8 femmes photographes à découvrir

S’intéresser au travail de grands photographes est un autre moyen de progresser en photographie : que leurs images nous inspirent dans les sujets, dans le style, dans la composition ou simplement en nous donnant une motivation toute neuve, se nourrir de belles images est indispensable pour tout amateur, sans compter que c’est évidemment un plaisir. À l’occasion de la journée internationale pour les droits de la femme, j’ai souhaité vous partager le travail de 8 femmes photographes.

En effet, je vous ai déjà partagé par le passé le travail de photographes que j’admire comme Willy Ronis, d’autres photographes humanistes, Steve McCurry, James Nachtwey ou même d’artistes comme Vincent Van Gogh, mais les femmes ont également marqué la photographie, et vous allez voir que sans forcément toujours connaître leur nom, vous connaissez forcément certaines de leurs images. Cette sélection se veut volontairement subjective et sera forcément incomplète, mais j’espère vous nourrir de belles images 🙂

Dorothea Lange (1895-1965)

Dorothea Lange (1895-1965)Vous connaissez forcément cette image culte de la «mère migrante», prise dans un camp de réfugiés en Californie en 1936. Elle a fait le tour de monde et reste une des icônes photographiques du XXème siècle.

Cette photo est représentative de son travail de reportage, dont les images documentent avec un regard humain les années de la Grande Dépression aux États-Unis, qui ont vu des fermiers migrer en masse vers la Californie pour devenir des ouvriers agricoles. Non sans impact, car ses photos contribuèrent à débloquer des aides aux plus démunis.

Pour en savoir plus : Consultez quelques-unes de ces photos ici, ou le livre la concernant chez Phaidon (avec un peu de texte en anglais, mais les images parlent d’elles-mêmes).

Diane Arbus (1923-1971)

boy with hand grenade Diane Arbus (1923-1971)Encore une image que vous devez connaître : celle du «garçon à la grenade». Le choix de cette photo parmi la série est très intéressant, et représente bien l’univers de Diane Arbus : des gens ordinaires mais des instants extraordinaires. Toujours une part d’étrange dans ses portraits, toujours légèrement inquiétants, mais profondément humains. La célèbre photo des jumelles inspirera d’ailleurs Kubrick dans son génial Shining en 1980.

Pour en savoir plus : Ce lien et l’un des nombreux livres pour mieux connaître son travail.

Vivian Maier (1926-2009)

Vivian Maier (1926-2009)Vous avez sans doute entendu parler de l’histoire extraordinaire de Vivian Maier : elle était garde d’enfant de profession, et s’est adonnée toute sa vie à sa passion pour la photographie, à l’insu de son entourage et du monde.

Ce n’est qu’à sa mort que le monde entier a pu découvrir son fabuleux travail de photographe humaniste, grâce à un extraordinaire hasard : un agent immobilier de 25 ans avait acheté en 2007 un lot de milliers de négatifs non identifiés, pour la modique somme de 400$. Et découvre juste après sa mort que l’auteure de cette oeuvre incroyable était Vivian Maier. Le monde se prend de passion pour cette histoire et découvre l’oeuvre d’une photographe qui ne saura jamais la reconnaissance qu’elle a aujourd’hui.

Pour en savoir plus : Découvrez ses images ici, ou découvrez le livre sorti à la suite de la découverte de son oeuvre.

Dolores Marat (1944-)

fabienne verdier dolores MaratLes photos de Dolores Marat sont sans doute moins connues, mais pas sans intérêt : un univers assez irréel, où la lumière et l’ambiance souvent froide (et presque glauque) qu’elle donne à New York se combine avec une isolation de ses sujets, qui privés de leur identité, deviennent de simples personnages déambulant dans les recoins de la ville.

Pour en savoir plus : vous pouvez vous procurer son livre New York USA.

Jane Evelyne Atwood (1947-)

Jane Evelyne AtwoodTraiter des sujets humainement difficiles sans misérabilisme est un grand défi pour un photographe, et on peut dire qu’il est relevé avec Jane Evelyne Atwood. Ses photos sont un témoignage touchant, vrai et d’une certaine beauté de milieux peu photographiés et difficiles à montrer, comme celui de la prostitution ou des prisons pour femmes.

Pour en savoir plus : Visitez son site officiel, ou procurez-vous son livre Rue des Lombards.

Annie Leibovitz (1949-)

John Lennon et Yoko Ono Annie Leibovitz
John Lennon et Yoko Ono

Dans un style tout à fait différent, Annie Leibovitz travaille successivement pour les magazines Rolling Stones, Vanity Fair et Vogue (excusez du peu !), pour lesquels elle dépeint les célébrités avec son regard particulier, ce qui est particulièrement difficile étant donné le nombre de fois qu’elles ont été photographiées, par définition. Parfois simples et spontanés, souvent basées sur des mises en scène très bien préparées, ses photos ne laissent pas indifférent.

Pour en savoir plus : Retrouvez ses photos ici, et les livres retraçant son travail photographique.

Ahn Jun

Ahn Jun immeuble gratte-cielsJe ne voulais pas me concentrer que sur les légendes de la photographie, mais aussi m’intéresser aux jeunes photographes contemporaines. Ahn Jun a une vingtaine d’années, et entre Seoul et les États-Unis, elle a grandi au milieu des gratte-ciels. Elle se met en scène au bord du vide, si proche de la chute que les images en deviennent inconfortables. Le contraste entre une petite Coréenne toute frêle et les immenses gratte-ciels durs, froids et tout en lignes droites est saisissant, et assez représentatif de l’époque et de sa génération : anxieuse, parfois proche de la chute, mais explorant les limites.

Pour en savoir plus : Découvrez son site web.

Julie de Waroquier

Julie de Waroquier fissures mur femmeJe souhaitais finir cet article sur une photographe française, et qui mieux que Julie de Waroquier pour conclure ? Vous avez sans doute déjà croisé ses photos à plusieurs reprises, et je l’avais d’ailleurs interviewée sur le blog en 2012 suite à la sortie de son premier livre Rêvalités (depuis adapté en court-métrage avec Damien Steck).

On ne compte plus ses expositions, les prix qu’elle remporte en France comme à l’international, et pour cause : on reconnaît bien vite son univers onirique si particulier, où elle se met souvent en scène dans des décors surréalistes, à la frontière du rêve et de la réalité.

Pour en savoir plus : Retrouvez-la sur son site officiel, dans son très beau livre Rêvalités, et ces temps-ci dans les longs et passionnants articles qu’elle rédige pour l’excellent magazine Compétence Photo.

 

N’hésitez pas à partager des noms de femmes photographes en commentaire, car je suis loin d’être exhaustif 🙂

 

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,83 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42 commentaires
  1. Moi je vous conseille d’aller découvrir le travail étonnant d’une photograhe lyonnaise trop peu connue, il y en a plein des bons artistes qui n’affichent pas leur travail!

    ponchondesaintandre.com

    Vous m’en donnerez des nouvelles

    Au plaisir de vous lire!

Voir plus de commentaires