La macro pour moins de 100€

13 mars 2013

Capter l’infiniment petit, de la fleur de votre jardin à la libellule de la mare trouvée dans la réserve naturelle du coin, ça vous tente. Seulement voilà, après quelques recherches vous réalisez rapidement que ça nécessite un petit” budget.

Alors comment faire si vous avez déjà vendu un rein ou passé de la drogue depuis la Bulgarie pour acheter votre reflex, et que vous mangez des coquillettes depuis maintenant 3 mois ? Heureusement, il n’y a pas que l’objectif macro qui puisse faire votre bonheur (même si soyons honnête, c’est la solution idéale), et il existe des solutions alternatives bien moins chères qui vous permettront de faire vos premiers pas dans le monde des lilliputiens, en attendant de trouver un nouveau revendeur en Bulgarie.

(amis bulgares qui me lisez, je n’ai rien contre vous, je suis sûr que vos douaniers sont super cools :D)

Je vais donc faire le point sur vos possibilités, les avantages et inconvénients de chacune, et ce que vous pouvez en espérer concrètement, ce qui n’est pas souvent très clair avant d’investir (parce que même si c’est moins cher qu’un rein, ça va quand même vous coûter un peu plus qu’une baguette hein).

Les bonnettes macro

macro filtre bonnettes photo stylo close-up

Playing with the close-up macro filters by Daniele Zanni

Les bonnettes macro sont des lentilles qui se vissent sur la lentille frontale de votre objectif, à la façon d’un filtre. Vous trouverez d’ailleurs souvent l’appellation “filtre close-up”, d’une traduction approximative de l’anglais.

Qu’en espérer ?

La force des bonnettes est exprimée en dioptries (si vous avez déjà entendu votre opticien prononcer ce mot, c’est normal, ne paniquez pas). C’est en fait la mesure de leur pouvoir de grandissement. Les valeurs courantes que vous pouvez trouver s’étalent le plus souvent de +2 à +8 dioptries.

Vous pouvez cumuler les bonnettes, et leur puissance va s’ajouter. Ainsi, si vous ajoutez une bonnette +8 et une bonnette +4, vous obtenez l’équivalent d’une bonnette +12 (bravo, vous avez bien suivi les cours de CP ! 😀). Notez qu’il faut toujours placer la bonnette la plus forte en premier, etc. Évitez d’en ajouter trop, ou vous allez sérieusement diminuer la qualité de l’image.

Alors concrètement, de combien ça grossit tout ça ? Et bien ça dépend de la longueur focale de votre objectif et de son grandissement initial. Pour rappel, pour faire de la vraie macro on cherche à atteindre le rapport de grandissement de 1:1 (soit 1X). Les optiques non-macro ont souvent des rapports de 0.15X environ.

Il faut savoir que les bonnettes vont d’autant plus fonctionner qu’elles seront montées sur un objectif à longue focale. Par exemple, pour augmenter le grandissement de 0,5X sur un objectif de 50mm, il faut une bonnette de +10 dioptries, tandis que sur un objectif 200mm, il faut seulement +2,5 dioptries pour obtenir le même résultat !

Dans la partie sur les tubes allonges, je vous donnerai un tableau comparatif pour savoir ce que vous espérer obtenir comme grandissement selon la puissance des bonnettes, la longueur focale de votre objectif, et son grandissement initial (que vous pouvez trouver dans la notice de l’objectif que vous avez bêtement jetée à la poubelle, ou encore sur le site du constructeur).

Les avantages et inconvénients

Avantages :

  • Offrent un bon rapport de grandissement sur des téléobjectifs.
  • Ne demandent pas de démonter l’objectif à chaque changement, mais se placent simplement comme un filtre.
  • Ne provoquent pas de perte de lumière.

Inconvénients :

  • Peuvent provoquer du vignettage et une perte de qualité optique (surtout les bonnettes entrée de gamme). Cela dit, les bonnettes à 2 lentilles en provoquent très peu.
  • Empêchent la mise au point sur les objets distants (vous devrez donc l’enlever pour repasser à des photos normales).
  • Sont souvent plus chères que les tubes allonges.

Comment choisir sa bonnette macro ?

Ceci dit, si vous êtes intéressé par la bonnette macro et souhaitez en acheter une ou plusieurs, vous allez probablement vous retrouver comme une poule devant un couteau, vu le choix disponible.

La bonnette est un élément supplémentaire qui se place entre l’objectif et l’image, donc il ne faut pas lésiner sur la qualité si vous ne voulez pas avoir l’impression d’avoir pris une photo avec un cul de bouteille. Je ne dis pas de dépenser des fortunes ou de ne vous préoccuper que du piqué plutôt que de faire de bonnes images en macro (ce n’est pas mon genre), mais il faut bien un minimum.

Olympus 45mm f/1.8 objectif photo

Le diamètre est indiqué sur l’objectif, ici Ø37mm sur la photo (d’ailleurs prise avec une bonnette 😉 )[Cliquez pour agrandir !]

Vous en aurez pour votre argent, donc si vous trouvez un lot de 4 bonnettes chinoises pour 30€, passez votre chemin. Comptez sur les bonnes marques (qui proposent aussi de bons filtres) : Hoya, B+W, Marumi… et aussi Canon, qui propose 2 bonnettes mais très chères (plus de 100€). Pensez évidemment à la choisir du diamètre de la lentille frontale de votre objectif, comme un filtre.

Pensez à prendre une (ou des) bonnette qui vous permettra d’obtenir un bon grandissement (proche de 1X), que vous pouvez connaitre via le tableau plus bas. D’expérience, 0,5X est décevant. Vous pouvez prendre une grosse bonnette bien puissante, ou plusieurs qui vous permettront de cumuler (et peut-être plus de flexibilité).

Les tubes allonges

Un tube allonge (ou bague allonge) est tout simplement un tube creux qui se place entre l’optique et le boîtier. En allongeant la distance, il permet à l’optique de faire la mise au point de plus près, et donc d’augmenter le grandissement. Si on utilise pas simplement un tube de sopalin, c’est évidemment qu’il permet de conserver des automatismes super utiles, genre l’autofocus ou la mesure de la lumière 😀

Qu’en espérer ?

La “force” des tubes allonges dépend de la distance qu’ils mettent entre l’objectif et l’appareil, c’est pourquoi ils se différencient tout simplement par leur taille en mm. Tout comme les bonnettes macro, vous pouvez cumuler les tubes allonges, dont la longueur s’ajoute.

