Eloge de l’écran orientable

20 avril 2015

Ces dernières années, les équipements, options et gadgets divers et variés se multiplient sur nos appareils photo : GPS, Wifi, fonctions HDR, reconnaissance des visages, écran tactile, orientable, et bientôt machine à café, aéroglisseur et fusée lunaire à rayures rouges et blanches 😉

Dans tout ça, comment savoir ce qui est utile ou non ? Personnellement, je n’ai jamais tellement pris en compte ces différentes options dans le choix d’un appareil : je veux quelque chose qui photographie, qui ait un grand capteur, une bonne montée en ISO, une bonne réactivité générale, une bonne ergonomie, et éventuellement une rafale correcte. Évidemment, ces critères me sont personnels, et comme je le dis environ 1 242 327 fois dans ma vie, tout dépend de vos besoins en termes de choix d’appareil photo.

Olympus OM-D E-M1 écran orientableIl y a quelques mois, j’ai renouvelé mon hybride (que j’utilise uniquement en voyage pour sa légèreté et compacité). J’utilisais mon Panasonic GX1 depuis un moment, et j’en étais satisfait, sauf sur 2 points : la sensibilité ISO maximale acceptable n’était pas non plus mirobolante et me handicapait parfois, et de plus la pose longue était limitée à 60 secondes, ce qui me chagrine quand je veux en faire de nuit, et que parfois j’ai besoin de plus.

Je suis donc passé à l’Olympus OM-D E-M1, qui correspondait à mes critères. Et il se trouve qu’il a pas mal de gadgets, dont je ne me préoccupe pas trop. Mais l’un deux est quand même vraiment super : l’écran orientable. Voici ce qu’il m’a apporté dans ma pratique photo.

La discrétion pour la photo de rue

C’est le premier gros avantage que j’y ai vu, dès sa première utilisation à Barcelone au Nouvel An. Là-bas, il y avait des TONNES de touristes qui se prenaient en photo avec des perches à selfie. Ce narcissisme poussé à son extrême m’avait relativement marqué (on parle quand même d’acheter un accessoire spécialement pour mieux se prendre en photo soi-même, c’est le niveau au-dessus 😛), et du coup j’avais décidé de faire une série de photos là-dessus. Et d’une manière générale, Barcelone grouillante + la lumière particulière de l’hiver m’inspiraient du noir et blanc et de la photo de rue.

Narcisse Band photo de rue écran orientable selfie

Le souci quand vous prenez des gens en photo dans la rue, c’est que vous êtes facilement repéré. Dans une foule de touristes, il est plus facile de vous fondre, mais bon si la cathédrale est derrière vous, vous ne pouvez pas faire semblant de la photographier 😉

Et qu’est-ce qui vous fait repérer ? C’est le mouvement de porter l’appareil à l’oeil. Idem avec un appareil à visée par écran (mais sans écran orientable) que vous mettriez au niveau de vos yeux. Vous êtes grillé direct, vous pourriez tout aussi bien vous balader avec une énorme pancarte clignotante « je vous photographie dans la rue, et ensuite je vais mettre la photo sur internet, jetes-moi des cailloux maintenant ». Certaines personnes ne diront sans doute rien (même la plupart), mais une fois que vous êtes repéré, vous n’avez plus de chance de retrouver un comportement naturel chez la personne. Tandis que si vous restez discret, vous pourriez bien capter un meilleur moment quelques instants plus tard.

Olympus OM-D E-M1 écran orientable banc parc guell selfie

Pas mal…

Olympus OM-D E-M1 écran orientable banc parc guell selfie

Beaucoup mieux !

Le gros avantage de l’écran orientable, c’est qu’il permet de mettre l’appareil au niveau de votre taille (juste en le laissant pendre à votre cou), d’orienter l’écran vers vous, et de faire semblant de regarder vos photos, alors qu’en fait vous en prenez. En fait, vous pouvez viser par le haut, un peu comme avec un vieux moyen format.

Paris écran orientable Olympus OM-D E-M1 escalier viser en haut

Et c’est extrêmement discret ! Je ne me suis pas fait repérer une seule fois, alors que j’étais souvent près de mes sujets. Ainsi, j’ai pu en prendre plusieurs, et sélectionner le meilleur moment.

écran orientable Olympus OM-D E-M1 photo de rue parc guell deux femmes noir et blanc

À peine quelques mètres devant elles, et pourtant j’ai pris plusieurs photos sans me faire repérer ! :)

Rajoutez à ça que le point de vue un peu plus bas est plus naturel : je fais 1m91, et si je vise à l’oeil je regarde tout le monde en plongée 😉

Rien que pour ça, l’écran orientable fait maintenant partie de mes critères pour un appareil photo de voyage (là encore, c’est très personnel, vous avez le droit de ne pas aimer la photo de rue 😉 ).

La possibilité de faire des photos au ras du sol sans s’allonger par terre

En voyage, je fais aussi pas mal de paysage (forcément). J’aime bien utiliser un ultra grand-angle (un équivalent 16 voire max 20mm en 24×36), et un des effets qui se prêtent bien à ce type d’objectif, c’est de se mettre au ras du sol pour accentuer l’effet de perspective, et ainsi faire « rentrer » le spectateur dans l’image. Si en plus vous avez des lignes directrices en diagonale, vous avez carrément l’impression de pouvoir mettre le pied dans la photo.

écran orientable Olympus OM-D E-M1 photo paysage lac nuages noir et blanc montagne

Mais quand je dis ras du sol, on parle de 10, 20 voire 30 cm maximum. Autant je n’ai pas peur de m’allonger par terre pour prendre une photo s’il le faut, autant le sol peut parfois être boueux ou particulièrement salissant, et puis c’est facile à dire à 26 ans, je ne pense pas que je le ferai encore avec autant d’enthousiasme dans 50 ans 😛

Bref, l’écran orientable permet de bien voir son cadrage sans avoir à se plier en 4, mais seulement en 2 : il faut seulement s’accroupir, ce qui est déjà plus gérable (et on vous regardera un peu moins comme un extraterrestre, même si on s’en fout).

Un petit peu d’aide en photo de paysage

En voyage, j’emmène toujours un trépied, car malgré l’encombrement, il me sert énormément pour préciser la composition de mes paysages, et utiliser des filtres. Mais je le prends assez compact, et le mien monte environ à 1m45 au grand maximum. Quand on fait 1m90, c’est se baisser de 45cm, c’est un peu comme la distance Terre-Lune 😀

trépied pise italie écran orientable Olympus OM-D E-M1 ville nuit paysage

(en l’occurrence, j’ai dû percher mon trépied sur un petit parapet, et il était plus haut que moi, j’ai donc dû orienter l’écran vers le bas)

Grâce à l’écran orientable, je peux éviter de me casser le dos en me penchant pour voir mon cadre, et faire ça tranquillement, debout, en regardant vers le bas.

