L’ouverture optimale : améliorez la netteté de vos images

22 septembre 2011

Je vais aborder une notion peu connue des débutants, et que les anglophones appellent «sweet spot», que j’ai bassement traduit par « ouverture optimale ». Vous allez voir que ce n’est pas très compliqué, mais que ça peut améliorer la qualité de vos images en obtenant le meilleur de vos optiques.

Je l’avais déjà évoqué dans les 5 astuces pour rendre pour améliorer la netteté de vos images, mais je pense que ça mérite un article à part entière pour vous montrer la preuve par l’exemple 😉

Le «sweet spot», ou ouverture optimale, c’est tout simplement l’ouverture à laquelle votre optique produit la meilleure netteté, le meilleur piqué. Et non, votre optique n’est pas nette de la même façon à toutes les ouvertures : en général elle n’est pas à son optimum à pleine ouverture, ni le diaphragme complètement fermé d’ailleurs. Excepté peut-être pour certaines optiques professionnelles et hors de prix (je pense aux 70-200 série L chez Canon par exemple, qui sont réputés pour avoir un excellent piqué dès f/2.8).

La preuve par l’exemple

Pour que vous compreniez mieux ce que je veux dire, j’ai fait des tests avec mon cher 50mm f/1.8. Voici comment j’ai procédé :

  • J’ai placé l’appareil sur un trépied, et utilisé l’option verrouillage du miroir ainsi qu’une télécommande filaire, de façon à éviter tout flou de bougé et problème de mise au point.
  • J’ai utilisé la mise au point manuelle, que j’ai effectuée en mode LiveView zoomé à fond, de façon à obtenir la mise au point la plus précise possible.
  • J’ai ensuite pris une série de clichés cadrés de façon parfaitement identique, tous pris à 100 ISO, en mode priorité à l’ouverture. 5 clichés ont été pris à f/1.8, f/2.2, f/2.8, f/4, f/5.6. Je n’ai pas été plus loin car au-delà le piqué a plutôt tendance à diminuer, et que le 50mm est souvent utilisé à grande ouverture (c’est pour ça qu’on l’achète ! 😉 ).

J’ai utilisé un bouquin pour l’exemple : la netteté des caractères se voit bien. Voici donc les résultats du test au centre de l’image (sur les bords on voit les mêmes améliorations mais le piqué est globalement moins bon) :

canon exemple netteté ouverture photo  f/1.8 f/2.2 f/2.8 f/4 f/5.6 50mm

On constate effectivement qu’à pleine ouverture (f/1.8), le piqué est un peu mou, avec une amélioration très nette dès f/2.2. A f/2.8 on voit encore une légère amélioration, puis à f/4 le piqué tombe très légèrement.

Ainsi, on peut dire que l’ouverture optimale de l’objectif se situe vers f/2.8, avec une plage très correcte entre f/2.2 et f/4.

Qu’est-ce que ça veut dire pour vous ?

Déjà, je tiens à repréciser quelque chose : regarder une image à 100%, ça ne sert à rien, et ça équivaut en gros à mettre son nez sur une affiche de 2m de haut pour voir si c’est bien net. En gros, ça n’a pas de sens. Ici, je l’ai fait pour bien vous montrer les différences. Mais entre le piqué à f/2.2 et à f/2.8, en vrai, on ne voit pas la différence. Entre f/1.8 et f/2.8, par contre, ça se voit un peu.

Ce que je veux dire, ce n’est pas de shooter uniquement à l’ouverture optimale de votre optique. Il y a des moments où vous aurez besoin de shooter à pleine ouverture ou à l’inverse de fermer plus, notamment pour jouer sur la profondeur de champ, mais aussi en fonction de la lumière disponible.

Cela dit, il est toujours utile de connaître les forces et les faiblesses de votre matériel, de façon à en tirer le meilleur (notamment si vous souhaitez le meilleur piqué possible).

Comment connaître l’ouverture optimale de vos optiques ?

Vous pouvez faire comme moi et faire vos propres tests : comme vous pouvez le voir, la méthode est relativement simple à mettre en place. Si ça vous amuse, n’hésitez pas, vous connaîtrez mieux votre matériel !

