Le dodge & burn : donnez du contraste à vos images (en noir et blanc) !

En post-traitant vos photos, l’une des principales choses à faire est le plus souvent de rajouter du contraste. Il y a de nombreux outils pour agir globalement sur l’image pour ça : le curseur de contraste tout simplement, la clarté qui agit plus localement, les courbes… mais parfois, ça ne suffit pas ! Et c’est là qu’intervient la retouche locale.

En effet, les outils de contraste classiques jouent souvent sur un principe simple : éclaircir les zones déjà plus claires que la moyenne, et assombrir les zones plus sombres. Et ça fonctionne bien. Mais dans certains cas, on peut vouloir éclaircir des zones qui sont en fait considérées par le logiciel comme « sombres » (même si vos yeux les voient différemment) : dans ce cas, jouer avec le curseur de contraste ne changera rien.

C’est là qu’il faut prendre la main en faisant de la retouche locale, c’est-à-dire en agissant seulement sur certaines zones de l’image. Et rassurez-vous, on peut aujourd’hui faire ça bien au chaud dans Lightroom 🙂

C’est pourquoi j’ai décidé de vous faire une vidéo sur la technique du dodge & burn. Sous ce nom barbare se cache quelque chose d’assez simple vous allez voir, mais très puissant quant à l’effet qu’il peut donner sur vos images. Comme d’habitude, je préfère faire une vidéo de 10 minutes qui explique bien non seulement la démarche technique pure mais aussi l’état d’esprit qu’il y a derrière (pourquoi je l’utilise), plutôt qu’une vidéo de 3 minutes qui suppose que vous savez déjà tout 😉

 

(comme d’habitude, mettez la vidéo en plein écran et à définition maximum pour en profiter à fond et bien voir ce que je fais 🙂 )

 

N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires 😉
Cette vidéo vous a plu ?

Téléchargez-la pour la regarder chez vous :
Cliquez ici pour télécharger la vidéo

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 4,50/5)

Loading...

Recherches utilisées :

dodge and burn, dodge and burn technique, dodge burn, dodge & burn, dodge and burn en francais, dodge and burn lightroom, dodge et burn, dodge and burn photoshop francais

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

74 commentaires

  • Bonjour Laurent,
    Merci beaucoup pour cette vidéo.
    C’est une technique que je reprendrais très certainement sur quelques des mes photos.
    À bientôt.

    21 octobre 2014
  • Je suis toujours très frustrée, car les sujets que vous abordez m’intéressent fortement, mais au bout d’une minute de vidéo, celle-ci tourne, cherche, et je n’arrive pas à la lire. Cela a été pareil pour la précédente…!! C’est bien dommage, car j’aime vos conseils, mais j’aime aussi voir les effets sur plan visuel et là… ce n’est pas possible.
    Pensez-vous que cela vienne de votre vidéo ou de mon pc ?

    Merci. Laurence

    21 octobre 2014
    • Bonjour !

      J’en suis vraiment désolé, mais ça ne peut venir que de votre pc ou plus probablement de votre connexion. Si vous êtes chez Free, en général YouTube rame :/

      21 octobre 2014
  • Merci Laurent pour cette explication claire et détaillée, je vais tenter….

    21 octobre 2014
  • Comme d’habitude, les explications sont clairs et il est facile de les mettre en pratique. Merci pour le plaisir que vous me donner à faire des photos.

    21 octobre 2014
  • Ca y est j’ai réussi…! Merci pour ces démonstrations. Je vais essayer…

    21 octobre 2014
  • J’aime beaucoup votre video, elles m’instruisent et j’en suis ravi. Cependant, serait-il possible d’avoir accès à la photo que vous exploitez ici? Cela me permettrait de répéter vos instructions au départ du même fichier.
    D’avance merci de votre réponse.
    Jean-François

    21 octobre 2014
  • tres bonne explication mais je n’en suis pas encore là !!!