Autre considération pratico-pratique à laquelle on ne peut pas penser avant de l’avoir rencontrée sur le terrain : en cas de reflet sur l’écran (ce qui arrive tout le temps), le simple fait de pouvoir l’orienter permet d’éliminer un reflet et de travailler plus confortablement (conséquences indirectes : meilleure composition, moins de fatigue, moins de frustration).

 

Voilà, je voulais simplement vous montrer que parfois des options qui ne paraissent pas forcément indispensables, voire carrément inutiles, peuvent s’avérer plus intéressantes qu’il n’y paraît (et au passage dédiaboliser la visée par écran, qui n’est pas le mal).

Le but n’est pas que vous jetiez votre appareil s’il n’a pas d’écran orientable, juste que vous sachiez concrètement à quoi il peut servir sur le terrain 😉

Et vous, est-ce qu’il y a un gadget qui vous est devenu indispensable sur votre appareil ?
 

 

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 4,38/5)

Loading...

Recherches utilisées :

reflex ecran orientable, canon ecran orientable, pourquoi un ecran orientable sur bridge, ecran orientable reflex, appareil photo ecran orientable, avantage ecran orienrable app photo, compact ecran orientable, appareil photo avec écran orientable nikon

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

111 commentaires

  • Belle démonstration Laurent pour une fonction qui, comme tu l’as dit, est loin d’être un gadget !
    Bon, le coup de faire semblant de regarder ses photos alors qu’en fait tu en prends ne fonctionne pas super super bien avec les animaux sauvages 😉 Le duo affut / approche reste plus efficace ! 🙂
    Dernier article de Régis Moscardini : Episode #10 – Bien choisir son reflex et son objectif en photo animalière

    • Ha ha effectivement, ça marche mieux sur le touriste dans son environnement naturel 😉

      20 avril 2015
  • Superbe!
    ET bon courage avec ta cheville!

    20 avril 2015
  • Merci pour cet article !
    Même si je n’ai jamais diabolisé la visée par écran, je ne m’en sers que très rarement, et uniquement sur un trépied. La faute, sur mon Canon 700D, à une réactivité divisée par 10, au bas mot : le déclenchement de la photo ne se fait qu’après un appui de plus d’une voire deux secondes…
    Dans un autre registre, j’aime aussi cette option sur mon 700D car il permet de protéger l’écran lorsque je range mon appareil.

    20 avril 2015
    • Oui, malheureusement sur les reflex, cette option n’est pas très aboutie. Sur les hybrides conçus pour ça, ça marche heureusement bien mieux 😉 (en combinaison avec l’écran tactile pour choisir l’endroit de la mise au point, c’est assez magique)

      20 avril 2015
  • Moi c’est le manque d’un vrai viseur lumineux qui couvre 100% de son champ qui me chagrine et aussi le fait de n’avoir pas un dépoli claire avec un stigomètre m’enrage. Vous me diriez, tu as l’AF, mais quand l’Af donne des signes de fatigues et que l’on veut passer en manuel on fait comment? Vu le prix des boitiers actuels, les constructeurs peuvent faire un effort pour intégrer »ces indispensables » de la photo sur leurs matériels.
    Pour l’écran orientable ça sert, mais le coté tactile qui laisse des traces de doigts et de gras c’est pas fun. Quand au GPS et autres gadgets incorporés selon son utilisation on peut leur trouver une utilité mais c’est ce qui rend vite obsolète le matériel nouvellement acquis.

    20 avril 2015
    • Perso, je trouve l’écran tactile très pratique dans les mêmes conditions de photo de rue : pouvoir choisir l’endroit de sa mise au point d’un toucher du doigt, c’est très pratique. Pour les traces, on a inventé le chiffon microfibres, ça marche très bien 😉

      20 avril 2015
  • Salut! En photo nature l’écran orientable m’a également souvent été utile :
    – Prendre des photos au ras de l’eau.
    – Une chouette dans une vieille grange que je ne voulais pas déranger en rentrant, j’ai simplement passé l’appareil au travers de l’ouverture de la porte et j’ai pu faire quelques clichés sans faire fuir la bête.
    – Pour les photos d’insectes, notamment en contre plongée, on ne peut pas toujours se baisser ou s’allonger suivant les conditions.

    Je pense donc que je garderai cette option lorsque je changerai d’appareil, rien que pour les photos au ras de l’eau qui sont extrêmement difficiles à faire sans écran orientable.

    20 avril 2015
  • Salut Laurent,

    comme tu le dis, c’est avant tout une question de besoins personnels et de pratiques photo. J’avais un Nikon D5200 (avec écran orientable donc) et je ne me servais que très peu de cette option en particulier pour des raisons de stabilité (je shoot surtout à main levée) et de réactivité (AF et déclenchement plus lent qu’en visée « classique »).

    Le principal intérêt que j’ai trouvé à l’écran orientable est la possibilité de le protéger en le rabattant à 180° (l’écran est alors contre le corps du boitier donc parfaitement à l’abri).

    Je suis passé (très) récemment au D7200 et cette option ne me manque pour le moment pas du tout. Je ne dis pas que je ne me retrouverai pas dans une situation où je me dirai « ah, j’aurai aimé avoir un écran orientable » ! Mais cela n’est clairement pas un critère pour moi (alors que, pour un vidéaste, ce sera peut-être indispensable !).

    20 avril 2015
  • Merci pour ce partage, Laurent!
    Bon rétablissement!!!

    20 avril 2015
  • Merci pour ce sujet.
    C’est un point que j’avais remarqué depuis longtemps.
    Viser depuis l’écran est un gros plus avec un compact.
    Même sans écran orientable, j’ai toujours trouvé que le mieux était de tenir le boîtier au niveau de la taille ou de la poitrine et de viser au jugé. On utilise alors une focale un peu plus large (grand angle) et on recadre ensuite.
    Un autre truc discret possible est la commande depuis un mobile.
    Félicitation pour l’OMD EM1. Ce n’est toutefois pas le plus discret des APN, ni à mon sens le plus adapté à la photo de rue.

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent, tout d’abord prends bien soin de ta cheville…
    Merci car j’ai un Olympus OMD 10 et je ne voyais pas bien l’intérêt de cet ecran alors maintenant je vois mieux même si je ne fais pas de photo de rues vivant au milieu de sentiers!!!
    En tous cas je suis ravie de sa légèreté et impressionée par ses petits objectifs tout fins et de belle qualité!