Mais si vous n’avez pas que ça à faire et si vous préférez ça aux blogueurs de mon genre, vous pouvez appliquer une règle générale qui marche relativement bien : l‘ouverture optimale est à environ 2 stops de moins (c’est-à-dire plus fermé) que la pleine ouverture. (si vous ne savez plus ce que c’est qu’un stop, relisez l’article qui est en lien 😉 ).

Enfin, pour les plus pointilleux, vous pouvez également consulter individuellement les mesures correspondant à votre objectif sur DxoMark, en cherchant votre objectif sur cette page (onglet Measurements).

Voilà, peut-être que vous y penserez lors de vos prochaines prises de vues : je trouve qu’il est important de bien connaître les possibilités de son matériel pour en tirer le plein potentiel 😉 Laissez un commentaire si vous avez des remarques, des questions, ou si vous aussi vous avez constaté la même chose sur votre matériel.
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Vous avez apprécié cet article ?

Ça tombe bien, j’ai créé un format PDF de l’article que vous pouvez télécharger:
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,33/5)

Loading...

Recherches utilisées :

quelle ouverture pour portrait, ouverture en photographie définition, quelle ouverture pour meilleur piqué, pleine ouverture photographie, photo pique ouverture, technique photo ouverture, ouverture idéale pour portrait, netteté avec 50mm inverse

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

77 commentaires

  • « regarder une image à 100%, ça ne sert à rien »
    Mon monde vient de s’effondrer. Mais c’est vrai que si elle est/paraît nette à 0% (c’est à dire à la manière dont les gens vont la regarder, dont on va l’exposer), pourquoi se faire du mal à zommer à 100% ? C’est bête à dire mais les gens ne regardent pas une photo en se disant « hmm est-ce qu’elle pique vraiment ? ». Soit elle est floue, soit elle ne l’est pas :p

    22 septembre 2011
    • c’est la différence entre un professionnel qui lui recherche la perfection pour ses développements et un amateur qui lui se contente de prendre des photos destiné au réseau sociaux ou autre.
      Une photo nette sur un écran de PC ne l est pas forcément sur une affiche de 10 mètres par 5 mètres!

      22 juin 2014
  • Bonjour,

    Je n’ai pas troué les ‘performances’ pour mon kit 18-55 sur le site mentionné dans l’article ! Pour l’instant je n’envisage pas d’acheter un autre objectif étant débutante alors THE BEST APERTURE for me is ….. ? si vous avez la réponse, merci. J’essaie souvent de faire la même photo avec pls ouvertures différentes….

    22 septembre 2011

  • David:

    Soit elle est floue, soit elle ne l’est pas :p

    Ce n’est pas aussi simple, la sensation de netteté dépend fortement du format.
    Entre une image en format 10×15 cm et une image A3, la perception est différente.

    22 septembre 2011
  • Est-ce qu’on peut considérer comme une « règle » de ne jamais utiliser les valeurs maximales de nos différents objectifs ?

    22 septembre 2011
    • Non, comme je l’ai dit, il ne faut pas se priver d’utiliser l’ouverture maximale si on en a vraiment besoin. L’image est un peu « douce », mais quand même de bonne qualité hein 😉

      Cela dit, il est à mon sens préférable de fermer un tout petit peu si on en la possibilité (on voit déjà l’amélioration très nette à f/2.2).

      23 septembre 2011
  • De ce que j’ai pu comprendre sur le site de DxOMark, pour mon 450D et le 18-55 du kit, le meilleur score est obtenu à f=24mm & f/4, donc cette « ouverture optimale » dépendrait aussi de la focale… ?
    L’expérimentation avec le 50mm est effectivement réalisable comme tu l’as faite mais ça devient un peu plus « chaud » avec des zooms 🙁
    Il faudra quand même que je prenne le temps avec mon 55-250 car il n’est pas renseigné chez DxO…

    22 septembre 2011
    • Oui, l’ouverture optimale n’est pas la même à toutes les focales. Pour les zooms, si tu veux faire des tests, je te conseille d’utiliser les focales qui ont des repères sur ton objectif, c’est en général suffisant pour évaluer comment il se comporte.
      Mais ne te prends pas non plus trop la tête avec ça 😉

      23 septembre 2011
  • Et ben je suis bien embêté car je ne perçois pratiquement aucune différence. Au mieux celle à f/2.2 me semble la meilleure mais sans grande conviction.