Pour le coup, c’est très simple de calculer leur gain, ça requiert une division toute simple. Ne partez pas en courant. Surtout toi au fond là !

Gain en grandissement = longueur du tube / longueur focale

Donc par exemple, si vous placez un tube de 25mm sur un objectif de 50mm, vous obtiendrez un gain de 25/50 = 0,5X. Donc si votre grandissement initial était de 0.15X comme sur pas mal d’objectifs, vous allez avoir un grandissement final de 0,15 + 0,5 = 0,65X. Vous voyez, c’est très simple ! 🙂

Si vous êtes un peu matheux, vous l’avez peut-être deviné, et sinon je vais vous le dire : ceci veut dire qu’à longueur égale, les tubes allonges sont plus efficaces avec des courtes focales qu’avec des longues focales.

Longueur focaleGrandissement initialAvec bonnetteAvec tube
+2+4+812mm25mm50mm
35mm0.24X0.33X0.41X0.59X0.58X0.95X1.67X
50mm0.15X0.25X0.45X0.61X0.39X0.65X1.15X
85mm0.13X0.32X0.51X0.9X0.27X0.42X0.72X
100mm1X1.4X1.8X2.6X1.12X1.25X1.5X
200mm0.16X0.56X0.96X2.02X0.22X0.29X0.41X

(Optiques utilisées en exemple : Canon 35mm f/2 IS USM, Canon 50mm f/1.8 II, Canon 85mm f/1.8 USM, Canon 100mm f/2.8 macro, Canon 200mm f/2.8 II USM)

Les avantages et inconvénients

Avantages :

  • Très peu chers.
  • Ne provoquent pas de diminution de la qualité optique, quelle que soit la marque (puisqu’il n’y a pas de lentille).
  • Permettent une bonne flexibilité dans le grandissement apporté.

Inconvénients :

  • Sont peu efficaces avec les téléobjectifs.
  • Empêchent la mise au point sur les objets distants (vous devrez donc l’enlever pour repasser à des photos normales).
  • Demandent de démonter l’objectif à chaque fois (avec plus de risque de poussières sur le capteur).

Comment choisir son tube allonge ?

Comme il n’y a pas de lentille, vous pouvez choisir des tubes d’entrée de gamme sans qu’il y ait de souci de qualité optique. Votre choix va surtout se faire sur la solidité des bagues (il faut quand même que ça maintienne l’objectif !). Les bagues Canon sont par exemple très chères, et à ce prix-là, achetez d’abord un vrai objectif macro 😉

Vous pouvez trouver des kits de 3 tubes pour moins de 100€ facilement, donc allez-y, vérifier juste que les automatismes soient préservés si vous le voulez.

Les solutions alternatives

Là ce sont les solutions alternatives des solutions alternatives : ce n’est vraiment pas cher, mais ça a un certain côté bricolage quand même. Au prix des bonnettes ou des tubes, c’est vraiment si vous mangez des coquillettes 😉

Inverser un objectif

L’idée est tout simplement de placer la partie qui fait normalement face au capteur à l’extérieur, et inversement. Ça se fait facilement avec une bague d’inversion. Il faut faire attention car l’intérieur est exposé, et aussi savoir que vous allez perdre les automatismes (mesure de la lumière, autofocus, contrôle du diaphragme).

Ce dispositif sera d’autant plus efficace que la focale sera courte.

Coupler deux objectifs

Le principe est simple : vous montez un objectif de longue focale sur le boîtier, et sur sa lentille frontale, vous placez non pas un filtre, mais un objectif de plus courte focale inversé, grâce à une bague de couplage.

Il suffit de diviser la plus longue focale par la plus courte pour obtenir le rapport de grandissement. Donc par exemple un 100mm avec un 50mm retourné donnera un rapport de 2:1 ! Il est donc très facile d’obtenir de très forts rapports de grandissement ! Par contre, vous aurez sans doute besoin d’un trépied vu le rapport, et vous aurez un certain vignettage, pour ne pas dire un vignettage certain !

Conclusion

Les solutions alternatives à un objectif macro sont donc assez nombreuses, et peuvent vous satisfaire pour vous essayer à la discipline à moindres frais, ou pour un usage occasionnel. Ou si Igor ne vous a pas encore appelé pour la prochaine livraison 😀

Et vous, avez-vous essayé la macro avec ces méthodes ?
 

 

Vous avez aimé cet article ?

Ça tombe bien j’ai créé une version PDF de l’article et vous pouvez la télécharger :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (15 votes, moyenne : 4,60/5)

Loading...

Recherches utilisées :

bonnette macro, bague macro, bonnette, bague allonge canon, bague allonge nikon, bague allonge macro, tube allonge macro, lentille macro

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

89 commentaires

  • Boujour tous,

    Héhé .. bien vu cet article.
    Pour avoir essayé .. les bonnettes et les tubes allonges, mon choix va .. aux tubes allonges car ils n’introduisent pas d’éléments optiques additionnels dans la chaîne de « qualité ».

    J’admets volontiers que ces bonnettes représentent une solution facile .. et pratique .. 🙂

    Dans les 2 cas, il est important de noter que fait de se rapprocher du sujet .. et parfois de très près .. induit une diminution de la lumière captée (je fais de l’ombre avec mon objectif).
    Dans le cas des tubes allonges, la quantité de lumière qui arrive au capteur est moins grande (le tirage est plus grand).
    Ce sont des facteurs qu’il faut aussi prendre en considération.

    Alors … pour qui est limité en budget … ce sont vraiment de bonnes alternatives ..

    Bien vu

    Eric
    Dernier article de Eric Heymans : Simulez votre Technique de prise de vue photo avec un outil génial!

    13 mars 2013
  • sur mon ancien bridge (FZ30) j’ai utilisé une bonnette Raynox 250, superbes résultats, mais il ne faut pas se décourager pour la map, pour les débutants je conseille plutôt la 150 , map plus aisée 😉 au début de mon D90 je l’ai également apposé sur mon 70-300 Nikkor

    13 mars 2013
  • De bonnes méthodes peu couteuses, mais qui ne remplacent en rien un objectif macro.

    J’ai failli me laisser tenter par l’achat d’une bonnette, puis je me suis rétracté, et j’attends pour un objo macro…

    De ce que j’en ai lu à défaut d’avoir essayé, c’est principalement une perte de lumière avec les tubes allonges et une perte de netteté tout de même avec les bonnettes.

