7 astuces pour faire de meilleures photos de voyage

Vous êtes déjà peut-être en vacances quelque part au bord de l’eau ou en montagne, appareil photo au poing ? Si vous avez envie de progresser en photo de voyage, Fred, du blog Destination Reportage et auteur du Guide du photographe voyageur vous donne 7 conseils pour rapporter de plus beaux souvenirs de voyage.

(Donc pour être clair, c’est un article invité de Fred, donc c’est lui qui s’exprime dans cet article 😉 )

1. Bien comprendre que ce n’est pas une question de matériel

L’appareil photo parfait n’existe pas. L’objectif parfait n’existe pas non plus, donc inutile de perdre votre temps à écumer les sites de e-commerce ou les rayons de magasins en quête de l’appareil qui fera les meilleures photos. Ne vous laissez pas abuser par les très lourds messages marketing vantant les prouesses de tel ou tel boîtier photo. La qualité d’une image ne dépend pas de l’appareil utilisé, mais de l’émotion qui se dégage de cette dernière, du message qu’elle véhicule.

Alors, vous allez me dire qu’un reflex est toujours mieux qu’un bridge ou un compact. Certes, la qualité purement esthétique d’une photo, c’est à dire sa définition, ou le piqué dépendent directement de la qualité d’un capteur ou d’une optique, mais à moins de tirer vos images en grand sur du papier, ou de zoomer 100 fois dedans, cela ne reste que du détail.

Il y a de nombreux photographes très talentueux qui ne « shootent » qu’au smartphone ou au compact. D’ailleurs, dans certaines situations, l’usage d’un « gros » reflex numérique ne sera pas des plus judicieux, notamment lorsqu’il est question de photographier des gens en voyage. Un boîtier aux allures « pro » fait peur et intimide, tandis qu’un petit compact, ou un élégant hybride n’effraie pas vos sujets. Sans parler du fait que cela n’attire pas non plus les convoitises…

Fontaine de Trevi fred marie italie

 

 

2. Bien se préparer

Vous avez sélectionné votre matériel photo ? Bien. Mais ce n’est qu’une partie de la préparation pour faire des photos de voyage. En plus de l’appareil, des objectifs, et des différents accessoires indispensables ou non – comme les cartes mémoires, batteries, flash ou trépied -, il vous faut penser à ne pas oublier de prendre avec vous des choses encore plus utiles !

Par exemple, faites très attention aux vêtements que vous allez emporter. On va le voir un peu plus loin dans l’article, mais il vous faudra souvent composer avec des températures très chaudes ou au contraire très froides. En photographie, il faut savoir sortir de sa zone de confort, mais penser néanmoins à son confort lors de la prise de vue. Être frigorifié ou collectionner les coups de soleil n’apportera rien à vos images, sinon de mauvais souvenirs.

Peu importe ma destination, je prends toujours avec moi de la crème solaire (aussi utile à la plage qu’en montagne) et de petits gants, parce que même en plein été, shooter dans la nuit ou en altitude, ce n’est pas sympa pour vos petits doigts.

Pensez à la nourriture et à l’eau lors de vos balades photo, mieux vaut prévoir plus et ne pas avoir à être fatigué ou déconcentré lors des prises de vue parce que vous avez faim ou soif. C’est peut-être bête à dire, mais on n’y pense pas suffisamment, et ces petites erreurs de logistique se ressentiront dans votre production photo.

 

3. Avoir le bon état d’esprit

Voulez-vous faire des photos de vacances, ou des photos de voyage ? C’est la première question à se poser avant de partir. Si vous voulez juste faire des photos de vacances, oubliez ce que j’ai dit plus haut, et prenez simplement votre smartphone ou votre compact. Pas de pression ! Par contre, si vous voulez faire de la photo de voyage, il va falloir vous glisser dans la peau d’un photographe voyageur et avoir la « bonne » attitude.

Pour commencer, la photo de voyage se réfléchit. L’idée n’est pas de photographier votre repas de midi dans un restaurant, ou des statues dans un musée. Un bon conseil pour faire de meilleures photos de voyage : évitez les endroits trop touristiques. Photographier des touristes n’a pas grand intérêt, d’autant plus si c’est dans des endroits vus et revus, à part pour dire « j’y étais », mais vous valez mieux que ça !