    Bon, au lieu de m’acheter un objectif, je vais aller m’acheter des yeux… 😉

    22 septembre 2011
    • J’ai exactement la même sensation, c’est très perturbant.
      Que ce soit sur mon portable ou sur mon fixe, même en zoomant sur l’image, mes yeux ne perçoivent pas de différence (ou quasi).
      J’en viens à me demander si c’est normal…

      23 septembre 2011
    • Ouf on est plusieurs alors allons sur Groupons acheter des yeux lol

      29 septembre 2011
  • Les focales fixes doivent être meilleures en piqué que les zoom. Perso, j’utilise mes objectifs à toutes les ouvertures sans aller vers les extrèmes.
    Effectivement il ne faut pas regarder le piqué de son image à 100% d’agrandissement. il est recommandé sur les forums d’apprécier la netteté à 50% d’agrandissement.
    Bravo pour cet article

    22 septembre 2011
  • Tout à fait d’accord J.

    Mais par exemple, si je n’expose mes photos qu’en ligne au format 1024p x 685p et qu’à 0% de zoom elle est suffisamment nette, j’ai tendance à ne pas l’exposer si je m’aperçois qu’à 100% elle ne l’est pas assez. En gros, regarder une photo à 100% biaise ma perception… Car si je m’étais « contenté » de la regarder à 0% je l’aurai exposé. Et je fais ça systématiquement (éliminer les photos qui ne sont pas nettes à 100%), parfois au détriment du fond (sujet, message, composition) :-/

    22 septembre 2011
  • Très bon article! Juste une remarque. Comment être sûr que le defaut de netteté à F/1.8 n’est pas dû à un problème de back ou front focus? En fermant on augmente légèrement la zone de netteté, gommant un peu le problème de BF ou FF. Qu’en penses-tu?

    • Je ne pense pas, puisque le focus est fait à la main et automatiquement à pleine ouverture, non ?

      22 septembre 2011
    • Si je ne me trompe pas, les problèmes de BF et FF sont liés à l’autotfocus, or ici la mise au point était manuelle. Dans ce cas, ça ne peut pas être lié à ça.

      23 septembre 2011
  • Grâce à Laurent j’ai les résultats pour le kit 18-55 que je n’avais pas trouvés sur le site mentionné (?) ; je fais des photos avec la focale 55 mm et f/5.6 qui sont nettes

    22 septembre 2011

    • DOROTHY:

      je fais des photos avec la focale 55 mm et f/5.6 qui sont nettes

      Oui, ce n’est pas parce qu’il est « meilleur » à 24mm & f/4 qu’il est mauvais aux autres focales/ouvertures, surtout quand on ne cherche pas à faire un tirage 4m x 3m 😉

      22 septembre 2011
  • Encore un bon article pour améliorer ses photos ! Je ne connaissais pas le site DxoMark, j’y fonce 😉

    22 septembre 2011
  • Le 50mm 1.8 a le meilleur piqué à f/4 voir f/5.6 et non à f/2.2… Bref cet article ne veut pas dire grand chose

    22 septembre 2011

  • Nicolas:

    Le 50mm 1.8 a le meilleur piqué à f/4 voir f/5.6 et non à f/2.2…

    Et sur quelle étude tu te bases ? DxOMark se trompe sans doute donc (http://www.dxomark.com/index.php/Lenses/Camera-Lens-Database/Canon/EF50mm-f-1-8-II/%28camera%29/185/%28cameraname%29/Canon-EOS-450D) puisqu’ils disent 2.8…

    22 septembre 2011
    • Oui, j’aimerais bien connaître tes sources Nicolas 😉 (j’ai peut-être tort, mais j’aimerais bien qu’on me le prouve ^^)

      23 septembre 2011
      • Évitons toute forme de polémique qui de toute façon ne fera pas avancer la question. L’intérêt de cet article pour le débutant que je suis réside dans la découverte qu’une photo n’aura pas une qualité identique en fonction de l’ouverture utilisée. Tu tentes d’en faire la démonstration le plus justement possible mais comme le dit Stéphane en #9 l’exercice n’est pas facile. Retenons donc l’essentiel…

        23 septembre 2011
  • Autant pour moi j’avais mal lu l’article! Effectivement en mise au point manuelle le problème ne se pose pas!