    20 avril 2015
  • Je confirme. Et ça fait 15 ans (!!) que j’ai un écran orientable sur mon appareil photo numérique.. et c’est effectivement un critère à chaque fois que j’ai du changer d’appareil.
    Mon premier appareil photo Sony acheté en 2000 avait un objectif carl zeiss énorme et un tout petit corps.. orientable… du coup c’était pas vraiment l’écran qui bougeait mais tout sauf l’objectif.
    Puis j’ai eu l’habitue des bridges canon et leur écran qui se retourne ! .. très pratique aussi pour se prendre en photo soi-même… 🙂
    .. et maintenant j’utilise le cousin de ton OMD… un hybride Olympus Pen 5, un très bon appareil ! 🙂 … et avec l’écran orientable aussi.. mais je trouve dommage qu’il ne se retourne pas! .. du coup je dois le synchroniser avec l’iPhone pour servir d’écran déporté ! … ça c’est du gadget…. (j’ai acheté l’appareil photo avant d’avoir l’iPhone… mais finalement j’utilise parfois le principe)

    Et je confirme, pour prendre des photos discrètement.. c’est vraiment très très pratique d’avoir un écran orientable. La plupart des gens sont attirés par la direction du regard du photographe… et pas de l’objectif… Donc après une brève phase de réglages.. hop je regarde ailleurs.. et c’est parti pour la photo discrète 😛

    Le changement de hauteur est aussi grandement facilité pour faire des photos originales. Faire des photos à la hauteur du nombril ça change la vision du monde de la plupart des gens !
    Ceci combiné avec un réglage en standard sur des photos plutôt panoramique (3:2 minimum) ça permet de faire des photos originales tout en faisant les mêmes photos que les autres ! 😛

    Bonne journée et bon rétablissement.
    Dernier article de Martouf : Vous prendrez bien une pomme oiseau pour le dessert ?

    20 avril 2015
  • Mon cher Laurent j’espère que tu n’as pas raté la marche en regardant ton écran orientable !!Mais il est vrai que certaines possibilités qui semble superflues peuvent rendre certains services. Pour moi la découverte de la mise au point sur le bouton arrière (AEL/AFL sur mon D7000)m’a rendu de fiers services car plus besoin de régler sans arrêt le mode autofocus et cela est vraiment génial et je ne pourrais plus m’en passer.

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,
    Je suis complètement d’accord avec toi j’ai un canon EOS600D avec donc un écran orientable, et je l’utilise régulièrement souvent à hauteur de ceinture (incognito) et en taille mais moi seulement à 1m63 et à hauteur de bras je compense et j’arrive peut-être à un bon 1m90 comme toi …
    Et en voyage dans des endroits ou la photo est plus ou moins autorisée, ça peu le faire, mais ne le répète pas …
    A+
    Raymond

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,

    J’ai moi-même un Olympus OMDE M5, donc un cran en-dessous du tien je crois. J’aime beaucoup cet appareil, il m’a libérée en photo par rapport à mon Reflex. J’utilise beaucoup l’écran orientable, surtout pour des cadrages un peu « acrobatiques » que je ne pourrais pas réaliser autrement. Mais j’ai un souci avec cet écran : en mode prise du vue, si je veux l’orienter, il s’éteint (seulement l’écran, pas l’appareil). Et en mode vision de photos, dès que j’approche mon doigt, sans même le toucher, il s’éteint aussi. Rencontres-tu le même problème avec ton appareil ou est-ce un défaut du mien? Merci et bonne photo

    20 avril 2015
    • C’est sans doute que tu mets ton doigt devant le capteur situé sous le viseur (qui sert à éteindre l’écran quand tu mets l’oeil dans le viseur, ce qui est logique). Normalement si tu enlèves ton doigt l’image devrait réapparaître.

      Ca m’est arrivé une fois avec l’E-M1.

      20 avril 2015
  • Depuis que je suis passée au numérique, je n’ai eu que des appareils à écran orientables car j’ai démarré avec un Nikon Coolpix 5000 qui en était pourvu. Ensuite, j’ai eu des bridges (minolta A2, Lumix FZ), puis des hybides (lumix GH1)et des réflex Canon 650D et 70D. Je conserve un Hybride G5 pour le voyage et la rando. En plus des situations difficiles (ras du sol et au dessus de la foule) l’écran orientable permet le contrôle quand le boitier est sur pied et que l’on ne peut être derrière (sefy ou manque de recul). Et surtout, c’est formidable pour photographier les enfants sans qu’ils s’en aperçoivent.

    20 avril 2015
  • Ah ! si seulement j’avais pu lire ton article avant d’aller à Shanghai ( où la folie de la perche à solfie faire rage également..) , que de photos j’aurais pu « prendre » .
    MERCI Laurent de me faire découvrir les fonctionnalités de ce que je considérais jusqu’à présent un gadget ! « Bon sang, mais c’est bien sûr », il fallait juste y penser ^^
    A bientôt de te lire
    Corinne

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent, j’ai également un écran orientable avec mon Nikon 5100 une des raisons de ce choix car c’est bien pratique pour faire des photos au-dessus de la tête ou au niveau des chevilles !!! Je m’en sers tout le temps quand j’ai mon trépied

    20 avril 2015
  • Il y a deux ans, j’ai décidé de monter en puissance : j’avais fait mes armes en photo numérique avec un Canon EOS350D et je voulais évoluer. N’étant pas convaincu de la nécessité de passer au plein format je me suis retrouvé à devoir choisir (en 1/2 finale si j’ose dire ! )entre le 7D et le 60D. C’est l’écran orientable qui a fait la décision… et mon dos et mes articulations de sexagénaire avancé me remercient.
    Les photos de rue maintenant, c’est comme en 1968 avec mon 6×6 Yashica !

  • Comme toujours, un bon partage de ton expérience, mais une question cruciale : qu’en est-il du droit à l’image ? Les personnes ainsi prises se retrouvant dans un blog accessible à tout un chacun ne peuvent-elles pas poser de problèmes au photographe? (sauf si après la prise de vue, elles ont donné leur accord écrit de diffusion)

    20 avril 2015
  • donc le coup de cœur on ne peut pas l’avoir ?
    Merci de me dire ou peut on essayer correctement
    cordialement et merci pour toutes vos précieuses informations

    20 avril 2015
  • très intéressant,surtout que je n’ai plus 20 ans…..et comme d’hab. toujours bien expliqué.
    Bon rétablissement et bon courage,

    20 avril 2015
  • Encore un article plein de bon sens.
    Il ne faut pas oublier non plus la possibilité de shooter bras tendus au dessus de certains obstacles (foule, muret, etc …)

    Pour ce qui est du gadget utile, c’est le WiFi (sur mon Pana G6) qui me permet d’utiliser mon smartphone comme télécommande.

    20 avril 2015
  • Très complet cet article et totalement d’accord avec toi, je ne pourrais plus m’en passer depuis que je l’ai!
    Et bon rétablissement 😀

    20 avril 2015
  • Super article comme toujours Laurent.
    Le D750 m’attire pour quitter mon D800 mais son écran n’est pas LE critère qui me fait chavirer, quoi que, c’est un plus, c’est sur.
    J’utilise le Weyefeye pour ma part sur mon smartphone Android. Moins discret que l’écran orientable, moins discret que l’écran non orientable (dans le cas où le smartphone est dans une pince sur la griffe flash) mais on ne se fait pas plus griller selon si on a le portable tenu sur la prise flash ou dans la main.
    Les gens sont tellement étonnés, choqués qu’ils en oublient le fait qu’on les photographie. Au bout d’une perche dans la foule les gens ne voient pas qui est à la base ni le pourquoi. « Ils filment? » Ainsi tout autour de vous, vous photographiez comme vous voulez sans gêne. Ça fait pro ^^. A tester vous ferez des curieux et amateurs de high tech.
    Je peux vous faire un retour sur cet accessoire à l’occasion ou vous le prêter.