Faites un peu de repérage en amont sur le web, les blogs de voyage, et sur place, regardez les cartes postales, elles indiquent les endroits principaux à visiter, et donc bien souvent à éviter photographiquement parlant. Si ce sont des endroits que vous voulez néanmoins photographier « non, mais si j’ai envie de faire une photo de la tour Eiffel, moi ?! », faites-le, mais avec un angle différent. Trouvez un cadrage original et laissez s’exprimer votre créativité, amusez-vous !

Enfin, il faut savoir sortir de sa zone de confort, ne pas être fainéant, avoir le courage de se lever très très très tôt pour photographier un lever de soleil, ou encore marcher des heures afin d’avoir l’angle de vue le plus intéressant. Bref, il faut savoir faire des efforts et parfois souffrir pour avoir de belles photos.

lever de soleil ville montage paysage

 

4. Ne pas utiliser le mode automatique

C’est bien entendu le conseil numéro 1 que je donne aux gens qui se lancent dans la photo. Oubliez le mode automatique ! Ne laissez pas votre appareil photo shooter à votre place. Ne le laissez pas choisir les réglages pour vous et parfois rater la photo parce qu’il n’arrive pas à gérer la lumière.

Photographier un lever de soleil est par exemple délicat, techniquement parlant. D’ailleurs, photographier en contre-jour en automatique est quasiment impossible parce que l’ordinateur qui est à l’intérieur de votre appareil photo (si si, il y a un ordinateur, je vous assure !) va tenter en vain de calculer les différences de contraste entre les hautes et les basses lumières.

Par ailleurs, même en prenant les commandes de A à Z, il y a des limites à la technique, et il vous faudra parfois sous-exposer volontairement vos photos, afin de les retravailler en postproduction. N’oubliez pas notamment qu’un pixel noir sera toujours récupérable, à la différence d’un pixel blanc qui restera toujours blanc, quoi qu’on fasse !

Je ne rentre pas plus dans les détails, Laurent propose une excellente vidéo à ce sujet.

lever de soleil marais

5. Penser composition et cadrage

Qu’est-ce qui fait qu’Instagram regorge de photographes et de photographies incroyables faites avec un simple smartphone ? La réponse : la composition. À l’image d’une peinture (elle est pas mal celle-là, non ?), vous devez remplir le cadre de votre photo avec des éléments choisis et réfléchis. Vous devez « composer » votre image pour faire passer un message, une émotion, une information ou un souvenir.

N’oubliez pas : tout ce qui est dans le cadre est important. Ce qui n’est pas dedans ne l’est pas.
Bien souvent, un bon cadrage permet de donner de l’intérêt à une photo. Cela peut rendre une scène plus dynamique, plus impressionnante, ou au contraire plus banale.
En composant votre image, vous allez passer à une étape supérieure en photo, vous allez guider l’œil de la personne qui va lire votre photo. Oui, il est question de lecture en photographie. Sachez par exemple qu’une image se lit de gauche à droite et que l’œil se pose en premier lieu sur des points de force situés à l’intersection des lignes de tiers d’une image.

Parlons en des tiers. Si vous vous intéressez un minimum à la photo, on a déjà sûrement dû vous rebattre les oreilles avec la règle des tiers. Et malheureusement, je ne vais pas faillir à la tradition en vous conseillant de la respecter, car elle va donner du poids à votre image.

règle des tiers au dessus des nuages photo montagne

 

6. Trouver l’inspiration

C’est peut-être l’étape la plus difficile, et en même temps la plus indispensable si vous voulez faire de meilleures photos de voyage. Photographier, c’est créer. C’est être créatif. C’est donc être inspiré et quelque part inspirant. Un petit conseil pour trouver l’inspiration : poser vous la question « qu’est ce que j’ai envie de montrer à travers mes photos ? » Est-ce que vous voulez montrer le bonheur ? La tristesse ? L’immensité ? Autre chose ?

Ensuite, tentez des cadrages un peu fous, insolites, osés, ambitieux. N’hésitez pas par exemple à vous allonger sur le sol pour faire une photo, même si vous pensez avoir l’air stupide aux yeux des gens, peu importe ! Ce qui compte, c’est le rendu final de votre image.

Pour être inspiré, il faut aussi trouver des sujets qui vous passionnent. Pour ma part, j’aime beaucoup faire des photos de lever ou coucher de soleil, parce que la lumière à ces heures me fascine à chaque fois. Mais cela peut être votre conjoint(e) ou vos enfants. Prenez l’exemple de Murad Osman qui photographie sa copine qui lui prend la main aux quatre coins du monde. Pour le coup, on peut parler de muse !