  • Personnellement, le chiffre magique pour le Canon 50mm 1.8 est f3.2 je trouve, optimal.

    Après que le piqué ne soit pas au top à pleine ouverture ou f2 etc, cela peut être aussi intéressant, lorsque l’on photographie des enfants par exemple, cela rajoute une douceur sur le sujet.

    22 septembre 2011
  • Bonjour Laurent,
    Au lieu d’utiliser l’anglicisme de « stop », pourquoi ne pas parler de valeur de diaphragme, ou pour faire court de « diaphragme », qui est beaucoup plus parlant puisqu’on visualise l’image du « trou » qui laisse passer la lumière ?

    23 septembre 2011
  • Pourquoi le « stop » est-il moins parlant ?!! Les termes anglo-saxons sont ceux utilisés sur la plupart des forums !! Et les abr. sont le pls souvent tirées de l’anglais (cf. NIKON ; A pour aperture -ouverture du diagphragme- ; S pour speed -vitesse d’obturation- etc, etc, etc…..

    23 septembre 2011
  • Bonjour Laurent!
    Personnellement quand je visualise ton test je trouve meilleur le 2.2 que le 2.8!!!!
    A part ce détail je suppose que la focale influence aussi le piqué!! Peut-être un sujet pour un futur article?
    Enfin dernière question un peu hors sujet, chez canon les EF sont-ils plus performant que les EF-S?
    Merci!

    23 septembre 2011
    • Comme je l’ai dit plus haut, l’ouverture optimale n’est effectivement pas la même selon la focale. Sur des zooms, il faut donc tester à plusieurs focales (mais pas non plus à chaque mm hein ^^).

      Les EF-S ne s’adaptent que sur des boîtiers à capteur APS-C, tandis que les EF s’adaptent sur des boîtiers APS-C ou Full Frame. Les EF-S ne sont pas forcément moins « performants », tout dépend des modèles, même si les objectifs série L sont tous des EF.

      23 septembre 2011
  • En réaction avec le titre de ta note, tu présentes l’ouverture « optimale » d’un point de vue technique et non artistique…
    Un petit RAPPEL IMPORTANT qui n’est pas mentionné dans l’article :
    Une bonne photo n’est pas forcément nette (allez jeter une oeil sur les lauréats du world press)
    De plus, la maitrise de la netteté sous-entend aussi la maitrise du flou 😉
    Et par exemple, en portrait, on aura plutôt tendance à chercher la pleine ouverture ou en tout cas, une ouverture où le piqué sera plus mou, histoire de ne pas détaillé trop les petits défauts de peau (que l’on a tous, top modèle ou pas)
    Laurent, tu l’as déjà dit ailleurs mais je le précise tout de même à nouveau.

    23 septembre 2011
    • Oui, c’est tout à fait vrai, et tu fais bien de le rappeler ! Le flou joue un rôle important aussi, et même une photo totalement floue peut être réussie, si c’est l’intention et que ce n’est pas fait « par hasard » 😉

      23 septembre 2011
  • Alors effectivement le 50 f1.8 a la meilleure resolution entre 4 et 5.6 et c’est Dxomark qui le dit. le meilleur score a f2.8 est pour le total des problème optique de l’objectif et je sais pas trop comment il est calculé. Mais pour la résolution Clairement c’est entre 4 et8 que ca se passe avec un sweet spot a 5.6 (net sur tout le champ oO)

    24 septembre 2011
    • Alors en fait, l’idée n’était pas de substituer à DxoMark, mais surtout de parler de cette notion de sweet spot.

      Par ailleurs, il y a les chiffres théoriques de DxoMark mesurés avec des trucs super précis, et il y a ce qu’on est capable de distinguer à l’œil nu (et encore, en zoomant à 100% hein, donc c’est tout relatif).
      Effectivement, selon les mesures de DxO, c’est plutôt à f/5.6 que l’optimal est atteint, mais je doute que la différence avec f/2.8 soit réellement visible. Sachant que l’optique est en général utilisée plutôt à grande ouverture, donc il y a aussi un compromis sweet spot/utilisation réelle à faire 😉 (parce qu’un portrait à f/5.6, bon, ça ne rend pas pareil qu’à f/2.8 on va dire ^^)

      24 septembre 2011
      • Bon ben là je ne comprends plus rien ?? 0_o
        Je ne sais plus à quoi faut me fier, à mes yeux ou à dxo ?