    21 octobre 2014
  • Merci Laurent pour cet excellent tuto.
    Je ne connaissais pas le nom Dodge and burn, mais c’est une technique que j’utilise pour mes photos N/B et qui fonctionne aussi sur Lightroom 4.
    À plus
    Amicalement
    Bruno

    21 octobre 2014
  • Merci laurent pour toutes ces infos, bonnes photos 😉

    21 octobre 2014
  • Super vidéo ! Merci Laurent !
    C’est vrai que j’aime beaucoup utiliser ce super pinceau magique de LightRoom ! Il est très performant et du coup je trouve LR plus intéressant, pratique & séduisant que photoshop pour ce genre d’utilisation.
    Juste une petite remarque sur ta photo (ce n’est que mon avis et ce que j’aurais personnellement fait), j’aurais usé aussi du « Dodge & Burn » pour le fond de la photo – la partie de la vallée entre le ciel et le premier plan – mais de façon plus discrète que pour le premier plan 😉 ….
    Mais en tout cas, il n’y a pas à dire, elle est magnifique en N&B et apporte beaucoup plus qu’en couleur ! Bravo !
    Et encore merci !

    21 octobre 2014
  • Merçi je me demandais comment faire ressortir les contrastes en noir et blanc et aussi en couleur.J’avais vu quelques photos avec cet effect et tenté de reproduire avec photoshop sans réel succès…merçi beaucoup

    21 octobre 2014
  • Bonjour Laurent.

    Un grand merci pour cette petite introduction au « Dodge & Burn ».

    J’aimerais dire que le dodge and burn ne consiste pas simplement à assombrir les zones déjà foncées, et à éclairicr les zones déjà éclairées.

    Il s’agit plutôt de conduire la lumière dans la photo, et ainsi d’aider l’oeil à la parcourir.

    On peut très bien ainsi éclaircir des zones un peu trop sombres, ce qui rendra du détail, et à l’inverse assombrir des zones trop clair qui perturberaient la lecture de la photo.

    Un vignettage sur une photo est déjà aussi du Dodge and burn.

    Le mot « contraste » qui viserait à considérer simplement qu’on rend les noirs plus noir et le blanc plus blanc sélectivement avec le Dodge and burn n’est pas des plus exact dans ce cas.

    On travaille souvent beaucoup plus le dodge and burn via la luminosité (en pratique un changement du curseur exposition sous LR) et travaillant ainsi sur les tons moyens. On peut aussi agir sur les ombres et les hautes lumières.

    Le dodge and burn est en tout cas une phase très importante du post-traitement dont il ne faut pas négliger les très bons résultats pour guider le spectateur dans sa photo. Jean-Michel Berts offre d’excellent exemple dans ses noirs et blancs, et ses formations sont tout aussi excellentes.

    Une vidéo intéressante, mais une vision très/trop limitée du dodge & burn … avec beaucoup de précautions à prendre sur l’usage du mot « Contraste ».

    Au plaisir
    by Didier at http://www.facebook.com/didierhannotphotography

    21 octobre 2014
    • Bonjour Didier ! 🙂

      Merci pour tes précisions. Garde en tête que j’essaye de simplifier au maximum et de ne pas faire trop long, donc je n’allais pas me lancer dans un catalogue des utilisations du dodge & burn 😉

      Je pense que pour le public ciblé par ces vidéos, dans la majorité des cas il s’agira de renforcer le contraste de l’image grâce au dodge & burn (contraste = différence de luminosité entre les zones les plus claires et les plus sombres).

      Je préfère volontairement limiter la définition de dodge & burn à une retouche vraiment locale (au pinceau), alors qu’en pratique mettre un filtre gradué sur le ciel en est déjà 😉 Mais on va dire que ça requiert plus de boulot au pinceau, et une démarche plus complexe.