D’ailleurs, le meilleur conseil que je peux vous donner pour trouver l’inspiration, c’est de regarder le travail des autres photographes, notamment celui des professionnels. Je ne dis pas qu’il faut copier ce que font les autres, mais s’en inspirer, et le simple fait d’aller voir une exposition photo (par exemple lors du festival Visa pour l’image qui se tient tous les ans à Perpignan en septembre) va vous ouvrir de nouveaux horizons et faire de vous un meilleur photographe.

salto photo plongeoir rocher mer calanques

 

7. Aller vers les gens

Je corrige ce que j’ai dit précédemment, pour certains, l’étape la plus difficile est sûrement celle-là. Aller vers les gens en voyage n’est pas simple. Il y a d’une part la barrière de la langue, mais surtout la timidité et la peur de violer l’intimité d’une personne en la photographiant, notamment dans la rue.
Pourtant, c’est une chose simple et terriblement enrichissante !

D’une part, vous allez ajouter de l’humain dans vos images – ce qui est très important, car il est plus simple de véhiculer une émotion avec une image dans laquelle il y a de la vie -, mais aussi cela va vous apporter bien plus personnellement.

En photographiant quelqu’un vers qui vous êtes au préalable allé, c’est-à-dire avec qui vous avez discuté, échangé, vous allez photographier une histoire au-delà d’une simple personne. Regardez le succès de la page Facebook « humans of New York », donc le concept a été repris partout dans le monde. Les gens sont réceptifs au portrait, à la photographie qui met en valeur une personnalité, surtout si elle est singulière, ce qui est quasiment toujours le cas.

Attention cependant, il y a quelques précautions à prendre avant de photographier les gens en voyage,  je vous en parle notamment dans cet article.

portrait ancien chef de gare en Bosnie railway station

 

Vous voilà armé pour faire de superbes photos de voyage. Mais j’ai un dernier conseil à vous donner avant de partir, et c’est peut-être le plus important de tous. Si on a tous envie de faire de meilleures photos de nos voyages, on a également la fâcheuse tendance d’un peu trop penser au moment où l’on va les montrer et les partager avec nos proches, que ce soit par le biais d’un livre photo ou sur les réseaux sociaux.

N’oubliez pas que si photographier est un plaisir, voyager l’est tout autant, et, parfois, il faut savoir observer les choses sans passer par le viseur de son appareil photo et capter des souvenirs non pas sur une carte SD, mais dans sa propre mémoire.
 

 

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,83/5)

Loading...

Recherches utilisées :

photo de voyage, faire de belle photo, mode vêtement, téléphone portable OR téléphone mobile OR smartphone, photos de voyage, reussir ses photos de voyage, photo voyage, un bon photo esika mwasi asubaka

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

44 commentaires

  • Suis déçue,je m’attendais à un peu plus de conseils que de prendre sa créme
    solaire….Je reste sur ma faim!!
    Par exemple comment photographier une personne à contre jour ou portant
    châpeau et casquette?
    Bonnes vacances..au fait que lisez-vous sous votre parasol

    9 août 2015
    • Bonjour ! Je ne crois pas que l’article portait spécifiquement sur le contre-jour, mais c’est pas grave : il reste les 320 autres articles du site pour t’aider 🙂

      En regardant les articles du best-of ou en utilisant le champ de recherche, tu trouveras sûrement ton bonheur 😉

      9 août 2015
    • j’ai deux méthodes.. soit tu fais l’exposition sur le sujet à mettre en contre jour… et -2ev de correction d’exposition. l’avantage de la méthode c’est que si on a un rai de lumiere, des cheveux de la copine.

      et on peut changer la valeur si on change d’appareil photo.

      et la classique de faire l’exposition sur le ciel ou une partie claire et alors sur que le visage est bouché. Mais pour contrôler ce bouché là ca dépends de la scène. La 1ere méthode est valable quelque soit l’appareil. Faut seulement changer la valeur des ev en changeant de plage dynamique.

      27 août 2015
  • Bonjour
    j’aime bien l’esprit de cet article
    qui ne se cantonne pas à la technique mais plutot à l’etat d’esprit, de creativité du photographe.
    De Sedieu Laurent nous explique « sous toutes les coutures » les techniques et astuces pour photographier en contre jour, promène toi dans son blog et tu aura je pense toutes les réponses aux questions de technique photo.
    bon dimanche à toues et tous .
    Roger

    9 août 2015
  • Quelle simplicité, bravo, la technique c’est bien mais l’imagination est fabuleuse. Enfin des explications simples à comprendre et à mettre en œuvre, rien de plus efficace.
    On attend d’autres conseils de cette nature.
    Le parasol réussit bien !!!!