    20 avril 2015
    • J’en oubliais 2 points…le weyefeye apporte le côté tactile ET partage réseaux sociaux avec possibilité de retouches sur photoshop mobile 🙂

      20 avril 2015
  • Des que j ai recu ton mail je me suis precipite sur l article : comme toi je voyage leger avec mon limix gm1 et ses deux objectifs sur j adore mais ., le manque de viseur , un peu juste en faible lumiere , le mansue d ecran orientable font sue je cherche un deuxieme boitier ( nikon 7100 est lourd) et m oriente vers les Olympus birn que l em1 doit un peu cher que penses tu du viseur ?? Bien que cela ne soit le sujet ? Et peux tu me preciser quel pied leger tu as emporter
    Bon retablissement et lerci pour cet article clair et net

    20 avril 2015
  • Perso je vise à l’oeil. Mais dans certains cas, photo de groupe, ou abord difficile d’un point architectural, en bordure de muret ou d’eau, j’utilise l’écran de mon Nikon D5100. Je l’utilise aussi pour photographier un monument de haut en bas sans me coucher par terre. C’était d’ailleurs un argument pour ne pas passer au D 7000 et ne pas rester au Canon 600.

    20 avril 2015
  • Salut Laurent,

    Cela fait des années et des années que j’utilise l’écran orientable. Je ne peux que partager tes points de vue.
    A l’inverse de toi, je ne mesure que 1,68 m 🙂 Et donc
    depuis longtemps j’ai le souci opposé. Si je me retrouve
    dans un spectacle, sportif ou autre, j’ai toujours des « perches » devant moi. Ainsi, avec mon écran orientable, j’arrive à me débrouiller… quoique fatiguant avec les bras tendus.

    J’ai longtemps utiliseé un Canon G5, également et surtout en voyage. Et je suis passé à un EOS 600D depuis deux ans.
    Les deux appareils me comblent de satisfaction. Et je peux affirmer que j’utilise régulièrement l’écran orientable. Je ne pourrais plus m’en passé.

    Bons tirs,
    Rapha

    20 avril 2015
  • En premier lieu, bon rétablissement…

    J’ai également un hybride (Lumix gx7) avec écran orientable, je me rends compte que je l’ai sous-utilisé jusqu’à maintenant et je te remercie de mettre en ligne toutes les possibilités que donnent l’écran orientable, cela va m’éviter nombre de positions périlleuses, surtout que l’âge aidant, j’ai un peu de mal à me relever 🙂

    Une question, tu parles de la mise au point grâce à l’écran tactile (aussi présent sur le Lumix), mais je ne vois pas comment faire. Merci de ton aide.

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,
    Bon courage pour ta cheville! Merci pour cet article…. j’ai personnellement choisi mon appareil en fonction de cet écran ayant des problèmes de jambes et je ne le regrette pas! Dans ton article tu donnes quelques conseils qui vont m’aider à mieux l’utiliser!Merci encore pour tout ton travail!

    20 avril 2015
  • C’est vrai que sur mon Canon EOS 70D, je ne me sers de l’écran que pour visionner mes photos.
    Je vais maintenant suivre tes conseils, pour voir.
    Soigne-bien ta cheville, mais égoïstement, tu auras plus de temps pour nous.
    Bonne journée.

    20 avril 2015
  • Le Canon 600D est mon tout premier reflex et il a cette option! Je m’en sert donc très souvent 🙂

    Je vais bientôt opter pour un nouveau boîtier et cette option fera parti de mes exigences! Je ne peux plus m’en passer!

    Petite apparté, j’ai gagné 1000€ de cartes cadeaux utilisable chez Darty d’où mon envie de changer de boîtier. Vers quel modèle m’orienterais tu? Je me perd dans tous ces modèles! J’aime faire de la photo mais je suis loin de m’y connaître en matériel..

    Belle continuation pour ton blog que je lis avec grand plaisir!

    20 avril 2015
  • Je trouve effectivement pratique d’utiliser dans certaines circonstances l’écran orientable (et tactile sur mon 70D) pour des clichés.
    je l’utilise aussi systématiquement pour le paramétrage au départ d’une approche (photo animalière), puis pour modifier mes choix (vitesse notamment) au fur et à mesure de l’arrivée du jour.

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,
    j’ai un E-30 Olympus depuis qq années est l’écran orientable est vraiment pratique.
    j’aurais du mal à m’en passer,indispensable.
    Bon rétablissement.
    Jean Paul

    20 avril 2015
  • Le gros avantage, c’est pour les selfies !

    (je rigole hein 😉 )

    Ça aurait pu alléger ton installation pour l’autoportrait à la Steve Jobs, non ?

    J’utilise l’écran vers l’objectif seulement pour la vidéo ! (pratique pour l’acteur de visualiser le cadrage).

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,

    Navré pour ta cheville je te souhaite un bon rétablissement !

    Petite question, en voyage tu utilises l’Olympus OM-D E-M1, qu’est ce qui te l’a fait choisir plutôt qu’un éventuel Fuji X-T1 ?
    Quels sont les cailloux que tu utilises qd tu pars en voyage ?
    Et quels sont tes boîtiers le restant du temps ?

    J’hésite encore à me diriger vers de l’Hybride, certes plus compact qu’un reflex mais qui va moins durer dans le temps beaucoup plus d’électronique. C’est un peu la crainte que j’ai et vu le tarif ça me freine un peu.
    Bien que je pense qu’un Hybride pour de la photo de rue est plus adapté

    20 avril 2015
  • C’est marrant, je t’imaginais plus petit ! Avec mon D5100 et mon 1.92m , je ne peux que confirmer tes dires !…

    20 avril 2015
  • bonjour je n ai pas d écran orientable et vu de ton article cela semble très discret et très utile a réfléchir pour un achat prochain. avec ta passion de la photo c est sur que tu prends « ton pied » même dans des escaliers. bon courage bon rétablissement guy

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,
    Je suis entièrement d’accord avec toi et je pense que l’écran orientable est un vrai « plus »… Merci pour cet article qui me conforte dans cette idée.

    20 avril 2015
  • Bonjour,
    Le hasard a fait que sur mon Canon EOS 600 D j’ai un écran orientable très bien fait. Au début je pensais que ça ne servait pas à grand chose, mais petit à petit je me suis rendu compte que c’était très utile dans certaines situations. J’ajouterais à tous les exemples justes de Laurent que l’écran orientable peut servir aussi à prendre une photo au dessus d’un mur un peu haut en tendant les bras vers le ciel et en orientant l’écran vers le bas.
    Philippe.
    Dernier article de Philippe : Des fleurs au printemps

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent
    D’abord bon rétablissement pour ta cheville et du repos
    c’est qu’il te faut.