      21 octobre 2014
  • bonsoir,

    bravo pour votre contribution à la diffusion des techniques autour de la photo !
    juste une remarque: pourquoi continue-t’on à considérer que chacun a l’envie et les moyens de s’acheter un logiciel de retouche/traitement d’image quand un GIMP offre l’essentiel de ce qui est vraiment utile ?
    Pour ma part, bien qu’intéressé par les articles traitant de la retouche, je renonce à les lire car je ne cautionne pas le prix de ces logiciels et, par ailleurs, ai une tendance à encourager le mouvement libre dans ce qu’il a de plus abouti et sérieux.
    Cependant, je ne suis pas un forcené non plus de GIMP et n’ai de toutes façons pas le temps de passer des heures à le maîtriser.
    N’y aurait-il pas un moyen, peut-être par gestion participative de personnes capables de transcrire les principes appliqués à un Lightroom vers un autre logiciel genre GIMP, de ne pas systématiquement rejeter les personnes comme moi ?
    je lance sans illusion qu’il n’aille bien loin, mais sait-on jamais 🙂
    bravo quand-même !
    Yves

    21 octobre 2014
    • Bonjour Yves,

      Les principes montrés dans la vidéo fonctionnent bien sur n’importe quel logiciel, dans la mesure ou de toute façon les outils sont similaires (un pinceau est un pinceau). Donc vous pouvez la regarder quand même et en tirer quelque chose, même si vous ne pourrez pas directement « copier-coller » ce que je fais.

      J’apprécie le logiciel libre, mais en termes de développement RAW et de retouche, les meilleurs logiciels restent payants, quand on est objectif.

      Gimp n’offre pas de fonctions de catalogage comme Lightroom, ni la même simplicité d’utilisation. RawTherapee s’en rapproche plus, mais il lui manque encore le catalogage (qui peut être fait par un autre logiciel par contre).

      21 octobre 2014
    • Gimp est très bien aussi, mais on ne peut quand même pas le comparer sérieusement à Lightroom et Photoshop (surtout utilisés conjointement). Utilisant massivement le post-traitement, j’ai abandonné Gimp pour me tourner vers l’abonnement Adobe CC, faisant également des films avec Adobe Premiere Pro, Adobe After Effects, Adobe Audition et Adobe Encore. Et je ne regrette pas de payer mensuellement la somme demandée (je ne bénéficie d’aucune réduction), pour de multiples raisons. J’ai participé encore récemment à un e-séminaire d’Adobe et la statistique en cours montrait que 90% des participants étaient abonnés au Cloud.
      Le plus important c’est la liberté de choix : si l’on se contente de quelques retouches Gimp suffit amplement, mais pour effectuer un travail régulier et de niveau quasi professionnel ou approchant, rien ne remplace les produits payants. C’est compréhensible.

      22 octobre 2014
    • Tu peux essayer aussi Rawtherapee, et Darktable (seulement sous Linux ou Mac)
      Les conseils de Laurent sont en principe trés facilement transposables.
      Je n’ai pas Windows, ni Photoshop, ni Lightroom et je m’éclate quand même.

      4 octobre 2015
  • Merci Laurent pour ce tuto,un petit + qui n’est pas négligeable dans la retouche avec Lightroom que je connais à peine car je travaille avec Photoshop…dans celui-ci,j’utilise ces deux outils pour finaliser mes photos.
    Encore Merci

    21 octobre 2014
  • Bonjour Laurent,
    J’apprécie tout particulièrement ces tutos sur les nombreuses possibilités de LR, que je pratique, contrairement à PS dont je me sers relativement peu.
    LR est un outil puissant et ses possibilités innombrables et tu en apportes la preuve avec dextérité. De quoi devenir moins catégorique quand on met définitivement le drapeau noir sur un cliché lors du tri…
    Merci

    21 octobre 2014
  • Je réfléchis, investir dans Lightroom alors qu’on vient juste de m’offrir Photoshop élément12.Pourtant je trouve cette vidéo très intéressante il faut que j’essaie de trouver la même chose sur photoshop.Merci Laurent.

