[Vidéo] L’exposition

Le b.a.-ba de la photo, c’est l’exposition. C’est la base de la base, et je vous l’explique en quelques minutes.


 
Vous avez aimé cette vidéo ?

Téléchargez-la pour la regarder chez vous :
Cliquez ici pour télécharger la vidéo
 
 

Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Hello, ici Laurent Breillat du blog Apprendre la Photo. Dans cette vidéo, je vais vous expliquer ce qu’est l’exposition.
Non, pas celle-là. Prenez un thé et un carré de chocolat, et on va voir ça ensemble, et pas à pas.

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais l’exposition en photo c’est la base de la base. Si vous ne la connaissez pas, c’est un peu comme essayer de conduire une voiture sans l’avoir démarrée.

Alors, c’est quoi, l’exposition ? Eh bien, c’est simplement la quantité de lumière qui atteint le capteur de votre appareil.
Pour faire simple, on appelle une photo bien exposée quand elle a reçu la bonne quantité de lumière ; surexposée quand elle en a trop reçu, elle est trop claire ; et sous-exposée quand elle n’en a pas reçu assez, trop sombre, quoi.
Avant de voir plus précisément comment ça marche, je dois d’abord vous expliquer comment fonctionne un appareil photo. Rassurez-vous, c’est plus simple qu’une voiture.

1 – L’ouverture

Avant d’atteindre le capteur, qui est la surface sensible à la lumière, celle-ci passe d’abord par l’objectif de l’appareil. Cet objectif a une certaine ouverture qui est limitée par le diaphragme. C’est un dispositif situé à l’intérieur de l’objectif, qui permet de laisser entrer plus ou moins de lumière.

2 – La vitesse d’obturation

Ensuite, elle ne peut pas atteindre le capteur, car il est masqué par ce qu’on appelle un rideau.
Ce rideau s’ouvre pendant une certaine durée quand vous prenez la photo. On appelle ce temps le temps de pose ou vitesse d’obturation.

3 – La sensibilité ISO

Après ce parcours du combattant, la lumière peut enfin atteindre le capteur. Celui-ci a une certaine sensibilité à la lumière. Au temps de la pellicule, on appelait ça les ASA, et ça changeait selon le film que vous choisissiez.
Aujourd’hui, avec les appareils numériques, ça s’appelle la sensibilité ISO, et vous pouvez la régler directement sur l’appareil.

Pour bien comprendre, on va utiliser une métaphore. Elle est bien connue, et pour cause, c’est celle du verre d’eau.

Imaginez que le verre représente le capteur de votre appareil et l’eau représente la lumière. Si le verre est rempli à ras bord, il a reçu exactement la bonne quantité de lumière, la photo est bien exposée. S’il est rempli à moitié, il n’a pas reçu assez de lumière, la photo est sous-exposée. Et s’il déborde, eh bien, il en a reçu trop et la photo est surexposée.

Exactement comme on l’a vu auparavant, 3 paramètres vont influencer le remplissage du verre.

1) Le débit du robinet : plus il est grand, plus on va remplir le verre. Vous l’aurez deviné, le débit correspond à l’ouverture du diaphragme.

2) Le temps pendant lequel il est ouvert. Si on ouvre plus longtemps, le verre sera davantage rempli. La comparaison est évidente, c’est l’équivalent du temps de pose, ou vitesse d’obturation.

3) La taille du verre. En effet, vous allez plus rapidement remplir un verre de whisky qu’une pinte de bière.

C’est l’équivalent de la sensibilité ISO. Un grand verre est comme une faible sensibilité ISO, c’est-à-dire qu’il faut un gros débit et/ou une longue durée pour le remplir.
Un petit verre, c’est l’inverse, c’est comme une grande sensibilité ISO.

Voilà, vous savez maintenant ce qu’est l’exposition. Mais vous vous en doutez, l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO ne sont pas là pour rien, elles ont des effets secondaires, mais ça, on le verra la prochaine fois.

Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur le pouce bleu et surtout, partagez-la si vous pensez que ça pourrait aider d’autres photographes, c’est vraiment le meilleur moyen de le dire.
N’oubliez pas de télécharger mon guide offert, Faites-vous plaisir en photographiant, si vous souhaitez aller plus loin, en cliquant sur le visuel, le cadre, la fiche si vous êtes sur mobile, ou le lien dans la description.
Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là, à bientôt, et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

lexposition en vidéo

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 commentaires

  • Bonsoir,

    Très drôle…Tout ça doit te prendre un temps fou pour filmer et monter.
    Sur le fond, ça donne envie d’en savoir encore plus et tu pourrais peut-être mettre les liens avec les articles correspondants qui sont plus étoffés…
    Bravo !

    3 avril 2016
  • La journée commence bien avec cette vidéo « décalée ». Bien aimé surtout les gags comme « I’am a capteur ».
    Il faut continuer dans ce sens par contre plus les sujets vont devenir complexes et plus il sera difficile d’y ajouter la bonne dose d’humour. Mais on de fait confiance Laurent. Bravo

    4 avril 2016
  • Bonjour Laurent, l’humour ne fait pas de mal surtout en ce moment, bravo pour cette présentation, j’imagine également que ça doit donner du travail mais je trouve que le feu en vaut la chandelle!!

    9 avril 2016