Canon EOS R6 Mark II

Le Canon EOS R6 Mark II est un appareil photo hybride plein format qui vient remplacer en 2022 le très populaire EOS R6 sorti tout juste deux ans auparavant. Cette mise à jour rapide témoigne du vif succès rencontré par le R6 original, devenant l’un des appareils les plus vendus de Canon sur le segment des hybrides polyvalents haut de gamme.

Avec ce nouveau modèle, Canon souhaite enfoncer le clou en apportant des évolutions majeures en matière de vitesse et d’autofocus grâce aux fonctionnalités de l’EOS R3, son hybride sportif monobloc.

Le but est de répondre aux attentes accrues des photographes experts et professionnels, face à une concurrence toujours plus rude sur ce segment, comme par exemple le Sony A7 IV sorti en 2021 (car à la sortie du Canon R6, il n’avait que le Sony A7 III comme rival).

Canon EOS R6 Mark II

Le Canon EOS R6 Mark II propose donc un capteur plus défini de 24,2 Mpx, de nouveaux algorithmes AF ainsi qu’une rafale à 40 i/s en obturation électronique.

Vendu seul à 2899€ (et oui, ça n’est pas exactement un appareil bon marché 😉 ), ou en kit avec l’objectif RF 24-105mm F4-7.1 IS STM à 3259€, le R6 Mark II vise le créneau des appareils experts haut de gamme de Canon.

Voyons un peu ce que cette mise à jour vaut en pratique !

Caractéristiques techniques du Canon EOS R6 Mark II

Voici les caractéristiques techniques détaillées du Canon EOS R6 Mark II :

  • Capteur : Nouveau capteur CMOS plein format de 24,2 mégapixels (contre 20,1 Mpx pour l’EOS R6).
  • Processeur : Digic X (le même que sur les EOS R6 et R3)
  • Sensibilité : De 100 à 102 400 ISO, extensible de 50 à 204 800 ISO
  • Rafale : 12 images par seconde avec obturateur mécanique, et jusqu’à 40 i/s avec l’obturateur électronique. Buffer entre 75 et 100 RAW
  • Autofocus : Système avancé Dual Pixel II avec 4897 points AF couvrant 100% du capteur
  • Viseur : OLED, 3,69 Mpx, 120 i/s
  • Ecran : 1,62 Mpx, tactile, monté sur rotule
  • Stabilisation : oui, gain jusqu’à 8 stops
  • Vidéo : Enregistrements possibles jusqu’en 4K 60 i/s sans crop, et Full HD 120p.
  • Connectique : USB-C, micro HDMI, prise micro et casque, prise pour télécommande
  • Stockage : Double emplacement pour cartes SD UHS-II
  • Dimensions et poids : 138,4 x 97,5 x 88,4 mm
  • Poids : 670 g, avec batterie et cartes SD
  • Tropicalisé : oui
  • Connectique : USB-C, mini-HDMI,
  • Batterie : LP-E6NH (commune au R6)
  • Autonomie : 760 images avec l’écran ou 450 images avec le viseur (CIPA)

Ergonomie et prise en main du Canon EOS R6 Mark II

De face, le design du Canon EOS R6 Mark II est quasi identique à son prédécesseur.

Canon EOS R6 Mark II et Canon EOS R6
Ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau (©Camerasize)

Parmi les différences, signalons le commutateur photo/vidéo sur l’épaule gauche, qui permet de séparer complètement les réglages photos et vidéos, et d’alléger les menus photos 😉

On retrouve les lignes douces et arrondies typiques des appareils Canon. Avec un poids de seulement 670 g, le boîtier gagne 10 g par rapport à l’EOS R6 (oui je sais, ce n’est pas le genre de détail important mais soyons précis !)

Le boîtier est construit en alliage de magnésium robuste et résistant. Les différentes commandes comme les molettes et boutons sont positionnées de manière ergonomique pour un accès facile. Le joystick AF a été légèrement redessiné et est sensé offrir un toucher plus agréable. A noter que tous les modèles d’hybrides Canon n’ont pas de joystick (coucou le Canon EOS R8), alors que sa présence est un vrai confort pour déplacer le collimateur de mise au point. Pensez-y, c’est plus utile que d’avoir 40 i/s à mon sens !

Avec ses dimensions contenues, le R6 Mark II se montre très compact et léger en main. Grâce à la poignée bien creusée, la prise en main est excellente même avec de gros objectifs comme le RF 70-200mm f/2.8 L IS USM.