    21 octobre 2014
    • Bonjour Jacques.
      Je précise que je ne connais pas Ps élément 12…

      Juste pour info:
      Je possède Ps CS5 et cette fonction se trouve dans Caméra Raw sous le nom de « Pinceau de retouche ».
      Je l’utilise beaucoup sur la couleur pour modifier principalement l’exposition, la luminosité, ou la saturation de certaines zones.
      C’est un outil indispensable pour la retouche.

      26 octobre 2014
  • Bonjour Laurent
    Je viens de visionner votre vidéo sur le dodge and burn. Génial. Je connaissais le pinceau dans lightroom mais la manière dont vous l’utilisez est très créative. J’essaierai de la reprendre à l’occasion. Et je passerai sur votre stand au prochain salon de la photo de Paris

    21 octobre 2014
  • merci Laurent pour tes tutos. Il n’y a pas longtemps que je me suis mise à Lightroom….mais j’en suis vraiment contente. J’y déjà amélioré quelques anciennes photos dont je n’étais pas satisfaites, comme quoi il ne faut pas mettre trop rapidement les photos à la poubelle…lorsqu’on progresse en retouche on a parfois des surprises….

    21 octobre 2014
  • Bonjour Laurent

    Merci pour ce tutoriel très instructif, c’est expliqué de manière très simple, c’est vraiment une très bonne astuce pour améliorer substantiellement une image fade la transformation est vraiment éloquente. Je pense reprendre ces quelques techniques.

    22 octobre 2014
  • Merci beaucoup pour cette petite introduction au « Dodge & Burn ».son importance et en a attendant plus d autres vidéos pour comment traité une meilleur Photo

    22 octobre 2014
  • Bonjour Laurent,

    Je suis nouveau sur ton blog et je veux te dire merci pour tout ce que tu fsis pour partager une passion commune: la photo.

    Je trouve ton travail très bien présenté et très professionnel. J’ai téléchargé le livre de Thomas Leuthard, super…il résume bien ce que je pense de la photo de Rue et de la photo tout court.

    Merci de nous partager vos connaissances et bravo pour votre blog.

    Denis Jobin
    Québec, Canada

    22 octobre 2014
    • Bonsoir à Québec, j’y étais pour l’expo Universelle de 67, c’était géant….
      Merci à la photo et à Laurent(Le Saint Laurent!)de nous réunir, salut cousin!Et belles photos,
      Dominique Blanquart

      22 octobre 2014
  • Bonjour.
    Super ta vidéo est bien, y a plus qu à…

    22 octobre 2014
  • Merci Laurent pour cette super vidéo expliquée simplement ,
    jusqu’à maintenant j’utilisais le pinceau lorsque le contraste était trop fort sur un arbre par exemple au premier plan , je l’utiliserais dorénavant autrement ,ce qu’il faudrait que j’apprenne c’est de passer en mode comparatif mettre 2 photos côte à côte comme sur le vidéo .
    Encore un grand merci Laurent et passe une bonne journée .

    22 octobre 2014
  • Bonjour,
    Merci pour cette vidéo.
    Le hasard fait que je suis entrain de lire le numéro spécial du magasine Compétence Photo « Le format RAW » qui traite, au chapitre 3, de la correction locale. Ligtroom est le logiciel qui sert de fil conducteur pour gérer le catalogue, développer, et finaliser les images.
    Je crois que ce numéro est particulièrement bien fait pour un débutant qui souhaite se lancer dans le développement du RAW avec lightroom.

    Jean.

    22 octobre 2014
  • voilà ce qui manque à mes photos, « le punch »
    merci pour cette excellente vidéo, je vais essayer avec Photoshop, bien que lightroom semble plus facile

    22 octobre 2014
  • Bonjour laurent,

    Merci pour la vidéo, très utile. je pratique déjà cette technique depuis longtemps, avant sous Photoshop et désormais avec les versions récentes de Lightroom et je peux témoigner de son utilité. Mettre en valeur des détails, éclaircir des zones trop sombres, augmenter le contraste localement, etc…
    Cocher la case « masquage automatique » peut-être très utile : si l’on prend garde de ne pas dépasser la zone cible avec la petite croix du curseur, l’effet ne débordera pas de cette zone. Sous Photoshop, avec Camera Raw, on va même plus loin, en corrigeant aisément et automatiquement d’éventuels dépassements.