        24 septembre 2011
  • Une fois de plus un article bien utile! Moi qui avait tendance à régler souvent mon ouverture aux extrêmes, ça fait réfléchir… Maintenant, il reste à trouver le juste milieu 😉
    Merci pour cette information méconnue des débutants!

    24 septembre 2011
  • On en découvre chaque jour !

    En argentique, j’avais tendance à fermer le plus possible pour obtenir la plus grande netteté, c’était normal, ça correspondait bien aux lois de la physique et la pratique en était largement répandue.
    Cela bien sûr sans parler de profondeur de champ et en évitant le grain d’une émulsion trop sensible.

    Suite à ton article, abîmé dans le doute, j’ai fait des recherches et effectivement, la meilleure netteté ne se trouve pas forcément à l’ouverture la plus faible, on peut même avoir plusieurs « sweet spots » selon les optiques.
    Cela est paraît-il beaucoup plus présent en numérique où la matrice de photosites provoque des diffractions de surface.

    En fait, sur une focale fixe ou encore plus sur un zoom, les groupes optiques se déplacent, la transmission de la lumière n’est pas linéaire comme elle le serait avec des miroirs, donc, le phénomène devait déjà exister en argentique.

    Merci pour ces « révélations » donc, je crois qu’outre les caractéristiques théoriques trouvées sur DxO, je vais rechercher par moi-même les meilleures valeurs pour connaître d’avantage mon matériel.

    25 septembre 2011
    • Oui, en tout cas en général le piqué se dégrade énormément quand on ferme le diaphragme au maximum, à cause de la diffraction. La plupart du temps, il vaut encore mieux shooter à pleine ouverture qu’à « pleine fermeture » 😉

      25 septembre 2011
    • apparemment c’est plus facile de trouver le poing G d’une femme!!!!!!!!

      16 décembre 2014
  • Bonjour,

    C’est bon de préciser que c’est en fermant son diagramme de 1 ou 2 valeurs que l’on obtient la meilleure netteté, c’est valable pour pratiquement toutes les optiques,.
    Par contre, il serait à mon avis important aussi de préciser que la netteté des optiques n’est pas répartie de façon uniforme entre le centre et les bords de la dite optique. En effet, si souvent la netteté est au top des la pleine ouverture au centre de l’image, les bords de l’images eux sont plus moux, moins piqués.
    Plus une surface sensible (le capteur ou la pellicule) est grande plus il est difficile de réaliser une optique performante; aussi logiquement avec les capteurs format APSc, plus petits que les 24×36, les performances de optique ont fait de gros progres.
    Donc, tous les tests le prouvent, que vous ayez une focale fixe ou le zoom 18-55 de base, en fermant le diaph d’une valeur, c’est tout bon jusqu’à f11.

    Donc pas de prise de tête à avoir.

    Mais attention, il n’y a pas que le défaut de netteté, et de piqué, qui dégrade l’image, il y a aussi d’autres facteurs dont Laurent nous parlera peut être bientôt ?

    25 septembre 2011
  • En scène de faible lumière, qu’elle est la meilleure solution ?

    • Fermer le diaph de 2 stop pour gagner en piqué et donc compenser en augmentant l’iso de 2 stop ? Ce qui ajoute du bruit.

    • Ou ouvrir à pleine ouverture quitte à perdre un peu de piquer, mais ne pas se faire géner un du bruit ?

    27 septembre 2011
    • Je dirais que ça dépend de la lumière. Si à la base t’es à 100 ISO et qu’en fermant de 2 diaphs tu montes à 400, ça ne paraît pas trop grave : la plupart des reflex aujourd’hui gèrent très bien le bruit à 400 ISO.

      Cela dit, si tu es déjà à 400 ou 800, ne monte pas jusqu’à 1600 ou 3200, où en général ça devient assez moche ! A pleine ouverture c’est pas non plus horriblement mou en général, juste un peu moins piqué 😉

      27 septembre 2011
      • C’est sûr, en soirée je monte parfois à 1600iso si je veux figer le mouvement. Mais en effet, je préfère rester à pleine ouverture…
        Je vais faire l’achat d’un diffuseur de flash intégré. Je ne sais plus si tu en parle dans tes articles mais j’espère qu’il sera utile. Avec, je pourrais jouer d’avantage sur la fermeture du diaph.

        http://www.missnumerique.com/gary-fong-puffer-diffuseur-pour-flash-integre-p-2960.html

        Et pour les paysages, jamais je ne dépasse f/11. Au delà, la qualité de la photo est de moins en moins bonne.