L’écran tactile de 3 pouces monté sur rotule facilite la visée en permettant des angles de vue confortables, y compris un retournement complet pour se filmer. Le viseur électronique OLED de 3,69 Mpx offre une image détaillée et lumineuse. Là encore, un viseur étriqué peut tout changer dans le confort d’utilisation, donc c’est important de rappeler que ce viseur est bon 😉

Grâce à sa tropicalisation poussée, le boîtier pourra faire face à une utilisation intensive en extérieur. En plus le capteur est protégé par un rideau métallique lorsque vous éteignez l’appareil photo. Canon a plutôt bien bossé pour protéger le précieux capteur, ce n’est pas le cas chez tous les constructeurs !

Canon fait le choix de garder deux ports SD UHS-II, ce qui est assez cohérent avec le positionnement tarifaire du boîtier (qui n’est pas dans la même gamme que le R3 et R5). Disons-le, c’est aussi bien pratique de réutiliser les cartes SD qu’on a déjà, au lieu de devoir investir dans des cartes CFExpress à 150€ l’unité. Bien sûr, ce choix va forcément limiter les performances en terme de vitesse d’écriture en rafale, comme on va le voir juste après 🙂

Cartes SD Canon R6 II
Connectique Canon EOS R6 Mark II

Autofocus et réactivité du Canon EOS R6 Mark II

Profitant des dernières innovations de Canon, l’autofocus du R6 Mark II est dérivé de celui de l’hybride sportif EOS R3, c’est donc rapide, très rapide ! Les algorithmes de détection et de suivi du sujet par intelligence artificielle ont fait leurs preuves.

Le système AF couvre 100% du capteur en automatique. La détection de l’œil est extrêmement précise aussi bien sur les humains que les animaux, avec un suivi fiable même sur des sujets en mouvement rapide et petits dans le cadre.

Les modes de détection AF ont été enrichis. Outre les visages, le R6 Mark II reconnaît désormais les yeux et les corps des humains, mais aussi les chiens, chats, oiseaux et même les chevaux. Il peut aussi suivre les véhicules comme les voitures, motos, trains et avions. Bienvenue dans le futur !

Même par très faible luminosité, l’autofocus parvient à faire la mise au point avec précision et réactivité. Que ce soit en photo ou en vidéo, le suivi du sujet est exemplaire. L’autofocus du Canon EOS R6 II est parmi les meilleurs, sinon le meilleur du marché dans cette gamme, je n’insiste pas plus !

La principale innovation du Canon R6 Mark II est sans doute sa rafale pouvant atteindre 40 images par seconde avec l’obturateur électronique. Avec le mode mécanique, la vitesse plafonne à 12 i/s, comme sur le R6, ce qui est déjà bien assez pour la majorité des usages.

Cette cadence ultra-rapide de 40 i/s, inégalée sur cette catégorie d’appareils, et possible grâce à au nouveau capteur du R6 Mark II, permet de décomposer les mouvements avec une grande précision.

Chaque instant du geste est capturé, idéal pour le sport ou la photographie animalière. En plus, l’autofocus continue à fonctionner pendant la rafale, ce qui donne un taux de déchet très faible. Le genre de performance qu’on ne trouve normalement que sur les appareils pro à plus de 5000€, donc bravo à Canon sur ce point !

A noter que le capteur du R6 Mark II n’est pas un capteur empilé (stacked) comme sur les appareils pro comme le R3, mais est pourtant suffisamment rapide pour présenter un faible rolling shutter (la déformation visible sur les sujets rapides à haute vitesse d’obturation, à cause du temps mis par l’appareil à lire toutes les lignes de pixel du capteur). A cet égard, ce sont sans doute les meilleures performances du marché observées sur un capteur non-empilé.

Le Canon R6 Mark II propose aussi un mode rafale RAW à 30 i/s, mais avec un léger recadrage de 1,25x.

Malheureusement, la rafale de 40 i/s en RAW digne d’une mitraillette n’est pas soutenue par un large buffer : ce dernier est limité à seulement 75 images RAW à 40 i/s, soit même pas 2s de rafale. Heureusement, le buffer est de 100 RAW à 12 i/s en obturation mécanique, ce qui est déjà plus confortable, et très suffisant pour 95% des usages de la vraie vie 🙂

Si vous voulez shooter à 40 i/s plus longtemps, vous pouvez opter pour le mode cRAW qui offre un buffer de 150 RAW environ, soit un peu moins de 4s de rafale environ. La différence entre le RAW et le cRAW est assez ténue d’après ce que j’ai pu lire ça et là, et il y a fort à parier que vous ne perceviez la différence que sur des photos avec beaucoup de petits détails.

