[Vidéo] Comment bien tenir son appareil photo ?

Ça peut paraître basique, mais la façon de tenir votre appareil photo peut faire la différence entre une photo floue et une photo nette. Prenez 3 minutes 15 pour ne plus jamais mal tenir votre boîtier.


 
Vous avez aimé cette vidéo ?

Téléchargez-la pour la regarder chez vous :
Cliquez ici pour télécharger la vidéo
 
 

Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Hello ! Ici Laurent Breillat du blog Apprendre la Photo.
Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment bien tenir votre appareil photo, pour éviter les photos floues, et le faire tomber aussi. Enfin… sauf si c’est un jetable…

Prenez un thé et un carré de chocolat, et on va voir ça ensemble, et pas à pas.

Imaginez, vous venez d’avoir votre appareil photo à Noël, pour votre anniversaire, ou par un autre moyen.
Seulement, voilà, un appareil photo, ça ne se tient pas à une main, négligemment, sinon vous vous exposez à de mauvaises surprises.

Au-delà de faire tomber l’appareil, ce qui est quand même rare, le plus gros risque de mal tenir son appareil, c’est d’avoir des photos floues.
On reparlera d’autres moyens d’avoir des photos nettes dans de futures vidéos, mais pour le moment, il vous faut absolument maîtriser cette base.
De la même façon qu’il y a trois jambes sur un trépied pour qu’il soit bien stable, il y a trois techniques indispensables à connaître pour bien tenir son appareil photo et être le plus stable possible.

1 – Bien se tenir sur ses pieds

Bien se tenir sur ses pieds. Ayez les deux pieds fermement posés au sol, écartés d’à peu près la largeur des hanches. L’idée est d’être bien stable sans non plus être rigide.

Soyez comme le roseau, pas comme le chêne.

2 – Bien tenir l’appareil

Ayez la main droite qui tient fermement la poignée, le doigt sur le déclencheur, et surtout la main gauche sous l’objectif, qui le maintient sans le serrer, les doigts autour de la bague de zoom.
Si vous avez un plus petit appareil, comme un compact, un bridge ou un hybride avec un petit objectif, n’hésitez pas à mettre la main directement sous l’appareil, ou le pouce et l’index sous l’objectif.
Donc, je ne veux plus jamais voir ça !

3 – Se stabiliser avec les coudes

Se stabiliser avec les coudes. Reposez vos bras et vos coudes sur votre corps, ça vous aidera à vous stabiliser. N’ayez plus jamais les coudes en l’air, ça vous déstabilise énormément. Préférez les caler sur vous, ça vous évitera bien des soucis.
Si vous photographiez avec la visée sur écran, ne tendez pas les bras en avant comme si vous saluiez votre pote, faites la même chose que sur reflex.
Si vous photographiez à la verticale, ce qu’on appelle aussi « au format portrait », même si c’est incorrect, vous avez deux solutions pour votre bras droit :

Le placer au-dessus : vous avez le bras en l’air donc vous perdez un peu en stabilité, mais vous gagnez en mobilité.

Le placer en dessous. Vous pouvez caler votre bras sur la poitrine, mais ça casse un peu le poignet, ce qui fait perdre en mobilité et peut être inconfortable.

Là, c’est à vous d’essayer. Choisissez ce que vous voulez, n’ayez pas peur.
Si vous avez mal au poignet, c’est que vous avez mal choisi.

Voilà, maintenant, vous savez comment tenir votre nouvel appareil. Et les vieux aussi.

Donnez de l’amour au monde, la prochaine fois que vous voyez ça, partagez vite la vidéo, ainsi qu’à tous les photographes que vous pensez que ça pourrait aider.
Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur le pouce bleu et surtout, partagez-la si vous pensez que ça pourrait aider d’autres photographes. C’est vraiment le meilleur moyen de le dire.
N’oubliez pas de télécharger mon guide offert, « Faites-vous plaisir en photographiant », si vous souhaitez aller plus loin, en cliquant sur le visuel, le cadre, la fiche, si vous êtes sur mobile, ou le lien dans la description.
Je vous dis à plus, dans la prochaine vidéo, et d’ici là, à bientôt et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,43/5)

Loading...

Recherches utilisées :

comment tenir un appareil photo en mains, tenir:son reflex

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

11 commentaires

  • Bonsoir Laurent,

    super, comme d’hab 🙂

    20 mars 2016
    • Merci Marc ! 🙂

      20 mars 2016
  • Très instructif et très drôle.

    20 mars 2016
  • Ah ah Laurent

    tu te lâches sur ce coup là et le résultat est vachement bon.
    Bravo et continues on en redemande

    21 mars 2016
  • Ahahahah, tu m’as bien fait rire Laurent ! Ça donne envie de voir la suite de ce que tu as préparé !

    21 mars 2016
  • C’est sur c’est la base mais c’est présentée de façon courte et humoristique.
    J’ai adoré. Vivement la suite!

    21 mars 2016
  • Salut Laurent,
    C’est une approche très sympa et surtout ludique pour apprendre la photo. L’originalité avec du contenu de qualité trouvera son public ! J’ai constaté, sur le terrain, que c’est avec l’humour que passe l’information. Et puis un gag relié à une technique spécifique peut être un solution mémo technique !
    Peut être vas tu devenir le Mister Bean de la photo, c’est ce que je te souhaite ?
    J’adhère…. A bientôt
    Marie-Ange

  • Bonsoir,
    Le format me fait penser à « Bref », humour compris…
    Bref ! à continuer

    Cdt

    21 mars 2016
  • le format est sympa! court, mené avec humour, un brin décalé, des plans variés et surprenants aussi, le tout est vivant!! merci pour ce partage et ce travail!

    22 mars 2016
  • Il est également possible de tenir l’appareil à bout de bras à condition de tendre la bandoulière, passée autour du cou ou dans l’autre main, afin d’être stable.

    25 mars 2016
  • Cet article me semble est intéressant et je me permet de rajouter quelques pierres à l’édifice:

    La vitesse minimale de sécurité doit être au minimum égale à la focale de l’objectif utilisé (par ex: avec un objectif 50mm, on utilisera une vitesse de 1/60s et avec un 200mm, 1/200s …).

    Il faut également prendre en compte la respiration qu’il est préférable de bloquer au moment du déclenchement pour éviter qu’elle n’engendre un flou de bouger.

    L’utilisation du déclencheur est aussi primordiale et le fait d’appuyer sur ce dernier en deux temps permet de contrôler une force de rotation lors de l’action qui serait préjudiciable ; le premier à mi-course pour faire la mise au point et la mesure de l’exposition, puis le déclenchement proprement dit, aident à faire ce geste en diminuant le risque de flou de bougé.⚠️ ☯

    25 juin 2016