        27 septembre 2011
  • A votre avis pourquoi les fabricants ne donnent-ils pas directement le réglage optimal?
    Serait-ce avouer un défaut?

    28 septembre 2011
    • Optimal pour quoi ? Optimal la distorsion ? Pour la diffraction ? Pour la netteté ? (et pour définir la notion de netteté, on va rentrer dans un vaste débat où il n’y a pas de réel réponse absolue)
      Déjà là, on va obtenir trois chiffres différents.
      Après, si tu cherches une donnée absolu purement technique, pourquoi pas si tu ne fais que de la photo de mire !!!
      Mais si tu fais du concert ou des photos de sport, ça va être difficile de faire de la photo à F:8.0 même si c’est l’ouverture la plus « qualitative »…
      Il faut arrêter de se prendre la tête avec un chiffre, c’est bien plus important de réussir un cadrage que d’avoir une netteté monacale. Encore une fois, aller voir les images du World Press : il y a plein d’images qui sont discutables techniquement (à cause des contraintes du reportage) mais ça reste des images de grandes qualités par leurs propos et leur qualité esthétique, plus que par leur netteté.

      29 septembre 2011
      • Oui parfaitement d’accord et je rajouterai que la recherche de la netteté vue sous la loupe n’est pas une priorité absolue en photo.

        Qui trouve un portrait réussi où les petites imperfections de la peau son bien mis en valeur par une netteté à couper au rasoir ? 😉

        Parfois un peu de flou est le bienvenu pour lisser ces imperfections. Certains objectifs photo de portrait sont optimisés pour ça. Ce processus est le même que celui de l’anticrénelage proposé dans les logiciels de retouche où l’on cherche à gommer les hautes fréquences de l’image (transitions rapprochées de motifs haute et basse lumière).

        Par contre en photo de paysage la netteté (en plus de la résolution) est ce que l’on recherche car souvent les photos sont destinées à être agrandies ou recadrées, par contre inutile de fermer son diaphragme au mini car se serait contre productif.
        En effet en raison de la diffraction de la lumière plus prononcées au passage des petites ouvertures la résolution diminuerai significativement.

        Pour finir il existe bien une plage d’ouverture optimale de netteté maximale sur chaque objectif (à une focale donnée dans le cas des zooms), comme Laurent l’explique plus haut.

        24 octobre 2011
  • Bonsoir à tous,
    que signifie le chiffre dans la case « score » dans DxOMark ? par exemple, à côté de l’objectif 105mm macro de Nikon + D700, je lis le chiffre 26 (entre « poor » et « excellent »).
    Merci pour votre aide.

    15 février 2012
  • Bonne astuce !

    23 septembre 2012
  • Bonjour,

    Pourriez vous me donner des conseils de réglage pour réaliser des photos de produits packaging alimentaires sans trepied (je n’en ai pas).
    J’ai un Canon EOS 5d markII avec les objectifs suivants :
    24-70mm f/2.8 L IS USM
    50mm f/1.2 L USM
    Un flash Speedlight avec un diffuseur gary fong.

    Les photos seront réalisées dans un bar, il y aura des projecteurs pour la lumière.

    Je souhaiterai bien sûr avoir des photos les plus nettes possibles.
    Quelle est selon vous l’objectif à utiliser ? à quelle focale ? Quelle ouverture ? Quelle sensibilité ISO ?
    Utilisation du flash ou non ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    14 mars 2013
  • Bonjour,

    Interressant la loi « l‘ouverture optimale est à environ 2 stops de moins que la pleine ouverture ».
    Dans un livre « technique » sur la photo. (désolé, je ne me souviens plus du titre) datant des années 1990, il était mentionné que la netteté dépendait entre autre du pouvoir résolvant (évalué en lignes/mm, dépendant de la pellicule). Pour faire court, pour l’auteur, la netteté optimale d’un capteur 24x36mm est égale à 3x l’ouverture maximum de l’objectif. Donc pour un objectif ouvrant à f/2,8, l’ouverture permettant le plus de netteté était effectivement celle de f/8. Pour un objectif à focale variable (zoom in english) ayant une ouverture glissante f/3,5-5,6, cela serait donc f/11 (=3×3,56 et non la célèbre f/8 obtenue avec un objectif f/2,8).