    On peut aussi utiliser l’outil « Filtre radial » de Lightroom d’une façon identique, pour éclairer une zone précise (en déplaçant ce « phare » à la souris c’est génial), créer du clair-obscur ou encore établir un vignetage réglable en finesse autour de la photo (Un double clic en maintenant la touche [Ctrl] appuyée crée un cadre touchant automatiquement les bords et on peut incliner l’ellipse à la souris, par l’intermédiaire des poignées). La touche [Alt] est très utile également, pour débuter l’angle d’un tracé ou bien modifier uniquement une poignée.

    22 octobre 2014
  • Merci beaucoup Laurent pour cette intéressant démonstration!

    22 octobre 2014
  • Bonjour Laurent
    Merci pour votre tuto expliqué tout simplement avec beaucoup de precisions.
    Et oui avec le pinceau de nombreuses possibilités afin d’améliorer nos photos aussi bien en noir et blanc qu’en couleur.
    Attendons toujours avec plaisir vos prochains tutos.Merci encorer et à bientôt.
    Cordialement

    22 octobre 2014
  • Félicitations pour tes vidéo super interressantes mais peux-tu me dire comment les stocker dans un dossier pour les revoir hors connexion
    Merci d’avance
    Michel

    22 octobre 2014
  • Merci

    22 octobre 2014
  • belle demo..qui relance l’intérêt de la manip dans ce logiciel confus et opaque!
    je suis sur le point de laisser tomber lightroom pour le peu d’intérêt que cette appli me suscite, en raison principale l’absence de transfert possible dans mes images sur mon mac, les épreuves corrigées demeurant sur lightroom, point final.
    mais je vais m’y remettre, pour le fun.

    22 octobre 2014
    • Ca doit être un souci dans la manipulation, car Lightroom sait très bien exporter des images 😉

      Et ça peut apparaître confus et opaque au début, c’est normal, mais il faut persévérer un peu : dès qu’on a percé les premiers mystères, tout s’éclaire et ça devient beaucoup plus simple et pratique.

      22 octobre 2014
  • Bien, Laurent, j’avais ce pinceau sous les yeux dans mon lightroom et je ne m’en étais pas servi!….En tout cas, ça vaut le coup de consulter les éclairages des grands peintres…Je pense aussi à Alkan qui était LE sculpteur de lumière pour les films d’antan…..Merci à vous..
    Dominique Blanquart

    22 octobre 2014
  • complexe tout de même
    quelle version de lightroom utilises tu ? j’ai lightroom 4 et je n’ai pas le même tableau à droite

    merci pour ces tutus
    estelle

    23 octobre 2014
  • Bonjour

    Superbe vidéo,je vais bien sur tester.

    À bientôt

    Un grand merci

    Yves

    23 octobre 2014
  • Bonjour, Laurent.

    Je serais heureux de te rencontrer sur le salon de la photo, le vendredi 14.

    Juste une petite suggestion, en tant qu’animateur d’atelier de l' »Association Grand Angle de Villers-Cotterêts » dans l’Aisne.
    Nous faisons aussi des projections de photos, cet atelier avait pour titre depuis de nombreuses années « Critiques constructives de photos »

    Le mot « critique » à pour connotation psychologiquement négative, surtout auprès des nouveaux Membres.