    9 août 2015
    • En effet, rien ne vaut la créativité et l’inspiration !

      18 août 2015
  • Encore merci pour ce travail formidable et ces partages.

    Je signalerai peut être un petit bug. Une fenêtre s’affiche régulièrement proposant le guide « faites-vous plaisir en photographiant ».

    Il apparait plusieurs fois sur une même fenêtre ou en en ouvrant une autre, et ce, même si on le télécharge encore.
    J’ai commencé ce message sur mon PC, puis je l’a repris sur mon mac pour voir, mais pendant que j’écris ceci, la fenêtre s’est ouverte 4 fois, ce qui est un petit peu inconfortable.
    Juste pour info, et encore un grand merci pour votre travail et vos partages.

    9 août 2015
    • Bonjour Eric,
      Normalement il doit y avoir une fois la pop-up à l’ouverture, et une fois la fermeture, puis c’est tout (à moins d’avoir les cookies désactivés, forcément).

      La pop-up ne peut pas « savoir » si l’inscription a été faite malheureusement, mais par contre elle n’est pas censée s’afficher autant. C’est sur quel navigateur ?

      9 août 2015
      • Bonjour Laurent,
        J’ai le même, sur Firefox, la pop-up s’ouvre plusieurs fois sans rien toucher. Ca ne le faisait pas avant mais ça vient peut-être d’un rafraichissement automatique de la page.

        9 août 2015
      • Chez moi, j’ai ces ouvertures intempestives sur Safari et Chrome sur Mac et Firefox sur PC

        9 août 2015
        • Ok, donc ça doit être un bug : est-ce que ça se produit seulement pour la pop-up à l’ouverture de la page, ou aussi celle qui s’affiche quand on va la fermer ? (en approchant le curseur de l’onglet)
          Car cette dernière est censée s’afficher tous les 7 jours seulement.

          9 août 2015
  • Cet article est très intéressant et arrive au bon moment.
    Les 7 conseils que vous donnez rassurent. Mais je rencontre une difficulté avec mon portable que je n’ai pas avec mes autres appareils (reflex et numérique) il prend des photos flous. J’ai du mal a comprendre le réglage que je dois y faire. Ce qui fait que je ne peux pas suivre un de vos conseils. Je me sens frustrée mais bon l’avantage c’est au les photos sont toutes au même endroit.

    9 août 2015
    • Bonjour Diane, indépendamment des possibilités de réglages, qui sont souvent très limitées sur les smartphones, il y a la prise en main qui peut expliquer ton flou. Souvent, on tient le smartphone à bout de bras, alors forcément, on risque beaucoup plus de bouger que quand on tient son boitier avec les coudes au corps, l’oeil dans le viseur !

      9 août 2015
  • Très agréable et intéressant. Les conseils donnés sont essentiels et même si on les a déjà lus, il est important de les avoir vraiment en tête. Donc, merci pour cet article.

    A bientôt
    Karine

    9 août 2015
    • Merci Karine pour ton retour, c’est encourageant 🙂

      18 août 2015
  • « Par ailleurs, même en prenant les commandes de A à Z, il y a des limites à la technique, et il vous faudra parfois sous-exposer volontairement vos photos, afin de les retravailler en postproduction. N’oubliez pas notamment qu’un pixel noir sera toujours récupérable, à la différence d’un pixel blanc qui restera toujours blanc, quoi qu’on fasse ! »

    ATTENTION : grosse erreur !!! 🙂

    Faut toujours sur-exposer ses photos dans la limite des blancs cramés et surtout pas sous-exposer. C’est la technique de l’exposition à droite.
    Pourquoi cette technique ? Parce que dans un raw, il y a bien plus d’infos dans les blancs que dans les noirs.

    Et cela dit, un pixel blanc reste blanc, oui, mais un pixel noir, reste noir aussi, y a pas de magie 🙂

    9 août 2015
    • Bonjour David,

      Oui effectivement, tu as raison, mais ça dépend de ce qu’on veut dire par « sous-exposer ». Si on veut dire par là « sous-exposer par rapport à l’exposition par défaut de l’appareil » (et je pense que c’est ce que voulait dire Fred), c’est bien ça : par exemple si l’exposition semi-auto (en mode A ou S) donne un ciel cramé, il faut effectivement sous-exposer par rapport à ça, en utilisant une correction d’exposition négative, pour exposer à droite.