    Aymeric
    Dernier article de Aymeric : Photographier une ville

    13 mars 2013
    • A grossissement égal, Il n’y a pas plus de perte de lumière avec des bagues allonge qu’avec un objectif macro.

      16 mars 2013
  • Salut,

    Merci pour cet article super intéressant et bien expliqué (bien que j’aurais aimé un peu de vulgarisation des termes optiques même si on peut trouver des infos sur wikipédia).
    Je n’ai pas compris pourquoi les bonnettes s’additionnaient au lieu de se multiplier (comme les filtres ND). Tu pourrais m’expliquer ce phénomène (ou me conseiller des sites de vulgarisation sympa) STP?
    Quand je regarde ton tableau final et que je prends la ligne du 100mm, j’ai plutôt l’impression que les dioptries des bonnettes se multiplient. 1.4X x 1.8X = presque 2.6X.
    Bref, ce n’est pas un piège, c’est vraiment pour comprendre.

    Dans tous les cas, merci pour tes articles et ton site super agréable.

    A+
    Sam

    13 mars 2013
    • Salut Sam,

      Très honnêtement, la physique et l’optique ce n’est pas mon domaine (et ça ne m’intéresse pas d’aller trop dans les détails), donc je ne pourrais pas t’en dire plus.

      Quand je dis qu’elles s’ajoutent, je veux dire qu’en pratique, si tu mets 2 bonnettes +4, c’est comme mettre une bonnette +8. Et non pas que leur grossissement s’ajoute 😉 (oui, il y a une nuance)

    • Bonjour,
      tu as la réponse dans cet article écrit en janvier 2012 :
      http://www.comment-apprendre-la-photo.fr/60ks

      16 mars 2013
  • Le troisième article de la série macro, super !
    J’ai toujours pas pris ma décision ^^

    Je suis de l’avis d’Aymeric pour les pertes de lumières avec les bagues d’allonges (ce que j’en avais lu).

    Et justement pour les bagues d’allonges, il ne faut pas acheter n’importe quoi (même s’il n’y a pas d’optique): il faut qu’elles soient compatibles avec la motorisation (que l’on puisse toujours régler l’ouverture,…).
    Dernier article de Thomas Benezeth : Technique en test: L’effet Breziner en autoportrait

    13 mars 2013
    • OUPS ! Pardon pour mon troisième paragraphe, tu l’avais bien précisé !!

      Donc pour résumer,

      Focale longue -> Bonnette
      Focale court -> Bague d’allonge

      Merci !

      13 mars 2013
  • Salut, et merci pour ce tuto 😉
    ( même si je connaissais déjà toussa toussa )

    ma seule réaction est pour le prix des tube allonge…
    j’ai trouvé les miennes à 30 € , mais elles sont vissables, il n’y a aucun contact, donc pas d’automatismes….

    le seul site que j’ai trouvé vendant des bague allonge AVEC automatismes et contacts les facturait 200€ , le kit de 3. ( 36mm, 20 et 12 )
    je suis curieux ou en trouver à moitier prix… ?
    ou alors tu parlais de 100€ pour une seule ? et dans ce cas même Canon serait Low Cost :p

    13 mars 2013
  • Les tubes allonges, très alléchant sur le papier… mais attention à la compatibilité.
    Chez Nikon, avec du matériel récent type objectifs DG, ça ne fonctionne pas, et je ne parle pas que des automatismes. Et ça, aucun marchand, forum ou technicien n’en parle ! J’avais étudié la question avant et j’ai finalement renvoyé les bagues. Il faut bien scruter le site de Nikon pour avoir confirmation de cette information. Finalement, j’ai acheté un 85 macro d’occasion.
    Dernier article de vavaloo : Lou Doillon

    13 mars 2013

  • Guillaume Chataignier:

    Salut, et merci pour ce tuto
    ( même si je connaissais déjà toussa toussa )
    ma seule réaction est pour le prix des tube allonge…
    j’ai trouvé les miennes à 30 € , mais elles sont vissables, il n’y a aucun contact, donc pas d’automatismes….
    le seul site que j’ai trouvé vendant des bague allonge AVEC automatismes et contacts les facturait 200€ , le kit de 3. ( 36mm, 20 et 12 )
    je suis curieux ou en trouver à moitier prix… ?
    ou alors tu parlais de 100€ pour une seule ? et dans ce cas même Canon serait Low Cost :p

    PS :
    http://www.amazon.fr/bagues-allonges-automatiques-professionnelles-Canon/dp/B007CTFWLO/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1363196146&sr=8-2#productDetails

    j’avais trouvé celle là, mais un commentaire précise qu’apparement, les objo EF ne s’y adaptent pas…
    et comme je comptais l’utiliser avec mon 50mm F1.4 …

    13 mars 2013
  • Bon bah comme j’ai commencé à faire mon chieur avec ma logique mathématique de niveau collège (désolé), je continue…
    Je vois que pour un 50mm, le grandissement est de 0.15X et pour un 100mm, il est de 1.
    Ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi pour un objectif de 100mm le grandissement est de 1X alors qu’un 50mm avec une bague allonge de 50mm le grandissement est de 1.15, alors que le tout fait une focale de 100mm…

    Je sais, faudrait que j’aille voir un prof de math plutôt que de venir t’embêter, mais j’ai pas de prof de math (ou de physique) sous la main… 😉

    Merci,
    Sam

    13 mars 2013
    • Si tu lis l’anglais, je peux te conseiller cet article qui est très technique et éclairera peut-être un peu ta lanterne 😉

      • Je vais y jeter un oeil, merci.

        14 mars 2013

  • SamLeMarnais:

    Bon bah comme j’ai commencé à faire mon chieur avec ma logique mathématique de niveau collège (désolé), je continue…
    Je vois que pour un 50mm, le grandissement est de 0.15X et pour un 100mm, il est de 1.
    Ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi pour un objectif de 100mm le grandissement est de 1X alors qu’un 50mm avec une bague allonge de 50mm le grandissement est de 1.15, alors que le tout fait une focale de 100mm…
    Je sais, faudrait que j’aille voir un prof de math plutôt que de venir t’embêter, mais j’ai pas de prof de math (ou de physique) sous la main…
    Merci,
    Sam

    je pense que les bague allonge ne comptent pas dans la longueur focale…
    y’a un truc qu’on appelle tirage optique, et c’est différent

    13 mars 2013
    • Effectivement il y a bien une notion comme ca. Je vais essayer de trouver des articles.
      Merci Guillaume.