    Depuis deux ans je l’ai remplacé par « Analyse de photos »
    La séance commence, par l’interprétation du photographe et de la vision artistique de sa photo, ce qui nous permets de respecter son point de vue d’artiste, et de lui apporter un renfort technique et de renforcer son idée.
    Depuis les photos des jeunes Membres ne font que ce multiplier à chaque séance.
    Merci, et Bonne continuation. « M…E » pour la suite.
    A bientôt. Amicalement.
    Vincent

    24 octobre 2014
    • Tu as raison, j’ai modifié 🙂 Je ne conçois la critique que comme constructive, mais c’est vrai que ce n’est pas évident pour tout le monde.

      24 octobre 2014
  • Merci Laurent pour ces explications! J’ai appris énormément de choses sur ce blog et je n’ai jamais pris le temps de dire tout le bien que j’en pense 🙂 C’est le moment de me racheter. C’est clair, c’est simple et c’est très utile. Bravo et merci.

    25 octobre 2014
  • Merci Laurent pour cette vidéo ! Vu le rendu, j’utiliserai le Dodge & Burn à l’avenir sur mes photos, c’est sûr !

    Alain

    25 octobre 2014
  • Bonjour Laurent,
    Merci pour la video ! Toujours aussi pédagogique

    26 octobre 2014
  • Merci Laurent, vidéo très intéressante! Je fais assez souvent des modifications localisées, j’aime bien pouvoir faire ça quoique je ne maîtrise pas encore très bien le sujet!!!

    27 octobre 2014
  • Très sympa comme vidéo Laurent !

    Elle n’est ni trop courte, ni trop longue, elle explique clairement, sans chichi !

    Il m’est arrivé parfois d’avoir ce souci, et même si je connaissais déjà le Dodge & Burn, je ne pensais pas à l’appliquer.

    Il y a également sur les portraits que le Dodge & Burn rend bien.

    27 octobre 2014
  • Merci Laurent!!
    je viens d’acquérir LR à l’essai et je suis deja conquise. Je suis ravie de trouver d’autres tutos LR sur ton blog (je fais partie de la 3eme promo et ca n’aurait pas été aussi facile sans tes 2 videos pour debuter avec ce logiciel).
    Vivement les prochaines 😉

    28 octobre 2014
  • Merci beaucoup pour ses précieux conseils…La vidéo est magnifique encore merci.

    28 octobre 2014
  • Bonjour Laurent,
    Suite à cette vidéo très intéressante, j’ai une question sur lightroom.
    De mon côté, je débute dans le traitement d’image et je recherche un outil performant pour cela. Lightroom m’a l’air d’être très bien !
    Mais est-ce un logiciel disponible gratuitement ? (J’ai l’impression que non)
    Cela vaut-il le coup de l’acheter ?
    Existe-t-il des logiciels libres tout aussi efficaces et complets ?
    Enfin, vous faites une comparaison avec photoshop en disant qu’on peut tout aussi bien faire du dodge and burn avec lightroom ! Quelle est la différence entre les deux ? Lightroom est-il plus accessible ?

    Merci par avance, et merci pour toutes ces infos et conseils !!!
    Sylvain

    28 octobre 2014
    • Bjr Sylvain
      Ben à l’époque ou tu as posté ton commentaire tu devais bien être le seul à te demander si LR était gratuit…
      Trêve de plaisanterie, il semble bien que LR soit un logiciel très accompli, très performant etc.
      Dans le monde du libre, si tu cherches des solutions gratuite, il y a Rawtherapee qui tourne sur les 3 plate-formes (Linux, Mac, Windows) et surtout DARKTABLE, qui lui ne tourne QUE sur Linux et Mac, mais qui est le challenger de LR.
      Comme je l’ai dit dans un commentaire précédent, je n’ai ni Windows, ni PS ni LR, je suis sous Linux-Mageia, j’utilise pour ce qui touche à la photo, principalement Darktable (depuis que je l’ai découvert récemment)pour le traitement des RAW (mais aussi des Jpg, Tiff etc.) Digikam pour le catalogage (mais DK sait faire bien d’autres choses que je n’ai pas encore exploitées) et Gimp pour les petites retouches (je ne suis pas branché retouches de folie)
      Voilà, j’espère que ce petit commentaire t’aidera et aidera ceux qui cherchent des solutions autres.