    Merci pour cette info qui apporte un plus dans le choix d’un compact on comprend mieux son utilité grâce à toi.

    Bon courage et encore merci
    Alain

    20 avril 2015
  • bonjour
    pour moi aussi l’écran orientable est très utile
    dans mon travail ou dans mes loisirs
    travaillant dans le bâtiment
    il est souvent utile de gagner quelque centimètre de plus et ne pas se trouver derrière l’appareil au moment de la visée et cadrer au mieux les meubles dans les pièces très exiguë
    ou ne pas se retrouver devant le miroir de la salle de bains….

    cordialement
    Sylvain

    20 avril 2015
  • Bonjour et prompt rétablissement…

    Il est vrai que l’écran orientable me manque parfois lorsque je suis au 5ème rang d’une manifestation quelconque. Sinon j’adopte, comme Daniel, le mode « visée au jugé » en rafale.
    Mais ce que j’ai acheté rapidement, et je ne sais pas si certains appareils en sont équipés (ou équivalent), c’est un niveau à bulle pour les photos sur pied. Je dois avoir un problème mais souvent j’ai un léger penchant pour mes photos ou plutôt ce sont elles qui en ont un.
    Quant à l’option GPS, j’ai opté pour une application sur mon smartphone qui retient la position et à laquelle j’ajoute le thème de la photo.
    Cdt

    20 avril 2015
  • Tout à fait d’accord avec toi pour les photos de rue sur les personnes, lors de mon excursion à Amsterdam, j’ai pu prendre de super clichés sans problème. en plus je débute et je n’ose pas toujours allez vers les gens et surtout je veux du naturel et pas une pose. Voici mon lien, si tu veux, ton avis me sera très utile pour l’avenir. https://www.flickr.com/photos/122044182@N04/

    20 avril 2015
  • Un prompt rétablissement pour ta cheville. C’est surement très décangeant, mais comme tu dis, plus de temps pour ton blog et nous concocter de bons articles (à la Laurent)
    Très bon article sur l’écran orientable, mais pour moi, ce sera pas cette année çar il n’y a pas tellement longtemps j’ai reçu un reflex, donc je m’amuse avec celui-là.
    Merci pour tous tes bons conseils, j’apprends toujours plus et j’aime!
    Bonne semaine et attention à la cheville.

    20 avril 2015
  • Merci pour ce papier sur l’écran orientable. J’ai un GH3 pana avec écran orientable utilisé surtout en vidéo. Cet écran est indispensable voir obligatoire en vidéo ! Je cherchais récemment un (petit)appareil plein format et l’existence d’un écran orientable était un critère indispensable, naturellement boitier et objectifs sont utiles ! et c’est le Sony A7 qui a gagné.

    20 avril 2015
  • Salut.
    Quand j’ai acheté mon premier reflex numérique il y a de cela 8 ans, je venais du Canon G3. Le G3 je l’avais acheté d’occasion parce qu’il avait un écran orientable.
    Après quand j’ai voulu évoluer j’ai mis 3 mois à me documenter sur mon futur reflex. Il y avait à l’époque l’Olympus E3 tout frais sorti du moule. Mais il coûtait un bras ! Je suis donc parti sur un Olympus E510 ( match gagné par Olympus contre Canon Nikon Pentax ). Il y a 3 ans j’ai enfin pu me payer d’occasion mon Olympus E3 et enfin retrouver un écran orientable! Que du bonheur cet écran orientable ( bon le reste est très bien aussi sur le E3 ) . On fait des photo discrètement, au raz du sol,  » à bout de bras  » , dans les coins ( en architecture ). Et pour ce qui est du risque d’ouvrir l’écran en deux, un simple morceau de scotch collé derrière, et hop plus de soucis.
    Maintenant les wifi , reconnaissance des visages , écran tactile………….bof du gadget. Et la course au M pixel, ben pareil. 10 M c’est déjà pas mal, la photo n’est pas mon gagne pain.

    20 avril 2015
  • Merci et bon rétablissement
    Je possédè un canon 60D et fait les mêmes remarques que Frank avec un plus une inquiétude concernant la fiabilité, l’écran se déployant sur le coté du boitier. Ce qui en plus apporte un manque de discrétion

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,

    Merci pour cet article, où je me retrouve totalement ! Amateur de photo de rue, je possède un Panasonic GX7 et ne photographie plus « qu’au ventre » par l’écran orientable, un peu comme le faisait Vivian Maier. Porteur de lunettes, je trouve que c’est beaucoup plus confortable, en même temps que c’est hautement discret. J’ajoute que le GX7 possède aussi un déclenchement absolument et parfaitement silencieux, ce qui compte aussi pour la discrétion ! Bref, je n’imaginerai plus m’en passer pour la photo de rue. Un seul regret dans ces hybrides 4/3 : ils ne valent pas les reflex pour les portraits, la macro, et les photos animalières….

    20 avril 2015
  • merci Laurent pour tous vos précieux conseils et surtout bon rétablissement pour votre cheville.

    20 avril 2015
  • bonjour Laurent
    je suis d’accord avec toi,l’écran orientable est très très pratique.
    j’en possède un sur un bridge panasonic,je souhaite acquérir un reflex FX ou DX avec écran orientable mais ils ne sont pas très
    nombreux,le choix est difficile entre Nikon 5500,750 ou Canon 70D
    qu’en penses-tu?
    merci pour ta réponse, maintenant j’attends avec impatience la suite
    de la formation ligtroom ça faisait 6mois que je travaillais dessus avec de grosses difficultées sur le flux de travail, et bien maintenant ça roule…
    merci pour tout
    amitiés jc

    20 avril 2015
    • Pour en posséder un, je te conseillerai sans hésiter un 70D. C’est un pur bonheur

      23 avril 2015
  • Dans le même esprit pour la visée, il y a le wifi (Canon 6D) qui permet la visée sur un iPhone. En plus il est possible de prendre des photos animalières à distance sans perturber les « petites bêtes ». Je ne vois que cette solution pour les APN plein format. L’écran orientable n’étant pas proposé.

    20 avril 2015
  • Encore un nouvel Olympien… je me sens moins seul, je viens de troquer mon OM-D M-E5 contre le nouveau OM-D M-E5II, alors là cette fois c’est du grand art ce boîtier et son écran virevolte dans tous les sens, c’est encore mieux que l’OM-1 sur ce coup-là, avec les zooms 12-40 2.8 et 75-300 4.8-6.7, en voyage c’est de la balle à mon avis, encore une petite pastille 9mm 8.0 et un Lumix 20mm 1.7 et me voilà prêt pour conquérir le monde… ça tient dan les poches de mon gilet… et quelle qualité de raw superbe.