      14 mars 2013
    • Effectivement, la focale ne change pas.
      Pour faire la mise au point, l’objectif sort de l’appareil photo quand le sujet se rapproche.
      Utiliser une bague allonge permet à l’objectif de sortir plus, beaucoup plus !

      16 mars 2013
  • Merci beaucoup pour cet article sur un sujet que j’adore !
    Après avoir essayé les tubes allonges, je me suis offert un objectif macro…et je ne regrette pas du tout mon choix depuis ! 😉

    13 mars 2013
  • Et les soufflet ???

    13 mars 2013
  • Merci Laurent pour cet article très intéressant.
    Ca peut permettre de tester la macro à moindre frais, avant de choisir un bon objo. En ce qui me concerne, je serais peut-être plus tentée par des bonnettes pour commencer, elles ont l’air plus faciles à fixer/manier.

    13 mars 2013
  • la macro ça marche aussi sur les portables ( smartphones) avec une lentille de lecteur DVD . bon, ça reste du bricolage et de qualité inférieure qu’avec un reflex, mais c’est déjà un début non !

    13 mars 2013
  • Très bon article, clair et simple.. 😉
    Personnellement, j’ai opté pour des tubes Kenko (100€ sur missnumérique) et je ne suis absolument pas déçu du résultat. C’est vrai qu’on se retrouve « collé » à notre sujet, sauf avec une focale longue (en général je les utilise sur mon 70-200 SIGMA).
    Alors n’hésitez pas avant d’investir dans un objo.. 😉

  • très bon résumé, très clair.
    J’apprécie particulièrement les donnes chiffrées qui permettent et vraiment se faire une idée de quoi s’attendre au final… au cas au j’aurai envie de me mettre a la macro, je reviendrai faire un tour ici avant mes achats.
    Dernier article de ary : Mon premier trépied, découverte du Redged RTT-423 zoom kit

    13 mars 2013
  • Plusieurs mois que je n’ai pas réagi sur ce blog – que je continue cependant de suivre avec attention.

    Donc, juste te dire, Laurent, excellent article !

    Je sens que, le printemps arrivant, je vais me mettre à la macro… Le tout, à petit budget…

    Merci, Laurent !

    13 mars 2013
  • Je viens d’acquérir une bonnette Raynox 250 et les premiers résultats me satisfont pleinement, même si je ne la maîtrise pas encore tout à fait. J’attends le réveil des petites bêtes au jardin pour m’éclater! Et vous, l’avez vous testée?

    13 mars 2013
  • et des tube sur un objectif macro, ça se fait ?

    13 mars 2013
    • Absolument, tu vas encore augmenter le grandissement en fait. Si tu regardes bien, j’en donne l’exemple dans mon tableau 😉

      • Ça se fait et c’est même parfois indispensable (expérience vécue ;-))

        Si tu dois photographier un petit insecte (une fourmi par exemple) le grandissement 1X est vraiment juste, l’insecte est perdu dans le cadre…

        Il y a la possibilité de recadrer en post-traitement mais je trouve que c’est dommage (surtout quand on a investi dans un objectif macro).
        Dernier article de Fabien : Critique Photo #5 : un paysage sous la neige

        14 mars 2013
  • Sympa cet article, jusqu’à maintenant j’utilisais une bonnette la raynox 150 sur mon 18-55, en lisant l’article je me dis que j’aurais dû acheter des tubes allonges puisque j’ai une focale courte mais je suis contente de ma bonnette. J’ai maintenant un 85mm, j’en suis contente mais j’ai encore un peu de mal à le manier, j’ai de meilleur résultat avec mon 18-55 et ma bonnette,question de temps 🙂
    Dernier article de Lydie : Abeilles, 2 pour le prix d’une!

    13 mars 2013
  • Merci Laurent pour ton article fort instructif !

    Je rêve depuis un moment du « CANON 100mm Macro f/2.8 L IS USM » (un jour peut-être) mais en attendant avec un set de tubes allonges « PHOTTIX AF Macro 13,21 et 31 mm » j’arrive, d’après ta formule et en assemblant les tubes, à un rapport de reproduction de 1.5x avec mon « SIGMA 17-50mm f/2.8 DC OS HSM EX » donné à 0.20x de base. Pour un budget plus que correct (110€ au lieu de 800€) tu m’as donner la solution pour débuter en macro photo 😉

    Perso, je choisi les tubes plutôt que les bonnettes pour 2 raisons : par rapport à la qualité optique que tu indiques mais aussi pour pouvoir les réutiliser avec mes autres objectifs si besoin, ce que je ne pourrais pas faire avec des bonnettes car « diamètre filtre » différent sur chacun de mes objectifs (à moins d’investir en plus dans des bagues de conversion).

    Encore merci pour ton article et pour ton site !
    fkfx

    13 mars 2013
  • J’ai essayé l’objectif inversé mais c’etait l’occasion de faire entrer de nombreuses poussières, j’ai donc rapidement acheté un 100Macro.
    Le 100 Macro permet de faire de la macro 1/1 mais me sert aussi de petit télé-objectif leger et pour certains portraits …

    14 mars 2013
  • Bonjour,
    J’ai utilisé pendant longtemps, quand j’étais jeune et désargenté, des bagues allonges avec des résultats de qualité, en grand angle comme en télé, puis plus tard en combinaison avec un objectif macro pour obtenir des rapports de grandissement encore plus importants.

    Légères et pas chères, leur seul inconvénient est que je passais beaucoup de temps à les monter/démonter pour obtenir le bon rapport.
    L’objectif macro est pour ça vraiment confortable avec il faut bien le dire, des résultats supérieurs en qualité.

    J’ai aussi fait quelques essais avec un 35mm retourné au bout d’un 135mm, ce qui donnait un très fort grossissement (4x !) et aussi un vignettage évident, d’où une utilisation délicate, d’autant que la zone de netteté devient minuscule.

    Je n’ai jamais utilisé de bonnette mais les résultats que j’en avais vu à l’époque étaient moins bons : netteté un cran en dessous et risque de flare important.
    Gilles

    14 mars 2013
  • Moi j’ai un 100 mm macro avec bien sûr un rapport 1/1, y a-y-il un intérêt à ce que je mette une bonnette ou une bague allonge, puisque j’ai déjà le fameux rapport 1/1 ? Est-ce que cela changerait quelque chose ?
    Par contre petite remarque de casse-pied, déçu qu’il n’y ait pas de photo de toi pour illustrer ton article !!!
    Dernier article de ludi : Ligth painting

    14 mars 2013
    • Oui, tu augmentes ton grossissement.