Sachez que ce boîtier est doté d’un mode pré-déclenchement pour récupérer les RAW jusqu’à une demi-seconde avant le déclenchement (en fait, la rafale se déclenche dès que vous appuyez à mi-course sur le déclencheur), pour être certain d’avoir saisi l’action décisive. Rien de mieux pour capter l’envol d’un oiseau, ou le moment exact d’un coup droit à la boxe !

Bref, pour conclure sur la réactivité, le R6 II est sans aucun doute un boîtier taillé pour l’action. Ça, on ne peut pas lui enlever !

Qualité d’image du Canon EOS R6 Mark II

Le nouveau capteur plein format de 24,2 mégapixels délivre des images riches en détails avec un excellent piqué. La définition 20% supérieure à celle du R6 offre plus de marge pour recadrer ses photos. Cela dit, comme vous le savez peut-être, la qualité d’image stagne sur les appareils depuis quelques années déjà, donc vous ne me verrez pas écrire quu’n appareil à un mauvaise qualité d’image en 2024 🙂

La gestion du bruit numérique est irréprochable de 100 à 6400 ISO, avec un lissage progressif ensuite. À 25600 ISO, les images restent exploitables avec un peu de travail dans votre logiciel de post-traitement, notamment en utilisant les algorithmes de suppression du bruit assistés par l’IA. Grosso modo, c’est la même performance que sur le Canon R6 !

Les fichiers RAW disposent d’une bonne latitude pour retoucher les ombres et hautes lumières lors du développement. La dynamique des fichiers est excellente. La colorimétrie est typique de Canon avec des couleurs vives et éclatantes.

Fonctionnalités vidéo du Canon R6 Mark II

Le Canon EOS R6 Mark II s’avère être un hybride polyvalent très performant pour la vidéo, en plus de ses compétences en photo. L’appareil permet d’enregistrer en interne jusqu’en 4K à 60 i/s, et ce sans recadrage contrairement à son prédécesseur le R6.

Côté connectique, la sortie HDMI du R6 Mark II est intéressante puisqu’elle autorise l’enregistrement en 6K RAW lorsqu’elle est couplée à un enregistreur externe adapté. Malheureusement le format de la prise micro HDMI est assez fragile et il faudra être un peu soigneux pour ne pas la casser 😉 Le boîtier propose également un mode “oversampling” qui améliore la définition de l’image en 4K grâce à la résolution native supérieure du capteur.

L‘autofocus Dual Pixel II, déjà très performant sur l’EOS R6, a été amélioré sur cette nouvelle mouture. Il assure un suivi du sujet précis et fiable en vidéo. Le rolling shutter, phénomène indésirable de déformation de l’image, a pu être limité grâce à l’intégration du nouveau capteur. Enfin, le R6 Mark II dispose d’options intéressantes comme le zoom numérique 2x en 4K ou la possibilité de filmer en slow motion jusqu’à 120 i/s en Full HD.

Points forts et points faibles du R6 Mark II

Points forts :
  • Autofocus très performant et réactif, avec suivi avancé du sujet hérité du Canon EOS R3
  • Rafale 40 images par seconde avec suivi autofocus
  • Qualité d’image jusqu’à 25600 ISO
  • Vidéo 4K 60 i/s sans recadrage
  • Stabilisation du capteur
  • Ergonomie et prise en main confortables
  • Double slot de carte SD UHS-II
  • Ecran tactile aussi réactif que sur smartphone
  • Tropicalisation
  • Faible rolling shutter en photo
Points faibles :
  • Buffer très limité de 75 RAW à 40 i/s
  • Prix assez élevé face à la concurrence

Comparatif du Canon EOS R6 Mark II avec ses principaux concurrents

Sony A7 IV

Le Sony A7 IV est l’un des principaux concurrents du Canon EOS R6 Mark II sur le segment des hybrides polyvalents haut de gamme.

Il se distingue par son capteur de 33 Mpx, supérieur aux 24 Mpx du Canon. Cela donne plus de marge pour recadrer les images.

Côté vidéo, le Sony propose une définition maximale de 6K, alors que le Canon plafonne à la 4K.

En revanche, le R6 Mark II de Canon prend l’ascendant au niveau de l’autofocus et de la rafale à 40 i/s, mieux adaptés pour la photo sportive et d’action.

©Camerasize

Nikon Z6 II

Le Nikon Z6 II est un autre concurrent direct du R6 Mark II. Les deux appareils sont très proches en termes de caractéristiques.