      5 octobre 2015
  • Bonjour, rien de tel qu’une vidéo pour bien comprendre ! En tout cas, je suis séduite. Je pense essayer çà très prochainement. Je vous dirai ce que j’en ai pensé. A bientôt.

    29 octobre 2014
  • Salut Laurent,

    Très intéressant a découvrir car je ne connaissais pas cette technique du Dodge and burnle et je n’ai (pas encore)Lightroom…..

    Merci Laurent

    p’titJo

    1 novembre 2014
  • merci beaucoup Laurent , comme d’hab simple et efficace ; pour attraper le mouton comment dois je faire ? 😉

    2 novembre 2014
  • Merci Laurent
    Cette vidéo m’a permis d’approfondir un peu mieux l’utilisation du pinceau et de voir un peu mieux les effets supplémentaires dans certaines parties. Aussi avec le filtre, je modifiais séparément le filtre puis avant où après je modifiais les expositions et autres et là comme vous le faites c’est vraiment plus pratique pour obtenir un meilleur rendu du ciel en conjuguant le reste de la photo.
    Jeannine

    12 novembre 2014
  • C’est intéressant !! Merci infiniment Laurent

    14 décembre 2014
  • Intéressant !! Merci Laurent

    14 décembre 2014
  • Désolé mais ceci s’apparente plus a de la bidouille qu’autre chose.

    14 janvier 2015
    • Désolé, mais diriez-vous qu’un peintre bidouille ? Or un peintre retraduit ce qu’il a ressenti, veut faire passer un message, sa sensibilité. Exactement comme la photographie retravaillée. Tout le monde ne pratique pas exclusivement la photo reportage (et encore, regardez donc ce qu’en font les professionnels).
      Comme pour un tableau qui se présente à notre mémoire après sans que l’on sache pourquoi, une photo peut nous interpeller de la même façon. Et pour marquer le subconscient, ce peut être en raison du sujet traité ou alors dans la façon de le présenter.

      14 janvier 2015
      • Oui, et puis comme si la « bidouille » était péjorative. Les bidouilleurs, dont un synonyme pourrait être « hackers » participent énormément à l’avancée du monde. L’ordinateur personnel a été inventé dans un garage par des bidouilleurs, et il y a à l’heure actuelle des gamins de 15 ans de par le monde qui inventent des trucs géniaux avec du matériel de récupération dans leur maison en Inde.
        Je suis donc officiellement POUR la bidouille 😉

        14 janvier 2015
  • comment passes tu du filtre gradué à l’image en général , quand tu es passé du ciel à ‘limage globale à propos de l’exposition …j’ai essayé et si je ne ferme pas le filtre gradué je reste dedans sans pouvoir passer à l’image globale ? merci de ta réponse
    estelle

    19 janvier 2015
  • merci, c’est assez clair, je crois que je vais finir par acheter Lightroom car mes « bidouillages » avec les logiciels gratuits ont une limite ! Après évidemment je suppose qu’il faudra encore pas mal de tâtonnements avant d’arriver à un résultat acceptable .

    2 mars 2015
  • bonjour Laurent
    Grand merci.

    23 avril 2015
  • Merci Laurent pour la clarté du déroulement. Est il possible de faire de la retouche partielle identique, avec ce meme pinceau avec Photoshop, ou plutot camera raw ?

    5 novembre 2015
  • Merci pour cette vidéo ! Encore une fois je vais pouvoir améliorer mes photos !:-) c’est un rendu magique sur le noir et blanc 🙂 est ce que cela se fait sur gimp car je n’ai pas lightroom?
    Merci!

    21 février 2016
  • Je veux bien accepter que cette caricature de travail soit imposée par la démonstration…
    Par contre, SVP, préparez votre texte avant votre enregistrement, ça évitera de dire deux fois la même chose et de chercher vos mots ; c’est très pénible et amateur débutant.

    5 mars 2017