      14 mars 2013
    • La macro ne s’arrête pas à 1, elle commence à 1, mais tu peux faire x2, x4… x20 avec beaucoup de lumière !

      14 mars 2013
      • Bague allonge ou soufflet, parce que mettre une bonnette sur un tel objectif, c’est un peu gâcher la marchandise… ou alors une bonnette achromatique mais ça coute le prix d’un objectif !

        14 mars 2013
  • L’intérêt du téléobjectif avec bagues allonge ou soufflet est de pouvoir rester à une distance raisonnable du sujet photographié.

    14 mars 2013
  • Quel article complet, un grand bravo à toi Laurent c’est super!
    Dernier article de nathou : [Matériel] Est ce vraiment important?

    14 mars 2013
  • merci Laurent pour cet article, tu me réconfortes dans mon choix . maintenant,il faut le mettre en pratique

    14 mars 2013
  • Merci pour cet article Laurent.
    Concernant les tubes allonges, tu indiques qu’il permettent de faire la mise au point « plus près ». Est-ce que tu peux préciser STP ? Est-ce que la bague change la distance de MAP mini (de 40cm chez moi) et je pourrai rapprocher l’appareil du sujet ?
    Denis

    14 mars 2013
    • Oui, la distance de mise au point minimale change toujours avec ces accessoires, sinon il ne serait pas possible d’augmenter le rapport de grandissement en fait…

      • slt,
        excusez moi de m’être immiscé sur cette réponse mais ma question se rapporte sur cette distance de mise au point mini. donc voila: comment calcule-t-on la distance de mise au point mini avec les bagues. merci!

        6 novembre 2013
  • bonjour a tous ,j’utilise dejà pas mal d’année les bonnette Raynox 6x 12x 24x sur mes reflex argentique et digital et le principal probleme et le tremblement ,donc attention au flou ;

    14 mars 2013
  • Merci beaucoup pour cet article
    Les commentaires sont utiles aussi
    Je vais me pencher sur la question avec le printemps
    Merci merci

    14 mars 2013
  • Bonsoir Laurent,a tous,
    Très interessant et instructif car je ne pigeait pas grand chose au choix des bonettes et tubes allonge et de ce fait je ne m’en suis jamais procurer,mon souhait serait quand même un bon 100 mm le moment venu !

    14 mars 2013
  • Bonsoir,

    Merci Laurent pour cet article!
    Par contre as tu des éléments sur la profondeur de champ en fonction de la solution retenue (bague, bonnette, obj. macro)? je suis toujours à la recherche d’une profondeur plus grande: elle est ridicule avec mon Micro nikkor 40mm 1:1….

    14 mars 2013
    • These topics are so confnsiug but this helped me get the job done.

      11 août 2014
  • Salut à tous,
    Merci Laurent pour cet nouvel article plein d’infos sur la macro. C’est pas mon domaine mais après lecture,je pense que je vais essayer de découvrir cet autre aspect photographique.

    16 mars 2013
  • Très bon article, clair et concis, qui explique bien toute les options qui s’offrent pour un tarifs plus que raisonnable. Ça permet de tester la discipline pour savoir si ce la vaut le coup d’investir dans un Canon MP-E 65mm f/2.8 1-5X par exemple 😉
    Dernier article de Guillaume aka TooGz : Hand Lettering by Erik Marinovich

    20 mars 2013
  • Réponse à Manu :
    En macro, avec des bagues allonge ou un objectif macro, quelle que soit la focale, c’est le rapport de grandissement qui détermine la profondeur de champ, qui sera donc identique quelque soit le matériel, à rapport de grandissement identique.. La solution pour « allonger » la zone de netteté c’est de fermer davantage le diaphragme.
    Pour les bonnettes, je ne sais pas.

    Réponse à Dominique :
    Pour les tremblements, avec bagues, objectif macro ou bonnettes, c’est inévitable dès que le rapport de grandissement devient important, puisque les vibrations sont amplifées. La solution c’est l’utilisation du pied ou une vitesse d’obturation élevée. Mais comme, plus on agrandit le sujet et moins il y a de lumière qui entre dans l’appareil, il est difficile d’obtenir une vitesse élevée. La puissance du flash et la stabilisation de l’appareil seront les meilleurs alliés de celui qui veut photographier les petits objets.

    21 mars 2013
  • Quel est l’effet des bonnettes sur la distance minimale de mise au point?
    Même question pour les tubes allonges?

    27 mars 2013
  • Super l’article merci Laurent… Je vais me penché sur Les tubes allonges :). A+

    27 mars 2013
  • Super article ! je regardais pour me prendre une bonette macro mais evidement vu le choix je ne sais pas laquelle prendre , en lisant l article j ai compris pas mal de chose sauf un truc qui me chiffone !
    Au debut de l article il est ecrit : « Pour rappel, pour faire de la vraie macro on cherche à atteindre le rapport de grandissement de 1:1 (soit 1X).  »
    Dans le tableau plus bas :  » longueur focal 100m grossissement 1x  »
    Donc du coup si je regle mon STM 18-135 sur 100 je serais deja sur la meilleur valeur de grossissement sans avoir besoin d une bonette ??

    Ou alors j ai pas tout compris en faite !? LOL

    Perso j aimerais photographier des fleurs et des insect vraiment tres pres ! ( comme la photo de l article )

    5 avril 2013
    • Bonjour Mathieu,

      Le rapport de grandissement 1:1 n’est pas du à la longueur focale de 100mm, c’est juste que je prends comme exemple le Canon 100mm macro ici (qui a un rapport de 1:1 comme tout vrai objectif macro), pour montrer quel rapport de grandissement on peut atteindre en plaçant des bonnettes ou des tubes sur un objectif qui est déjà macro.