    Question : On connait l’incidence des focales sur un capteur APS-C, mais y a t’il une différence de choix d’ouverture optimale selon la taille du capteur ?

    1 juin 2013
    • Articles like these put the consumer in the driver seat-very imoattpnr.

      22 août 2014
    • It’s a pleasure to find such rationality in an answer. Welcome to the debate.

  • Oui en argentique la résolution dépendait à la fois de la résolution de l’ouverture et du grain de la pellicule. A ouverture maximale toute la surface de la lentille est utilisée et donc celle ci étant imparfaite (en raison de la difficulté de façonner des lentilles asphériques) elle produit plus d’aberrations optiques qui diminuent la résolution théorique de l’objectif de même qu’à ouverture mini la diffraction de la lumière joue pleinement sont rôle et diminue à son tour fortement la résolution du système. Par conséquent entre les deux il y a bien une position optimale.

    En numérique on retrouve un peu la même problématique, le capteur à une résolution fixe bien définie (le nombre de pixels concentrés sur une surface fixe) et dans ce cas la résolution combinée est caractérisée par la FHWM (full width at half maximum) que l’on multiplie par l’échantillonnage du capteur.

    Cette notion est bien connue des astrophotographes amateurs puisqu’ils utilisent leurs appareils dans des conditions extrêmes (sur des petits points faiblement lumineux) où la résolution est un paramètre cruciale pour la réussite de leurs clichés. Attention la règle sur l’ouverture optimale n’est qu’une règle empirique « à la louche » car à capteur égale pour connaitre cette résolution il faut soit faire des photos tests comme dans cet article ou regarder les profils MTF du constructeur donnés en fonction de l’ouverture.

    Enfin pour répondre à la question un même objectif vissé en face de 2 capteurs « full frame » et APS-C, la résolution produite par l’objectif elle ne change pas par contre c’est la taille des pixels sur ces deux capteurs qui fera éventuellement la différence si toutefois la résolution intrinsèque de l’objectif n’est pas elle même le facteur limitant.

    1 juin 2013
  • Merci pour ta réponse Jitou.

    J’ajouterais que la règle des 2 stops est évidemment loin d’être absolue, et change un peu selon les optiques considérées. Thierry, je te conseille de regarder la netteté de ton optique aux différentes ouvertures sur DxoMark si tu veux vraiment connaître son ouverture optimale.

  • Merci Jitou,
    Pour les tableaux FTM du constructeur, elles donne les courbes de résolution et de contraste, mais seulement par rapport à la distance du centre de la lentille et à l’extérieur de celle-ci et non en fonction de l’ouverture. Où trouver des tableaux FTM en fonction de l’ouverture ? Voir lien ci-dessous :
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=405416529553802&set=a.105452549550203.14831.100002563767382&type=3&theater
    Merci Laurent,
    Effectivement DxOMark offre d’excellentes réponses pour optimiser son optique, pourvu que notre objectif est dans la base de données. Merci pour cet article !

    1 juin 2013
    • Oui c’est vrai les constructeurs donne toujours les courbes FTM à pleine ouverture (ouverture maxi) pour donner une idée des performances plancher de l’objectif car la résolution s’améliore toujours en fermant le diaphragme mais jusqu’à un certain point ou cela commence à se dégrader.