      Si tu regardes bien, il y a justement un lien vers ma vidéo sur l’exposition à droite dans l’article 😉

      9 août 2015
      • Ben quand on dit « N’oubliez pas notamment qu’un pixel noir sera toujours récupérable, à la différence d’un pixel blanc qui restera toujours blanc, quoi qu’on fasse ! » ça va largement à l’encontre de l’expo à droite, et ceux qui connaissent pas et qui ont cliqué sur la vidéo, ont dû être bien désorienté.

        Très clairement, sur un raw, le pixel très sombre sera toujours nettement moins récupérable qu’un pixel très clair.
        Et pour finir, comme je disais, un pixel noir, reste noir en post-prod, un pixel blanc reste blanc. 🙂

        9 août 2015
        • « le pixel très sombre sera toujours nettement moins récupérable qu’un pixel très clair »
          Oui, mais pas qu’un pixel BLANC. Une partie cramée de l’image est irrécupérable, une partie bouchée ne l’est pas (enfin là encore, ça dépend évidemment à quel point hein, mais on parle d’une situation normale).

          9 août 2015
          • Je comprends que tu veuilles défendre ton article Laurent 🙂 mais je parle pas de partie cramée mais de partie très claire, d’où justement encore une fois la technique de l’expo à droite.
            La technique est ce qu’elle est : un raw a à peu près 9 fois plus d’infos dans les clairs que dans les sombres.

            Après, désolé, mais débouche une partie sombre et c’est le bruit qui arrive en courant très vite.

            Aller A+

            9 août 2015
          • Oui, c’est pour ça qu’il faut différencier pixel BLANC et pixel TRES CLAIR.

            9 août 2015
  • Une image : photo ou tableau se lit DE GAUCHE A DROITE !

    9 août 2015
    • Oups, effectivement, coquille corrigée 😉 (enfin plus exactement, une image se lit de gauche à droite pour les occidentaux, il semblerait que ça dépende pas mal du sens de lecture du texte dans sa langue maternelle)

      9 août 2015
  • Bonjour,
    sans vouloir remettre en doute les compétences des photographes, ceux qui ne shootent qu’aux smartphones ou aux compacts n’auront pas la possibilité de suivre le conseil n°4 puisque ces appareils ont rarement d’autres modes que l’automatique, sans compter d’autres limitations comme l’absence du format RAW ou l’impossibilité d’utiliser une pose longue.
    J’aurais plutôt intitulé le 1er conseil « Bien comprendre que ce n’est pas QU’UNE question de matériel », surtout qu’en voyages on visite parfois des endroits comme les musées où la lumière est rarement bonne et le flash interdit, bonne chance avec un smartphone ou un compact.
    Sur l’argument de l’allure pro qui fait peur, les « petits » reflex et « gros » COI qu’on trouve à prix abordable se sont assez répandus pour que ce ne soit plus aussi voyants qu’avant.

    9 août 2015
  • Article très intéressant les petits conseils sont toujours bons à prendre et c’est vrai que depuis que je suis les cours ma vision des prises de vues change et je suis plus attentive quand je prends une photo.
    Par contre faire attention à tout est aussi un apprentissage !….
    Pour ma part Je trouve que prendre des photos avec un smartphone ou une tablette ne correspond pas à l’image que j’ai d’un photographe, mais je reconnais que parfois cela dépanne bien.

    Claudie

    9 août 2015
  • bonjour
    les photos de Murad Osman ne m’inspirent pas beaucoup, je les trouve d’une banalité affligeante. Pas besoin de beaucoup d’inspiration, elles sont souvent du même tonneau. Dommage !
    Bonnes vacances et à bientôt

    10 août 2015
    • Oui, c’est un peu le principe d’une série quand même 😉

      11 août 2015
  • Comment savoir, en mode manuel, si la vitesse et l’ouverture sont les bonnes pour obtenir une photo qui ne soit pas fade, …. y a t’il des normes?
    Merci

    Alain

    11 août 2015
    • Bonjour,
      avec un posemètre qui détermine l’exposition de la scène photographiée, mais les appareils en ont souvent un intégré aujourd’hui. On peut déterminer les réglages grâce à l’indicateur d’exposition de l’appareil qui avertit si les réglages sélectionnés vont sous-exposer ou sur-exposer la scène. Un autre moyen peut être de mettre d’abord en mode auto ou programme et voir les réglages proposés par l’appareil puis de passer en manuel en prenant les réglages de l’appareil comme base.
      Mais je te conseillerais plutôt d’utiliser les modes A (Av) et S (Tv), plus pratiques et rapides à utiliser en situation. Après, si par fade tu veux dire manque de couleurs ou de contraste, là ça ne vient pas de l’exposition mais des réglages de traitement de l’image du boitier.