  • Merci pour cet article!
    J’essaie de capter cette histoire de dioptrie, le calcul pour choper la bonnette idéale…

    Actuellement possesseur d’un objo Nikon 18-105
    http://nikon.fr/fr_FR/product/nikkor-lenses/auto-focus-lenses/dx/zoom/18-105mm-f-3-5-5-6g-ed-if-af-s-vr-dx-zoom-nikkor
    Selon eux c’est du 0.2x (Rapport de reproduction maximal)

    Calcul de la dioptrie nécessaire:
    http://www.cambridgeincolour.com/tutorials/macro-extension-tubes-closeup.htm
    Native Magnification 0.2
    Lens Focal Length 105 mm
    = Power of Close-up Filter 7 Diopters
    >>> 1.08x New Magnification
    >>> 60.5 Effective Focal Length

    Donc si j’ai bien reçu le message, avec mon objo actuel il me faudra une optique de +7 dioptries ?
    Merci d’avance pour le cassage de cervelle :p

    10 avril 2013
  • Bonjour Laurent.
    Je profite de mon premier commentaire pour te féliciter pour le site et pour ton guide sur les objectifs.
    Si je poste c’est que j’ai une question. Je débute en photo et je suis tombé sur cet article. Voulant goûter aux joies de l’infiniment petit, je me suis acheté un kit 3 tubes Phottix avec AF sur Digit-Photo pour mon D5100. J’ai dessus mon Nikkor 35mm fixe qui ouvre a f/1.8.

    Le problème que je rencontre c’est que j’ai trois bagues (12, 20, 36mm) et je n’arrive a faire la MAP (manuelle ou auto) qu’avec la bague de 12mm. Une idée du pourquoi du comment ? Comme si la distance entre mon boîtier et mon objectif était trop importante. C’est possible ça ?

    19 avril 2013
  • ben oui.
    faut être à moins de 2 cm

    19 avril 2013

  • Guillaume Chataignier:

    ben oui.
    faut être à moins de 2 cm

    * du sujet.

    19 avril 2013
  • super article !… renforcé par les commentaires… merci à tous ! et surtout à toi Laurent pour ton site si intéressant !….

    14 mai 2013
  • Pour ma part, j’ai décidé d’acheter une bague d’inversion macro parce que je trouvais le principe drôle 😀
    Le BIG reproche par contre c’est justement la perte du réglage de l’obturation. Avec ça, on a une profondeur de champ de l’ordre de quelques millimètres (2-3 mm). La mise au point est donc hyper galère et sans trépied, c’est tout simplement impossible.
    De toute façon, c’était juste pour essayer (à 10€ la bague, je prenais pas le risque de jeter de l’argent par la fenêtre).
    Moi ce qui m’intéresse le plus, c’est la photo de rue (grave au manuel pdf) donc merci beaucoup à toi Laurenyt 😀

    6 juillet 2013
  • Bonjour,

    Je viens de tomber, visiblement 6 moi après sa publication, sur cet article.

    Je commence à me mettre sérieusement dans la photo macro.

    Mais malheureusement, je n’ai pas encore de reflex… Pour le moment, je fonctionne avec un bridge Nikon P510.

    Est-ce possible de rajouter une bonnette à mon bridge? (en sachant que, après avoir commandé sur digitaltoyshop un filtre polarisant, j’ai recu un adaptateur …)

    Si oui, quel type de bonnette est-ce que je dois acheter et sur quel site?

    Merci d’avance pour vos réponses !!! 😉

    16 septembre 2013
    • Bonjour Lena,

      Tu peux mettre une bonnette, mais elles sont rares à être adaptées. Je n’utilise pas de bridge, mais je crois que la bonnette Raynox est la plus adaptée. Il existe un modèle 150 et 250. Le second grossit plus mais sera peut-être plus difficile d’utilisation.

      Tu peux les trouver sur Amazon, ainsi que de nombreux commentaires clients. En général, les retours sont acceptés et gratuits sur Amazon, qui a un excellent service client.

      16 septembre 2013
  • Bonjour laurent,
    Merci pour cet article très intéressant.
    J’ai déjà testé les 4 méthodes, d’abord individuellement, puis en couplage entre elles (p.ex. tube-allonge et bonnette, ou tube-allonge et obj. inversé).
    Pour avoir une qualité supérieure, j’utilise d’anciens objectifs argentiques, lesquels ont l’avantage de se trouver à un prix très démocratique (avec une bague d’adaptation bien chour), et donc j’ai d’anciens tube-allonges argentiques aussi …
    Les bonnettes macro, je n’achète que des achromatiques (d’occasion), c’est-à-dire 2 lentilles MC collées; si vous en avez les moyens, optez pour des bonnettes apochromatiques à 3 (Raynox DCR 150) ou 4 (Raynox DCR250) lentilles collées.
    Je ne m’attarde pas trop à rechercher un facteur de grandissement particulier, la photo étant ma grande passion et non ma profession …

    26 septembre 2013
  • Question concernant les bagues pour inverser un objectif : je n’arrive pas a trouver ou comprendre le type de bague a choisir : par ex. : Pentax K20d et Pentax 18-55mm AL II, soit 52mm de diamètre et/ou Pentax 28mm; comment définir la bague a choisir ???
    Merci d’avance

    9 février 2014
  • Bonjour,
    Mon anniversaire arrive bientôt et soudain des idées me viennent pour compléter mon équipement photo amateur.
    Equipé d’un Nikon D3100 (kit 18-105mm) et d’un objectif Nikon AF-S DX 35 mm f/1.8.
    Ma question est simple , quelle bonnette me conseillez vous ? et sur quel objectif.
    Merci pour vos infos et conseils !
    Bonne journée!

    Rémi

    7 avril 2014
  • Merci pour cet article intéressant.
    Une suggestion qui permet aux photographes débutants de mieux saisir la différence de fonctionnement (et de résultat) entre 1-objectif + bonnette et 2-tube allonge + objectif développés ci-dessous

    1-objectif + bonnette
    Une bonnette est (en simplifiant) une loupe (ou lentille).

    Les verres des lunettes sont des lentilles, on a donc l’association œil + verre de lunette=lentille=bonnette.

    Une lentille peut être convergente ou divergente.
    Une lentille convergente possède des bords minces pour un centre « épais ».
    Un lentille divergente possède un centre mince entouré de bords plus épais.

    Il existe 2 défaut majeurs de l’œil :
    la myopie : l’œil se comporte comme un ensemble optique qui est trop convergent ou en plus simple, l’image se forme en avant de la rétine. Pour corriger la myopie il faut utiliser une « bonnette » qui recule l’image afin qu’elle soit nette sur la rétine ; une lentille divergente est capable de faire cela. Les myopes savent bien que leurs verres de lunettes sont à bords épais

    L’hypermétropie : l’œil se comporte comme un ensemble optique qui n’est pas assez convergent ou en plus simple, l’image se forme en arrière de la rétine.
    Pour corriger ce défaut il faut utiliser une « bonnette » qui avance l’image afin qu’elle soit nette sur la rétine ; une lentille convergente est capable de faire cela. les hypermétropes savent bien que leurs verres de lunettes sont à centre plus épais que les bords.