    20 avril 2015
    • bONJOUR TON AVIS M INTERESSE SUR LE NOUVEAU OLM MARKII qu en penses tu ? j ai un lumix gm1 et un reflex mais j adore mon hybride et meme avec le 40/175 j obtiens d excellents portraits mais il me manque un viseur et un deuxième boitier pour éviter la manie des objectifs ;le raw est il reconnu par L5 ?? merci de tes comments (tu peux aussi le faire par mail)

      21 avril 2015
  • J’ai récemment fait l’acquisition d’un Nikon D750 qui est muni d’un écran orientable et c’est effectivement un gros plus pour des photos au ras du sol et pour prendre des photos à bout de bras des foules et des spectacles, finit les images coupées ou au niveau aléatoire!
    Luc

    20 avril 2015
  • Désolé pour la cheville. On voudrai bien voir le plâtre sur une vidéo…..
    J’ai le EOS70D il est génial pour beaucoup de choses, mais en particulier pour cette fonction. Le pb est le cadrage, car on tient moins bien l’appareil que lorsqu’on vise directement avec le viseur. Mais pour la discrétion c’est le top. Sur le trépied il n’y a pas mieux. Prompt rétablissement, il faut aussi regarder ou on met les pieds, pas seulement dans l’appareil photo… A+

    20 avril 2015
  • Bonsoir
    Effectivement ça me fait penser à mon Mamiya C330 ( eh oui moossieur, quelques Z’ans déjà !)
    C’était bien pratique pour faire de  » la rue »
    Si je dois ajouter un boîtier je prendrais en compte cette caractéristique
    Bonne chasse des que vous serez rétabli … Le plus vite possible
    Amicalement

    20 avril 2015
  • Bon courage pour ta cheville et merci pour toutes ces explications toujours très intéressantes !!!
    On me dit que mes photos sont de plus en plus … non pas belles , mais « superbes » ;-D , alors je ne te dis pas comment je suis fière de les montrer maintenant !!!Tout ça , parce que j’apprends énormément avec tes explications !Alors …merci,merci,merci !!!!

    20 avril 2015
  • D’abord bon rétablissement à toi… Et puis merci pour cet éloge de l’écran orientable. La prise de vue un peu basse, je l’avais découverte dans les films japonais de OZU et dans Citizen Kane.Cela donne une « force » à l’image peu commune.

    20 avril 2015
  • Mon EOS 600D en est équipé : génial et devenu indispensable! Outre les points de vue insolites (un champignon par en dessous, les cîmes des arbres vues d’en bas), il peut afficher une grille « règle des tiers » précieuse en composition et je peux cadrer directement en format 1:1, comme avec un bon vieux Rollei argentique. Et pour le contrôle direct de la composition, tant en portrait qu’en macro…

    20 avril 2015
  • j’ai 68 ans……. je vous passe es détails…

    merci pour vos conseils.

    Salutations. Nicole Selva.

    20 avril 2015
  • Bon idée cet article!
    Une autre idée d’utilisation super pratique de l’écran orientable: faire de la pose longue quand on n’a pas de trépied sous la main! On pose le reflex sur un muret (rocher etc…), et l’écran est bien apprécié pour faire le cadrage et les réglages!

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,

    Superbe idée ! Je ne voyais pas à ce point l’utilité d’un écran orientable, auparavant.

    Par contre, mon EOS 6D n’a pas d’écran orientable. Et je ne suis pas prêt de le changer, pour ça.
    Mais ça m’a donné une idée, aboutir avec lui à un résultat identique (et même mieux) : comme il comporte une fonction Wi-Fi intégrée, il est connectable à un iPhone. Et si cet iPhone a une application EOS Remote, il est possible de les connecter entre eux.
    À ce moment l’iPhone peut contrôler à distance (à grande distance, même) l’appareil photo.
    Ainsi, s’il est pendu à mon cou, je peux voir ce que l’objectif voit en regardant plus haut, écran à l’horizontale et déclencher à distance au moment opportun. Je peux même faire semblant de prendre une photo ailleurs, avec l’iPhone et prendre ce que voit l’appareil photo.
    Ou bien placer l’appareil photo sur un pied ou autre et déclencher de loin au moment où je vois sur l’écran de l’iPhone quelque chose d’intéressant.

    Au mois de juillet je partirai en Tanzanie, je pourrai prendre des photos à l’affût, de loin (ce sera plus intéressant que de risquer de se faire bouloter par un lion). Aurais-je la chance de prendre de près la gueule grande ouverte d’un lion qui rugit, ainsi ? 🙂

    J’apprécie aussi sur le 6D sa fonction GPS intégrée, qui me permet de suivre mes parcours sur une carte et d’afficher les photos correspondantes, sous Lightroom.

  • Bonjour Laurent,
    Cela fais plusieurs semaines que j’ai envie de me procurer également un OM-D mais vu mes moyen je me laisserais bien tenté par le OM-D10.
    Pourriez-vous me donner votre avis.
    D’avance merci.
    Robert

    20 avril 2015
  • Idem pour moi avec mon gx7 l’écran orientable et la possibilité de rendre le déclencheur silencieux indispensables pour la photo de rue

    20 avril 2015
  • Bonjour Laurent,
    Merci pour tes articles complets et variés. je me réjouis de ce que je viens de lire car je m’aperçois que tu as changé d’avis concernant l’écran orientable .
    J’utilise en permanence cet accessoire sur mon bridge Fuji
    depuis plusieurs années et ne pourrais plus m’en passer…
    Bonne focale
    Emmanuel

    20 avril 2015
  • Ah j’avais jamais pensé à l’utiliser comme ça pour la photo de rue! Extrèmement bonne idée!

    Outre pour le très bas, je m’en sers aussi pour le très haut (quand on fait pas 1m91 ça peut aider aussi), pour cadrer par dessus des têtes (lors d’une parade par exemple) sans pour autant déclencher « au pif ».

    A+
    Karine
    Dernier article de Karine : Notre soirée improbable!

    21 avril 2015
  • Très bien cet article mais, pour moi, si il précise les choses, c’est un peu comme inventer l’eau chaude ! Tellement c’est pratique.
    Avec un petit budget et une pratique photo « amateur », quand j’ai voulu faire un peu plus « professionnel » qu’avec mon APN (même assez évolué) et shooter en RAW, j’ai tout de suite pensé à un hybride avec écran orientable (Panasonic DMC G2K). Il me donne toujours entière satisfaction, même s’il date un peu. Et, si je monte encore en gamme vers un Reflex pur, je chercherais un appareil avec écran orientable.
    Merci, en tout cas pour cet article qui sera fort utile à beaucoup et qui comporte des liens vers d’autres articles très utiles, comme celui sur les trépieds qui est l’accessoire que je n’ai pas encore et que je compte acheter bientôt.