      11 août 2015
    • Bonjour Alain,
      Vu ta question, il faudrait sans doute que tu lises mon guide gratuit, puis le best-of du blog, ça devrait déjà t’enlever bien des questionnements 🙂

      Pour ce qui est de la « fadeur » des photos, c’est bien souvent un manque de contraste et/ou de saturation. Pour ça, la meilleure solution est de se mettre au post-traitement, c’est vraiment ça qui fait toute la différence sur ce point ! 😉

      11 août 2015
  • « Il y a de nombreux photographes très talentueux qui ne « shootent » qu’au smartphone ou au compact. »
    Il faut arrêter de dire n’importe quoi. Les smartphones et compacts ne savent pas gérer la profondeur de champ.Ce qui fait toute la différence en photo.

    11 août 2015
    • J’aime aussi pouvoir utiliser la profondeur de champ, mais ce n’est pas ça qui fait une bonne photo loin de là. Il y a effectivement des personnes qui font d’excellentes images au smartphone, et bien meilleures que de nombreuses personnes qui ont un reflex.

      Cela dit, je conseille effectivement à l’amateur qui veut se faire plaisir de choisir un appareil avec un capteur suffisamment grand pour pouvoir jouer sur cet effet, donc au minimum un micro 4/3 à mon sens.

      11 août 2015
  • C’est vrai. Mais j’ai dit une fois quelque chose de semblable dans un forum où il était question de matériel, et on m’a répondu du tac au tac : « Il ne te reste plus qu’à devenir un photographe très talentueux !»

    12 août 2015
    • Dans le commentaire ci-dessus, la première phrase avait disparu. Je voulais citer : « Il y a des photographes très talentueux qui ne shootent qu’avec leur smartphone ».

      12 août 2015
  • Moi j’ai assez aimé ces sept conseils (y compris la crème solaire…) On trouve assez d’infos ailleurs sur le matériel, la technique et même la composition.

    J’ai aussi bien aimé le dernier conseil, qui m’a rappelé un voyage sur un navire en Tanzanie, sur le lac Nyassa. La photo était interdite (ou très mal vue, ce qui revient au même), et il ne me restait plus qu’à jouir du paysage, et garder pour moi seul le souvenir des petits débarcadères sous les manguiers, et les vendeurs à la sauvette qui venaient nous aborder en pirogue…

    12 août 2015
  • Je trouve ces conseils très utiles. Bien sûr, dans toute forme d’art, il n’y a pas de règle précise, mais j’ai beaucoup appris en lisant cet article.

    14 septembre 2015
  • Désolé pour le petit HS, mais je fais des photos de nombreux paysages d’Islande.

    J’en vient tout naturellement au aurores boréales qui sont magnifiques.

    Ce soir elles étaient vraiment très belle, mais mon appareil ne voyait lui ce bougre! En effet, les photos sont quasi noires, parce que je pense que les aurores ne sont pas assez lumineuses. J’ai un reflex Canon 18Mpx, objectif 18-55, et même avec beaucoup de patience sur les photos on ne voit rien.

    Comment dois-je m’y prendre?

    15 septembre 2015
    • Bonjour,
      http://aguila-voyages.com/blog/comment-photographier-aurore-boreale-islande/ entre autres sites qui expliquent comment photographier les aurores boréales, mais tous donnent quasiment les mêmes conseils (pour résumer, trépied, ISO bas, grande ouverture préférable, retardateur ou télécommande et mode relevé de miroir, mise au point manuelle sur l’infini ou sur un élément d’avant-plan si désiré, bref à peu près les mêmes conditions que pour l’astrophoto).

      15 septembre 2015
  • merci pour l’info mais voir aussi comment éliminé le contre jeux dans ce articles .
    http://www.photographytips1.xyz

    22 novembre 2015
  • La dernière remarque, « il faut savoir observer les choses sans passer par le viseur de son appareil photo et capter des souvenirs non pas sur une carte SD, mais dans sa propre mémoire. », m’a fait penser à la blague du gars qui demande à son copain, « alors, c’était bien, ce voyage ? », et l’autre : « je ne sais pas, je n’ai pas encore développé les photos ! »

    26 novembre 2015
  • Merci pour ces conseils, dommage de tomber dessus à la fin de mes vacances !

    23 août 2017