    De ce qui précède il résulte qu’une lentille=bonnette est capable de modifier les caractéristiques d’un ensemble optique.

    Tous les porteurs de lunettes savent que leurs lunettes (si les verres ne sont pas tintés) ne modifient pas la quantité de lumière reçue par l’œil.

    Donc objectif + bonnette = pas de modification (notable) de la quantité de lumière qui arrive sur la surface sensible (rétine, film argentique ou capteur numérique), mais par contre les caractéristiques optiques (notion de vergence) sont modifiées.

    2-tube allonge + objectif.
    Supposons une personne qui regarde à travers un trou de serrure. Il est facile de comprendre que plus l’œil est loin du trou, moins il y a de lumière.
    Tous les photographes ont constaté qu’un objectif s’allonge si l’on fait la mise au point sur un objet proche (on dit dans ce cas que le tirage de l’objectif augmente), ou se raccourcit pour une mise au point à l’infini.
    Le tube allonge est un moyen d’augmenter le tirage de l’objectif (un soufflet aussi).
    Pour revenir à l’œil + trou de serrure : la « perte » de lumière est proportionnelle au tirage : plus le tirage augmente, plus l’image est agrandie, mais moins il y aura de lumière => plusieurs solutions :
    – augmenter le temps de pose ; pas pratique si on photographie un insecte qui bouge !
    – augmenter la sensibilité du film ou du capteur = augmenter les ISO ; pas pratique si on cherche une finesse des détails
    – augmenter la lumière soit avec des réflecteurs, soit avec un flash ; mais dans les deux cas on se rendra vite compte que cette lumière dirigée produit des ombres parasites ! Il ne reste plus que la solution du flash annulaire ou plus récemment un anneau de LED ce qui dans les deux cas éclaire le sujet plus uniformément.

    Un photographe depuis plus de 60 ans et ex prof de sciences physiques.

    30 avril 2014
  • Merci pour cet article. Je découvre depuis peu la macro. J’avoue être encore en recherche de mon style mais déjà la macro pourrait en faire partie. N’ayant pas les moyens d’investir dans beaucoup d’objectifs, j’envisage un 50 probablement ouverture 1.8 parce que le 1.4 est nettement plus cher. Alors la macro à bas prix voilà un article parfait pour moi. Je pense opter pour la bonnette mais plutôt la Raynox qui peut s’adapter à plusieurs tailles (probes) d’objectifs et semble être appréciée de ses utilisateur. Pour moi quid entre la 150 ou la 250. La première semble être recommandée pour débuter mais les photos prises avec la 250 sont bluffantes.

    Bravo Laurent, je suis tombée sur cet article aujourd’hui seulement mais pile poil à temps.

    2 juin 2014
  • J’avais pensé à ça pour aller plus loin en grossissement avec mon 100L mais j’ai jamais sauté le pas de peur des résultats…

    Du coup je crois qu’un jour je fait choisir la solution de facilité et craquer pour un 65MPE !

    5 juin 2014
  • merci

    7 juin 2014
  • Bonjour,

    Je me posais la question suivante, qu’est ce qui semble être la meilleure solution entre tube allonge + objectif de 50mm f/1.8 et bonnette + objectif 70/300 mm f/4-5.6.
    En terme de luminosité quel est le meilleur choix (si je veux m’approcher d’un rapport 1:1, 1:2)? Comment connaître/calculer la perte de luminosité dans le cas du tube allonge ?
    Comment calculer la distance de mise au point mini et maxi dans les 2 cas ?
    L’inconvénient des tubes allonges semble être qu’on peut monter moins haut niveau grossissement (ou en tout cas moins facilement, puisqu’il faut de grands tubes allonge), non ?

    25 juillet 2014
  • Hello,
    Belle synthèse pour celui, qui comme moi, cherche à faire de la macro à prix bas.
    Possédant un Nikon D7000 avec un 28/300 ainsi qu’un 35 mmm, je souhaiterais coupler les 2 objectifs avec un bague de couplage comme vous le mentionnez. Donc en gros,, il me faut une bague qui soit d’un côté mâle 77mmm et de l’autre pour pouvoir enclisser la base de mon objectif 35mm.
    J’ai cherché sur le net, ce type de bague de couplage, mais je ne trouve pas.Avez-vous des pistes svp… et encore bravo pour vos articles que je lis bien souvent, car complètement compréhensible pour améliorer ma petite pratique d’amateur.
    Cordialement

    13 octobre 2014
    • la bague de couplage sert à mettre face à face les 2 objectifs, pas à les mettre l’un derrière l’autre

      13 août 2015
  • Il existe une autre technique un peu « cruelle » certes pour le matériel, mais qui élimine les quatre points négatifs suivants:
    – La perte de luminosité due à l’emploi de tubes allonge ou de soufflet;
    – La perte de qualité, notamment en vignetage, induite par l’emploi de bonnettes;
    – L’inversion d’un objectif et la difficulté de gestion du diaphragme et la perte de son automatisme liés, à moins d’opter pour un couplage tête-bêche de deux optiques;
    – Le coût d’achat d’un objectif spécifique macro.
    Il s’agit de la modification d’un petit trans-standard type 18-55, 35-70 ou 35-80. objectifs qu’on trouve à très bas prix en brocante ou sur les site de vente entre particuliers bien connus.
    La modification (parfois réversible) consiste à retirer tout le bloc optique avant, on ne conserve donc plus la mise au point, mais on garde la fonction zoom et la fonctionnalité du diaphragme.
    Comme on retire le bloc avant, on enlève des lentilles, ce qui, théoriquement, doit améliorer les qualités optique de la pauvre « victime ».
    Mais, car il y a des mais, sinon ce serait trop beau:
    – Ni la qualité optique ni le confort d’utilisation ne seront pas ceux d’un objectif macro optimisé pour cet usage (en général très bon);
    – On se retrouve très près de sujet, mais comme avec un soufflet ou des tubes allonges et comme pour ces deux techniques peut venir la difficulté d’éclairage (positionnement de flashes ou de réflecteur)
    – La mise au point ne se fait plus qu’en combinant position zoom et avance ou recul de l’APN,
    – On supprime la lentille avant mais c’est elle qui bénéficie des soins des opticiens au niveau anti-reflet;
    – La poussière peut entrer dans ce tube qui n’est plus fermé sur l’avant, pour palier à ceci, il est possible de bricoler afin de boucher tout ça avec un filtre neutre, un anti-UV par exemple.
    – J’ai constaté une légère surexposition avec ce système, je pense que le diaphragme réel calculé par mon EOS tient initialement compte de la perte de lumière engendré par le bloc avant qui n’est donc plus présent. Quand on le sait, il suffit juste de programmé une (petite) compensation d’expo (1/3 ou 1/2 diaph).
    – L’acte est parfois brutal car j’ai du user de pinces et de fermeté pour charcuter un 35-70 1:3.5-4.5. Sans grande peur pour lui car suite à une chute sa lentille avant portait un vilain coup et la rampe de MAP présentait des points dur, à un point tel que l’autofocus bloquait.
    Le « charcuté » peut à son tour recevoir bonnettes, soufflet ou tubes allonge