    21 avril 2015
  • Bravo Laurent pour cet article

    car pour ma part je suis un inconditionnel du viseur pour, entre autre, les qualités de cadrage qu’il offre. Et de fait je ne me suis jamais vraiment intéressé aux appareils offrant en plus un écran orientable. Ton vécu me fait changer de position et comme en ce moment je suis à la recherche d’un compact expert pour compléter mon reflex je vais ajouter ce critère pour choisir.
    A l’avenir fait attention aux marches et bon rétablissement

    21 avril 2015
  • Je suis tout à fait d’accord avec toi, et après avoir utilisé un Canon Power Shot A640 lors de mes voyages, je possède un Canon EOS 550 D qui n’a pas d’écran orientable et celà me manque énormément. Depuis j’économise pour investir dans un EOS 70D qui possède l’écran orientable et me permet de conserver mes 3 objectifs. Pour les macros c’est super, pour les photos de rue c’est génial(surtout dans certains pays, les gens ne sont pas prêts à se faire photographier, malgré que je ne mette pas mes photos sur internet.)
    Bravo pour ton article.

    21 avril 2015
  • Ton humour me fais tjr autant rire merci pour toutes tes video et articles

    21 avril 2015
  • Merci pour cet article

    j’ai justement un reflexe avec écran orientable. Je vais donc essayer de m’en servir.

    Bon rétablissement

    21 avril 2015
  • Merci Laurent pour cet article, toujours instructif et plein d’humour.

    21 avril 2015
  • Merci Laurent pour cet article très intéressant!
    Comme toujours, j’en apprends beaucoup !!!
    Prompt rétablissement de ta cheville

    21 avril 2015
  • Encore merci Laurent pour toutes ces explications toujours aussi limpides et intéressantes !

    21 avril 2015
  • j’ai un D5100 NIKON avec écran orientable. c’est vrai que je n’ai pas pensé à la question. je vais essayer. merci.

    21 avril 2015
  • Perso, j’avais un reflex à pellicule acheter en 2000 et j’ai attendu qu’un reflex Canon sorte avec écran orientable pour passer au numérique. Maintenant j’ai un 60D.
    Ce qui me manque, c’est le wifi, mais cela ne changera rien au photos 😉

    22 avril 2015
  • Merci pour cet article intelligent. J’ajouterais que dans une foule l’écran orientable permet de viser correctement en tendant les bras au-dessus de sa tête, ou encore de faire des photos au-dessus d’un mur qui nous bouche la vue horizontale…Il est vrai que je ne mesure que 1m77 et non 1m91 comme toi…

    22 avril 2015
  • Merci pour cet article !
    J’ai un reflex Nikon 5100 et je ne me sers pas beaucoup de l’écran orientable pour des raisons de réactivité de prise de vue mais je vais essayer comme tu l’indiques.
    Surtout remets toi bien de ta cheville et bon courage.

    22 avril 2015
  • Après, il y a les orientables genre Nikon D5200 et inclinables du style Panasonic GX7 et Sony Nex et A6000… perso je préfère ces derniers , je trouve qu’ils sont plus résistants et on perd moins de temps à les tourner. J’ai jamais compris pourquoi il mettait les écrans inclinables comme un point négatif dans les tests de certains site comme cameralab… les gouts et les couleurs…
    Dernier article de Mat : Lyon: 15 choses à faire et à voir absolument

    22 avril 2015
  • Merci à Laurent pour cet article.
    Pour la photo de rue, j’utilise un Sony alpha500 qui a un écran mobile qui flippe à 90 degrés. Il suffit de shooter à angle droit en faisant comme si on lisait un téléphone cellulaire sans regarder la personne visée alors qu’on la voit très bien. Je mesure 1m90 : cette méthode marche, alors shooter directement en face vous fait repérer immédiatement et provoque une réaction … Les appareils à écran mobile flippable à 180 degrés et réversible devraient permettre de viser en arrière !

    22 avril 2015
  • Il se trouve que demain, je vais chercher mon nouvel appareil ….. un Olympus emdm1 !!!! oui!!! avec un bon objectif, le 12/40 ouverture 2.8 .. j’avais jusque là , en attendant que mon budget soit pourvu, un petit fuji X20 dont je suis très contente, j’ai beaucoup hésité entre le fuji OM D1,et l’Olympus …j’ai choisi, j’espère que je ne le regretterai pas , j’aime fuji pour ses belles images en JPEG … je verrai- merci et bon rétablissement –

    22 avril 2015
  • Bonjour Laurent,

    Ton exposé sur l’écran orientable est excellent ( et plein d’humour comme d’habitude) mais surtout très réaliste. J’ai moi même un vieux canon G5 et un EOS 7D et bien le G5 avec son écran orientable m’a permis de prendre des photos impossible avec mon 7D, en photos de rue bien sur. Je n’ai jamais compris pourquoi les modèles plus haut de gamme ne se sont pas plus intéressé à ce « gadget » qui bien sur, n’en n’est pas un. Est-ce un problème de technicité ou un problème de « snobisme », ça fait moins pro? Bonne continuation et merci encore pour tes articles toujours très intéressants.

    22 avril 2015
  • Bonjour,

    Oh là, là première fois que je prends réellement plaisir un article jusqu’au bout sans me dire « mon dieu, que je suis gourde… »
    L’écran orientable, je l’utilise depuis… au moins 5 ans (
    Yes ! Quelque chose que je fais depuis plus longtemps que l’Expert et j’ai même pas eu besoin qu’on m’explique !!!).
    J’ai commencé en achetant un bridge et je continue avec le Réflex.
    C’est vraiment pratique et pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour comprendre comment ça fonctionne et l’intérêt de la chose.

    Pour finir, vraiment désolée pour la cheville !!! Bon rétablissement à vous.

    24 avril 2015
    • Bonsoir,

      Vous constaterez que les posts le vendredi soir, au boulot, crevée ça ne me vaut rien : j’en ai oublié la moitié en route ! Je ne fais même plus de phrase en entier…

      24 avril 2015
  • Bonjour Laurent
    J’ai bien apprécié ton article, d’autant plus que je suis récent possesseur d’un E-M1 que je suis encore en train de découvrir. Je crois que ton article va me permettre en effet d’entrer dans la photo de rue que je ne pratiquais que fort peu jusqu’à présent.
    Sur cet appareil, j’ai découvert 2 autres « gadgets » que j’ai utilisé avec bonheur. C’est d’abord le « time lapse » que j’ai presque réussi à maîtriser en coucher de soleil, mais j’ai plus de mal au lever du même astre… L’autre gadget, c’est la télécommande à distance avec mon smartphone en wifi à une dizaine de mètres de la mangeoire.
    Merci encore
    Claude

    25 avril 2015
  • très intéressant ! ça va m’aider !
    Merci

    25 avril 2015
  • Bonjour Laurent ,Navré pour ta cheville je te souhaite un prompt rétablissement …Merci pour cette article j ai moi même un 600D et ne me sert pas vraiment de l écran orientable que je trouve trop rigide et pas pratique !!Mais un écran bougeant de bas en haut doit être sympa ..Je cherche à faire l acquisition d un hybride car pour les voyages ça commence à m embêter de trimbaler tout ce matériel ,j ai comme projet la côte OUest des EU ,,J ai cependant la crainte d être frustrée par rapport au reflex pour ces grandes contrées et mon budget est assez restreint car j ai acheté il n y a pas longtemps un objectif assez cher ,alors j essaie de pêcher de ci de là dans les autres articles où venant de toi un tuyau pour guider mon choix ,car j aimerais quand même que ça tienne la route .Merci pour tous tes conseils jusque là toujours précieux .