      Des exemple ici photos à l’appuie:

      http://www.kenrockwell.com/nikon/50-comparison/f-stops.htm

      http://improvephotography.com/2449/what-is-the-sharpest-aperture-on-a-lens

      Et sinon un graphique en « bosse » pour montrer le phénomène:

      http://www.cambridgeincolour.com/tutorials/lens-quality-mtf-resolution.htm

      Sinon bonne idée pour le logiciel DXO mais c’est quand même une solution onéreuse (env. 100e) juste pour connaitre l’ouverture optimale de son objectif. Je pense que faire un test soit même sur une même prise de vue à différentes ouverture donne une idée réaliste de ce que l’on peu obtenir en terme de résolution qui je le rappel n’est pas un but en soit lorsqu’on ne fait pas de la photo de paysage ou d’astronomie 🙂

      2 juin 2013
      • Je parle bien du site web de DxoMark hein, pas besoin d’acheter le logiciel pour ça 😉

      • Les courbes FTM sont à pleine ouverture, Ok.
        Encore merci pour ces liens Jitou ! 🙂

        4 juin 2013
  • Truc de fou, je me demandé ce que c’était le piqué en photographie. Ben now, je le sais lol. Sur ton exemple pas facile de faire la difference alors j’ai fait le test avec mon Nikon 1 V1 ( réglé sur priorité sur ouverture) + 1 nikkor 32mm F/1.2

    J’ai fait le test sur toutes les ouvertures. Incroyable, mes photos sont nettes a partir de F/3.2

    Merci pour ton article. ( ton site est super cool ^^)

    2 mars 2014
  • Bonjour,
    Je viens d’acquérir une CANON 600 D et un objectif CANON MACRO LENS EF 100 mm. 1 : 2.8 USM. Je souhaite réaliser des photographies très précises et nettes de minéraux (collection) en macro. J’aimerai que l’image soit nette dans sa totalité (pas de flou) car j’ai besoin de voir tous les cristaux composant la pierre. Pouvez-vous m’indiquer comme je dois procéder pour le réglage (je suis novice) Merci, cordialement.

    16 avril 2014
  • Merci pour cet article très utile (simple et clair) sur l’utilisation de l’ouverture optimale!
    Stéphane

    28 juin 2014
  • Bonjour!
    Je suis assez d’accord avec Laurent, j’ai aussi eu la même sensation de netteté à f/2.8 et la baisse à f/4 (en me concentrant sur l’accent aigu et le p de opéra, notamment).
    Après avoir consulté les résultats de DxO et fais quelques tests avec mon propre matériel, je pense également que la règle des 2 stops s’applique sur pas mal d’objectifs (f/4 pour les tamron 24-70 et 70-200 f/2.8 par exemple, ou f/2 pour le nikon 50 f/1.4), seul mon 85 f/1.8 peut se vanter d’être déjà excellent à PO (testé avant de voir les résultats sur DxO, je n’étais pas étonné de le voir systématiquement en haut des classements du site). En général, je ferme d’emblée à f/2 sur des optiques f/1.4, f/2.8 pour des f/1.8, f/5.6-8 pour des f/3.5-5.6 (des zooms évidemment lol), en évitant la PO à moins que ce soit nécessaire et sans dépasser f/11 pour éviter la diffraction (tant que je suis sur APS-C, en tout cas).

    18 août 2014
  • Bonsoir Laurent.

    Depuis que j’ai acheté mon optique au salon de la photo la semaine dernière, j’essaye de tirer le max de celui-ci.

    Pour une netteté améliorée, je lis quelque fois qu’il faut verrouiller le miroir.

    Peux-tu m’expliquer ce que ça apporte exactement ?

    Merci d’avance.

    23 novembre 2014
  • House Lawyers?[…]just below, are some totally unrelated sites to ours, however, they are definitely worth checking out[…]?

  • j aime bien vos articles , c est toujours plein de bon sens .

    la netteté est toujours recherchée , bien que pas toujours accessible

    mais est ce vraiment necessaire, la composition n est elle pas plus importante, pour apporter du plaisir ….

    20 juillet 2016
  • Bonjour,

    Une petite question…(navré si elle paraît stupide) :

    Prenons un objectif à ouverture max f/4 ; d’après votre article, l’ouverture idéale serait à f/8.

    Si on y ajoute un doubleur de focale (l’ouverture maximum de l’ensemble passe alors à f/8), quel est l’effet sur cette ouverture idéale ? Reste-t’elle à f/8, ou passe-t’elle à f/16?

    (En faisant abstraction de la question de perte de piqué due à l’ajout de lentilles)

    Merci!

    29 juillet 2016
  • Bonjour,

    Voilà, j’ai un APS-C sony avec d’origine un 18-55 (j’attend un35mm F1.8) mais avec le 18 55 je trouve que mes photos manquent de piqué… comment faire?
    merci

    20 novembre 2017