    29 janvier 2015
    • Bonjour,
      Encore tout ce qu’il faut pour tenter de comprendre comment les choses fonctionnent.
      En tant que naturaliste amateur fauché j’ai acquis un nikon D3200 sur lequel j’ai monté un Tamron AF 70-300 mm F/4-5.6 DI LD Macro 1:2

      J’en entends qui chuchotent déjà que je cumule…
      Je voudrais prendre une bonnette 62 mm sans vendre mon second rein. Auriez vous une idée de la dioptrie min – max que je peux envisager sans avoir du remou dans la force sur mes images ?
      Merci et surtout n’arrêtez pas

      23 mai 2015
    • Je viens juste de commenter la même chose, je n’avais pas vu ce commentaire !
      Je peux dire que c’est une assez bonne technique puisque je l’ai moi-même utilisée pour m’initier à la macro !

      27 mai 2015
  • Super technique également que j’ai souvent utilisée : un objectif trafiqué.
    C’est un vieux 35-80mm canon dont la lentille supérieure à été cassée pour laisser seulement la lentille intérieure, et pour éviter que la poussière ne passe : petit filtre UV
    Voila, un objectif à 30 euros qui fait de la macro…
    Par contre, il faut s’armer de patience parce que c’est assez difficile à utiliser pour les débutants mais lorsqu’on s’habitue les résultats sont plutôt bons.

    27 mai 2015
  • Hello,

    Je donne des cours d’initiation à la macro bénévolement et je prête du matériel (bonnettes ou bagues allonge) selon les objectifs.

    18-55 : bague allonge, 18-105 ou 18-200 : bonnette au télé.

    Rares sont ceux qui ont un boitier et un 50 pour utiliser une bague d’inversion mais c’est très efficace. Lorsque j’ai oublié ma bague, je peux même tenir l’objectif à la main mais c’est vraiment pour dépanner 😉

    Je peux vous donner un conseil : trouver des bagues achromatiques sur la baie. Il est fréquent que les vendeurs n’en connaissent-pas la valeur réelle comme les Sigma ou Nikon.

    De vieux Tamron 90/2.5 Adaptall sont aussi peu chers et parfaits pour équiper un D200 / 300 / 7xxx et conserver la mesure de lumière en mode A et M.

    Des vocations sont nées de ces sorties 🙂

    Fab

    19 novembre 2015
  • Cher Laurent,
    En lisant cet article j’ai vraiment bien ri. J’aime vraiment beaucoup ton humour ! A consommer sans modération ! Merci !
    Valérie

    7 janvier 2016
  • Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant sur la macro !

    J’ai un objectif :
    TAMRON AF 18-200mm F/3.5-6.3 XR Di II LD Aspherical [IF] Macro
    Model : A14 chez TAMRON

    Je n’arrive pas à trouver dans la documentation papier le grandissement initial.

    Pouvez-vous m’aider à le trouver ?

    Merci,
    Mathieu

    10 janvier 2016
  • bonsoir Laurent
    donc longtemps après l’écriture de cet article je suis arrivée là parce que ce soir je me suis amusée à retourner mon indispensable petit 50 pour lui trouver une utilisation supplémentaire, une découverte vraiment sympa et amusante! aperçu de la macro par un petit bout de lorgnette!!!
    (en tapant: reflex 50mm inversé, on arrive ici!)
    merci à toi (je suis ta formation et donc posterai peut être quelques photos sur le site du groupe)
    m@ (rtine)

    6 février 2016
  • Bonjour,
    on me propose une lentille d’agrandissement x10 et une lentille grand angle et macro,
    je veux m’initier à la macro qui me plait enormement
    faut il mieux avoir l’objectif ou la loupe ?
    sans parler de prix pour le moment
    merci

    2 mars 2016
  • Sans chercher à réaliser de la macro à proprement dit, je possède un objectif Nikon 70-200mm f2.8 qui a une distance minimal d’un peu moins de 2m.
    Je souhaite faire des portraits en 200mm et donc je voudrais bénéficier d’une distance de mise au point moins importante. J’ai du mal à comprendre de combien les bagues d’adaptation vont me réduire cette distance?
    Puis-je conserver mon autofocus?
    Enfin, avec un poids de 1300g, les bagues ne risquent-elles pas de se déformer?
    Si vous avez un modèle ou site a me conseiller, je suis preneur 🙂
    Merci

    30 mars 2016
    • Bonjour Romain!
      Attention n’oublie pas que tu vas perdre en luminosité avec une bague allonge. Effectivement, le 70-200mm est déjà très lourd… attention à manipuler l’ensemble boîtier+objectif en maintenant l’objectif par dessous, car clairement le centre de gravité se déporte sur lui.
      Pour le reste, j’avoue que je ne sais pas, mais Google est ton ami 😉
      à bientôt!

  • Bonjour,
    Comme toujours, un très bon article.
    je me suis décidé à faire un essai en achetant un jeu de bagues à monture canon pour mon canon 1200D
    Mais je rencotre un souci : quelque soit le ou les bagues installées sur l’appareil, aucune mise au moins faisable.
    L’autofocus réagit mais que du flou..
    Qu’en pensez- vous ..?

    12 juin 2016
    • Je possède du matériel haut de gamme et j’ai cessé de mettre mes bagues allonge sur mon 105micro Nikkor. La raison est simple : beaucoup trop de poussières. En micro, on ferme à plus de 30. Alors faut toujours faire la chasse aux poussières.

      30 juillet 2016