On retrouve un capteur de 24 Mpx, un AF performant et une très bonne qualité d’image globale. Notons que le Canon dépasse largement le Nikon en précision du suivi autofocus, ce qui rend le Canon davantage taillé pour l’action.

L’avantage du Nikon réside dans son buffer plus costaud qui permet des rafales plus longues. Mais le Canon de son côté propose une cadence en rafale plus élevée à 40 i/s.

Le choix entre ces deux excellents appareils polyvalents se fera donc sur des détails techniques et ergonomiques selon les préférences de chacun. A noter que le Nikon Z6 II est un meilleur rapport qualité prix.

©Camerasize

Fujifilm X-H2s

Le Fujifilm X-H2s est un hybride APS-C expert axé sur la vitesse, au même titre que le R6 Mark II en 24×36.

Sa rafale monte à 40 i/s également, mais son buffer de 140 images est plus confortable. Son capteur APS-C de 26 Mpx est un capteur empilé, donc plus rapide que celui du R6 II, mais un peu moins performant en termes de qualité d’image de par sa taille.

L’autofocus du Fujifilm est excellent, mais reste un cran en-dessous de celui du R6 Mark II qui bénéficie des dernières technologies de détection de Canon.

Le Fujifilm se place comme une alternative APS-C intéressante, mais le Canon conserve les avantages du plein format en qualité d’image.

©Camerasize
Appareils photos
  • Prix
  • Note
  • Date de sortie
  • Capteur
  • Sensibilité ISO
  • Visée
  • Ecran
  • Objectif
  • Vitesse de la rafale
  • Buffer en RAW
  • Stabilisation
  • Carte mémoire
  • Vidéo
  • Dimensions
  • Poids avec batterie
  • Tropicalisation
  • Voir l'offre
    • 2900 €
    • 2023
    • FF - 24 Mpx
    • 100 - 102400
    • électronique - 3,69 Mpx
    • 3'' - 1,62 Mpx - tactile - sur rotule
    • -
    • 40 i/s
    • 46
    • oui
    • 2 SD
    • 4K UHD 60 i/s - 1080p 120 i/s
    • 138 x 98 x 88 mm
    • 670 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 2673 €
    • 2021
    • FF - 33 Mpx
    • 100 - 51200
    • électronique - 3,69 Mpx
    • 3'' - 1,04 Mpx - tactile - sur rotule
    • -
    • 10 i/s
    • 999
    • oui
    • 1 SD + CFexpressA
    • 4K UHD 120 i/s - 1080p 120 i/s
    • 131 x 96 x 80 mm
    • 659 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 2350 €
    • 2020
    • FF - 25 Mpx
    • 100 - 51200
    • électronique - 3,69 Mpx
    • 3,2'' - 2,1 Mpx - tactile - inclinable
    • -
    • 14 i/s
    • 124
    • oui
    • CFexpressB/XQD + 1 SD
    • 4K UHD 30 i/s - 1080p 120 i/s
    • 134 x 101 x 70 mm
    • 705 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 2550 €
    • 2022
    • APS-C - 26 Mpx
    • 160 - 12800
    • électronique - 5,76 Mpx
    • 3'' - 1,62 Mpx sur rotule
    • -
    • 40 i/s
    • 140
    • oui
    • 1 SD + CFexpressB
    • 4K DCI 60 i/s - 4K UHD 60 i/s
    • 136 x 93 x 95 mm
    • 660 g
    • oui
    • Voir le prix sur

Conclusion

Avec ses progrès en rafale et autofocus prédictif, le Canon EOS R6 Mark II s’impose comme un redoutable hybride polyvalent pour les genres exigeants en réactivité. Ses limites en vidéo et sa définition “standard” freineront peut-être les photographes de portrait ou de paysage (et encore !), mais sa vitesse séduira les férus de sport et d’animaux.

Si vous avez cet appareil, faites-part de votre retour d’expérience en commentaires, sur ce que vous aimez et ce que vous aimez moins !

Où acheter le Canon EOS R6 Mark II ?

Questions fréquentes sur le Canon EOS R6 II

Voici des questions fréquemment posées plus détaillées sur le Canon EOS R6 Mark II :

 

 

Clément Belleudy
Je connais Laurent depuis le tout début d’Apprendre.Photo. Depuis 2020, je lui prête main forte sur la création de contenu, et comme apprendre est plus efficace en s’amusant, j’ai à cœur de créer des contenus pédagogiques et plaisants à lire, sans jamais trop se prendre au sérieux !
Télécharger l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 notes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...