Photographier sous la pluie : en paysage, en ville, …

Je ne sais pas chez vous, mais dans mon Grand Nord le temps se gâte franchement ces jours-ci. Et oui, avec l’équinoxe d’automne vient la pluie. Mais ce n’est pas une raison pour arrêter toute activité photographique jusqu’aux beaux jours ! Voyons ensemble comment gérer les problèmes que la pluie pose et comment en profiter.

La pluie rebute souvent quand il s’agit de photographie, notamment parce que nos appareils et surtout nos objectifs y sont vulnérables ; or il est difficile de s’exprimer pleinement quand on n’est pas serein par rapport à notre si précieux matériel photo.

Pourtant, je pense qu’il faut sortir quelle que soit la météo. Commençons donc par voir comment se protéger des intempéries.

Protéger son appareil de la pluie

Avant tout, si vous sortez photographier par temps de pluie, commencez par vous protéger vous-même de la pluie : vous ne serez pas à l’aise pour prendre vos clichés si vous êtes trempé(e) comme une soupe !

Photo soupe
Licence CC BY-NC-ND Fahara F (Cliquez sur l’image pour voir sur FlickR)

Première idée toute simple : photographier depuis l’intérieur ou un endroit abrité. Ça paraît tout bête, mais pensez-y. Nous verrons plus loin quelles photos on peut faire indoor.

 

Si vous sortez, le meilleur moyen serait encore de pouvoir vous protéger vous et votre appareil avec un parapluie. Ce n’est pas forcément évident si vous êtes seul (quoiqu’en se tordant un peu le cou et en n’ayant pas l’air fin, c’est possible 😉 ). Par contre, si vous êtes accompagné(e), pensez à demander à ce qu’on vous tienne le parapluie quelques minutes !

Si cette solution n’est pas à votre portée, vous pouvez vous faire votre propre « caisson étanche » assez simplement :

  • Enveloppez votre appareil dans un sac congélation (ou autre sac plastique plus ou moins transparent) et faîtes un trou pour laisser passer l’objectif. Fixez le sac autour grâce à un élastique.
  • Placez un filtre UV sur la lentille pour la protéger (c’est un filtre qui ne modifie pas les teintes des images, contrairement à d’autres, il est donc idéal pour protéger votre lentille de l’eau)
  • Débrouillez-vous pour vous laisser un accès au viseur, c’est quand même indispensable ! (avec un autre trou par exemple)
Photo appareil pluie objectif protection sac plastique
Il est pas beau protégé de la pluie comme ça ? 😛 Vous pouvez rigoler, mais ça m’a permis de l’avoir toute la journée sous une petite pluie sans crainte ! (pardonnez la photo prise au vieux smartphone, mais bon vous voyez l’idée)

C’est moche, plutôt ridicule (surtout si vous mettez la tête dans le sachet ! :P), mais ça marche ! Évidemment ne trempez pas votre appareil dans l’eau, et en cas de grosse averse rangez-le.

En parlant de rangement, quand vous ne l’utilisez pas il est préférable de le ranger dans sa sacoche. Et si vous n’en avez pas encore, courez en acheter une, et une bonne, relativement solide et qui protège de l’humidité. Protéger votre matériel qui vous a coûté tant d’argent vaut bien 5% de son prix !

Que photographier par temps de pluie ? : profiter des conditions

Vous allez me dire que de toute manière j’ai beau vous parler de sac congélation, la pluie ne se prête pas à la photographie. Et bien vous avez tort. Si si. En effet, la pluie apporte avec elle beaucoup de choses intéressantes pour le photographe : des nuages, de l’eau (je suis intelligent hein ? :D), et donc des parapluies, des reflets, des gouttes… Voyons comment en profiter !

Photographier les nuages

Surtout par temps d’orage (la photographie de la foudre étant un autre sujet), les nuages sont souvent majestueux et peuvent créer une ambiance très particulière dont vous pouvez profiter. Pensez à photographier en noir et blanc, c’est souvent une ambiance qui s’y prête.

photo pluie nuages
Le ciel a quand même plus de gueule, non ? 😉

Utilisez la pluie !

Il y a des centaines de façons d’utiliser le fait que votre environnement soit ruisselant de pluie, que ce soit pendant l’averse ou après, et je suis sûr que vous en imaginerez plus que moi. Voici malgré tout quelques pistes :

  • La pluie elle-même : Vous pouvez tout à fait inclure les gouttes de pluie dans vos photos ! Ca peut transformer une scène et lui donner une vraie originalité.La technique est d’employer une vitesse d’obturation très rapide pour figer le mouvement des gouttes, mais ça ne suffit pas : il faut aussi qu’il y ait un peu de lumière qui passe à travers les gouttes, et que l’arrière-plan soit suffisamment sombre pour qu’elles ressortent dessus.
    photo de la pluie
    Vitesse : 1/1600. La scène de ce berger Masai conduisant son troupeau prend un autre caractère.