    26 avril 2015
  • article convainquant, comme toujours écrit de manière plaisante, merci, phil

    27 avril 2015
  • Bonjour Laurent, bonjour à tous.

    Venant du monde Canon, c’est justement la discrétion qu’apporte un écran orientable qui m’a (entre autres raisons) poussé à m’équiper d’un OM-D E-M5.
    Si l’écran a tenu ses promesses, j’ai hélas été très déçu de la réactivité de cet appareil dont tout le monde chante les louanges. En fait, l’OM-D E-M5 a un mode veille qui est paramétrable (1, 3 ou 10 min.) mais non désactivable !!!
    Du coup, inutile de te dire le nombre de photos de rue que j’ai ratées à cause du temps que met l’appareil pour sortir de veille. Et le mail adressé au support d’Olympus ne m’a apporté aucune solution.
    Laurent, peux-tu me dire si tu rencontres le même souci avec l’OM-D E-M1 ? Merci.

    30 avril 2015
    • Salut,

      J’ai mis du temps avant de faire mon choix, c’était soit em5,em1 ou fuji.

      Le souci avec le EM5, c’est qu’il n’a pas l’écran tactile très réactif. Apparemment sur le EM1, c’est une formule 1 mais comme je n’ai jamais pu tester ces deux modèles…

      6 mai 2015
  • Pour ma part, j’ai fait l’acquisition du fuji X100T. Pas d’écran orientable mais la commande via le smartphone.

    J’ai longtemps hésité entre le EM1 et le X100T.

    As-tu hésiter entre ces deux modèles avant de porter ton choix sur ce modèle ?

    6 mai 2015
  • Bonsoir Laurent,

    Bon courage pour ta cheville …

    Je suis entièrement d’accord avec toi pour les avantages de l’écran orientable.

    Il y a un autre avantage pour moi, qui suis bien plus petit que toi, c’est de mettre l’appareil en bout de bras vers le haut et d’orienter l’écran vers le bas pour éviter, par exemple, des personnes plus grandes que moi et qui sont devant moi et qui m’empêchent de pouvoir voir devant moi.

    Je passe du coq à l’âne car j’ai suivi tes conseils pour l’achat d’un nouvel appareil photo et j’ai acheté un Olympus OM D5 au lieu de m’orienter vers un autre bridge, que celui que j’avais avant, pour avoir un capteur plus grand.

    J’ai profité d’une promo de la FNAC qui soldait le modèle argent et noir avec un zoom Olympus 14-42 pour 599 € …

    J’ai lu d’autres forums et la majorité trouvait c’est appareil des plus performants dans la gamme hybride et de plus j’ai une amie qui a le même modèle ce qui m’a conforté dans ma décision.

    Je tenais à t’en remercier

    Cordialement

    9 mai 2015
  • L’écran orientable pour attraper les selfistes en pleines grimaces, cela me paraît tellement ironique ! Il ne manque plus qu’une tierce personne pour vous photographier entrain de faire la grimace pendant que vous immortalisez ces selfistes pour boucler la boucle !

    13 mai 2015
  • Bjr, je suis , depuis quelques jours, l’heureuse propriétaire , d’un Canon Eos 70D avec ce fameux écran orientable….Votre article m’éclaire sur des utilités auquelles je n’avais pas songé !!!! Mille merci à vous !!!!

    16 mai 2015
    • bon j’écris vite et j’en oublie des lettres !!!
      *auxquelles*….*mercis*…
      Sorry

      16 mai 2015
  • Bonsoir,

    Merci pour l’article pleins de bon tuyaux comme d’hab ça fait un petit moment que je vous suis.
    J’aimerai faire l’acquisition d’un hybride pour un usage surtout en voyage pour des paysages puis quelques photos de portraits et de famille, j’aimerai être orienté si possible sur un modèle qui pourrait convenir à mes attentes, il n’est pas facile de se fixer un chois avec tous les modèles sur le marché.
    Si vous pouviez m’aidez je vous en serait reconnaissant merci !

    10 juin 2015
  • Bravo et un grand merci pour ces infos car je suis moi même attiré par la photo de rue mais trop délicat aux Antilles.
    En toutes franchise cela me donnes des idées.

    18 septembre 2015
  • Bonjour Laurent, tout est dit à propos de l’écran mobile et je vous remercie vraiment de l’avoir fait! Pour moi qui l’ai découvert avec mon premier Canon (Powershot) il y a plus de quinze ans, c’est la condition sine quoi non pour acheter un appareil.
    Je suis devenue accro à vos guides clairs, efficaces et pleins d’humour; J’ai TOUT imprimé, c’est plus facile pour les avoir sous la main.
    C’est vous dire…
    Un grand merci, vous êtes formidable!

    25 septembre 2015
  • Je partage complètement tes arguments Laurent concernant l’écran orientable. J’en ai aussi tenu compte quand j’ai changé de matériel. J’y rajouterai le fait de pouvoir zoomer la photo sur cet écran avec 2 doigts. N’ayant plus tes 26 ans mais 50 depuis la semaine dernière, j’apprécie de pouvoir agrandir les photos que je viens de prendre pour les contrôler comme avec un smartphone. Le 70D me convient très bien pour ces deux raisons.

    29 septembre 2015
  • Bonjour Laurent,
    Je suis à la recherche depuis un certain temps d’un apn hybride, et je viens de tomber par hasard sur ton article, qui je pense va être décisif pour moi.
    Je suis conquise par ton Olympus, or une question subsiste.
    Je pars au Pérou dans 3mois faire un trek, je ne peux donc pas emmener un appareil photo et des accessoires trop encombrant. Partant seule, je cherche à prendre des photos de moi avec les magnifiques paysages qu’offre le Perou. Mais il me semble que sur l’olympus, l’écran n’est pas orientable à 180°C. Comment faire pour prendre des selfies sans trépied??

    29 janvier 2016
  • Oui Laurent il y a des gadgets indispensables. Surtout quand on débute. Ce sont tous les modes scène.
    Récemment j’ai utilisé le mode éclairage à la bougie lors d’un anniversaire. Parce que je ne voulait pas rater l’instant j’ai décidé d’oublier tout les trucs techniques et de prendre juste une photo. une simple photo qui reproduit l’ambiance d’un éclairage à la bougie.
    Une photo sans prise de tête avec une option que je n’ai même pas regardé lors de l’achat de mon appareil.

    Mais,… j’y pense: Maintenant que c’est utile, ce n’est plus un gadget tout comme l’écran orientable de ton Olympus ou de mon D5300.

    Car un gadget d’après Larousse c’est ça:
    Objet, appareil, dispositif, projet, etc., qui séduit par son caractère nouveau et original, mais qui n’est pas d’une grande utilité.

    Et toi Laurent les modes scènes t’en pense quoi ? tu les utilises ?

    3 mars 2016