous éclaireront.
        Ensuite il s’agit d’être en phase avec sa conscience.
        Bien que la photographie soit mon métier, mes plus belles rencontres (de voyages) ne sont pas sur une carte mémoire et dans tous les cas pas sur le web ! 😉
        A très bientôt
        Marie-Ange

        26 octobre 2016
    • Bonjour Marc
      La meilleure réponse que je puisse vous apporter se trouve ici. Le titre de cet article que j’ai écrit sur mon blog en dit long :
      Le portrait ethnique, un sujet polémique
      http://apprendre-la-photo-de-voyage.com/la-photo-de-portrait-ethnique-un-sujet-polemique/
      Vous allez tout de suite comprendre mon point de vue
      Bonne lecture 🙂
      Marie-Ange

      26 octobre 2016
  • Bonjour,
    Je suis complètement d’accord avec vous, la technique doit servir la créativité. Mais quand on débute, on est obsédé par la technique, très souvent et du coup notre créativité s’en ressent. Ensuite, quand on maîtrise mieux, on est obnubilé par les règles. Au bout d’un moment, on pense faire de jolies photos, alors on les partage, sur des groupes et là… C’est la douche froide ! On se retrouve humilié par des personnes qui ne nous connaissent même pas ! Alors on se trouve nul… On a envie de tout arrêter… Heureusement, on a un entourage encourageant, on trouve un petit groupe sympa, avec des critiques constructives, on progresse. On s’aperçoit que les humiliations étaient peut-être justifiées sur le fond, mais comme la forme nous semble vraiment trop primaire, on n’y retourne pas… Ensuite, ça y est on est déjà bien avancé dans sa technique, dans notre style, mais il nous manque le petite truc, alors on lit le super blog de Laurent, ses vidéos toujours très instructives. On révise parfois la technique avec lui, mais ce qui nous intéresse vraiment ce sont ses vidéos comme celles de Venise, ou bien ses critiques photo. Là on apprend plein de trucs, c’est super. Et puis on découvre ses invités qui nous permettent de réfléchir sur notre pratique, et ça c’est bien.
    Bref pour continuer de plagier le « C’est bien » de Philippe Delerm, c’est bien de lire des articles sur le blog Apprendre la photo.
    PS: ma mère dit toujours « on désigne un con », vous aurez compris que « on », ici, c’est moi !

  • Bonjour et merci infiniment pour cet article 🙂 Il m’a littéralement captivée d’un bout à l’autre. Je suis passionnée de voyages et donc de la photographie qui va avec! Paysages, scènes de vie, petits détails que personne n’a vus sont mes sujets préférés et j’ai donc beaucoup appris à la lecture de votre article. Même si mes proches s’accordent à dire que j’ai « l’oeil », je ne suis qu’une simple amatrice souvent déçue par mes clichés car je perds encore trop de temps à réfléchir à la technique… donc je lis beaucoup (tous les articles de Laurent y passent!!) pour tenter de m’améliorer car mon but est vraiment d’arriver à réaliser des prises de vue qui « me ressemblent » et « traduisent mon intention photographique » comme vous le dites si justement.
    Merci de nous faire partager votre savoir via les blogs car parfois on se sent un peu seul (pas d’amis ayant la même passion, donc pas d’échanges…)

    26 octobre 2016
  • Bonjour Marie-Ange,
    C’est toujours avec plaisir que je lis et relis tes articles que je trouve efficaces et très pédagogiques.
    Depuis, j’ai tout remis à zéro pour recommencer mon apprentissag,je ne suis plus pressée comme avant à vouloir déclencher A tout moment. Je prends souvent un peu de temps avant, j’observe et je réfléchis l’appareil photos à portée de main!
    En bref je fais les choses calmement mais à chaque jour avec plus de motivation.
    Merci infiniment .
    Houda

    27 octobre 2016
  • Bonjour
    J’ai lu avec intérêt tous ces échanges. Je me retrouvés dans certaines situations décrites. Et je suis intéressée pour recevoir des indications pour trouver des exercices sur la créativité
    merci

    31 octobre 2016
  • Très intéressant cet article, car bon nombre d’entre nous (les photographes en herbe où averti) ont connu ce découragement face à nos photos. Le lien pour vraiment progresser et surtout prendre du plaisir, est d’y mettre une intention et de la relier à l’émotion maîtrisée.J’ai failli abandonner plusieurs fois car la technique appliquée sans réel intention artistique où émotionnelle conduit souvent à faire des photos décevantes.
    Prendre du plaisir en étant relié à son regard (car la photo est avant tout un regard porté sur ce qu’on voit) doit se traduire par une question : pourquoi où qu’est-ce-que je veux traduire dans ma photo. Et là, cet article explique parfaitement la démarche photographique construite et réfléchi. Merci Marie-Ange pour ce partage d’expérience

    1 novembre 2016
  • Merci beaucoup pour ce partage de vos connaissances.Vos propos m’incitent à progresser..
    Jean

    16 novembre 2016
  • Bonjour, très bonne explication, c’est toujours bon à prendre. Je voulais vous faire partager ce site que j’ai trouvé ce matin, il permet de louer un studio photo à Paris avec des atmosphères différentes. Je vous laisse jeter un coup d’œil, pour me dire ce que vous en passez.
    http://www.hdbox-studio.com/
    Bonne journée à tous !
    Cécilia

    18 novembre 2016
  • Merci pour cet article qui m’a redonné envie! Après des années dans un club, je n’ai toujours pas le sentiment d’avoir trouvé ma voie, ma personnalité de photographe. Du coup, je suis bloquée depuis plusieurs mois. En fait, je cherche vers quoi je veux aller avant de m’y remettre. Votre article me pousse à continuer dans cette voie.

    22 novembre 2016
  • Génial ! Ça fait un moment que j’hésite à acheter un bon appareil photo, grace à tes conseils je vais enfin pour me lancer !

    12 février 2017
  • Merci Marie-Ange,
    Je doute souvent de moi et en vous lisant, je me dis :c’est vrai. Je ne suis pas toujours contente de mes photos et me demande parfois s’il n’est pas préférable que je passe à autre chose, mais je persévère. Je suis à la recherche, comme beaucoup, de la photo qui me fera vibrer. Pas facile.

    15 février 2017