     

  • Profitez des vitres : c’est idéal pour photographier de l’intérieur d’abord, mais les vitres peuvent donner beaucoup d’effets visuels très intéressants sous la pluie. Elles ruissellent quand il pleut encore (surtout si l’inclinaison est forte, pensez aux vitres des voitures), ou alors sont parsemées de milliers de gouttelettes après l’averse. De plus, vous pouvez beaucoup jouer avec la profondeur de champ : des gouttes floues ne sont plus que des tâches déformées ou des spots lumineux sur l’image finale.
    photo gouttes pluie vitre
    Qui aurait cru que je ferais une photo pareille… avec un smartphone, dans une Jeep lancée à pleine vitesse un soir d’orage ? La pluie m’a permis d’avoir cette ambiance incroyable ! 😀

    J’ai d’ailleurs raconté l’expérience de cette photo (et d’autres) dans une vidéo, si ça vous intéresse 🙂 :


  • Après la pluie, il reste de l’eau (quelle saisissante perspicacité n’est-ce pas ? :D) : profitez de l’arrêt de la pluie pour photographier des gouttes sur des branches ou des toiles d’araignée par exemple. Je pense également aux flaques : photographier un reflet dans une flaque peut donner une tout autre dimension à une image.De plus, l’eau qui subsiste après l’averse met en valeur les surfaces : que ce soit le pavé qui est plus brillant et reflète ainsi la lumière de façon avantageuse, ou bien le capot d’une voiture, les feuilles trempées d’un arbuste… Regardez autour de vous pour profiter de tout ce que crée cette eau !
    Manhattan dans une flaque d'eau photo reflet pluie
    Licence CC BY David Goehring (cliquez pour voir sur FlickR)

     

  • L’ambiance poétique d’un ciel de pluie : cette idée est surtout valable dans les photos où l’on voit loin (comme les photos de paysage). En effet, même si la pluie n’est pas visible sur les clichés, un rideau de pluie dans le lointain donne cet aspect flou à tout le paysage qui crée une ambiance si particulière. Là encore, pensez au noir et blanc !
    Rideau de pluie photo appareil photo
    Licence CC BY-NC-ND Ferran Jordà (cliquez sur la photo pour voir sur FlickR)

Les gens

Ma perspicacité désormais légendaire m’a permis de déduire que la pluie, ça mouille. Et comme ça mouille, les gens vont changer de comportement. A vous d’en profiter !

Pourquoi ne pas prendre un peu de hauteur et utiliser la foule de parapluies comme sujet ? C’est aussi l’occasion de prendre des portraits plus originaux (je pense à des enfants trempés qui jouent par exemple). Et pourquoi ne pas profiter du fait que les gens s’abritent pour prendre des clichés de la ville sans personne (ou presque) dans les rues ?

foule de parapluies photo pluie
Licence CC BY-NC-SA Michael Backhaus

Et au-delà des gens, plein de choses peuvent changer après la pluie, y compris en photo animalière :

photo pluie gouttes animal
Sans pluie, je n’aurais jamais pu saisir ce guépard qui s’ébroue ! 🙂

 

Bref, la pluie vous offre de nombreuses possibilités, et il suffit de savoir s’en protéger pour profiter de la météo pour saisir de belles images ! Laissez un commentaire si vous avez d’autres idées créatives pour photographier par temps de pluie 😉

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (25 votes, moyenne : 4,52 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 commentaires
  1. Génial cet article ! Je me posais beaucoup de questions comme je prend des photos sportives en extérieur. Je m’en serrai voulu de rater un concours de hunter ( compétition d’équitation ) à cause d’une petite pluie…

  2. Excellente idée. Je dois faire des photos de course à pied dimanche matin et il pleuvra un peu.
    Je trouve cette idée très pratique car je continuerai à prendre soin de mon matériel et à photographier les 9 catégories de sportifs prévus.
    Super
    Merci

  3. Bonjour,
    Merci pour tes conseils. J’ai déjà essayé le sac plastique, ça marche fort bien et ça ne coute rien. Par contre pour la modèle, c’est pas cool on ne la voit plus !!! lol. Mais rien ne vaut d’être accompagné, car dans les haut de France, il pleut souvent (voir météo de juin). Si quelqu’un a une idée pour shooter avec modèle en extérieur, je suis preneur. Mon site : http://www.passionphoto59.com

  4. Eh oui dans l’hémisphère sud (Mayotte) la saison des pluies va pointer son grand bout de nez car on va en prendre pour presque 6 mois. Moi qui débute dans l’art de la photo, je dois absolument trouver une parade pour pouvoir shooter pendant toute cette saison. Car ici quand il pleut, il pleut. ton idée du sac plastique est bonne et peu onéreuse, et a la portée de tous, je vais y penser.
    merci pour tes conseils

  5. Encore un grand merci pour cet article sympa, qui nous apporte une bonne raison de mettre son nez dehors quand il pleut , surtout en cette période hivernal ou la pluie et aussi la neige sont au rendez-vous, bien couvert on peut y aller…

Voir plus de commentaires